Forum RPG futuriste se déroulant dans la ville de Paris.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quelque part, quelqu'un nous entend. [ Rebecca&Lorenzo ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Angeline Rossi
Strip-teaseuse
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 28/06/2011
Age : 27

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 23 ans depuis 20 ans.
Relations:

MessageSujet: Quelque part, quelqu'un nous entend. [ Rebecca&Lorenzo ]   Dim 10 Juil 2011 - 16:27

- Je vous salue, Marie pleine de grâces, le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes, et Jésus, vainqueur de la mort, le fruit de vos entrailles, est béni...

Dix heures. L'heure de la messe de ce début de dimanche. Debout, les mains en prières, parmi la foule qui s'était éteinte en entrant dans la cathédrale, Angeline demeurait. Les paupières closes, aux premiers sons des clochers, elle avait frissoné. Il lui semblait presque avoir oublié la sensation ressentie lorsque l'évêque invitait ses fidèles à le rejoindre pour prier le tout puissant.
Mais, sur la grande place qui faisait face à Notre-Dame, ne resta qu'elle.

Ses yeux s'étaient rouverts, fixant la bâtisse imposante qui se dressait, fière, devant elle. Puis, avançant jusqu'à ses portes, elle s'arrêta, et se mit à genoux, joignant de nouveau ses paumes l'une contre l'autre.

- Sainte Marie, mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen. Priez pour mon père, priez pour ma mère, qu'ils vivent ensemble heureux à vos côtés pour l'éternité. Au nom du Père, du Fils, et du Saint Esprit. Amen...

Puis elle se releva, et recula de plusieurs pas, posant ses yeux sur l'un des vitraux principaux. Un soupir, puis le silence des clochers.

- Comme j'aurais aimé vous allumer un cierge ce matin...


Dernière édition par Angeline Rossi le Ven 15 Juil 2011 - 17:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Tumet
Hybride Caracal ~ Libraire
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 26
Localisation : Dans ma boutique, ou alors...

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 32 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Quelque part, quelqu'un nous entend. [ Rebecca&Lorenzo ]   Dim 10 Juil 2011 - 23:31

Dimanche, 10h.

Rebecca quittait enfin la foule qui commençait à envahir certaines rues de l'Île de la Cité. Pour le bonheur des brocanteurs le soleil était au rendez-vous, apportant nombre de visiteurs et potentiels clients à qui refourguer les breloques poussiéreuses encombrant leurs greniers. Elle même avait fait des heureux. Quelques vieux livres pesaient désormais dans son sac gris argent en tissu synthétique. Elle regrettait sa vieille besace en toile, confortable et surtout solide. La foule arrivant, plus le sac plein à craquer faisaient fuir la libraire. Il fallait dire que la dernière fois lui avait suffit. Hors de question de risquer de se faire reconnaître. Si elle aimait sa nouvelle coupe et sa nouvelle couleur de cheveux, les lentilles bleues agressaient ses yeux, le top moulant couleur d'acier avec des lignes oranges soulignant ses fines courbes la dérangeait et le pantalon en cuir noir n'était pas du tout adapté à la saison. Tous ces changements, accompagnés de la constante crainte des Chasseurs, ne l'aidaient pas. Heureusement que les anti-cernes faisaient des merveilles.

Elle se dirigeait vers une bouche de métro quand elle entendit les cloches résonner. Notre Dame dressait sa magnificence juste devant l'hybride. Les nombreuses lectures sur cette cathédrale envahirent l'esprit de cette dernière. Alors qu'elle admirait les tours couvertes de dentelles de pierre, elle s'imaginait un bossu s'échappant de sa prison. Ses yeux descendant au rythme des sculptures, des templiers prenaient asile à l'intérieur, un trésor y était enfuit. A l'intérieur, les fidèles écoutaient avec attention la messe dominicale. Rebecca savait que la probabilité de trouver un Chasseur parmi eux était forte. Pourtant, elle resta encore quelques minutes à observer le monument.

_________________
L'ANTRE D'YGGDRASIL
Librairie
Fantastique et Scientifique



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Luciano
Peintre -- Barman au Midnight Le Bouffon noir
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 30

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 121 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Quelque part, quelqu'un nous entend. [ Rebecca&Lorenzo ]   Mer 13 Juil 2011 - 17:28

Lorenzo n'était ni un touriste attiré par l'histoire de la célèbre cathédrale, ni un fervent chrétien venu se recueillir dans ce lieu saint en ce jour saint. Il en était même bien loin. Et pourtant, il faisait partie de ces gens qui restaient plantés, debout, sur le parvis de la cathédrale, le nez levé sur ses tours, sur sa grande rosace, sur ses statues et gargouilles...

Mais contrairement à la plupart des observateurs, qui semblaient perdus dans leur contemplation, il faisait clairement la grimace. Il ne semblait pas vraiment enchanté d'observer ce monument, qui était pourtant une grande icône de la capitale. Il tenait dans sa main droite un petit carnet aux pages blanches, et dans sa main gauche un crayon de papier. Carnet de croquis et arme d'artiste. Il soupira, porta les yeux sur la page blanche, les reporta sur la cathédrale, puis de nouveau sur la page blanche...
Bon sang de commanditaire, mais pourquoi avait-il accepté d'illustrer cet article de thèse avec un croquis de cette satanée cathédrale ?

Promenant ses yeux sur le parvis, il remarqua deux jeunes femmes, toutes deux tournés vers Notre Dame, la regardant sans même se rendre compte sans doute qu'elles étaient l'une à côté de l'autre, dans une sorte de communion d'observation.
Lorenzo eut un petit sourire tandis qu'une idée germait dans son esprit. Il avança à petits pas vers elles, dans leur dos, discrètement (tout du moins, le plus discrètement possible lorsque l'on porte plusieurs chaînes en métal et des grosses rangers qui cliquètent aussi).
Arrivant à leur hauteur, il se mit entre les deux, juste derrière, rangea son matériel de dessin dans une grande poche intérieure de son long manteau de cuir, et posa sa main gauche sur l'épaule droite de l'une, sa main droite sur l'épaule gauche de l'autre, et demanda :


Je me demande bien ce que vous lui trouvez à cette bonne vieille Notre Dame...

Puis il adressa aux deux femmes un sourire amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angeline Rossi
Strip-teaseuse
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 28/06/2011
Age : 27

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 23 ans depuis 20 ans.
Relations:

MessageSujet: Re: Quelque part, quelqu'un nous entend. [ Rebecca&Lorenzo ]   Ven 15 Juil 2011 - 17:55

Perdue entre prières intérieures et admiration, elle ne remarqua pas la jeune femme qui s'était arrêtée à sa hauteur. Celle-ci ne sembla pas faire attention non plus. De même, elle n'entendit pas les cliquetis de chaînes du vampire qui arrivait derrière elles. Complètement absorbée dans ses pensées, comme en isolement intérieur, elle ne percuta pas immédiatement quand il posa sa main sur son épaule.

‹‹ Je me demande bien ce que vous lui trouvez à cette bonne vieille Notre Dame... ››

- C'est la maison de Dieu... répondit-elle même sans paraître plus étonnée que cela qu'un parfait inconnu pose sa main sur elle.

Sa main sur elle ?! Prenant conscience, elle ouvrit de grands yeux surpris, sursauta légèrement, et d'un automatisme réactionnel totalement humain, du moins en partie, elle planta ses ongles dans le dos de sa main alors qu'ils s'étaient d'eux-mêmes allongés car elle avait pris, le temps de quelques secondes, sa forme vampirique. Puis elle s'écarta aussitôt, refoulant sa vraie nature expressément, et fixa l'inconnu.

- Pardon, mais vous m'avez fait peur ! s'exclama-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Tumet
Hybride Caracal ~ Libraire
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 26
Localisation : Dans ma boutique, ou alors...

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 32 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Quelque part, quelqu'un nous entend. [ Rebecca&Lorenzo ]   Sam 16 Juil 2011 - 3:03

Une main se posa sur son épaule gauche. Rebecca fit un petit bond de surprise, et s'écarta aussi sec. Un homme vêtu de noir et portant nombre de chaines sur lui se tenait juste derrière elle. Là, elle remarqua aussi une femme aux cheveux blond vénitien agenouillée à côté d'elle. L'hybride ne l'avait pourtant pas vue en arrivant ! Elle était à ce point perdue dans ces pensées ?

" Je me demande bien ce que vous lui trouvez à cette bonne vieille Notre Dame...
- C'est la maison de Dieu...
- Nombre d'histoires magique y ont eu lieu. " répondit à son tour Rebecca.

Deux réponses éloignées de la terre ferme. La femme réalisa tout à coup que l'homme avait gardé sa main sur son épaule. Elle sursauta à son tour, et planta ses ongles dans la main masculine. Mais... Avait-elle rêvé ? Les ongles, ils s'étaient allongés l'espace d'un instant, non ? Et ses yeux ? Ils étaient... Comment dire ? Et les canines ! Elle serait...

" Pardon, mais vous m'avez fait peur ! "

Vu la main blessée, mieux valait qu'elle s'excuse. Le cerveau de Rebecca marchait à plein régime. Depuis le temps qu'elle cherchait les vampires, ils se montraient enfin à elle ! La rencontre avec Ephylie semblait avoir porté ces fruits. Elle pouvait désormais reconnaître les membres de cette espèce si mystérieuse. Sans s'en rendre compte, elle fixait de manière pour le moins insistante la femme en face d'elle. D'après ce qu'elle savait des vampires, les lieux et objets saints leurs étaient interdits et les détruisaient. Comment faisait-elle ? La curiosité dévorait Rebecca.

" Excusez-moi mais... N'étiez-vous pas en train de prier ? A l'extérieur en pleine messe dominicale ? Serait-ce parce que... "

Malgré son envie, elle n'alla pas plus loin. L'homme était toujours là. Et peut-être se trompait-elle. Autant laisser la femme terminer la phrase.

_________________
L'ANTRE D'YGGDRASIL
Librairie
Fantastique et Scientifique



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Luciano
Peintre -- Barman au Midnight Le Bouffon noir
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 30

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 121 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Quelque part, quelqu'un nous entend. [ Rebecca&Lorenzo ]   Sam 16 Juil 2011 - 18:06

La maison de Dieu, où nombre d'histoires magiques avaient eu lieu... Des réponses assez "cliché", qu'auraient pu dire beaucoup de touristes. Lorenzo quant à lui était sensiblement blasé devant cette cathédrale. Mais il n'eut pas vraiment le temps de développer sa propre opinion de l'édifice, car si la première femme se contenta de s'écarter dans un bond de lui, la deuxième réagit plus violemment en lui plantant ses ongles dans la main gauche. Ses ongles ? Ses griffes oui ! Elle l'avait blessé jusqu'au sang, et il poussa un hurlement suraigu de douleur (il faut dire qu'il avait toujours tendance à en rajouter un peu). La femme s'excusa en disant qu'il lui avait fait peur, ce à quoi il répondit :

Et vous, vous m'avez fait mal !

Comme il était dans son dos, il n'avait pas vu son expression vampirique, mais les ongles devaient être sacrément pointus pour lui avoir ainsi entaillé la peau. Il entreprit de lécher la plaie, un peu à la manière d'un animal, avec une expression triste et enfantine sur le visage. Il écouta à peine la deuxième femme qui parla de prière et de messe, il restait plutôt concentré sur la furie qui lui avait lacéré la main.

Bon sang, ils sont faits en quoi vos ongles ?

Il ne semblait pas en colère contre elle, plutôt penaud et triste, se disant que les atours des femmes étaient parfois bien dangereux. Il ajouta, plus pour lui que pour elles, se plaignant à mi-voix :


En plus c'est ma main pour dessiner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angeline Rossi
Strip-teaseuse
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 28/06/2011
Age : 27

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 23 ans depuis 20 ans.
Relations:

MessageSujet: Re: Quelque part, quelqu'un nous entend. [ Rebecca&Lorenzo ]   Dim 17 Juil 2011 - 22:57

‹‹ Et vous, vous m'avez fait mal ! ››

Angie plissa brièvement les yeux, vu l'état de sa main, il devait avoir assez mal en effet. Mais ce n'était pas comme si elle la lui avait transpercé non plus. Et puis, on ne surprend pas une inconnue comme ça !

- Encore une fois, je vous assure que je suis désolée, mais dites-vous que ça aurait pu être pire. C'est vrai quoi, si j'avais été hystérique et armée, vous seriez peut-être dans un pire état... Et puis, ce n'est pas poli de surprendre les gens ainsi. dit-elle sur le ton de la culpabilité.

Alors qu'il s'affairait à lécher le sang de sa plaie, la femme qu'il avait également touché posa une question déroutante à Angie.

- Pardon ?

Et l'homme d'ajouter dans ses jérémiades :

‹‹ Bon sang, ils sont faits en quoi vos ongles ? ››

STOP ! Est-ce qu'elle avait bien entendu ? L'envie de disparaître se fit sentir, mais cette fille semblait en connaître un peu sur les vampires, puisqu'Angeline était certaine que c'est ce qu'elle avait voulu sous-entendre. Au moins avait-elle eu la délicatesse de ne pas finir sa phrase. Alors, si elle avait disparu tout à coup, non seulement elle aurait confirmé son diagnostic, mais en plus de cela, l'homme qu'elle avait blessé aurait très bien en tirer la même conclusion s'il savait les mêmes choses qu'elle. Alors, prenant simplement un ton ironique, elle répondit à la jeune femme :

- Parce que je suis un vampire ! Oui, tout à fait ! Puis reprenant un ton sérieux : Plus sérieusement, j'ai loupé le début de la messe, ils ont fermé les portes avant que je puisse entrer.

Bah voyons. Ca c'était du mensonge ! Pourtant, ce n'était pas son genre, mais là, c'était nécessaire. Elle espérait au moins, du plus profond de son être, qu'elle paraîtrait crédible.
Puis se tournant vers l'homme en lui tendant un mouchoir, et prenant un ton plus doux, elle dit :

- Vous savez, les choses les plus inoffensives peuvent rapidement se transformer en dangereuses armes dans certaines situations. Ca n'a pas l'air très profond, vous pourrez rapidement vous en resservir.

Elle tenta d'esquisser un sourire le plus naturel possible, mais au fond, elle était tendue. Oh que oui, vraiment tendue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Tumet
Hybride Caracal ~ Libraire
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 26
Localisation : Dans ma boutique, ou alors...

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 32 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Quelque part, quelqu'un nous entend. [ Rebecca&Lorenzo ]   Mer 20 Juil 2011 - 0:23

" Pardon ? "

La réaction de la femme était des plus... fade, comparé à ce que Rebecca avait escompté. A côté, l'homme léchait sa main en sang, en se plaignant.

" Bon sang, ils sont faits en quoi vos ongles ? "

La femme sembla sur l'instant débordée. A qui répondre en premier ? L'hybride connaissait très bien cette situation. Gérer une boutique provoquait nombre de moments assez gênants pendant lesquels les clients la regardaient l'air de parier sur la façon dont elle allait s'en sortir. Gérer cela était venu avec l'expérience. Elle se décida enfin à répondre à la libraire aux cheveux roses :

" Parce que je suis un vampire ! Oui, tout à fait ! Puis reprenant un ton sérieux : Plus sérieusement, j'ai loupé le début de la messe, ils ont fermé les portes avant que je puisse entrer. "

Exactement la réponse qu'elle attendait. Un sourire souleva la commissure des lèvres de la trentenaire. N'importe qui d'autre aurait prononcé une réponse dans laquelle le mot vampire n'avait pas sa place. Alors que la vampire - Rebecca était persuadée que c'en était une - tendait un mouchoir à l'homme qui les avait surprises, un air satisfait s'afficha sur son visage s'apparentant à celui d'un elfe ou un farfadet.

" Vous savez, les choses les plus inoffensives peuvent rapidement se transformer en dangereuses armes dans certaines situations. Ca n'a pas l'air très profond, vous pourrez rapidement vous en resservir.
- Pourquoi avoir dit vampire ? J'allais vous demander si vous étiez pressée de rejoindre la brocante. D'autant plus que les portes ne sont pas fermées à clef. " glissa Becca, d'un ton aussi poli que moqueur.

Elle pouvait paraître impertinente, mais elle s'en fichait. Une autre vampire. Elle était en face d'une autre vampire ! Elle espérait bien que l'être éternel ait compris qu'elle savait ce qu'elle était exactement. L'hybride caracal en oubliait presque l'autre homme malgré les manières pour le moins caricaturales et caricaturée de ce dernier


_________________
L'ANTRE D'YGGDRASIL
Librairie
Fantastique et Scientifique



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Luciano
Peintre -- Barman au Midnight Le Bouffon noir
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 30

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 121 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Quelque part, quelqu'un nous entend. [ Rebecca&Lorenzo ]   Lun 5 Sep 2011 - 17:14

Lorenzo n'écoutait que d'une oreille la conversation, étant plus préoccupé par l'état de sa main que par les banalités que pouvaient échanger deux femmes dans la rue.
Des banalités ? Pas tant que ça... Lorsque la furie aux ongles pointues évoqua le mot "vampire" sur un ton moqueur, Lorenzo devint soudain beaucoup plus attentif. La jeune femme expliquait qu'elle avait manqué le début de la messe et qu'elle s'était retrouvée devant des portes fermées... Ce qui intriguait le vampire, c'était que cette phrase était un mensonge, il le ressentait bien grâce à son don d'empathie... Mais quel était le but de ce mensonge ? Que cherchait-elle à cacher ? Il s'en mordait les doigts à présent de ne pas avoir prêté attention au début de la conversation.

L'autre femme reparla également de vampire, lui demandant pourquoi elle avait évoqué cela. Et comme Lorenzo commençait à avoir un léger doute, sans pour autant pouvoir avoir une confirmation immédiate, il se mêla pour de bon à la conversation en répondant à la place d'Angeline :


Parce que les vampires n'aiment pas les lieux saints, ce sont des créatures maudites de dieu. C'est quand même dommage de venir dans LA ville des créatures surnaturelles et de pas savoir un truc aussi élémentaire !

Il avait énoncé son savoir sur les vampires sur un ton volontairement très neutre, mais tout en espérant intérieurement exciter la curiosité des deux jeunes femmes. Si elles étaient vraiment des touristes, peut-être seraient-elles intriguées de tomber sur quelqu'un qui semblait bien connaître les êtres qui faisaient de Paris une ville si particulière, et peut-être qu'elles lui en demanderaient plus ?
Et si elles n'étaient pas des touristes... dans tous les cas leurs réactions lui apprendrait forcément quelque chose.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angeline Rossi
Strip-teaseuse
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 28/06/2011
Age : 27

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 23 ans depuis 20 ans.
Relations:

MessageSujet: Re: Quelque part, quelqu'un nous entend. [ Rebecca&Lorenzo ]   Mar 6 Sep 2011 - 14:45

La jeune femme aux cheveux roses renchérit sur-le-champs, en lui demandant pourquoi elle avait parlé de vampire alors qu'elle comptait simplement lui demander si elle était pressée de rejoindre la brocante. Elle ajouta, espiègle, qu'en plus de cela les portes n'étaient pas fermées à clés.

Angie la fixa un instant. La barbe à papa semblait sûre d'elle, et tenait un regard qui avait l'air de dire : Et oui, je sais, je sais, je sais ce que tu es, haha !
Elle fronça un instant les sourcils, serrant les dents. Se confondre en mensonge était risqué, car plus on en dit, et moins on paraît crédible. Mais si elle prenait trop de temps pour répondre, alors ses soupçons seraient confirmés.

‹‹ Parce que les vampires n'aiment pas les lieux saints, ce sont des créatures maudites de dieu. C'est quand même dommage de venir dans LA ville des créatures surnaturelles et de pas savoir un truc aussi élémentaire ! ››

Elle s'était faite devancée. Et elle en ressentit du soulagement. Elle ne savait pas si ce que venait de dire l'homme qu'elle avait blessé suffirait à satisfaire la curiosité de la jeune femme, mais sur le moment, elle l'en remercia profondément d'avoir réagi avant elle.
Mais quelque chose lui disait que ça ne lui suffirait pas.

- Voilà, les vampires n'aiment pas les lieux saints, d'une, du moins, c'est ce qu'il se dit. Et puis, c'est mal vu d'entrer en pleine messe alors que ça a déjà commencé. Par respect, si on loupe le début, on n'interrompt pas en entrant. ajouta-t-elle.

Si, si, c'était vrai en soit. Excuse crédible ou pas, elle n'allait pas s'attarder. Elle reprit :

- Et puis, qu'est-ce que ça peut vous faire au fond ? Vous êtes de la police ? lança-t-elle, clairement sur la défensive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Tumet
Hybride Caracal ~ Libraire
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 26
Localisation : Dans ma boutique, ou alors...

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 32 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Quelque part, quelqu'un nous entend. [ Rebecca&Lorenzo ]   Mer 7 Sep 2011 - 18:17

La belle femme semblait maintenant désappointée, son visage se couvrant de rides de colères. Rebecca se demanda alors si elle ne poussait pas le bouchon un peu loin. Et puis non. Elle avait l'occasion de parler avec une autre vampire, pas question de la laisser passer ! Devant la légère hésitation de leur interlocutrice, le gothique répondit à sa place.

" Parce que les vampires n'aiment pas les lieux saints, ce sont des créatures maudites de dieu. C'est quand même dommage de venir dans LA ville des créatures surnaturelles et de pas savoir un truc aussi élémentaire !
- Voilà, les vampires n'aiment pas les lieux saints, d'une, du moins, c'est ce qu'il se dit. Et puis, c'est mal vu d'entrer en pleine messe alors que ça a déjà commencé. Par respect, si on loupe le début, on n'interrompt pas en entrant. "

Les deux semblaient... réjouis par la tournure de la conversation. La femme parce qu'elle y trouvait une explication, et un allié, et l'autre parce que les dites créatures devaient être son dada. Pas de chance pour lui, Rebecca était et Parisienne, et hybride. Bref, ce n'était pas lui qui allait lui mettre une colle à ce sujet. Mais ils n'étaient pas les seuls que réjouissait la direction que prenait la discussion. Pile là où l'hybride pourrait confondre la vampire.

" Et puis, qu'est-ce que ça peut vous faire au fond ? Vous êtes de la police ?
- Oh non, loin de là ! Je suis une simple libraire voyez-vous. Comprenez que les dites créatures surnaturelles de Paris me passionnent, " répondit-elle simplement, adressant sa dernière phrase à l'homme.

Ainsi il comprendrait qu'il ne fallait pas non plus la prendre pour une touriste inculte. Histoire d'enfoncer le clou, elle ajouta à l'intention de la vampire, quoique des deux en fait :

" C'est pour cela que j'ai été étonnée que vous prononciez le mot "vampire" dans votre phrase. Le commun des mortels n'y songe qu'en regardant des films d'angoisse. Vous semblez bien connaître leurs habitudes vous aussi, surtout que les vampires ne font officiellement pas parti des créature peuplant réellement Paris. "

Là, Rebecca espérait avoir été assez claire dans son insinuation. Elle désirait vraiment parler à la vampire. Distraitement, elle se demanda si la beauté était une caractéristique commune des immortels. Après tout, Ephylie aussi était magnifique... La libraire restait focalisée sur sa cible en priorité, mais attendait la réaction de l'homme qui, il fallait le dire, avait noué le dialogue. Grâce à lui, elle avait l'occasion de parler à une des créatures de la nuit. Il faudrait qu'elle le remercie, peut-être...

_________________
L'ANTRE D'YGGDRASIL
Librairie
Fantastique et Scientifique



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Luciano
Peintre -- Barman au Midnight Le Bouffon noir
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 30

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 121 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Quelque part, quelqu'un nous entend. [ Rebecca&Lorenzo ]   Mar 20 Sep 2011 - 22:55

Lorenzo, qui continuait de sonder les émotions de la brunette, vit qu'elle avait été soulagée qu'il réponde à sa place, comme si elle n'avait pas su quoi dire elle-même.
Quant au lutin rose, elle insistait toujours, reprenant ce même sujet, expliquant que les créatures surnaturelles la passionnaient.
Lorenzo était tout de même méfiant. Autant il avait des doutes de plus en plus précis sur la brune, autant la fille aux cheveux roses pouvait avoir plusieurs raisons d'insister ainsi : soit elle était effectivement une sorte de fanatique du surnaturel, de part son travail probablement, soit elle était elle-même une créature surnaturelle... soit les deux à la fois. Restait à déterminer, dans le cas où la deuxième hypothèse soit la bonne, si elle était du bon ou du mauvais côté. Les personnes qui s'attardaient devant des cathédrales avaient tout de même plus de chance d'être des chasseurs que des vampires !

La seconde partie du petit discours de la lutine agaça un peu Lorenzo, qui était toujours désappointé d'entendre l'opinion publique désagréable qui reliait sa race au domaine de l'angoisse. Sa dernière affirmation comme quoi les vampires ne faisaient officiellement pas partie du peuple de Paris le fit encore plus bondir.


Ouvrez les yeux ma p'tite dame ! C'est pas parce que cet imbécile de président ne les a pas officiellement invités dans son discours en 95 qu'ils ne sont pas là !
Et puis faudrait franchement arrêter de penser que les vampires ne sont que des monstres assoiffés de sang, c'est des conneries tout ça !


Se rendant compte qu'il s'était un brin emporté, et que cela pouvait paraître bizarre, il s'empressa d'ajouter :

Parce que j'en connais quelques-uns figurez-vous, et ils sont loin d'être aussi atroces qu'on les décrit dans les films, ils sont même plus civilisés que la plupart d'entre vous, d'entre nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angeline Rossi
Strip-teaseuse
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 28/06/2011
Age : 27

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 23 ans depuis 20 ans.
Relations:

MessageSujet: Re: Quelque part, quelqu'un nous entend. [ Rebecca&Lorenzo ]   Dim 23 Oct 2011 - 0:58

Malgré le discours de la jeune femme qui tendait à se vouloir rassurant, Angie n'en restait pas moins méfiante. Le fait qu'elle s'intéresse aux créatures ‹‹ surnaturelles ›› pouvait être aussi bien positif que négatif. Elle aurait pu simplement s'y intéresser parce qu'elle était curieuse, chose ordinaire pour une libraire. Mais elle pouvait aussi faire partie des chasseurs, et de ce fait, être beaucoup plus enjouée de se retrouver face à un vampire pour lui... certainement pour lui faire regretter d'avoir gagné l'immortalité. Inutile de s'étendre sur les dégâts probables, vous comprendrez que de part la nature des pouvoirs assez inutiles d'Angie - même si charisme accru était très utile parfois - en cas d'attaque, il s'en serait suivi une boucherie mortelle.

Elle les écoutait se répondre tous les deux, bien que toujours concernée par le dialogue. Elle tilta sur certains mots de l'artiste, notamment le ‹‹ d'entre vous ›› rattrapé maladroitement par le ‹‹ d'entre nous ››. Se pouvait-il qu'il soit lui-même un vampire ? Il serait le premier qu'elle rencontrerait depuis qu'elle était là. Mais elle, cette femme à la chevelure de couleur électrique, qu'était-elle exactement ? Humaine, hybride, chasseur ? Ou bien vampire elle aussi. Angie n'aurait pas parié sur la dernière option.

- Il a raison, ça sonne limite comme un discours de chasseur. C'est comme si on disait que les hybrides sont des erreurs de la nature.

En disant celà, elle espérait avoir la réponse à la question qu'elle se posait. Si la jeune femme répondait en défendant la cause des hybrides, il y avait beaucoup de chance pour qu'elle en soit une. Dans le cas contraire, si elle faisait preuve de véhémence à leur égard, elle avait plus de chance de faire partie des fanatiques.

- Ce que je veux dire, c'est qu'avec tout ce genre de rumeurs, on finit par avoir beaucoup trop de préjugés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Tumet
Hybride Caracal ~ Libraire
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 26
Localisation : Dans ma boutique, ou alors...

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 32 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Quelque part, quelqu'un nous entend. [ Rebecca&Lorenzo ]   Ven 4 Nov 2011 - 21:10

La réaction des deux personnes devant l’hybride se révélèrent au-delà de ses ambitions. La véhémence avec laquelle le gotique s’exprima fut des plus instructives, et quand la femme renchérit, ce fut une sorte d’apothéose :

« Ouvrez les yeux ma p'tite dame ! C'est pas parce que cet imbécile de président ne les a pas officiellement invités dans son discours en 95 qu'ils ne sont pas là !
Et puis faudrait franchement arrêter de penser que les vampires ne sont que des monstres assoiffés de sang, c'est des conneries tout ça ! Parce que j'en connais quelques-uns figurez-vous, et ils sont loin d'être aussi atroces qu'on les décrit dans les films, ils sont même plus civilisés que la plupart d'entre vous, d'entre nous.

- Il a raison, ça sonne limite comme un discours de chasseur. C'est comme si on disait que les hybrides sont des erreurs de la nature. Ce que je veux dire, c'est qu'avec tout ce genre de rumeurs, on finit par avoir beaucoup trop de préjugés. »

Si la libraire aux cheveux roses sut se retenir de sauter de joie, elle ne put s’empêcher de laisser transparaitre une expression de contentement tout à fait féline sur ses traits de lutin. Deux. Elle avait deux personnes liées aux vampires juste devant elle : une représentante de cette race immortelle, et au minimum un type qui en connaissait. Dommage que son apparence laisse à douter de sa crédibilité. Non pas qu’elle s’y fie, mais ce n’était pas en dix minutes qu’elle pouvait dire quel homme il était sous sa couche de maquillage et de cuir. Autre bonne nouvelle, la vampire semblait être pro-hybride. Etonnant paradoxe que cette femme répudiée de Dieu et qui continuait de le vénérer tout en se défiant de ses serviteurs.

Maintenant, que faire ? Rebecca était consciente que sa pique avait eu les effets d’une bombe et que désormais la suite de la conversation reposait sur sa réponse. Révéler sa vraie nature ? Surtout pas. Elle se trouvait encore devant Notre Dame, hors de question de se faire à nouveau repérer. Elle se donnait déjà assez de mal comme cela pour être invisible aux yeux des Chasseurs. Pourtant, elle devait donner quelque chose en échange sans quoi elle n’obtiendrait rien d’eux. Continuer son rôle de libraire amoureuse de surnaturel semblait une bonne idée, quitte à laisser tomber le masque quand elle serait sûre de pouvoir le faire en toute sécurité. Déjà les rassurer quant à son sentiment sur les chiens de Dieu et dissiper le malentendu.


« Enoncer une opinion populaire sonne comme un discours fanatique à vos oreilles mademoiselle ? Et cela sonne-t-il comme mon propre ressentit monsieur ? Navrée mais chaque mot à son importance. Je n’ai pas dit ‘le commun des mortels’ et ‘officiellement’ pour faire roucouler les pigeons, énonça-t-elle calmement. Ces faits sont réels et même avec toute la bonne foi du monde, nous aurions un mal fou à les changer. Mais puisque nous sommes entre gens de bonne intelligence et que chacun de nous semble avoir suffisamment de recul quand à ces préjugés qui vous hérissent le poil, mademoiselle, pourquoi continuer à se braquer à la moindre remarque ? Je crains qu’exposer mes convictions non loin de Notre Dame m’attire quelques désagréments. Cela vous dérangerait-il de nous éloigner un peu ? »

Décidément, la libraire appréciait sa capacité à réfléchir plus rapidement que le Français moyen. Grâce à cela, elle avait pu ne pas se retrouver au dépourvu et en plus ne pas perdre de vue les quelques objectifs vitaux qu’elle s’imposait : ne pas rester plus de quelques minutes près d’une église, éviter de se faire remarquer à proximité d’un lieu saint, et surtout ne pas révéler qui elle était. Il ne lui restait plus qu’à espérer que les deux personnes devant elle soient de son avis.

_________________
L'ANTRE D'YGGDRASIL
Librairie
Fantastique et Scientifique



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Luciano
Peintre -- Barman au Midnight Le Bouffon noir
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 30

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 121 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Quelque part, quelqu'un nous entend. [ Rebecca&Lorenzo ]   Sam 19 Nov 2011 - 15:23

Lorenzo afficha un grand sourire quand il vit que les deux femmes partageaient plus ou moins son avis, ou en tout cas ne prêtaient pas foi à ces préjugés absurdes sur sa race. La proposition de la lutine de s'éloigner de Notre Dame le fit réfléchir quelques instants. Dilemme cruel... Il n'était pas venu à l'origine pour parler théologie avec deux inconnues, mais pour travailler. Il fallait qu'il fasse ce satané croquis de la cathédrale rapidement, l'échéance était courte, l'article devait être déposé le lendemain... Maiiiiiiiis d'un autre côté, il n'avait vraiment aucune envie de le faire maintenant, et puis, de toute façon, sa main était abîmée et il ne pourrait pas dessiner correctement, et puis la discussion pourrait se révéler très intéressante. Risquée, mais intéressante.
C'est donc en procrastinateur et épicurien accompli que l'artiste accepta la proposition.


Au contraire, avec grand plaisir ! Je dois faire partie de rares parisiens à trouver cette cathédrale moche et lourde. Alors que l'île de la Cité est tellement belle ! Que diriez-vous d'une petite ballade sur les bords de la Seine ? Je connais bien les petits chemins environnants qui nous permettront d'être un peu à l'écart de tous ces touristes...

Se rendant compte que proposer ainsi à deux femmes inconnues de les emmener faire un tour loin des regards pouvait passer pour une intention perverse et malsaine, il s'empressa d'ajouter :

Ne craignez rien mesdemoiselles, je ne vais pas vous mordre.

Au moins, avec ce trait d'humour, on restait dans le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angeline Rossi
Strip-teaseuse
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 28/06/2011
Age : 27

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 23 ans depuis 20 ans.
Relations:

MessageSujet: Re: Quelque part, quelqu'un nous entend. [ Rebecca&Lorenzo ]   Sam 26 Nov 2011 - 2:29

Pourquoi continuer à se braquer à la moindre remarque ? Tout simplement parce qu'elle n'avait aucune certitude de ce que la jeune représentait réellement. Certes, elle émettait des convictions qui laissaient à croire qu'elle n'avait aucune relation avec les chasseurs, mais il restait la possibilité du bluff. Qui pouvait lui assurer qu'en acceptant de la suivre loin des regards, elle ne risquait aucun danger potentiel ?
L'artiste ne semblait pas partager son avis lui, au contraire, il avait même l'air d'avoir hâte, comme trop piqué par la curiosité. Se pouvait-il qu'il fasse don d'inconscience ?

C'est lui-même qui établit le lieu de leur destination commune, les bords de la Seine. Soit, s'il y allait aussi, peut-être qu'elle avait une chance de rester indemne. Elle ne pouvait pas en être certaine, encore une fois, mais quelque chose lui disait qu'elle n'avait rien à craindre de lui. Et même si elle restait méfiante, la jeune femme venait de semer le doute, peut-être qu'elle ne devait rien craindre d'elle non plus.

‹‹ Ne craingnez rien mesdemoiselles, je ne vais pas vous mordre. &rsaquo&;rsaquo;

Angie esquissa à la fois un sourire amusé et ironique par cette remarque. Elle se garda bien de faire leur part de ce qui lui traversa l'esprit à ce moment précis, et baissa quelque peu sa défense.

- Bien, je suppose que je vais avoir du mal à me débarrasser de vous aussi facilement de toute façon... Mais ne vous avisez pas de me mener dans un traquenard ! ajouta-t-elle d'un regard appuyé qui transmettait parfaitement la mauvaise attitude qu'elle serait prête à prendre en cas de piège.

Après un dernier regard vers la cathédrale, et dans une dernière prière formulée dans sa langue natale à voix à peine audible, elle se détourna pour prendre le chemin des bords de Seine, guettant les alentours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Tumet
Hybride Caracal ~ Libraire
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 26
Localisation : Dans ma boutique, ou alors...

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 32 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Quelque part, quelqu'un nous entend. [ Rebecca&Lorenzo ]   Ven 2 Mar 2012 - 19:01

Contrairement à ce que Rebecca craignait, sa proposition fut accueillie pour ce qu'elle était : une occasion de poursuivre la discussion au calme. Le gotique illumina son visage d'un sourire avant de s'empresser de répondre.

" Au contraire, avec grand plaisir ! Je dois faire partie de rares parisiens à trouver cette cathédrale moche et lourde. Alors que l'île de la Cité est tellement belle ! Que diriez-vous d'une petite ballade sur les bords de la Seine ? Je connais bien les petits chemins environnants qui nous permettront d'être un peu à l'écart de tous ces touristes... Ne craignez rien mesdemoiselles, je ne vais pas vous mordre. "

Le sourire de l'homme s'était fait plus goguenard quand il prononça la dernière phrase. Par mimétisme instinctif, la libraire sentit son visage se fendre lui aussi d'un léger sourire. Et puis après tout, la vanne était bien placée, et devenait même coquasse dans le cas de l'hybride. Si l'homme connaissait bien les vampires - les vrais et non les ombres fantasmées retracées dans les livres -, il saurait que mordre un hybride était dangereux pour les êtres immortels. Mieux vaudrait pour lui de ne pas tenter.

La deuxième femme, qui jusque là semblait quelque peu indécise - fermée en tous cas -, eut elle aussi un sourire à la phrase du gotique. Cela l'embellit d'avantage, faisant resurgir une question que Rebecca avait déjà éludé : la beauté vampirique avait-elle une limite ? Enfin, au bonheur de cette dernière, elle accepta de continuer la ballade.


" Bien, je suppose que je vais avoir du mal à me débarrasser de vous aussi facilement de toute façon... Mais ne vous avisez pas de me mener dans un traquenard ! "

Quoi qu'elle n'avait toujours pas laissé tomber sa méfiance, faisant sourire d'autant plus la trentenaire. Quel drôle de phénomène cette vampire, tout en contradictions. Mais elle comprenait. Après tout, si elle paraissait détendue, Rebecca était très loin de l'être. Prête à fuir au moindre bruit suspect, elle espérait ne pas être tombée dans un piège. Seule l'idée de toucher enfin du doigt un rêve l'ancrait au sol. Cela faisait maintenant trop longtemps qu'elle était devant Notre Dame. Pour préserver les apparences, l'hybride plaisanta à son tour en avançant d'un pas, invitant ainsi l'homme à les guider.

" Je l'espère aussi car voyez-vous monsieur, j'ai un goût affreux une fois en bouche. "

_________________
L'ANTRE D'YGGDRASIL
Librairie
Fantastique et Scientifique



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Luciano
Peintre -- Barman au Midnight Le Bouffon noir
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 30

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 121 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Quelque part, quelqu'un nous entend. [ Rebecca&Lorenzo ]   Mer 7 Mar 2012 - 17:44

Elles avaient accepté sa proposition, mais non sans une certaine méfiance. Surtout pour la femme brune.
Normal. De nos jours, la criminalité au quotidien était si élevée que tout le monde se méfiait de tout le monde. Et, lorsqu'on est une femme, se voir proposer une ballade dans des coins tranquilles par un homme inconnu aux allures gothiques, ça pouvait effrayer un peu.
Mais elles n'avaient aucune raison d'avoir peur de lui, vraiment. Il aurait aimé pouvoir leur faire comprendre, mais il ne voyait pas comment...

La première le prévint qu'il n'avait pas intérêt à la piéger. Avec un sourire un brin crispé, il lui montra sa main gauche qu'elle avait blessée quelques minutes plus tôt et répondit :


J'ai bien vu que vous n'aimiez pas les surprises.

La seconde, admiratrice de vampires, avait une attitude plus souriante, même si il ressentait une certaine tension en elle, qu'elle dissimulait admirablement. Elle rebondit sur sa plaisanterie sur la morsure, en arguant qu'elle avait "un goût affreux en bouche". Ce qui ne faisait que confirmer les doutes qu'il avait : elle devait être une hybride. Ou alors, la coïncidence serait vraiment mal tombée.

Ce n'est pas très vendeur en effet.
Mais il ne s'agit que d'une simple balade, avec un éventuel supplément en discussion théologique.
Venez...


Il les conduisit d'un pas serein, par des petites ruelles pavées, sur les bords de Seine. L'endroit était moins fréquenté que le centre de l'île évidemment, mais il y subsistait pas mal de gens qui profitaient des derniers jours de beau temps pour de petites balades, en amoureux ou en famille.
Cependant, à Paris, rares sont les gens qui font attention aux autres. Tous étaient en groupe et dans leurs petites occupations, Lorenzo estimait donc qu'il pourrait avoir une conversation avec "ses" deux femmes sans trop de risque.


Bien ! Plus de Notre Dame pour vous perturber, vous pouvez parler librement ! Enfin si cela vous chante.
Je pense, sans prétention, pouvoir répondre à quelques questions que vous pourriez vous poser.


Sa proposition s'adressait essentiellement à la fille aux cheveux roses, mais la furie aux yeux verts était bien sûr invitée à se joindre au débat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angeline Rossi
Strip-teaseuse
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 28/06/2011
Age : 27

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 23 ans depuis 20 ans.
Relations:

MessageSujet: Re: Quelque part, quelqu'un nous entend. [ Rebecca&Lorenzo ]   Mar 26 Juin 2012 - 1:16

Angie les avait donc suivis. Du moins, en apparence. Au fil des pas qui les menaient tous les trois vers les quais, la vampire avait mis une ruse au point dans son esprit. Solution banale, mais efficace.
Il allait falloir la jouer fine, discret, et surtout, calculée.

Elle continuait d'avancer à leur hauteur, jusqu'à ce qu'elle ralentisse le pas, juste assez pour qu'ils lui passent devant, mais pas assez pour qu'ils s'en rendent compte sur le coup.
Elle prit sa forme vampirique, et une fois qu'un mètre la séparait des deux autres avec qui elle était simplement censée se mettre à l'écart pour discuter, elle disparut totalement.

Il fallait avouer que son pouvoir avait de bons côtés. Elle ne s'en servait pas souvent, mais pour fuir, c'était très pratique. Ils lui en voudraient sûrement de fuir aussi lâchement, la fille peut-être un peu plus, mais voilà, Angie avait autre chose à faire que de débattre théologie ou de se faire interroger et découvrir par la suite par des inconnus. L'ambiance de prière dans laquelle elle avait été plongée ne devait pas aider à la faire se sentir avenante. Alors... Elle était partie, tout simplement.

[ HRP : Désolée de finir mon tour comme ça, mais honnêtement j'ai à chaque fois plus de mal à répondre dans ce sujet, donc je préfère m'éclipser en tout bien tout honneur tant que j'en ai l'occasion.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelque part, quelqu'un nous entend. [ Rebecca&Lorenzo ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelque part, quelqu'un nous entend. [ Rebecca&Lorenzo ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Parisiorum - ou quand le mythe devient réalité... :: Le Jeu : Paris :: Paris Centre :: Île de la Cité-
Sauter vers: