Forum RPG futuriste se déroulant dans la ville de Paris.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Entre deux poubelles [Le bouffon noir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Lorenzo Luciano
Peintre -- Barman au Midnight Le Bouffon noir
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 30

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 121 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Entre deux poubelles [Le bouffon noir]   Jeu 23 Fév - 22:27

Lorenzo écarquilla les yeux et resta quelques instants fixe, comme en proie à un bug, lorsqu'elle s'étonna qu'il existe des bars réservés aux êtres surnaturels, et qu'elle lui demandait où elle se trouvait. Ah ouais. Ah ouais quand même. Il pensait bien qu'elle avait vécu en marge de la société, mais à ce point-là... Tout de même, les vampires parisiens connaissaient tous le Midnight, au moins de nom ! Le Midnight était aux vampires ce que la Tour Eiffel était aux touristes humains, du moins le croyait-il. Il existait donc des êtres de la nuit qui ne connaissaient pas l'établissement de Raphaël...

Il reprit une consistance lorsqu'elle s'exclama que son cocktail était délicieux. Les mots "véritable artiste" résonnèrent à ses oreilles comme un doux nectar, et il lui adressa un grand sourire, content.


Merci. Malheureusement, rendons à César ce qui est à César, je ne suis pas le créateur de ce cocktail.

De peur qu'elle soit déçue, il s'empressa d'ajouter :

Oh mais j'en ai créé plein d'autres ! Cent années dans le métier, ça laisse le temps d'innover...
Mais celui-là, c'est le cocktail du patron... Il ne carbure qu'à ça, niveau boissons humaines. Il a appelé ça "Danseuse Divine"... Je sais pas pourquoi.


Ca le perturbait, tout de même, qu'elle ne connaisse pas le Midnight. Alors qu'elle était justement dedans. Si ça se trouve, elle ne savait même pas qui était Raphaël ! Il fallait quand même qu'il lui explique un peu les choses, histoire qu'elle ne soit pas trop surprise.

Bon, euh, sinon ! Petit cours sur la vie surnaturelle à Paris... Il existe un lieu, en fait, un bar donc, qui est réservé strictement aux créatures surnaturelles. Et quand je dis "créatures surnaturelles", je parle pas que des vampires hein. Mais aussi des hybrides, et des chasseurs. C'est un bar qui est ouvert toute la nuit, en gros de 19h à 6h du mat', et qui s'appelle le Midnight.
Mais sérieusement, t'en as jamais entendu parler ?



[ hrp : je fais court, mais c'est pour te laisser déjà réagir à ça, je continue la leçon après ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelïya Fox

avatar

Messages : 788
Date d'inscription : 08/03/2009
Age : 26
Localisation : Dans tes rêves beau gosse ...

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans physiquement
Relations:

MessageSujet: Re: Entre deux poubelles [Le bouffon noir]   Jeu 23 Fév - 23:02

Danseuse divine, ca c’était du nom de cocktail ! Mais c’était bien trouvé ! « Boisson humaines » à ouais, parce que y’avait des bars ET des boissons pour les non humain ?! Fallait peut être mieux ne pas poser la question cette fois… Elle voyait bien que son ignorance était choquante… Mais quand même qu’est ce qu’elle y pouvait ?
Si James lui avait parlé de certains lieux, mais elle imaginait un truc plus secret, plus … Sectaire. L’idée d’un vieux manoir ou des vampires se retrouvent en tenues d’époque pour boire une coupe de sang s’imprima dans son esprit. Bon d’accord c’était un vieux cliché !

Elle se sentait un peu honteuse d’avoir rejeté en bloque tout ce qui touchait aux vampires aux point de passer pour une noob devant le bouffon noir.


-Je te l’ai dit… J’ai prit grand soin de m’éloigner le plus possible de tous ce qui touchait à James. Les nôtres en premier sur ma liste. Il n’est pas impossible que j’en ai entendu parler, mais très honnêtement, je n’ai jamais essayé de sympathiser avec des vampires… Ils me faisaient tous flippé… J’avais l’impression que si quand je me cachais chez les humains, James pouvait me retrouver, parmi les vampires sa tache en serait diablement facilité !

Expliqua-t-elle en haussant les épaules.

Nouvelle gorgée.


-Y’a un fruit rouge la dedans non ? Je dirais … Peut être du cassis … Ou de la groseille ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Luciano
Peintre -- Barman au Midnight Le Bouffon noir
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 30

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 121 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Entre deux poubelles [Le bouffon noir]   Jeu 23 Fév - 23:24

Lorenzo lui adressa un sourire compatissant. Ce devait être dur de vivre en permanence dans la peur, isolé de tous, de crainte qu'un seul vous retrouve...
Il comprenait beaucoup mieux, à présent, la réaction qu'elle avait eue et les propos qu'elle avait tenus lors de leur première rencontre.
D'un autre côté, il se sentait en quelque sorte honoré d'être le premier vampire, en dehors de son "maître", à qui elle acceptait de parler et de se confier. Elle n'y connaissait rien, mais ne semblait pas contre le fait d'apprendre avec lui.

Lorsqu'elle reprit le jeu, elle lui demanda s'il y avait un fruit rouge dedans, cassis ou groseille. Il lui fit un grand sourire, tapa dans ses mains d'un air joyeux et s'exclama :


Bravo ! Cassis ! J'adoooore le cassis !
Bien, tu as trouvé les deux ingrédients minoritaires, maintenant le plus dur : il t'en reste deux, mais ce sont ceux qui ont le moins de goût, donc ceux qui se repèrent le moins...


De toute façon, même si elle ne trouvait pas, il lui offrirait la consommation. Elle lui avait dit qu'elle n'avait pas un sou en poche -ça se devinait un peu vu sa tenue d'ailleurs- et puis Raphaël ne remarquerait rien, il ne s'occupait pas du stock de bouteilles. C'était pas quelques centilitres en moins qui allaient se voir !
Pour le reste, il décida donc de continuer son cours.


Bref, je disais... Le Midnight donc. Tu pourrais t'étonner, et te demander comment les différentes races peuvent cohabiter entre elles sans se taper sur la gueule. C'est vrai ça, c'est comme si on mettait dans une pièce fermée des homosexuels, des juifs et des nazis, et qu'on leur disait "allez-y, passez une bonne soirée dans la paix et la joie!"
Et c'est pour ça qu'il y a Raphaël, le patron.


Il guetta une éventuelle réaction, avant d'ajouter :

Raphaël. Le vampire. Tu vois qui c'est ?

C'est triste, mais il sentait qu'elle allait répondre non. Et il espérait qu'elle ne se vexerait pas d'être ainsi renvoyée à sa propre ignorance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelïya Fox

avatar

Messages : 788
Date d'inscription : 08/03/2009
Age : 26
Localisation : Dans tes rêves beau gosse ...

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans physiquement
Relations:

MessageSujet: Re: Entre deux poubelles [Le bouffon noir]   Ven 24 Fév - 12:49

    Ainsi donc elle avait trouvé les plus minoritaires… Hum, il lui rester les plus difficiles !
    Elle se prenait parfaitement au jeu. Les défis, elle aimait ça, et ces deux sans fautes lui donner l’envie de poursuivre.
    Une nouvelle gorgée. Essayer de ne pas se concentrer sur les goûts qu’elle avait déjà elucider.
    -Hum … Pomme ?

    Elle tapait un peu au hasard cette fois, mais espérait tomber juste.

    En parallèle, leur discutions se poursuivait… Alors comme ça ce bar n’était pas seulement pour les vampires, mais aussi pour les autres créatures ? Même les chasseurs ?


    -C’est quand même dangereux… Les chasseurs peuvent très bien faire du repérage ici, non ?
    Il leur suffit de voir un visage et après ils n’ont plus qu’à ce renseigner …


    Si il avait une chose qui faisait encore plus peur que les vampires à Nelïya, c’était bien les chasseurs. Elle en avait vu un une fois s’en prendre à une de ses amis hybride, et cela lui avait suffit pour ne plus vouloir les approcher !
    Lorsqu’il parla de Raphaël elle s’exclama avec triomphe :


    -A si je connais !

    Réalisant brusquement qu’elle ne parlait peut être pas du même Raphaël, ou que ses souvenirs lui faisaient peut être défaut, elle reprit son calme et demanda avec moins d’assurance :

    - Heu … Ce n’est pas un vampire très influent ? Ou un truc dans le genre ?

    James lui en avait déjà touché un mot, lorsqu’elle lui avait demandé si tous les vampires se connaissaient, et s’il avait un chef. Peut être même l’avait-il cité quand elle l’avait questionné sur l’origine de ces créatures, mais elle n’était plus tout à fait sûre… ca remontait à 12 ans quand même.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Luciano
Peintre -- Barman au Midnight Le Bouffon noir
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 30

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 121 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Entre deux poubelles [Le bouffon noir]   Mer 7 Mar - 18:01

Pomme. Voilà ce qu'elle proposa. Lorenzo attendit quelques instants, la fixant avec un sourire espiègle pour faire durer le suspens, puis il imita un bruit de buzzer et dit :

Perdu ! Essaie encore !

C'était bien tenté. Mais la poire et la mangue n'étaient pas des ingrédients classiques, en tout cas c'étaient rarement les fruits auxquels on pensait en premier. Il donna donc un petit indice :

Ce sont des fruits beaucoup plus doux, rarement acides. Douceâtres presque, lorsqu'ils sont bien mûrs.

Sa théorie sur le repérage des chasseurs n'était pas bête. Lorenzo y avait déjà pensé, et cela pouvait fonctionner dans les deux sens, et pour cela il avait tout de même du mal à comprendre l'utopie de son patron. Mais il devait avoir de bonnes raisons de persister à faire vivre cet endroit. Ou alors, il était complètement fou, au choix.
Son visage s'illumina d'un franc sourire quand elle s'exclama qu'elle connaissait Raphaël. Il s'était tellement attendu à ce qu'elle réponde non qu'il en était très agréablement surpris. De toute évidence, elle n'en savait pas grand chose, mais elle connaissait l'essentiel, ce que disaient les rumeurs les plus simples, en somme.
Il était ravi de constater que le vieux vampire avait une réputation bien étendue, même au sein des vampires qui s'intéressaient peu à la vie de leur race.


Un truc dans le genre oui. Raphaël, c'est un peu LE big boss des vampires à Paris. Il parait que c'est le plus vieux et le plus puissant, ici en tout cas. Certains pensent même que c'est le plus vieux, tout court.
Il paraîtrait que même les Anciens hybrides ont peur de lui... Je l'ai vu plusieurs fois discuter avec Arven ou Xander, ça fait bizarre.
C'est donc lui qui a créé le Midnight, et qui tâche d'en faire respecter les lois. Ça fonctionne plutôt bien. Oh y'a eu bien sûr quelques fortes têtes qui ont essayé de foutre le bordel, mais une bonne démonstration de puissance et on n'en parle plus. Une sorte de règne de la terreur au service de la paix.


Se rendant compte qu'il peignait là un portrait plutôt négatif de Raphaël, il s'empressa d'ajouter :

Oh mais c'est un mec cool à côté de ça ! Un grand pacifiste, connu pour sa sagesse, sa tempérance, son impartialité.
Même si au fond il favorise quand même les vampires, mais ça c'est pas pour me déplaire.


Il commença à laver rapidement ses verres de bière, et ajouta après un court silence :

Bref ! Tout ça pour répondre à ta question de base "on est où ici", ben voilà. On est au Midnight.

Il avait dit cela sur un ton un peu désinvolte, mais espérait en fait produire son petit effet avec cette révélation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelïya Fox

avatar

Messages : 788
Date d'inscription : 08/03/2009
Age : 26
Localisation : Dans tes rêves beau gosse ...

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans physiquement
Relations:

MessageSujet: Re: Entre deux poubelles [Le bouffon noir]   Ven 9 Mar - 20:53

    Elle continua de prêter une oreille attentive contente de ne pas s’être fourvoyé sur le dit « Raphaël ».
    Elle se garda bien de faire un commentaire sur ce qui constitué pour elle presque une légende. Elle n’était pas sûre de vouloir le rencontrer ce bonhomme, et distraitement, elle regarda par-dessus son épaule comme si il pouvait se trouver là. Evidemment, il n’y avait rien.

    L’idée qu’il puise existait un vampire plus âgé que James qui faisait régner la paix par la force la terrorisait autant qu’elle l’intriguait. Cela faisait de Raphaël un être protecteur … Et justement, elle en avait besoin … D’être protégée.

    Dans un silence, elle hocha la tête, signe qu’elle avait intégré les informations. Elle reprit le jeu, en goûtant une nouvelle gorgée.
    Elle s’était trompée sur la pomme…

    -Poire ? Une nouvelle fois, c’était de l’approximatif.

    -Et… Attend t’es sûr que y’en a encore un à trouver ? C’est vrai ça, pourquoi mettre autant de fruit dans un cocktail !

    Elle se fit presque pensive. Il s’en était passé des choses ce soir. Elle s’était retrouvée, ce qui était déjà énorme en soit… Mais ma question qui lui restait c’était surtout, que devant-elle faire maintenant ? C’était encore très flou tout ça …

    -Dit, et le Mid c’est où … Géographiquement dans Paris je veux dire. Je crois m’être très éloigné de chez moi …

    C’était ça aussi le problème. Elle était venue jusqu’ici guidée par son flaire. Or, son pouvoir lui faisait cruellement défaut. Revenir chez Adhémar allait être non seulement une épreuve de courage, mais une épreuve d’orientation aussi !
    Elle n’était même pas sûre d’avoir retenu l’adresse… La plaie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Luciano
Peintre -- Barman au Midnight Le Bouffon noir
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 30

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 121 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Entre deux poubelles [Le bouffon noir]   Jeu 15 Mar - 3:01

Bon, et ben pour le petit effet, c'était râpé. Elle n'avait même pas fait mine d'être surprise. Elle s'était contentée de hocher la tête, avant de répondre "poire".

Bravo ! Mais oui oui, il en reste un, et c'est d'ailleurs le plus dur à trouver !
En fait c'est un p'tit peu le principe des cocktails, de mélanger plusieurs saveurs...


Il se retint de se moquer d'elle, ayant une bonne pique en tête, mais il se rendit compte qu'il éprouvait une forte sympathie pour elle, et n'avait pas envie de la vexer.
Elle lui demanda où ils se situaient dans Paris, craignant de s'être trop éloignée de chez elle. Lorenzo en fut surpris. Allez savoir pourquoi, il était persuadé qu'elle était sans-abri. Peut-être à cause de ses histoires de bataille pour le territoire, ou à cause du fait qu'elle ait si mauvaise allure.


On est dans le vingtième arrondissement...

Il avait dit cette phrase très lentement, parce qu'il réfléchissait à la suite des évènements. En bon empathe, il sentait que quelque chose n'allait pas. Il n'avait pas envie de l'abandonner maintenant, de la laisser toute seule alors que, clairement, elle n'allait pas bien. En même temps, même s'ils s'étaient mutuellement avoués des éléments intimes de leurs vies, ils ne se connaissaient pas vraiment, et c'était un peu délicat... Il se lança quand même :

Ecoute, si tu veux... je peux te ramener chez toi. Je connais bien la ville et je voudrais pas... te laisser seule comme ça.
Le prends pas mal hein, n'y vois rien de pervers ou je ne sais quoi... Si tu veux je te raccompagne en sûreté et après je te laisse.


En sûreté. Lui, proposer à une femme de la protéger. Lui qui n'avait jamais été un franc guerrier. C'était un peu ridicule. Mais il espérait vraiment qu'elle ne prendrait pas peur ou ne se ferait pas des fausses idées sur ses intentions. Il voulait juste s'assurer que tout irait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelïya Fox

avatar

Messages : 788
Date d'inscription : 08/03/2009
Age : 26
Localisation : Dans tes rêves beau gosse ...

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans physiquement
Relations:

MessageSujet: Re: Entre deux poubelles [Le bouffon noir]   Jeu 5 Avr - 22:54

    Elle commençait à trouver son jeu franchement naze. La seule et unique raison à ce sentiment fut qu’elle était en train de « perdre »…
    Trouver des ingrédients d’un mélange, c’était quoi cette idée ? Y’avait qu’un barman pour avoir des idées de jeu aussi spéciale ! Pensa-t-elle avec mauvaise foi.
    Mais elle n’allait quand même pas faiblir, là au denier ingrédient, au « boss de niveau » !
    C’était le plus dur à trouver d’accord, mais elle s’était Nelïya Fox merde ! Ce n’était pas fucking ingrédient qui allait lui résister !

    Bon alors, elle avait déjà écarté les fruits les plus communs, il fallait peut être pensé plus exotique. Elle goûta de nouveau, essaya de reléguer le goût des autres fruits au second plan et …

    -Mangue ! S’exclama-t-elle. Cette fois elle était sûre.

    Un immense sentiment de fierté lui caressa le cœur. Elle était décidément trop forte !

    C’est là qu’elle remarqua qu’elle avait à peine fait attention à ce que le bouffon lui avait dit, trop occupé qu’elle avait été à trouver le dernier des fruits. Rapidement, elle se replongea quelque minutes en avale, essayant de se souvenir des mots qu’elle avait entendu ; « 20 ème arrondissement », ça, c’était sûre l’emplacement du Midnight. Une visualisation rapide et mental de Paris l’aida à entre voir la localisation. On était à l’est de Paris. C’était déjà ça de bon à savoir.

    Il avait dit autre chose. Ou plutôt proposé autre chose. La raccompagné… S’il se sentit obligé de l’assurer sur ses intentions, elle, pour sa part n’avait pas eu le moindre soupçon, les connards, elle les repérait rapidement.

    Elle se sentit pourtant rougir devant cette proposition plus que généreuse.
    Ha ces hommes … Quand ils étaient trop entreprenant c’était facile, un brise cacahouète et hop, c’est finit, on en parle plus. Mais voilà que Renzo se mettait en tête d’être gentil, et sans arrières pensées, et là ça devenait problématique pour Nelïya. Elle n’avait pas assez l’habitude qu’on s’inquiète sincèrement pour elle.
    Alors elle ne pu que se mettre à bafouiller ;


    -Heu, non, enfin ne te sent pas obligé… C’est vrai que ça me rendrait service, mais … Fin bon, j’ai déjà bien abusé de ton temps… Et puis c’est loin là d’où je viens *Enfin je crois …*.
    Tu m’as déjà tellement aidait ce soir… Je peux me débrouiller toute seule un peu. *Enfin si mon pouvoir se décidait à m’obéir ça serait sûrement plus pratique !*.
    De toute façon, je ne vais pas rentrer tout de suite. Je dois réfléchir un peu à tout ce que tu m’as apprit.


    Il fallait surtout qu’elle se souvienne de l’adresse d’Adhémar, et surtout qu’elle se mette d’accord avec elle-même… Que devait-elle faire ? Il la prenait pour une simple louve … Alors là si en lisant dans ses pensées il remarquait qu’elle avait découvert … Attend. Lire dans les pensées ?!

    -Lorenzo … Ca existe un pouvoir qui permet de lire dans les pensées ?


    Demanda-t-elle brusquement. Elle venait de comprendre que elle n’était peut être pas la seule à cacher sa nature. Mais dans ce cas… A quelle caste appartenait Adhémar ?
    Elle se rassura, sûrement pas chasseur, il n’avait rien de relatif à Dieu, et jamais elle n’avait flairé du sang se mêlant à son odeur corporelle
    .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Luciano
Peintre -- Barman au Midnight Le Bouffon noir
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 30

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 121 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Entre deux poubelles [Le bouffon noir]   Mer 23 Mai - 1:57

Lorsque la vampirette s'exclama "mangue !" avec fierté, il lui répondit d'un :

Bravo !

tout aussi réjoui. De toute façon, il lui aurait offert le cocktail même si elle n'avait pas trouvé. Vu qu'en plus elle lui avait dit qu'elle n'avait plus un sou...
Sa proposition sembla la gêner, mais pas l'offusquer. Peut-être qu'elle ne voulait pas le déranger plus, alors qu'il avait déjà beaucoup fait pour elle. C'est ce qu'elle lui dit en partie en tout cas, et ce n'était pas totalement faux. En un sens, ce n'était pas plus mal, vu qu'il rentrait en moto et qu'il n'avait pas de deuxième casque. Et puis, allez savoir pourquoi, il imaginait mal la demoiselle sur une moto. Peut-être parce qu'il conservait l'impression qu'elle était trop "sauvage" pour ça.

Quoi qu'il en soit, elle voulait se débrouiller seule. Bon... ça l'embêtait quand même parce qu'il ne la sentait pas à cent pour cent sûre d'elle, mais il n'allait pas aller contre son choix. Tout le monde a sa petite fierté, après tout.
Et puis, elle ne voulait pas rentrer tout de suite.
Oui, m'enfin à un moment, il allait bien falloir qu'il la mette dehors avant que le grand patron ne revienne et ne les surprenne ici en dehors des heures d'ouverture. Il cherchait un moyen délicat de le lui dire lorsqu'elle lui posa brusquement une question qui le fit un peu reculer et froncer les sourcils avant de dire :


Euh ! ... Oui... Oui ça existe.
Mais moi je l'ai pas hein, et puis même si je l'avais, je l'aurais pas utilisé sur toi !


Pourquoi se sentait-il obligé de se justifier ?
La question avait été tellement soudaine qu'il avait eu peur qu'elle le prenne pour un télépathe. Mais non ! Pas du tout ! ... Juste un empathe, mais ça n'avait rien à voir ! Bon, ok, il utilisait son pouvoir tout le temps, tellement que c'en était devenu un pouvoir latent, presque involontaire, mais c'était pas une raison !


Pourquoi tu me demandes ça ?

Il espérait qu'elle n'allait pas lui demander un cours sur les pouvoirs, parce que là il aurait du mal à y répondre. Il connaissait quelques pouvoirs pour les avoir vu à l'oeuvre, notamment utilisés par Raphaël, mais il avait toujours eu un peu de mal avec la théorie de l'attribution des dons surnaturels. Il s'en foutait un peu, à vrai dire, et était très content de ce qu'il savait faire. Cela lui suffisait, même s'il avait demandé récemment à son mentor de lui en enseigner un nouveau, et qu'il avait d'ailleurs du mal à le maîtriser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelïya Fox

avatar

Messages : 788
Date d'inscription : 08/03/2009
Age : 26
Localisation : Dans tes rêves beau gosse ...

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans physiquement
Relations:

MessageSujet: Re: Entre deux poubelles [Le bouffon noir]   Dim 3 Juin - 17:41

Sans relever le moins du monde la surprise de l'autre vampire, Nelïya venait de se plonger toute entière dans une profonde réflexion. Elle eut un geste de vague de la main comme pour repousser sa crainte.

-Non non, je disais pas ça en pensant à toi ... Expliqua-t-elle évasive.

Elle se mordit la lèvre. Si elle rentrait chez l'antiquaire, il lui serait moins aisé de cacher son jeu... Et si elle lui disait la vérité ? Savait-il pour les vampires ? Allait-il avoir peur d'elle ?
Qu'elle serait sa surprise lorsqu'il apprendrait qu'elle était non une louve mais une femme ? Quand elle pensait au nombre de fois où il s'était promené à moitié voir même totalement nu devant elle ... Ha lala, ça en ferait presque un scénario de film !

Elle récapitula ses options. Ce fut court... Sans argent, sans logement, elle n'allait pas tenir longtemps !
Quand à la chasse au pigeon pour se nourrir ... heurk, elle avait vraiment fait ça ?! Mais bon sang, qu'est ce qui avait pu la mettre dans un tel état ?!

Son passé lui échappait encore.

Il y avait tant de chose à faire... Bon. Il fallait qu'elle retourne chez Adhémar... En apprendre plus sur lui, et peut même, lui dire la vérité... Pour le moment, il ne lui restait que cette option. Il faudrait faire confiance à son jeu d'actrice pour rester dans une peau de louve.
Elle avala la dernière gorgée de sa boisson, et posa le verre dans un geste déterminé. Elle avait trop à faire, trop à rattraper. Elle devait se mettre au travail et rapidement !
Zappant complètement de répondre à la deuxième question de Renzo elle bondit sur ses pieds.


-Bon, Je vais y aller alors, j'ai déjà prit tellement de ton temps !

Elle lui fit un sourire.

-T'es vraiment un type génial ! Le meilleur des vampires qu'il m'a était donné de rencontrer ! Et je t'embrasserais bien, si il n'était pas aussi clair que tu étais aussi 100% homo... Remarque je préfère, les hétéro son tous des gros lourd bons pour la castration.

Ajouta-t-elle dans un excès de sincérité.

-Merci, mille fois. Je te revaudrais ça... J'ai des choses à faire, mais je reviendrais te voir avec de quoi te remercier, promis ! Croix de bois, crois de fer, si je ment tu me mets les fers !

Ajouta-t-elle poussé par un sentiment d'urgence.

-Bye bye ! Et encore merci pour le verre !!! T'es trop cool !

Lança-t-elle en quittant la pièce à grandes enjambées.
La nuit l’accueillit. Elle ferma les yeux, respira un grand coup, et essaya d'activer son pouvoir de métamorphose. Cela fonctionna, et elle en fut plus que soulagée. Voilà, il ne lui restait plus qu'à remonter sa propre piste...
La renaissance était proche.


mp; désolé je coupe un peu court et brusque, mais je voudrais clore des sujets avant la MAJ Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre deux poubelles [Le bouffon noir]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre deux poubelles [Le bouffon noir]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Entre deux individus, l'harmonie n'est jamais donnée, elle doit indéfiniment se conquérir.
» Transfert entre deux Wii U
» [Biblio] Histoire de l'entre deux guerres
» [A lire] Le Renard et la Louve
» Petit script pour choisir entre deux mp3 à jouer:aidez moi!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Parisiorum - ou quand le mythe devient réalité... :: Le Jeu : Paris :: Le Midnight-
Sauter vers: