Forum RPG futuriste se déroulant dans la ville de Paris.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Levons nos verts pour cette nouvelle alliance... [Rosie]

Aller en bas 
AuteurMessage
Robin Mauniet
Bubo Bubo | Half-Blood
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 24

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Levons nos verts pour cette nouvelle alliance... [Rosie]   Sam 20 Aoû - 21:38

Bonsoir Jean-Pierre.

Bonsoir Patrick.

Il est pas là le phénomène ?

Si tu parles de Robin, je crois que je l’entends arriver.

********

Motivé par le ronronnement caractéristique de son bolide, Robin ne faisait qu’aller toujours plus vite, passant toujours à deux doigts des véhicules qu’il dépassait. Si l’on pouvait penser à de l’inconscience, de la folie, ou un manque d’envie de vivre, l’hybride savait très bien ce qu’il faisait. Chaque millimètre était pris en compte par sa vue, chaque son était enregistré par son ouïe, tout était mis en œuvre pour que le trajet jusqu’à sa destination se fasse sans encombres.

Robin se gara devant deux silhouettes familières, et retira son casque.

En retard, comme d’habitude.

Moi aussi, je suis heureux de te revoir, Patrick.

Je ne ferai pas encore une fois de commentaires sur ta conduite Robin, mais…

Et tu feras bien, l’interrompit Robin en descendant de sa moto.

Le blondinet retira son manteau de cuir pour dévoiler un costume constitué d’une veste et d’un pantalon noir, d’une chemise blanche et d’une cravate mauve, sous le sifflement ironique de Patrick.
Patrick Cazze, brun ténébreux toujours ronchon, était le directeur de quelques unes des grosses entreprises du Groupe J.M, ce qui empêchait Robin de se débarrasser de lui. Et pourtant, les raisons pour étaient nombreuses : invivable, jamais content, vénal, égocentrique, pro-chasseurs… Il était de ceux à qui on offre une chaise et qui veulent rafler le trône, et c’était aussi une des personnes à cause de qui Robin cachait son hybridisme. Il avait lutté avec ferveur contre le projet d’allier l’entreprise à un parti politique dont le porte-parole était hybride, et ses entreprises avaient été les dernières à finaliser le passage au vert. Néanmoins, il avait fini par être écrasé par la puissance du Groupe, et en gardait un goût amer.

Sans un mot, Robin entra dans la grande salle louée exprès pour l’évènement, et regarda tout autour de lui. Tout était prêt, comme prévu. Les enceintes avaient été installées, le buffet était servi, et ce assez bien, il y avait du champagne tous les mètres de table, et un DJ là spécialement pour la soirée. Difficile de différencier cette « fête d’entreprise » d’une boom pour adolescents… si ce n’était la présence de champagne.

Un a un, les conviés du Groupe J.M faisaient leur entrée, à tel point que Robin finit par en avoir marre de devoir saluer tout le monde. Il se servit une coupe de champagne et alla s’installer sur le rebord d’une fenêtre dans un coin de l’imposante bâtisse.

Côté invités, il ne manquait plus que les conviés chez les écologistes.


Dernière édition par Robin Mauniet le Sam 3 Sep - 20:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosie Durant
Hybride hotu -- Porte parole du parti écologiste
avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 26
Localisation : Au milieu de la foule, c'est évident.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 27 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Levons nos verts pour cette nouvelle alliance... [Rosie]   Dim 21 Aoû - 0:36

Tout avait commencé par une invitation accompagnée d’une lettre. Arrivées par voie postale, fait plutôt rare désormais et réservé aux papiers officiels, l’enveloppe intrigua. Au nom de Rosie mais à l’adresse du bâtiment du parti des Verts, elle fut déposée dans son bureau. C’est ainsi que la jeune femme la trouva en arrivant de bon matin, trônant fièrement sur l’écran tactile servant de commande à l’ordinateur intégré au bureau. Curieuse, elle l’ouvrit de suite. Le carton et le papier déballés, ce qu’elle lu l’enchanta. Robin Mauniet l’informait que le groupe J.M. était prêt, et qu’une fête se préparait. Aussitôt, elle prévint l’ensemble du parti, déclenchant la liesse générale. L’hybride hotu quant à elle, savourait sa petite victoire. Quoique l’on puisse dire, c’en était une, et cela faisait de bons points pour elle. Il fut décidé d’accepter la fête à condition que les normes aient bel et bien été appliquées.

Des enquêteurs furent envoyés vérifier les dires du PDG. Quelques jours plus tard, Rosie découvrait une nouvelle enveloppe sur son bureau. A la vue du succès des négociations et des dires, elle avait récupérer le dossier J.M. . Tout ce qui concernait cette affaire passait par elle. Il n’était donc pas étonnant que ce soit elle qui reçoive le rapport d’enquête. Elle le parcouru, et un sourire victorieux s’afficha sur ses lèvres. Cette fois, c’était un véritable bon point pour elle. Elle remerciait l’été, qui avait fait fuir les autres loin de Paris. En politique, il n’y avait pas de saison pour avancer, ni même pour marquer des points. Et cela, Rosie l’avait vite compris. Ce n’était pas pour rien qu’elle occupait son poste à seulement vingt-sept ans – jeune âge pour la politique –. Les têtes pensantes du parti furent informées, et une liste d’invités dressée. Bien entendu, l’hybride hotu faisait partie de la tête de liste.


-O-O-O-


Spoiler:
 
« La verte ?
- Trop moulante. Tu ne vas pas en boite.
- La bleue.
- Trop vaporeuse, ce n’est pas non plus une soirée de gala pour une œuvre de charité. Il n’y aura que des chefs d’entreprise et tes collègues.
- Laquelle alors ? »

Rosie était dans la chambre de son petit loft. Une jeune femme se leva du fauteuil sur lequel elle était assise. Rousse elle aussi, elle ressemblait à la propriétaire des lieux, bien qu’elle fut plus pâle, plus jeune, et plus mince. D’un geste brusque, elle poussa Rosie de devant l’armoire, l’asseyant de force sur le lit.

« Maéva, qu’est-c’que tu fais ?
- Je choisi ta robe, sœurette.
- Grand sœur s’il te plait.
- Oui Chef ! »

La dite Maéva se mit à fouiller dans la penderie, et en sortit d’un air triomphant une robe blanche à bretelles. La poitrine soulignée par une sorte de corset visible uniquement par les coutures, et les hanches magnifiées par une série de jupons s’arrêtant au dessus des genoux. Rosie s’empara du vêtement, et alla s’habiller derrière le paravent. Cela faisait un moment que les deux sœurs ne s’étaient pas vues, et cette soirée relooking leur fit le plus grand bien.

La robe mise, ce fut au tour des cheveux de se voir coiffés. La nuque gracile de la politicienne fut dégagée des lourdes mèches bouclées la recouvrant grâce à un haut chignon, à la fois lâche et sophistiqué. Ses lèvres furent ensuite peintes d’ocre rose, et ses paupières assombries de far. Deux pendentifs turquoise ornèrent son buste, et des boules d’oreilles complétèrent la parure. Enfin, Rosie enfila une paire d’escarpins à haut talons du même bleu que ses bijoux.

Sam toqua à la porte à ce moment précis, et les jeunes femmes le laissèrent entrer. Il était temps pour Maéva de prendre son train, et d’aller à la soirée pour la sœur. Elles se quittèrent sur le trottoir en bas de l’immeuble, la cadette ayant appelé un taxi. Rosie avait sa propre voiture.

-O-O-O-


Sam se gara et ensemble, ils sortirent. Ils étaient en retard, faute aux éternels embouteillages de la capitale. La jeune femme laissa son regard dériver sur le bâtiment dans lequel avait lieu la fête. De nombreuses personnes étaient déjà là. L’étrange couple – le garde du corps et la politicienne – entrèrent dans la salle des fêtes, louée pour l’occasion. A peine la femme eut-elle le temps de déposer son manteau aux vestiaires qu’elle fut happée par le tourbillon des discussions et des félicitations. Elle en eut cependant vite assez. Les regards désapprobateurs de certains dirigeants lui pesaient.

Elle se déplaça donc, et arriva au buffet et se servit une coupe de champagne. Elle aurait voulu en proposer une à Sam, mais il ne buvait pas quand il travaillait. Cela impliquait qu’ils n’avaient jamais bu ensemble. Le verre à la main, elle se déplaça de discussion en discussion, jusqu’à ce qu’elle arrive dans un coin de la salle moins bondé. Elle pu enfin respirer. Là, elle aperçut de jeune PDG, seul. Son costume noir lui allait bien. Il semblait s’ennuyer de la soirée. L’impression que Rosie avait de lui s’en trouva renforcée. Il n’avait reprit la tête du groupe uniquement pour ne pas laisser la place à un autre. Elle s’approcha de lui.

La dernière fois, elle avait apprécié le moment qu’ils avaient passées. Il fut certes court, mais elle en gardait un agréable souvenir. Elle se risqua donc à l’aborder.


« Bonsoir monsieur Mauniet, belle soirée. »

Introduction médiocre, mais elle aurait le mérite de nouer le dialogue.


Dernière édition par Rosie Durant le Dim 21 Aoû - 1:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robin Mauniet
Bubo Bubo | Half-Blood
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 24

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Levons nos verts pour cette nouvelle alliance... [Rosie]   Dim 21 Aoû - 0:37

La salle se remplissait toujours plus, et l’intérêt du jeune PDG pour cette soirée chutait. Mais pas doucement, pas comme dans un escalier. Non, la chute libre. Comme pendant ses sauts en parachute, quand il essayait de toucher le sol en un temps record. Au bout d’un quart d’heure, il avait envie d’être partout ailleurs sauf dans cette salle des fêtes. Les personnes qui venaient le voir se faisaient jeter de plus en plus violemment au fil de la soirée, qu’ils soient vieux bien en chair, ou jeunes et magnifiques créatures ayant des vues sur le hibou.
Mais Robin ne voulait pas de tout ça. Il se moquait éperdument des beautés, richesses et statuts sociaux de ceux qui l’abordaient. Le destin avait fait que la seule personne qu’il ait aimée à ce jour ne serait jamais sienne comme il le voulait, parce qu’ils étaient trop différents, parce qu’aimer un mortel était interdit à une immortelle.

* Nelïya… *

Bonsoir monsieur Mauniet, belle soirée.

Cette voix, parmi toutes les autres, était agréable à entendre. Elle signalait du beau, de l’agréable, du doux, tout ce qui avait caractérisé la première rencontre avec cette personne. Décrochant son regard du spectacle ennuyeux qu’était la vue de la fenêtre, le blondinet eut énormément de mal à cacher sa surprise en voyant Rosie Durant dans cette robe. Son agréable surprise. Elle était tout simplement resplendissante, au point que le cœur de Robin faillit en rater un battement. Il la regarda de bas en haut, de haut en bas, de droite à gauche et inversement. Éblouit. C’était le mot. L’espace d’une seconde, son regard se fit d’un orange vif, avant de revenir à la normale alors qu’il se levait pour aller la voir.

Mademoiselle Durant… vous êtes… magnifique.

Il resta un nouveau moment devant elle à la contempler, puis lui fit la bise avant de l’inviter à le rejoindre dans ce coin où personne n’osait plus s’aventurer, mais qui était le centre d’attention des femmes et des hommes trouvant injuste qu’elle ne soit pas rejetée, ou qu’il soit celui qu’elle est allée voir.

Reprenant contenance, toujours admirant la tenue de Rosie, sans plus en faire cas, Robin engagea la conversation.

On ne m’avait pas dit qui viendrait ce soir. Ils sont bien plus nombreux que ce que je pensais, mais au fond j’avais espoir que vous soyez de la fête. Je suis ravi de vous revoir, je commençais à douter de tenir jusqu’à la fin dans cette soirée où l’usage veut que je sois un des derniers à partir.
Comment allez-vous ?


Le hibou s’approcha un peu de la sirène, pour lui demander sur le ton de la confidence :

Vous n’avez pas eu de problèmes sur le chemin, j’espère.


Dernière édition par Robin Mauniet le Sam 3 Sep - 20:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosie Durant
Hybride hotu -- Porte parole du parti écologiste
avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 26
Localisation : Au milieu de la foule, c'est évident.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 27 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Levons nos verts pour cette nouvelle alliance... [Rosie]   Dim 21 Aoû - 1:58

Le jeune homme se retourna, et resta bouche bée. Rosie n'en comprit pas tout de suite la raison. Il la dévorait du regard, et si elle n'en fut pas gênée - à force elle avait pris l'habitude - elle pu s'empêcher de se sentir flattée. L'attention d'un homme était toujours agréable, d'autant plus quand ce dernier était beau. Son regard fut de nouveau attiré par les yeux de l'homme. Elle décida qu'elle les aimait, et cela comprenait leur forme d'amande autant que le bleu glace des pupilles. Un nouvel éclat, telle une flamme, se propagea en eut. Ils eurent étrangement une teinte... Orange ? Surprise, Rosie cligna les paupières. Les yeux étaient redevenus bleus. Le PDG se leva pour saluer la femme d'une bise. Il n'en démordait absolument pas, et continuait avec cette façon de saluer. C'était étrange, après tout il la vouvoyait encore.

« Mademoiselle Durant… vous êtes… magnifique.
- Votre costume vous sied parfaitement aussi. »

Obnubilé par son interlocutrice, il en oubliait Sam, pourtant placé derrière elle.

« On ne m’avait pas dit qui viendrait ce soir. Ils sont bien plus nombreux que ce que je pensais, mais au fond j’avais espoir que vous soyez de la fête. Je suis ravi de vous revoir, je commençais à douter de tenir jusqu’à la fin dans cette soirée où l’usage veut que je sois un des derniers à partir.
Comment allez-vous ?

- Fort bien. Le plaisir de la rencontre est partagé. Moi non plus je ne savais qui allait venir, et j'avais de grand doute pour vous. Déjà la dernière fois j'avais cru deviner que vous n'aimiez pas ce genre de fêtes. »

Il s'approcha encore plus d'elle, au point où elle pu sentir son odeur - assez agréable d'ailleurs -, et parla d'un ton bas.

« Vous n’avez pas eu de problèmes sur le chemin, j’espère.
- Quelques embouteillages, le lot quotidien de Paris. Mais ici, j'avoue que le seul problème que j'ai rencontré est votre façon de me donner du mademoiselle. Appelez moi Rosie. »

Elle esquissa un sourire entendu. S'il la tutoyait, elle en serait heureuse. Maintenant que l'alliance était conclue, peut-être pourrait-elle se détendre un peu, et pourquoi pas se rapprocher du jeune homme ? Elle lui faisait de l'effet, elle en était sûre. Une hésitation restait cependant. Elle. Rosie ne savait si elle était prête pour cela. Le désir, elle l'avait. Mais supporter la charge émotionnelle, elle en était moins sûre. Alors elle décida de commencer par nouer une franche amitié avec le beau blond. Derrière eux des murmures se faisaient entendre. Cela ne lui plut guère, mais elle les ignora.

« Je n'ai pas encore eu l'occasion de vraiment te féliciter, et te remercier. Ce que tu as accomplis n'est pas rien. Je n'ai pas choisi les Verts pour rien, tu le sais. Ça compte beaucoup pour moi. Alors merci, du fond du coeur. »

Quoi qu'ai pu en dire les mauvaises langues, Rosie était sincère en prononçant ces paroles. Qu'autant d'entreprises se mettent ainsi au Vert était de bonne augure pour leur pays. Les normes proposées deviendraient un standard, et peu à peu, les choses évolueraient, au moins en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robin Mauniet
Bubo Bubo | Half-Blood
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 24

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Levons nos verts pour cette nouvelle alliance... [Rosie]   Dim 21 Aoû - 2:31

Votre costume vous sied parfaitement aussi.

Robin ne put réprimer un sourire à cette remarque. Ce costume, il ne le sortait pas souvent. Uniquement lorsque c’était nécessaire, et dans le cadre du Groupe. Et étant donné que ce soir tous les hommes étaient en costard, il se voyait mal venir en chemise et en pantalon. Quoique… Ce ne serait pas la première fois qu’il ne suivrait pas l’exemple, c’était sa marque de fabrique.

Fort bien. Le plaisir de la rencontre est partagé. Moi non plus je ne savais qui allait venir, et j'avais de grand doute pour vous. Déjà la dernière fois j'avais cru deviner que vous n'aimiez pas ce genre de fêtes.

Je suis tenu de venir, que je le veuille ou non. Je fais ça par respect pour mon père, parce que mes absences lui auraient déplus. Votre présence compte beaucoup pour moi et mon ennui.

En approchant de mademoiselle Durant, Robin vit comment Patrick Cazze la regardait.

Quelques embouteillages, le lot quotidien de Paris. Mais ici, j'avoue que le seul problème que j'ai rencontré est votre façon de me donner du mademoiselle. Appelez moi Rosie.

Robin répondit à son sourire par un autre sourire. Si Robin souriait de plus en plus devant les femmes, il était rare que ses sourires soient sincères. Mais avec Rosie, c’était différent. Elle lui soutirait des sourires apparemment pas intentionnellement, mais ils étaient bien là, et bien sincères.

Dans ses oreilles, les murmures s’accumulaient. C’était une des raisons qu’il avait de ne pas apprécier ces fêtes, même s’il arrivait à en faire relativement abstraction. Mais les murmures sur eux le gênaient. Que pouvaient savoir ces gens sur leur relation, après tout ? Robin et Rosie ne s’étaient vus qu’une fois. Certes leurs rencontres, aussi peu nombreuses avaient-elles été, étaient très agréables, mais il n’y avait pas de quoi murmurer…
Enfin, c’était le principe des commères, n’est-ce pas ?

D’accord, Rosie. Alors pour moi ce sera Robin, surtout que j’ai horreur d’être appelé monsieur Mauniet.

Je n'ai pas encore eu l'occasion de vraiment te féliciter, et te remercier. Ce que tu as accomplis n'est pas rien. Je n'ai pas choisi les Verts pour rien, tu le sais. Ça compte beaucoup pour moi. Alors merci, du fond du coeur.

Ce n’est pas moi qu’il faut remercier, mais Jean-Pierre. Il est à l’origine de tout, je n’ai été que le messager, et celui qui a investi pour cette idée qui ne me paraissait pas mauvaise, surtout après t’avoir rencontré.
Alors tes remerciements, je les accepte, mais pas en tant que Robin. Je les accepte en tant que… pièce maîtresse d’un tout qui a dans l’ensemble s’est beaucoup investi dans ce projet.


Comment et quand s’était-il encore approché ? Il n’en était pas certain. Mais ce n’était pas une mauvaise chose, puisqu’il avait d’autres choses à dire à la sirène.

Mon « dans l’ensemble » n’est pas là par hasard, Rosie. Certains n’ont pas accepté cette idée, sache-le. Surtout lui, fit-il en désignant Patrick qui avait le dos tourné. Il y a des pro-chasseurs dans l’entreprise, peut-être même des chasseurs, et certains ne se cachent pas. C’est pour toi que je m’inquiète…

Robin ferma les yeux, et se servit de ses sens pour échanger les places avec Rosie, afin que la salle entière ne le voie que de dos. Lorsqu’il rouvrit les yeux, ceux-ci étaient d’un jaune orangé, et fixaient les prunelles de la sirène.

Moi, ils ne savent pas qui je suis. Et ils ne doivent pas le savoir, pas tant que je ne les aurai pas mis hors d’état de nuire un à un.

L’expression du hibou avait rarement été aussi sérieuse.


Dernière édition par Robin Mauniet le Sam 3 Sep - 20:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosie Durant
Hybride hotu -- Porte parole du parti écologiste
avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 26
Localisation : Au milieu de la foule, c'est évident.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 27 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Levons nos verts pour cette nouvelle alliance... [Rosie]   Dim 21 Aoû - 3:12

Le sourire était contagieux, de même que le rire, les larmes, ou le bâillement. Robin ne fit pas exception à la règle, pour le bonheur de Rosie. Elle se savait certes douée pour donner un peu de baume au coeur, mais de là à obtenir un magnifique sourire, non. Le visage jusque là tiré par l'ennuis et la contrainte se détendit, retournant le coeur de la jeune femme.

« Ce n’est pas moi qu’il faut remercier, mais Jean-Pierre. Il est à l’origine de tout, je n’ai été que le messager, et celui qui a investi pour cette idée qui ne me paraissait pas mauvaise, surtout après t’avoir rencontré. Alors tes remerciements, je les accepte, mais pas en tant que Robin. Je les accepte en tant que… pièce maîtresse d’un tout qui a dans l’ensemble s’est beaucoup investi dans ce projet.
- Je ne manquerai pas de remercier Jean-Pierre. Et précise que sans la pièce maîtresse d'un tout, rien n'aurait été accompli. Hors cette pièce, quoi que tu en dises, c'est toi. » conclut-elle en posent un doigt sur le torse de Robin.

Rosie n'avait guère prêté attention au moment où il s'était encore plus approché d'elle. Du mètre de distance requis pour que deux personnes se parlent sa paraître trop proches l'une de l'autre, il n'en restait pas la moitié. Un petit pas encore, et ils seraient collés l'un à l'autre. Elle devait franchement lever la tête pour lui parler. Derrière eux, on commençait à jaser.


« Mon « dans l’ensemble » n’est pas là par hasard, Rosie. Certains n’ont pas accepté cette idée, sache-le. Surtout lui. Il y a des pro-chasseurs dans l’entreprise, peut-être même des chasseurs, et certains ne se cachent pas. C’est pour toi que je m’inquiète… »

Le jeune PDG avait désigné un homme non loin d'eux. Son regard était franchement hostile envers l'hybride déclarée. Elle réprima un frisson, mais ne fut pleinement rassurée que quand Sam posa une main protectrice dans son dos. Ce contact, plus que le regard inquiet de Robin, rassura la belle rousse. Elle était une personne tactile, et était forcément plus sensible au touché. Rassurée, elle détourna la tête.

Sans qu'elle ne comprit pourquoi, le blond en face d'elle avait fermé les yeux. Ces derniers toujours clos, il manoeuvra pour échanger leurs places. Surprise et curieuse, elle laissa faire. Sam en profita pour se positionner de la meilleure façon qu'il pu pour observer la salle entière. Il avait ainsi les pro-chasseurs en vue. Les paroles de Robin n'étaient vraiment pas tombée dans l'oreille d'un sourd, quoiqu'il soit taciturne lors de ce genre de soirées. Enfin, le jeune homme ouvrit les yeux. Ils étaient jaune orangé. Alors les éclats qu'elle avait vu n'étaient pas son esprit qui lui jouait des tours. Le visage grave, il conclu sa mise en garde.


« Moi, ils ne savent pas qui je suis. Et ils ne doivent pas le savoir, pas tant que je ne les aurai pas mis hors d’état de nuire un à un.
- J'ai Sam. Il m'a déjà sauvé la vie plusieurs fois. Mais un travail de longue haleine t'attend... »

Rosie ne pu en dire plus de suite. La révélation qu'il venait de lui faire l'avait abasourdie. Alors il était hybride... Un hybride ! Un des siens était présent ! Et il venait de placer en elle une confiance qu'elle pouvait qualifier d'absolue. Car en ayant dit ces mots, il lui offrait droit de vie et de mort sur lui. Mais il avait eu raison. Elle préférait mettre fin à ses jours qu'entraîner ses amis, son peuple, ses frères dans la déchéance avec elle.

« Ta confiance est... Je n'ai pas les mots pour la décrire... »

Elle s'emmélait les pinceaux. Inspirant un bon coup, elle se concentra sur l'essentiel. Elle tenta du moins. Cela la faisait penser aux évènements du métro, et du métro au rassemblement. Elle ne se souvenait pas l'y avoir vu d'ailleurs. Ils étaient tellement nombreux qu'elle aurait pu le manquer, mais son intuition lui murmurait le contraire. Dans le Parc Paysage, elle l'avait vu du premier coup d'oeil. Et vu sa situation, peu de monde devait être au courant. Il n'avait peut-être tout simplement pas eu le message...

« Je ne t'ai pas vu au rassemblement. Y étais-tu ? »

Elle venait de le lui murmurer à l'oreille. La salle était pleine, et trop contents seraient ceux qui saisiraient leurs paroles. Entre faire croire à une possible relation - qu'elle espérait de plus en plus malgré ses craintes et sa raison - et divulguer une information vitale, elle choisissait la première option. Et puis Robin sentait vraiment bon. Ses cheveux blonds lui chatouillaient alors qu'elle lui parlait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robin Mauniet
Bubo Bubo | Half-Blood
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 24

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Levons nos verts pour cette nouvelle alliance... [Rosie]   Dim 21 Aoû - 4:07

Je ne manquerai pas de remercier Jean-Pierre. Et précise que sans la pièce maîtresse d'un tout, rien n'aurait été accompli. Hors cette pièce, quoi que tu en dises, c'est toi.

Robin baissa les yeux sur le doigt posé sur son torse. Il n’avait jamais vraiment vu les choses sous cet ordre. Pour lui, il n’était qu’un messager sur Paris, et une tirelire pour le Groupe. Mais il semblait que quelqu’un le prenait pour plus que cela, et ça avait quelque chose d’agréable.

Le hibou fixait impuissamment Patrick alors que celui-ci offrait un de ses regards qui faisaient que Robin ne l’appréciait guère à Rosie. Mais lorsque le hibou intervertit leurs places, il entendit Sam se mouvoir, et le repéra facilement dans la salle. Si la position n’était pas optimale pour protéger Rosie, elle l’était pour surveiller quiconque n’était pas Robin. Est-ce que cela voulait dire que le garde du corps lui faisait confiance ? C’était quelque chose d’assez bon à savoir, et de flatteur.

J'ai Sam. Il m'a déjà sauvé la vie plusieurs fois. Mais un travail de longue haleine t'attend...

* S’il n’y avait que ces chasseurs dont je doive m’occuper… *

Ta confiance est... Je n'ai pas les mots pour la décrire...

Alors ne la décris pas. Je préfère moi aussi éviter, à vrai dire. J’ai simplement le sentiment de pouvoir me confier à toi.

Rosie était pensive, à présent, et Robin, dont les yeux reprenaient leur couleur naturelle, ne tenta pas de la déranger. Jusqu’à ce que…

Je ne t'ai pas vu au rassemblement. Y étais-tu ?

Une profonde incompréhension naquit sur le visage du hibou qui ne la quittait toujours pas des yeux. Le rassemblement ? Et en même temps, la proximité de Rosie était apaisante, réconfortante, comme si sa seule présence suffisait à calmer les doutes. Mais malgré cela, une inconfortable sensation montait en lui.

Je ne devais pas y être, car je ne vois pas de quel rassemblement tu veux parler.

Robin ferma brusquement les yeux. Les murmures s’intensifiaient, leur position était douteuse, certaines pestaient, d’autres se réjouissaient, et cela résultait en un grand tintamarre dans la tête du hibou, alors que la relation entre les deux personnes ayant convenu de l’alliance entre le parti politique et le groupe économique semblait être le seul sujet de discussion de l’ensemble de cette salle.
Et les coupes de champagne qu’avait bues Robin n’aidaient en rien. Le hibou laissa tomber son front sur la première chose qui s’opposerait à sa chute, à savoir l’épaule de Rosie.

Arrêtez de tous murmurer, s’il-vous-plait…


Dernière édition par Robin Mauniet le Sam 3 Sep - 20:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosie Durant
Hybride hotu -- Porte parole du parti écologiste
avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 26
Localisation : Au milieu de la foule, c'est évident.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 27 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Levons nos verts pour cette nouvelle alliance... [Rosie]   Dim 21 Aoû - 4:45

Elle se retira vite, revenant à sa position initiale. Elle pu découvrir la face interloquée de Robin. L'incompréhension se lisait si bien qu'elle su immédiatement qu'il n'avait pas eu vent du rassemblement. Son intuition était la bonne. Il confirma.

« Je ne devais pas y être, car je ne vois pas de quel rassemblement tu veux parler.
- Je t'expliquerai tout alors. Des choses importantes s'y sont dites. »

Et soudain, il ferma les yeux. Quoiqu'il tente de paraître inexpressif, Rosie trouvait qu'il était le contraire. Elle pu lire une expression de profond malaise sur son visage. Elle allait s'inquiéter quand il laissa tomber sa tête sur son épaule nue. Elle pu ainsi l'entendre gémir.

« Arrêtez de tous murmurer, s’il-vous-plait… »

Rapidement, refusant de penser au contact - au combien agréable - la jeune politicienne redressa Robin en poussant des ses mains sur les épaules larges et typiquement masculines. Comprenant qu'il valait mieux sortir d'ici, elle mima un air inquiet et s'exclama, repassant au vouvoiement pour tuer une partie des rumeurs.

« Robin ? Vous vous sentez bien ? Venez, un peu d'air vous fera sûrement du bien. »

Elle le conduisit ainsi à travers la salle, les personnes présentes les laissant passer. Ce fut bien le seul avantage qu'elle retirait de leurs commérages et espionnage. Ils franchirent la porte sans problèmes, et purent respirer l'air frais de la nuit parisienne. Seuls quelques fumeurs étaient dehors. Le trio pu s'éloigner un peu sans attirer l'attention. Hors de portée des oreilles humaines, elle pu enfin réellement s'inquiéter pour lui.

« Que t'est-il arrivé ? Tu vas mieux ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robin Mauniet
Bubo Bubo | Half-Blood
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 24

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Levons nos verts pour cette nouvelle alliance... [Rosie]   Dim 21 Aoû - 5:12

Je t'expliquerai tout alors. Des choses importantes s'y sont dites.

Robin l’entendait à peine dans cette cacophonie. C’était bien la dernière fois qu’il enchainait les coupes de champagne, surtout avec autant de monde.

Dans son malheur, le bref contact avec l’épaule de Rosie était très agréable. Puis il se sentit repoussé en arrière par les épaules, et assista avec un atroce mal de crâne à ce qui semblait être une panique de Rosie.

Robin ? Vous vous sentez bien ? Venez, un peu d'air vous fera sûrement du bien.

Robin fut presque guidé vers la sortie, alors que son mal de tête s’intensifiait. Les gens s’inquiétaient, ou parlaient de technique pour se rapprocher d’elle, et autres imbécilités. Si seulement il pouvait leur dire de se taire, qu’il en avait assez d’entendre leur voix… Mais comment ne pas se trahir de la sorte ?

Les odeurs de cigarettes envahirent son nez, et il les expira rapidement. Il entendait les pas de Rosie et Sam autour de lui, et encore les murmures derrière eux, bien qu’ils faiblissaient.
À une distance raisonnable, il s’adossa au mur et se massa les tempes.

Que t'est-il arrivé ? Tu vas mieux ?

J’ai dû abuser du champagne, ça a un peu détraqué mes sens. Ça devrait aller mieux d’ici très peu de temps.

Robin observa Rosie avec un léger sourire, inspirant l’air frais de la nuit déjà tombée. Il reprenait progressivement ses esprits, avant de plonger son regard dans celui de la porte-parole.

Je crois que je vais encore une fois contourner l’usage et ne pas y retourner. Supporter leurs murmures est un calvaire que je ne me sens pas de continuer à affronter.

Le hibou baissa un moment la tête. Pourquoi répétaient-ils qu’il y avait quelque chose entre Rosie et lui ? N’avaient-ils pas simplement le droit de parler innocemment ?
D’un autre côté, ce bien-être en sa présence, ces sourires qu’elle lui tirait…

Non. Il n’allait pas s’engager dans cette voie. Réfléchir en ayant bu était vraiment trop dur.

Tu viens avec moi ? Je vais prendre l'air.

Le hibou retrouvait progressivement ses moyens, mais jouait à un jeu dangereux. Mais malgré lui, il n’avait pas envie d’arrêter. Pas encore…


Dernière édition par Robin Mauniet le Sam 3 Sep - 20:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosie Durant
Hybride hotu -- Porte parole du parti écologiste
avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 26
Localisation : Au milieu de la foule, c'est évident.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 27 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Levons nos verts pour cette nouvelle alliance... [Rosie]   Dim 28 Aoû - 1:29

Le teint anormalement blafard de Robin redevint celui qu'il était, c'est à dire pâle. Il se massait les tempes, et respirait enfin. Loin de la salle oppressante, à l'air frais, il ne pouvait qu'aller mieux. Rosie en soupira de soulagement. Bien qu'elle n'ai pas eu l'impression de s'inquiéter tant que ça pour lui au moment du malaise, elle se rendait compte qu'elle avait tout de même bien retenu son souffle. Une manie chez elle. Agir et ensuite s'inquiéter. Grandir entourée de frères aussi casse-cou les uns que les autres l'avait habitué ainsi.

" J’ai dû abuser du champagne, ça a un peu détraqué mes sens. Ça devrait aller mieux d’ici très peu de temps. "

Le visage du blond s'éclaira d'un fin sourire. Qu'il était mieux comme ça ! Sa moue sérieuse avait son charme, mais au quotidien, Rosie préférait les figures enjouée. Il plongea une nouvelle fois ses yeux de glace dans ceux vert d'eau de la femme. Cela semblait devenir une habitude entre eux. Mais cela permit à cette dernière de constater que les derniers relents de malaise se dissipaient. Seul l'alcool qu'il disait avoir bu les maintenait aussi brillants. La lueur d'égarement était partie quand il reprit la parole. Jusque là, l'hybride hotu n'avait dit mot. Elle connaissait son problème. Sa mère en souffrait aussi. Chez les hybrides, certains avaient des sens sur-développés. L'alcool n'arrangeait pas les choses, et pouvait provoquer quelques petits malaises. D'expérience elle savait qu'il valait mieux attendre que les choses retournent à la normale.

" Je crois que je vais encore une fois contourner l’usage et ne pas y retourner. Supporter leurs murmures est un calvaire que je ne me sens pas de continuer à affronter. Tu viens avec moi ? Je vais prendre l'air, lui proposa-t-il après un moment d'hésitation.
- Si tu comptes partir, je veux bien marcher un peu avec toi avant. Que je passe quand même une partie de ma soirée avec une personne qui m'est réellement agréable. "

Elle avait répondu d'une voix faussement charmeuse. Le jeu était explicite, le compliment aussi. L'homme lui plaisait vraiment, elle n'allait pas laisser passer une occasion de se rapprocher de lui, d'autant plus qu'elle devait réellement retourner à la réception après. Et puis elle pensait à tout ce qu'elle devrait lui dire. Une longue discussion risquait de les attendre. Mieux valait commencer tôt. Quoiqu'elle ait un doute. N'importe qui ou quoi pouvait les surveiller et les entendre. Rosie faisait confiance à Sam pour veiller sur eux, mais pour ne laisser leurs paroles atteindre une oreille indésirable...

L'oreille ! Si elle lui chuchotait tout, avec ses sens aiguisés, il devrait tout comprendre sans que personne d'autre ne sache. Mais pour ça, il fallait se rapprocher. Elle l'avait fait tout à l'heure, tout naturellement. Et là elle hésitait. Et pourquoi pas une conversation codée ? Elle fit un signe à son garde du corps. Ensemble, ils avaient mis au point une méthode de communication unique à eux deux et pratique pour prévenir l'autre. La main ouverte et les doigts collés deux à deux pour en former trois gros indiquait à l'armoire à glace qu'elle se comporterait de manière étrange par rapport à d'habitude, et qu'il ne fallait pas s'en étonner. Ils s'étaient tous mis en marche, Robin et Rosie côte à côte, Sam juste derrière. Arrivés à une intersection, elle lança négligemment :


" Tu ne m'as pas dit tout à l'heure... C'est quoi ton animal préféré ? "

Sans attendre la réponse, elle prit son bras dans les siens et se rapprocha pour lui murmurer :

" Le mien, c'est le hotu. Un drôle de poisson. Faisons mine de rien, que nous discutions à l'abris des oreilles indiscrètes. "

Là, elle s'écarta un peu, mais continua d'agripper le bras de l'homme. Le contact était très agréable, les muscles à la fois fins et présents. Une petite brise fraîche fit voler les jupons de la robe de Rosie. Elle n'avait pas encore froid. Tant mieux, elle avait laissé son manteau au vestiaire dans la précipitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robin Mauniet
Bubo Bubo | Half-Blood
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 24

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Levons nos verts pour cette nouvelle alliance... [Rosie]   Dim 28 Aoû - 2:24

Si tu comptes partir, je veux bien marcher un peu avec toi avant. Que je passe quand même une partie de ma soirée avec une personne qui m'est réellement agréable.

Ce qu’il percevait dans cette voix… lui plaisait assez, au final. Elle était plus proche de lui que la normale, lui avait fait un effet étrange la première fois, et était, il fallait l’avouer, assez attirante.

Moi aussi, j’aime beaucoup être avec toi.

Une réponse innocente à ce qui aurait pu être une question silencieuse. Pourquoi se le cacher ? Apprécier la compagnie d’une personne n’était pas un crime, et n’engageait à rien. Évidemment, si cette phrase avait été prononcée devant l’assemblée qui s’entassait dans la salle des fêtes, les mauvaises langues n’auraient pas laissé filer ce sujet de commérage.
Mais ils n’étaient que tous les deux, enfin tous les trois avec Sam en qui elle avait une confiance absolue. Alors pourquoi mentir ?

Robin ne manqua pas de remarquer le geste que Rosie avait eu à l’égard de son garde du corps. Qu’est-ce que ça pouvait bien vouloir dire ? Sans vouloir – ou bien était-ce oser ? – demander des explications, Robin se mit en marche, en même temps que Rosie et donc que son garde du corps un peu derrière. Si sa présence quand ils étaient à l’arrêt n’était pas dérangeante, elle l’était un peu plus en marche. Le bruit régulier de ses pas donnait au hibou la sensation d’être suivi, et il avait du mal à s’en défaire. Il était tendu, mais faisait tout pour le cacher. Quelque chose lui disait que s’il faisait remarquer son malaise à Rosie, ça la rendrait mal à l’aise aussi, et puis de toute façon, Sam ne les laisserait pas en pleine nuit dans la rue alors qu’il savait que des pro-chasseurs étaient présents à la soirée et savaient pertinemment que Rosie viendrait.
Du moins, si Sam les laissait avec ça, Robin en viendrait à douter de son professionnalisme.

Tu ne m'as pas dit tout à l'heure... C'est quoi ton animal préféré ?

La question de Rosie tira Robin de ses pensées. Ses bras se refermant sur le sien, étrangement, firent disparaître tout sentiment de malaise quant à la présence de Sam. Ce sentiment l’amena à repenser à Nelïya pour la deuxième fois de la soirée, et au fait que jusqu’à présent, elle seule avait été capable de mettre ses doutes et ses troubles de côté.
Robin balaya mentalement cette image de sa tête. Ce n’était pas le moment, et c’était ridicule.

Le mien, c'est le hotu. Un drôle de poisson. Faisons mine de rien, que nous discutions à l'abris des oreilles indiscrètes.

Son murmure au creux de l’oreille du hibou était agréable, mais ce n’était pas ça qui lui importait le plus. Mentalement, Robin replaçait les deux phrases. La question de l’animal préféré était stupide, puisqu’ils n’avaient jamais parlé d’une telle chose. Mais elle devenait plus sensée accompagnée de cette suite murmurée.

J’aime beaucoup le hibou grand-duc. Je trouve ce nom un peu exagéré, puisqu’il reste un oiseau comme les autres, mais son regard me…

Sans s’arrêter, toujours les mains dans les poches alors qu’elle était agréablement agrippée à son bras, Robin posa sur elle son regard orangé.

… fascine.

La brise soulevant les jupons de la sirène fit, pendant un instant, prendre au yeux une teinte encore plus luisante, mais bien rapidement Robin ferma les yeux pour finalement reposer un regard totalement bleu sur le chemin.


Dernière édition par Robin Mauniet le Sam 3 Sep - 20:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosie Durant
Hybride hotu -- Porte parole du parti écologiste
avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 26
Localisation : Au milieu de la foule, c'est évident.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 27 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Levons nos verts pour cette nouvelle alliance... [Rosie]   Sam 3 Sep - 19:44

" J’aime beaucoup le hibou grand-duc. Je trouve ce nom un peu exagéré, puisqu’il reste un oiseau comme les autres, mais son regard me… fascine. "

La lueur orangée revenait, particulièrement vive cette fois. Magnifique. Rosie était heureuse ce soir. Comme elle l'espérait, Robin ne réagit pas. Ou plutôt, fit mine de ne pas s'offusquer de la soudaine proximité qu'elle venait d'instaurer. Plus elle passait de temps avec lui, plus elle se rendait compte du magnétisme qu'il exerçait sur elle. A vrai dire, elle venait de le réaliser pleinement. Elle l'avait trouvé beau au départ, et si son caractère semblait un peu étrange, la jeune femme savait qu'elle ne le laissait pas indifférent. Une autre forme d'attraction, qui complétait celle émanant de l'homme contre qui elle se blottissait presque. Rosie resta ensuite silencieuse un petit moment, choisissant soigneusement ses mots. Ils tournaient à un angle de rue quand elle reprit la parole.

" La doyenne de ma famille est morte. Pas de cause naturelle il parait. Elle avait commencé à former un successeur, c'est le doyen de ta famille qui nous l'a dit. Dommage que tu n'ai pas pu venir à la réunion, il y avait beaucoup de monde. "

Transmettre les directives des Anciens par message codé n'était pas aisé, d'autant plus que la présence de Robin la déconcentrait un peu. Il était rare qu'elle ne trouve pas ses mots, et pourtant cette fois, elle courrait après. Ridicule pour une porte parole. Rosie s'en mordilla la lèvre de frustration, et pour s'empêcher de continuer, parla. Improviser était étrangement plus aisé.

" Nos concurrents sont impliqués dans sa mort. Du coup, les doyens ont donnés des directives. Faire le mort surtout, histoire de pouvoir se préparer dans l'ombre à une contre-attaque. Et prévenir les absents. Je peux compter sur toi ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robin Mauniet
Bubo Bubo | Half-Blood
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 24

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Levons nos verts pour cette nouvelle alliance... [Rosie]   Sam 3 Sep - 20:55

La sensation de la brise fraîche contre son visage contrastant avec la douce chaleur que lui procurait le contact avec Rosie était des plus agréables. Il se prit à fermer les yeux pour apprécier pleinement le moment. À trop se renfermer sur lui-même, à rester chez lui, et à se prendre la tête à régler ses problèmes, qu’ils soient d’ordre personnel ou professionnel, Robin en avait oublié les petits plaisirs de ce genre.

La doyenne de ma famille est morte. Pas de cause naturelle il parait. Elle avait commencé à former un successeur, c'est le doyen de ta famille qui nous l'a dit. Dommage que tu n'ai pas pu venir à la réunion, il y avait beaucoup de monde.

Encore une fois tiré de son petit monde, Robin mit un peu de temps à comprendre ce qu’elle venait de dire. Il avait naïvement essayé de s’imaginer pourquoi elle lui parlerait de la doyenne de sa famille, mais c’était sans doute un des restes du champagne consommé en trop grande quantité. S’il ne se saoulait pas facilement, il avait tendance à être très vite déconcentré par l’alcool, voire en avoir les sens détraqués comme prouvé un peu plus tôt.
Fermant les yeux pour retrouver ce qu’il pouvait de sa concentration, le hibou traduisit les paroles de la sirène dans sa tête. L’ancienne aquatique avait été tuée, et l’ancien aérien soutenait qu’elle avait un successeur. Dans le fond, il trouvait que ça n’allait pas trop mal. Après tout, il ne connaissait des anciens que l’existence, et aurait été incapable de les identifier ou même de donner leur nom.

On ne m’a pas envoyé d’invitation. À vrai dire, bien peu de gens savent que j’appartiens à cette famille, je t’ai expliqué pourquoi. Pour tout te dire, tu dois être la quatrième personne vivante à savoir…

Il y eut un moment de silence que Robin considérait comme calculé. Pour avoir suivi Rosie par les médias, le hibou savait qu’elle n’était pas du genre à rester sans voix, qu’elle maniait habilement sa langue. Alors loin de lui l’idée qu’elle ne trouve pas ses mots, et encore plus loin celle qu’il en soit à l’origine.

Nos concurrents sont impliqués dans sa mort. Du coup, les doyens ont donnés des directives. Faire le mort surtout, histoire de pouvoir se préparer dans l'ombre à une contre-attaque. Et prévenir les absents. Je peux compter sur toi ?

Robin leva un sourcil. Les chasseurs auraient réussi à tuer une ancienne ? Il en vint à penser aux Mauniet, et à se demander s’ils étaient impliqués. C’était difficile à croire, mais pas impossible…
Pour ce qui était des directives, elles seraient vraiment simples à suivre.

Je fais le mort depuis des années, et je crains de ne pas être en relation avec d’autres membres de ma famille, ou bien de la tienne.

Il y avait bien Adel, mais Robin était presque sûr que lui était un hybride déclaré, et que malgré sa fainéantise, il avait assisté au rassemblement.

Très franchement, je ne suis pas sûr que je serais venu, même si j’avais été invité. Vu que je ne te connaissais pas encore, ça aurait sûrement été d’un ennui…

Encore un autre effet de l’alcool, parler trop vite. Il était vrai que Robin le pensait, mais c’était le genre de choses qu’il aurait trouvé plus sage de garder pour lui. Enfin dans le fond ça allait, la « révélation » n’était pas de taille.

Et puis, Robin en ayant complètement oublié Sam, les croyait seuls.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosie Durant
Hybride hotu -- Porte parole du parti écologiste
avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 26
Localisation : Au milieu de la foule, c'est évident.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 27 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Levons nos verts pour cette nouvelle alliance... [Rosie]   Mar 6 Sep - 1:25

" Je fais le mort depuis des années, et je crains de ne pas être en relation avec d’autres membres de ma famille, ou bien de la tienne. Très franchement, je ne suis pas sûr que je serais venu, même si j’avais été invité. Vu que je ne te connaissais pas encore, ça aurait sûrement été d’un ennui…
- Et pourtant, je ne suis pas la meilleure compagnie de nous tous. Tu gagnerais peut-être à rencontrer certains d'entre nous. Nous ne sommes pas tous connus comme moi, d'autres sont bien plus haut placé, mais très discrets. "

Rosie avait répondu du tact au tact, jouant la carte de la modestie bien que le compliment lui aille au coeur et lui colore presque imperceptiblement les joues. Mais plus sérieusement, la situation de Robin lui paraissait préoccupante. Seul et isolé au milieu de pro-chasseurs et de chasseurs, il se ferait tuer au moindre faux pas. Il était trop jeune pour que ces rapaces aient la moindre hésitation à le déchoir de sa place pour ensuite le tuer. Si au moins il avait été dans la force de l'âge, il aurait pu s'être constitué une place solide avec des hommes de confiance. Là, seul le dénommé Jean-Pierre semblait se ranger du côté du jeune homme... Cela faisait écho à la lutte qu'elle menait. Nombreux étaient les politicards - elle aimait bien ce terme pour le moins ironique, même s'il la désignait également - pro-chasseurs, et elle avait dû se battre férocement pour conserver sa place une fois son hybridité dévoilée.

" Je vais te paraître peut-être présomptueuse, mais j'ai envie de t'aider dans ta lutte. Je sais dans quelle situation tu te trouves, je peux partager quelques combines avec toi si tu l'acceptes... "

La porte-parole allait continuer, quand un toussotement se fit entendre. Derrière eux, Sam faisait remarquer sa présence pour la première fois depuis le début de la ballade. Rosie cligna les yeux, réalisant qu'ils finissaient leur promenade. La salle des fêtes était en vue, assez loin cependant pour que les fumeurs les distinguent. Précipitamment, la jeune femme se détacha de son compagnon hybride, instaurant une distance politiquement correcte entre eux. D'un ton aux antipodes du sérieux avec lequel elle avait fait sa proposition, elle se moqua un peu des on-dit de la soirée.

" Je serais bien restée accrochée à ton bras, mais cela aurait fait taire les rumeurs. Laisser les commères dans le doute fera bien plus marcher leurs langues," s'amusa-t-elle, envoyant un clin d'oeil complice à Robin.

Les derniers mètres séparant le trio de l'entrée de la salle louée pour l'occasion furent avalés un peu trop rapidement au goût de Rosie. Ils s'arrêtèrent, et d'un nouveau regard complice, elle reprit le jeu des apparences. Celui auquel ils venaient de jouer était plus plaisant que celui-ci, mais elle devait penser à la sécurité de son interlocuteur. Là, un homme s'approcha d'eux, et aborda la porte-parole d'un ton empressé. Membre des Verts, il gérait une partie de la trésorerie. Son costard gris clair dénotait parmi tout ceux sombres, au contraire de son apparence physique. Il avait tout de l'homme politique moyen : la taille, l'âge, la forme physique, le parlé pompeux.

" Mll Durant ! Je vous cherchai. J'ai appris que personne chez J.M ne ferait de discours, il serait peut-être temps que vous vous en chargiez. Comme c'est vous qui avez conclu cette alliance, cet honneur vous revient, d'autant plus que c'est votre rôle...
- J'ai compris Mr Marchal, je vais le faire. Merci d'avoir penser à moi.
- C'était tout naturel ! Je vais de ce pas prévenir tout le monde. "

Et sur ces mots, il s'en alla dans la salle. Rosie soupira. Les discours était une corvée qu'elle n'appréciait réellement que quand elle savait qu'ils serviraient à quelque chose. Ceux que l'on débitait dans une soirée étaient d'un ennui... Tous le savaient pertinemment, et c'était pour cette raison que cet honneur était donné à l'un des membres du parti de la même façon qu'une bombe : vite avant que cela tombe réellement pour sa poire. L'hybride hotu s'efforçait de voir cela comme un avantage. A faire les choses à la place des autres, c'était elle que les gens connaissaient, et c'était elle qui devenait populaire. Elle se tourna vers Robin, une mine neutre au visage.

" Vous semblez allez mieux, j'en suis heureuse. Mais il est temps pour moi de vous quitter, un discours semble m'attendre. Nous nous contacterons plus tard, cela vous va ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robin Mauniet
Bubo Bubo | Half-Blood
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 24

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Levons nos verts pour cette nouvelle alliance... [Rosie]   Mar 6 Sep - 12:57

Et pourtant, je ne suis pas la meilleure compagnie de nous tous. Tu gagnerais peut-être à rencontrer certains d'entre nous. Nous ne sommes pas tous connus comme moi, d'autres sont bien plus haut placé, mais très discrets.

Ta compagnie est une des plus agréables que j'aie jamais connu, tu sais. Et ça n'a rien à voir avec ta célébrité.

Le même tac au tac qu'elle, toujours en fixant le chemin. Difficile de dire ce qui le poussait à être si franc, si direct avec elle. Elle avait ce quelque chose qui le mettait en confiance, cette attention à son égard qui lui faisait du bien, qui lui donnait l'envie de continuer à se battre alors que presque tout le monde était contre lui.
Robin tourna son regard vers elle et constata surpris une légère teinte sur ses joues qui lui tira un sourire.

Je vais te paraître peut-être présomptueuse, mais j'ai envie de t'aider dans ta lutte. Je sais dans quelle situation tu te trouves, je peux partager quelques combines avec toi si tu l'acceptes...

Derrière eux, Sam se fit remarquer par un toussotement. Était-il en désaccord avec Rosie ? Estimait-il qu'elle n'avait pas à lui proposer cette aide, que le hibou ne la méritait pas ?

Et puis, Robin remarqua la salle des fêtes plus loin, et distinguait parfaitement les fumeurs, surtout un. Comme un oiseau de malheur, le temps de constater la présence de son rival Patrick, Rosie s'était détachée de son bras, ce qui fit s'envoler son sentiment de bien-être.

Je serais bien restée accrochée à ton bras, mais cela aurait fait taire les rumeurs. Laisser les commères dans le doute fera bien plus marcher leurs langues.

Le fait était que malgré le clin d'oeil de la porte-parole, cette idée ne réjouissait pas le hibou. Malgré sa lucidité rendue par l'air frais de la nuit, Robin craignait les murmures qui ne le laisseraient pas en paix. Voilà pourquoi il détestait être au milieu de la foule.
D'un autre côté, qu'elle reste accrochée lancerait d'autres rumeurs, entraînant d'autres murmures...
Vivement que cette soirée se termine...

Néanmoins, avant qu'ils n'arrivent au point où les fumeurs verraient parfaitement ce que ferait le couple, Robin se laissa aller à déposer un petit baiser sur la joue de la sirène.

J'accepte ton aide avec plaisir.

Après un petit sourire, Robin se prépara à l'impact, mais Patrick ne fit aucun commentaire sur leur escapade, se contentant de défier le hibou du regard.

Puis, un Vert qui avait tout du politicien moyen les aborda.

Mll Durant ! Je vous cherchai. J'ai appris que personne chez J.M ne ferait de discours, il serait peut-être temps que vous vous en chargiez. Comme c'est vous qui avez conclu cette alliance, cet honneur vous revient, d'autant plus que c'est votre rôle...

Jean-Pierre aurait très bien pu en faire un, mais il semblerait qu'il ait décidé de se taire pour ce soir...

J'ai compris Mr Marchal, je vais le faire. Merci d'avoir penser à moi.

C'était tout naturel ! Je vais de ce pas prévenir tout le monde.

Au soupir de la sirène, le hibou vérifia d'un coup d'oeil que personne ne les regardait, et frotta affectivement son épaule pour lui transmettre son soutien.

Vous semblez allez mieux, j'en suis heureuse. Mais il est temps pour moi de vous quitter, un discours semble m'attendre. Nous nous contacterons plus tard, cela vous va ? "

Parfaitement.

Un sourire, et Robin la salua pour se mêler à la foule. Hors de question de rater un discours de la belle rousse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosie Durant
Hybride hotu -- Porte parole du parti écologiste
avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 26
Localisation : Au milieu de la foule, c'est évident.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 27 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Levons nos verts pour cette nouvelle alliance... [Rosie]   Jeu 8 Sep - 19:24

Robin partit, la soirée sembla étrangement monotone à la belle rousse. A peine entrée, elle se fit alpaguer de toute part, ne lui laissant guère le temps de songer à autre chose qu'au discours qu'elle était censée déclamer. Gardant son mécontentement enfouit en elle, elle ne laissa rien paraître d'autre qu'un visage souriant, agréable à voir. Enfin, elle pu atteindre le buffet. Ce dernier avait été largement entamé, confirmant à Rosie le pourquoi de la présence d'autant de monde. Elle trouva néanmoins une flûte encore pleine de champagne, à son grand bonheur. Non pas qu'elle raffolait d'alcool - toute chose n'était bonne qu'avec modération -, mais elle aurait ainsi de quoi se donner un peu de courage, et quelque chose pour occuper ses mains.

Car elle avait beau être sourde et aveugle aux commérages, les regards insistants de certains membres de la soirée la gênait. Cette soudaine pudeur l'étonnait, elle qui supportait bains de foule et matraquage médiatique. D'un geste souple, elle attrapa une petite cuillère laissée à l'abandon sur la nappe blanche désormais maculée de tâches, et fit tinter son verre. Elle venait de donner le signal, tous et toutes se tournèrent vers elle, tandis qu'on lui amenait une chaise pour qu'elle puisse s'y hisser. Rompue à l'exercice, c'est avec grâce qu'elle s'exécuta, montrant sa maîtrise des escarpins à talons hauts. La rousse ne pu s'empêcher de remercier mentalement Maeva qui avait choisit une robe juste assez longue pour ne pas être inquiétée de regards vicieusement mal placés. C'est d'une voix claire qu'elle entama le discours mentalement préparé :


" Mesdames, messieurs. Pour commencer ce discours, sachez une chose. C'est un honneur pour moi d'être sur cette chaise, cette magnifique flûte de champagne dans une main, la cuillère dans l'autre. Pourquoi me direz-vous ? Parce qu'être là, en votre compagnie à tous et à toutes, montre notre alliance. Que dis-je ? Notre réussite commune, à nous, Verts et entreprises affiliée du groupe J.M.
Cette alliance est le signe d'un futur meilleur pour tous. D'un futur où la nature sera plus respectée, où penser sur le long terme fera office de norme. D'un futur dont nous rêvons tous, dans cette salle. Votre présence même ici en est la preuve. Membres de J.M, acceptez notre gratitude. De part votre volonté d'appliquer les normes que nous préconisons, vous avez entrepris le même combat que nous : celui de ne pas faire mourir notre planète par négligence.
C'est pour cette raison que nous, les Verts, nous engageons à faire de vous tous un exemple. Vous, du groupe J.M, êtes nos alliés parmi les plus précieux pour notre lutte... "


Rosie continua ainsi encore un moment, résumant les faits, caressant l'assemblée dans le sens du poil, parlant d'écologie. Bref, tout ce qui faisait d'un discours ce qu'il était : long, et chiant. Heureusement pour elle et son publique, elle ajoutait une petite dose de charisme accru, lui permettant de les maintenir attentifs. La soirée se finit sans heurts, ennuyeuse à souhait, sans que Rosie revoit Robin. Récupérant son manteau aux vestiaires, elle songea à quel point la soirée avait été agréable en sa compagnie. La suite moins. Tant pis, elle avait l'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robin Mauniet
Bubo Bubo | Half-Blood
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 24

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Levons nos verts pour cette nouvelle alliance... [Rosie]   Sam 10 Sep - 2:05

Robin, en perpétuel mouvement parmi les spectateurs assistant au discours, observait lui aussi la sirène les divertir pour la soirée. Il se sentait une nouvelle fois fasciné par son discours, se demandant encore pourquoi. Elle était hybride, peut-être que ça venait de là. Lui-même avait des sens très développés et Adel avait une force monstrueuse, alors peut-être que Rosie avait ce genre de pouvoir, celui d’attirer l’attention.
Inutile de préciser que Robin se demandait si elle ne l’avait pas utilisé sur lui tout le temps qu’ils avaient passé ensemble. Il n’arrivait pas à savoir s’il préférait l’idée qu’elle le charme avec des sorts, ou si elle était juste capable de le faire se sentir bien simplement en étant là.

Une fois le discours terminé, il se sentait un peu moins captivé par le sujet, mais toujours autant par la personne. Le hibou ressentait toujours cette envie oppressante de retourner la voir, de lui parler, d’être en sa compagnie. Mais non, il devait surmonter ça. Elle ne pouvait pas juste débarquer et se rendre indispensable. Ça lui était déjà arrivé, il devait être plus fort. Alors, il resta à distance, faisant en sorte qu’elle ne le voie pas, qu’elle ne puisse pas aller le voir. Il avait besoin de réfléchir, il allait d’ailleurs s’en aller très rapidement.
Mais il lui restait une chose à faire.

Robin, te voilà ! Tu vas mieux, tu as passé une bonne soirée ?

Dans l’ensemble, oui. Où en est l’installation ?

Dans quelques semaines ce sera comme si l’entreprise avait toujours été à Paris. On a enfin réglé tous les problèmes d’emplois. Une partie des employés va déménager sur Paris pour nous suivre, et on a replacé ceux qui le voulaient dans d’autres entreprises du Groupe. Je dois t’avouer que je ne comprends toujours cet empressement pour tout déménager. Tu ne deviendrais pas sérieux ?

Robin jeta un coup d’œil vers Rosie, innocent et très rapide, mais qui n’échappa pas à son conseiller.

C’est quelqu’un de bien, et elle est plutôt jolie. Tout le monde trouve que vous allez très bien ensemble.

Si Jean-Pierre avait dit ça avec un léger sourire, Robin le foudroya du regard pour le faire disparaître.

Arrête tes conneries, JP.

D’une manière ou d’une autre, Jean-Pierre avait fini par savoir pour Nelïya, et il savait pourquoi Robin se braquait à ce point. Cependant, il ne pouvait s’empêcher de se dire que Rosie ne serait pas comme la voleuse. Au fond, le blond et la rousse étaient assez similaires, et Jean-Pierre avait l’impression que Rosie prendrait soin de Robin. C’est ce qu’avait voulu François sur son lit de mort, et de là à dire que cette mademoiselle Durant lui aurait plu en tant que belle-fille, il n’y avait qu’un pas.

Le conseiller ne put qu’espérer que le jeune homme qui se faufilait à présent entre le monde pour rentrer chez lui se rendrait compte à temps de la chance qu’il semblait avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Levons nos verts pour cette nouvelle alliance... [Rosie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Levons nos verts pour cette nouvelle alliance... [Rosie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Parisiorum - ou quand le mythe devient réalité... :: Le Jeu : Paris :: Paris Est-
Sauter vers: