Forum RPG futuriste se déroulant dans la ville de Paris.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Difficile de se séparer du naturel [Dared]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ephylie Buron

avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 04/07/2010
Age : 26
Localisation : n'importe où.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: joker ?
Relations:

MessageSujet: Difficile de se séparer du naturel [Dared]   Jeu 7 Juil 2011 - 22:32

Les abords du midnight étaient toujours grouillants de ce que l’on appelait vulgairement les non humains. Parmi eux les chasseurs, toujours là a guetter le petit hybride ou le petit vampire qui leur cherchera des crasses et leur donnera le motif adéquat pour « nettoyer le monde ».

En mettant les pied dehors, je n’avais pas remarquer tout de suite le petit brun qui m’avait un peu trop coller avant l’arrivée de Dared.
Pourtant il était bien là avec sa petite bande de dégénérés congénitaux fanatiques. Il était six, peut être sept. Tous agglutiner dans leurs coins en train de ruminer leur vengeance sur le pauvre vampire que j’étais, et qui n’avait pas ostensiblement affiché sa nature.

J’avais attendu mon charmant compagnon dehors en allumant une cigarette.
A peine avion nous fait quelques mètres dans une rue qui s’éloignait du bar que l’illuminer divin s’était planter devant moi… pitié, si un Dieu existait bien qu’il fasse dont a son avorton de Fidel d’un cerveau !


« Comment j’ai pu me laisser berner …

Si tu veux je t’explique, c’est quelque chose qui s’appel libido. Tu vois une jolie fille qui a l’air un peu désinhiber et t’y vas. Sur le coup t’es gouverné par tes hormones, comme un … attend je ne trouve pas le mot… comme un animal.
Maintenant toi, tes potes et tes beaux principes bidons tu vas gentiment nous laisser passer. »


Le Bar était encore trop proche pour risquer un esclandre ils s’étaient simplement bouger et avait attendu d’être dans une rue moins fréquenté pour nous tomber dessus.

[hrp : vas y fait ton sauveur de la faible princesse ;p]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesper Koreva

avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 26/10/2010

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 98 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Difficile de se séparer du naturel [Dared]   Ven 8 Juil 2011 - 1:45

Le petit couple rencontra à peine sortis du bar le petit brun et son groupe. Le vampire assista avec un sourire aux lèvres à la joute verbale de sa compagne et du chasseur. Décidément, cette femme lui plaisait de plus en plus. Dared n’avait même pas besoin de s’en mêler, elle s’en sortait à merveille seule.

« Qu’est-ce que t’as à rire toi ?! »

Frustré de ne pas pouvoir faire sienne la vampire, le chasseur avait décidé de déverser sa colère sur celui qui avait eu sa proie.

- Du calme cowboy. C’est pas de ma faute si tu n’as pas le physique ni le charisme pour prétendre à une telle b…

Il sentit son poignet brûler, et fut projeté face contre terre, le bras maîtrisé par le blanc-bec.

« Je vais t’apprendre à te foutre de ma gueule enfoiré ! Tu vas souffrir ! »

Un des chasseurs apporta un objet contendant, tandis que les autres veillaient à ce qu’Ephylie ne s’en mêle pas. Le petit brun regarda de haut le vampire à l’air apeuré, une lueur de rage dans les yeux, tandis que son gant béni continuait de brûler la peau du poignet de Dared.

« La fille ou la vie, tu as choisi. »

Et avec un cri de rage, le chasseur abattit son arme sur le vampire. Un écœurant son d’os brisés se fit entendre.

- Renseigne-toi sur tes victimes avant de les chasser.

Dared se tenant bien droit, s’allumant une cigarette, tenant dans sa main le bras au gant béni, dont l’épaule avait été réduite en miettes par la violence et la brusquerie du mouvement du vampire.

- Tu ne peux pas brûler le feu.

Les yeux luisant, Dared incendia sur place le pauvre homme, qui en à peine quelques secondes ne fut qu’un tas de chair carbonisée. Ses compagnons semblaient hésiter, à deux doigts de prendre la fuite. Mais Dared ne les laisserait pas s’enfuir. Ils devaient payer pour son poignet brûlé, et ils devaient payer pour la gêne occasionnée.
Il fut sur le premier qui avait esquissé un geste de repli avant même que son talon n’entre en contact avec le sol, l’attrapant à la gorge et le soulevant de terre. Sous l’attaque, un, puis deux autres sortirent leurs armes pour l’abattre, mais le petit lâche faisait un très bon bouclier. Entre le temps où il lâcha son pare-balles, et le temps où celui-ci s’écroula au sol, l’un des deux tireurs avait vu sa tête pivoter de 180°, et le deuxième s’était fait crever les yeux. Le temps qu’il pousse une plainte, et son propre couteau l’avait égorgé.
Les trois qui suivirent périrent sous la rapidité et la violence de ses coups de poings enflammés, qui visaient généralement toujours le ventre et le visage. Pour le suivant, Dared usa de sa rapidité et de l’impact qu’elle provoquait pour traverser le torse du chasseur de son bras, en extirpant un cœur encore battant. Enfin, le dernier se vit légèrement entailler la gorge, puis violemment tirer la tête en arrière par les cheveux, ce qui l’arracha à ses épaules.

Laissant tomber la tête au sol, Dared se retourna vers Ephylie, ses yeux perdant leur intense lueur dorée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephylie Buron

avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 04/07/2010
Age : 26
Localisation : n'importe où.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: joker ?
Relations:

MessageSujet: Re: Difficile de se séparer du naturel [Dared]   Ven 8 Juil 2011 - 5:34

Blesser dans son orgueil le chasseur s’en était pris à Dared, une sorte de punition pour s’être moqué de lui.
Même si j’avais voulu intervenir je n’aurais pas pu, il avait a peine attrapé son poignet que ses fanatiques d’amis m’avaient tenus a l’écart. Ce n’était pas faute d’avoir essayé de me débattre mais tout ce que j’avais gagné s’était un paire de claque et comment je ne ma calmais pas un coup de poing dans l’estomac…

Foutu soit mes pouvoir qui ne servait a rien dans ces situations !

Il y eu un désagréable bruit d’os briser, j’espérais de tout mon cœur et même de bien plus que ce n’étais pas la tête de Dared qu’il venait de fracasser à même le sol.
En relevant la tête j’avais pu voir que Dared se portait parfaitement bien, s’était le chasseur qui était plutôt mal en point.

J’eu un mouvement de recul, vite étouffé pas l’emprise des imbéciles croyants, en voyant mon vampire de compagnon immoler par le feu le gringalet.
Les acolytes du désormais tas de cendre avaient fini par me relâcher, non sans m’avoir au préalable balancé contre le mur le plus proche. Ils voulaient sauver leur vie peu leur importait le reste !
Un peu dans le vague, mais pas suffisamment pour rater la boucherie qui se déroulait à quelques mètres a peine.
Les yeux de Dared avaient une lueur dorée luisante pendant qu’il ôtait la vie de ses hommes sans plus de difficulté que cela.

Une fois le denier « soldat de Dieu » tombé, il s’était tourné vers moi, ses yeux perdant progressivement leur lueur surnaturelle.
Je me levais un peu difficilement et fit le tour des cadavres.


Tuer sept chasseur a toi tout seul …

Il n’y avait ni admiration, ni dégout dans ma voix, j’étais parfaitement neutre. Je ne savais pas pourquoi ça ne me dérangeaient pas plus que ça. Après tout même si il s’agissait de chasseur s’était avant tout des êtres vivant il ne méritaient pas cette fin… Enfin c’est ce que j’aurais dis il ya quelque mois. Mon indifférence m’effrayait presque.

Au loin en entendais que des personne arrivé sûrement attiré par l’âpre odeur de chaire brûlée.
En attrapant la main de Dared je l’avais tiré vers une rue bien plus loin. Là où personne ne penserait aller fouiller pour chercher les responsables du carnage. Ça aurait fait suspect d’être resté à proximité alors que sa chemise était tâchée d’hémoglobine.

A peine étions nous passer dans une rue plus calme, que je l’avais plaqué sans contre un mur. Mes yeux avaient changé de teinte pour prendre une couleur émeraude plus très naturelle.

Pourquoi les avoir tuer, tu pouvais très bien juste les sommer…

Toujours aucun reproche, juste une envie de comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesper Koreva

avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 26/10/2010

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 98 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Difficile de se séparer du naturel [Dared]   Ven 8 Juil 2011 - 14:45

Dared regarda sa compagne se relever et faire le tour des cadavres sans bouger. Il avait agi sans réfléchir, les tuer avait été naturel pour lui. Mais pour elle… Le pyromane ne s’était pas demandé si ça la choquerait qu’il les tue, et aussi violemment.

« Tuer sept chasseur a toi tout seul … »

Le Vesper audacieux commençait à se sentir coupable. Il ne ressentait rien dans sa voix, et ça ne lui disait rien qui vaille. Il n’avait pas envie qu’elle le fuie à cause de ces imbéciles qui n’avaient pas su rester à leur place, et admettre leur infériorité.
Dared sortit de ses pensées quand la main d’Ephylie prit la sienne et qu’elle l’attira à l’écart. Les voix qui allaient vers le carnage lui désignèrent que malgré tout, elle ne voulait pas l’abandonner à ces gens, et ça, ça lui remonta le moral.
… jusqu’à ce qu’elle le plaque contre un mur en la fixant d’un regard irréel, trop beau pour être vrai, presque effrayant.

« Pourquoi les avoir tuer, tu pouvais très bien juste les sommer… »

- Je ne voulais pas risquer qu’ils te fassent du mal…

La réponse avait fusé, sans réflexion préalable aucune. Dared n’était pas quelqu’un de réfléchi, il ne triait pas ce qui devait ou ne devait pas se dire. Il annonçait les choses comme il les voyait.

- Je sais que tu as déjà vu Vesper se battre, que lui fait tout pour les garder en vie, mais c’est tout simplement parce qu’il a peur d’avoir encore du sang sur les mains.

Si Vesper avait encore été en mesure de le faire, il se serait débattu pour que Dared se taise. Le vampire s’apprêtait à raconter pour la première fois à une personne extérieure aux faits ce qui s’était passé ce fameux soir…

- Vesper et moi nous sommes vraiment « séparés » un soir comme celui-ci. La curiosité l’avait poussé à goûter du sang humain, et le goût de ce sang le poussait à recommencer tous les mois. Mais il aimait une femme à l’époque, celle pour qui il avait décidé de devenir éternel, celle avec qui il voulait passer son éternité. Et cette femme l’avait suivi un de ces soirs. Quand elle a vu son beau mari s’attaquer sans pitié à une pauvre jeune femme, elle s’est précipitée pour lui dire d’arrêter.
Vesper continue de dire que c’est moi qui l’ai tuée, moi je persiste à croire que je n’étais pas encore vraiment apparu à ce moment-là. Toujours est-il qu’il a eu le sang de sa belle sur les mains, que son meilleur ami et beau-frère l’a traqué pour le tuer, et qu’il a rejeté toute la faute sur moi. Il a donné un nom à sa douleur, et je suis né. Mais ce n’est pas pour t’apitoyer que je te raconte ça.
Tout à l’heure, j’ai revu le visage de Fred quand elle est morte, mais il s’est changé et c’est le tien qui m’est apparu. Et je n’ai pas supporté l’idée que ces salauds rendent cette image réelle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephylie Buron

avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 04/07/2010
Age : 26
Localisation : n'importe où.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: joker ?
Relations:

MessageSujet: Re: Difficile de se séparer du naturel [Dared]   Lun 11 Juil 2011 - 1:11

Que répondre a ça…
Ça se bousculait un peu dans ma tête. Les histoires d’amour ça n’avais jamais été mon fort, elles finissaient toujours mal, ou ne commençait même pas du tout, trop effrayer par la perspective de tout perdre. J’avais été lâche avec Derek, peu être avec Jehan, cela je ne saurais-jamais il y avait toujours eu une certaine ambigüité mais aucun de nous avait eu le cran de vérifier de quoi il s’agissait exactement.
Je ne savais pas si j’avais désormais le courage d’assumer les sentiments de quelqu’un pouvait avoir pour moi. S’était tellement abstrait.

J’avais doucement serré ses mains recouvertes de sang dans les miennes sentant le liquide vital chaud caresser de sa visqueuse présence ma peau. Peu importait d’avoir du sang sur les mains au sens propre, même au sens métaphorique d’ailleurs.
Sa sauvagerie ne m’inspirait rien de négatif, elle ne m’attirait pas non plus, étais-ce normal ? Qui savait…
Ressentir la douce chaleur de ses mains au sein des mienne était plaisant, ça avait quelque chose de tendre et d’additif. Je n’avais pas envie que cela s’arrête je n’avais pas envie de le laisser partit, ça serait tellement stupide !

Cela faisait déjà un moment qu’il avait achevé sa dernière phrase, il fallait faire quelque chose pour ne pas qu’il se sente faussement rejeter. Je n’allais pas le laisser s’en aller de si tôt, s’était simplement que sa déclaration m’avait laisser un peu perplexe.

Sans vraiment réfléchir j’avais posé à nouveau mes lèvres sur les seines tout en tendresse en délicatesse, laissant de côté tout ce qui était bassement physique et me blottissant doucement contre lui.


Je ne suis pas elle, j'ai l'habitude de jouer au chat et a la souris avec les chasseurs et il n'ont pas encore eu ma peau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesper Koreva

avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 26/10/2010

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 98 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Difficile de se séparer du naturel [Dared]   Mar 12 Juil 2011 - 4:26

Dared fixait avec étonnement les mains qui serraient les siennes. Il se sentait misérablement faible devant elle, et cela l’effrayait un peu. Mais il avait aussi la sensation que ce n’était pas bien grave, qu’il pouvait se le permettre avec elle. Le sang sur ses mains n’avait pas l’air de la gêner, alors Dared referma ses doigts sur les mains d’Ephylie, plongeant son regard dans le sien. Cette femme avait quelque chose d’extraordinaire, quelque chose qu’il ne fallait pas laisser passer…

Le contact de ses lèvres le surprit presque, mais il n’allait pas s’en plaindre. Dared se laissa doucement aller à la tendresse que lui offrait sa compagne vampire, lui qui était toujours plus brutal et sensuel. Ses bras se refermèrent comme par automatisme autour d’Ephylie quand elle se blottit contre lui. Quelque chose ne tournait pas rond. Ce n’étaient plus des caresses dans le but d’exciter, ce n’était plus une simple attirance physique… Les doigts glissant dans le dos de la vampire, ceux se perdant dans ses cheveux, rien de ça n’était intéressé. Dared voulait simplement être tendre, laisser son bon côté s’exprimer avec elle.

« Je ne suis pas elle, j'ai l'habitude de jouer au chat et a la souris avec les chasseurs et il n'ont pas encore eu ma peau... »

Sur ce coup, Dared réfléchit quelques secondes avant de répondre. Ça devenait trop important pour qu’il se permette d’être impulsif, il devait soigneusement choisir ses mots.

- Je voudrais veiller à ce qu’ils ne l’aient jamais…

Ce qu’il y avait dans son baiser à la fin de cette phrase ne permettait plus aucun doute. Cette chose qu’il considérait comme une infériorité, qui avait conduit Vesper à la tristesse… Mais il n’était pas Vesper, il saurait faire attention, il ne permettrait pas qu’on fasse de mal à Ephylie. Tout simplement parce que la véritable nature du lien entre les deux vampires…
… c’était l’amour…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephylie Buron

avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 04/07/2010
Age : 26
Localisation : n'importe où.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: joker ?
Relations:

MessageSujet: Re: Difficile de se séparer du naturel [Dared]   Mer 13 Juil 2011 - 20:35

Le goût de son baiser ne permettait plus aucun doute.
Lui et pas un autre, s’était tout. Visiblement mon esprit avait décidé d’imposer son image comme une évidence et mon cœur avait suivit. Il serait plus qu’idiot de ne rien tenté parce que dans ma vie j’avais rarement eu de la chance avec les hommes…

Il ne fallait pas se voiler la face, s’était purement en simplement de l’amour cette douce chaleur qui infiltrait dans ton mon âtre quand il posait les mains sur moi, ou cette sensation de bonheur quand il avait réapparu tout a l’heure.


Ne t’en vas plus comme un voleur s’il te plaît…

Ma demande n’avais été qu’un murmure. Demander une telle chose ne me ressemblait pas, j’avais toujours mis un point d’honneur à paraitre parfaitement indépendante et pas du tout attachée, s’était surtout pour ça que ça ne marchait jamais, je n’avais pas envie de me lier a quelqu’un s’était le meilleur moyen de souffrir.
Mais là l’idée de partager une partie de ma vie avec lui ne m’effrayait pas.


Je ne veux plus avoir une impression de vide en voyant que tu es partit et la désagréable pensé que c’est peut être a cause de moi.
J’en ai assez de me répété que de toute façon s’était couru d’avance que ça allait finir comme ça pour masquer des regrets…


Qu’est ce que qui me prenait de lui révéler tout ça ?!
Il fallait que j’arrête ça avant de dire quelque chose de vraiment embrassant, quelque petit mots que je pouvais peu être pensé, mais dont il serait préférable de voir si il tenait la distance.
Je n’arrivais pas à le regarder, j’étais certaine que si j’allais croiser son regard j’allais rougir comme une adolescente qui a un petit béguin. Tandis que je cherchais comment maitriser ma peau pour pas qu’elle ne devienne rouge au contacte de ses yeux sur moi mes main s’était doucement resserré sur le tissu de sa chemise le serrant de plus en plus fort.
Je détestais avoir l’air si faible…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesper Koreva

avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 26/10/2010

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 98 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Difficile de se séparer du naturel [Dared]   Mer 13 Juil 2011 - 21:52

Ne t’en vas plus comme un voleur s’il te plaît…

Dared posa son regard sur Ephylie, alors que son cœur battait à cent à l’heure et qu’il avait l’impression d’avoir des hallucinations.

Je ne veux plus avoir une impression de vide en voyant que tu es partit et la désagréable pensé que c’est peut être a cause de moi.
J’en ai assez de me répété que de toute façon s’était couru d’avance que ça allait finir comme ça pour masquer des regrets…


La vampire fuyait son regard, semblant faire un effort pour… qu’est-ce qu’elle tentait de faire, d’ailleurs ? Dared baissa les yeux sur les mains qui serraient sa chemise, ne trouvant pas quoi dire. Il avait… peur. Pour la première fois de son existence, Dared avait peur. Peur de comprendre ce qu’elle ressentait, peur parce qu’il pensait ressentir la même chose, peur qu’elle sente ses battements de cœur. Mais s’il avait peur, il n’en restait pas moins Dared, l’osé, celui qui ne cache jamais ses pensées. Il releva le visage d’Ephylie, et l’attira contre le sien pour un baiser dans lequel leurs sentiments pourraient éclater. Sans rompre ce lien, il passa ses bras autour d’elle, et l’attira tout contre lui, là où elle pourrait sentir son cœur parler pour lui.
Il inversa même les rôles, la plaquant contre le mur pour se coller à elle. Non, il ne s’en irait plus. Il n’en avait plus envie. Il voulait rester avec elle, défier sa propre personnalité, pour ne pas qu’elle pense que c’était sa faute. Et alors que, son torse en contact avec la poitrine de la vampire, son cœur hurlait l’étrange sentiment qui l’envahissait chaque minute un petit peu plus, Dared se fit une promesse : celle de lui avouer ses sentiments avant qu’elle ne le fasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephylie Buron

avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 04/07/2010
Age : 26
Localisation : n'importe où.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: joker ?
Relations:

MessageSujet: Re: Difficile de se séparer du naturel [Dared]   Jeu 14 Juil 2011 - 1:12

Le contact de ses lèvres, le battement frénétique de son cœur… comment se permettre d’avoir un doute maintenant ?
Il y avait bien quelque chose, quelque chose d’évident, mais quelque chose que je n’étais pas encore prête à admettre. Il allait falloir un peu de temps, je voulais être sur et certaine que ce n’était pas une passade, un tour jouer par mon petit cœur et ma profonde solitude.

Il aurait pu s’écouler des heures ainsi sans que j’en ai assez ce moment de pure paix teintée de bonheur aurait toujours eu l’air trop court de toute façon, mais au loin il y avait du bruit, des gens arrivaient. C’était bien notre veine…
Pas que leur commentaire vicieux quand ils allaient passer juste à côté allaient me déranger, la bêtise il y en avait partout. Mais Dared était quand même en parti couvert de sang, et ma robe était mouchetée de rouge et brun à cause de l’hémoglobine qui y séchait.
C’est a regret que je rompis le baiser et lui attrapais la main.


Je crois qu’on s’est fait assez remarquer pour ce soir il serait temps de se faire oublier un peu. Je dois avoir quelques affaires qui pourrait t’aller chez moi on en accumule des choses en trente ans… Au moins comme ça tu pourras te changer, et rentré en paix... ou rester.


Chez moi, c’était a peine a une quinzaine de minute de là ou nous avions échoué.
Et qui sait, peu être qu’en territoire connu tout serait moins confus dans ma tête, et que tous paraîtrait plus clair, logique… évident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust
Admin du Chaos
avatar

Messages : 217
Date d'inscription : 08/03/2011
Localisation : En tout lieu ou ma présence est nécessaire.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: Je ne sais plus.
Relations:

MessageSujet: Re: Difficile de se séparer du naturel [Dared]   Jeu 9 Fév 2012 - 21:08

Sujet fini ? En demande de réponse ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Difficile de se séparer du naturel [Dared]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Difficile de se séparer du naturel [Dared]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Parisiorum - ou quand le mythe devient réalité... :: Le Jeu : Paris :: Paris Est-
Sauter vers: