Forum RPG futuriste se déroulant dans la ville de Paris.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Place des libertés, l'ange de la bastille

Aller en bas 
AuteurMessage
Orine Cyrus

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 28

MessageSujet: Place des libertés, l'ange de la bastille   Lun 9 Jan 2012 - 22:09

Un ange danse la rumba sur son pilier. Le symbole est grand : la France libre danse...
La place de la bastille laisse une impression à quiconque voit cette ange doré si haut au dessus du carrefour. Les voitures vont et viennent et lui, stable, inébranlable, il survie à la marée humaine qui embrase le quartier dès l'aube jusqu'à l'aurore.

Au delà des avenues et des suites de véhicules interminables, des rues plus étroites. Là où les fenêtres ouvrent sur des fenêtres, les commerces se noient aux pieds des imposantes façades de ces immeubles du début du siècle. Ils montent jusqu'au ciel et ne laissent entrevoir qu'une bande grise.
C'est un jour entre la pluie et le brouillard, il fait gris et là haut rien ne cède. Il fait frais et humide. Un temps de chien.

Un thé froid devant moi, j'ai emprunté le stylos du rapido (tu sais ce jeu indispensable des brasseries, il suffit de cocher quelques chiffres et d'attendre que la loterie te fasse un jour gagner le gros lot) et sur la petite serviette qui allait avec mon croissant pur beurre, je dessine autour des taches.
Le propriétaire du troquet est passé me voir, proposant un autre thé, une tartine, une bière ?... Une bière ? Je souris, il s'en contente et retourne se terrer derrière son comptoir, torchon sur l'épaule.

Je suis la seule cliente en terrasse, et pour cause, il fait moche ! Dès que l'autre disparait derrière les vitres de la brasseries, je m'étends sur ma chaise et baille à m'en décrocher la mâchoire.
Dur vie d'artiste, hein...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-monde.forumactif.com
Lana Maundrell
Hybride loutre - Fleuriste
avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 25

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Place des libertés, l'ange de la bastille   Mar 10 Jan 2012 - 16:13

  • Et encore une journée, à flâner dans les rues de Paris, à la recherche d'idée créative pour mon magasin. Mais aussi pour mon propre plaisir, avec mon plus vieil ami mon appareil photo, toujours pendu autour de mon cou. Prenant en photo tout ce qui pouvais me passer devant. Je me rendais donc vers la place de la Bastille étant un endroit historique dans l'histoire de France.

    Il devait avoir surement des monuments intéressant à photographier. Comme l'ange au dessus du carrefour. Me donnant qu'une seule envie monter sur le pilier pour le prendre de plus près mais je ne voulais pas avoir de problème avec les forces de l'ordre, alors que je venais d'arriver à peine ici. Tant pis pour moi au lieu de ça je prenais au photos les passants, mais pas n'importe lesquels. Simplement ceux avec des expressions et des attitudes original. Si non on aurait tous dit des robots.

    Même si le jour était gris ça ne m'empêchait pas de marcher pieds nus sur le sol en béton, mes chaussures dans ma main. Je portais tout de même un jean délavé et légèrement déchiré, avec un petit pull marron. Vu que le temps semblait se couvrir je ne voulais pas avoir froid. Puis vu qu'il se était encore tôt, je me dirigeais vers une petite brasserie, où je m'installais sur la terrasse, où il se trouvait une autre jeune femme, assisse à quelques tables de moi.

    Une fois installé à la table, je commandais un thé et des petits sablés que le serveur m'apporta peu de temps après. Le remerciant d'un sourire je reportais ensuite mon attention sur ce qui m'entourait. Prenant des photos par ci par là et entre une ou deux gorgée de thé. Je pris même certain clichés de toi en train de gribouiller sur ta serviette. Vu que je ne voyais pas ce que tu faisais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orine Cyrus

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 28

MessageSujet: Re: Place des libertés, l'ange de la bastille   Mar 10 Jan 2012 - 20:05

Battement de cils. Une personne de plus à la terrasse. Une personne, quelques pigeons viennent picorer les miettes que concède à laisser tomber sur le bitume, et le cliquetis d'un appareil photo.
Diantre !
Je cligne des yeux, l'air perdue à regarder la nouvelle venue qui m'a surprise avec son appareil photo. Qu'à cela ne tienne, ma soucoupe et mon thé froid dans la main, je me déplace tout sourire jusqu'à sa table.
Quelques zig et quelques zag entre les tables, les pigeons me suivent sur quelques pas, ils boitillent et abandonnent vite la partie : les miettes ne sont pas dans cette direction !

Devant elle, sans un mot je m'assoie à la chaise qui lui fait face. Pas d'autorisation demandée, je suis une clandestine à sa table. Tout comme elle photographie sans demander permission. Passons, je demanderais pardon... A l'occasion !
(ça en fait des "on" hein ?)

-Bonjour !

J'ai le sourire et les yeux mi-clos, mes cheveux ramenés dans mon dos ont cédé la place à la lumière, c'est qu'il fait jour ! Un peu et je lui aurais dis "bonsoir" le plus naturellement du monde, bien qu'il soit encore tôt...

Elle est jeune et jolie. Des yeux mordorés et des lèvres pleines. La lumière lui va bien, c'est une peau qui doit apprécier l'éclat de l'or et les couleurs chaudes. Si j'avais conservé mon stylos et ma serviette, j'aurais commencé son portrait, pour occuper mes mains...
J'ai été capable sur un coup de tête irréfléchi de venir la voir, de la saluer. Et maintenant ? Qu'est-ce que je fais encore ici ? Je devrais peut-être faire demi-tour. Oui mais elle m'a prise en photo. Je voudrais voir cette photo.

-Vous... Tu feras développer ces photos ?

Un peu maladroite mais déterminée à aller jusqu'au bout, je scelle mon sourire et garde mon thé entre mes doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-monde.forumactif.com
Lana Maundrell
Hybride loutre - Fleuriste
avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 25

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Place des libertés, l'ange de la bastille   Jeu 12 Jan 2012 - 19:29

  • Je savais que pendre des photos des gens sans leur accord était pas très bien venu mais je ne pouvais rien y faire. J'adorais ça, je n'étais pas du genre à demander à la personne de poser pour moi, j'avais l'impression que ce n'était pas naturel. J'aimais les photographier par surprise parce que c'était dans ces moments là où il montrait leurs plus belles expressions. Je faisais le plus souvent des photos en noir et blanc, car je trouvais que les traits de visage ressortaient beaucoup mieux ainsi. Il m'arrivait parfois de prendre des paysages mais je préférais les portraits. Mais pour l'instant mon objectif était braqué sur toi, et toi seule. Ne remarquant même pas que tu avançais vers moi, prenant photos sur photos. M'arrêtant juste au moment où tu t'installas devant moi.

    Je baisser mon objectif quand tu fus assis, je te regardais faire sans dire un mot pour le moment. Scrutant ton visage de part en part. C'était encore mieux de près, je pris une dernière photo de toi, avant de déposer mon appareil sur la table, étant assis en tailleur sur ma chaise.

    "- Bonjour "

    Je n'allais pas me montrer grossière avec toi, vu que je ne t'avais même pas invité à venir t'installer à ma table. Mais bon j'avais était la première à être mal poli en te prenant en photo sans ta permission. Je te fis un léger sourire aussi.

    Ce qui m'attirait l'oeil au premier regard était tes yeux vert émeraude, était sublime. Tes lèvres fines roses, et tes cheveux prunes étaient d'un ton parfait. On aurait dit une vraie poupée, et avec ta peau blanche on aurait de la porcelaine.
    Mais je me demandais tout même pour quelles raisons tu étais venu me voir sans même t'annoncer ou encore te présenter ? Surement parce que tu voulais que j'arrête de te prendre en photo, ou bien c'était pour demander quelque chose. Je pouvais le percevoir dans ton esprit que tu semblais être intéressé par mes photos

    "- Oui je vais les faire développer. Pourquoi ? "


    Je te souriais légèrement voulant bien savoir pourquoi tu me demandais cela. Peut être avais-tu envie que je te fasse des copies ? Je croquais dans un de mes sablés à la fraise tout en te regardant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orine Cyrus

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 28

MessageSujet: Re: Place des libertés, l'ange de la bastille   Jeu 12 Jan 2012 - 20:50

Le sourire est un présage. Hors contexte personne ne sait s'il est bon ou mauvais. Le sourire est beau. Point.
Un sourire est une promesse. On donne un sourire comme on offre des fleurs. A cela près que le sourire est frais et gratuit. Très importante cette notion dernière. Le sourire est une richesse universelle. Sans distinction. Ni de la couleur des yeux. Ni de la longueur des cheveux.
Elle sourit.

"Pourquoi". Pour les voir. Pour les imprimer dans ma mémoire. Pour connaitre mon visage au delà du miroir. Je ne veux pas d'un reflet inversé, d'un reflet travaillé. Je veux une expression jamais vue de mes propres yeux. Se voir en photo, pour y regarder son âme par soi-même.
Dire "je veux être juge de mon propre reflet"... Ce serait étrange à lui raconter. Je suis quelqu'un d'étrange, et pourtant je me contentais d'un :

-Si tu développes tes photos, j'aimerai que tu me laisses te peindre.

Donnant donnant. Elle peut garder mon image et en faire ce qu'elle veut. En échange, je veux ce regard doré sur une toile.
Ce n'était pas ma seule demande. Je me choisi gourmande, parce qu'elle sourit certainement, et j'espère qu'elle cèdera à ces caprices de peintre farfelue.

-Et...

Moi aussi je souris, en délaissant ma tasse de thé, en gardant les yeux rivés aux siens. Les yeux embués de joie et d'espoir.
Les joues tendues, il me faut un "oui". Que devenir si elle refuse cette demande ? Comment se remettre... Oui, j'exagère. Un refus, maintenant, serait comme une vague sur un étang : irrémédiablement imprévisible.

-...J'aimerai les voir, si tu le veux bien.

Bousculant un peu la table en voulant extirper mon bras du dessus, je lui tendis la main. C'est d'usage.

-Orine. Et toi ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-monde.forumactif.com
Lana Maundrell
Hybride loutre - Fleuriste
avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 25

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Place des libertés, l'ange de la bastille   Jeu 19 Jan 2012 - 19:20

  • J'avais peut être l'air sympathique aux premiers abords, mais je restais tout de même sur mes gardes. Je n'étais pas vraiment du genre à aller voir les gens que je ne connaissais pas aussi facilement que toi. Même si tu m'avais l'air amicale, tu pouvais très bien être une vraie détraquée, même derrière tes airs angélique. Pourtant je ne paniquais pas car dans ton regard je ne voyais rien d'inquiétant. Puis que après tout il y a bien un proverbe qui dit que " Les yeux sont le miroir de l'âme ''.

    Étant photographe amateur même voir débutant, j'arrivais tout de même à savoir à qui faire confiance. D'ailleurs vu que je lisais aussi dans les pensées, je pouvais voir que tu ne me voulais aucun mal. A part si tu étais une chasseresse capable d'embrouiller ton esprit pour que je sois incapable de le lire. Mais là c'était vraiment trop extrême. Tu n'avais pas trop la tête pour ce job, vu que tu étais recouvert de peinture.

    Je restais un peu bête sur le coup quand tu me dis vouloir me peindre. Je ne savais pas quoi dire ni quoi penser, car je n'étais pas si intéressante que ça pour être posé sur toile. Mais bon en même temps c'était donnant donnant vu que je t'avais pris en photos sans permission, je te devais bien quelque chose en échange.

    "- Si tu veux mais je suis sur que tu pourrais trouver des modèles beaucoup plus intéressant que moi "


    Je te regardais toujours tout en jouant avec l'objectif de mon appareil photo. J'entendais les gens passer à côté de nous. Racontant leur derniers achats, ou encore les problèmes qu'ils avaient au travail. Le plus souvent les parisiens étaient connus pour être des râleurs invétérés, et être aussi très pressé. En faite pour moi c'était des " stressés de la vie ''. Ils n'avaient jamais le temps de profiter de rien.

    Je rattrapais de justesse ma tasse de thé qui allait se renverser sur moi quand tu te penchas pour me saluer. Je serrais donc ta main.

    "- Moi c'est Lana mais on m'appelle Clary "

    Une fois les présentations faites, je te montrais les photos sur mon appareil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orine Cyrus

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 28

MessageSujet: Re: Place des libertés, l'ange de la bastille   Ven 20 Jan 2012 - 20:05

-Clary ?

Un surnom qui ne ressemble même pas à son prénom d'origine. Il faut l'avouer : Clary et Lana ça ne se ressemble que très vaguement. Un deuxième prénom, peut-être... Ou elle cherche à m'embrouiller. Un instant, je plissais une paupière. L'air d'avoir un peu de mal à gober l'information : je suis un oisillon qu'on tourneboule !

-Enchantée, finis-je pas dire en lui rendant sa main.

Un sourire heureux, j'ajoutais :

-Avec un regard pareil tu serais un modèle formidable !

Pourquoi les gens ont-ils cette habitude de se dénigrer. L'humilité est une chose, cette vertu ne mérite pourtant pas qu'on l'érige comme une défense. Bien maigre feuille de papier pour protéger un fort.
Ma confiance se fonde sur ma propre excentricité. Je me sais attirer l'œil par ma chevelure auburn et mes grands yeux verts, malgré les taches de peintures et l'air négligé de mes vêtements trop amples et des cernes sous mon regard, j'ai conscience de ma propre existence. Je ne suis une petite chose qui se compare aux affiches et aux rencontres fortuites.

Les photos étaient minuscules sur l'appareil, j'aimais ce que j'y voyais et j'aurais préféré les voir en plus grand. Parfois je m'enthousiasmais mais pour une prise ou une grimace malhabile d'un mouvement pris sur le vif. En me redressant, j'en revenais à ma peinture :

-Habituellement je peins des couples ou des personnes pour leur mariage, leur anniversaire et même pour exaucer un dernier vœux d'immortalité. Pour une fois, j'aimerai peindre quelqu'un qui aurait une véritable présence sur une toile...


Coupée dans mon élan par une idée subite :

-Tu n'as rien contre un peu de mise en scène ? J'aime bien peindre des scènes antiques. Avec beaucoup de fleurs et des plis savant dans les robes et les toges...


Chacun ses pêchés inavouables ! Encore que les miens je les avouerai volontiers si cela me permettait d'obtenir des modèles exaltant mon coup de pinceau.

-J'aurais aimé ajouté un ou deux félins mais... Le zoo de Vincennes refuse de m'en prêter.


Même les peintres simplets ont de l'humour !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-monde.forumactif.com
Lana Maundrell
Hybride loutre - Fleuriste
avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 25

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Place des libertés, l'ange de la bastille   Ven 27 Jan 2012 - 21:01

  • Je savais pertinemment que Clary comme surnom pouvait paraître suspect, pour ceux qui ne connaissent pas mon deuxième prénom en entier. C'était donc normal que tu sois un peu surprise, je ne faisais pas vraiment ça pour te tourner en bourrique. Mais bon ça me permettait aussi de me protéger d'une certaine manière. Surtout si tu te révélais être une chasseresse, ce qui serait fort triste car tu m'avais l'air bien sympathique, dois je l'avouer.

    "- De même " dis je en récupérant ma main que je reposais sur la table.

    Je fus un peu amusé par ta réflection, car d'habitude on prête pas forcément attention à la personne se trouvant derrière l'objectif.

    "- Si tu le dis " je souriais légèrement amusé.

    Je ne me moquais pas de toi, juste que je n'avais pas l'habitude qu'on me porte un grand intérêt. Surtout que je faisais en sorte de passer inaperçu. Je souriais de plus bel en lisant des pensées qui me faisaient penser à de la philosophie ou encore de la poésie. C'était tout de même joli à attendre. C'était fou comme parfois c'était passionnant de savoir lire dans l'esprit des gens. Permettant de les connaître un peu mieux, pour essayer de s'entendre avec par la suite. Même si j'avais du mal à tout comprendre dut au fait que je ne connaissais pas encore tous les mots de français existent.

    Oui c'est vrai que l'écran de mon appareil photo ne permettait pas d'avoir une vision globale de la photo. Faudrait donc atteindre que je la développe. Pour ensuite te la donner ou encore envoyer à ton adresse.

    "- En couple ? Ça doit être bien de pouvoir poser avec l'être aimé, permettant ainsi de pouvoir toujours garder une trace de cet amour.... Tu trouves que j'ai de la présence ? Pourtant je suis tout ce qu'il y a de plus banales tu sais. "


    Quand j'entendis la suite je crus, que j'allais m'étouffer avec un morceau des biscuits que je venais de croquer.

    "- Tu en as de bien bonnes d'idées ... Je crois même que je peux t'aider pour les décors, étant fleuristes à la base, j'ai des fleurs de toute sorte. "

    Mais tout de même imaginant que tu voulais me peindre en toge, me mis un peu mal à l'aise. Car on allait surement apercevoir la marque que j'avais sur l'épaule. Ce qui permettait ensuite de découvrir que j'étais une hybride.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orine Cyrus

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 28

MessageSujet: Re: Place des libertés, l'ange de la bastille   Dim 5 Fév 2012 - 19:56

-Oh des fois ils viennent pour se satisfaire d'une illusion. Ils s'aiment sur la toile et dans la vie c'est tout autre chose...

Mon thé est froid, ça ressemble à du thé glacé sauf qu'il a beaucoup moins de goût. J'abandonne la partie, parce que j'ai oublié l'autre thé, celui qui était chaud, sur l'autre table. C'est tout moi. Absorbée par cette photographe j'ai laissé mon thé fumer dans la vide.

Pourquoi se dénigrer ainsi. L'humilité est une chose, la timidité en est une autre. Ce que je vois ici c'est un manque cruel de confiance en soi. Un peu trop franche pour mon propre bien, je dis et je pense au même rythme : trop vite en l'occurrence. Alors je penche la tête et l'observe en silence. J'ai mis de côté dans ma mémoire qu'elle est fleuriste, qu'elle pourrait m'aider. Ce que je vois c'est un modèle qui s’accommoderait de lys blanc et de dorures élimées.

Quand mes lèvres s'ouvrent à nouveau, je fais preuve de cette franchise là. Celle que personne n'aime parce qu'elle embarrasse et met mal à l'aise :

-Je ne comprends pas pourquoi tu refuses les compliments. Personne ne peut avoir confiance pour toi, tu sais. Ne fais pas les choses à moitié. Tu ne peux pas vouloir être comme tout le monde et en même temps de différencier.

Je ne me rends pas compte d'être à ce point impolie et surtout, je n'imagine pas pouvoir blesser quiconque. Je dis ce que je pense.

-Ça n'a pas de sens. Sois toi-même.

Bloquée dans ma dernière affirmation, j'ajoute.

-Je veux peindre ce regard là.

Je m'éclipsais une seconde pour retrouver la bonne tasse de thé, celle qui me chauffait encore les mains, et en me rasseyant, je souriais, comme si de rien n'était.

-Des Lys blancs t'iraient à merveille !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-monde.forumactif.com
Lana Maundrell
Hybride loutre - Fleuriste
avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 25

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Place des libertés, l'ange de la bastille   Jeu 9 Fév 2012 - 14:32

  • Sur le coup j'eus du mal à comprendre ce que tu voulais dire par là. Tu pouvais donc lire de l'incrédulité sur mon visage. Surtout que j'étais encore un peu dans le brouillard ce matin car je venais de me réveiller il y a pas si longtemps que ça pour aller faire le marché. Mais ce que tu disais était tout de même très poétique. Je souris amusé en voyant que ton thé avait refroidi car j'avais eu tout le temps de boire le mien pendant que tu parlais. Vu que je n'étais pas très bavarde.

    C'était tellement facile de lire en toi à présent, que j'étais sur d'une chose tu étais bien une humaine. Ce qui allait me faciliter les choses et surtout m'éviter d'avoir des mal de tête atroce. Tant mieux car je n'avais pas mes cachets sur moi une fois alors. Tu trouvais que je me dénigrais dans un sens oui. Juste parce que je n'avais pas forcément l'habitude qu'on me trouve jolie. En Italie tout le monde me traitait comme une pestiférée, j'étais un monstre à leurs yeux, de même que ma mère qui était Indienne. Alors on était en plus de tous les autres qualificatifs, des sauvages. Je te regardais encore plus avec les yeux écarquillés en voyant autant de franchise sortir aussi vite de ta bouche.

    "- Et bien peut être parce que je n'ai pas l'habitude des compliments. C'est aussi dut au fait de ce qui c'est passé pendant mon enfance. Mais bon je vais pas m'étendre sur le sujet. Je ne veux pas non plus me différencier des autres. Je suis moi même et j'ai confiance en moi, même si ce qui est niveau beauté est à revoir. Ce qui tu interprète comme ça c'est juste de la timidité, c'est normal non ? Je connais pas beaucoup de personne qui se font accoster ainsi dans la rue par une inconnue. "


    Je te souriais légèrement avant de poser mon appareil photo dans mon sac, et de prendre des biscuits.

    "- Mais je te remercie tout de même de tes compliments ça me fait très plaisir. Surtout venant d'une belle femme "


    Mon regard ? Il devait te fasciner pour que tu es autant envie de le peindre, surement parce que il était presque de couleur or qui sait ? J'étais un peu un rayon de soleil dans ce temps si maussade. J'étais une sorte de source de rafraichissement.

    "- Lys blanc qui signifie pureté, majesté, chasteté, beauté, harmonie ou bien innocence. *Des sentiments sont purs, vous êtes la pureté même. Ose m'aimer. Votre pureté me séduit ou bien cela peut vouloir dire mort, peur.* C'est aussi la fleur des rois. Pourquoi faire ce choix là ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orine Cyrus

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 28

MessageSujet: Re: Place des libertés, l'ange de la bastille   Dim 19 Fév 2012 - 19:29

Je crois que c'est en Bulgarie, ou ailleurs à l'Est, où les gens font "non" de la tête comme on ferait "oui" en France. Ils hochent de haut en bas pour refuser. Est-ce que cela signifie qu'en remerciant Lana d'un hochement de tête généreux, je dénie aussi son compliment ? C'est vraiment une drôle de question, hein... En tout cas, j'avais le sourire. J'aime les compliments. C'est important de savoir ces choses là : comment paraissons-nous aux yeux des autres ?

Tout notre comportement est déterminé par ce que l'on peut souhaiter imprimer dans les regards tiers. Serais-je confiante ou gentille, déterminée ou généreuse, humble ou insolente... Certes, j'ai manqué la case "vêtements propres et élégant" dans le lot, mais ça n'en est pas moins vrai pour autant. Un compliment s'accepte avec plaisir d'un inconnu, on sourit, on remercie, c'est l'humilité et la politesse qui veulent ça.
Et lorsqu'il s'agit de quelqu'un que l'on connait depuis longtemps alors, tout change. On l'accepte avec bonheur.

Deux choses s'en déduisent : un compliment venant de quelqu'un qui nous voit régulièrement a toujours plus de valeur que celui d'un passager clandestin. Les gens n'ont pas la même valeur à nos yeux qu'ils soient ceux que nous connaissons depuis toujours ou ceux que nous rencontrons pour la première fois.

Pourtant j'ai souris avec bonheur, comme je l'aurais fais avec un ami. Encore que je n'ai aucun ami pour le confirmer.

-Quand on regardera le tableau, on se dira qu'une belle fleur comme celle là mérite d'être cueilli et portée dans un vase. Mais est-ce vraiment bien de couper sa tige alors que l'on sait sa beauté faner si on osait lui porter pareille blessure ?

En levant les yeux sur la ciel gris :

-Les femmes sont des reines, des trophées qu'un cueilleur ramasse pour le seul plaisir de les voir s'éteindre.C'est...

Une manie, j'essuyais mes mains encore propres sur mon pull, comme si elles étaient couvertes de peinture.

-Ma mère le disait parfois.

De cette façon je répondais à sa question, en oubliant que ces choses là, encore une fois, ne se disent pas à n'importe qui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-monde.forumactif.com
Lana Maundrell
Hybride loutre - Fleuriste
avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 25

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Place des libertés, l'ange de la bastille   Lun 27 Fév 2012 - 21:20

  • Je ne t'avais pas quitter du regard une seule minute, mes doigts me démangeaient de reprendre l'objectif en main. Pour ensuite faire plein de photo de toi. Tu avais quelque chose des artistes d'avant, cette mélancolie que l'on pouvait lire dans tes yeux. Mais bon là ils semblaient plutôt indiqué que tu étais partie dans tes pensées. Alors me demandant bien à quoi tu pouvais songer je vins m'immiscer dans ton esprit. Bon je savais que tu aimais les compliments maintenant.

    La meilleure façon de connaitre les gens c'est d'être dans leur tête. Tu semblais avoir ta propre opinion des choses. Pas forcément fausse mais les gens ne pensent pas tous pareil. Heureusement pour toi que moi j'étais en accord avec ce que tu pensais. Vu que je lisais en toi sans ta permission. Pour une fois je souriais franchement me donnant un air un peu bête. Puis que pour une fois je n'avais pas mes terribles migraines. Surement parce que tu étais humaine et que c'était plus simple pour moi. Vu que tu n'avais pas de dons psychiques qui me gênaient.

    Pendant que tu réfléchissais encore je détournais mon attention de toi, pour attraper pour appareil et commencé à prendre des photos des passants. Dont je trouvais les expressions ou les attitudes originales. J'aimais bien ceux qui portaient de la couleur sur eux, que toujours ceux habillés dans les couleurs passe partout. Qui leur donnaient un air froid et austère.

    Quand j'eus finis mes photos, il semblerait que toi aussi tu ai finis de diverger dans ton esprit. Je me permettais donc de sortir de ta tête.

    "- Peut être qu'elle risque de faner, pourtant ce tableau pourra toujours permettre de contempler à jamais ça beauté. De même qu'une photo.... "

    Je fis une pause avant de reprendre ma phrase car là j'allais être contradictoire dans mes propos.

    "- Pourtant vu le métier que je fais, c'est contre dire ce que je disais avant. Pourtant même si une fleur sortie de terre fane très vite. Malgré ça je trouve qu'une fleur représente toute la beauté de l'instant où on nous l'offre. "


    Je fis signe au serveur pour payer l'addition.

    "- Votre mère n'avez pas tord je pense " dis je en souriant tout en cherchant de la monnaie dans ma poche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Place des libertés, l'ange de la bastille   

Revenir en haut Aller en bas
 
Place des libertés, l'ange de la bastille
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Parisiorum - ou quand le mythe devient réalité... :: Le Jeu : Paris :: Paris Est :: Place de la Bastille-
Sauter vers: