Forum RPG futuriste se déroulant dans la ville de Paris.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 On joue ? [Dared]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ephylie Buron

avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 04/07/2010
Age : 26
Localisation : n'importe où.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: joker ?
Relations:

MessageSujet: On joue ? [Dared]   Dim 26 Juin - 4:57

Attraper un taxi n’était pas vraiment un problème à Paris, même à 3h du matin.
Le plus dur avait été de se maîtriser pour ne pas faire plus que déshabiller du regard Dared. Une aventure par-ci par là s’était tout ce que j’avais eu depuis des années, avais-je vraiment su ce que s’était d’avoir une vraie relation avec quelqu’un… sûrement pas.
Même si Dared avait quelque chose, j’ignorais quoi, qui lui disait qu’il aurait peut être pu me plaire autrement, je m’étais résignée.

Le verdict était tombé, s’était chez moi.
La cage d’escalier était toujours aussi glauque, mais nous ne faisions que passer. A cette heure il n’y avait personne sur le palier, ce n’était pas si mal je n’avais pas du tout envie de croiser le regard réprobateur de la petite vielle qui habitait l’apparemment d’en face.
La vielle gâteur n’avais pas encore remarqué en dix ans que je n’avais pas changé d’une ride, et elle continuait à me faire éternellement les même sermons sur l’importance de ma trouver un mari qui avait une bonne situation, pour ne pas avoir à travailler et élever des gamins… Décidément la sénilité s’était moche.

A peine avais-je refermé la porte derrière lui, que j’embrassais Dared, cette envie m’avait démangé pendant un moment.
On pouvait dire que j’avais de la chance, pour une fois s’était complètement ranger. En même temps j’étais rentré depuis peu je n’avais pas eu le temps de mettre du bordel dans mon espace vital.

Faisant quelque pas pour aller dans le salon je me retournais.


Quelque chose à boire? Ou le jeu continu tout de suite ?

Naturellement un petit sourire en coin avait pris possession de mes lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesper Koreva

avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 26/10/2010

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 98 ans
Relations:

MessageSujet: Re: On joue ? [Dared]   Dim 26 Juin - 5:55

La soirée du vampire se passait mieux que prévu. C’était l’une des rares fois où il se faisait conduire, et il allait moins vite que d’habitude, mais il était en bonne compagnie. Une compagnie plutôt excitée à en juger par son regard qu’il sentait assez intéressé.

Il suivait simplement la vampire dans une cage d’escalier. Elle n’était pas vraiment accueillante, mais il n’allait pas en faire un fromage. C’était toujours mieux que chez Vesper, et Ephylie ne vivait sûrement pas dans la cage d’escalier.
Dared entra dans l’appartement qu’elle venait d’ouvrir, et observa autour de lui. Ou plutôt, tenta d’observer. En fait, dès que la porte fut fermée, elle s’était jetée sur lui pour l’embrasser. Non pas que c’était déplaisant, bien au contraire. Les lèvres d’Ephylie étaient douces et avaient bon goût. Et, aussi brusquement qu’elle s’était jetée sur lui, elle s’était dirigée vers ce que Dared désignerait comme le salon.

« Quelque chose à boire? Ou le jeu continu tout de suite ? »

Ce sourire… Ce sourire désarmant. Ce sourire tentateur. Ce sourire qui avait poussé le vampire à plaquer sans violence son homologue féminin contre le mur pour l'embrasser. Ce sourire qu’il ressentait jusque dans ses baisers. Cette femme-là n’était pas une femme normale. Cette femme-là n’était pas comme les autres.
Cette femme-là, il ne fallait pas la laisser passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephylie Buron

avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 04/07/2010
Age : 26
Localisation : n'importe où.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: joker ?
Relations:

MessageSujet: Re: On joue ? [Dared]   Dim 26 Juin - 12:56

Plaquée contre le mur, ses lèvres sur les miennes, il était l’heure de continuer le petit jeu commencé dans le bois de Boulogne.
Répondant à son baiser avec un brin de passion je m’étais serré contre lui. Savoir qu’il était comme moi avait quelque chose de plaisant, pas besoin de prétendre être plus jeune, pas de masque pas de mensonges… Une fois n’était pas coutume, être et sois et uniquement sois.
Dared avait un petit goût d’authenticité qui me plaisait énormément.

C’était entre autre cela qui me faisait un peu regretter le fait que tout ceci aillait sans doute sans lendemain sans conséquences, sans influence sur ma vie. Elle allait reprendre son cour normalement. Elle avait toujours fait ainsi, pourquoi cette fois elle aurait décider de changer d'idée. Pourtant je m'était surprise a penser que lui, ça serait un erreur de le laisser partir comme ça. Jouer était plaisant mais avoir quelqu’un avec qui jouer s’était encore mieux.

Glissant jusqu'à son cou, j’y avais déposé quelques baisers. Et enlever quelques boutons à sa chemise.
Puis avec un éternel sourire je m’étais défait de cette emprise pour aller m’appuyer dans l’encadrement de la porte de ce qui était ma chambre. La provocation avait souvent été une deuxième nature chez moi mais ce soir ça n’avais jamais été plus vraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesper Koreva

avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 26/10/2010

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 98 ans
Relations:

MessageSujet: Re: On joue ? [Dared]   Mar 28 Juin - 4:51

L’ennemi public avait fermé les yeux de contentement lorsqu’il avait senti les douces lèvres de la vampire dans son cou. Les deux mains à plat contre le mur, entourant ainsi Ephylie, il faisait en sorte de se coller un maximum à elle, comme attiré par un aimant. Il ne voulait pas lui laisser ne fut-ce qu’une seconde de répit. Il voulait qu’elle sente son contact sans cesse, il voulait que son odeur ne quitte plus ses narines. Il la voulait. Alors quand, après ces quelques baisers et un ou deux boutons déboutonnés à sa chemise, elle s’était esquivée, Dared avait senti monter en lui une intense frustration. Frustration qui laissa rapidement place à l’amusement quand il la vit s’afficher de manière provocante devant une pièce qui, en observant l’intérieur, n’était rien d’autre que la chambre. Il n’y avait pas besoin de mots, pas besoin de réfléchir. Ils étaient deux immortels, prêts à s’offrir l’un à l’autre l’espace d’une nuit pour un peu pimenter leur éternité.

Comme si elle ne pesait rien, Dared la souleva et s’empara de ses lèvres sans se soucier de la porte. Après tout, ils étaient censés être seuls. La maîtresse de maison avait été déposée dans son propre lit par un presqu’inconnu, qui n’avait pas attendu bien longtemps pour commencer à la déshabiller. Mis en face de la perfection de ses courbes et de la douceur de sa peau, Dared aurait tué quiconque l’aurait empêché de faire l’amour à cette femme qui le menait en bateau depuis tout à l’heure. Et au milieu des soupirs et des gémissements, des souffles et des deux corps entrelacés, Dared trouvait ça dommage. Jamais ça ne lui avait été arrivé, de regretter le départ qui arriverait forcément avant le lever. Et pourtant, il y pensait. Le visage de cette femme, le goût de ses lèvres, le son de sa voix, l’odeur de sa peau… Il ne les oublierait pas. Mais rester n’était pas envisageable. Malgré la beauté de sa partenaire. Malgré le plaisir orchestré par chaque petit mouvement, chaque infime contact avec la peau dorée. Jamais le vampire n’avait autant haleté, embrassé, caressé. Et quand ce fut terminé, Dared ne s’en alla pas tout de suite. Ses doigts et ceux de sa charmante amante s’étaient croisés, il était resté tout près d’elle jusqu’à ce qu’elle s’endorme, et même quand elle s’était endormie, il était resté à la contempler dormir, à redessiner ses courbes, à suivre son tatouage du bout du doigt.

Les premiers rayons de soleil éclairant le couple d’une nuit décidèrent le vampire qu’il était temps de partir. Il se leva, ramassa ses affaires et s’habilla. Puis il se posa quelques minutes devant le visage endormi d’Ephylie, déposa un tendre baiser sur ses lèvres, remonta le drap sur ses épaules, et s’en fut comme un voleur.

Néanmoins, avant de partir, il prit le temps de farfouiller pour trouver un numéro de téléphone, et de mémoriser l’adresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephylie Buron

avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 04/07/2010
Age : 26
Localisation : n'importe où.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: joker ?
Relations:

MessageSujet: Re: On joue ? [Dared]   Mar 28 Juin - 7:27

L’expression de frustration intense qu’il avait affiché à peine quelque instant valait tout l’or du monde.
Il me menait autant par le bout du nez que je ne le faisais, s’était une des choses qui était si fascinante chez lui, il ne se laissait pas bêtement berner par mes manière un peu osées, il avait la prestance pour y répondre.
Il ne lui avait pas fallu longtemps pour changer d’idée et passer de la frustration à l’envie. Celle de céder aux hormones, cette envie réciproque, je n’avais qu’une seul idée mais il m’avait devancé en me soulevant pour aller me déposer sur le lit.

Avec un empressement dompté au fil des années, j’avais achevé de mettre de mu sa peau, découvrant la douceur brute de cette dernière. Je voulais toucher, voir, goûter tout les partie de l’anatomie de celui qui affolait mon corps avec des frissons de plaisir.
Je n’avais pas envie qu’il s’en aille, je n’avais pas envie de le voir partir, j’aurais aimé avoir sa présence encore un peu avec moi. D’habitude ça ne faisait ni chaud ni froid, de savoir qu’ils allaient partir, je n’y pensais même pas, la seul chose qui me venait a l’esprit était le plaisir de l’instant présent et rien d’autre.
Mais là, la suave euphorie provoquer par la réunion de nos deux corps avait un arrière goût légèrement amer.
Le retenir devait être impossible il s’était si facilement laisser séduire, il avait eu ce qu’il désirait, il n’avait plu de raison de s’attarder en ses lieux.
Jamais encore je ne n’avais autant savouré ses moments d’intimité volée.

Il avait au moins eu la décence de ne pas partit de suite. J’avais encore pu profité de son visage, de son parfum, de sa chaleur encore quelques temps. Court répit avant que Morphée ne vienne m’envelopper de ses bras.
Je n’avais jamais trouvé le dieu du sommeil aussi fourbe qu’aujourd’hui.

Quand j’avais rouvert les yeux, il était bel et bien parti, envoler sans laisser de traces. J’avais à peine jeté un regard circulaire avant de lisser ma tête tomber mollement sur l’oreiller avec soupire entre dépit et résignation.

Après une nuit pareille, le boulot très peu pour moi…

Je m’étais donc envelopper a nouveau dans le draps, espérant que l’avenir avait pour projet de me faire recroiser le route de cet inconnu une nouvelle fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On joue ? [Dared]   

Revenir en haut Aller en bas
 
On joue ? [Dared]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Deck mélée] Vieille Nan joue du trombone
» Mon mirror ne joue pas
» Scylaax joue du piano
» Qui joue à Ogame?
» Panazol Joue XIe - octobre 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Parisiorum - ou quand le mythe devient réalité... :: Le Jeu : Paris :: Habitations :: Appartement de Ephylie Buron-
Sauter vers: