Forum RPG futuriste se déroulant dans la ville de Paris.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Détente et plus si affinité [Maximus]

Aller en bas 
AuteurMessage
Rosie Durant
Hybride hotu -- Porte parole du parti écologiste
avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 26
Localisation : Au milieu de la foule, c'est évident.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 27 ans
Relations:

MessageSujet: Détente et plus si affinité [Maximus]   Lun 26 Sep 2011 - 23:43

Inspirer une dernière fois, gonfler ses poumons du précieux oxygène, admirer le plafond où des lampes crachaient une vive lumière blanchâtre tant qu'il n'était pas déformé par l'effet aquatique. Cesser temporairement de se maintenir à la surface, ne plus battre de la queue. Couler, les yeux grand ouvert. Et nager. Ne faire qu'un avec l'élément. Tenir le plus longtemps possible, se retenir d'user de branchies inaptes. Laisser échapper l'élément aérien par la bouche. Nager, vite, doucement, virage, accélération, freinage. Remontée. Inspiration.

Tableau vu et revu de baigneurs en quête d'air, remontant avec précipitation vers la surface, rejetant leurs cheveux en arrière d'un violent mouvement de tête en même temps que la bouche s'ouvre en grand pour avaler l'air.

-O-O-O- Un peu avant -O-O-O-

" Préviens-moi quand je devrai venir te chercher.
- Je ne ferais pas trop tard. Mathilde va m'en vouloir sinon.
- Elle comprendra.
- Cela n'empêche pas la rancoeur. Je ferais vite. "

Rosie enclencha le mécanisme d'ouverture de la portière de la voiture tout en se saisissant du sac de sport à ses pieds. Elle s'extirpa avec aisance du petit véhicule et se retrouva sur l'immense parking du Musée de l'Espace. La politicienne marcha jusqu'à disparaître dans les ombres, protégée jusque là par le regard bienveillant de son garde du corps. Là, elle se dissimula à son regard, et attendit un bon quart d'heure avant d'entendre le ronronnement du moteur électrique s'éloigner. Sacré Sam, toujours plus prévoyant que ce à quoi on pourrait s'attendre. Rosie fit le tour de l'imposant bâtiment jusqu'à trouver l'entrée du quartier général hybride. Elle faisait toujours en sorte de se faire déposer de l'autre côté. Non pas qu'elle ne fasse pas confiance à Sam, mais elle ne pouvait se permettre de dévoiler un tel secret à un humain, aussi fiable soit-il. Elle se demandait néanmoins si l'armoire à glace avait compris son manège. Après tout, il était loin d'être bête.

La jeune femme finit par entrer dans la pièce souterraine qui leur servait de nouveau quartier général, et s'avança sans hésitation vers une porte. Elle avait déjà eut l'occasion de la visiter avec quelques amis hybrides, ainsi que sa famille. Il fallait dire que le changement avait été brusque, son peuple habitué à leurs piscines de la butte aux cailles avait donc voulu connaître leur nouveau repaire. Refermant la porte blanche derrière elle, Rosie posa son sac sur le banc du vestiaire. Une horloge holographique indiquait 19h11. Personne n'était là à une telle heure. Cela arrangeait la jeune femme. Elle préférait nager tranquillement, sans être dérangée par des hybrides de tout genre venant lui parler politique et cause hybride. Elle était peut-être consciente de l'importance que cela avait pour eux - après tout elle s'était engagée par foi dans le progrès écologique - mais parfois elle ne voulait que se détendre, être Rosie et non plus la Sirène de la Seine.
Spoiler:
 
Profitant de l'absence d'autres personnes, elle ne prit pas la peine d'entrer dans une cabine pour se changer et enfiler un maillot de bain deux pièces aussi pratique qu'élégant. De style marin avec ses rayures rouges sur fond blanc, il mettait en valeur la peau naturellement dorée de la rousse sans pour autant jurer avec sa couleur de cheveux pourtant au combien difficile à accorder avec des vêtements. Elle rangea rapidement ses affaires et mit son sac dans un casier. Le système de vestiaire comme dans une piscine municipale avait l'avantage de garantir une certaine sûreté aux affaires des baigneurs.
La politicienne rejoint rapidement la piscine d'eau douce, y plongea pour faire quelques longueurs. Le contact de l'eau partout sur son corps était apaisant et revigorant. Une vraie bénédiction après une journée de dur travail en plein soleil, à distribuer des tracts pour une prochaine manifestation. Elle finit par prendre sa forme hybride pour continuer à nager tranquillement, profitant d'une encore meilleure fusion avec l'élément aquatique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximus
Ancien aquatique - Hybride Orque

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 27

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 111
Relations:

MessageSujet: Re: Détente et plus si affinité [Maximus]   Mar 27 Sep 2011 - 2:17

    °Le chat s'ennui humain. Laisse-le sortir°


    Maximus poussa un soupir de résignation. Voilà prés d'une bonne heure que le chat lui répétait la même chose, et presque trente minute qu'il sautait pour essayer d'ouvrir la porte.
    Au début, cela avait été facile de le faire rester, il avait suffit à Maximilien de l'appâter avec de la pâté, mais une fois le chat rassasier il avait refusé de rester plus longtemps ici.
    D'autant que le QG attisait sa curiosité …Il voyait l'endroit comme nouveau et peut être même digne d'être une nouvelle parcelle de son territoire…


    Ayant prit conscience que le chat et lui partagé une relation plus qu'étroite, Maximilien avait décidé d'étudier le phénomène. Ainsi donc, il avait emmené le chat au QG et c'était enfermé dans une des salles d'entrainement.
    A vrai dire ses découvertes sur leur lien restaient assez succinctes. Il sentait à présent clairement que leurs deux consciences étaient mêlées, mais le chat ne l'aidait pas dans l'exercice. Des miaulements intempestifs ne favorisaient pas à la concentration de l'ancien…

    Pourtant Maximus avait apprit cela : Il pouvait faire partager sa pensée au chat en ferma les yeux, et s'adresser à lui plus finement qu'il n'y arrivait avec les autres animaux.
    Il lui semblait aussi qu'il pouvait percevoir certaine envie du félin. Il sentait coulait en lui un désir de conquête et de chasse qui ne lui appartenait pas… Il se doutait que cela était réciproque… Cela expliquerait que le chat ait une si grande facilité à deviner ses désirs même inavoués.
    Mais aussi, il avait comprit que son esprit ne dominait pas celui du chat. Quoi qu'il ait essayé de lui faire faire, le chat l'avait tout simplement refusé ou ignoré. Leurs deux esprits se touchaient sans se confondre. Le chat n'était pas Maximus. Maximus n'était pas le chat.
    Ce qui expliquait que le félin ne cherchait qu'à sortir, là où l'ancien aurait passé la nuit à étudier ce phénomène.

    *Très bien …*

    Se résigna-t-il en se redressant. Il alla ouvrir la porte et le matou se glissa dans l'ouverture pour détaler.


    Le chat s'élança avec l'excitation d'un chaton. Il y avait ici mille odeurs inconnues qui lui donnaient presque le vertige. L'endroit était grand et ses couloirs et salles semblaient interminables. Il farfouilla ici et là, jouant parfois avec un seau, ou escaladant les machines de musculations.
    Des exercices éprouvants qui réveillèrent sa soif.
    Heureusement il sentait la présence de l'eau tout près. Il se lança sur la piste et en effet il arriva devant deux grands bassins. Le premier sentait le sel et il ne s'y attarda pas, le deuxième s'entait meilleur. Il s'allongea sur son bord en donnant des petits coups de pattes à la surface. Il remarqua alors quelque chose .

    °Humain ! Il y a un gros poisson ici ! Viens donc le pêcher pour le chat ! Viens, le chat le partagera avec toi car le chat est bon et généreux°

    C'est ainsi que Maximilien comprit qu'il pouvait aussi communiquer par la pensée par le félin sans l'avoir visuel. Et mieux que cela, il sentait instinctivement où se trouvait le chat …

    Il arriva à la piscine et remarqua alors une onde nageait sous les flots… Le poisson en question apparemment…

    *Ce n'est pas un poisson le chat.*

    °Vraiment ? Ca sent beaucoup pareil pourtant …°

    Le félin tourna la tête alors que l'humain s'accroupissait au bord du bassin, cherchant a capter le regard de la nageuse hybride.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosie Durant
Hybride hotu -- Porte parole du parti écologiste
avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 26
Localisation : Au milieu de la foule, c'est évident.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 27 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Détente et plus si affinité [Maximus]   Mer 28 Sep 2011 - 0:54

Essoufflée, Rosie s'était mise sur le dos en une parodie d'étoile de mer à quatre branches. Sa poitrine justement proportionnée et couverte d'écailles luisantes d'une couleur oscillant entre le gris et le bleu se soulevait au rythme des inspirations tandis que ses cheveux de feu qu'elle n'avait pas prit la peine d'attacher bougeaient autour de son corps de sirène, comme pris d'une vie propre. Les oreilles sous le niveau de l'eau, elle n'entendit guère la présence d'un homme dans la pièce. Elle ne le vit pas tout ne suite non plus, obstinée à fixer le plafond. Retrouver une respiration normale occupa toute son attention quelques minutes. Elle ne savait combien de temps elle avait tenu en apnée, mais était certaine d'avoir dépassé les soixante secondes. La dernière fois qu'elle avait atteint un tel état d'essoufflement, le chronomètre indiquait 1'7". Il faudrait qu'elle pense à se chronométrer une nouvelle fois quand elle réessayera...

La sirène quitta enfin sa position dorsale pour nager tranquillement vers le bord. Cette dernière apnée l'avait suffisamment épuisé pour qu'elle juge bon de sortir de l'eau et rentrer. C'est là qu'elle aperçut une silhouette masculine qui ne lui était pas inconnue, accompagné d'un félin. Vêtu d'un de ses éternels costards aux coupes italiennes, Maximilien Chevalerie l'observait. C'était la première fois qu'ils se retrouvaient en la présence de l'autre depuis l'Accident. Depuis qu'ils avaient frôlés la mort. Depuis qu'elle avait réellement eut l'occasion de constater que ce n'était pas par erreur qu'il avait été intronisé Ancien à la suite d'Octopus.

La politicienne détailla l'homme en face d'elle. Non, malgré les évènements passés, les changements de situation, il restait le beau brun à la carrure juste assez nerveuse qu'elle avait rencontré au Parc Kellerman. D'apparence il était toujours le directeur de TF1. Même auréolé de l'aura que les sujets confèrent à leur seigneur, Rosie ne pouvait se résoudre à le considérer complètement comme tel. Elle avait un esprit beaucoup trop égalitaire pour cela, sans compter le fait qu'elle le connaissait avant. Alors elle s'adressa à lui simplement, sans déférence ni moquerie :


" Bonsoir, Mr Chevalerie. Excusez-moi du temps que j'ai mis à me rendre compte de votre présence, je pensais être seule ici. "

Elle hésita un moment à la façon de s'informer de sa santé. Fallait-il faire comme si l'Accident n'avait pas eu lieu ? Ou alors qu'ils s'étaient déjà revu auparavant et que la question avait déjà été abordée ? Non, cela serait éluder le problème, nier les évènements. Si oublier le tunnel dans lequel ils s'étaient retrouvés coincés était ce à quoi elle aspirait, elle avait également conscience que ce n'était pas la bonne solution. La cellule psychologique qui avait été ouverte pour les victimes et dont les rendez-vous avaient été obligatoires lui avait apporté une aide précieuse dans l'acceptation de ce qui était arrivé. Elle avait dépassé le blocage dont elle avait fait preuve au début, et désormais seule restait la crainte de reprendre le métro un jour. Alors elle décida qu'elle pouvait aborder le sujet, de façon brève et superficielle, parce qu'il le fallait.

" Vous semblez bien vous être remit de l'Accident. Comment allez-vous ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximus
Ancien aquatique - Hybride Orque

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 27

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 111
Relations:

MessageSujet: Re: Détente et plus si affinité [Maximus]   Mer 28 Sep 2011 - 23:23

    Maximus n'avait pas bougé d'un pouce. Il avait suspendu tous mouvements alors que son regard suivait la forme sous marine, qui émergea dans un nuage de gouttelette.

    D'aussi loin qu'il remonte, il avait toujours apprécié les poissons. Et lorsque ses prunelles détaillaient la forme hybridée de la jeune femme, il ne pouvait que se retrouver hypnotisé par le miroitement éblouissant des fines équilles qui pailletaient son corps.

    L'eau jouaient avec elles, à un jeu de lumière dont il n'aurait sut se lasser même si devait y rester accrocher l'éternité… Parfois, il regrettait presque de ne pas avoir lui aussi une couche écailleuses sous sa forme hybride… Mais alors, il se rappelait la majestueuse nage de celles qu'on appelait encore à tord les baleines tueuses, et son cœur bondissait d'émotion, comme si il ne redevenait qu'un enfant face à son plus grand rêve.

    Mais qui pouvait se venter de n'avoir jamais jalousé dauphin ou autre cétacé, de l'aisance qu'ils avaient à fendre les eaux ? Qui n'avaient jamais rêvé d'explorer les océans, nageant à leur côté, partageant ce monde bleu et si méconnu qui faisait encore fleurir mille histoires fantastiques dans les plus grands esprits d'aventure ?

    N'avait-il pas été touché d'une chance inouïe de pouvoir lui, vivre se rêve que beaucoup oubliait en grandissant ?


    La sirène s'était à présent retournée sur le dos. Son souffle court était le seul à troubler le silence. La concentration qu'elle employait dans cette manœuvre de reprise de force intima à Maximilien le silence et le respect que l'on doit à tout sportif sortit de l'effort.
    Peut être se plaisait-il aussi simplement à la regarder sans qu'elle ne puise deviner sa présence …

    Rosie… Il lui arrivait encore d'avoir la conscience agitée en songea qu'il avait fait d'elle un simple appât. Cela, pourtant, n'avait il pas été nécessaire, et surtout efficace, puisque Khénory croupissait sous les barreaux en ce moment même ?

    Alors pourquoi lui arrivait-il encore de penser que même la vie qu'il lui avait sauvée dans le métro ne suffisait pas à racheter sa faute …?

    Elle roula sur le ventre, et croisa son regard. Sa réflexion lui échappa, et il se redressa au bord du bassin et lui sourit.


    °Tu avais raison humain, ce n'est pas un poisson. C'est une humaine… Dommage, le chat aurait bien mangé un poisson bien gras…°

    Sur cette intervention, le félin se pencha au bord et lapa doucement l'eau en se désintéressant de la sereine.

    " Bonsoir, Mr Chevalerie. Excusez-moi du temps que j'ai mis à me rendre compte de votre présence, je pensais être seule ici. "

    -"Monsieur Chevalerie ?" Il me semblait pourtant que nous étions mit d'accord pour laissez le formalisme de côté et que vous m'appeliez "Maximus", Rosie.

    Répondit-il d'un ton léger dans lequel il était impossible de déterminé si il dissimulait une remontrance quand au fait qu'elle ne s'était pas adressée à lui par son nom d'ancien, ou si il s'était juste contenté d'une réflexion amicale.

    Il croisa ses bras dans son dos alors qu'elle s'enquit de sa santé :

    " Vous semblez bien vous être remit de l'Accident. Comment allez-vous ? "

    L'accident… Il en avait encore un souvenir net qu'il garderait surement longtemps, pourtant contrairement à beaucoup présent ce jour là, il n'avait eut que très peu de séquelles.
    Une épaule démise, était le seul dommage physique à déplorer. Quand aux dommages mentaux, ils étaient quasi nuls. Bien évidemment, au début il avait pensé que le choc se déclarerait plus tard. Qu'une nuit il se réveillerait en sueur, et qu'il éprouverait le désir de pleurer le sang et les vies qui s'étaient consumés ce jour là. Mais rien n'était venu. Il s'était cru monstre, mais finalement il avait comprit qu'il ne lui restait plus une larme à pleurer…
    Il avait certes encore à perdre, mais il avait déjà tellement perdu que l'accident n'avait pas été plus traumatisant que ça. Que craint une maison d'une tempête quand elle a déjà été ravagée par une tornade ? Rien.
    Il en était pareil pour le cœur de Maximilien. Il n'avait pas pleuré les vies des humains perdu se jours là, car ses larmes ne pourraient plus couler qu'avec le sang de son peuple…

    -Je me porte bien, mais j'évite le métro à présent. Et je constate qu'il en est de même pour vous, votre cheville est apparemment entièrement remise !

    Répondit-il sans s'épancher outre mesure sur l'incident.

    -Je ne m'attendais pas à trouver quelqu'un aux piscines par cette heure… Même si en toute logique, vous devez avoir un emploi du temps au moins aussi plein que le mien et des heures de détendes qui ne se commencent que la nuit tombée…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosie Durant
Hybride hotu -- Porte parole du parti écologiste
avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 26
Localisation : Au milieu de la foule, c'est évident.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 27 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Détente et plus si affinité [Maximus]   Ven 30 Sep 2011 - 0:01

Le chat lapait tranquillement l'eau de la piscine, profitant de l'absence de clore. Accroupit à ses côtés, Maximus la salua à son tour. La sirène termina de s'avancer vers eux, nageant lentement. Seule sa tête sortait de l'eau alors qu'elle battait doucement de la queue pour rester en place.

" Je me porte bien, mais j'évite le métro à présent. Et je constate qu'il en est de même pour vous, votre cheville est apparemment entièrement remise !
- La médecine fait des miracles aujourd'hui.
- Je ne m'attendais pas à trouver quelqu'un aux piscines par cette heure… Même si en toute logique, vous devez avoir un emploi du temps au moins aussi plein que le mien et des heures de détendes qui ne se commencent que la nuit tombée…
- Moi non plus à vrai dire. Mais après tout, nous devons avoir des emplois du temps professionnels semblables. "

Rosie n'avait pas usé de l'adjectif pour rien. Elle était consciente que son rôle d'Ancien ajoutait nombre de charges à ses journées. Et à cet égard, elle se demanda si il valait mieux pour elle de partir. Après tout elle avait bien nagé, et promis à Sam de l'appeler assez tôt dans la soirée. Mais en même temps, elle avait l'occasion de parler seule à seule avec lui. Le respect naturel de la rousse entrait en conflit avec le sans gêne et l'ambition qu'elle avait développé au contact du monde politique.

Elle finit par se décider pour une solution intermédiaire. Après tout elle n'était pas au travail, et elle ne voulait pas se lancer dans une joute verbale. Comme à tout le monde il lui arrivait d'être mentalement fatiguée d'une journée de travail. Alors la sirène bougea de sa position et rejoint le bord du bassin, évitant le côté où était le chat. Sous forme hybride certains instincts animaux passaient le filtre de sa raison humaine, lui conseillant d'éviter les prédateurs. Et le félin en était un pour elle. D'un coup, elle se hissa sur le rebord et s'assit toujours sous forme de sirène. Le contact de l'air sur sa queue était étrange, tandis qu'il faisait frissonner sa peau.


" Ce QG n'a pas le charme de l'Ancien, mais les piscines y sont mieux... Nager y est plus agréable. Enfin j'imagine que vous le savez. "

Rosie parlait doucement et clairement, mais l'essoufflement se faisait toujours sentir dans ses mots. Elle avait vraiment forcé cette fois, et avait un peu de mal à récupérer totalement. Un imperceptible sourire ironique apparu à ses lèvres quand elle songea que l'âge se faisait sentir. Si à vingt-sept ans elle pensait déjà à cela, elle n'avait pas finit. Etre sortie de l'eau lui faisait tout de même un bien fou. Sa cage thoracique n'était plus comprimée par la pression aquatique et désormais le diaphragme commandait les inspirations et expirations sans effort superflu.

Etre à l'air libre devint trop insupportable sous sa forme de sirène. Non pas que la sensation fut douloureuse, mais inconfortable plutôt. Elle était un être appartenant à l'élément liquide après tout. Ses paupières recouvrirent ses iris vert opaline pendant que son corps se transformait. La queue se divisa en deux, en une parodie de jambes où les moitiés de ce qui fut la nageoire caudale faisaient office de pied. La colonne vertébrale s'était raccourcie au même moment, et les os du bassins et des jambes se formèrent. Virent ensuite les organes, muscles, vessie, utérus, entre autres. Moment de magie pure où le corps faisait son choix entre l'homme et l'animal. Lorsque Rosie rouvrit les yeux, elle était totalement humaine. Et avait froid. Elle se leva pour aller chercher sa serviette sur un banc non loin du bord du bassin et se sécha brièvement. Finalement, elle revint s'asseoir de façon à avoir les pieds dans l'eau et caressa le chat noir qui s'était posé à ces côtés.


" J'aime venir nager ici. Et ainsi je peux m'entraîner un peu. Votre maîtrise de l'eau est tout simplement impressionnante. Moi qui commençait à être fière de ce que je faisais, on peut dire que vous m'avez remise à ma place. "

La belle rousse parlait avec légèreté, évoquant une nouvelle fois l'Accident sans s'y attarder. Elle avait apprécié que Maximus fasse de même, elle n'allait pas revenir dessus. Étrangement, elle s'était décidée à rester un peu parler avec son Ancien. La fatigue refluait et puis les quelques conversations qu'elle avait eu avec l'homme lui avaient été agréables. Elle eut un petit gloussement à la fin de sa phrase, signe d'auto dérision, avant de reprendre :

" J'avais dû suspendre mon entraînement cet été, et le reprendre m'a fait un bien fou. Je ne sais pas s'il en est de même pour vous, Maximus, mais ces dernières semaines ont été sacrément chargées. Venir oublier nos vies humaines et être hybride ou animal est un apaisement. "

Rosie se trouvait bavarde ce soir là. Son éternel sourire aux lèvres, elle se laissait aller à badiner avec un homme en qui elle avait confiance. Le chat bougea, la présence de l'eau ayant sûrement finit par lui faire horreur, et s'éloigna un peu en trottinant, la queue levée en point d'interrogation.



[Edit : Et ba voilà ! Comme quoi écrire avec un mal de tête est tout sauf productif x) .]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximus
Ancien aquatique - Hybride Orque

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 27

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 111
Relations:

MessageSujet: Re: Détente et plus si affinité [Maximus]   Mar 4 Oct 2011 - 22:37

    Du regard Maximus suivit la nage souple de Rosie jusqu'à ce qu'elle se hisse au bord pour s'extirper des eaux De sirène elle passa à humaine, sa nageoire se transforma en des deux jambes grandes et fuselées, sa poitrine écaillée reprit une forme commune, se dissimulant timidement sous le haut de son maillot, et les branchies se refermèrent.
    Ce genre de transformation était connu de Maximilien, mais il sentait la curiosité du chat entièrement absorbée par ce phénomène… Il en retint un sourire.
    A l'aise, la jeune femme se leva pour aller chercher sa serviette. Par respect l'ancien continua de fixer la surface de l'eau, bien que la vue de son échine élancée n'aurait rien eut de désagréable…

    " J'aime venir nager ici. Et ainsi je peux m'entraîner un peu. Votre maîtrise de l'eau est tout simplement impressionnante. Moi qui commençait à être fière de ce que je faisais, on peut dire que vous m'avez remise à ma place "

    Entama-t-elle la conversation tout en caressant le chat qui se laissait volontiers faire…

    -Je n'ai que le mérite d'avoir prit le temps de m'entrainer. Avoua-t-il avec une modestie mesurée.

    -Vous savez, je suis né avec ce pouvoir et j'ai eut plus de la vie d'un homme pour l'étudier et le façonner… Mais puis-je vous dire un secret ?

    Il baissa le ton, se pencha vers elle un sourire sur les lèvres.

    -Je ne suis qu'un novice en comparaison avec ce qu'Octopus elle-même faisait…

    Il se redressa et laissa glisser son regard sur l'eau du bassin qui se calmait doucement… Parler de l'Ancienne sans avoir un nœud à la gorge était quelque chose de nouveau pour lui, mais non moins agréable… La blessure se refermait. Son sourire n'avait pas quitté ses lèvres.

    -Vous savez, votre niveau est loin d'être médiocre. Pour avoir vu à l'œuvre je dois dire que vous m'avez impressionné. Comme pour votre façon d'utiliser votre charisme … On sent que vous n'avez pas été élevé dans la peur de ce que vous êtes …

    Beaucoup d'hybride à l'âge de Rosie usaient très mal de leur pouvoir, car en réalité combien avaient eut un jour l'occasion de les utiliser et de se familiariser avec leur forme hybride ? Peu … Trop peu. Voilà le paradoxe. Dans la ville hybride elle-même, les hybrides préféraient vivre comme des humains.

    Rosie, elle, affichait fièrement son hybridité. Elle était fière d'être ce qu'elle été, et Maximus retrouvait un peu de lui dans cette façon de penser. D'ailleurs, ce n'était pas le seul point commun qu'ils partageaient… A bien y regarder, ils étaient nés avec les mêmes capacités, et l'un comme l'autre avaient embrassé une carrière à responsabilité.
    Pourtant, il sentait qu'au delà de cela, certaines différences les rejetaient à des pôles opposés. Elle vibrait d'une énergie continuelle. Sa motivation était sa force, là où la sérénité était celle de l'ancien.


    " J'avais dû suspendre mon entraînement cet été, et le reprendre m'a fait un bien fou. Je ne sais pas s'il en est de même pour vous, Maximus, mais ces dernières semaines ont été sacrément chargées. Venir oublier nos vies humaines et être hybride ou animal est un apaisement. "

    Une nouvelle fois, il se retrouva dans ses paroles. Comme elle, il apprécier devenir ce qu'il était vraiment : un hybride orque.
    Sa taille animale l'obligeait à partir en mer pour se plonger dans sa peau animale, mais il avait toujours apprécié ce corps là aussi : Puissant, majestueux, aquatique …

    °Le chat veut chasser.°

    Le félin avait coupé la réflexion de l'ancien et s'éloignait déjà. Maximilien ne craignait pas pour lui. Il respectait l'indépendance du chat et le savait apte à ne pas se mettre en péril, ainsi se concentra-t-il plus sur la politicienne.

    -Vous venez souvent nager alors ? Lui demanda-t-il.

    C'était un désir qu'il pouvait comprendre, lui aussi aimait cela. C'était d'ailleurs l'une des seules activités qui lui permettait de se vider la tête, mais il apprécier toujours plus les bassins vides et une nage solitaire. Ce qui expliquait aussi en partie pourquoi il préféré venir au Q.G le soir tombé.

    -Dites moi si je me trompe mais … Vous semblez assez épuisé de votre apnée, pourtant il m'a semblait remarquer que vous possédiez des branchies sous votre forme hybride. Ne sont-elles pas fonctionnelles ?

    Respirer sous l'eau. Voilà le premier pouvoir qu'Octopus lui avait transmit… Il se souvenait encore tellement bien de la scène…

    °°°°°

    Il commençait à peine sa formation auprès de l'ancienne. A l'époque il n'avait pas de lien particulier avec elle, et il se comportait non comme son cousin, ou son second, mais simplement comme son élève. Attentif et calme, il l'écoutait parler, raconter, enseigner…
    Aujourd'hui elle lui expliquait l'importance de pouvoir respirer sous l'eau, car disait-elle cela permettait de profiter un maximum d'une plongée.

    Avec délicatesse elle lui avait prit une main et plongé son regard dans le sien.

    -L'humain terrestre n'a pas à se questionner pour respirer… Il faut que cela soit la même chose pour toi. Si tu dois me succéder un jour, il te faut dominer l'élément aquatique mieux que personne, et pouvoir t'y déplacer comme sur terre

    Elle avait parlé avec cette voix pleine de sagesse et il s'en été presque retrouvé hypnotisé… Mais soudain il l'avait vu dégainer un couteau pour lui ouvrir la paume dans toute la largeur sans autre forme de procès ni hésitation. La douleur aigüe l'avait fait reculer, et il avait arraché sa mainde son emprise la plaquer contre son torse alors que le regard qu'il lui avait lancé à mettait ouvertement en doute sa santé. Pourtant Celle-ci s'était contentée de sourire, et d'hausser les épaules pour lui répondre :

    - Si je t'avais dit qu'il me fallait ton sang tu aurais été réticent.[/center]

    Même pas vrai ! Il n'était une chochotte ! Il s'était sentit vexée qu'elle pense cela de lui, pourtant lorsqu'elle avait éclaté de rire devant sa mine boudeuse, pour ensuite lui saisir le bras et l'emmener avec enthousiasme, sa tête s'était vidée de toute vexation et il l'avait suivit le cœur léger.

    °°°°°

    -Savez vous qu'il existe une capacité aquatique qui pourrait vous permettre de nager sans avoir besoin de reprendre votre respiration ?

    Il avait chassé le souvenir pour se concentrer sur Rosie. Transmettre un savoir. Une fonction importante du rôle d'ancien, pourtant il ne l'avait encore jamais exercé … Craignait-il d'échoué ?
    Lui qui avait toujours subit le rituel, était-il prés à l'initier cette fois ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosie Durant
Hybride hotu -- Porte parole du parti écologiste
avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 26
Localisation : Au milieu de la foule, c'est évident.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 27 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Détente et plus si affinité [Maximus]   Jeu 3 Nov 2011 - 11:34

L’Ancien semblait lui aussi fatigué de sa journée, et discuter de tout et de rien avec une de ses sœurs dû lui paraître agréable. Du moins c’est ainsi que Rosie interpréta les réponses du bel homme debout à ses côtés. Le chat parti, elle leva la tête vers lui et en contemplant ses traits à peine marqués par le temps. Sans qu’elle ne sache pourquoi, elle se demanda quel était son véritable âge. Cette pensée incongrue la fit sourire. Depuis quand s’intéressait-elle à ces choses ? Non pas qu’elle ne se soit jamais posé la question, mais cette fois la curiosité était plus présente qu’auparavant.

« Vous venez souvent nager alors ? demanda Maximus, extirpant la rousse de sa petite rêverie digressive.
- Au moins une fois par semaine, plus si je peux. Cela n’arrive malheureusement pas assez souvent à mon goût. »

Il y eut une petite pause durant laquelle les deux hybrides écoutèrent les légers clapotis de l’eau des deux bassins. Maximilien contemplait le vide, prit lui aussi de rêverie. Loin de s’en offusquer la jeune femme en profita pour faire de même. Ce genre de laisser aller reposait son esprit fatigué d’une journée de labeur.

« Dites moi si je me trompe mais … Vous semblez assez épuisé de votre apnée, pourtant il m'a semblait remarquer que vous possédiez des branchies sous votre forme hybride. Ne sont-elles pas fonctionnelles ?
- A mon grand regret, non. C’est pour ça que je fais de l’apnée.
- Savez vous qu'il existe une capacité aquatique qui pourrait vous permettre de nager sans avoir besoin de reprendre votre respiration ?
- Je suis loin d’être fille unique. Mes frères et sœurs ont tous des capacités et des formes hybrides différentes. Certains n’éprouvent aucuns soucis à respirer sous l’eau grâce à des branchies opérationnelles, tandis que si j’ai le malheur de tenter la chose, mes poumons se remplissent d’eau. Ma sœur cadette, Maeva, est un cas particulier. Elle n’a beau avoir qu’un nez humain, elle est capable de rester des heures et des heures sous l’eau. Vous parlez bien de ce pouvoir, pas vrai ? »

Rosie avait raconté tout cela d’une voix où perçaient affection et nostalgie. Elle n’était guère rentrée chez elle cette année, et n’avait pu que prendre des nouvelles de sa famille par téléphone. Il lui tardait de prendre quelques jours pour la prochaine réunion familiale. Seule Maeva était passée la voir dernièrement. Maeva qui pouvait respirer sous l’eau. La politicienne ne savait si une pointe de jalousie s’était mélangée ou non à son explication. Car si tout le monde dans sa famille s’extasiait sur sa maîtrise de l’eau, la rousse aurait volontiers échangé ce pouvoir contre celui de sa petite sœur. Avoir la capacité de ne faire qu’un avec son élément sous forme hybride était un rêve qui ne s’était pas réalisé pour elle, la condamnant à rester à la surface.

Pourquoi Maximus lui parlait-il de cela ? Même exténuée après une journée de travail, Rosie savait que l’homme était lui aussi un politicien. S’il avait pu aborder le sujet des branchies par curiosité, la suite était moins naturelle. Il aurait abordé la chose différemment s’il improvisait la discussion au fur et à mesure. Là, il dirigeait la conversation et se renseignait sur les acquis de la jeune femme pour pouvoir mieux l’y amener. Décidément, être dans le métier ôtait tout mystère et changeait la perception qu’elle avait des discussions. Etudiante, la rousse avait suffisamment entendu d’amis en fac audio-visuelle se plaindre de ne plus apprécier d’aller au cinéma pour savoir que cet état de fait était commun à tous.


« Pourquoi une telle question ? »

Jouer au chat et à la souris ne l’intéressait pas ce soir, pas sur ce sujet en tous cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximus
Ancien aquatique - Hybride Orque

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 27

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 111
Relations:

MessageSujet: Re: Détente et plus si affinité [Maximus]   Ven 4 Nov 2011 - 23:18

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Détente et plus si affinité [Maximus]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Détente et plus si affinité [Maximus]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [LIEU] Tente d'Accueil et de Formation de Mont-Aiguille
» [RP] tente d'hopital de campagne du campement mont aiguille
» Responsable des niveaux 3 de votre ville, cela vous tente?
» [WIP] Mon titan Warhound: Lupus Maximus v2
» Débutant pour conseils et plus si affinités (heu non ça on vire)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Parisiorum - ou quand le mythe devient réalité... :: Le Jeu : Paris :: Cité de l'air et de l'espace :: Premier sous sol :: Salles des piscines-
Sauter vers: