Forum RPG futuriste se déroulant dans la ville de Paris.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rock the Beat ! [Melwin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adel Caïn

avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 02/11/2008

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18
Relations:

MessageSujet: Rock the Beat ! [Melwin]   Mar 23 Aoû - 19:24

Une Musicman Sterling blanche et noire, elle lui avait coûté la peau des fesses, et en effet ça fait mal même pour Adel, probablement parce qu'il l'avait achetée avec SON argent. Branché à l'ampli, qui lui avait fait mal à son portefeuille aussi, et il commença à jouer de sa basse et fuck les voisins de pallier qui se plaindront ! Allez savoir ce qui lui était passé par la tête, s'acheter soudainement une basse alors qu'il n'en a jamais joué auparavant, ni même appris à jouer. En vérité la raison était évidente : le piano il aimait ça mais il n'en jouait que lorsqu'il se sentait mal, c'était sa façon de se défouler sans cogner dans quelque chose ou quelqu'un. Il avait envie de jouer d'un instrument plus « rock », pour le plaisir, et surtout pour en mettre plein la vue à son camarade Melwin, avec qui il formait un duo de « sale gosses rigides à l'autorité ».

D'ailleurs ce sale gosse avait disparu d'un jour à l'autre en lui laissant un simple SMS disant « Je serai plus sur Paris pour un petit moment, à la prochaine ». Où il était, ce qu'il faisait, pourquoi il était parti, tout ça restait un mystère. Presque un mois qu'il ne l'avait pas vu et toujours aucune nouvelle de lui, il allait comprendre sa douleur une fois revenu, parole de zozio ! Un zozio qui avait faim tien... Direction le frigo après avoir posé sa basse sur le canapé, frigo qui, à sa grande déception, était vide.


Meeeerdeuh !

Courage Adel, fait face à ta flemme, tu vaincras \o/ Il passa par la salle de bain vite fait histoire de s'assurer qu'il était présentable, car oui même pour aller au magasin il FAUT être présentable ! Ses chaussures enfilées à l'ancienne, il pouvait maintenant sortir, certes à contre cœur, mais il faut parfois faire appel à son courage ! Entre dans le supermarché, ressort pas plus de deux minutes plus tard avec un sachet et la monnaie de son billet de cinquante.

Hey merci j'avais besoin de monnaie !

Le blondinet contemplait ses mains desquels avaient disparus un billet de vingt et un billet de dix. Il tourna lentement la tête vers les billets en questions, brandis à présent comme un trophée par un mec d'à peu près son age, peut-être plus vieux. Sa seule réaction fut de les lui reprendre et de continuer sa route sans un mot avec un expression toujours aussi neutre, ce qui apparemment ne plut pas du tout au groupe qui avait commencé les hostilités.

HEY enfoi- *BLAM*

Il comprit rapidement qu'Adel ne supportait pas qu'on l'attrape par l'épaule, mais Adel comprit rapidement qu'il ne fallait pas provoquer un groupe de cinq mecs plus grand et apparemment plus forts que lui, pouvoir d'hybrides à part étant donné qu'il refusait de les utiliser n'importe comment. S'il parvenait à rendre quelques coups par ci par là, il se faisait quand même salement amocher et si ça continuait, il allait perdre non seulement son argent, mais aussi ses courses pour lesquels il avait fait tant d'efforts...

*Mel, si tu fais ton entrée maintenant et que tu m'aides à me débarrasser de ses bouffons, je te pardonnerais même d'être parti sans prévenir ><*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melwin Lusignan

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Mustore

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 17 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Rock the Beat ! [Melwin]   Mar 23 Aoû - 21:22

Excusez-moi, jeune homme. Pouvez-vous me dire ce que vous faîtes ?

Dans un immeuble du 7ème arrondissement aussi luxueux que celui-ci, voir un jeune homme tenter de pénétrer dans un des appartements était une chose assez peu ordinaire. D’autant plus dans celui de monsieur Chevalerie. Alors oui, ce dernier avait adopté un jeune homme – fort peu aimable au demeurant – mais la personne qui venait d’insérer les clés dans la serrure n’avait rien à voir avec lui.
Et pourtant…

Bonjour m’ame Suzanne.

Oui, Suzanne était complètement démodé, même à la naissance de cette vieille dame du palier d’en face. Mais il fallait croire que ce prénom plaisait aux parents de la vieille. Pauvre m’ame Suzanne…
Ladite Suzanne fut étonnée que le jeune homme connaisse son prénom, jusqu’à ce qu’il se retourne vers elle. Des yeux pareils, elle n’en avait pas connu plus de deux au cours de sa longue vie, et ces deux-là appartenaient bel et bien au fils adoptif de monsieur Chevalerie.
Mais est-ce que ce jeune homme souriant pouvait être le garnement aux cheveux teints qu’elle avait connu ? Il avait à peu près la même taille, la même corpulence, mais ça s’arrêtait là. Où était sa teinture ? Où était sa boucle d’oreille ? Où était son look outrageant les yeux de la doyenne ? Où était le regard moqueur qu’il lui adressait sans cesse ?
D’ailleurs, où était l’émotion dans son regard ?

Melwin ? C’est bien toi ?

L’intéressé hocha la tête toujours avec son petit sourire, tourna la clé dans la serrure, ouvrit la porte et la referma derrière lui sous le regard ébahi de la vieille dame. S’il portait bien le même nom, ce n’était plus le même garçon…

********

Après avoir déposé ses affaires, Maximilien étant toujours au travail, Melwin sortit. Sa destination, pour qui le connaissait un tant soit peu, n’était pas étonnante. Pendant un mois il ne l’avait pas vu, et même les aux revoir s’étaient fait à distance. Il était temps pour le fils adoptif de l’ancien aquatique de retourner voir son meilleur et seul ami, de reformer le duo qui avait fait trembler une génération de professeurs, vibrer les murs de l’internat d’une école privée, consommé tout ce qui pouvait se fumer ou se boire, et latté joyeusement tous ceux qui s’opposaient à eux.

Si Melwin s’attendait plutôt à le retrouver chez lui, il n’était pas non-plus étonné de voir Adel se battre. Au moins, lui était resté le même. Par contre, une autre tête lui était connue, et c’est vers cette tête que l’anguille se dirigea, et c’est sur son épaule qu’il posa son bras.

Salut Vinnie.

L’intéressé se retourna, observa rapidement la personne qui venait le troubler dans son combat, et frappa, sans même se demander d’où il connaissait son prénom. Les choses furent un peu plus claires quand, sans effort aucun, son coup fut stoppé d’une main.

Bah alors ? C’est comme ça que tu me souhaites un bon retour ?

Le caïd vit finalement le regard de celui qui faisait presque deux têtes de moins que lui, et une image lui apparut. La nuit, un regard presque doré et haineux, des cheveux mal teints en blanc et plaqués par la pluie, un poing qui fonçait à toute vitesse vers son visage. Et la douleur…

M… Melwin ?!

Il fut légèrement soulevé par le liver punch que lui asséna le jeune homme en lâchant son poing. Il n’eut même pas le temps d’atterrir qu’un coup de pied retourné le projeta à terre, assommé. Si rien que ça aurait pu servir à intimider ses compagnons, voir celui qui venait d’expédier leur leader au tapis les mains dans les poches, la tête légèrement penchée sur le côté, et un air complètement dégagé était presque terrifiant.

La tête de l’anguille balança jusqu’à l’autre côté, faisant craquer son cou. Toujours aussi peu concerné, les fixant d’un regard vide de toute émotion, le jeune homme se contenta de quelques mots :

Je vais vous apprendre à choisir vos victimes, les gars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adel Caïn

avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 02/11/2008

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18
Relations:

MessageSujet: Re: Rock the Beat ! [Melwin]   Mer 24 Aoû - 17:20

Salut Vinnie.

Et merde, un autre encore, ils n'ont aucune fierté ? Se mettre à six sur un pauvre et innocent jeune homme tel que ce blondinet qui n'avait (presque) rien demandé. Pourtant la voix qu'il venait d'entendre lui semblait familière... Peut-être... Peut-être que ses prières ont été exaucés, Melwin était arrivé à la rescousse ! Il tourna la tête tandis que des coups continuaient de pleuvoir sur lui, et pourtant sans qu'ils ne puissent lui faire poser un genou à terre. Il aperçut enfin le nouveau venu qui n'était autre que... Cheveux noirs ?! Fuck ça lui apprendra à se faire de faux espoirs ! Encore que, vu ce que le Vinnie en question venait de lui envoyer, il n'avait pas l'air d'être avec eux, un bon coup de poing qui fut pourtant arrêté sans le moindre effort.

Bah alors ? C’est comme ça que tu me souhaites un bon retour ?

Cette voix était vraiment celle de Melwin, ce qui fut confirmé par le caïd, qui semblait lui-même ne pas en croire ses yeux et ses oreilles. Il avait les cheveux noirs, il avait donc arrêté de se teindre les cheveux, et il put apercevoir d'autres changement chez lui, comme cette expression sérieuse, ou c'était plutôt que son visage n'affichait aucune expression. Mais il s'agissait bien du même sale gosse et il était bien content de le revoir, surtout maintenant !

Ce qui suivit suffit à arrêté la pluie de coup que subissait Adel, apparemment choqués de voir Vinnie, qui faisait bien 1m90 si ce n'est plus, le mec musclé qu'on ferait tout pour éviter de contrarier, se faire envoyer au tapis en deux coups, et Falcon avait compris qu'il était déjà hors combat dés le premier coup au fois qu'il s'était pris.


*Bah, si vous êtes épatés par ça, vous avez encore rien vu les gars. Toujours est-il que...* le duo de choc est de retour hehe !

Je vais vous apprendre à choisir vos victimes, les gars !

Toujours aussi synchro, même après presque un mois de séparation, ce qui arracha un sourire à Adel. Et maintenant c'était à son tour ! Il fallait en profiter tant qu'ils étaient encore sous état de choc.

KOWAAAAABUNGAAAAAAA !

Il leva sa jambe presque verticalement par rapport au sol pour la redescendre brutalement pour aller faire rencontrer son talon avec le haut du crâne de l'un de ses agresseurs. Niveau souplesse, difficile de trouver quelqu'un qui l'était plus que notre cher tête blonde. Pourtant tout le monde sait que quand on veut dire une attaque surprise, il ne faut JAMAIS pousser un quelconque cri de guerre, et surtout pas Kowabunga... Ce fut donc de justesse que l'individu en question esquiva le coup en se contentant d'un mouvement de recul de sa tête, qui fut suivit d'un bond en arrière... ou pas. Le pied du blondinet était redescendu pour aller se placer sur le pied de sa cible, l'empêchant tout mouvement de recul pour ce qui allait suivre, et oui tout était calculé chez lui.

Si l'expression totalement neutre et dégagée de Melwin faisait passablement flipper et était vraiment intimidante, il n'en était pas moins du sourire démoniaque qu'affichait Adel, et plus que ça, ce qui était vraiment intimidant était ses yeux, plus particulièrement son oeil gauche, le bleu, qui comme d'habitude donnait à quiconque l'impression d'être transpercé du regard, de tel sorte qu'on a l'impression qu'il lit en nous.

Après un bref « YAAAAAHAAAAA ! » ou pas si bref que ça, il entama la suite de son enchainement : un saut qui résultat en une collision entre le genou gauche d'Adel et le menton de son adversaire, puis avant de retoucher le sol, un pivotage à moitié sur la gauche pour étendre sa jambe droite qui envoya par conséquent son pied droit dans sa goule si je puis me permettre. Après cet enchainement, et plus particulièrement ce violent cou au menton qui avait dû lui secouer le cerveau, il était à présent hors combat lui aussi. Le zozio finit donc sa véritable entrée en scène en faisant en sorte de ne pas se latter en atterrissant sur le sol. Après quoi il se releva, toujours avec ce sourire, et maintenant côte à côte avec son compagnon de (presque) toujours.


Je commençais à desepérer de te voir arriver tu sais ? Mais comme tu es là maintenant, je tiendra ma promesse, j'oublierai ta punition hehe.

Il se doutait bien que Melwin ne comprendrait pas vraiment ce qu'il disait mais peu importe, maintenant il étaient à deux, contre trois, et pourtant ce n'était toujours pas équitable... pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melwin Lusignan

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Mustore

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 17 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Rock the Beat ! [Melwin]   Mer 24 Aoû - 19:09

le duo de choc est de retour hehe !
Je vais vous apprendre à choisir vos victimes, les gars !


Toujours aussi excité, et toujours aussi synchro. Ça devait aussi participer au trouble de ceux qui restaient debout, d’entendre deux voix différentes venant de directions opposées dire exactement la même chose, à l’intonation, la milliseconde et la virgule près.

KOWAAAAABUNGAAAAAAA !

Les mains dans les poches, immobile, Melwin observait Adel faire son show. Son cri de guerre lui avait tiré un sourire. Oui, c’était un pur excité intenable, flirtant avec le ridicule, mais toujours redoutable. Sa souplesse était impressionnante au premier abord. Les racailles ne savaient plus où donner de la tête, craignant à la fois d’aller au-devant de cette furie blonde aux yeux hétérochromes, tout en craignant le brun aux yeux presque jaunes, dénué de toute expression, aussi immobile qu’une statue, semblant attendre… ou surveiller.
Car oui, s’il pouvait sembler absent, il suffisait de regarder les yeux de Melwin pour comprendre qu’il était aux aguets, prêt à intervenir.

Un autre de leur allié à terre, se retrouvant à trois contre le duo, les racailles semblaient douter.

Je commençais à desepérer de te voir arriver tu sais ? Mais comme tu es là maintenant, je tiendra ma promesse, j'oublierai ta punition hehe.

Melwin n’avait pas la moindre idée de quelle punition son acolyte parlait, et à vrai dire il s’en moquait puisqu’elle était oubliée. Il fixait toujours de son regard terrifiant à la longue le trio qui leur faisait face.

T’as pas changé, Adel. Et dire que c’est toi le plus grand…

Il n’y avait aucune trace de méchanceté dans ces mots, juste un peu de moquerie, alors que le brun faisait deux pas en avant, sortant ses mains des poches. Les nerfs de deux des trois ne tinrent pas, et tous deux se précipitèrent sur le jeune homme en laissant échapper un cri témoignant de leur crainte. C’était comme l’assaut final, celui où l’on n’a plus rien à perdre, dans lequel on donne tout. Crétins.

D’un geste fluide, Melwin pivota en se baissant, fauchant au passage une jambe d’un des deux nerveux, puis l’envoya au tapis d’un coup de pied dans la mâchoire, s’appuyant d’une main sur le sol. Certes, Melwin n’était pas aussi souple que son homologue aérien, mais il se débrouillait quand même.
L’autre se retourna tout de suite, sortant un couteau, et se précipita à nouveau sur l’anguille. Melwin crut, au fil de ses esquives, reconnaître une sorte de stratégie dans les attaques de son adversaire. Si en apparence elles paraissaient désordonnées, elles avaient un but inavoué : bloquer son côté droit. Que ce voyou de quartier ait déduit en regardant ses mouvements que Melwin était droitier était surprenant. Comme quoi, même avec quelque chose dans la tête, on pouvait finir aussi bas. En tout cas, sa technique aurait pu marcher… avec un autre que Melwin.

Je te tiens !

La lame se stoppa à quelques centimètres de l’œil de l’anguille. Avec l’existence rendue publique des hybrides et chasseurs, les gens n’hésitaient plus à tuer et à faire porter le chapeau à un de ces deux « groupes d’individus ».
Alors, l’œil encore intact fixait sans surprise ceux affolés de l’agresseur, alors que, bloquée entre l’index et le majeur gauche de l’anguille, la lame du couteau était tordue avec une facilité déconcertante.

Je suis ambidextre, petite tête.

Les yeux de la pseudo-racaille s’emplirent de larmes alors qu’il lâchait la garde du couteau en reculant hâtivement. Qu’est-ce qui n’avait pas bien tourné, cette fois ? Comment deux gosses avaient pu tous les mettre en déroute ? C’était impossible. Ils n’avaient pas le droit !

NOOOOOOOOOON !!

Ayant déjà commencé à pivoter vers Adel, Melwin fut bien contraint de tourner la tête vers celui qu’il pensait avoir fait fuir pour le voir lui foncer dessus. Parfois, les gens avaient besoin de se faire rappeler où se trouvait leur place…

Le voyou sentit une puissante main se refermer sur son cou et le soulever de terre, pour ensuite violemment l’y plaquer. La douleur était intense, alors qu’il en crachant du sang en se retrouvant dans l’incapacité de bouger ne fut-ce que le petit doigt. Comment… ? Comment avaient-ils pu se faire ridiculiser par des gosses ?

Secouant doucement la tête, Melwin soupira en voyant l’expression de profonde incompréhension de son dernier adversaire à être tombé. Les « grands » avaient cette fierté qui faisaient qu’ils n’admettaient jamais avoir pu perdre contre plus jeune et petit que soi.
C’en était désolant.

L’ambidextre se tourna vers Adel, espérant qu’il avait fini avec le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adel Caïn

avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 02/11/2008

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18
Relations:

MessageSujet: Re: Rock the Beat ! [Melwin]   Sam 3 Sep - 20:05

- Regarde ça chéri, des délinquants qui sa battent. Tu crois qu'on devrait appeler la police ?
- C'est leur problème, et c'est tant mieux s'ils s'entretuent ces vauriens.


Je vous ai entendu les vieux ! Tss c'était incroyable, le nombre d'adultes qui passaient par là et tous sans exception faisaient semblant de n'avoir rien vu, rien entendu. Tous pressés, ou tous des lâches, voilà pourquoi il détestait les adultes – pas tous fort heureusement – et il refusait d'en devenir un... même s'il n'aurait bientôt plus le choix.

Melwin venait d'avancer, et rien qu'à le voir bouger en premier a suffit à faire craquer deux des mecs restants. Ca signifiait pour Adel : un contre un avec le dernier ! Bah, c'était tout aussi bien, il avait la flemme de se faire un deux contre un maintenant, il laissait volontiers ça à son collègue... ah ben non, il en avait déjà mis un au tapis d'un magnifique enchainement. Ca en était effrayant, à quel point ces deux gosses étaient doués pour la baston, d'ailleurs certains passants ne pouvaient s'empêcher d'afficher un air surpris en voyant un deux contre cinq tourner largement en faveur du duo.


Haah ! Fallait pas regarder ailleurs !

Dommage le poing de son adversaire brassa l'air, apparemment pas l'effet escompté, tandis qu'Adel avait juste baissé la tête, et le regardait maintenant avec un sourcil haussé d'un air de dire « tu croyais vraiment que ça marcherait ? ». Son surnom de Falcon lui allait bien, il observait tout, et ne laissait vraiment rien échapper à sa vigilance, et surtout pas son adversaire. Tandis que cette pseudo-racaille essayait de reprendre contenance te lui envoyer un autre coup, le poing menaçant d'Adel se trouvait déjà sous son menton sans qu'il ne comprenne d'où vienne le coup. Pourtant il ne reçut pas le coup, le blond s'était arrêté juste à temps, sa façon de dire « je peux te mettre au tapis quand je veux ». Vraiment en un contre un ce n'était plus du tout équitable.

Les coups reprenaient de plus belle, mais cette fois aucun d'eux n'atteignait sa cible. Y a pas à dire, le roi de l'esquive c'est bien Adel, et c'est encore plus facile avec des coups pareils. Il les voyait venir de loin, des coups pas assez directs, rien que dans ces mouvements il pouvait annoncer là où il viserait, en l'occurrence au visage à chaque reprise, car en plus il ne savait pas innover. Aucune surprise, c'était complètement décevant, Adel s'ennuyait ferme, et comme pour s'amuser un peu il lui envoyait une pichenette au front à chaque coup que son adversaire ratait.


Arrete de bouger merde !

T'as raison, c'est même plus marrant.

L'expression qu'avait Adel, ce sourire, ce regard, avait laissé place à une expression qui traduisait bien son ennuie. Il était temps de l'achever. Un jab pour le calmer, un pas en arrière et un saut vers lui. Il était à présent à l'horizontale, à hauteur du torse de son adversaire, et profitant d'une rotation, il envoya sa jambe droit dans son nez, l'envoyant par la même occasion au tapis, puis il atterrit sans problème. Voilà qui était fait. Il se tourna vers son ami qui avait à présent fini lui aussi de son côté. Un sourire, ils étaient à présent réunis pour de bon !

T'as pas perdu la main à ce que je vois, hehe.

Il ramassa son sachet et rejoignit Melwin, alors que les cinq délinquants se relevaient non sans mal en balançant toutes les insultes auxquels ils pouvaient penser et en détalant comme des lapins, pour le plus grand plaisir de sales gosses.

Eh Adel ! Melwin !

Cette douce voix qui avait le don de le calmer, qui le mettait dans un état si serein. Ca ne pouvait être autre que sa sœur adorée !

Hey Elysa !

... Qu'est-ce qui t'es arrivé ?

Elle affichait une de ces expressions qui ferait fondre le coeur du plus glacial des tueurs à gage, cette mine inquiète et innocente... Non sérieusement vous pensiez que les anges n'existaient pas ? Vous avez tord, et voilà la preuve. Problème : le voilà assez amoché malgré tout et il ne voulait pas lui dire la véritable cause pour ne pas l'inquiéter, quitte à lui mentir - même si ça lui fait mal de mentir à sa soeur. Une excuse vite... euh.

Bah tu vois je... Je revenais du magasin et... j'avais la tête ailleurs alors... je me suis pris le poteau là... Ca fait sacrément mal tu sais ?

Une excuse bidon une ! Encore que là il avait dépassé des sommets en terme d'excuses bidons. Après l'excuse du "je suis tombé dans les escaliers" voilà maintenant l'excuse du "je me suis pris un poteau". Et le pire c'est qu'il y croirait, il la connaissait trop. Rha il se détestait de lui avoir mentit comme ça ! Elle laissa échapper un rire tout aussi angélique et se tourna vers on acolyte, Melwin.

Il est trop maladroit, tu ne trouves pas ?


Dernière édition par Adel Caïn le Dim 4 Sep - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melwin Lusignan

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Mustore

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 17 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Rock the Beat ! [Melwin]   Dim 4 Sep - 5:03

Melwin tourna la tête pile quand son acolyte décidait de reprendre son sérieux, voire même de faire son intéressant. C’est donc avec un fin sourire que celui qui avait les cheveux teints observa son meilleur ami mettre fin à la rigolade pour ensuite se tourner vers lui, avec le même sourire.

T'as pas perdu la main à ce que je vois, hehe.

Tu t’es un peu trop attaché à moi, on dirait. Je suis parti qu’un mois. Et je vois que sans moi t’arrives à rien, même pas à t’occuper de tes ennuis seuls. Melwin laissa échapper un soupir faussement désolé. Qu’est-ce qu’on va faire de toi, Adel ? Je serai pas toujours là pour jouer les baby-sitters.

Si son ton était des plus convaincants, Melwin avait du mal à retenir son amusement. Il entendait à peine les insultes des gens qu’ils avaient mis au tapis, et ne fit même pas attention au fait qu’ils détalaient comme des lapins. Seuls comptaient les retrouvailles entre lui et son ami, et leur regard complice.
Et puis, une voix lui parvint, se faufilant à travers les murs d’indifférence dressés au niveau auditif du l’anguille. Pourtant, elle n’était pas plus forte, plus puissante, bien au contraire. Elle était douce, et agréable à écouter. Un peu trop, même, au goût de l’anguille, au point qu’il en détourna le regard un instant.

Elysa Caïn, la blondinette de sœur cadette d’Adel, et accessoirement la seule adolescente de son entourage capable de le mettre mal à l’aise au point de mettre de la distance entre eux. Si dès leur rencontre Melwin avait senti qu’il y avait quelque chose de différent chez elle, il avait mis quelques temps à réaliser que ce quelque chose pouvait être néfaste pour lui, selon lui. Alors, il était légèrement froid, faisant toujours en sorte qu’elle ne s’intéresse pas à lui plus de quelques temps.

Le fait était que s’il n’avait pas pensé à elle sur le bateau, il réalisait à présent à quel point elle lui avait manqué, et à quel point il était heureux de la revoir. Mais toujours ce murmure au fond de lui disait de ne pas trop s’ouvrir, ni s’intéresser à elle, et que ça serait mieux pour tous les deux.

Adel servait à sa sœur une excuse toute faite pour justifier son état. À vrai dire, Melwin n’écouta pas dans le détail. Il profitait qu’aucun des deux ne le regarde pour observer Elysa. Elle avait beau être plus jeune qu’eux, Melwin lui trouvait quelque chose de fascinant, chose vraiment étrange pour lui qui les aimait plus âgées. Et ça lui faisait peur. Peur, parce qu’il avait déjà connu cette fascination.
Peur, parce qu’il en avait atrocement souffert.

Elysa rit, un de ces rires à la fois angéliques et innocents, qui font chaud au cœur, et elle se tourna vers l’anguille dont le regard s’était perdu dans un souvenir difficile.

Il est trop maladroit, tu ne trouves pas ?

Melwin fut pris au dépourvu, et la fixa un instant la bouche entrouverte, le temps d’assimiler sa question qui n’en était pas vraiment une, et de trouver quoi y répondre. C’était dur de se concentrer face au sourire et à l’expression de joie de la fille aux yeux vairons.

Euh… je… oui… si tu le dis…

Alerte, Melwin pète un câble ! Il fallait absolument qu’il se reprenne, ce n’était pas lui, ce n’était pas celui qu’il voulait être. Son expérience personnelle et celle de Maximus lui avait prouvé que ce n’était rien de plus qu’un leurre, une souffrance cachée par un bonheur éphémère.
Alors, l’anguille décida de faire ce qui sur le moment lui semblait le mieux à faire.

Je vais vous laisser entre frère et sœur, vous devez avoir des choses à vous dire.

Pas qu’il croyait ce qu’il disait, non. Il voulait simplement un prétexte pour fuir loin de la jolie petite blondinette.


Dernière édition par Melwin Lusignan le Dim 18 Sep - 15:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adel Caïn

avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 02/11/2008

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18
Relations:

MessageSujet: Re: Rock the Beat ! [Melwin]   Sam 17 Sep - 21:01

Adel riait, avec Elysa, et à sa propre connerie, cette excuse bidon pas crédible du tout. Mais sa sœur était parfois vraiment crédule... ou peut-être que ce n'était qu'avec lui. En tout cas il l’espérait, celui qui croit n'importe quoi venant de n'importe qui n'a pas compris que le monde n'est plus que mensonge et que la vérité était bien cachée dans tout ça. Bah, Adel n'a rien à dire, ça restait un mensonge... mais si c'est pour le bien d'une personne, peut-être qu'on peut considérer que c'est différent, un mensonge pour le bien d'un autre. Encore fallait-il prouver que lui mentir est réellement préférable pour elle.

Il se retourna vers Melwin à qui elle venait de s'adresser. L'anguille devait être en train de rire tout comme eux, ou alors il avait une de ces expressions faussement exaspérée comme à chaque fois. Pourtant Falcon fut bien surpris de le voir avec une expression des plus sérieuses, semblant perdu dans ses pensées, puis surpris soudainement à l'entente d'Elysa qui s'adressait à lui. Il était bizarre... Bah, il était fatigué, ça doit être ça. Il revenait d'un voyage, long voyage alors c'était tout à fait compréhensible. Et puis Paris devait le rendre nostalgique, peut-être qu'il se souvenait de certaines choses. Peut-être d'une personne ? Oh mais oui ça doit être ça ! Le petit coquin, il ne lui avait rien dit, mais ça devait être ça. Il devra le torturer pour lui soutirer certaines informations muahaha!


Euh… je… oui… si tu le dis…

Adel avait perdu son sourire cette fois. Il n'était pas comme d'habitude. Certes il avait été peut-être pris au dépourvu, mais sa réponse avait été étrangement... froide. Il n'aurait pas répondu de cette façon avec lui, ou même avec n'importe qui d'autre, surtout pas sa soeur. Il ne comprenait pas vraiment ce qui lui arrivait. En colère ? Non, il s'inquiétait pour Melwin plutôt. Elysa de son côté semblait un peu déçu de sa réponse mais reprit très vite ce sourire angélique, elle n'était pas du genre à se laisser abattre.

Je vais vous laisser entre frère et sœur, vous devez avoir des choses à vous dire.

Premier reflex, le chopper par le bras. Il faut avouer que cela le surpris un peu. Il n'y avait qu'une option, Melwin n'aimait pas sa sœur pour une raison ou pour une autre, et tant qu'il ne lui aura pas dit pourquoi, il ne le lâchera pas ! De son côté, elle semblait vraiment dépassée, elle se demandait probablement pourquoi il se comportait ainsi devant elle, en venant probablement à la même conclusion que lui. Aussi quand elle vu son frère empêcher son meilleur ami de partir, elle s'empressa d'intervenir. Puisqu'il ne semblait pas l'apprécier, elle le laissera tranquille, elle ne se montrera plus devant lui... même si c'était en soit très difficile puisqu'ils étaient toujours ensemble et elle ne ratait jamais une occasion de venir voir son frère.

Non, ne t'inquiète pas Melwin ! Je ne faisais que passer et comme je vous ai vu, je suis venu faire coucou. Mais je vais devoir y aller, mon père va s'inquiéter...

Elle s'empressa de déposer un petit bisou sur la joue de son frère et de sourire à Melwin avec une expression visiblement déçue, qu'elle tentait de cacher mais elle était juste trop.. sincère, que ce soit dans ses paroles ou dans sa façon d'être. Sur ce elle s'en alla visiblement moins joyeuse que tout à l'heure, mais Adel connaissait assez sa sœur pour savoir qu'elle retrouvera vite son humeur joyeuse habituelle, même si cette histoire lui trottera dans la tête pendant longtemps.

... Qu'est-ce qui te prend ? Dés qu'elle est arrivée tu m'as semblé bizarre...
T'aimes pas ma sœur ? … Je vais pas t'en vouloir, mais dis moi au moins pourquoi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melwin Lusignan

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Mustore

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 17 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Rock the Beat ! [Melwin]   Dim 18 Sep - 15:07

Melwin se figea alors qu’il sentait la main de son meilleur ami se refermer sur son bras. Il ne voulait pas rester en sa présence, c’était insupportable. Il n’osait plus non-plus se retourner pour leur faire face.

Non, ne t'inquiète pas Melwin ! Je ne faisais que passer et comme je vous ai vu, je suis venu faire coucou. Mais je vais devoir y aller, mon père va s'inquiéter...

Melwin n’avait pas de mots pour définir son attitude. Comment osait-il ? Comment pouvait-il ? C’était insensé, dénué de cœur, il la blessait alors que son seul crime était d’être un peu trop importante à ses yeux pour lui. Il ne put s’empêcher d’adresser un regard désolé en réponse à son sourire déçu, comme pour dire « c’est pas de ta faute ». D’ailleurs, ce n’était pas de sa faute. Elle n’avait rien fait pour l’intéresser, elle devait certainement le voir simplement comme un ami d’Adel.
Tant mieux, il ne fallait pas que ça change.

... Qu'est-ce qui te prend ? Dés qu'elle est arrivée tu m'as semblé bizarre...
T'aimes pas ma sœur ? … Je vais pas t'en vouloir, mais dis moi au moins pourquoi !


* Si tu savais… *

L’anguille resta un moment silencieuse, avant de brusquement dégager son bras et lui adresser un regard froid.

Fous-moi la paix, Adel.

Ce n’était plus la peine d’essayer de passer un bon moment avec lui. Il avait tout gâché, et il ne pouvait pas lui servir une fausse excuse avec la tournure de la question d’Adel. Bien sûr qu’il aimait sa sœur…
Il aimait sa sœur… ?

Melwin secoua la tête pour chasser ces idées parasites, et plongea les mains dans ses poches pour s’en aller rageusement. Il n’aimait pas du tout la tournure que prenait sa vie, et regrettait le temps où il n’était qu’un petit con égoïste.

Au moins, en ce temps-là, c’était plus simple de se foutre des avis des gens…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adel Caïn

avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 02/11/2008

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18
Relations:

MessageSujet: Re: Rock the Beat ! [Melwin]   Jeu 17 Nov - 21:04

Une expression récurrente chez Adel qui convient à merveille à la situation dans laquelle il est : WHAT THE FUCK ?! Expression qui arrachait d'ailleurs souvent des sourires voire des rires à ses camarades de classes qui l'appréciaient encore plus ou moins (ou du moins qui n'avaient aucune raison de le détester. Mais cette fois l'heure n'était pas au rire. Pourquoi en faire tout un tajine me diriez-vous ? Après tout, il est le meilleur ami de notre Falcon, mais ça ne veut pas dire qu'il doit apprécier tous les proches d'Adel. Certes, c'est vrai, mais il s'agissait de sa sœur là, pas de n'importe quel « proche ». Et la question qui se pose donc est : Pourquoi ? Alors que sa sœur est appréciée de tous, toujours là pour ses amies et amis, même pour des inconnus, et surtout pour lui... L'incarnation d'un ange, que seuls les gens mauvais par nature pouvaient rejeter, et ce n'était aps le cas de Melwin. Alors, excusez moi l'expression mais... il y a anguille sous roche.

Notre anguille restait silencieuse sans même regarder son ami aérien qui lui avait attrapé le bras pour l'empêcher de s'enfuir. Elysa était déjà loin, elle avait tourné au coin de la rue en suivant l'itinéraire normal pour rentrer chez elle, et elle n'était pas du genre à espionner discrètement son frère ni qui que ce soit, et Mel le savait, alors s'il y avait un soucis il pouvait le dire maintenant... il devait le lui dire. Et pour seule réponse, il dégagea son bras brusquement, comme s'il avait repris ses esprits et s'était décidé à jouer le méchant jusqu'au bout quitte à avoir un conflit avec Adel. S'il ne le connaissait pas assez, le faucon y croirait presque, et jouerait le jeu en montant le ton... Il voulait échapper à l’interrogatoire de son ami, c'était évident.


Fous-moi la paix, Adel.

Pour un ton aussi sec et décidé, Mel le semblait beaucoup moins, décidé. Dans son attitude, Adel percevait du doute, et surtout de la peine, de la déception... S'il avait joué mieux que ça, peut-être qu'Adel aurait lâché l'affaire, pensant que peut-être sa sœur pouvait pour je ne sais quel raison réellement agacer notre aquatique, mais là il ne pouvait pas laisser passer ça quand il savait que son ami lui cachait quelque chose, quelque chose qu'il protégeait en revêtant cette armure qu'il portait en face de n’importe qui excepté justement le blondinet. Melwin commençait déjà à s'éloigner d'Adel quand celui-ci poussa un soupire.

Okay j'ai pigé c'est bon. Revient, je t'emmène à ma piaule j'ai quelque chose à te montrer.
Dommage quand même... mais je lui dirai de ne plus passer quand tu es là. Comme ça tout ira bien...


Il avait adopté un ton désinvolte, jouant le mec un peu déçu, mais sans plus. Et pourtant il espérait déclencher quelque chose en lui avec cette dernière réplique. Maintenant à savoir si ça marcherait ou non. Après tout avoir ce genre d'attitude pour quelqu'un qu'on ne détestait pas... Peut-être était-ce plutôt le contraire en vérité ? Après tout il avait toujours eu peur de trop s'attacher aux autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melwin Lusignan

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Mustore

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 17 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Rock the Beat ! [Melwin]   Sam 19 Nov - 17:02

« Okay j'ai pigé c'est bon. Revient, je t'emmène à ma piaule j'ai quelque chose à te montrer.
Dommage quand même... mais je lui dirai de ne plus passer quand tu es là. Comme ça tout ira bien.. »


Melwin s’arrêta progressivement, comme un véhicule dont on n’appuierait plus sur la pédale d’accélérateur, tout en n’ayant pas l’envie d’appuyer sur celle du frein. Il y aurait pu avoir un coup de tonnerre, ça aurait été du même effet. Et pourtant, tout ce qu’avait dit Adel, c’était tout ce que Melwin cherchait à faire. Qu’elle ne soit plus là. Qu’il ne la voit plus. Comme sur le bateau, qu’elle reste un fantôme, inatteignable, et que le temps l’emporte.
Adel faisait exprès, c’était évident. Il l’avait percé à jour, sachant bien qu’il était le seul avec qui l’anguille ne se comporterait pas ainsi. À croire que la seule manière pour cacher quelque chose à Adel était justement de ne pas essayer de le cacher. Mais au fond, qu’Adel sache que quelque chose clochait n’était pas si important. Il fallait simplement qu’il ne découvre pas quoi, et Elysa encore moins.

« Je m’en fous d’elle. »

C’étaient là des mots qu’il avait eu bien du mal à prononcer, à l’utilité discutable, mais il fallait qu’il les dise, au moins pour essayer de s’en convaincre. Il prit un bref instant pour se donner le courage de faire face à nouveau à son meilleur ami, camouflant cet instant avec un soupir qu’il espérait faire passer pour de la lassitude, et se retourna.

« T’as intérêt à ce que ce quelque chose vaille la peine. Je te pardonnerais pas de me faire perdre mon temps. »

Un sourire improvisé pour faire croire à une taquinerie, alors qu’il trouvait ses mots idiotissimes au possible. Il n’était pas vraiment du genre à menacer, même pour rire. Melwin faisait dans l’acte, sans crier gare, impulsivement.
Il rejoint de nouveau Adel, et ne trouva rien d’autre à faire que de lui donner un léger coup dans l’épaule avec un petit pouffement. Plus il essayait de se camoufler, moins il était crédible. À quoi bon mentir ? Pourquoi ne pas dévier le sujet, plutôt ?

« Tu m’as manqué, vieux. »

Qu’il lui dise ça en l’attirant d’un bras contre lui n’était pas non-plus habituel, et Melwin comptait là-dessus pour qu’Adel se focalise sur cette étrangeté-là. Il mettrait ça sur le compte de son petit « stage », puis ils se diraient qu’ils sont heureux de se revoir, et déconneraient comme avant.

Et Elysa n’aurait plus sa place dans les pensées de l’anguille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adel Caïn

avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 02/11/2008

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18
Relations:

MessageSujet: Re: Rock the Beat ! [Melwin]   Ven 16 Déc - 22:45

C'était marrant de voir la réaction de Mel suite au « je lui dirai de ne plus passer quand tu es là » d'Adel. Comme s'il était incapable de faire une décision entre s'arrêter et continuer sa route. S'arrêter voulait dire qu'il était d'accord pour ne plus la voir, continuer signifiait qu'il n'était pas d'accord avec ça. Et le mélange des deux ça donne « j'ai envie de la revoir mais je peux pas le montrer à Adel », en tout cas il y avait de grandes chances que ce soit ça. De quoi faire conforter Adel dans l'idée qu'il y avait un problème quelque part.

Je m’en fous d’elle.

Pourquoi ça sonnait si... faux ? Ca ne ressemblait pas du tout à Melwin, comme s'il s'était forcé à prononcer ces mots, mots qu'il n'emploierait normalement pas pour parler de la sœur d'Adel, sachant très bien à quel point elle était importante pour lui. Il essayait juste de faire croire à son meilleur ami que c'était effectivement le cas, peut-être pensait-il que cette simple phrase suffirait à persuader Adel qu'Elysa n'avait aucun intérêt aux yeux de Melwin... Non il savait très bien qu'il ne pourrait pas tromper notre génie aussi facilement... Enfin bref, il se décidait à se retourner, après un bref soupire

T’as intérêt à ce que ce quelque chose vaille la peine. Je te pardonnerais pas de me faire perdre mon temps.

Plus il essayait de s'en sortir et plus il s'enfonçait. Humour qui ne lui ressemblait pas, une réaction étrange, tout semblait étrange chez lui à ce moment. Sans parler du coup sur l'épaule et ce petit pouffement qui rappelait sans faute à une petite fille... vraiment, mais alors vraiment pas normal.Ça faisait mal à Falcon de devoir faire ça, mais il fallait qu'il essaye d'apprendre la vérité quitte à utiliser des moyens fourbes... et puis il était sûr que son meilleur ami lui pardonnerait au final.

Tu m’as manqué, vieux.

Une petite étreinte amicale en prime, à laquelle Adel répondit sans broncher, sans se laisser avoir par cette tentative de « je fais comme si de rien n'était même si je me rends compte que j''ai l'air étrange ». Bah autant jouer à son jeu, toujours est-il qu'il ne lâcherait pas l'affaire.

Toi aussi amigo ! Amène toi, j'ai la dalle. Je rentrai justement chez moi pour bouffer, mais j'imagine que je devrais faire à bouffer pour deux.

Jouer la comédie c'était le fort d'Adel par contre, et quiconque s'y tromperait, à ce sourire qui avait l'air des plus sincères sans pour autant paraître étrange sur notre sale gosse. Sur ce il se mit en route, après avoir ramassé le sachet de courses qu'il avait laissé tomber et qui ne contenait rien d'autre qu'un sachet de pattes... doucement hein, déjà qu'il prend la peine de cuisiner, il faut pas trop lui en demander!

Devine quoi ! Je me suis mis à la basse ! D'ailleurs le padre a laissé Lyly se mettre à la guitare, je me demande ce qu'il lui prend en ce moment... Mais tant mieux après tout. D'ailleurs on s'est déjà fait un petit duo la dernière fois, fallait que t'entende ça ! Eh, je parie qu'avec moi à la basse, Lyly à la guitare et toi à la batterie, on ferait un carton ! Enfin, ça aurait été cool en tout cas...

Il avait ajouté une petite pointe de déception à la fin, de quoi s'assurer qu'il aurait compris où il venait en arriver. Déjà arrivé à l'entrée du petit bâtiment dans laquelle se trouvait son appart', il savait que s'il continuait de faire allusion à sa sœur, peut-être qu'il laisserait échapper quelque chose qui lui permettrait de comprendre la cause du problème... il l'espérait en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The God Zilla
Admin radioactif
avatar

Messages : 798
Date d'inscription : 02/09/2010
Age : 26

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: La radioactivité conserve bien c'est tout ce que je peux dire
Relations:

MessageSujet: Re: Rock the Beat ! [Melwin]   Jeu 9 Fév - 10:40

UP !
Merci de préciser si ce sujet doit être considéré comme clos/Abandonné et donc être verrouillé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rock the Beat ! [Melwin]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rock the Beat ! [Melwin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vos musiques préférés dans le rock, Metal, pop rock etc...
» Let's Rock, Prinny ! \o/
» [MOC] Bionicle Rock Band...
» Le Tank Rock à Rochenoire
» BG Rock

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Parisiorum - ou quand le mythe devient réalité... :: Le Jeu : Paris :: Paris Nord-
Sauter vers: