Forum RPG futuriste se déroulant dans la ville de Paris.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lana Maundrell
Hybride loutre - Fleuriste
avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 24

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans
Relations:

MessageSujet: Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]   Jeu 15 Déc - 19:20

    Ça faisait déjà plusieurs semaines que j'avais effectuer l'achat de cette ancienne boutique. Heureusement pour moi qu'elle était encore en bonne état. J'avais donc dut m'occuper juste de la peinture et de la décoration. J'allais donc enfin pouvoir réaliser un de mes rêves, vu que depuis toute petite j'avais toujours aimé les fleurs.

    C'était ma mère qui m'avait découvrir cette passion, elle s'occupait du jardin de notre petite maison en Italie. Je pouvais l'écouter pendant des heures me parler de fleurs. Assez originale comme activité au lieu d'aller jouer avec les autres enfants. Mais eux n'avaient pas envie de jouer avec moi car j'étais trop différente.

    Rien qu'en y repensant j'avais les larmes qui montaient, et je refusais de montrer ma tristesse. Car j'étais sur au fond de moi que c'était des chasseurs qui avaient surement tués mes parents réellement. J'avais envie de me venger d'eux mais pour l'instant je n'avais aucun moyen de le faire. Alors je patientais pour le moment. J'attendais mon heure.




    Si non après la fin des travaux de ma boutique, je la pris en photo pour envoyer une annonce au journal. Pour faire paraitre l'ouverture d'une nouvelle boutique à Paris. C'était un moyen de me faire un peu de pub et surtout d'attirer la clientèle. Même si je savais que ça n'allait pas être facile tous les jours pour cacher mon identité.

    Après la parution dans le journal j'attendis deux jours pour que tout Paris soit au courant. Puis je fis l'ouverture. Je me doutais très bien que je ne serrais pas très connu pour l'instant, mais j’espérais au moins voir des gens franchir la porte du magasin.

    Pendant que j'attendais, j'étais dans la boutique en train d'arranger les bouquets de fleurs dans la vitrine pour attirer encore plus de personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Luciano
Peintre -- Barman au Midnight Le Bouffon noir
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 29

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 121 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]   Jeu 22 Déc - 21:21

Petit passage par le nord de la capitale en milieu de matinée... Une ou deux courses à faire, un cadeau à acheter, et un petit passage par une boutique spécialisée dans l'art gothique... l'un des endroits préférés de Lorenzo dans cette ville ! Comme il venait de recevoir sa première paye hebdomadaire, il allait pouvoir se faire plaisir !
Il faut dire que le style du vampire était bien marqué, avec ses habits noirs, son long manteau en cuir noir, ses ongles et dessous des yeux teints également en noir, ses chaînes pendant d'un peu partout, ses nombreuses bagues en argent et ses grosses rangers en métal... Les gens se retournaient souvent sur son passage dans la rue, parfois avec un sourire, d'autres fois avec un marmonnement désapprobateur, mais il s'en fichait. Ou plutôt, il trouvait cela amusant de provoquer des réactions rien qu'avec son apparence.

Il marchait le coeur léger, un grand sourire aux lèvres, en songeant aux bijoux et divers accessoires qu'il allait pouvoir acheter. Peut-être pourrait-il enfin s'offrir cette chemise bouffante sur laquelle il bavait depuis plusieurs mois ? Ou l'un de ces bracelets à clous pour parfaire la collection du "parfait petit gothique" ? A moins qu'il se laisse enfin tenter par un piercing...

Bref, sa matinée commençait à merveille, même s'il n'avait pas dormi de la nuit... terminer le travail à 7h du matin et vouloir rejoindre l'autre bout de la ville pour pouvoir être à la boutique à l'ouverture à 9h30 impliquait un sacrifice de sommeil. Ou plutôt un report, il aurait bien le temps de dormir durant la journée.
Mais son rêve d'une bonne journée fut soudain brisé lorsqu'il crut reconnaître une silhouette atrocement familière à l'autre bout de la rue. Une femme très mince, aux longs cheveux blond platine qui tombaient de chaque côté d'un visage pâle... Lorenzo était trop loin pour être totalement sûr de qui c'était mais son coeur manqua tout de même un battement. De peur de devoir croiser le chemin de cette furie psychopathe, il bifurqua et entra dans la première boutique à portée de main...
Un fleuriste.

Il poussa vivement la petite porte bleue, avança en courant à moitié au milieu des fleurs pour ne pas être trop visible depuis la rue, s'adossa contre un mur et poussa un profond soupir, soulagé d'avoir pu se planquer à temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Maundrell
Hybride loutre - Fleuriste
avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 24

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]   Jeu 22 Déc - 21:48

  • Je me doutais que je n'aurais pas beaucoup de monde le premier jour d'ouverture. Mais j'avais un petit pincement de coeur en voyant personne franchir la porte. Après tout pour faire ses preuves, il fallait un moment. Surtout que je me trouvais à Paris, alors il devait avoir beaucoup de fleuristes. Mais je trouvais le temps long. J'avais eu le temps d'arranger les fleurs dans la boutique, de faire le ménage de fond en comble et maintenant je me retrouvais dans l'arrière boutique sur l'ordinateur. Pour passer des commandes en tout genre mais surtout de graines venant de l'étranger. Les premiers temps ce ne fut pas facile car je ne comprenais pas les langues étrangères. Heureusement je suis allé dans une boutique pour acheter Les langues pour les Nuls. Ce qui m'avait permis d'apprendre en un temps record différents dialectes.

    En même temps je me plains. Mais il est que 9h du matin, les gens étaient tous en train de dormir. Pourtant j'aurais cru que Paris était une ville plutôt active et non passive comme ce qu'elle semblait me montrer. Je m'ennuyais tellement derrière mon écran, ayant bu déjà pas mal de tasse de thé pour m'aider à tenir debout. Je n'avais pas très bien dormi depuis plusieurs jours.

    Je refaisais toujours le même inlassablement. De sales souvenirs qui reviennent en tête au moment où on s'y attend le moins. Toujours ces mêmes images de l'accident de mes parents quand j'étais plus jeune. Pourtant je n'y étais pas à ce moment là, mais c'était tout comme. Puis ensuite la chute dans les abîmes. Vivant dans la rue, tout en subsistant avec des produits volés à des passants dans la rue. Tout ça parce que mes grands parents avaient refusés de m'élever car j'étais à moitié Indienne donc une moins que rien. J'avais je leur pardonnerais ce qu'ils m'ont fait. Comment pouvait-on être aussi coeur de pierre avec un enfant orphelin ? De toute façon je ne m'intéressais pas plus à eux que eux à moi. C'était réciproque au moins.

    Je sortis de mes pensées en entendant la petite cloche sonner dans la boutique, signifiant que quelqu'un venait d'entrer. Je me dépêchais donc d'aller voir qui c'était. Mon premier client. J'étais tellement excité que je ne fis pas attention à l’accoutrement du jeune homme. En même temps chacun avait le droit de s'habiller comme il le sentait. Tu n'avais pas l'air de me remarque, mais moi je voyais bien sur ton visage que tu n'étais pas là pour m'acheter des fleurs. Je soupirais légèrement en m’approchant de toi.

    "- Excusez-moi ... puis-je vous aider ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Luciano
Peintre -- Barman au Midnight Le Bouffon noir
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 29

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 121 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]   Jeu 22 Déc - 22:49

Lorenzo n'avait même pas vraiment fait attention à son environnement, il n'avait vu en ce lieu qu'un refuge potentiel pour s'éloigner de la menace chasseuse.
A présent il parvenait à peu près à se remettre de ses émotions mais son coeur battait encore la chamade. Et si elle l'avait vu ? Et si elle le traquait depuis des jours, des nuits, et qu'elle comptait le tuer ici, en plein Paris mais à une heure où l'on trouve peu de monde dans les rues ? Si elle pensait compter sur ses capacités diminuées à cause du jour ? En même temps, pour ce qu'il avait comme capacités...
Il se frappa soudainement le front avec sa main : mais qu'il était bête ! Il lui suffisait de changer d'apparence, et ni vu ni connu je t'embrouille ! Alors qu'il s'apprêtait à le faire, réfléchissant à la tête qu'il allait emprunter, une voix féminine résonna près de lui.


AAH !

C'était une exclamation de peur qui avait franchi ses lèvres, le genre d’onomatopée un peu trop aiguë pour une voix normale d'homme, en même temps qu'un bond de surprise. Il tourna les yeux vers la jeune femme qui venait de lui parler.
Qu'est-ce qu'elle faisait là ? Que lui voulait-elle ? Ne pouvait-on pas le laisser tranquille ?


Euh...

Il se rappela qu'il était dans une boutique, et que la femme devait donc être une commerçante. Il promena ses yeux noirs, un brin affolés, sur le décor autour de lui. Des fleurs. Mince. Il avait fallu qu'il entre dans un magasin de fleurs. Qu'aurait-il bien pu acheter ici ? Il n'avait personne à qui offrir des fleurs ! A nouveau il répéta :

Euh...

* Reprends-toi Renzo ! *

Euh, oui ! Pardon ! Bonjour ! Vous êtes la gérante de cette boutique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Maundrell
Hybride loutre - Fleuriste
avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 24

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]   Lun 2 Jan - 16:58

  • J'avais plus l'impression de te déranger qu'autre chose, alors que c'était mon propre magasin. Étant de nature curieuse je me demandais bien pourquoi tu étais rentré ici, alors que tu n'avais aucune attention de m'acheter des fleurs. Surtout que tu m'avais même pas remarqué jusqu'à ce que je t'adresse la parole. Puis tu hurlas de surprise, ce qui me fit reculer d'un pas, car quand même c'était impressionnant. En plus je me disais que je n'avais rien d'un monstre alors pourquoi hurler. Je voyais que la journée allée bien commencer, j'allais vendre aucune fleurs au lieu de ça j'allais servir de cachette pour toi. Et en échange je n'aurais rien, même pas un centimes. Je savais que l'argent se faisait rare ces derniers temps, et comme je ne voulais pas manquer de respect à personne je ne disais rien. J'allais t'aider. Je ferais ma bonne action du jour.

    Bon revenons à nos moutons, tu semblais toujours aussi perdu de me voir dans cet endroit. Alors que techniquement c'était chez moi et que j'avais tous les droits de m'y trouver. Il te faisait peut être un petit temps d'adaptation pour te faire à l'idée que tu n'étais seul ici.
    J'eus envie de rire à ton manque de réaction mais je ne disais rien, pour ne pas te vexer.

    Deuxième essai : Toujours pas plus de réponse, à ce que je pouvais conclure. De même que tu n'avais pas l'air de savoir dire grand chose. Juste '' Euh ... '' ça n'allait pas du tout m'aider à savoir qui tu es ou encore ce que tu voulais. Je n'étais pas encore devin à ce que je savais. Même si je lisais dans les pensées j'avais encore du mal. Tout ce que j'avais réussi à capter dans ta tête c'était que tu fuyais quelqu'un. Mais qui ? Je n'en savais rien du tout. J'attendais donc toujours une réponse concrète ou même une simple phrase de ta part. Mais je fus soulagé quand tu en articulas enfin une.

    ''- Oui je suis la gérante de la boutique, que puis je faire pour vous ? Je me doute que vous n'êtes pas là pour acheter des fleurs. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Luciano
Peintre -- Barman au Midnight Le Bouffon noir
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 29

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 121 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]   Lun 2 Jan - 20:26

Lorenzo grimaça intérieurement. Mince, il fallait que ce soit la gérante ! Il aurait préféré qu'il s'agisse d'une simple vendeuse, ainsi il aurait pu demander qu'elle aille chercher la gérante, et il aurait gagné un peu de temps. Car clairement, son but était de passer un maximum de temps dans cette boutique, pour espérer que la potentielle furie vengeresse au-dehors soit partie et ait mis le maximum de distance entre elle et lui.
Son visage marqua l'étonnement, et il répondit :


Vraiment ? Vous semblez si jeune !
Enfin, c'est vrai que ça ne veut pas dire grand chose, on peut paraître jeune, et... enfin, vous voyez ce que je veux dire...


* Magnifique Renzo, tu viens de dire à une jeune femme qu'elle devait être plus vieille qu'elle n'en a l'air... Belle entrée en matière. *

Elle lui demanda une nouvelle fois ce qu'elle pouvait faire pour lui, ajoutant qu'il n'était sans doute pas ici pour acheter des fleurs. Bien vu... Il lui adressa le sourire à la fois gêné et malicieux d'un enfant que l'on vient de surprendre en train de faire une bêtise.

Non, en effet.

A présent, il s'agissait de trouver une bonne raison pour lui d'être ici. En quelques secondes, plusieurs scénarios affluèrent dans son esprit.
Le patron de la chocolaterie voisine qui venait lui proposer un partenariat. Risqué, la chocolaterie était vraiment trop proche de la boutique et elle pourrait avoir envie de la visiter pour se faire un avis.
Un inspecteur du commerce qui vient vérifier les normes de la boutique. Hum, peu crédible, les inspecteurs du travail sont rarement sapés en gothiques.
Un journaliste venu faire une enquête sur le métier de fleuriste dans le cadre du mois des métiers dans son magazine. Un journaliste sans dictaphone, sans appareil photo, sans carnet de notes...
Carnet de notes !

Lorenzo sourit à la fleuriste, sortit d'une poche intérieure de son long manteau de cuir un petit carnet type bloc-notes ou carnet de croquis ainsi qu'un crayon de papier, et lui dit :


En fait je démarche les commerçants du quartier pour leur proposer mes services. Je suis graphiste professionnel et je peux designer divers produits de marketing comme les cartes de visite, les enseignes de boutique, les sites internet, les affiches publicitaires...
Un bon moyen de faire connaître sa boutique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Maundrell
Hybride loutre - Fleuriste
avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 24

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]   Mar 10 Jan - 16:52

  • Le fait que je sois la gérante ne t'arrangeait pas non plus à ce que je pouvais en déduire, en voyant ton expression sur ton visage. Mais en même temps je n'y pouvais rien, j'allais pas non plus mentir sur ce que j'étais. Puis d'abord ça gênait quelqu'un que ce soit jeune pour être mon propre patron. Ou bien parce que d'après les gens je devrais encore être à l'école pour étudier. Ce n'était pas parce que je n'avais aucun diplômes que j'étais ignorante et que je ne connaissais pas mon métier.

    "- Oui je vois ce que vous voulez dire. Et oui je sais que c'est un peu surprenant à mon âge d'être déjà chef de ma propre '' entreprise ". Mais c'est ainsi et je peux vous assurer que je suis jeune et que je n'ai fais aucune modification de mon corps pour le faire paraître. "

    Je n'avais pas dit ça méchamment, mais sur un ton calme et posé. Toujours le sourire aux lèvres, rien ne pouvait m'en départir. Même si je dois l'avouer j'avais été un peu vexé par ta dernière phrase, comme si ça se voyait pas que j'étais naturelle. Mais bon je peux comprendre dans le monde d'aujourd'hui les technologies ont tellement évoluées qu'on pourrait croire. Pourtant j'ai réellement 18 ans et je ne me fait pas passer pour ce que je ne suis pas. De toute façon le naturelle était toujours mieux que le faux.

    Je semblais encore avoir raison, vu que tu n'étais pas là pour m'acheter des fleurs. En même temps si ça avait été le cas j'aurais trouvé ça très étrange ton comportement. Je me demandais aussi ce que tu allais trouver comme excuse. J'étais peut être jeune, mais je n'étais pas crédule ni même naïve. Même si je préférais le faire croire, comme ça on me prenait moins la tête. Et puis c'était une bonne façon de voir comment était réellement les gens une fois qu'ils montraient leurs vrais visages. Je pouvais apercevoir légèrement ce que tu pensais mais c'était un peu embrouillé, captant quelques images par ci par là. Me demandant bien pourquoi tu pensais à la chocolaterie d'un coup, je voyais pas trop le rapport avec mes fleurs. Tu semblais chercher une échappatoire un peu compliqué, alors qu'il n'y avait pas à se prendre la tête. Tu avais juste à me dire réellement tes raisons, je ne me serais pas énervé contre toi. Ni même jeté comme un mal propre.

    Je t'écoutais toujours attentivement en souriant, même si j'avais un peu envie de rire, en voyant que tu te prenais vraiment au jeu.

    "- Excusez-moi ... Ce n'est pas la peine d'inventer tous ça, je vois bien que ce n'est pas la vrai raison qui vous amène ici... Bien est ce que vous accepteriez une tasse de thé ou de café en ma compagnie ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Luciano
Peintre -- Barman au Midnight Le Bouffon noir
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 29

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 121 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]   Mar 10 Jan - 17:19

Lorenzo avait senti une légère pointe de vexation, mais la fleuriste n'en avait rien montré. Une vraie commerçante professionnelle, gardant le calme et le sourire. Elle lui assura qu'elle était bien jeune, et chef de sa boutique. Elle évoqua les transformations du corps... bien sûr ! Elle avait interprété sa remarque comme une évocation de la chirurgie esthétique ! Ce n'était pas à cela que le vampire avait pensé en réalité, mais après tout, c'était plus simple ainsi.
Il faillit la complimenter, mais songea en fin de compte qu'il n'était peut-être pas nécessaire de s’appesantir sur le sujet.

Il fut déçu en voyant que son mensonge n'avait pas pris. Habituellement il était plutôt doué pour faire croire un peu n'importe quoi à n'importe qui. Peut-être que le stress qu'il ressentait l'avait empêché d'être aussi bon parleur que d'habitude. Il faudrait qu'il travaille plus !
Quand elle lui signala qu'elle voyait bien que cette histoire de graphisme n'était pas la vraie raison de sa visite, il se demanda s'il allait falloir qu'il trouve autre chose, ou pire, qu'il lui donne la vraie raison. Il aurait eu l'air de quoi ?
Mais elle lui proposa de prendre une tasse de thé ou de café avec lui.

Le vampire écarquilla les yeux. Celle-là, il ne s'y attendait pas ! Un café ? Pourquoi lui proposait-elle un café ? N'était-ce pas le code universel pour une méthode de drague ? Oula la, dans quoi risquait-il de se fourrer ?
Elle était peut-être gentille, mais elle était tout de même bizarre ! La jeunesse...
Il répondit lentement et d'une voix mal assurée, comme s'il n'était pas sûr de ce qu'il fallait répondre :


Euh... ben si vous voulez... un café, oui, pourquoi pas...
Mais je ne vous achèterais pas des fleurs vous savez ?


Il jeta un dernier regard déçu au carnet qu'il avait sorti sans avoir eu le temps de l'ouvrir, et le rangea à sa place, dans la poche intérieure de son long manteau de cuir.
Le temps de prendre le café lui permettrait probablement ensuite de ressortir dans la rue en toute sécurité. Mais il ne comprenait pas la démarche de la fleuriste. Il était curieux, interloqué, intrigué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Maundrell
Hybride loutre - Fleuriste
avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 24

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]   Lun 16 Jan - 1:23

  • J'étais plutôt quelqu'un d'amical, enfin en tout cas j'essayais de l'être un maximum. Mais bon c'est qu'au fond de moi, j'avais été blessée dans mon estime. Malgré ça je jouais mon rôle de commerçante souriante et amicale, a merveille. En aucun cas je n'avais le droit de monter ce que je pouvais ressentir. L'une des premières règles de commerce. Les clients n'avaient pas à subir les affres de nos humeurs, après tout eux aussi faisaient en sorte de ne pas s'étendre sur le sujet. J'étais jeune et avais encore des choses à apprendre. Mais pour le moment il ne valait mieux pas le relever ni te demander des comptes. Car si non je pourrais dire des choses déplacés sous le coup de la colère, et de la vexation.

    Si je n'avais pas eut le don de télépathie, j'aurais surement crut plus facilement à ton mensonge. Mais trop tard, maintenant je le savais. Même si je ne connaissais pas vraiment le pourquoi du comment tu étais arrivé dans ma boutique, sans crier gare. J'étais peut être naïve mais ton look n'avait pas non plus l'air d'un agent commerciale. Si c'était le cas alors l'image que je me faisais d'eux était erronée. Je pensais plus à des personnes en costume, cravate. Mais bon faut croire que le monde à drôlement changé en même temps on était en 2041. * Je pense vraiment comme une vieille alors que j'ai que 18 ans *


    Je savais aussi que ma proposition était vraiment étonnante dans son genre, mais bon j'étais curieuse. Alors je comptais bien te poser des questions pour que tu avoues la vérité. Surtout que même si tu répondais par autre chose je le serais. Rien qu'entendant monter un mensonge pour me berner. Mais je me comportais toujours comme quelqu'un d'exemplaire, un "vrai petit ange."

    "- Oui je le sais ... Puis sans vous vexer vous n'avez pas une tête à acheter des fleurs "

    Une fois que j'eus le dos tourner à toi mon sourire s'effaça de mon visage, me dirigeant vers l'arrière boutique. Te faisant signe au passage de me suivre, je préparais les boissons chaudes et une assiette de petits gâteaux. Puis je repris mon sourire quand je me retournais vers toi pour prendre place autour de la table.

    "- Alors quelle est la vraie raison de votre venue dans mon magasin ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Luciano
Peintre -- Barman au Midnight Le Bouffon noir
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 29

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 121 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]   Lun 16 Jan - 20:50

A présent qu'il était certain d'être en sûreté, Lorenzo se calmait et retrouvait le sourire. Quand elle lui notifia qu'il n'avait pas une tête à acheter des fleurs, il commenta sur un ton léger :

Oh tout le monde aime les fleurs signorina. Simplement, je n'ai personne à qui en offrir.

Une preuve simple qu'il était plus décontracté : il commençait à insérer des termes de sa langue natale dans la conversation. Il aimait beaucoup faire ressortir son côté italien, ça intriguait voire amusait souvent les gens.
Il la suivit dans l'arrière boutique et s'installa à la petite table tandis qu'elle préparait le café et quelques gâteaux pour accompagner. Il ne se priva pas de boire et de manger, après une nuit de travail il avait le ventre un peu vide. Mais avant de porter la tasse de café à sa bouche, il sortit un petit mouchoir de sa poche qu'il utilisa pour enlever le lipstick noir qu'il avait sur les lèvres : il ne voulait pas salir la vaisselle de sa gentille hôte.
Il fut amusé de constater qu'elle lui souriait uniquement quand elle était face à lui : étant un bon empathe, il discernait aisément les sentiments des gens, elle n'était donc pas la seule à repérer les faux semblants.


Merci pour le café et les petits gâteaux. Je n'ai pas mangé depuis hier soir et c'est bien agréable.

Pour le coup, il était parfaitement sincère.
Elle lui demanda alors quelle était la vraie raison de sa venue. Il lui adressa un sourire joueur, gardant la tête baissée sur son café tout en levant simplement vers elle ses yeux rieurs.


Vous êtes d'un naturel curieux. Mais malheureusement pour vous, je suis d'un naturel assez...

Il fit un mouvement de rond avec sa main comme s'il passait en revue les différents termes qui lui venaient à l'esprit afin de sélectionner le bon, et finit par conclure :

... secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Maundrell
Hybride loutre - Fleuriste
avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 24

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]   Sam 21 Jan - 0:39

  • Maintenant que nous nous étions éloigné de la vitrine j'avais l'impression que tu avais repris du poil de la bête. Enfin je trouvais que tu semblais plus sur de toi. Alors je déduisais que c'était bien quelque chose à l'extérieur qui te faisais peur. A ton " signorina " je souris légèrement, tu parlais donc italien... ou non car ce mot était connu de tous même de ceux qui ne connaissaient pas la langue.

    "- Oui mais vous vous n'êtes pas là pour en acheter. Puis les fleurs ne servent pas simplement de cadeau. "


    D'ailleurs tu prenais de plus en plus tes aises avec moi, alors qu'on ne se connaissait pas. En même temps j'étais plus jeune que toi, mais ça n'excusait pas tout. Puis je trouvais que l'idée que les fleurs ne servaient que pour faire un présent, était surfaite. Les fleurs n'était pas que ça. Pour moi elle était tellement plus que ça, déjà elles permettent de faire sourire les gens. De mettre un peu de gaité dans notre vie si terne. Déjà qu'il n'y en avait de moins en moins, dut à toute cette pollution et la couche d'ozone qui se détruisait à petit feu. Pendant que tu enlevais ton rouge à lèvre je buvais quelques gorgées de mon thé, un peu pensive. Enfin c'était juste un masque car en réalité j'essayais de lire dans tes pensées. Même si je trouvais que c'était un vrai charabia.

    "- Il n'y pas de quoi, après tout c'est la moindre des politesses que je puisse vous accorder "


    Je trouvais que ma phrase sonnait fausse, ou encore était mal tournée. J'avais vraiment du mal avec le français, ma langue paternelle me manquait énormément. D'ailleurs mon accent ressortais tellement que je ne pouvais pas le cacher.

    "- Bien si vous ne voulez rien me dire je ne vais pas vous obliger "


    Je comprenais parfaitement que tu ne veuilles pas dévoiler ta vie privé à une inconnue.

    "- Mais même si vous ne dîtes rien je peux essayer de deviner... Je pense que vous fuyez quelqu'un ... Je dirais une femme ce qui est courant de la gente masculine ... Surement une femme qui vous en veut car elle pense que vous avez abusez de sa confiance ... Soit que vous avez couché avec elle ... et que vous êtes parti le lendemain matin comme un voleur ... En disant que vous alliez la rappeler ce que vous n'avez pas fait ... Bien entendu comme tout homme qui se respecte. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Luciano
Peintre -- Barman au Midnight Le Bouffon noir
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 29

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 121 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]   Sam 21 Jan - 17:20

Elle lui signala gentiment que les fleurs ne servaient pas qu'à faire des cadeaux. Certes... Mais il se voyait mal décorer son appartement avec des fleurs. Bon, il ne pouvait pas lui en vouloir de débattre là-dessus, après tout c'était son boulot de tenter de vendre ses produits.
Elle sembla céder, disant qu'elle n'allait pas l'obliger à parler. Elle avait ce bel accent qui ressortait, si proche de sa propre langue (c'était probablement le même d'ailleurs) qui faisait qu'il se délectait à l'entendre parler. Alors qu'il s'apprêtait à lui proposer de poursuivre en italien, elle continua cependant en annonçant qu'elle pouvait essayer de deviner. Un petit jeu ? Il adorait ça !
Il lui adressa un grand sourire, posa ses coudes sur la table et sa figure dans ses mains, comme un enfant qui écoute attentivement une adulte.

"Je pense que vous fuyez quelqu'un ..."
Il acquiesça d'un signe de tête. Jusque là, ce n'était pas bien compliqué à deviner.

"Je dirais une femme ce qui est courant de la gente masculine ..."
Il acquiesça de nouveau, un peu plus surpris cette fois. Belle déduction ! Même si en un sens, elle avait une chance sur deux. Mais elle ne s'était pas trompée.

"Surement une femme qui vous en veut car elle pense que vous avez abusez de sa confiance ... Soit que vous avez couché avec elle ... et que vous êtes parti le lendemain matin comme un voleur ... En disant que vous alliez la rappeler ce que vous n'avez pas fait ... Bien entendu comme tout homme qui se respecte. "
Cette fois par contre, il écarquilla les yeux et leva les sourcils, se forgeant une expression étonnée allant progressivement au cours de son récit.
Lorsqu'elle eût fini de parler, il eut comme un moment de "bug", puis il éclata de rire, d'un rire un peu aigu, absolument pas viril en tout cas. Quand il parvint à contrôler la crise de rire, il articula entre deux hoquets :


Ah ah ! Non, désolé... Ce n'est, ah ah ! pas du tout ça ! Je ne suis, hum ! Je ne suis pas le genre d'homme à... ahah coucher avec des femmes... Je ne suis pas un don Juan...

Il parvenait à présent à maîtriser son rire - il s'agissait de ne pas la vexer tout de même - et il put continuer avec simplement un grand sourire amusé, sans vraiment se prendre lui-même au sérieux :

Oh bien sûr, je peux comprendre qu'avec ce physique exceptionnel (il désigna son corps avec ses mains) je puisse être considéré comme un homme à femmes, l'erreur est humaine, je vous assure !
Mais non. Définitivement non.


Il repensa à la dernière phrase de la fleuriste. "Comme tout homme qui se respecte"...

Cela dit, vous semblez avoir une vision de l'homme bien négative...

Et soudainement, sans prévenir, il passa du français à l'italien.

[Italien] Nous ne sommes pas tous des salauds sans coeur, rassurez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Maundrell
Hybride loutre - Fleuriste
avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 24

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]   Ven 27 Jan - 20:26

  • Oui c'est vrai que j'allais un peu loin dans mon hypothèse qui était tout à fait probable. Mais je faisais de la situation une généralité. Alors qu'après tout je ne connaissais rien de toi, et que je demandais presque de respect en te parlant ainsi. Te faisant passer pour quelqu'un que tu n'étais peut être pas après tout. Pourtant la plupart des hommes sont tous pareils alors pour trouver un différent des autres ce n'est pas facile. Mais en même temps je savais pas du tout quoi penser d'autre, à part que tu étais peut être un malfrat. Pourtant vu que je pouvais lire dans ton esprit je voyais que c'était pas le cas. Il y a juste une silhouette de femme que j'apercevais dans ton esprit. Donc on peut en conclure que j'ai sauté au conclusion toute seule. Malgré ça même si je me trompais j'avais au point 50% de chance de ne pas mettre trompé sur le fait, que c'était une femme qui était la raison de tout ce ''cirque''.

    Au fur et à mesure que je disais mon hypothèse, je regardais ton visage pour une réaction. Pour me permettre de savoir que je me trompais pas. Mais vu que tu acquiesçais à mes paroles, j'étais donc plutôt confiante. Me disant surement que j'avais fait un sans faute. Je pouvais être un peu perspicace. Même être intelligente pour une fois mais j'y croyais pas trop. Surtout que je déchantais très vite en t'entendant dire que je me trompais sur la fin. Alors que j'étais sur de chez sur, que c'était la raison. Je rougis un peu en entendant ton éclat de rire me vexant un peu. Je passais pour une idiote maintenant, j'étais tout de même sur que beaucoup de personne aurait pensé la même chose que moi. Vu le peu de fiabilité qu'on pouvait accorder aux hommes de nos jours. Au temps de mes arrières arrières arrières ... grands parents ce n'était pas du tout comme ça les relations entre les deux sexes opposés. * Oh mon Dieu! Je parle vraiment comme une vieille ... *

    Ah ah ! Non, désolé... Ce n'est, ah ah ! pas du tout ça ! Je ne suis, hum ! Je ne suis pas le genre d'homme à... ahah coucher avec des femmes... Je ne suis pas un don Juan...

    Pas le genre d'homme ? Ça voudrait dire que tu serais de l'autre bord. Oui après tout c'est possible puis je n'avais rien contre ça. Mais en même temps ça serait du gâchis pour nous les femmes. Surtout que tu en avais pas l'air. Mais cette fois si je ne sauterais pas aux conclusions trop attives pour ne pas me faire avoir encore une fois. Et maintenant il fallait que tu te jettes des fleurs, je me demandais si tes chevilles ne gonflaient pas trop à force. Mais en rien de tout ce que tu pouvais dire ne contredisait ma nouvelle hypothèse assez farfelue mais restant tout de même vraisemblable.

    "- Moi personnellement, je n'ai pas une vision négative de l'homme. C'est juste ce que la société d'aujourd'hui laisse à penser. Après peu être que je me trompe mais pour l'instant vous n'êtes pas l'exception à la règles "


    Je cherchais mes mots en français, essayant de dire quelque chose de cohérent, ayant tout de même beaucoup de mal. Je préférais vraiment l'Italien. Je souris en t'entendant parler ma langue natale, je te répondais donc aussi en Italien.

    "- Et bien si c'est bien le cas je voudrais qu'on me le démontre "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Luciano
Peintre -- Barman au Midnight Le Bouffon noir
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 29

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 121 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]   Sam 28 Jan - 20:05

Lorenzo ne sentit pas qu'il avait vexé son hôte, il était trop pris dans son fou rire à ce moment-là. Et il y avait de quoi ! Comment pouvait-on penser qu'il fuyait une femme pour des raisons sentimentales ? En songeant à la véritable raison, cela semblait tellement décalé...
Elle expliqua qu'en somme elle n'avait pas une vision négative, qu'elle était réaliste puisque la société d'aujourd'hui laissait à penser... Et bien, faisons donc un peu de philosophie !
Ravi qu'elle ait poursuivi la conversation dans la langue natale, il ne se priva pas de continuer sur cette lancée.


[italien]"La société d'aujourd'hui" de nos jours... ça ne veut pas dire grand chose ! Avec toutes ces créatures immortelles qui se baladent dans les rues, la modernité n'est plus ce qu'elle était.

Elle lui signifia également que selon elle, pour le moment, il ne faisait pas exception à la règle... Pourquoi le jugeait-elle ainsi alors qu'elle ne le connaissait absolument pas ? Pouvait-on dire à la figure des gens "tiens, celui-là il doit être méchant avec les femmes ?" C'était plutôt absurde.

[italien]Je ne vois malheureusement pas comment je pourrais vous démontrer que je suis quelqu'un de bien. Mais j'estime faire du mieux possible pour ne pas passer pour un pourri. Ce qui n'est pas facile, parce que les gens ont souvent des préjugés assez mauvais sur moi.

La phrase pouvait fonctionner du point de vue humain -on le jugeait sur son apparence gothique- aussi bien que du point de vue surnaturel -les vampires avaient toujours été mal vus par le folklore humain, et il tentait souvent de militer contre ça.
Mais il se voyait mal annoncer de but en blanc ce qu'il était vraiment à une inconnue totale qui avait déjà du mal à bien le considérer tel qu'il semblait être.
Il termina de siroter son café puis posa la tasse sur la table avec dynamisme avant de s'exclamer joyeusement :


[italien]Bien ! A mon tour de jouer les médiums...
Hommm...


Il posa ses index sur ses tempes, comme pour un numéro de cirque de télépathe, et fixa la fleuriste en plissant les yeux. Il annonça ses prédictions d'une voix mystérieuse et exagérément lente et grave.

[italien]Je vois... une petite fille solitaire... différente... dont on se moquait souvent à l'école...
Je vois... une jeune femme emplie d'innocence... qui aimait bien rêver... et dont les illusions se sont soudainement brisées.
Je vois... une amante romantique... tombée par malheur sur un don Juan de pacotille... qui lui a brisé le coeur et sa vision si idéale du monde...


Il reprit une position et une voix normale pour opérer une cassure nette avec son trip de voyant, et demanda avec une attitude quasi enfantine :

[italien]Alors, est-ce que j'ai raison ou est-ce que j'ai pas raison ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Maundrell
Hybride loutre - Fleuriste
avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 24

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]   Ven 3 Fév - 0:38

  • J'étais peut être vexé, mais au moins tu avais l'air de bien t'amuser. Ce que défigeait ton visage qui depuis était resté de marbre. Même si tu m'avais souris j'avais la sensation qu'ils étaient tous faux. Comme moi avec les miens permettant de cacher mes émotions. Puis je me disais que je préférais tout de même voir les gens heureux que triste. Car après je me sentais triste aussi. Je sentais tout de même que nous allions débattre un petit moment sur la gente masculine, vu qu'on semblait être un peu en désaccord sur ce point de vu là. Surtout qu'on allait le faire en Italien rien de plus amusant pour moi, qui faisait beaucoup d'effort pour parler français.

    "- Les créatures immortelles, c'est à dire ? "


    Je fronçais légèrement les sourcils, surprissent par ce que tu venais de dire. Moi qui pensais que nous cachions ce genre de choses aux yeux des humains. J'avais donc à apprendre un peu plus sur ce qui se passe ici à Paris.

    Là encore un parfait exemple, qui montre que se défaire de l'avis de la société était compliqué. Une fois qu'on à ce genre de réputation on ne peut jamais s'en défaire. Je me demandais bien pourquoi les gens avaient des préjugés sur toi, je pense que là c'était juste à cause de ta tenue. Si non dans l'ensemble tu avais l'air correct.

    Si seulement je pouvais te dire d'arrêter de penser, car tu avais trop d'idée en même temps qui te passait par la tête, que j'avais du mal à me concentrer. Mais surtout à arriver à m'entendre penser. C'était vraiment horrible, fallait que j'apprenne au plus vite comment contrôler ce pouvoir. Je finis même par poser ma tête dans ma main, mon coude reposant sur la table. Ça me déclenchait de sacrée migraines. Je dus prendre un doliprane avec ma tasse de thé. Tu devais surement te demander ce que je fabriquais mais je préférais que tu ne me demandes rien en réalité. J'essayais de respirer un bon coup pour m’éclaircir les idées.

    Tu voulais jouer les médiums, ça allait promettre car j'étais pas si facile que ça à lire. Surtout que là je ne pense pas que tu es le don de télépathie pour t'aider. Contrairement à moi. Je t'écoutais attentivement sans rien dire un petit moment, m'arrivant de sourire à tes hypothèse parfois un peu farfelues mes proches de la réalité.

    "- Je ne sais pas trop y a des choses correctes et d'autres fausses. Surtout le début mais la fin tu as tort. Je n'ai pas connu de Don Juan qui m'a brisé le coeur. Par contre, dans mon enfance j'étais solitaire et méprisé des autres pour des raisons que je ne préfère pas divulguer. En même temps c'est pas compliqué c'est le genre de chose qui arrive souvent ."

    Je te regardais dans les yeux avant de prendre une nouvelle gorgée de ma boisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Luciano
Peintre -- Barman au Midnight Le Bouffon noir
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 29

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 121 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]   Ven 3 Fév - 1:09

Sa remarque sur les créatures immortelles, bien qu'il l'ait dite de manière nonchalante comme si c'était tout à fait naturelle, n'était pas passée inaperçue. Quand elle lui demanda ce qu'il voulait dire par là, il se contenta d'un sourire et ne répondit pas à la question. Jouer au médium sentimental l'intéressait plus pour le moment que de donner un cours sur le surnaturel.
Il nota bien évidemment qu'elle prenait un cachet avec son thé, mais ne lui posa pas de questions. Tout le monde a le droit d'être malade, même si c'était un phénomène qu'il ne connaissait plus depuis très longtemps... Et de ce point de vue, il ne l'enviait pas vraiment. Dépenser des tonnes d'euros dans des médicaments à peine efficaces, ça ne l'avait jamais tenté, et vu qu'il n'en avait jamais eu besoin...

Revenons à cette histoire de médium. Elle lui signifia, de manière assez vague, qu'il avait en partie raison et en partie tort. Puis elle expliqua qu'on ne lui avait pas brisé le coeur... Pourquoi méprisait-elle les hommes à ce point dans ce cas ? En tout cas, elle confessa avoir eu une enfance plutôt solitaire où elle avait été méprisée. Il attendit qu'elle ait fini de parler pour répondre :


Et bien, vous voyez ! Nous sommes tous deux de bien piètres médiums ! Pour énoncer de grandes généralités ça va, mais dès qu'il s'est agi du plan sentimental... nous nous sommes tous les deux plantés !

Repensant à son histoire d'enfance, il ajouta :

Cela étant dit... Surtout ne prenez pas mal ce que je vais dire. Beaucoup de gens ont le sentiment d'avoir été seuls et méprisés durant l'enfance, ou l'adolescence. C'est un phénomène qui se retrouve de tous temps et dans tous les pays. Quand on est gosses, il y a une sorte de culte de la masse et du conformisme, et il suffit qu'on soit un tout petit peu différent pour se sentir rejeté.
Heureusement, la plupart du temps, ces sentiments s'effacent avec l'âge adulte... La plupart du temps.


Piouh, cela faisait beaucoup de philosophie psychologique d'un coup, il n'était pas habitué, surtout de si bon matin. Après sa nuit entière de travail, et malgré le café et les petits gâteaux, il commençait tout de même à se sentir fatigué. Il masqua difficilement un bâillement, avant de dire :

Au fait, je me rends compte que nous sommes tranquillement assis là, à manger et discuter, mais je ne me suis même pas présenté.

Il se leva, pour pouvoir effectuer une révérence assez théâtrale, puis s'annonça :

Je me nomme Lorenzo.

Habituellement, il faisait ressortir son accent italien sur la prononciation de son prénom, mais vu qu'il parlait en fait déjà en italien, cela parut tout à fait naturel dans sa phrase.
Puis il se rassit et la fixa en silence, attendant de voir si elle allait se présenter à son tour. Attendant surtout de voir si elle allait lui donner sa vraie identité, ou si elle se méfiait toujours de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Maundrell
Hybride loutre - Fleuriste
avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 24

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]   Dim 5 Fév - 22:35

  • En réalité pour le moment la seule chose qui m'intéressait dans notre conversation, était le fait que tu avais évoqué les créatures surnaturelles. Aussi facilement, tu ne pouvais pas être un humain pour en parler aussi nonchalamment. J'avais tout de même observé un bon moment les humains une fois arrivé ici. Et j'étais sur d'une chose c'est qu'ils n'abordaient jamais le sujet, comme si il était tabou. Ou bien était-ce le seul moyen de croire que si ils n'en parleraient pas tout serait que rêve, illusions. Alors il ne me restait plus que à savoir qui tu étais réellement. Il ne restait que trois possibilités: Vampire ? Hybride ? Ou bien ... chasseurs ? Cette dernière pensée me fit frissonner. J'espérais vraiment que ce ne soit pas la dernière. Car ça signerait mon arrêt de mort. Si tu n'avais pas déjà deviné qui j'étais.

    J'essayais tout de même de rester détendue, pour ne pas montrer mon inquiétude qui ne ferait que t'alarmer. Et je voulais à tout prix éviter ça, alors je préférais faire croire que je portais toute mon attention sur la conversation. Je mis pas main de ma bouche pour cacher mon sourire malicieux, car en réalité j'étais meilleure médium que beaucoup de personne ici.

    "- Peut être mais tout de même il se peut que dans ce que nous avons dit sur nos vies amoureuses il y ait une pointe de vérité. Faut juste arriver à la tourner d'une autre façon pour trouver la pièce manquante du puzzle"

    J'avais fait en sorte que ma réponse soit légèrement ambiguë, au point qu'elle en avait aucun sens. Juste le temps de me remettre les idées en place, pendant que je te laissais réfléchir à ça.

    "- Oui la plupart du temps ... Bien que votre hypothèse s'avère exacte, je peux aussi dire que parfois. Le sentiment de différence est bien dut à quelque chose de réelle. Prenons le cas de l'enfant handicapé. Lui il se sentira toujours différent car c'est physique, même si certain arrive à s'adapter et à être accepté des autres. "

    Je trouvais que notre conversation partait de plus en plus loin, s'éloignant même du sujet initial de la conversation. La raison pour laquelle tu étais entré dans mon magasin. Et en plus tu te mettais à bailler, comme si tu avais l'air de t'ennuyé. Et bien j'aurais tout vu aujourd'hui ou presque. Oui c'est vrai que maintenant que tu en faisais la réflexion , je ne savais toujours pas ton nom. Ce qui était assez mal poli car moi même je ne m'étais pas présentée.

    "- Enchanté Lorenzo, moi c'est Lana "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Luciano
Peintre -- Barman au Midnight Le Bouffon noir
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 29

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 121 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]   Lun 6 Fév - 2:56

Elle lui parla de façon de tourner la vérité et de pièce du puzzle... Sur le coup, Lorenzo la regarda sans ciller, de l'air net de celui qui n'a pas compris. Il se retint pourtant de lâcher un "hein ?" et la laissa continuer. Elle répondit au débat sur le rejet ressenti par les adolescents, en avançant l'argument de l'enfant handicapé. Lorenzo fit un mouvement négligent de la main comme s'il chassait une mouche, et répondit :

Bien entendu, il existe toujours des cas particuliers, qu'ils soient physiques, ou mentaux d'ailleurs. Pour ma part, j'étais mal vu à l'école, surtout au lycée, parce que j'avais des... disons, des "goûts" différents des autres. Mais par la suite ça s'est arrangé, et puis ce genre de trucs ça vous rend plus forts, ça donne du caractère, et ça apprend la tolérance mine de rien...

Alors bien sûr, il y aura toujours des handicapés qui seront regardés de travers, il y aura toujours des hybrides qui se feront caillasser dans les cours d'école, il y aura toujours des jeunes homosexuels qui se feront martyriser moralement par tous ces "mâles virils"... Mais comme vous l'avez dit, certains arrivent à s'adapter et à être acceptés des autres.


Réalisant qu'il était toujours debout, il se rassit à la table et conclut :

Mais croyez-moi, c'est un combat de tous les jours.

Mais ! Mais mais ! Qu'est-ce qui lui prenait d'être aussi sérieux tout à coup ? Et de dévoiler ainsi une part de sa vie, même s'il restait vague ? La fatigue avait décidément de mauvais effets sur lui...
Il s'empressa donc de retrouver son sourire de clown et d'ajouter d'une voix pleine d'entrain :


Mais rassurez-vous mademoiselle Lana, vous n'êtes absolument pas une handicapée à mes yeux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Maundrell
Hybride loutre - Fleuriste
avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 24

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]   Jeu 9 Fév - 12:32

  • Même si je faisais un peu exprès d'essayer de te tourner en bourrique pas méchamment mais juste le temps de me remettre les idées en place. J'arrivais tout de même à me soulais moi même. Je voyais aussi à ta tête que tu n'avais pas compris ce que je racontais, mais bon à la base c'était plus claire dans ma tête mais une fois sortis de ma bouche ça ne donnait rien de bon je dois l'avouer. Mais au moins ça comblait le vide, on parlait de tout surtout de choses sérieuses.

    Tout en reprenant un doliprane, je t'écoutais attentivement , même si j'examinais aussi au passage combien de cachet il me restait dans la boîte. Mon stock avait drôlement diminué depuis mon arrivée à Paris. J'allais devoir faire un petit tour à l’hôpital pour qu'un médecin me face une nouvelle ordonnance. Et lui demandait aussi au passage si il n'avait rien en réserve de plus fort pour moi. Car les dolipranes ça allaient bien deux minutes mais à long terme ça me faisait presque plus aucun effet. Je pouvais avaler une boite entière sans avoir peur qu'il m'arrive quelque chose. Alors que ça pourrait très bien faire du mal à un être humain.

    Puis à force de t'écouter tu attiras de nouveau mon intérêt sur autre chose. Quand tu te mis à dire qu'on te traitait différemment à cause de tes gouts différents des autres. Ma curiosité fut encore plus éveillée. Je me demandais bien ce que c'était, même si j'avais déjà peut être ma petite idée. Surement le fait que tu t'habillais en noir comme les gothiques. Ou bien étais tu homosexuel ? La encore je voulais savoir. Mais bon je me doutais que ce genre de choses ne regardait que toi. Je savais très bien ce que c'était que ce combat vu que moi même je continuais à le subir chaque jour. Mais parfois c'est vrai que j'aurais aimé que tous soit égaux et qu'on est plus à être traité différemment des autres.

    "- Je me doute que je ne suis pas une handicapée à vos yeux. Mais je voulais vous demander en quoi vos gouts étaient différents des autres ? Sans voir d’indiscrétion de ma part "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Luciano
Peintre -- Barman au Midnight Le Bouffon noir
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 29

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 121 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]   Ven 10 Fév - 3:36

[ hrp : félicitations, tu es en train d'être la première, en plus de trois ans de jeu, à découvrir le "secret" de Lorenzo ! Même hors-jeu les autres le savent pas ^^ ]


Elle avait repris un cachet. Elle devait sans doute être victime de migraines chroniques, ou de trucs dans ce style. Lorenzo avait vu une émission là-dessus à la télé, un jour d'insomnie. Oh bien sûr, il était incapable de dire l'effet que produisait une migraine, même un simple mal de tête, c'était bien trop lointain pour lui. Mais il compatissait tout de même. Oui, cette jeune fille lui était sympathique, et il était un peu peiné qu'elle soit malade.

Il s'était attendu à une réaction plus vive suite à sa boutade sur son handicap, peut-être un léger rire, ou une nouvelle vexation, quelque chose... mais non, elle était restée très sérieuse. Pas drôle. Puis elle lui demanda, ayant bien écouté tout ce qu'il disait, en quoi ses goûts étaient différents des autres. En ajoutant une phrase bien classique : "sans indiscrétion de ma part".
Lorenzo s'exclama alors :


Bien sûr que c'est indiscret mademoiselle ! Les questions personnelles sont toujours indiscrètes ! Mais c'est ce qui fait leur charme...

Il lui adressa un sourire mystérieux, les yeux rieurs, et la fit patienter quelques instants.
Bah, après tout... ses années lycée n'avaient pas forcément à être un mystère, disons que ce n'était pas le plus grand secret qu'il avait à dévoiler. Et vu qu'elle lui avait tout de même offert café et gâteaux sans qu'il ait daigné répondre clairement à une seule de ses questions, il décida d'être gentil et de lui répondre honnêtement.


Je pense, cela étant dit, que la réponse n'est pas compliquée à deviner, surtout après ce que je vous ai raconté. Prenez mes trois exemples : je ne suis pas handicapé, je ne suis pas un hybride. Qui suis-je ?

C'était plus fort que lui, il était incapable de répondre clairement à une question, il fallait toujours qu'il réponde par une autre question, par une petite "devinette". Il allait falloir qu'il arrête de fréquenter autant Raphaël, qui était LE spécialiste du mystère, et qui était en train de déteindre sur lui...
Afin de confirmer totalement ses dires, il fit ce fameux geste de la main que tous les hommes font pour imiter les homosexuels, et commenta d'une voix plus aiguë et précieuse que d'habitude :


C'est pourtant évident, chérie ! Élémentaire, même !

Il lui adressa ensuite un grand sourire, reprit une attitude normale et conclut d'une voix plus sérieuse :

En plus de satisfaire votre curiosité, cela vous permet de comprendre pourquoi j'ai rit quand vous avez pensé que j'avais eu un coup d'un soir avec une fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Maundrell
Hybride loutre - Fleuriste
avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 24

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]   Mar 14 Fév - 21:57

  • Je pouvais tout de même noter que tu avais remarqué que je reprenais encore des cachets. Et vu la dose que je prenais il fallait que après notre discussion je rentre chez moi me reposer. Car je ne serais pas en état de travailler. Je faisais même un effort énorme pour arriver à continuer la conversation, sans me rendre au toilette pour aller vomir. Surtout que je sentais mon estomac me remontais aux lèvres. Mais bon je respirais un bon coup et pris une gorgée d'eau pour faire partir cette envie. J'avais pas forcément très envie que tu me vois aussi malade. Tout ça parce que j'avais du mal avec mon don de télépathie.

    Si j'avais l'air si sérieuse, c'est juste que j'essayais de garder un minimum de concentration sur le fait que je me sentais vraiment pas bien. Mais bon en même temps je voyais vraiment pas pourquoi je devais rire sur ta différence. Après tout on l'est tous différent, et encore heureux car franchement être tous pareils ce n'est pas drôle du tout. La vie deviendrait bien triste si on devenait tous banals. Chaque être humain était unique ce qui permettait au monde de tournait correctement.

    Tu n'avais pas l'air si gêné que ça par ma question. D'ailleurs tu donnais l'air plus impatient de me répondre. Comme si tu commençais à en avoir marre de garder ce secret pour toi. En même temps tu avais encore envie de me faire patienter un peu. Mais pas trop non plus car je voyais dans tes yeux qu'on allait enfin venir ... Enfin comme dans les films où le rideau tombe enfin et qu'on connait la vérité. Qui n'est pas si surprenante que ça en réalité. Vu qu'on s'en doutais tout le long sans jamais savoir ce que c'est.

    Et maintenant on jouait aux charades. Ce qui m'était un peu de piment à cette fin qui se rapprochait de plus en plus. Alors je réfléchissais donc aux hypothèses qui m'étaient offertes. Tu me donnais que deux exemples au lieu des trois énoncées. J'essayais donc de me remémorer entièrement la conversation. Mais avec mon mal de tête ça ne donnait rien de bon. Surtout que tu te mettais à parler comme dans Sherlock Holmes. Ce qui sonnait bizarrement dans ta bouche. Mais cela me fit tout de même sourire. Je posais mes coudes sur la table et ma tête sur mes mains en souriant.

    "- Bon et bien je crois savoir ... Mais tout de même si jamais je venais à me tromper, ne vous vexez pas ... Bien je me lance. Je pense donc que tu à un penchant pour les ... Hommes ... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Luciano
Peintre -- Barman au Midnight Le Bouffon noir
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 29

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 121 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]   Mar 14 Fév - 23:53

" Si vous ne vous sentez pas bien, je peux peut-être vous laisser, vous semblez avoir besoin de repos... "

Oui, c'est ce qu'il aurait sans doute dû dire. Mais finalement, et contre toute attente, cette conversation lui plaisait. Il venait de faire comprendre son "petit secret" à une parfaite inconnue dont il ne savait que le prénom et la profession, et c'était amusant.
Vraiment amusant de voir comme l'attitude des filles peut changer quand un homme leur annonce qu'il est gay. Il eut droit à un sourire. A une attitude plus relâchée, moins méfiante. Et même au tutoiement.
Il lui rendit son sourire, mais pas le reste. Il l'aurait sans doute fait quelques mois plus tôt, mais à présent il était un peu moins sociable qu'avant.


Un penchant, c'est plus qu'un penchant, à ce stade je ne suis plus penché, je suis à l'horizontale !
Mais la réponse est bonne. Vous m'avez démasqué, en fin de compte !


C'était même presque étrange, quand il y repensait. Comment en étaient-ils venus à parler de ça ? En remontant le fil de la discussion, il se rappela les évocations de l'enfance et des brimades que l'on peut subir à cause de la différence. Sa différence à lui, il venait de la confesser. Mais la sienne ?
L'expression de visage du vampire changea, ses yeux brillèrent de malice et son sourire se fit inquisiteur, tandis qu'il penchait légèrement la tête de côté tel un animal intrigué.


A présent dites-moi... quel était la raison de votre rejet à l'école ?

Il se souvenait clairement à présent qu'elle lui avait dit avoir été seule et méprisée durant l'enfance, mais qu'elle ne voulait pas dire pourquoi. Maintenant que la conversation avait évoluée et qu'il s'était confié à elle, peut-être accepterait-elle plus facilement d'en faire autant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Maundrell
Hybride loutre - Fleuriste
avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 24

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]   Ven 24 Fév - 1:20

  • Quand tu me proposas de me laisser seule enfin plutôt que tu y songeas, je faillais sauter sur l'occasion mais je trouvais mal poli de ma part de te jeter ainsi dehors. Mais surtout je me voyais mal comment expliquer que j'avais entendu ce que tu avais pensé sans que tu l'eus dit à voix haute. Alors je fis un geste évasif de la main pour balayer cette idée de mon esprit. D'ailleurs j'étais quand même un peu fier de moi d'avoir réussi à percevoir au moins une fois l'une de tes pensées en entière. Même si j'avais un mal de crâne comme pas possible, que j'allais surement m'évanouir d'un moment à l'autre. Je préférais encore souffrir que te faire partir. Je devais peut être maso un peu, car un être humain normal n'aurait pas été capable de supporter l'assaut de douleurs aussi forte. Mais bon vu que je n'étais pas normale ça ne posait pas de problème. Enfin si pour moi. Pourtant je faisais avec d'aussi loin que je m'en souvienne. Même si ces dernières années, elles faisaient de plus en plus douloureuses. Mais aucun traitement n'avait été assez fort. Surtout que par prudences je ne pouvais pas dévoiler ce que j'étais vraiment au médecin. Car si non cela aurait put alerter les chasseurs, qui m'auraient retrouvés et tués à coups sur. Et l'idée ne m'enchante pas vraiment pour le moment, je dois dire.

    Je te regardais d'un air dubitatif devant tes explications qui étaient censées me faire comprendre que tu étais vraiment gay. Mais ça je le savais déjà sauf que je l'avais formulé de manière moins ... moins ... je n'arrivais pas à trouvé le mot en français. Par contre j'avais vraiment du mal avec tes images de verticales et d'horizontales, qui faisaient que m'embrouillaient l'esprit. Tu me donnais même l'impression de ne pas savoir comment t'exprimer non plus. Ce qui me fit sourire quelque peu amusé. Tu parlais même pas de verticales mais j'avais quand l'impression que tu me parlais dans une autre langue. Je n'avais jamais été très douée en géométrie.

    Puis quand ta question fut prononcé, tu pouvais noté un petit changement au niveau de l'expression de mon visage. Surtout au niveau de mes yeux qui se firent un peu plus foncés rien qu'en pensant à ce que tu me demandais. Et que ce que ça signifiait pour moi. Là c'était pas un détail anodin de ma vie, c'était tout ce qui faisait ce que j'étais. Je m'attendais pas vraiment à ce que tu me poses cette question, ou peut être que si. Mais je pensais être capable de l'éviter. J'avais l'impression que toute mon angoisse se lisait sur mon visage, je devais trouver un mensonge au plus vite. Surtout il fallait qu'il soit assez cohérant pour que tu me crois. Je prenais une longue respiration avant de te répondre.

    "- Et bien ma mère était indienne , et là où on vivait ce n'était pas très bien vue je dois dire. D'où je viens on aime pas les étrangers. Alors je te laisse imaginer ce qu'ils sont bien put nous faire."

    D'une certaine façon je ne mentais pas vraiment, j’oubliais juste d'omettre un ou deux détails.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Luciano
Peintre -- Barman au Midnight Le Bouffon noir
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 29

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 121 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]   Mer 7 Mar - 18:21

Sa blague sur l'horizontalité la laissa perplexe. Dubitative. Elle était peut-être hermétique à l'humour. Ou alors elle n'avait pas compris la subtilité de la blague, du fait de possibles lacunes en français. Lorenzo espérait que ce soit ça. Il n'y avait rien de plus triste selon lui qu'une personne sans humour.
Elle n'avait pas l'air bien, et sa question sembla la gêner particulièrement. Il en éprouva un certain remord, il avait en quelque sorte l'impression de la persécuter.
Mais non, après tout ! Il lui avait dit son secret, maintenant c'était son tour ! Il voulait tellement savoir ! Il se sentait comme un enfant devant une animalerie qui veut acheter un petit chien, tout en ayant conscience que le chien deviendra grand et que ce sera mauvais pour lui de vivre en appartement, mais en ayant tout de même une folle envie de l'acheter, parce qu'il était tellement mignon !
Il songea aussi que sa métaphore n'était pas terrible, et qu'il valait mieux la garder pour lui. Heureusement que la fleuriste ne pouvait pas lire dans ses pensées, elle aurait sans doute été vexée de constater qu'il la comparait à un bébé chien. Il ne pouvait bien sûr pas se douter qu'en réalité elle était télépathe...

Sa question l'angoissait vraiment, elle avait dû subir de beaux traumatismes aussi dans son enfance, et elle prit une longue inspiration, comme pour se donner du courage. Un instant, il eut peur qu'elle se dégonfle, mais finalement elle lui avoua. Une persécution raciale, pour une histoire d'origine indienne. Cette explication l'étonna, il n'en avait plus l'habitude. Il ne put d'ailleurs s'empêcher de dire :


Pas possible ! Tu as été brimée simplement parce que tu n'étais pas une pure européenne ?

Tiens, il venait à son tour de passer au tutoiement. Comme quoi, les confessions intimes, ça rapproche les gens, sans qu'on s'en rende compte.
Pensant que sa remarque pouvait être vexante, il s'empressa de la justifier :


Excuse-moi... ça me paraît bizarre, mais ça doit être parce que je vis à Paris depuis trop longtemps. Avant oui, le raciste concernait la provenance ou la couleur de peau, mais ça c'était avant. Ici, les gens s'en foutent pas mal de savoir si tu es française, algérienne ou chinoise. Le racisme a évolué, les gens ont à présent peur des hybrides et des vampires, ce qui est assez dingue quand on considère que leur existence a été dévoilée au monde dans le but de les intégrer à la société.

Et ben voilà, il était reparti sur le sujet des créatures surnaturelles. Mais bien évidemment ce sujet lui tenait à coeur, puisque ça le concernait. Et il aimait bien sonder les opinions des gens là-dessus.
On allait bien voir ce qu'elle allait en penser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Maundrell
Hybride loutre - Fleuriste
avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 24

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]   Mer 14 Mar - 1:29

  • J'avais peur que tu prennes mal le fait que je n'ai pas ris à ta blague, pas parce que je n'avais aucun sens de l'humour juste que je ne l'avais pas comprise. Il va donc me falloir étudier plus en profondeur le français pour éviter de nouveau de me sentir idiote. Mais bon je me voyais mal te demander de me l'expliquer surtout que bon tu avais l'air plus intéressé sur les raisons pour lesquelles j'avais eut du mal à m'adapter pendant ma jeunesse. En même temps n'importe qui aurait été intrigué par ma réaction. Le seul hic c'est que je ne pouvais pas te dévoiler aussi facilement que j'étais un hybride, ça pourrait me causer beaucoup de tord par la suite. Puis j'étais une très mauvaise menteuse alors si je ne disais pas toute lé vérité tu le serais forcément. Et puis je n'avais pas envie de mentir à vrai dire j'avais une folle envie de déballer tout ce que j'avais sur le coeur depuis des années. Toutes cette haine et souffrance qui me tiraillaient dans tous les sens sans vouloir se calmer tant que je ne me serais pas vengée. Tout en pesant le pour et le contre de ma décision je percevais toujours que des bribes de tes pensées, d'ailleurs je ne compris pas trop la référence à un chien.

    Tu devais peut être en avoir marre d'attendre que je te réponde pour que ton esprit divague aussi loin. Mais j'hésitais toujours à te répondre j'étais en train de triturer un bout de serviette devant moi tout en me mordillant la lèvre. J'étais très nerveuse je dois dire il manquait plus que les grosses gouttes qui perlent sur mon front pour le prouver. Ce qui était pas très glamour pour une femme, à part si c'est un homme beau et assez viril. Bon je m'égare un peu là quand même.

    "- Oui et non ce n'est pas la seule raison des brimades ... "

    J'avais déjà fait un pas vers la vérité, après il fallait que je déballe tout. Je pensais pas que je déballerais ma vie aussi rapidement avec quelqu'un que je ne connaissais même pas il y a environ une heure. Je ne fis pas très attention quand tu te mis à me tutoyer. J'avais l'habitude en Italie que tout le monde soit familier même avec les inconnus.

    "- Oui c'est vrai mais ce genre de racisme existe toujours même si il est moins violent que celui dut au couleur de peau, ou encore la différence de religion. Ce n'est pas n'ont plus les seules raisons pour lesquelles j'eus beaucoup de souci étant jeune. Outre le fait que j'avais des origines indiennes, on m'a toujours considérée ma mère et moi comme des profiteuses, vu que mon père et sa famille étaient des gens important en Italie. D'après eux je n'étais même pas la vraie fille de mon père, tout simplement parce que c'était trop dure d'imaginer que mon père puisse aimé une femme comme ma mère qui n'avait rien et qui avait vécue toute sa vie dans une tribu de sauvage ... Enfin voilà je te laisse imaginer pour le reste. Mais bon ce n'est pas tout ... J'ai un autre secret mais je ne sais pas si je peux avoir assez confiance en toi pour te le dire ... "

    Maintenant toute traces d'angoisse avaient disparu de mon regard il ne restait plus qu'une petite lueur dans mes yeux. J'attendais que tu me donnes une preuve suffisante qui prouve que je peux te faire confiance, pour de dévoiler le plus gros secret de toute ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une petite fleur pour enjoliver sa journée. [ PV Lorenzo ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Inscriptions pour la 4ème journée contre Lyon
» Un petite attention pour un très bon ami...
» Une petite carte, pour avoir vos avis ...
» Une petite dernière pour le fun
» Une petite pensée, pour une journée speciale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Parisiorum - ou quand le mythe devient réalité... :: Le Jeu : Paris :: Paris Nord-
Sauter vers: