Forum RPG futuriste se déroulant dans la ville de Paris.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Falcon, destin solitaire

Aller en bas 
AuteurMessage
Adel Caïn

avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 02/11/2008

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18
Relations:

MessageSujet: Falcon, destin solitaire   Mer 29 Juin 2011 - 19:16

24 juillet 2041


    Dans le bureau de mon père, il m'avais demandé de venir à la maison ce jour là. Naturellement j'ai du accepter, premièrement parce qu'il ne me laisse pas vraiment le choix, et deuxièmement parce que je pourrait revoir ma sœur. A peine arrivé, j'était conduit dans le bureau de James Caïn, ce riche millionnaire qui continue d'étendre son empire et de s'enrichir, et cet homme n'est autre que mon père...

    - Hey Adel ! Je suis heureux de te revoir mon fils ! Quel dommage que tu aies décidé de vivre seul et de nous quitter.

    Je déteste son ton hypocrite, sans parler de ce sourire tout aussi hypocrite. Il pourrait tromper tout le monde avec son faux sourire et son talent à manipuler les mots, mais pas moi. J'étais donc là, debout devant lui, lui qui étais assis derrière son bureau. Il ne m'avait pas proposé de m'asseoir, et même si c'était le cas, je ne le ferai pas. Bien sur j'avais du tout de même me plier à certaines de ses exigences, en l'occurrence ce costume noir, qui avait du couter très cher. Il m'allait bien, pas à dire, mais je détestait ce genre de tenues, pour son plus grand plaisir.

    - Tu m'as fait venir pourquoi ?

    Lui montrait un faux sourire, moi je ne montrait rien du tout, je gardais un visage aussi neutre et indifférent que possible.

    - J'ai besoin d'une raison pour vouloir voir mon fils adoré ?

    Il n'allait pas être sérieux, c'est ce que je pensais. Mais son soudain changement d'expression me prouvait le contraire, pour la première fois il me montrait son sérieux, ce dont il voulait me parler devait être quelque chose d'important...

    - Bien, soyons sérieux. Tu as maintenant dix-huit ans depuis hier, tu iras à l'université à partir de septembre, tu as décidé de poursuivre tes études toi même, c'est une bonne chose. Mais ce n'est pas ce dont je veux te parler aujourd'hui.
    Tu sais pourquoi j'ai continué de te donner tout l'argent dont tu avais besoin ? Pourquoi j'ai négocier ta protection auprès des chasseurs jusqu'à maintenant ? Tu as pensé que tout ceci était dans l'unique but de cacher ta nature, c'est faux. La vérité, c'est que j'ai promis à ta mère de m'occuper de toi jusqu'à ce que tu deviennes capable de te débrouiller seul. Et c'est maintenant que tout ceci s'arrête.


    Une expression de surprise sur mon visage, que j'essayais de cacher, sans succès. Pas le fait que mes années de confort et de protection étaient fini, c'était surtout cette promesse dont il avait parlé. Je n'en avais aucune idée jusqu'à maintenant.

    - A partir de maintenant, tu n'auras plus un centime de ma part. Ce qui ne changera pas grand chose c'est vrai. Beaucoup d'universités te veulent, tu es bel et bien un génie. Tu devrais être payé très généreusement, ils veulent t'avoir et ceux qui t'auront voudront te garder. Par contre, à partir de maintenant, les chasseurs te traqueront, et feront tout pour t'éliminer dés qu'ils en auront l'occasion.

    L'étirement de ses lèvre en un sourire presque imperceptible qu'il essayais tant bien que mal de réprimer ne m'échappa pas.

    - Maintenant que tu sais cela, tu as deux choix. Tu peux continuer à être aussi libre que tu ne l'étais, même montrer au monde entier ta nature d'hybride, de toute façon ce n'est plus vraiment un secret. Financièrement tu n'auras aucun problème. Par contre, tu seras traqué par les chasseurs comme n'importe quel autre hybride... et je couperais tout lien entre moi et toi, ce qui veut aussi signifier que tu ne verras plus jamais Elysa, et je m'en assurerais.

    Par ailleurs, il se trouve que tu pourrais encore avoir une utilité pour moi. Je finirai par mourir un jour, et je refuse de donner cet empire à n'importe qui. Et encore plus, je refuse de le donner à ta sœur. Dans ma position, non seulement je me fait beaucoup d'ennemis, mais aussi je dois souvent me salir les mains, c'est le seul moyen pour que je continue de faire grandir cette entreprise que j'ai créé et élevé jusqu'ici seul. Je refuse de mettre Elysa dans ce genre de situations. En revanche... toi, tu peux me succéder, je n'aurai aucun remord à te faire plonger dans ce monde qu'est le mien. En échange, je négocierai ta protection auprès des chasseurs, tu seras intouchable, je m'en assurerais, et tu pourras voir Elysa autant que tu voudras. Par contre, tu devras suivre la voie que je te tracerai, tu devras renier ta nature d'hybride et abandonner ta liberté. Tu ne seras rien d'autre qu'un pion pour moi...

    Je ne te demande pas de me donner une réponse maintenant, mais je sais que tu feras le bon choix... si tu es aussi intelligent qu'on le dit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adel Caïn

avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 02/11/2008

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 18
Relations:

MessageSujet: Re: Falcon, destin solitaire   Lun 11 Juil 2011 - 0:10


J'ai retrouvé une peinture chez mon père, l'auteur n'est autre que ma mère. Je me souviens qu'elle aimait l'art sous toutes ses formes, surement pour ça qu'elle a voulu que j'apprenne à jouer de certains instruments comme le piano et le violon. Elle a vite compris que la peinture c'était pas mon truc par contre. Quant à elle, elle était très doué. A l'époque où elle a peint ça, elle ne savait pas que j'étais un hybride, ce n'est pas ma forme hybride qu'elle a représenté ici, elle m'a simplement représenté comme un ange. Oui, elle nous disait souvent qu'on était des anges, moi et ma sœur. Pourquoi une seule aile ? Justement, peut-être pour ça, la deuxième aile appartient à Elysa.
Bien sur j'étais encore très jeune, je ne ressemblais pas à ça, mais elle a essayé de reproduire le moi de quelques années plus tard, plutôt réussit, pas loin de la réalité. Malheureusement je n'ai plus un air aussi innocent que sur cette peinture. Les deux lunes me semblent étranges, mais j'ai vite comprend qu'elles sont une référence à mes yeux, à leur lueur, les mêmes yeux qu'Elysa, et qu'on tient tous les deux de notre mère... Peut-être que c'est sa manière de dire qu'elle veille tout le temps sur nous... depuis le ciel, c'est encore plus vrai maintenant.

Je vais prendre cette peinture pour chez moi, c'est mon droit après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Falcon, destin solitaire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Parisiorum - ou quand le mythe devient réalité... :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: