Forum RPG futuriste se déroulant dans la ville de Paris.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un loup dans la ville [Adhemar mon sauveur]

Aller en bas 
AuteurMessage
Nelïya Fox

avatar

Messages : 788
Date d'inscription : 08/03/2009
Age : 27
Localisation : Dans tes rêves beau gosse ...

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans physiquement
Relations:

MessageSujet: Un loup dans la ville [Adhemar mon sauveur]   Jeu 15 Sep - 13:07

    Paris. Ville ou jungle ? On ne saurait dire…

    C'est à l'ombre d'un de ses grands buildings que la louve s'était refugiée.
    Dans une ruelle à peine fréquentée, à côté d'une large bene à ordure elle était allongée, le ventre à même le béton froid et elle reprenait des forces. Le soleil l'avait épuisé… Si certaines machines marchaient à l'énergie solaire, le corps de la louve lui semblait être fait un métabolisme bien différent. Le soleil abosrbait son énergie, s'insinuait dans sa fourrure pour percer sa peau et épuiser ses muscles.
    Elle roula sur le côté en poussant un soupir. Il faisait chaud. Trop chaud, et même son pelage d'été ne l'aider pas. Elle avait soif. Mais où boire à l'abri des regards de ses bipèdes qui ne lui éveillaient que de la méfiance ? Il y avait bien cette flaque d'eau croupie, mais son odeur acre avait repoussé le nez fin de l'animal, et anesthésié sa soif. Il faudrait attendre la nuit.

    Son ventre quand à lui était plein. Les pigeons de villes, volatiles aussi stupides qu'ils étaient gras, constituait dans proie de choix et en abondance, et si par fantaisie elle désirait autre chose, les poubelles de restaurant étaient toutes aussi nutritives.

    Elle ferma les yeux. La solitude lui pesait. Une louve n'est pas faite pour vivre seule. Et bien que jusque là elle ait réussît à survivre sans meute son instinct lui soufflait que c'était une situation anormale à laquelle elle devait remédier.

    Mais il n'y avait pas de loup ici. Seulement des canidés bien souvent attachés à une corde que tenait l'un des bipèdes… Il n'y avait pas l'un sans l'autre, comme si leur meute s'était fait au-delà de leur appartenance à des espèces dissemblables…

    Elle ferma les yeux. Les oreilles à l'affût. Elle ne voulait pas penser à toutes ses observations… Elle devait simplement être louve. Manger, chasser, dormir … Tout cela constituait à présent sa seule source de tracas, et bientôt même si elle ne trouvait pas de meute, elle établerait son territoire dans cette jungle moderne qu'était la vie hybride.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adhemar Mikalus
Hybride panthère noire | Antiquaire | Blackat's
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 01/09/2011
Age : 47
Localisation : Dans le Paris chic en général

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 30 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Un loup dans la ville [Adhemar mon sauveur]   Ven 16 Sep - 0:50

Faisant suite à la veille, cette matinée s’était plutôt bien passée pour ce cher Adhémar, en quête de contact avec l’ancienne de sa caste d’hybride, il avait décidé de se rendre au Zoo de Vincennes. Bien qu’artificiel, les décors et les animaux sauvages demeuraient pour lui, sans nul doute pour son aînée, une source d’attraction sans limite, en particulier la section réservée aux félins. Comme subjugué et hypnotisé par ses familiers dont il partageait une partie des gènes et des instincts de prédation. Certes il n’avait croisé aucun semblable, il avait juste ressentit sa partie animale ressortir au contact des odeurs qui se répandaient partout autour de lui, les effluves des Phéromones d’une panthère avait même stimulé certaines ardeurs qu’il pensait avoir disparu…

Avançant dans la volonté de contrôler sa nature, non qu’il désire la refoulée, mais Adhémar souhaitait garder le contrôle sur sa vie et ses agissements sans que sa part animale en vienne à s’imposer. Agacé mais convaincu, il n’avait plus le choix et devait écouter ses parents en suivant l’initiation que tous les membres de sa famille. Déambulant dans les rues sans but précis, il contemplait les vieux immeubles en plongeant dans ses songes et ses rêveries, ses pas s’alignaient dans une marche qui le guida dans des quartiers qu’il n’avait pas l’habitude de fréquenter. Non qu’il était « snob » et que l’estime qu’il avait de lui le rendait arrogant, il préférait simplement côtoyer un univers familier et dans lequel il se sentait en harmonie…

Brusquement une odeur flottait dans l’air, sauvage et emplis d’une détresse dont la chaleur étouffante qui s’abattait sur Paris ne faisait qu’en amplifier la force, Adhémar fût aspiré par celle-ci et se détourna de la voie qui l’amenait vers le métro, source d’un retour à ses habitudes. Guidé par ses senteurs, il chemina dans des ruelles dans lesquelles il n’aurait ordinairement jamais mis les pieds, mais qui cet après-midi réveillait son cœur d’aventurier. Allongé sur le sol, un chien… non, un loup… oui, un loup comatant entouré des déchets et des poubelles qui débordaient des abus humains et des conséquences de leur société de consommation. Adhémar s’accroupit prudemment en tendant le plat de sa main en signe de non agression, arborant un large sourire qu’il voulait le plus ouvert dans un même but d’établir une confiance avec l’animal visiblement en détresse sévère…


« N’ai pas peur, je ne te veux aucun mal …. Veux-tu que je t’aide ? »

** Curieuse sensation… apparemment c’est une femelle… mais … on dirait qu’elle est comme moi… **

Télépathie _ Tu me sembles être comme moi, bien que je n’en sois pas sûr. Je désire t’aider, mais pas contre ta volonté…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelïya Fox

avatar

Messages : 788
Date d'inscription : 08/03/2009
Age : 27
Localisation : Dans tes rêves beau gosse ...

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans physiquement
Relations:

MessageSujet: Re: Un loup dans la ville [Adhemar mon sauveur]   Sam 17 Sep - 19:25

    C'est le son d'une marche franche qui fit dresser l'oreille de la louve. Piochant dans ses réserves, elle ouvrit les yeux et se redressa vivement, parcourant de ses prunelles jaunes la ruelle qu'elle avait crue déserte. Sa truffe capta l'odeur de l'humain avant que ses yeux ne le voient.

    Il dégageait un parfum fort et musqué, typiquement dégageait par les mâles. Si elle s'y attardait avec plus de concentration, elle pouvait aussi déceler un arôme plus délicat et discret qui aurait rappelé à sa forme humaine la bibliothèque de son enfance…

    Ce qui l'intéressait surtout s'était de na pas déceler la moindre effluve de sang ou de charogne, qui aurait peut être indiqué un danger…
    Elle arrêta là son analyse, se désintéressant totalement du bleuté irréel de ses prunelle et de la sculpture virile de sa silhouette que sa forme humaine se serait plus à "mater" rien que pour le plaisir des yeux.

    Il ne semblait pas dangereux… Il approchait pourtant directement sur elle. Elle se redressa, prête à partir. Il s'arrêta et s'agenouilla, présentant une main vers elle.

    Si elle n'aurait eut aucune raison de s'attaquer à lui, puisqu'elle avait le ventre plein et qu'il semblait posséder une santé qui aurait fait de lui une proie difficile, il avait pourtant eut un bon reflexe de ne pas continuer à la dominer de toute sa hauteur… Par ce geste il avait attiré son attention et capté sa curiosité.

    Il s'adressa à elle. Des mots qu'elle avait connus un jour et dont elle rejeter le sens aujourd'hui… Pourtant la caresse de sa voix ne fit qu'accroître son intérêt et diminuer sa méfiance.

    Elle tendit la truffe vers lui.

    " Tu me sembles être comme moi, bien que je n’en sois pas sûr. Je désire t’aider, mais pas contre ta volonté…"

    Elle sursauta et fit un écart, relevant légèrement les babines dans une attitude peu amicale… Il s'agissait bien de la première fois qu'une voix se mettait à résonner à même sa propre tête, sans cheminer par ses oreilles… Cette bizarrerie ne lui plaisait pas du tout ! Surtout que cette fois, ses paroles avaient trouvé un sens, réveillé de vieux souvenirs…
    Il lui semblait à présent évident de formuler le langage de ses bipèdes par pensée. D'ailleurs il lui semblait qu'elle avait toujours su le faire … Anglais... Français. Ces langues avaient un jour existé pour elle. Elle était née sur le premier territoire pour parler la première langue, elle avait migré en France avec sa ... Meute ? Famille ? Souvenirs lupins et humains s'entre-croisaient sans qu'elle n'arrivent à déceler le sens de chacun...
    Elle répondit par cette même télépathie sur un ton, si tenté que les pensées puisent avoir un ton, sec :

    *Je ne suis pas comme toi homme. Get out of my head !*

    Elle secoua la tête comme pour chasser un insecte, laissa filer un grognement presque semblable à un grommellement humain.














Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adhemar Mikalus
Hybride panthère noire | Antiquaire | Blackat's
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 01/09/2011
Age : 47
Localisation : Dans le Paris chic en général

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 30 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Un loup dans la ville [Adhemar mon sauveur]   Mer 21 Sep - 15:22

Adhémar avait essayé d’ouvrir une communication avec l’animal sauvage allongé en face de lui, malheureusement il n’était guère expérimenté dans ce domaine. Sa culture dans ce type de relation demeurait télévisuelle par le biais de documentaire qui lui arrivait parfois de regarder. Autant dire que ses connaissances se résumaient en de brèves règles simplistes, pour ne pas dire ridiculement inutile. Il s’était efforcé de se montrer patient et moins imposant pour éviter un rapport de force dont le fruit serait le contraire du résultat escompté…

Télépathie _ *Je ne suis pas comme toi homme. Get out of my head !*

La réaction vive et défensive de la belle « canis lupus » lançait un message clair à son interlocuteur, elle ne le connaissait pas et elle lui faudrait plus que de jolies paroles d’apaisement pour la rassurer. Tendant toujours la main pour rassurer la louve, Adhémar comprît qu’il avait commis un impair en communiquant par télépathie et qu’il serait encore plus stupide de se métamorphoser dans l’état de nervosité dans lequel se trouvait le beau canidé. La voyant allongé, notre antiquaire avait supputé une blessure et/ou un état de détresse physique important, hors la prompte remise sur ses pattes de la créature laissait comprendre tout le contraire.

Conscient de son erreur, il lui suffit d’une confirmation télépathique pour entreprendre une démarche différente, car ainsi agenouillé, il aurait aisé à la louve de lui sauter dessus en l’attaquant à la gorge. Il fallait rétablir le contact par le début de toute relation, les présentations…


** Quel idiot tu fais avec tes gros sabots !… **

« Non ! Non !... N’ai pas peur, je ne voulais que te rassurer et nullement t’effrayer plus … Si tu ne souhaites pas mon aide ou que tu n’en as pas le besoin, je ne m’en offusquerai pas… »

Prenant un risque important, Adhémar recula de quelques pas avant de se relever et de s’éloigner de la créature qui était apparemment en bonne santé et ne voyait pas d’un bon œil l’intervention du maladroit hybride. Dressant toutefois son ouïe et son odorat au maximum de leur capacité sous cette forme humaine, il chemina à l’opposer de la louve qui ne désirait pas sa compagnie, ce que lui-même très solitaire de tempérament compris très facilement sans se sentir blesser dans son orgueil…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelïya Fox

avatar

Messages : 788
Date d'inscription : 08/03/2009
Age : 27
Localisation : Dans tes rêves beau gosse ...

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans physiquement
Relations:

MessageSujet: Re: Un loup dans la ville [Adhemar mon sauveur]   Jeu 22 Sep - 11:01

    Sous la réponse courroucée de la louve, l'homme adopta une attitude défensive. Elle l'observa reculer avec un certain soulagement. Il avait comprit le message, ce qui n'était pas toujours le cas avec ces bipèdes. Au moins, lui, elle n'aurait pas besoin de le mordre.

    " Non ! Non !... N’ai pas peur, je ne voulais que te rassurer et nullement t’effrayer plus … Si tu ne souhaites pas mon aide ou que tu n’en as pas le besoin, je ne m’en offusquerai pas…"

    Comme la vase qui remonte une fois qu'on ait agité l'eau, la compréhension du langage humain était revenue à la surface après l'intrusion du lien télépathique.
    Elle avait comprit chaque mot, et le sens complet de ces phrases…

    Elle secoua la tête, avant de planter son regard sur lui.
    Elle avait toujours aussi chaud, et le soleil l'épuisait toujours autant…
    Sa langue pendante lui semblait lourde et pâteuse, et son palais trop sec…
    Cet homme, pour une raison qu'elle ne comprenait pas vraiment désirait l'aider. Etait-il lui aussi un solitaire qui connaissait les désagréments de la solitude ?
    Son instinct de louve lui commandait de subvenir à ses besoins rapidement, et sa raison humaine lui conseiller de profiter de l'aide et de l'altruisme de cet homme car elle n'était pas prête d'en rencontrer un de si aimable avant longtemps…


    *J'ai chaud et j'ai soif, si tu peux m'emmener là où je pourrais boire et me reposer au frais je veux bien de ton aide *

    Répondit-t-elle, usant de sa pensée pour formuler des phrases que sa gueule canine ne pouvait pas exposer. Elle fit un pas en avant laissant entrevoir l'espoir de pouvoir étancher sa soif par un battement moue et régulier de la queue.



Dernière édition par Nelïya fox le Ven 23 Sep - 19:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adhemar Mikalus
Hybride panthère noire | Antiquaire | Blackat's
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 01/09/2011
Age : 47
Localisation : Dans le Paris chic en général

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 30 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Un loup dans la ville [Adhemar mon sauveur]   Ven 23 Sep - 12:46


Alors qu’Adhémar s’éloignait de la louve, il la sentit se relever sans pour autant se penser en danger, il tourna la tête afin d’appréhender la véritable détresse de la créature sauvage en demande d’une aide rarement sollicitée par ses congénère. Rassuré par cette dernière sur l’acceptation d’une compagnie temporaire et ponctuelle, la belle canidé bien qu’à l’abri de tout danger mortel souffrait d’une insolation dont une coupe d’eau deviendrait la solution salvatrice. Les sens à l’écoute, Adhémar se retourna en quête d’un indice que le museau de la louve afficherait avec la clarté de l’eau de source, il laissa apparaître un large sourire qu’il voulait le plus apaisant possible, quand il reçu la sollicitation attendue…

Télépathie _
* J'ai chaud et j'ai soif, si tu peux m'emmener là où je pourrais boire et me reposer au frais je veux bien de ton aide *

Curieusement après avoir pris ses distances par rapport à Adhémar, effrayée qu’elle avait été par l’usage de la télépathie, bien que non surpris, il fût amusé d’être contacté par ce moyen de communication. Plus qu’improbable, il aurait été impossible avec une physiologie de canidé de l’entendre s’exprimer avec le langage humain. Maintenant confirmer dans la nécessité de mon aide, je me retournai toujours souriant tout en réfléchissant sur la solution que je pouvais lui apporter alors que je n’étais pas dans mon quartier et que je connaissais mal celui où nous nous trouvions. Première chose à faire, se présenter l’un à l’autre pour facilité tout élaboration d’un plan…

« Commençons par se présenter, je me nomme Adhémar et je ne réside pas dans ce quartier, j’en connais donc mal les lieux publics où tu pourrais t’abreuver… »

Notre antiquaire se montrait sous un angle bien peu engageant, il avouait être aussi perdu que la louve dans cet environnement. Il s’était toutefois présenté afin d’adoucir leur contact, pas convaincu que cela suffirait, mais qu’il s’agissait du minimum pour instituer un climat et un début confiance dans une relation naissante. N’avançant plus pour ne pas donner l’impression de lui forcer la main, il regardait la louve en interrogeant des yeux si celle-ci acceptait de lui accorder une confiance préliminaire à tout projet. Cependant, Adhémar se devait de lui décrire son idée pour résoudre le petit problème du moment…

« J’ai une solution pour ta soif et te rafraichir sur un petit laps de temps en attendant de trouver une solution de longue durée… mais il va falloir que je te fasse passer pour un chien, plus précisément mon chien… »

Evident que sa réaction n’allait pas être un enthousiasme immédiat et débordant d’allégresse, Adhémar se devait d’exposer cette partie de son idée, car de l’acceptation de celle-ci par la louve dépendait la poursuite de son plan. Ayant entendu un bruit, l’antiquaire se redressa et observa la ruelle vers ses deux extrémités le regard inquiet, car la conversation entre la louve paraîtrait plus que bizarre pour une personne de passage. Cela lui permit aussi de se rendre compte de la misère et de l’état de délabrement de certains quartiers de Paris, comprenant de moins en moins les opposants aux différents projets de rénovation proposée pour la capitale. Reportant son attention sur la belle créature sauvage, il prit la décision d’expliquer son plan pour faire accepter sa demande…

« Je me doute que tu ne veuilles pas être confondu avec un canidé domestique, mais il y a une idée derrière cette proposition. A quelques centaines de mètres d’ici, je connais un café qui tolère les animaux de compagnie du moment qu’ils soient accompagnés, il est climatisé et surtout je pourrais te commander une écuelle remplie d’eau fraîche… Je te laisse choisir cette solution rapide et qui ne te force à ma compagnie que pour un très bref moment, car sinon l’a seule autre solution est que tu viennes avec moi jusqu’à mon domicile et que tu montes donc dans une voiture… A toi de décider !… »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelïya Fox

avatar

Messages : 788
Date d'inscription : 08/03/2009
Age : 27
Localisation : Dans tes rêves beau gosse ...

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans physiquement
Relations:

MessageSujet: Re: Un loup dans la ville [Adhemar mon sauveur]   Ven 23 Sep - 19:48

    Le bipède parla beaucoup. Plus, d'ailleurs, que de choses qui intéressaient vraiment la louve.
    Elle écouta donc avec un pragmatisme canin qui la fit s'attarder uniquement sur les solutions que l'homme pouvait lui apporter, zappant donc la moitié de son discours, bien que sa conscience humaine l'obligea à mémoriser l'identité de cet individu.

    S'il parlait de longue durée, elle n'y voyait pas l'utilité. Elle avait soif et chaud aujourd'hui et c'était bien assez pour ne pas se soucier en plus de demain…
    Par contre, lorsqu'il invoqua la perspective d'une écuelle d'eau et de la fraicheur d'un bâtiment, sa concentration fut entièrement captée.

    Il lui fallut pourtant un certain temps de réflexion. Il lui proposait de se fondre dans la masse des bipèdes, au risque de se voir attaquer par l'un d'eux. La question était de savoir si le danger était d'attendre la nuit avant d'aller se désaltéré à un point d'eau, ou si il se trouvait dans le fait de quitter l'ombre qui la dissimulait aux yeux des humains pour se joindre à eux, bien que cela lui permettrait de boire.


    *C'est dangereux pour moi.* Souligna-t-elle.

    Pourtant une nouvelle fois son instinct lui dictait de saisir les opportunités quand elles se présentaient.

    *Je te suivrais. Mais si c'est trop dangereux, je partirais.*

    Expliqua-t-elle en s'avançant avec précaution. Bien que beaucoup d'homme croyaient encore au mythe du loup mangeur d'homme, il s'agissait en réalité de créature extrêmement timides, et sous cette forme Nelïya arrivait à peine à fixer le regard de l'homme tant sa carrure et sa morphologie lui inspirait la crainte. Elle ne s'était approchée qu'à une distance respectable, d'une démarche lente et précautionneuse, du fait de sa déshydratation qui la rendait moins réactive, mais aussi par souci de sécurité.

    Le rôle du chien ne lui allait pas tout à fait comme un gant. Pourtant, à bien y regarder, elle se prenait bien pour Canis lupus en étant Homo sapiens, le pas n'aurait pas était plus grand de passer de Canis lupus à Canis lupus familiaris …

    *Emmène moi*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adhemar Mikalus
Hybride panthère noire | Antiquaire | Blackat's
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 01/09/2011
Age : 47
Localisation : Dans le Paris chic en général

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 30 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Un loup dans la ville [Adhemar mon sauveur]   Mar 27 Sep - 13:14

Partant du principe que les animaux solitaires savaient mieux que les autres se rendre compte de l’importance et la priorité de la survie par rapport au respect de ses principes et règles morales. L’ermite qu’était Adhémar comprenait aisément l’attitude de la louve à la méfiance excessive, mais savait qu’il pouvait accorder sa confiance en la louve, il prit donc le chemin qui conduisait jusqu’au café en espérant qu’elle me suive …

** C'est dangereux pour moi. **

Télépathie _ * Si tu restes derrière moi, non… Je ferais ce qu’il faut pour m’interposer, mais je ne suis pas dieu, je ne peux pas non plus te le garantir à cent pour cent…*

** Je te suivrais. Mais si c'est trop dangereux, je partirais. **

Télépathie _ * Je ne te demande rien si ce n’est de te tenir suffisamment près de moi pour convaincre les humains que nous croiserons de notre lien du maître qui promène son chien…*

** Emmène moi **

Prenant les devants, Adhémar avançait en lançant des regards de part et d’autre de la rue, il n’y voyait que quelques badauds en quête de la même fraîcheur que celle vers laquelle je me dirigeais en restant attentif à ma compagne du moment. L’antiquaire sentais les regards des passants détaillant ce curieux couple, dont ils doutaient sans-doute de la réelle existence, Adhémar s’en amusais en affichant un large sourire narquois. Comment ne pas se gausser de l’ironie de la situation, un hybride accompagnant une louve qui donnait l’image d’un homme promenant son chien. Cependant, il gardait un œil dans la surveillance d’un embarrassant petit malin qui découvrirait la farce…

_ Télépathie _
* Tu ne m’as toujours pas dit comment tu t’appelais !... Non que je sois curieux, mais il serait plus prudent que tu répondes quand je t’appelle devant des spectateurs qui s’en trouveraient rassurés !…*

Sortant d’une ruelle déserte, l’équipage se faufilait à travers la masse de touristes à l’attention soudainement distrait de l’organisation de leurs visites par la vision d’un très gros chien. Les visiteurs de la capitale française ne pouvaient s’imaginer côtoyer un loup en liberté dans les rues de Paris, mais demeuraient impressionnés par la taille de ce chien dont il s’interrogeait de la race. En extrapolant sans-doute pour l’apparenté à ces fameux chiens de traineau du grand nord, ils ne s’étonnaient pas de la langue pendante causé par cette étouffante chaleur a laquelle ces animaux n’étaient pas habitués.

Attendant la réponse de la louve pour l’appeler et rassurer ainsi la foule étrangère en confirmant le lien entre eux…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelïya Fox

avatar

Messages : 788
Date d'inscription : 08/03/2009
Age : 27
Localisation : Dans tes rêves beau gosse ...

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans physiquement
Relations:

MessageSujet: Re: Un loup dans la ville [Adhemar mon sauveur]   Jeu 29 Sep - 0:16

    " Si tu restes derrière moi, non… Je ferais ce qu’il faut pour m’interposer,"

    *Tu surveilles le devant, et je surveille le derrière comme dans la meute ? Ca me va.*

    Songea-t-elle satisfaite, en s'approchant un peu plus de lui. Il se mit en route et elle trottinait sur ses pas, la langue démesurément pendante, toujours en lançant des regards méfiants à tous humains qu'ils auraient pu croiser de trop prés …
    Le bitume chaud lui brûlait les coussinets, et elle ne désirait plus que tout un endroit d'ombre, mais il l'amenait sous le soleil et elle ne le suivait que de mauvaise grâce.


    " Tu ne m’as toujours pas dit comment tu t’appelais "

    A présent entièrement familiarisé avec ce mode de communication elle lui répondit négligemment :

    *Je n'ai pas de nom*

    Un souvenir lui remonta… Amère… Et elle corrigea :

    *Je n'en ai plus …*

    Un éclair de raisonnement humain lui traversa l'esprit et lui fit remarquer :

    *Si tu es le maitre et moi le chien, c'est toi qui dois choisir comment m'appeler.*

    La foule commençait à se faire autour d'eux, et elle n'appréciait pas cela, chaque pas de plus elle était tiraillé entre le suivre et faire demi tour. Il semblait si tranquille lui …
    Elle leva sa truffe vers lui, si elle ne se concentrait que sur sa silhouette, peut être oublierait-elle le reste ?

    Elle pressa le pas.


    *Attend moi… Tu vas trop vite !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adhemar Mikalus
Hybride panthère noire | Antiquaire | Blackat's
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 01/09/2011
Age : 47
Localisation : Dans le Paris chic en général

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 30 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Un loup dans la ville [Adhemar mon sauveur]   Jeu 29 Sep - 11:12

** Tu surveilles le devant, et je surveille le derrière comme dans la meute ? Ca me va. **

** Je n’avais pas vu la situation sous cet angle, mais j’aime l’analogie venant de cette réflexion **

Amusé par la perception de sa compagne du moment, il voyait avec une méfiance extrême cette foule bien imposante. Avançant sereinement dans une allure qu’il voulait rapide pour apporter une solution rapide à la déshydratation de la louve qui ne pourrait que s’aggraver s’ils traînaient à se mettre à l’ombre. Adhémar scrutant discrètement d’un regard circulaire les environs proches pour parer toute intervention d’un humain un peu moins stupide que la moyenne qui comprendrait que ce n’était pas un chien qui cheminait derrière lui. …

** Je n'ai pas de nom ** … Durant un cours moment elle resta silencieuse, mais se corrigea pratique dans l’instant … ** Je n'en ai plus … **

** Quoi !... Pas de nom… Plus de nom… Mais qu’est-ce qu’elle me raconte là !... On ne peut vivre même en meute sans nom… **

Interpellé par cette invraisemblance, Adhémar tourna la tête vers la louve avec un haussement de sourcil signifiant clairement l’incompréhension qui venait de naître par cette simple phrase. Dans le même temps, il sentit une émotion amère et semble-t-il désagréable pour la canis lupus. Conscient de la précarité de leur accord et des désagréments que lui vaudrait un retour du caractère sauvage de la belle devant témoins, Adhémar veilla à ne pas contrarier la créature qui le suivait. Poursuivant son avancement vers le bar salvateur, l’étrange duo se faufilait à travers la foule, où bien que mal à l’aise parmi tous ces êtres humains, la prédatrice qui filait Adhémar n’avait pas perdu son ironie…

** Si tu es le maitre et moi le chien, c'est toi qui dois choisir comment m'appeler. **

Télépathie _ * Amusante remarque, mais puisque l’humour semble être ton passe-temps, que dirais-tu si je t’appelais Lupa… *

** Elle semble souffrir de plus en plus, heureusement nous arrivons bientôt **

** Attend moi… Tu vas trop vite ! **

Télépathie _ * Courage !... Nous ne sommes plus très loin, le troquet est au coin de la rue dans une dizaine de mètres… *

La devanture du café leur faisait désormais face juste au moment où trois clients sortir. Par automatisme, Adhémar se plaça entre ces derniers et Lupa, une fois ceux-ci éloignés, il franchit la porte qu’il maintenu ouvert en indiquant à la louve de pénétrer. Une fois à l’intérieur, Adhémar se positionna aussitôt à une table située juste à côté d’une sortie et avec une vue complète de la salle du bistrot. Vérifiant que Lupa ne risquait de se faire marcher dessus, il interpella un serveur pour passer sa commande tout en profitant d’une fraîcheur printanière que diffusait la climatisation…

« Garçon… s’il vous plait !... un ‘Gini’ pour moi et une écuelle d’eau pour ma chienne… »

Très vite la commande leur fut servie à tout deux non sans une certaine satisfaction d’Adhémar d’avoir tenu parole…



Dernière édition par Adhemar Mikalus le Dim 2 Oct - 12:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelïya Fox

avatar

Messages : 788
Date d'inscription : 08/03/2009
Age : 27
Localisation : Dans tes rêves beau gosse ...

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans physiquement
Relations:

MessageSujet: Re: Un loup dans la ville [Adhemar mon sauveur]   Sam 1 Oct - 23:19

    Elle se glissa sur ses talons alors qu'ils approchaient le bar. L'odeur humaine était plus forte que jamais, et quand trois individus sortirent du café pour la frôler la louve se braqua un peu, mais le bouclier d'Adhémar lui fit garder courage.

    Ils rentèrent, et encore une fois elle n'était pas très à l'aise… Heureusement il n'y avait pas trop de monde et elle eut bientôt tout le loisir de se concentrer sur autre chose, car Adhemar lui avait commandé une écuelle qui arriva rapidement. Elle fondit sur le recupient avant même que le serveur ait eut le temps de la poser à terre, et elle lapa longuement comme si sa vie ne tournait plus qu'autour de cette gamelle.

    Et enfin la soif disparut. Elle releva la tête, et savoura la fraicheur de l'endroit.


    *Je suis bien ici … Tu as tenu ta promesse*

    Remarqua-t-elle à l'adresse d'Adhémar alors qu'elle s'allongeait à ses pieds sans la moindre réticence cette fois. La tête posée entre ses pattes, elle flottait dans cette sensation apaisante que procurait la pensée que quelqu'un veillait sur elle, et n'avait pas détruit sa confiance comme on l'avait déjà fait par le passé.

    Le monde autour d'elle lui semblait alors bien moins hostile, car elle n'était plus seule à devoir s'en méfier. Ses prunelles animales cherchèrent le regard de l'homme.


    *Lupa… Pourquoi Lupa ? Je ne comprends pas ce que ça veut dire …*

    Peut être au fond d'elle avait-elle cru qu'il l'appellerait "grisette", "louvette", ou tout autre nom destiner à un "chien de base". Mais il avait choisit "Lupa". C'était étrange… Ce nom devait-il vraiment devenir le sien ? Car maintenant qu'elle avait bu et qu'elle se trouvait au frais elle pouvait se questionner sur ce qui arriverait ensuite, et la première question qui lui vint fut :

    *Que vas-tu faire de moi ?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adhemar Mikalus
Hybride panthère noire | Antiquaire | Blackat's
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 01/09/2011
Age : 47
Localisation : Dans le Paris chic en général

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 30 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Un loup dans la ville [Adhemar mon sauveur]   Dim 2 Oct - 13:56

La fraicheur d’une salle climatisée paraissait presque glaciale tant l’amplitude de la température glissait un froid un tantinet violent. Le style de ce bistrot rappelait celui des cafés du second empire, lieux où se croisaient les élites intellectuelles et artistiques. Cet arrondissement n’était pas l’un de ceux qu’Adhémar fréquentait en temps normal, il se sentait mal à l’aise sans pour autant l’afficher, mais sa quête ne cessait de lui faire cheminer des rues et ruelles où les personnes de sa condition se rendent rarement. Cette enquête lui prenait de plus en plus de temps et d’énergie, sans parler des risques de révéler sa véritable nature, cependant il voulait des réponses et il était prêt à tous pour les obtenir.

L’attention d’Adhémar se redirigea bien vite sur la louve, il comprit qu’une fois sa soif étanchée, la canis lupus adopterai une conduite plus calme. La suite des évènements confirma cette réflexion, car la créature sauvage s’allongea très vite au pied de l’hybride en montrant un calme que seule une totale confiance pouvait amener. L’antiquaire apprécia la rapidité du service peu commun aux pratiques parisiennes, car il n’eut pas à attendre très longtemps le retour du garçon de café avec leurs boissons respectives. Amenant un spectacle distrayant par la hâte de l’animal assoiffé, ce qui provoqua un petit sourire au visage d’Adhémar à la vue de cette précipitation.


** Je suis bien ici … Tu as tenu ta promesse **

Lisant une fois de plus dans l’esprit de sa compagne, il fut choqué par le doute qui avait entouré la conduite de notre antiquaire. Non que ce dernier n’avait pas pensé que la louve pouvait avoir subi des trahisons qui expliquaient son attitude, toutefois cela demeurait quelque peu irritant, il ne put s’empêcher d’afficher une moue boudeuse. Le regard aux aguets en quête d’un client à la finesse d’esprit plus développé, qui comprendrait que l’animal venant de faire son entrée, n’avait qu’un lointain cousinage avec un chien. Adhémar fut bien vite rassuré de ne voir aucun de ces esprits fins dans le troquet, observant le curieux couple bien curieusement assortie…

Télépathie _ * J’avoue être quelque peu déçu de ton incertitude sur la tenue de ma parole, je ne peux cependant pas t’en vouloir, puisque j’ignore ton passé qui explique probablement cette réserve instinctive. *

** Lupa… Pourquoi Lupa ? Je ne comprends pas ce que ça veut dire …**

Souriant à l’interrogation de la louve, Adhémar ne s’en étonnait pas vraiment tant l’italien n’était pas une langue très étudié, il n’y avait aucune raison que la justesse de cette traduction soit une évidence…

Télépathie _ * Amusante, le terme est un peu fort, mais disons que je ne suis pas allé très loin pour chercher ce nom. Lupa est la traduction italienne du mot louve et j’y trouvais comme un soupçon d’ironie à t’appeler par le vocable italien pour te définir… … Si cette nomination ne te convient pas, ou pire t’indispose, tu peux m’en faire part, je ne m’en offusquerai pas !… *

** Que vas-tu faire de moi ? **

Très sincèrement Adhémar se posait la question, il pouvait bien évidemment la ramener chez puisqu’il était le seul propriétaire de son immeuble, mais cela n’était pas un lieu très adapté pour un animal sauvage. D’autant qu’il percevait quelque chose d’étrange dans les ténèbres d’un esprit brouillon et lacunaire, il sentait bien qu’elle cachait un secret sans être en mesure de déterminer quoi. Du temps pour le recul nécessaire à la réflexion sur une solution qui contenterai tout le monde.

Télépathie _ * Pour être sincère avec toi, je l’ignore car je ne possède pas les infrastructures qui répondraient à tes besoins. Je suis toutefois propriétaire d’un immeuble où je vis seul sans autres humains, les conditions de vie y sont plus confortables pour ce qui est de la température. Maintenant je n’ai pas de cours intérieure qui t’offrirait la verdure nécessaire à ton bien-être… *

« Garçon… un autre, s’il vous plait !… »

Adhémar leva sa bouteille de Gini vide pour illustrer sa demande afin de la rendre plus explicite, il inclina le regard vers la louve pour percevoir une demande de cette nature pour elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelïya Fox

avatar

Messages : 788
Date d'inscription : 08/03/2009
Age : 27
Localisation : Dans tes rêves beau gosse ...

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans physiquement
Relations:

MessageSujet: Re: Un loup dans la ville [Adhemar mon sauveur]   Ven 7 Oct - 20:40

mp : désolé pour le temps que j'ai mit et la petit longueur, j'espère que ça t'iras quand même, dis moi si tu as besoin que j'édite ^^

    Un prénom italien … Des identités, elle en avait eut des tonnes pour se protéger mais jamais l'idée d'en utilisé une d'une autre nationalité ne lui avait effleuré l'esprit… Cet "exotisme" pourtant ne lui déplaisait pas, et elle décida donc d'adopter "lupa".

    Bien inutilement en vue de le mode de communication, elle tourna les oreilles vers Adhémar alors qu'il lui proposait un logis… Un espace entre quatre murs, et fermé par une porte comme savent si bien le faire les humains, un endroit dans lequel on imaginait mal une louve… Pourtant elle voyait la chose sous un angle différent… Il s'agissait bien d'un endroit à l'habit du soleil, isolé des autres bipèdes, et où elle n'aurait pas à être sur ses gardes pour progresser…
    Elle y serait au sec. Et la seule question qu'il restait à régler ne concernait que la nourriture. Mais ces tanières modernes possédaient une porte qu'il pourrait lui ouvrir la nuit pour ses parties de chasse …
    Son instinct lupin et sa réflexion humaine analysaient l'offre avec finesse, et elle commençait à sentir l'excitation procuré par l'assurance que ses conditions de vie pourraient s'améliorer significativement.

    Emmené par l'espoir, elle se redressa pour aller poser sa tête sur le genou de l'homme, lui lançant un regard implorant comme ne savent les faire que les canins, et lui transmit sa pensée en contenant mal son enthousiasme:

    *Les loups savent aussi vivre en tanière ! *

    Sa queue s'agitait mollement et elle poursuivit :

    *Prend moi avec toi Adhémar, je serrais sage ! Je t'attendrai jusqu'au soir et garderai ton logis. Je chasserai aussi pour toi si tu le veux !*

    C'était son côté humain qui s'exprimait à présent. Si un loup peu prendre une chose sans en donner une autre en échange, l'humaine qu'elle avait été savait que les choses ne s'obtenaient pas aussi facilement que la formulation d'une demande.

    Pourquoi s'encombrerait-il d'elle si elle ne lui apportait rien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adhemar Mikalus
Hybride panthère noire | Antiquaire | Blackat's
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 01/09/2011
Age : 47
Localisation : Dans le Paris chic en général

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 30 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Un loup dans la ville [Adhemar mon sauveur]   Dim 9 Oct - 2:33

MP : No soucy... ça me va !... Ma réponse n'est pas brillante non plus.

L’attention visuelle de la louve se concentra sur notre antiquaire, ce dernier arrivait presque à lire le cheminement du raisonnement de son interlocutrice, pesant le pour et le contre de vivre avec lui. Au final, Adhémar vu la sauvage canidé se transformer en une gentille chienne posant son museau sur ses genoux, signifiant ainsi son accord tacite d’unir temporairement leurs destinés. Attendrit par l’attitude de Lupa, il n’a pu s’empêcher de la caresser en souriant sur l’incongruité de cette scène en plein Paris. Surtout qu’elle mettait en relation une panthère et un canis lupus, il paraissait plus que compliquer de faire vivre un chat avec un chien ensemble sans aboutir à une catastrophe, mais que serait la vie sans challenge ?...

Très rapidement le garçon de café revint avec une autre bouteille de Gini, il la décapsula et la posa sur ma table en même temps que la douloureuse. Par un petit geste, Adhémar marquait sa seconde demande concernant l’écuelle maintenant vide, bien que le serveur n’ait pas attendu cette confirmation et tenait déjà la coupe dans la main en repartant vers le bar. Dans la continuité, il revint pour servir l’eau de la louve et encaissé la note. Observant Lupa laper un court moment, puis réorienté son regard vers lui, Adhémar compris qu’elle s’était suffisamment désaltéré.


**Les loups savent aussi vivre en tanière ! **

Intéressante remarque, Adhémar l’interpréta comme son admission dans la meute de sa nouvelle compagne, il y voyait une vie qui deviendra plus animée que sa morne et sa routinière existence.

Télépathie _ * Oui je sais !... Cependant, vous ne vivez dans une tanière que pour un petit laps de temps, mais je vais t’aménager une sorte de ‘‘louvière’’ qui te permettra d’aller et venir à ta guise. *

** Prend moi avec toi Adhémar, je serrais sage ! Je t'attendrai jusqu'au soir et garderai ton logis. Je chasserai aussi pour toi si tu le veux ! **

Adhémar observa la belle louve en se demandant jusqu'à quel point un animal sauvage pouvait demeurer sage, l’instinct conduira inévitablement la ‘‘bella lupa’’ à laisser ses instincts reprendre le contrôle à un moment ou à un autre. Pour le moment, notre notaire ne voyait qu’un seul risque, mais de taille !... si un soir, il rentrait accompagner, qu’elle serait la réaction de sa compagne animale. Il était plus que certain qu’elle ne vienne en défendre son territoire et deviendrai dangereuse pour cette nouvelle venue.

Télépathie _ * Sage !... si tu en fais mention que tu vas l’être, c’est que ce n’est pas ta nature !... Mais de toute façon, je cherche à rompre ma solitude et je comptais acheter un chien… Bon bien sûr, tu es plus indépendante ce qui m’obligera à te créer un accès qui te donnera la liberté tant nécessaire aux loups… *

« Lupa, ma belle… et si on rentrait ?... »

Lançant un regard interrogatif à la louve, Adhémar laissait à l’animal le temps de prendre sa décision. Avec toutefois un retard, l’esprit du bel hybride se réveilla de la torpeur que la chaleur estivale avait installé, après avoir fini sa boisson, l’antiquaire se leva et se dirigea vers la sortie en prenant soin de se placer devant la louve. Une énorme bouffée submergea les deux promeneurs quand ils sortirent du bistrot. Tout en s’éloignant du café, Adhémar désirait rentrer au plus vite pour préparer sa journée du lendemain, mais pour ça il lui fallait prendre un taxi.

Télépathie _ * Lupa !... Pour rentrer plus vite chez moi, il faut que l’on prenne un taxi. Il est nécessaire que tu me garantisses que cela ne te dérange pas… *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelïya Fox

avatar

Messages : 788
Date d'inscription : 08/03/2009
Age : 27
Localisation : Dans tes rêves beau gosse ...

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans physiquement
Relations:

MessageSujet: Re: Un loup dans la ville [Adhemar mon sauveur]   Mar 11 Oct - 22:41

    Aussi louve qu'elle fut, les doutes qu'Adhémar eut à propos de sa capacité à être sage la vexèrent. Peut être par leur justesse… A moins que cela soit dût au fait qu'elle ait vraiment pensé pouvoir y arriver pour lui, et que lui n'y voyait rien de plausible.

    Ses oreilles se baissèrent légèrement alors que sa queue cessa tous battements. Pourtant pouvait-elle se plaindre d'être traiter comme l'animal qu'elle feignait d'être ?
    Si elle voulait paraître louve, avait-elle à s'étonner qu'on n'en attende pas plus d'elle ?
    Voilà pourquoi peut être elle ne fit pas goûter de ses crocs à l'homme pour l'avoir vexé. Elle acceptait et consentait à ce qu'il puise mettre sa parole de louve en doute car il n'avait que des bonnes raisons de le faire.

    Ils sortirent du bar. La ville bruyante et agitée les accueillit. Paris dans toutes ses odeurs, dans toutes ses couleurs, dans toute sa foule, si grande si redoutable, mais si charmante et envoutante.
    Qui aurait cru qu'une louve puise bien se sentir dans cette ville ? Pourtant, c'était bien le cas de Lupa. Elle n'avait pas cherché à la fuir malgré la présence des humains.
    Elle y était restée, elle avait cherché à s'y installer, et maintenant voilà qu'elle avait enfin trouvé la protection d'un humain.

    Elle leva la truffe pour capter les informations que le vent léger lui apporta. Il y avait beaucoup de chose qui flottaient dans le parfum de Paris, mais essentiellement de la pollution.
    Elle éternua et secoua la tête.
    La chaleur était toujours là, le soleil toujours affaiblissant pour elle, mais la soiffe ne la terrassait plus et elle se sentait capable d'affronter cette canicule épuisante.

    Affublée de sa nouvelle confiance que la présence protectrice d'Adhémar lui conférait, elle marchait la tête haute d'une foulée souple sans fuir du regard les autres humains.

    " * Lupa !... Pour rentrer plus vite chez moi, il faut que l’on prenne un taxi. Il est nécessaire que tu me garantisses que cela ne te dérange pas… * "

    Elle leva son regard vers lui. Privé de sourcils elle ne pu les froncer pourtant le ton de sa pensée refléta assez bien son ressentit.

    *Ces boites à roulette qui sentent l'humain et qui roulent sans faire attention ?! Pff, c'est un moyen pour transporter les humains… j'aime autant courir à côté …*

    Elle s'assit, anticipant sa réponse elle ajouta.

    *Mais je présume que une boite à roulette vaut mieux que les longs trains sous terre… Alors d'accord, mais juste pour cette fois.*

    Une longue course l'aurait de toute façon mené droit dans la tombe par un tel soleil, elle le savait, alors autant choisir le taxi au métro ou RER, car si les "boites à roulettes" sentaient l'humain, les "longs trains sous terre" avaient un odeur bien moins supportable…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adhemar Mikalus
Hybride panthère noire | Antiquaire | Blackat's
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 01/09/2011
Age : 47
Localisation : Dans le Paris chic en général

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 30 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Un loup dans la ville [Adhemar mon sauveur]   Jeu 13 Oct - 11:21


Alors qu’ils sortirent du troquet, Adhémar et sa nouvelle compagne affinaient leur communication mutuelle et réciproque en se présentant sous leurs travers les moins dissimulables. L’antiquaire fût amusé de l’attitude penaude de Lupa sur la mise en exclamation d’un naturel peu sage de la louve, le langage corporel de celle-ci était très clair même pour un humain. Bien vite, la bouffée de chaleur qui leur coupa temporairement leur souffle par la raréfaction de l’air respirable. Gardant un œil sur Lupa, Adhémar voyait le danger qu’un petit malin trop curieux s’interroge sur sa compagne à quatre pattes, rentrer au plus vite devenait sa seule obsession et la réponse la plus raisonnable. Pour ce faire, l’utilisation d’un taxi apparaissait comme étant la solution la plus simple et la plus rapide. Notre antiquaire se retourna avec l’espoir que la louve accepte cette voie.

** Ces boites à roulette qui sentent l'humain et qui roulent sans faire attention ?! Pff, c'est un moyen pour transporter les humains… j'aime autant courir à côté … **

Nullement étonné par la réaction de Lupa, souriant à son caractère bien marqué, Adhémar la regarda s’asseoir avec l’esprit bourdonnant sur l’attitude de la louve. Cette dernière se posa en s’asseyant sur le trottoir brulant, laissant l’hybride dubitatif et un durant un cours moment d’inquiétude sur la distance à parcourir à pied, si elle venait à ne pas accepter sa proposition. Car il se voyait mal dans le métro et ses caméras inquisitrices parvenir chez lui sans être contrôlé, certes il pouvait facilement obtenir un permis de détention d’animal sauvage, mais pas dans les minutes à venir. Ses relations ne pouvaient tout de même pas faire de miracle, malgré leur position dans ‘‘l’etablishement’’ du gouvernement. Heureusement, sa nouvelle compagne se montrait plus souple qu’il ne l’avait imaginé…

** Mais je présume qu’une boite à roulette vaut mieux que les longs trains sous terre… Alors d'accord, mais juste pour cette fois. **

Hâlant un taxi, Adhémar fut vite satisfait profitant de son allure rassurante et se dirigea à la fenêtre du chauffeur pour lui indiquer sa destination et sa particulière cliente supplémentaire. Chanceux notre antiquaire, aucun doute sur ce point, le chauffeur de taxi était un passionné et amoureux des animaux et bien qu’il fît une curieuse moue à l’écoute de la présentation de Lupa comme étant une chienne, il n’en changea pas d’avis pour autant. Pour finir de convaincre et de rassurer le ‘taxi’, Adhémar tendit sa main vers la louve et la caressa en passant sa main sur son cou et l’accompagna d’un clin d’œil. Il ouvrit la porte arrière du taxi et lui glissa un petit encouragement...

Télépathie _ * Passe devant et prend ton aise, les jeunes demoiselles doivent toujours passer les premières… je me ferai une petite place et nous rentrons… *

« Allez, ma belle… monte dans la voiture, on rentre à la maison !... »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelïya Fox

avatar

Messages : 788
Date d'inscription : 08/03/2009
Age : 27
Localisation : Dans tes rêves beau gosse ...

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18 ans physiquement
Relations:

MessageSujet: Re: Un loup dans la ville [Adhemar mon sauveur]   Sam 15 Oct - 19:13

    La boite à roulette s'arrêta et comme la louve l'avait prédit, elle puait l'humain.
    Hésitante elle tendu le cou vers l'ouverture, reniflant les effluves de cet endroit clos. L'encouragement d'Adémar ne fut pas de trop pour la faire grimper sur la banquette arrière.

    Elle y bondit d'une façon molle et peu enthousiasme, frémissant de voir un endroit aussi clos qui n'offrait que trop peu d'échappatoire selon elle. Le taxi man lui lança une phrase surement destinait à la complimenter qu'elle n'écouta pas, préférant se concentrer sur Adhémar pour etre sûre qu'il ne la laisserait pas seule dans cette boi-boite !

    Il grimpa à son tour. Elle tourna les oreilles vers lui et quand le chauffeur démarra elle s'allongea de façon à avoir sa tête posée sur ses genoux .
    Par la fenêtre, elle entrevoyait le paysage qui glissait à la vitesse de la voiture, et si elle trouva ce spectacle intéressant elle regretta bientôt de ne pas avoir simplement fermé les yeux pour attendre que le trajet passe, car son estomac commença à menacer de se vider sur Adhémar…

    Heureusement ils arrivèrent avant qu'elle ne vomisse, et ne se fit pas prier pour bondir hors du taxi. Le bitume sous ses pattes n'avait jamais été plus appréciable qu'à cet instant.
    Elle s'ébroua puis leva la truffe pour étudier ce nouvel endroit avec une grande curiosité. Mais Bientôt Adhémar la rappela et l'encouragea à le suivre. Elle se plia à l'appel et bondit sur ses traces pour enfin arriver à leur nouvelle tanière…

    [Fin du rp]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adhemar Mikalus
Hybride panthère noire | Antiquaire | Blackat's
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 01/09/2011
Age : 47
Localisation : Dans le Paris chic en général

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 30 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Un loup dans la ville [Adhemar mon sauveur]   Dim 30 Oct - 13:08

**…Cette louve avait certainement dû fréquenter d’autre humain…** pensait le bel antiquaire, car même s’il n’avait que peu côtoyer de loups, ces derniers s’étaient toujours montrés extrêmement méfiant et ce même dans un zoo où la routine des visites pouvaient rassurer ces animaux sauvages. Lupa se montrait très souple et bien que les demandes d’Adhémar ne soient pas des lubies de confort, il ne put que constater qu’une confiance véritable en était certainement le ressort. Son incapacité à vivre avec une compagne due au silence sur sa nature ne permettait pas d’établir une confiance si instinctive, il en déduit que sa panthère était plus sociable que son humanité.

Ravi de voir sa nouvelle compagne de solitude monter dans le taxi, Adhémar s’installa bien vite sur la place restant de la banquette arrière et laissa Lupa poser son museau sur ses cuisses. Pour l’avoir vécu sous sa forme animale, il savait que des odeurs familières, qui submergent celles environnantes, deviennent apaisante et évite le stress subit par une action inévitable, en l’occurrence le voyage dans une voiture. Evidemment angoissante pour la canis lupus, ce mode de transport bien que rapide et pratique devait apparaitre comme une anomalie par la louve. Adhémar le savait et se permit de caresser la nuque de cette dernière pour indiquer sa présence qu’il voulait apaisante.

Arrivant enfin en face de sa boutique, l’hybride pencha légèrement la tête comme pour indiquer la fin de la torture. Après être descendu du taxi grassement rétribuer pour cet écart aux règles, Adhémar poursuivit la lecture télépathique de son chauffeur pour vérifier qu’il ne trahirait pas la présence de ce que le chauffeur de taxi considérait apparemment toujours comme un chien. Chanceux, vraiment !... Adhémar devait être tombé sur le taxi à ne pas voir de différence entre un loup et un chien. Durant cet aparté, la louve avait commencé par renifler l’air et vite marqué son nouveau territoire. Provoquant le sourire de l’antiquaire qui fit entrer la nouvelle colocataire en lui laissant le temps de reniflé les moindre recoins, elle trouva presque immédiatement la porte menant à la petite cours extérieurs qu’Adhémar comptait aménager pour lui rendre sa liberté de mouvement.

Puis montant par l’escalier, pour l’ascenseur, il faudra en abandonné l’idée. Arrivés à l’étage du gigantesque loft du bel antiquaire, celui-ci en fit le tour avec Lupa dans sa trace, il montrait ainsi le nouveau domaine de la belle. Se déshabillant sans autre formalité et sans se soucier de celle qui devrait pour son malheur s’habituer à ce spectacle bien répugnant pour une louve…


« Fais comme chez toi Lupa !... Dès demain, je ferai venir un artisan qui aménagera les trappes d’accès… Bien sur, le magasin te sera interdit… Mes assureurs ne seraient pas emballer que j’offre un point d’accès au voleur… »

Le sourire qui accompagnait la dernière remarque se voulait tranquillisante, car Adhémar ne redoutait aucune infraction qu’une panthère ne saurait se défaire. Fatigué et nu, l’antiquaire s’effondra sur son lit après avoir placé deux écuelles, l’une remplie d’eau et l’autre d’une bonne tranche de rumsteck premier choix…

La suite....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un loup dans la ville [Adhemar mon sauveur]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un loup dans la ville [Adhemar mon sauveur]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Parisiorum - ou quand le mythe devient réalité... :: Le Jeu : Paris :: Paris Est-
Sauter vers: