Forum RPG futuriste se déroulant dans la ville de Paris.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 d'un sombre souvenir peut naitre la compréhension [Tiphanie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jehan Delmas
Wendigo Kensei
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 20/07/2011
Age : 37
Localisation : Rennes

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 271
Relations:

MessageSujet: d'un sombre souvenir peut naitre la compréhension [Tiphanie]   Dim 31 Juil - 21:02


J'ai les yeux fermé et me laisse bercé par le son.
J'écoute, je vis, revis cette scène.
Je sais être à l'opéra à l'acte 2 de Die Zoberflöte.
Est ce la tenue qui n'a pas changé ou La flute enchanté, non la somme des deux.
Mon corps est là, en ce paris de 2041 dans son opéra magnifique.
Mais mon esprit, mon esprit est...

*Je suis au Bayerische Staatsoper et je regarde Tamino. Il est ma cible.
Il est grand, sculptural, possède une chevelure d'or et des yeux saphir. Il est du cercle de Thulé, il est un sélectionneur. Pour cela je vais le tuer. J'aimerais penser le tuer pour toutes ses victimes mais je ne l'ai connais pas et même pour moi qui est plus de 150 ans elles sont trop nombreuses.
Je suis un vampire, je suis un monstre aux yeux des Hommes, mais cet homme, parangon aux yeux de ses paires, est un monstre effrayant aux miens et pour ceux qui connaissent sa véritable nature.
Je me rappel avoir sourit à l'époque en pensant de façon furtive à Nietzsche.
Je regarde cet homme, Hans Vornof, je me rappel tant d'horreur de la guerre mais ce qu'ils font est au delà. Une version amélioré de ce que subir les Amérindiens...*


Une larme coule sur ma joue au souvenir du souvenir de ma douce Shania...

*Mais me revoici à Munich.
La représentation est fini, Hans emmène une conquête vers un funeste destin mais ce soir c'est lui qui connaitra une funeste fin.
J'interpelle le couple me fait passer pour un voleur de rue.
Il se sait plus fort, plus rapide, plus résistant qu'un simple humain après tout il est un Aryen.
Mais il a tord, ma lame le frappe à trois reprises;le dernier coup je le porte au foie en faisant tourner ma lame. Il mourra en quelques minutes dans la souffrance. C'est tout ce que je peux offrir aux fantômes de ses victimes, un peu de souffrance avant sont trépas.
Je vis depuis longtemps, je sais que ceux qui entre dans ma vie sauf coup du sort mourrons avant moi alors en cette époque j'ai décidé d'agir. Je ne pouvais sauver le monde mais pouvait changer quelques petite choses comme offrir une seconde chance à cette femme qui tiens Hans et hurle à l'assassin. Elle ne saura jamais que je l'ai sauvé mais cela n'a pas d'importance je ne la connais pas.*


Le souvenir fuit mon esprit alors que sur scène Pamina est arrêtée dans sa tentative de suicide par les 3 génies.
Je me lisse la barbe que je portais voilà un siècle.
Au bout de quelques seconde je stop, mon menton est lisse sous mes doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andori.jdrforum.com/
Tiphanie Daussure

avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 20/05/2011
Localisation : Quelque part, vous êtes trop curieux.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: d'un sombre souvenir peut naitre la compréhension [Tiphanie]   Lun 1 Aoû - 3:47

Oh Mme Daussure, comme vous êtes élégante ! Et votre petite-fille, un vrai bijou. Il faudra que je la présente a mon neveux ils s’entendraient a Mer-veille.

Gna… Gna… Gna… Cause toujours vielle bique, ton neveux il fera moins me mariole quand une force invisible lui écrasera les bijoux de famille, simple réaction a le dérive programmer de son regard sur mon décolleté. Je voyais déjà le topo de là, le dit-neveux était un fils a maman pourri gâter, monsieur je-sais-tout sur les bord, avec un look de minet. Tout ce que j’aime ! … ou pas.
Enfin je ne devrais pas parler trop vite, ce soir nous étions de sorti t l’Opéra, l’entre-acte était en train de s’achever, et la perspective d’aller à nouveau dans la salle de m’enchantait guère. Je me sentais affreusement mal dans ma robe fourreau bleu marine s’arrêtant au dessus du genou, percher sur des talons vertigineux et alourdi par des créoles en or aux oreilles et un bracelet large au poignet. Avec la parfaite coiffure genre chignon sophistiquée j’avais l’impression d’être une Barbie.


Je ne suis pas sur Eléonore Tiphanie est un peu sauvage sur les bords, j’ai beau tout faire je n’arrive pas a corriger ce trait de caractère.

Ma grand-mère m’accorda un regard noir du genre accusateur dont je ne fis pas grand cas. Je ne comptais plus le nombre de regard assassin qu’elle me lançait dans une journée était impressionnant, je n’étais jamais assez parfaite pour coller à ses désirs.

Le retour dans la salle se fit dans un était d’esprit morose pour ma part, je n’avais pas du tout envie de m’ennuyer encore un temps forcément trop long.
Entouré de mon frère et de ma grand-mère il était impossible de dormir en faisant semblant de réfléchir. Mon seul espoir allait être de faire preuve de patience. Mais plus facile a dire qu’a faire.


° C’est barbant !°

La pensée s’était imposer dans son esprit, ma télépathie avait fait des sienne et s’était, une fois n’était pas coutume, pour mon plus grand plaisir. J’allais un peu m’amuser a écouter les penser des gens présent en prenant bien soin d’éviter d’entré dans la tête de Nathaël sinon j’étais cuite, cramée, carbonisée.
Dans le foule impossible de savoir qui avait eu ce brillant éclair de géni, tout ce que je savait c’est que c’était un contacte plutôt masculin, un homme donc.

Mon esprit passait d’une pensé a l’autre furtivement pour ne pas me faire repéré, certaines me déféquaient, d’autre m’arrachaient un sourire, mais la plupart me laissaient indifférente. Souvent il s’agissait de remarque face à la représentation, rien de bien intéressant.

Une image bien claire s’interposa dans ma tête, écrasant un peu toute les autres, quelqu’un était en train de revivre un souvenir, et le revivait même intensément. Les images ses succédaient et je ne comprenais pas grand-chose, s’était trop hacher, mais quelque chose me chiffonnait dans ce que je voyais. Il se souvenait d’événement de la seconde guerre mondiale. S’était trop lointain, tous ceux qui l’avaient vécu étaient désormais morts. Qui était cet étrange perssonne ?


° Veuillez m’excusez, je n’ai pas pour habitude de laisser un trace de mon passage dans les esprits, mais vos souvenirs se sont imposer a moi…
Seriez-vous immortel ? Un vampire peut-être ? °


Pourquoi tourner autours du pot, autant être fixé sur la nature de celui qui avait sans vraiment le vouloir coloniser ma tête.
Je faisait tourner mon bracelet que j’avais ôter entre mes mains regardant distraitement la scène pour faire croire que cela l’intéressait. En faite j’attendais la réponse de l’inconnu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jehan Delmas
Wendigo Kensei
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 20/07/2011
Age : 37
Localisation : Rennes

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 271
Relations:

MessageSujet: Re: d'un sombre souvenir peut naitre la compréhension [Tiphanie]   Mar 2 Aoû - 14:30

[J'ai mis les pensées parler entre*""* pour une lecture plus fluide.]


° Veuillez m’excusez, je n’ai pas pour habitude de laisser un trace de mon passage dans les esprits, mais vos souvenirs se sont imposer a moi…
Seriez-vous immortel ? Un vampire peut-être ? °


Je m'étais crispé de façon fort peu discrète à cette intrusion dans ma tête.
Un regard plus que réprobateur de mon voisin de droite me le confirma, l'homme devait penser que je venais de me réveillé.

*« Bonsoir. »*
J'essayais de teinté ma pensé d'un coté légèrement courroucé mais je devais admettre que j'étais tout aussi curieux de l’échange à venir.
*« Faisons simple, vous avez été direct je le serez aussi.
Oui je suis un vampire. »*

J'ordonnais mes pensées qui se transformaient en un maelström de questions et de souvenirs sans compter un certain nombre de supputations.
Le guerrier en moi me permis de me détacher et d'agir avec l'esprit clair.
*« Je vais paré au plus tragique. Si vous êtes là pour me tuer et êtes par conséquent ce que l'on nomme chasseur dans la régions.
Je vous demanderez de ne pas agir en ce lieu.
Vous êtes là pour me tuer alors ne melons pas autrui à cela.
Et si j'ai la chance de rencontrer un être de principe, j'ose demander à ce que notre duel n'ai lieu que dans une semaine. Je suis revenu sur Paris pour voir ma fille et j'aimerais pouvoir lui parler avant de mourir. »*


*Je demande cela mais je ne sais même pas si ma Ephyfi existe encore.
Ephylie se souvient elle de moi ou ne suis je qu'un vague souvenir réminiscent...*

Un sourire se fit sur mon visage alors que je réalisais quel ironie se déroulait.
Parler par télépathie alors qu'on assiste à la flûte enchanté.
*Peut être n'est ce pas un chasseur et puis on verra bien. La personne agira suivant ce qu'elle pense être son devoir.*
Puis un constat éclata.

*« J'oublie toute convenance, mon nom est Jehan Delmas, enchanté. »*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andori.jdrforum.com/
Tiphanie Daussure

avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 20/05/2011
Localisation : Quelque part, vous êtes trop curieux.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: d'un sombre souvenir peut naitre la compréhension [Tiphanie]   Mar 2 Aoû - 22:16

Pas de réaction étrange a mes abords, enfin ceux que je pouvais réellement voir, mon interlocuteur du soir était soit très discret, soit hors de ma vue.

° Bonsoir °

J'étais presque soulagée qu'il ai accepter de répondre, ou plus précisément accepter d'être mon occupation pour le reste de cette laborieusement longue soirée. Avoir capté, certes pas totalement volontairement mais tout de même les avoir capté, était la meilleur chose qui se soit produit depuis que j'avais du enfiler cette gaine de tissus plus ou moins rigide que l'on osait appeler robe.

° Faisons simple, vous avez été direct je le serez aussi.
Oui je suis un vampire. °


Dommage qu'il ai été un immortel, j'aimais cette franchise, ça me changeait de l'hypocrisie dans laquelle je baignait depuis le début de cette soirée. D'ailleurs si il savaient a quel point cacher leur pensée profonde était inutile avec moi je suis sur qu'il rougirait d'avoir crue me berner aussi grossièrement. mais peu importait, je ne comptais m'attiré les questions embrassantes, juste pour ça.

° Je vais paré au plus tragique. Si vous êtes là pour me tuer et êtes par conséquent ce que l'on nomme chasseur dans la régions.
Je vous demanderez de ne pas agir en ce lieu.
Vous êtes là pour me tuer alors ne melons pas autrui à cela.
Et si j'ai la chance de rencontrer un être de principe, j'ose demander à ce que notre duel n'ai lieu que dans une semaine. Je suis revenu sur Paris pour voir ma fille et j'aimerais pouvoir lui parler avant de mourir. °


Je n'avais l'intention de tuer personne il pouvait parler avec qui il voulait, tant que je n'en avait pas l'ordre ou que je n'y était pas obliger par les circonstance je ne tuais pas. Et encore moins dans un lieu comme celui là.
Il y avait juste un menu problème dans ce que j'avais entendu, ou cru entendre, mais il avait parler de SA fille ? Un vampire d'ua moins cent ans, soit s'était sa fille naturelle et elle avait plus de cent ans elle aussi, soit la fille en question était un jeune fille a qui il avait transmis son immortalité... Ce qui n'était pas mieux. Ses pensée se firent moins fortes elle ne m'était plus destinée, mais j'avais quand même entendu quelques mots, un nom surtout. Sa fille s'appelait Ephylie, un nom qui faisait ancien, sûrement était ce sa fille naturelle alors.
C'était presque touchant de voir qu'il se préoccupait de quelqu'un, même si s'était quelqu'un comme lui.


° J'oublie toute convenance, mon nom est Jehan Delmas, enchanté. °

Et en plus il avait des manière, a croire qu'il faisait exprès pour changer ma vision des non-humains.

° Tout d'abords laisser moi vous dire que je n'emploie pas mes dons pour tuer a tout vas, vous aurez grandement le temps de parler à votre fille. °

J'eu un petit temps de latence, me demandant si finalement s'était une bonne idée de continuer cette conversation. Puis ma curiosité eu tendance a l'emporter.

° Je dois bien vous avouer que votre requête ma surprise, voir même que le fait que vous ayez seulement consciemment répondu. La plupart des gens pense que cette vois dans leur tête est celle de leur conscience que ils l'ignorent, enfin présentement il n'y avait pas vraiment de doute a avoir.
je suis agréablement surprise de voir vous bonne manières.

Vous vous êtes présenter, laissez moi en faire autant. Je m'appel Tiphanie, peu importe mon nom de famille de toute façon il est trop utilisé... °


a cette réplique j'avais jeter un coup d'oeil à mes grand-parents, il avaient l'air absorbé par la représentation, tant mieux Virginie était moins occuper a me fliquer comme cela.

° Il n'y a que pour revoir votre fille que vous êtes revenus a Paris ? °
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jehan Delmas
Wendigo Kensei
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 20/07/2011
Age : 37
Localisation : Rennes

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 271
Relations:

MessageSujet: Re: d'un sombre souvenir peut naitre la compréhension [Tiphanie]   Mer 3 Aoû - 0:15

[ la réplique de Tiphanie est de sa main. ]


Alors que Je prononçais mes salutations psychique, mon corps se détendait.
Afin de simplifier notre futur potentiel conversation, je me renfermait dans ma tour de solitude.
Et je fis bien car la réponse vient assez rapidement.

° Tout d'abords laisser moi vous dire que je n'emploie pas mes dons pour tuer à tout vas, vous aurez grandement le temps de parler à votre fille. °
*Ouf. Je ne suis pas pressé de mourir aussi, il faut bien l'admettre*
Mais déjà la voix était de retour.
° Je dois bien vous avouer que votre requête ma surprise, voir même que le fait que vous ayez seulement consciemment répondu. La plupart des gens pense que cette vois dans leur tête est celle de leur conscience que ils l'ignorent, enfin présentement il n'y avait pas vraiment de doute a avoir.
je suis agréablement surprise de voir vos bonnes manières.
Vous vous êtes présenter, laissez moi en faire autant. Je m'appel Tiphanie, peu importe mon nom de famille de toute façon il est trop utilisé... °

*Tiphanie c'est un joli prénom et je comprend mieux le coté mélodieux de la voix maintenant.*

° Il n'y a que pour revoir votre fille que vous êtes revenus à Paris ? °
Même si mon corps resta stoïque en mon for intérieur je ne pu que sourire face à cette curiosité.

*« Vous êtes bien curieuse. Mais d'accord je veux bien répondre en toute franchise à vos questions.
Mais j'aimerais que vous en fassiez de même avec moi, Tiphanie la chasseresse qui ne veut pas de moi pour proie. »*

J'espérais que la femme percevrai que ma phrase n'avait rien de sentencieuse.
*« Alors voilà, si je répond convenablement à une question vous m'accordez aussi le droit de vous posez une question. Je ferais remarqué que contrairement à vous je ne pourrais savoir si vous mentez ou non. Donc oui je m'en remet à votre équité.
Acceptez vous ? »*


°" Ma curiosité ne s'éveille que quand ça en vaut la peine, c'est plutôt un compliment qu'elle vous ai choisi comme cible. mais soit le marcher semble équitable"°
*Elle a du mordant cette femme, mais je n'arrive à savoir si cela est dit de façon pédante ou satyrique, peut être ni l'un ni l'autre.*

Mais il est temps de répondre.
*« Il y a deux...non trois raisons qui m'ont fait revenir à Paris. »*
Je m'enfonce dans ma tour de solitude.
Je parcoure un couloir qui m’amène à une porte que j'ouvre.
Les souvenirs se déversent, je choisis ceux nécessaire à la discussion.

*« Voici Ephylie.
Je l'ai connu alors que j'étais étudiant en biologie dans une filière sur la génétique.
A l'époque j'essayais de mieux comprendre l'époque en cour justement et peut être aussi ma nature de vampire.
Je l'ai connu dans une soirée qui avait un peu mal tournée pour elle.
J'ai parlé avec elle et j'ai trouvé quelqu'un d'unique.
Alors j'ai commencé à l'observer.
Mais une grave maladie la rongeait.
J'ai pris un gros risque et lui ai proposé de devenir une vampire.
Voilà 40 ans elle est partie et je ne sais ce qu'elle est devenue.
J'espère qu'elle n'est pas devenue un monstre, j'ai un peu peur de nos retrouvailles »*


Pas un instant Je n'avait essayé de cacher les sentiments lié à mes pensées.
Que se soit une certaine fierté ou l'amour que j’éprouvai pour Ephylie ou mes inquiétudes quand à sa possible chute moral qui pourrait hélas m'obliger au pire mais cela je ne me l'avouait pas.

*« La seconde raison est celle qui m'a pousser à quitter le japon ou je vivais. »*
De nouveaux je marche dans les couloirs de ma mémoire et ouvre une nouvelle porte en tout point identique à la précédente.

*« Bien qu'il porte un nom différent il y a aussi des chasseurs au Japon. »*
Un cimetière japonais.
*« Je vivais avec Mirumoto Kakita dans une enclave des montagnes.
Pour m'atteindre, ils ont tué une de ses filles.
Il a tout de suite compris que c'était un piège, mais nous nous sommes rendu à l'enterrement. »*

Le souvenir se brouille et devient chaotique.
Des bruits d'arme à feu, des cris en japonais...
Puis la douleur, la douleur de ma peau brulé et déchiré.
Mais surtout la douleur face à cette folie.
*« Je n'arrive pas à comprendre. Comment une idée, une conviction peut prendre tellement de force que tout le reste est exclue. On ne devrait jamais pouvoir croire que tout se justifie sur une seul raison. »*
Un sourire triste se fait.
*« Je suis trop cartésien, le doute est pour moi indispensable à l'évolution des idées.
Mais je m’égare, j'ai donc quitté le japon car je ne voulais pas causer plus de souffrance à Mirumoto Kakita sama. »*


Je laisse un temps se passer afin de me remettre de ses souvenirs douloureux et quelque peu honteux. Car j'ai honte que cette jeune femme soit morte à cause de mon existence.

*« Enfin la troisième est que je suis Français et que mon pays me manquait, je voulais voir ce qu'il était devenu. Je n'aime pas vraiment Paris. Mais Ephylie doit encore y être alors me voici. »*

*« Si cette réponse vous convient je me permet de poser ma première question.
Vous ne répondrez que tout à l'heure à celle-ci d'ailleurs.
Ma question est la suivante.
Du fait que nous arrivons à la fin de la flute enchanté, si ma compagnie vous auras été assez agréable consentirez vous à continuer notre discussion après ?
Je dois admettre que j'aime employer la parole, je ne suis pas habituer à discourir avec un autre esprit dans ma tête.
Mais en attendant posez votre seconde question. »*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andori.jdrforum.com/
Tiphanie Daussure

avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 20/05/2011
Localisation : Quelque part, vous êtes trop curieux.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: d'un sombre souvenir peut naitre la compréhension [Tiphanie]   Lun 8 Aoû - 19:59

Il était vraie que le marcher ma semblait honnête. J’étais curieuse d’en savoir plus sur cet étranger que je n’allais sûrement jamais revoir, alors qu’il ne sache un peu sur moi n’était pas dramatique.
Il me montra des images de son passer expliquant en même temps ce qu’elles représentaient. Tout d’abord une jeune fille, qui semblait avoir a peine vingt ans, un peau dorée, des yeux vert et des long cheveux noir, visiblement s’était elle sa fille. Contrairement a ce que je pensais, elle n’était pas sa fille naturelle, il avait changé sa nature pour la sauver d’une maladie grave visiblement.
Puis il y eu une image du japon en m’expliquant qu’il y avait des chasseurs aussi là bas, ça ne m’étonnais pas vraiment, nos pouvoirs venaient de Dieu. Je ne compris pas très bien ce souvenir, mais finalement ce n’était peu être pas si important.

Nathaël me regardait avec un œil suspicieux.


Qu’est ce que tu fabrique encore ? Tu devrais écouter, c’est quand même un chef d’œuvre cet Opéra.

Chef d’œuvre ou pas, je trouvais cela parfaitement ennuyeux, peut-être que dans d’autre circonstances, j’aurais sûrement écouté, mais cette soirée me gonflait tellement que je n’en avais pas la moindre envie.

Mais j’écoute.

Ce n’était pas vraiment un mensonge, j’écoutais bien, mais pas ce qu’il attendait. Les pensé du vampire m’avaient l’air bien plus intéressante, mais sa requête me posa quelque soucis. Discuter pas télépathie, d’accord, mais discuter en l’ayant physiquement en face était tout de suite plus problématique.
Je jetais un coup d’œil a ma grand-mère, a peinde l’opéra fini elle allait passer son temps a me présenter a toute le monde et n’importe qui comme sa petite-fille très célibataire. Tout mais pas ça !


° D’accord pour vous voir, et je n’ai qu’une seule question : cela vous gêne-t-il que je vous utilise pour échapper a une fin de soirée qui risquait de me déplaire ? °

Les dernière notes retentirent puis les applaudissements du publiques, j’espérais qu’il attendait la fin de ce vacarme pour répondre. Tout ce bruit m’empêchait même d’avoir accès a mes propres pensée, alors entendre celle de quelqu’un d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jehan Delmas
Wendigo Kensei
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 20/07/2011
Age : 37
Localisation : Rennes

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 271
Relations:

MessageSujet: Re: d'un sombre souvenir peut naitre la compréhension [Tiphanie]   Mar 9 Aoû - 12:11


° D’accord pour vous voir, et je n’ai qu’une seule question : cela vous gêne-t-il que je vous utilise pour échapper à une fin de soirée qui risquait de me déplaire ? °

Je ne m'attendait pas à cela.
Mais ce fut une agréable surprise.
Autre surprise qui me pris plus au dépourvu d'ailleurs est que l'opéra avait atteint son terme.
Les applaudissements retentir et de façon fort violente, la flûte avait été interprétée avec qualité.
Offusquant mes voisins je passais devant eux et quittais la salle.

Je me retrouvais donc dans le hall bas.
Et me regardais dans un miroir.

*Jehan, Jehan, Jehan...tu es un vampire d'accord mais pourquoi t'es tu sentis dans l'obligation de jouer le vampire ?*
Cette pensée était du au fait que mon smoking avait la particularité de posséder une chemise au manche à revers important, clin d’œil à Napoléon, ceux ci était retourné sur ma veste et possédaient cette grandeur inférieur avec un angle aigu caractéristique.
*C'était amusant et je ne pensais pas rencontrer une demoiselle...dame ?
Avec ma chance cela va être une vieille femme de 68 ans type gentil sorcière de l'ouest.
Enfin du moment qu'elle soit aimable et continu la conversation de façon aimable et sympathique alors j'aurai eu une bonne soirée*


La question qu'il me fallait me poser maintenant c’était de savoir comment indiquer que j'étais moi à Tiphanie ?
La réponse me vint en même temps que les spectateurs sortaient.
Je me plaçais au 1er niveau de l'escalier droit ma main posé sur le pied d'une des statues qui ornent la fin de la rambarde de l'étage.

*« Tiphanie, je suis le pingouin qui...non c'est stupide y en a partout on se croirait sur la banquise. Je suis le type à l'air un peu perdu qui à la main qui tripote un pied de statue du premier.
Pouvez vous m'indiquer à quel étage vous vous trouvez ? »*


Je dois admettre que j'éprouvais une certain impatience à découvrir à quoi ressemblait la voix dans ma tête.
Je réalisais que j'observais un peu tout le monde en me concentrant sur les femmes.
Les femme mure aux parures de diamants et autres comme pour gagner de façon artificiel la beauté de la jeunesse que le temps leur avaient volée.
Et à coté ces femmes plus jeunes qui portait des tenues flamboyante pour bien mettre en avant leurs formes et leur beauté éphémère. Ces deux types de femme avaient comme point commun un emploi excessif du maquillage ;à ce demander si on touchait leur joue si on aurait le moindre contact avec leur peaux...
Heureusement quelques personnes sortaient du lot.

Le monde commençant à se répandre je me préparais à réitérer mon appel psychique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andori.jdrforum.com/
Tiphanie Daussure

avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 20/05/2011
Localisation : Quelque part, vous êtes trop curieux.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: d'un sombre souvenir peut naitre la compréhension [Tiphanie]   Jeu 11 Aoû - 18:34

Obliger d'applaudir, même si s'était vraiment sans grande conviction. En même temps comment voulez vous faire autrement avec un chien de garde nommer Virginie qui vous surveille?
Personnellement tout ce que je voyais s'était se la jouer docile, jusqu’à trouver une porte de sortie.

D'ailleurs pour une fois celle-ci je trouva arrivé bien vite. La mégère de l'entre-acte avait accaparé ma grand-mère, ce qu'il faisait qu'elle était toute concentré sur autre chose que sur moi.


Theo je ne vais pas te couvrir éternellement.

Essaya de me moraliser Nathaël en me suivant alors que j'opérais un replis stratégique vers le hall. Il pouvait faire ce qu'il voulais, je n'allais pas manquer de répliquer a sa remarque avec un petit sourire moqueur.

Tu me couvre tout seul, je ne l'ai jamais demander, mon très cher grand frère chéri.

Bientôt trente-ans pour Nathaël et déjà vingt-cinq pour moi, et encore en train de se chercher et comme les ados que nous avions été. S'était un peu de légèreté dans notre monde.

° Tiphanie, je suis le pingouin qui...non c'est stupide y en a partout on se croirait sur la banquise. Je suis le type à l'air un peu perdu qui à la main qui tripote un pied de statue du premier.
Pouvez vous m'indiquer à quel étage vous vous trouvez ? °


Pas besoin de dire où j'était je le voyais déjà... Il n'y avait qu'une personne pour se soucier des statue. cacher par le foule qui sortait il ne pouvait pas nous voir ni moi ni mon frère. Je profitais de ce relatif anonymat pour le détaillé, taille moyenne des cheveux brun ni vraiment long ni vraiment court. Physiquement il avait l'air d'avoir l'âge de Nathaël. Son costume avait quelque chose se très napoléonien qui trahissait son côté "ancien" enfin quand on avait lu dans ses pensé ça devenais plus évident.
Y aller, ou ne pas y aller? Grande question...

Y aller! Mais pas de face, j'étais d'humeur joueuse a cette instant, s'était assez rare pour être souligner. Mais mon sens du jeu était assez limité. Me glissant dans le dos du vampire. Suivi par mon frère qui me regardait comme si j'étais gravement malade, voir limite bonne a enfermer. Sa tête était impayable.


Bonsoir Monsieur Delmas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jehan Delmas
Wendigo Kensei
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 20/07/2011
Age : 37
Localisation : Rennes

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 271
Relations:

MessageSujet: Re: d'un sombre souvenir peut naitre la compréhension [Tiphanie]   Sam 13 Aoû - 0:20


Bonsoir Monsieur Delmas.
*Oh la coquine.*

Je me retournais.
Une fois ce simple geste effectué, je m’immobilisais et laissait ma célérité m'envahir complètement.
Alors le monde à mes yeux ce ralenti.
Ainsi ,je peux observer un peu plus longtemps que quiconque la personne face à moi.
Je regarde la femme qui me fait face.
Je regarde le coin de ses yeux, la commissures des lèvres, le port du menton.
La femme est belle assurément mais un peu austère, froide m'indique ces petits détails sans compter son maintient un peu trop rigide sans avoir cette touche guindé.
Mais je dois laisser les choses reprendre leur vitesse normal sinon comment leur répondre.
Difficile de rester discret si vous débitez vos mots tellement vite que la première syllabe semble lié à la dernière.
Je m'aligne de nouveau au monde, sourit.

*Quelque chose ne va pas.
Oh sa robe lui va à ravir les cœurs cela est certain.
Cette noir sobriété et cette robe fuseau avec ce bustier simple si ce n'est cette sortie en haut de celui ci qui part du milieu de la poitrine pour aller s'enrouler autour du cou.
C'est ça !
Elle le touche trop ce petit bout de tissu, elle n'est pas à l'aise dans cette tenue.

Elle ne devrait pas porter cela, elle devrait être en débardeur avec un short et des chaussure de randonnée en pleine exploration d'un lieu perdu dans une forêt dense.
Elle est beaucoup trop sauvage et vivante pour être avec tout ces bien pensant, ces vieux con, fossilisés devrais je dire, bien qu'il y en ai des plus jeunes qui sont déjà très con, j'en suis sur.
Elle est comme une panthère noir en cage.
Elle devrait bondir, elle...oh merde.
Pardon, navré, vraiment navré je...je ne voulais pas vous insulter en vous comparant a un animal.
J'espère que vous accepterez mes sincères excuses pour cette insulte que vous gagerais bien involontaire de ma part.*


Mais le temps s'écoulait.

« Tiphanie, veuillez excuser ma réaction un peu lente.
Je ne m'attendais à vous voir en ce lieu.
Appelez moi Jehan s'il vous plait, après tout vous m'avez demandée de vous appelez Tiphanie. »


*« Si vous me pardonnez mon impolitesse et voulez continuer notre discussion offrez moi votre main à baiser.
Si mon erreur me coute notre discussion accordez moi le droit d'au moins vous aidez à fuir. »*


« Mais qui est l'homme qui a la chance de vous accompagner ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andori.jdrforum.com/
Tiphanie Daussure

avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 20/05/2011
Localisation : Quelque part, vous êtes trop curieux.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: d'un sombre souvenir peut naitre la compréhension [Tiphanie]   Mar 16 Aoû - 5:25

Un short ?!
Des chaussures de randonnée ?!!
Un coin paumé de la forêt dense ?!!!
Et puis quoi encore ?! Des rangers un fusil de chasse et il me transformait en baroudeuse des forêts profondes et inexplorée du trou du cul du monde ?!
Je n’étais pas du tout expédition dans la nature sauvage, j’aimais ma technologie et le confort de la civilisation moderne dans laquelle j’avais grandis. Surtout que j’étais allergique au pollen alors m’expédier dans un endroit bourré de fleur et de plante et tout le tralala relavait presque du sadisme. S’étais sûrement pour cela que Nathaël s’obstinait a m’offrir des fleurs a chaque anniversaire, ou alors a mettre des fleurs dans sa boutique quand il était fâcher contre moi … Enfin ce n’était pas comme si je ne lui faisait pas les même genre de coup, mais passons.

Je du me retenir de sourire a sa remarque sur les gens présent dans l’opéra, avec une pensée tout particulière pour Virginie qui devait être en train de venté mes mérite a je ne savais quel étalon de compétions fils a papa. Si elle savait qui était celui qui tournait autour en se moment elle aurait été verte, voir elle aurait fait un malaise, s’était selon son était d’esprit.


Elle est comme une panthère noir en cage.

Là nous allions nous fâcher, vraiment, encore le coup du short et des chaussures de randonner, si je protestais, s’était plus pour la forme que vraiment pour le fond. Mais me prendre pour une panthère en cage s’était… Déplacer. Et pourquoi pas un chat de salon !
J’étais tout sauf un animal, ou si j’avais du être un animal j’aurais été un chien, un bon gros pit-bull qui aurait déchiqueter en petit morceau les chats de salon, comme les chartreux….


°Pardon, navré, vraiment navré je...je ne voulais pas vous insulter en vous comparant a un animal.
J'espère que vous accepterez mes sincères excuses pour cette insulte que vous gagerais bien involontaire de ma part.°


Au moins on pouvait dire qu’il se servait de sa matière grise. Je n’étais pas vraiment disposer a lui accorder mon entière amnistie, on ne me comparait pas a un félin sans en payer les conséquences, même si l’on ne savait pas en quoi cela pouvait hautement me froisser.

Tiphanie, veuillez excuser ma réaction un peu lente.
Je ne m'attendais à vous voir en ce lieu.
Appelez moi Jehan s'il vous plait, après tout vous m'avez demandée de vous appelez Tiphanie.


J’avais demandé a ce qu’il m’appel Tiphanie car Melle. Daussure s’étais bien trop utiliser lors des dîner, brunch et autre réception ou ma grand-mère me trainait. Cela me rappelais aussi notre génitrice, en faite Daussure était un abus dans notre cas car nous portion également le nom de notre père et pas uniquement celui de notre mère. Virginie s’était fait un plaisir de nous présenter uniquement comme ses petit enfants, a force nous n’avions plus utiliser que ce nom oubliant l’autre, néanmoins peur importait, l’un n’était as mieux que l’autre, il venaient tout les deux d’hybrides et surtout de personne qui nous avait rayer de leur vies…

Je crains que mon éducation ne m’oblige a vous appelez M.Delmas.

S’était surtout une habitude, vouvoyer les personne plus âgée et les appelez par leur nom. Il en avait toujours été ainsi et il en serait encore toujours ainsi.
Je lui refusais ma main sans plus d’explication quand il la demanda moi un baisemain. Je préférais éviter tout contacte physique tant que je ne savais si il était réellement dangereux ou non et puis même, s’étais un vampire.


Ce n’ai autre que mon frère Nathaël.
Mon cher frère je te présente M.Delmas, une personne a l’esprit très… ouvert. M.Delmas, je vous présente mon frère Nathaël Daussure.


Attendant que les bonnes manières de Nathaël l’oblige a serrez la main de l’homme a qui il venait d’être présenter, je lui glissais a l’oreille.

M.Delmas a connu la deuxième guerre mondiale.

Je senti mon grade du corps attitré se raidir d’un coup, ne sachant plus vraiment quoi faire. J’esquissais un sourire machiavéliquement satisfait. Cette petite plaisanterie allait me valoir quelque représailles mais peu importait finalement le sentiment d’avoir gagné était grisant. Pour une fois que s’était moi qui avait l’avantage sur lui et non l’inverse, cela ne pouvait que rendre cette victoire plus savoureuse.

Nathaël fini par lâcher sa main, la gêne se lisait sur mon visage teinté d’un léger dégoût. Ceci ne fit que s’élargir un peu plus mon sourire.


Je crains de devoir vous laisser, on m’attend. De plus je ne tiens pas me mêler au affaire de Tiphanie.
Bonne soirée.


Sur ce mon cher frère tourna les talons pour aller rejoindre notre grand-mère. Je n’espérais qu’une seule chose, qu’il ne me dénonce pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jehan Delmas
Wendigo Kensei
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 20/07/2011
Age : 37
Localisation : Rennes

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 271
Relations:

MessageSujet: Re: d'un sombre souvenir peut naitre la compréhension [Tiphanie]   Mar 16 Aoû - 15:51


Tiphanie me répondis.
Je crains que mon éducation ne m’oblige à vous appelez M.Delmas.
Puis m'indiquant l'homme à ses cotés.
Ce n’ai autre que mon frère Nathaël.
Mon cher frère je te présente M.Delmas, une personne à l’esprit très… ouvert. M.Delmas, je vous présente mon frère Nathaël Daussure.


Je réalisais bien vite le sous entendu et cela me fit craindre le pire.
Instantanément je senti la tour de solitude se faire en mon esprit.
J'avais appris et maitrisé la compartimentation afin de mieux contrôler ma mémoire qui s'emplissait de trop de souvenirs en cela aidé par mon pouvoir.
Je ne pensais pas que cela la bloquerait mais au moins la gênerais si elle décidait d'entrer en moi.
J'entendis des verrous s'enclencher, je senti la tour s'élever dans mon dos sur une montagne très hautes et sauvages.
Pendant ce temps Nathaël me serrait la main.
Tiphanie lui glissa quelque chose à l'oreille et l'homme se crispa.
Je compris sur le champs et ne put que lui faire un mouvement d'épaule pour excuse et mettre fin à notre contact.
Elle souriait.

*Était ce sa façon de me punir de ma pensée malhabile, me désigner à son frère comme prochaine cible ?*

Je crains de devoir vous laisser, on m’attend. De plus je ne tiens pas à me mêler aux affaires de Tiphanie.
Bonne soirée.


*Peut être pas.
Une rivalité fraternelle ?
Peu d'importance en un sens et cela ne me regarde pas.*


« Bonsoir et adieu, Monsieur Daussure, essayez de passer une agréable soirée malgré notre rencontre bien involontaire de ma part. »

« Je me retrouve donc seul avec vous. »
*« Je vous raccompagne jusqu'à la porte puis nous nous séparons ? »*

« Votre voix mental est différente de la réel. A la fois surprenant et en même temps pourquoi devrait elle être identique, n'est il pas ? »

Je sentais des idées et des questions au fond de mon esprit mais les fuyait.
J'avais décider de dire ce que je pensais et me venais à l'esprit sans analyse profonde ainsi je pourrais garder ma franchise naturel sans risquer de compromettre qui que se soit.
Il était certain que le fait que je ne sache rien de la vie Parisienne actuel était un avantage énorme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andori.jdrforum.com/
Tiphanie Daussure

avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 20/05/2011
Localisation : Quelque part, vous êtes trop curieux.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: d'un sombre souvenir peut naitre la compréhension [Tiphanie]   Sam 27 Aoû - 17:04

Mon frère ne vous aurait pas faire de mal, même si je lui avait demander... Il n'agit que sous ordre des chasseurs. Disons juste que je voulais le faire fuir, j'ai été assez surveiller pour aujourd'hui. Et puis voir son visage au moment ou il s'est crisper s'était très distrayant.

Je jetais un regarde en coin de M.Delmas, puis a Nathaël qui était en train d'opéré une fuit stratégique vers la sortie. J'aurais le droit a une belle leçon de morale demain, avec un peu de chance dès que j'aurais passer la poste de sa boutique.

Je passais le doigt dans l’encolure de ma robe, Cette pièce de tissu allait me rendre dingue, je ne supportais pas avoir cette impression d'être enserré dans une gangue rigide. Je n'avais qu'une envie, s'était aller enlever cette foutu nippe qui coûtait la peau des fesses, pour enfiler un bon vieux t-shirt et un jean qui était hors d'âge. Quelque chose de confortable pour ainsi dire.

Partir, ou rester... s'était la grande question.
Si je partait, j'avais au moins occuper ma soirée un peu plus instructivement que si j'avais bêtement écouter cet Opéra sous l'envahissante tutelle de ma grand-mère. Mais s'était tout...
Si je ne partais pas maintenant, j'allais peu être en savoir plus sur cet étrange et intrigante personne qui m'avait servi d'occupation pour la soirée, un peu contre son gré.


Alors comme ça vous êtes venu chercher votre fille... Enfin fille... C'est juste celle a qui vous avez donner votre .... particularité?
Pourquoi la chercher maintenant ?


Finalement j'allais peut-être rester...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jehan Delmas
Wendigo Kensei
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 20/07/2011
Age : 37
Localisation : Rennes

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 271
Relations:

MessageSujet: Re: d'un sombre souvenir peut naitre la compréhension [Tiphanie]   Dim 28 Aoû - 13:39


Mon frère ne vous aurait pas fait de mal, même si je lui avait demander... Il n'agit que sous ordre des chasseurs. Disons juste que je voulais le faire fuir, j'ai été assez surveiller pour aujourd'hui. Et puis voir son visage au moment ou il c'est crisper était très distrayant.

*Comme un bon soldat à l'autonomie ficelée et je sais de quoi je parle, hélas. Ainsi c'était de l'espièglerie enfantine.*

Tiphanie me regarda puis observa son frère.
Elle passa encore une fois sa main sur l'encolure de sa robe.

*Ces lieux et cette robe lui sont exécrable, pas seulement la compagnie des gens qui l'emplisse.*

Alors comme ça vous êtes venu chercher votre fille... Enfin fille... C'est juste celle a qui vous avez donner votre .... particularité?
Pourquoi la chercher maintenant ?


« Que diriez vous de parler en marchant, j'ai quelques effets à récupérer au vestibule puis nous pourrons quitter ces lieux qui ne vous sied guère. Il n'y pas que par la grande porte qu'on peut quitter l’Opéra ainsi au yeux de votre frère et des autres vous disparaitrez comme dans un tour de magie. »

En disant cela j'avais fait un geste d'accompagnement en enroulant sans toucher le bas dos de Tiphanie et de mon autre bras désigné la position du vestibule.

*Et une fois dehors vous pourrez même arracher ce bout de tissu qui semble tant vous exaspérer.*

« Pour répondre à votre question, je parlerai des gens que l'on croise dans la rue. »

Je descendis la première marche, le seul moyen de faire quelque chose avec cette femme semblait de devoir lui donner envie de le faire.

« Avez vous déjà réfléchie au fait que lorsque l'on marche dans la rue on croise des gens.
Ces gens n'existent pas l'instant d'avant et une fois croisés n'existe plus, dans son sens profond. Ils sont peut être vivant ou mort mais pour nous ils ne sont tout simplement pas.
Et puis il y a ces gens que l'on croise et vous disent « bonjour, comment ça va ? » Mais ne s'arrête pas pour entendre la réponse. Pour cela vous n'exister pas même alors que vous êtes devant eux.
Je déteste ce genre de personnes.
...
Elle n'est pas quelqu'un que je me suis contenter de croiser. Donner ma particularité ne se fait pas sans réflexion, en tout cas pas pour moi. C'est un cadeau empli de responsabilité, je dis cadeau car pour moi il y a plus d'avantage que d'inconvénient, pour le moment. »


Nous sommes arrivée au vestibule je donne mon ticket.

« Elle est partie un jour comme on tourne au coin d'une rue.
Je veux la voir de nouveau, lui dire « Bonjour, comment ça va ? » et attendre sa réponse.
J’admets que j'ai peur de sa réponse, même de sa réaction lorsqu'elle me verra.
Je suis un peu lâche. »


L'employée me rapporte ma canne et mon manteau d'été.
Je la remercie et m'écarte, il est peu probable que Tiphanie soit arrivée en début de soirée vêtu uniquement de sa robe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andori.jdrforum.com/
Tiphanie Daussure

avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 20/05/2011
Localisation : Quelque part, vous êtes trop curieux.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: d'un sombre souvenir peut naitre la compréhension [Tiphanie]   Dim 4 Sep - 16:19

Se faire diriger, surtout pour aller vers la sorti n'était pas vraiment quelque chose qui me gênait, pas contre son bras qui était enrouler autour de moi sans me toucher pour autant, lui me posait un problème. Ce n'étais pas spétialement liée a sa nature, je n'aimais juste pas qu'on se permette se genre de familiarité sans me connaitre. Bien sur sa nature n'arrangeait rien, mais ce n'était pas ce qui était le plus dérangeant la dedans.

en descendant les marches, M.Delmas avait un discourt très philosophique, ceci me fit presque sourire, ça aurait pu être un discourt que m'aurait tenu mon mentor, un grand penseur a ses heures. Je n'avais jamais compris pourquoi il avait préféré m'entraîner moi plutôt que Nathaël, ils se ressemblaient plus tout deux a réfléchir, peut-être un peu trop.
Mais c'est vraie que ses mots avait du sens, enfin jusqu’à ce qu'il parle de sa "particularité". Un cadeau qui vous maudissait a jamais, je n’appelais pas vraiment ça un cadeau. Défier les loi de Dieu qui dis que tout de qui vit doit mourir un jour devait mourir, ce n'était pas vraiment un cadeau non plus. Mais bon, si ça lui plaisait de penser ainsi.
J'avoue que je n'avais pas de grief particulier contre les vampires, aucun vampire ne m'avais fait quoi que ce soit un jours, s'était surtout de l'éducation, et comme toute éducation il y avait une possibilité pour que ce soit faut, comme dans toute chose finalement. Peu importait, si je devais payer pour avoir fait l'erreur de croire, je le ferais... Mais ce n'étais pas pour tout de suite.
Au moins Delmas avait la présence d'esprit de ne pas refiler sa nature a n'importe qui comme ça le chantait, il avait du bon sens.

Arriver dans le vestibule il avait récupéré ce qui semblait être un canne et un manteau.


J’admets que j'ai peur de sa réponse, même de sa réaction lorsqu'elle me verra.
Je suis un peu lâche.


A mon tour se récupérais quelques effets, une longue étole en cachemire d'un beige un peu claire, a chaque extrémité l'étoffe était tissé de motif d’inspiration art nouveau blanc. Je l'enroulais autour de mes épaule avant de récupéré un sac. Le genre trop petit pour contenir quoi que ce soit a part le stricte minimum vital...

On ne peut pas être courageux tout le temps, surtout en relation humaine.

J'eu une amer pensée pour ma mère que je devais encore supporter alors que sa seule vue me rendait malade.
J'osais un sourire... Il était plus humain que je n'y était attendue.


Sachez M.Delmas que vous n'êtes pas le seul a connaître les lieux, j'y viens trop souvent a mon goût et disparaître sans laisser de trace est devenu ma spécialité.

Sur ce je l'invitais a me suivre vers une autre issue, beaucoup moins fréquentée que la grand porte. Une fois dehors je lâchais un peu malgré moi un soupire de soulagement, enfin dehors, enfin a l'air libre, enfin avoir la paix.

Vous êtes plus "humain" que je ne l'aurais cru... aussi bien dans votre façon d'être que de penser. C'est ... envahissant comme dont de percevoir ce que les gens pensent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jehan Delmas
Wendigo Kensei
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 20/07/2011
Age : 37
Localisation : Rennes

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 271
Relations:

MessageSujet: Re: d'un sombre souvenir peut naitre la compréhension [Tiphanie]   Dim 4 Sep - 19:46


Tiphanie récupéra une longue étole en cachemire beige claire, des motifs ornaient les extrémités et un sac minimaliste.

Je remarquais le voile sur son regard.
Des souvenirs.
Elle me sourit et il faut l'admettre la voir sourire ainsi était beau.
*Nos blessures nous font.*

Sachez M.Delmas que vous n'êtes pas le seul a connaître les lieux, j'y viens trop souvent a mon goût et disparaître sans laisser de trace est devenu ma spécialité.

*Je suis sur que ce don est effectif en de nombreux autres lieux.*

Du coup elle devint le guide.
Nous nous retrouvâmes dehors bien vite et elle eu un soupir éloquent de contentement en goutant l'air extérieur.

Vous êtes plus "humain" que je ne l'aurais cru... aussi bien dans votre façon d'être que de penser. C'est ... envahissant comme dont de percevoir ce que les gens pensent.

*Plus humain, hein.*

« Je suis humain.
Je le suis non pas dans le sens purement biologique même si cela peut être débattu mais dans celui de ma façon de vivre.
C'est un peu compliqué à définir mais disons que nous naissons Homo sapiens et que nous décidons de vivre ou non suivant les principes de l'humanité.
En même temps je ne me considère pas comme ceux qu'on nous appellent couramment.
Après tout je ne suis pas un mort vivant, je n'ai pas besoin de sang enfin je ne répond pas au cliché.
Oui je suis un immortel et encore.
Je ne peux mourir de vieillesse mais un accident de voiture me fauchera aussi facilement que le tout venant. »


Une idée m'était venue en disant cela et je commençait à marcher.

« Marchons un peu voulez vous. »

De nos jours les geek, nerds et autres avaient été assimilés et étaient parti intégrante du monde.
Par conséquent les magasins pour les plus grands étaient littéralement ouvert 24 heures sur 24.

« Mais j’admets que beaucoup des miens perdent le contrôle et deviennent des monstres. C'est ma plus grande peur vis à vis d'Ephylie, je ne l'ai formé que pendant 4 ans alors que cela doit durer peut être 30, 40 voir 50 ans.
Mais nous voilà arrivé. »


Ils étaient devant un magasin...de vêtement.

« Si votre tenue ne vous convient pas, changeons là.
Un jean, des baskets, enfin à vous de voir. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andori.jdrforum.com/
Tiphanie Daussure

avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 20/05/2011
Localisation : Quelque part, vous êtes trop curieux.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: d'un sombre souvenir peut naitre la compréhension [Tiphanie]   Jeu 29 Sep - 14:38

Avoir peur pour les autre, avoir peur qu’ils deviennent quelque chose qui pourrait leur attiré des ennuis, ça aussi s’était un trais typiquement humain. S’était même un sentiment que je connaissais bien, il était présent dans chaque pensée que Nathaël, il avait toujours peur pour moi, peur que je perde les pédale, peur que je devienne … un peu comme la maître de Luna, que je m’égare.
S’était troublante de voir comme une personne qu’on m’aurait dépeinte comme a abattre car immortel, échappent au contrôle de Dieu avait l’air si proche de nous.

Les durée qu’il m’évoquait, semblait infiniment longue, mais qu’est-ce que s’était cinquante ans quand on avait des siècles devant nous ?
Je ne le saurais jamais, et j’étais certaine de ne pas vouloir le savoir un jour.

Nous étions arrivés devant… un magasin de vêtement.
Qu’avait-il en tête ?


Si votre tenue ne vous convient pas, changeons là.
Un jean, des baskets, enfin à vous de voir.


Sa remarque ne pu que me faire rire. Je savais parfaitement que ça se voyait que ne supportait pas cette robe, mais je n’aurais jamais pensé qu’il s’en soucie ainsi. C’était… aimable de sa part, On pouvait dire qu’en une soirée ce M.Demas avait réussi à contredire un bon parti de ce que mon mentor m’avait dit sur les vampires.
Pourtant il fallait rester prudente, ce n’était pas parce qu’un d’entre eux était parfaitement intéressant et civiliser qu’il ne pouvait pas être pour la plupart, comme on me les avait dépeint.


C’est très aimable mais je…

Mais je me vois dans l’obligation de vous reprendre ma sœur.

Nathaël dans le numéro du grand frère protecteur. Je ne l’avais pas entendu arriver, je n’avais même pas remarqué qu’il avait pu nous suivre, j’imaginais plus qu’il allait rester avec Virginie en bon petit-fils qu’il était. Déteindrais-je sur mon frère ?

Je croyais que tu ne voulais pas te mêler de mes affaires Nathaël…

S’était avant que j’ai rempli mon cota d’heure de présences.

Mon frère regardais fixement Delmas en me répondant, visiblement ça le dérangeait que je parle avec quelqu’un comme lui.

Tu ne devrais pas trainer… surtout pas avec n’importe qui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jehan Delmas
Wendigo Kensei
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 20/07/2011
Age : 37
Localisation : Rennes

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 271
Relations:

MessageSujet: Re: d'un sombre souvenir peut naitre la compréhension [Tiphanie]   Jeu 29 Sep - 18:55


Tiphanie rit.

C’est très aimable mais je…
Mais je me vois dans l’obligation de vous reprendre ma sœur.
Je croyais que tu ne voulais pas te mêler de mes affaires Nathaël…
S’était avant que j’ai rempli mon cota d’heure de présences.
Tu ne devrais pas trainer… surtout pas avec n’importe qui.

Bien entendu j'étais la cible d'un regard des plus véhément pendant cette échange.

« Fort bien, après tout j'ai rempli mon engagement.
Tiphanie je vous laisse maintenant que vous êtes loin de la plupart des culs serrés.
Et n'oubliez pas surtout c'est pour votre bien, pour vous protéger des vilains messieurs qui vous parles à la sortie de l'école qu'il fait ça. »


Je ne pu empêcher un clin d’œil accompagné d'une sourire taquin pour aller avec cette boutade.

« Plus sérieusement adieu Tiphanie profitée de vos dons pour ne jamais vivre avec des oeillères. »

*Si vous pouviez l'empêcher de m’abattre alors que je marche cela serait aimable.*

Sur ce je me retournais, marchait tranquillement en posant ma canne sur l'épaule et en sifflant un petit air.
Je savais a peu près ou je me trouvais et bien vite je pus atteindre un lieu propice pour une échappée.
J'entrais dans une ruelle ou je pu m'élancer à ma pleine vitesse. Celle-ci me permis de sauter sur une poubelle heureusement au frein enclenchée qui me servie de tremplin pour atteindre le haut d'un mur que je franchi tel l’athlète le cheval d'arçon, la chute enfin la réception fut plus rude.
Une fois cela fait je marchais longuement.

*Je n'avais pas réalisé cela mais je suis revenu dans un Paris en guerre. Il va me falloir agir en conséquence et prévoir des cachettes et autre protections au plus vites.*

J'avais laissée mes pensées s'exprimait car les nombreuses vérifications et précautions prise m'avait rassuré sur le fait de ne pas être suivit, il me fallait juste espérer que la télépathie n'était pas un don à longue portée.


[RP FINI]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andori.jdrforum.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: d'un sombre souvenir peut naitre la compréhension [Tiphanie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
d'un sombre souvenir peut naitre la compréhension [Tiphanie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Test de votre esprit et compréhension]Boby Lapointe
» [Résolu] Problème de compréhension du script du Bestiaire
» [Général]Politique de la Horde et compréhension
» Le Coin leçons
» [Mise au point] - Titres, orthographe, expression

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Parisiorum - ou quand le mythe devient réalité... :: Le Jeu : Paris :: Paris Nord :: Opéra Garnier-
Sauter vers: