Forum RPG futuriste se déroulant dans la ville de Paris.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dimanche. Manche... (Melwin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maximus
Ancien aquatique - Hybride Orque

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 26

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 111
Relations:

MessageSujet: Dimanche. Manche... (Melwin)   Mer 22 Juin - 20:18

    Dimanche. Jour de repos ? Pas pour Maximilien. Il n'avait jamais aimé dormir trop longtemps… Et il avait bien trop à penser pour se laisser aux bras de Morphée. Ce matin là d'ailleurs il s'était encore une fois réveiller brusquement, le cœur battant, arraché à un cauchemar qu'il avait déjà oublié mais dans lequel il ne voulait pas replonger…

    6h00, il avait prit sa douche. Grimaçant devant l'hématome violacé qui lui marqué l'épaule… Mais en fin de compte, dans cet accident de métro, il pouvait bien se réjouir d'avoir toujours tout son bras…

    Longtemps il avait laissé l'eau se déverser contre son corps. Il aimer les douches. C'était le seul moment ou ses pensées n'étaient pas tournées vers le travail ou ses responsabilités. Ou il pouvait se détendre…

    Il regrettait tellement le bassin de leur ancien Q-G ou il pouvait nager des heures durant sous forme humaine, hybride, ou même animal sans être dérangé… La caresse de l'eau contre son aileron lui manquait. Il avait envie de voir l'océan dans toute sa bleutée et sa majesté, il envie d'y plonger et de s'abandonner à sa forme animal…

    Il se permettait de rêver à ça sous la douche, et lorsqu'il sortait, il soupirait en se disant qu'une fois encore le temps lui manquerait pour aller à la plage, et que de toute façon il serait bien trop dangereux d'aller prendre sa forme animale sur les côtes françaises qui n'étaient absolument pas connu pour accueillir des orques.

    Réalité quand tu nous tiens…

    Il prit son petit déjeuner en lisant les articles de presse de la veille qu'il n'avait pas eut le temps de lire. Et puis il se rendit dans son bureau.

    Melwin était en vacance, et visiblement il en profitait, car à 9h passé l'anguille n'était toujours pas sortie de sous sa roche.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melwin Lusignan

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Mustore

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 17 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Dimanche. Manche... (Melwin)   Ven 24 Juin - 12:52

Si certaines personnes retournent littéralement leur lit au cours de leur sommeil, on peut dire que Melwin en était un cas. Arrivé à expliquer pourquoi seul l’arrière de son crâne était en contact avec son oreiller, pourquoi un coin des draps n’était plus en place, et de quelle manière si ce n’était par magie ou fait intentionnellement et minutieusement sa couverture pouvait s’entortiller autour de lui de manière totalement asymétrique, ne recouvrant que les parties les plus inatteignables de son anatomie.

08:53
L’anguille entrouvrit un œil pour constater l’étrange emmêlement de ses bras, auquel s’ajoutait une portion de couverture. Il ne put pas bouger une jambe, entravée par cette prison dans laquelle il s’était lui-même enfermé. À force d’efforts et de persévérance, il réussit à se dégager et à se couvrir correctement. Mais l’effort ayant été d’intensité trop élevée à son goût, l’anguille décida de dormir une heure ou deux de plus.

14:07
Pour la deuxième fois de la matinée, Melwin ouvrit les yeux, toujours dans une position inconcevable. Malgré tout, il réussit à se lever, et, en sous-vêtements, l’anguille quitta son antre. Il n’y avait personne dans le salon, ni dans la cuisine, d’ailleurs. Et Maximus n’étant pas un lève-tard, Melwin en conclut que l’ancien était dans son bureau. L’anguille se dirigea à la cuisine, fit griller des toasts, et se servit un verre de lait en attendant que ses toasts soient prêts. Lorsque les toasts furent relâchés par le grille-pain, il en prit un, le tartina de beurre, se le fourra dans le bec et se dirigea vers la salle de bain après avoir tartiné le deuxième.
Dans la salle de bain, le temps de finir son dernier toast, il se regarda dans le miroir. L’avantage d’être toujours mal coiffé, c’est que la différence n’est pas énorme quand on se réveille le matin. Deux bouchées suffirent à terminer sa tartine beurrée, et il entra dans la douche. Melwin prenait par habitude des douches plus chaudes que son tuteur, mais goûtait le même plaisir que lui quand l’eau se déversait sur son corps. Néanmoins, le mauvais côté de la douche arrivait lorsqu’il devait se laver les cheveux. Il avait les cheveux longs dans l’ensemble, et tout laver était une corvée pour lui. Mais comme à chaque fois, il finissait par se convaincre que c’était soit il supportait ça, soit il se coupait les cheveux. Évidemment, devant de tels arguments…
Une fois fini, Melwin sortit de sa douche. Pas de serviette pour se sécher, non. L’anguille se contenta de fermer les yeux et d’étendre sa main devant lui, rassemblant l’ensemble des gouttes d’eau qui ruisselaient sur son corps en une grande bulle. Néanmoins, ce n’était pas aussi efficace pour ses cheveux, et comme chaque matin, il devait se poser une serviette sur la tête, en plus de celle autour de la taille, uniquement là pour cacher son anatomie.

Une fois habillé et (dé)coiffé, Melwin se dirigea vers le bureau.

- S’lut le vieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximus
Ancien aquatique - Hybride Orque

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 26

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 111
Relations:

MessageSujet: Re: Dimanche. Manche... (Melwin)   Ven 24 Juin - 19:40

Mp : mdr ton trippe sur les couvertures ça m'a bien fait marrer

MP 2 : Attention, le pouvoir commun est utilisable sous forme humaine, le spécifique sous forme hybride et sous forme animal tu as les sens de ton animal, pense à préciser quand tu changes de forme pour utiliser tes pouvoirs histoire d'éviter toute ambiguïté Wink



  • On aurait pu facilement penser que Maximilien ne savait faire que travailler, mais ce n'était pas tout à fait vrai. Certes l'amusement était très secondaire chez lui, mais ce n'était pas pour autant qu'il tuait ses dimanches à travailler. A vrai dire ces derniers temps ce qui lui prenait le plus de temps c'était de réfléchir. Réfléchir à sa condition d'hybride, réfléchir à ce qu'il devait faire ou non en tant qu'ancien, réfléchir aux paroles prononcés par Arven, réfléchir aux sentiments qu'il convenait ou non de ressentir dans sa situation, réfléchir à la meilleure manière de surmener cette peste de Khénory, réfléchir à comment s'y prendre pour ne pas éveiller les soupçons… Réfléchir, voilà à quoi servit une bonne partie du temps de Maximus ce matin là.

    Il ne manqua pas de remarquer, entre deux réflexions philosophiques, que Melwin n'avait toujours pas montré le bout de sa tignasse blanche… D'ailleurs parlons-en : Où était-il allé chercher une idée aussi stupide ?!
    Il était jeune, et il gaspillait son temps à ne rien faire, si ce n'est à dormir, et décolorait ses cheveux en blanc… Maximilien lui aurait bien fait remarquer qu'il ne devrait pas être aussi pressé de blanchir, car cela arriverait bien assez tôt. Et quand il songeait à ce qu'il aurait du recevoir comme correction si il avait eut le mauvais gout d'en faire pareil à son âge il se trouvait bien laxiste avec l'anguille ! La jeunesse était parfois triste à voir.

    12h30 ; Toujours pas le moindre signe de vie du côté de Melwin. Et Maximilien se garda bien d'aller le réveiller. Il était hors de question qu'il serve de réveil à l'adolescent, si celui-ci ne savait pas gérer son temps de sommeil il en paierait les conséquences…

    Maximilien n'avait ni bonne, ni cuisinière, ce n'était pas pour qu'il fasse de Melwin une espèce d'assisté permanant… Il décida donc de se faire à manger, et de laisser au garçon la corvée de ce préparer son propre repas si il daignait un jour sortir de son lit.

    14:07 : Enfin du mouvement dans la salle de bain. Ce qui n'était pas trop tôt songea l'ancien avec agacement… Il y avait du avoir une erreur à la naissance, ce gamin aurait dut être un hybride paresseux !

    14h :20


    ". S’lut le vieux."


    Le dit vieux leva à peine le nez de la facture qu'il consultait."Le vieux", voilà une expression qu'affectionnait l'anguille pour désignait Maximilien. Parfaitement ingrate et arrogante comme appellation, ce qui devait expliquer pourquoi Melwin l'appréciait autant…

    -Etrange… Il me semblait pourtant que ta chaîne hifi possédait une fonction "réveil" …

    Fut la seule salutation que l'ancien donna au garçon. Il n'avait toujours pas daigné lever la tête de sa "lecture" et quand enfin il leva les yeux, il y avait une froideur sévère mais contrôlée qui faisait scintiller ses prunelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melwin Lusignan

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Mustore

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 17 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Dimanche. Manche... (Melwin)   Sam 25 Juin - 14:17

« Etrange… Il me semblait pourtant que ta chaîne hifi possédait une fonction "réveil" … »

- Ben écoutes, moi aussi j’ai bien dormi, content que tu me le demandes. J’ai aussi profité à fond du fait qu’on est en vacances pour pouvoir dormir, ajouta-t-il comme réponse discrète.

Melwin détestait quand Max se mettait en rogne dès le début de la journée, et il détestait encore plus ce regard qui lui était servi par l’ancien aquatique. Comme si rien de ce qu’il faisait n’était convenable. Comme si le supporter était une corvée de tous les jours. Alors pourquoi, bordel, pourquoi Maximilien Chevalerie avait accepté de le prendre en charge s’il ne le supportait pas ? Le temps de cette réflexion, le regard de l’anguille s’était fait triste.

Melwin sortit du bureau, afin de laisser le vieux faire ses comptes. Il s’affala sur le dos dans le canapé, et alluma la télévision sur une chaîne musicale. Avec n’importe quoi qui pourrait faire office de soi-disant baguettes, il s’amusa à imaginer des accompagnements à la batterie pour les musiques qui passaient. Il visualisait parfaitement la petite batterie de sa pension, dont il jouait en écoutant de la musique dans son baladeur faute de musiciens.
La musique, voilà ce qu’il aimait. Il avait le talent nécessaire pour être un bon batteur, mais Maximus ne le laissait pas faire comme il voulait. Une de ses chansons favorites passa à la télévision, et le spectacle commença. Melwin amena plusieurs casseroles, se confectionnant une batterie de fortune, et cogna dessus avec ses fausses baguettes en chantant à tue-tête. Certes, cela déconcentrerait Maximus. Mais même si ce n’était pas volontaire, le gêner ne dérangeait pas l’anguille. Tant que monsieur Chevalerie n’admettrait pas que ce n’était rien d’autre que de l’obstination de le laisser scolarisé, rien ne dérangerait l’anguille.

Fist in the air in the land of hypocrisy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximus
Ancien aquatique - Hybride Orque

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 26

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 111
Relations:

MessageSujet: Re: Dimanche. Manche... (Melwin)   Sam 25 Juin - 14:50

    Maximilien n'avait pas attendu d'excuse valable de la part de Melwin ainsi ne fut-il pas surpris de la réponse marmonné qu'il lui donna.
    Il ne remarqua pas la tristesse qui passa dans le regard du garçon et continua de consulter ses comptes.

    "bam" "tchik" "boum" "bam" "bam" "bam"

    L'orque inspira profondément et posa sa feuille de compte. Il ne devait pas se fâcher. Il savait garder son calme après tout ? Il savait être patient non ?

    -MELWIN !

    Trop tard. Ou trop d'un coup. Voilà des jours que Maximus encaissait et canaliser sa colère, mais cela l'avait rendu plus qu'irritable … Et Melwin venait de toucher une corde sensible…

    L'ancien se mettait rarement en colère. Quand l'attitude du garçon lui déplaisait, il savait le montrer par des petites remarques bien placées et subtils, une pointe de froideur tout au plus. Mais les éclats de voix étaient rares et encore plus pour ce genre de broutilles…
    Mais cette fois lorsqu'il sortit de son bureau il était visiblement furieux.

    -Tu le fais exprès ?! Ou c'est juste pour m'énerver ? Les casseroles c'est fait pour cuisiner ! Et vue le prix qu'elles coûtent et que JE paye, je t'interdis de t'en servir pour faire ton tintamarre exaspérant ! Tu n'as pas autre chose à faire ? D'utile ? De lucratif ? Que de dormir ou jouer au musicien du dimanche ?!

    Tout en explosant, Maximilien venait de s'emparer des casseroles pour les ranger dans des gestes furieux. Brutalement le ton redescendit mais n'en resta pas moins autoritaire.

    -Quand au fait que tu sois en "vacance", je trouve que tu es bien culoté ! Les vacances se sont pour ceux qui travaillent le reste de l'année, ce qui n'est, visiblement pas ton cas quand je regarde les appréciations de tes professeurs et le résultat de tes bulletins ! Alors maintenant, puisque que tu ne semble pas savoir quoi faire de toi-même, tu vas commencer par te faire un repas… Complet, et j'entends, entrée, plat dessert, tu feras ta vaisselle, et après je veux te voir dans mon bureau. Et ça, en silence, est-ce clair ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melwin Lusignan

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Mustore

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 17 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Dimanche. Manche... (Melwin)   Mar 28 Juin - 1:01

« MELWIN ! »

L’anguille s’arrêta sur le champ, en sursaut. Le concerné n’avait que rarement entendu son tuteur crier, encore moins sur lui. Autant il s’énervait facilement, autant il n’avait pas l’habitude d’hausser le ton. S’il avait vu son expression dans l’attente du débarquement de l’orque, il n’aurait plus osé se regarder dans une glace. Et le visage furieux qu’affichait l’ancien en sortant du bureau et en le fixant n’arrangeait rien.
Pour une fois, Melwin se taisait. Complètement. Si dans les propos, le jeune rebelle avait beaucoup à redire, le ton l’empêchait tout simplement d’oser penser ne serait-ce qu’un « c’est pas vrai ». Pourtant, oui il le faisait exprès, et il le faisait aussi pour l’énerver. Sinon, il n’avait pas vraiment autre chose à faire, que ce soit utile ou lucratif. Sa chambre était plus ou moins rangée, si ce n’était son lit, mais il estimait que le faire n’était qu’une perte de temps, compte tenu du fait qu’il allait s’y recoucher dans quelques heures, et qu’il n’était pas de l’habitude de Maximilien d’entrer dans sa chambre.
Melwin avait la tête légèrement baissée, entendant dans la cuisine le son des casseroles rangées sans précaution par son tuteur. La colère de l’orque était assez impressionnante…

Aussi étonnant que ça puisse paraître, Melwin ne dit rien quand Maximus sous-entendit qu’il n’était qu’un cancre, ni même quand il lui donna des ordres. Plus étonnant encore, il hocha la tête quand l’ancien lui demanda s’il avait bien compris, et s’exécuta.

Mais lorsqu’il fut dans la cuisine, et que Maximus avait refermé la porte du bureau, l’anguille ronchonna. Il pestait doucement contre l’orque, contre ses professeurs, contre ses notes, et contre ce repas qu’il devait prendre. Fouillant dans le frigidaire, il sortit un concombre, des pâtes fraîches, de la crème fraîche, et des lardons. Posant le tout sur le bar, il récupéra une poêle et une casserole, qu’il posa sur les plaques chauffantes, remplissant la casserole d’eau. Laissant l’eau bouillir et la poêle chauffer, il éplucha les concombres et les coupa pour les mettre dans un petit bol, y versant huile, vinaigre, et sel pour en faire une petite salade. Le temps de les touiller, il versa les lardons dans la poêle et les pâtes dans l’eau, puis s’installa pour manger son entrée. Les concombres finis, il versa de la crème fraîche sur les lardons, attendit encore un peu, et versa tour à tour les pâtes puis les lardons et la crème. Il finit le tout rapidement, débarrassa le bar, mettant le tout dans l’évier, prit une pêche et alla, à pas lents, se présenter à Maximus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximus
Ancien aquatique - Hybride Orque

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 26

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 111
Relations:

MessageSujet: Re: Dimanche. Manche... (Melwin)   Mar 28 Juin - 22:51

    Maximilien était rentré en trombe dans son bureau, la colère encore rougeoyante lui secouait le sang… Melwin n'avait pas moufté, et tant mieux… Il se revoyait tellement bien enfoncer le nez du père de Katheleen, qu'il craignait perdre le contrôle de la même façon contre Melwin.

    Lever la main sur l'adolescent … Il ne l'avait jamais fait. Il se répugnait à un tel geste. Même si l'anguille le méritait parfois…

    Que lui arrivait-il… Il perdait de plus en plus son sang froid en ce moment. Il avait l'impression d'être lancé dans une chute sans fin… Etait ce la mort d'Octopus ? Les menaces d'Arven ? L'affaire Khenory ? Peut être un peu de tout…

    Il se laissa lourdement tomber sur son fauteuil. Il était désespérément seul.
    Toutes ces choses, il devait les gérer dans la plus grande solitude… Qui pouvait le comprendre ? Qui pouvait le guider ? Il n'y avait aucun nom, aucun visage qui lui apparaissait pour être son étoile du berger.

    Il était seul face à son destin et les décisions qu'il devait prendre dépendaient de tellement de facteurs… Il soupira et se frotta le front. Cette guerre le tuerait c'était sur ! Si ce n'était pas par une balle ça serait par les nerfs !
    Un sourire caressa ses lèvres. Non cette guerre ne le tuerait pas ! Il était plus fort que ça… Il arriverait au bout. Il débarrasserait son peuple de ces cafards et il vivrait pour maintenir sa paix et la prospérité des siens !

    Dans la cuisine il pouvait entendre Melwin se préparer à manger. Il n'avait pas moufté, et il obéissait… Faillait-il qu'il hausse le ton plus souvent ?

    Une pointe de regret caressa le cœur de Maximilien… Melwin lui échappait. Il savait ce qui lui restait à faire pour que le garçon retrouve un minimum de discipline, mais il s'y refuser… Arrêter ses études, ce n'était pas une solution… Il voulait le meilleur pour le garçon, être sûr qu'il puise s'offrir une situation stable une fois livré à lui-même …
    S'il pouvait y mettre un peu du sien aussi ! Mais apparemment il avait hérité de l'esprit de contradiction de sa mère … Et Max s'en serait bien passé…


    Des bruits de pas lui indiquèrent que l'anguille venait de finir de manger et en effet une seconde plus tard il le vit entrer dans son bureau.
    Le temps qu'il se restaure, l'orque s'était calmé, et il l'accueillit sereinement.

    -Bien, d'abord je voulais te parler de quelque chose de très important. En tant que nouvelle ancien, je deviens la prochaine cible des chasseurs… Si pour le moment il y a confidentialité de l'information, on ne peut pas exclure qu'ils finissent par l'apprendre. Alors j'aimerais que tu sois particulièrement vigilant avec l'utilisation de tes pouvoirs … C'est TRES important, Melwin, alors je veux ta parole … Pas de débordement, pas de démonstration publique de tes pouvoirs… Rien de tout ça. Tu m'entends ? Si ils apprennent que tu es un hybride comme moi, ils n'hésiteront pas à te prendre en otage pour m'atteindre… Alors je veux que tu sois extrêmement prudent et vigilant à ce qui se passe autour toi… C'est une question de vie ou de mort, pour toi comme pour moi. Puis-je te faire confiance ?

    Par dessus son bureau, Maximilien posa sur le garçon un regard perçant...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melwin Lusignan

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Mustore

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 17 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Dimanche. Manche... (Melwin)   Jeu 30 Juin - 10:52

Quand Maximus lui dit qu’il devait lui parler de quelque chose de très important, Melwin se retint de soupirer. L’ancien aquatique avait cette habitude de tout dramatiser, ça en devenait lassant… Mais le terme chasseur couplé à ceux de prochaine cible n’augurait effectivement rien de bon, même si à ses yeux, les chasseurs étaient des légendes urbaines. Peut-être était-ce le mucus de l’anguille qui lui permettait de s’extirper à ces prédateurs sans même s’en rendre compte… Toujours était-il qu’à ses yeux, les jeunes voyous qu’il avait coutume d’envoyer chez le dentiste semblaient bien plus dangereux.
Mais au moins, Melwin aurait appris quelque chose : l’ascension de son père adoptif au pouvoir était confidentielle. C’était vrai qu’il n’était pas du genre à crier sur les toits que son père adoptif était un ancien, d’autant qu’il faisait déjà beaucoup de secrets quant à l’identité de son tuteur, mais il n’avait jamais eu dans l’idée que garder le silence était nécessaire. Pour lui, un ancien représentait la puissance, la supériorité. Ils étaient les plus puissants des hybrides, voire des créatures pensantes pour certains, alors pourquoi devaient-ils se cacher ? Il savait qu’à la place de Maximus, il aurait usé la totalité de ses pouvoirs pour montrer sa supériorité, et justement, Maximus lui recommandait de ne pas le faire avec ses propres pouvoirs. Mais pas parce que ce serait dangereux pour l’anguille, non ! Parce que ce serait un moyen d’atteindre l’orque.

*T’en fais pas pour moi, j’adorerais voir ma tête enfermée dans une boîte et envoyée à ton attention en colis…*

Octopus… Melwin ne l’avait pas très bien connue… D’aussi loin qu’il s’en souvienne, sa perspicacité d’enfant avait fait qu’il sentait que Maximus avait des sentiments pour elle, et quand le petit garçon au joli sourire, aux beaux cheveux complètement noirs et parfaitement coiffés, sans piercing et convenablement habillé en avait parlé avec son père adoptif, il en était ressorti l’attente que l’ancienne devienne sa maman adoptive. D’un côté, il trouvait un avantage au fait qu’il ne la voyait pas souvent, soit celui qu’elle ne l’ait pas vu se rebeller. Alors il pensa au fait qu’elle ne verrait plus rien du tout, et au fait que ses voyous, eux, n’envoyaient pas de colis aussi glauques.
Octopus décapitée… Il ne se rappelait plus où il l’avait appris, mais il n’avait pas mis longtemps à deviner que le changement d’attitude de Max y était dû. Et en certifiant de la tête qu’il serait prudent avec ses pouvoirs, l’anguille se demanda si un jour l’orque ressentirait un sentiment aussi fort à son égard que celui qu’il avait ressenti envers l’octopode, un véritable amour paternel.

En attendant, il se demandait quand son « père » allait le libérer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximus
Ancien aquatique - Hybride Orque

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 26

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 111
Relations:

MessageSujet: Re: Dimanche. Manche... (Melwin)   Jeu 30 Juin - 16:06

    Maximilien n'était pas sûr que Melwin ait réellement conscience du danger qu'ils encouraient, l'un comme l'autre. Quel part il l'enviait un peu … Lui ne pouvait pas se permettre d'être aussi inconscient. D'un côté il y avait les chasseurs, de l'autre Arven. A vrai dire si Maximilien pouvait se vanter qu'en 111 ans d'existence il avait connu peu de menace pour sa vie, les choses semblaient avoir radicalement changé, et la mort était bien là, au dessus de lui comme une épée de Damoclès. Sa propre mort, comme celle des autres…
    Il avait perdu Octopus, et aussi Memphis l'ancien gardien du Q-G à moitié fou qui n'avait pas supporté de perdre son ancienne. Maximilien l'avait lui-même décroché de la corde à laquelle il s'était pendu…

    Non la vie de Maximilien n'était plus un long fleuve tranquille, et la fatalité avait reprit ses droits sur lui. Si les chasseurs devaient lui arracher Melwin, il en deviendrait fou…

    Il ferma les yeux un instant. Il aurait voulut que l'adolescent comprenne le réel danger… Surement s'imaginait-il qu'il lui suffirait d'utiliser ses pouvoirs, comme à chaque fois qu'il avait combattu contre ses petites frappes… Mais Maximilien savait qu'aussi habile soit-il avec ses pouvoirs, il n'aurait pas la moindre chance contre des hommes qui avaient réussit à abattre les centaines d'expériences qu'avait eut Octopus.
    Peut être aurait-il dût moins le préserver. Peut être aurait-il dut lui montrer le visage violacé de Memphis pendu à son désespoir, peut être aurait-il dût lui montrer que les chasseurs pouvaient toucher bien mieux que personne ne le soupçonnait…

    Mais pour les mêmes raisons qu'il ne lui avait jamais dévoilé la vérité sur sa famille et son abandon, Maximilien n'aurait jamais pu faire ça… Il voulait le protéger, comme lui-même l'avait été. Car il y a des vérités qui vous lacèrent l'âme comme les griffes d'un chat auxquelles il valait mieux renoncer.



    -Bien. N'oublie jamais cet engagement Melwin. Jamais.

    Ajouta-t-il avec gravité.

    Puis il lui fit signe de s'assoir.


    -Tu as 17 ans, il est temps que je t'apprenne quelques petites choses qui te seront utiles une fois adulte et pour postuler à des emplois.

    Il venait de changer littéralement de sujet, en sortant un plume noir, il plongea son regard dans celui de Melwin.

    -Premièrement, je vais te montrer comment faire un C.V et une lettre de motivation d'une qualité exemplaire.

    La leçon s'annonçait longue et fastidieuse. Melwin n'était pas sans savoir que Maximilien avait assez de patience pour avoir de très hautes exigences. Quand il disait "qualité exemplaire", il ne mentait pas. Et s'il devait faire recommencer 40 fois sa lettre à Melwin pour un point mal placé ou une micro bavure il le ferait…
    Sans qu'il demande à Melwin sont avis sur cette activité père/fils des moins intéressante, il commença la leçon. L'importance de toujours faire une lettre de motivation au noir et à l'encre, manuscrite pour donner plus de cachet. Il le mit en garde : une faute pouvait lui faire descendre plusieurs place dans la liste des prétendants ! Ne pas oublier de signer non plus, détail qu'on pouvait oublier mais qui avait son importance. Et surtout, éviter toute lettre "impersonnelle" sans qu'elle soit trop originale, car les employeur aimaient les "traditions". Il passa au C.V, il reprit certaine explication, insista sur les points les plus interessant, et enfin il le fit passer à la pratique, qu'il rédige une lettre pour un emploi imaginaire, ce qu'il voulait. Mais il voulait voir ce qu'il avait retenu de la leçon.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melwin Lusignan

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Mustore

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 17 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Dimanche. Manche... (Melwin)   Ven 1 Juil - 0:01

« Tu as 17 ans, il est temps que je t'apprenne quelques petites choses qui te seront utiles une fois adulte et pour postuler à des emplois. Premièrement, je vais te montrer comment faire un C.V et une lettre de motivation d'une qualité exemplaire. »

Melwin laissa échapper un énorme soupir. Qualité exemplaire, c’était le mot à éviter chez Maximus. Il semblait que Maximus n’était pas prêt de le libérer… L’anguille s’assit à côté de Maximus, et l’écouta. Ça faisait bien longtemps qu’il n’avait pas écouté sans faire de chichis. Après avoir tenté d’assimiler chaque point, Melwin fut soumis au test de son père adoptif : écrire une lettre. L’anguille ne cacha pas son mécontentement à l’orque, puis réfléchit à une idée. À vrai dire, il n’en avait pas vraiment. Quoique…

Citation :
Melwin Lusignan
Paris

Tel : 06 63 59 46 58 [06 ME LW IN LU]
Email : melwin@parisiorum.fr

Permis : Brevet de Sécurité Routière

17 ans, Célibataire
Nationalité : Française Mobilité : Paris

Objectif
Être batteur

Expériences professionnelles
2039 – à ce jour : concerts improvisés à Mustore

Formation
Exercices réguliers

Connaissances linguistiques
Anglais via chansons

Activités extra-professionnelles
Passer des soirées avec Adel Caïn.

Melwin relut rapidement sa feuille, puis la tendit à Maximus. Si avec ça il ne comprenait pas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximus
Ancien aquatique - Hybride Orque

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 26

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 111
Relations:

MessageSujet: Re: Dimanche. Manche... (Melwin)   Ven 1 Juil - 19:46

    Melwin avait bien rapidement finit l'exercice… Maximilien attrapa pourtant sa feuille et commença à lire. Un silence accompagna la placidité de sa lecture.
    Il sentait le regard de son protégé posé sur lui, attendant une réaction, à chaque ligne qu'il finissait…

    Avec lenteur, il releva ses prunelles sombres pour les poser sur Melwin. Puis il abaissa la feuille jusqu'à la laisser se poser sur son bureau.


    -C'était subtil, et je salue ton ingéniosité. Dit-il d'un ton impérieux qui n'en n'était pas moins sincère.

    Il joignit les mains, et sans quitter Melwin des yeux, continua :


    -Que veux-tu faire de toi Melwin ? Que veux-tu faire de ta vie ? Etre musicien ? C'est une carrière risquée, mais une carrière quand même… Crois tu que cela doit t'empêcher d'être quelqu'un ? Tu crois que les choses s'obtiennent ? Non Melwin. Elles se gagnent. A force de travail et de réflexion tu avanceras, tu grandiras, et ta parole n'en gagnera que plus de valeur. Tu crois que je vais céder ? Te laisser faire de ta vie ce que tu veux parce que tu crois dans ton embryon d'existence que tu en sais plus que moi ?
    Je ne prétends pas tout savoir. Je ne prétends pas ne jamais me tromper. Je dis simplement, qu'en comparaison j'ai souvent fait des meilleurs choix que toi. Alors tu peux continuer à croire qu'à force d'épuisement tu finiras par me faire ployer, mais tu joues ce jeu tout seul. Je ne cherche pas à te montrer que j'ai raison. Je cherche à faire de toi un homme. Et devenir adulte n'est pas sans sacrifice, sans efforts. Alors tu peux continuer à vouloir échapper à ça. A croire que tu pourras toujours fuir tes responsabilités, parce qu'en fin de compte, tu as 18 ans l'année prochaine et cela sonnera la fin de ma tutelle, et ce jour venant, je considérerais que j'ai mon possible pour que tu puises affronter l'extérieur. Tu serras libre de prendre l'appartement que tu veux. Acheter la batterie que tu rêves, avec l'argent que tu gagneras… Mais en attendant, si il t'ait poussé une once de maturité depuis les 7 ans que je t'élève, accepte les enseignements que je peux encore te transmettre, car ils seront les seuls, et toujours ça de moins à apprendre une fois livré à toi-même…


    Il n'avait pas lâché l'adolescent des yeux. Il n'avait pas haussé le ton. Mais il ne l'avait pas fait doux non plus.

    -Maintenant je te laisse le choix. Recommence sérieusement jusqu'à réussir, ou sort de ce bureau et ne compte plus sur moi pour te reproposé cet exercice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melwin Lusignan

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Mustore

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 17 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Dimanche. Manche... (Melwin)   Mar 5 Juil - 0:17

« Que veux-tu faire de toi Melwin ? Que veux-tu faire de ta vie ? Etre musicien ? C'est une carrière risquée, mais une carrière quand même… Crois tu que cela doit t'empêcher d'être quelqu'un ? Tu crois que les choses s'obtiennent ? Non Melwin. Elles se gagnent. A force de travail et de réflexion tu avanceras, tu grandiras, et ta parole n'en gagnera que plus de valeur. Tu crois que je vais céder ? Te laisser faire de ta vie ce que tu veux parce que tu crois dans ton embryon d'existence que tu en sais plus que moi ?
Je ne prétends pas tout savoir. Je ne prétends pas ne jamais me tromper. Je dis simplement, qu'en comparaison j'ai souvent fait des meilleurs choix que toi. Alors tu peux continuer à croire qu'à force d'épuisement tu finiras par me faire ployer, mais tu joues ce jeu tout seul. Je ne cherche pas à te montrer que j'ai raison. Je cherche à faire de toi un homme. Et devenir adulte n'est pas sans sacrifice, sans efforts. Alors tu peux continuer à vouloir échapper à ça. A croire que tu pourras toujours fuir tes responsabilités, parce qu'en fin de compte, tu as 18 ans l'année prochaine et cela sonnera la fin de ma tutelle, et ce jour venant, je considérerais que j'ai mon possible pour que tu puises affronter l'extérieur. Tu serras libre de prendre l'appartement que tu veux. Acheter la batterie que tu rêves, avec l'argent que tu gagneras… Mais en attendant, si il t'ait poussé une once de maturité depuis les 7 ans que je t'élève, accepte les enseignements que je peux encore te transmettre, car ils seront les seuls, et toujours ça de moins à apprendre une fois livré à toi-même… »


Maximus avait ce don de balancer en vrac trop d’idée pour que Melwin le suive complètement.

« Maintenant je te laisse le choix. Recommence sérieusement jusqu'à réussir, ou sort de ce bureau et ne compte plus sur moi pour te reproposé cet exercice. »

Melwin soupira.

- Max… Je suis une bille à l’école… Quel patron voudrait de moi ? Y a que pour la musique et la baston que je suis bon. Mais j’imagine que tu ne voudras pas que je fasse des combats de rue…

Melwin adressa à son père adoptif un sourire moqueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximus
Ancien aquatique - Hybride Orque

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 26

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 111
Relations:

MessageSujet: Re: Dimanche. Manche... (Melwin)   Mar 5 Juil - 0:48


  • Combien de fois avait-il craint que Melwin lui tienne tel discours ? Combien de fois avait-il cru que le passé de ce garçon soit gravé dans ses gènes ? Et si cet enfant suivait inconsciemment les traces de sa mère ? Et si le destin était plus fort que tous les efforts que Maximilien pouvait donner …

    Non. Il se refusait de le croire. Il ne condamnerait pas Melwin à la décadence ! Plongeant son regard dans celui de Melwin il lui répondit :


    -Melwin. Tu t'es débrouillé seule à un âge ou beaucoup d'enfant ne savent mettre les pieds sous la table et pleurer parce que leur jouet vient de casser … Tu as bien plus de ressources que tu ne l'imagines.

    Il marqua une pause et ajouta :

    -Je ne suis pas sans savoir que tu as des difficultés à l'école. Mais ce n'est pas en lâchant prise que tu surmonteras tes lacunes. Te battre et jouer de la batterie, voilà des choses que tu sais faire, mais ça ne veut pas dire que tu es incapable d'en apprendre plus. Ce ne sont pas tes notes qui comptent le plus, c'est le caractère qui compte pour un employeur. Il y des tas de génie, qui sont paresseux. Avoir des bonnes notes c'est bien, mais ça ne fait pas de toi quelqu'un. La volonté de réussir à plus d'importance. Tu comprends ?

    Demanda-t-il, cherchant à éveiller la réflexion de Melwin.

    -Un jour tu auras une femme, et peut être des enfants. Ce jour là tu penses qu'il te suffira de te battre et frapper sur une batterie pour les combler ? As-tu déjà songé à la situation sous cet angle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melwin Lusignan

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Mustore

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 17 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Dimanche. Manche... (Melwin)   Mar 5 Juil - 1:21

Melwin perdit son sourire au souvenir de son enfance. C’était le genre de choses qu’il aimait signaler pour impressionner, mais délicat à ressortir sans que ça vienne de lui… Le silence qui suivit lui fit faire un pas en arrière, et détourner le regard. Et Maximus reprit son discours habituel, sur ses capacités à l’école. Quoique, il l’abordait sous un autre jour, comme s’il essayait de trouver une autre raison à Melwin de raccrocher au wagon. Après lui avoir balancé et rebalancé ses notes dans la figure, voilà qu’il lui disait que ce n’était pas si important, qu’il suffisait qu’il ait de la volonté…

L’anguille ne répondit pas à la question se laissant glisser le long du mur. A quoi jouait son père adoptif ? Pourquoi changeait-il l’arme d’épaule d’un coup ?

« Un jour tu auras une femme, et peut être des enfants. Ce jour là tu penses qu'il te suffira de te battre et frapper sur une batterie pour les combler ? As-tu déjà songé à la situation sous cet angle ? »

- Je n’aurai ni femme, ni enfants Maximilien. Quand je vois l’effet que l’amour a eu sur toi, et les rides que tu prends en t’occupant de moi, laisse-moi te dire que ça me donne pas envie.

Melwin avait parlé durement, et s’était levé en trombe pour sortir de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximus
Ancien aquatique - Hybride Orque

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 26

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 111
Relations:

MessageSujet: Re: Dimanche. Manche... (Melwin)   Mar 5 Juil - 2:14

    "Je n’aurai ni femme, ni enfants Maximilien. Quand je vois l’effet que l’amour a eu sur toi, et les rides que tu prends en t’occupant de moi, laisse-moi te dire que ça me donne pas envie."

    Il eut beaucoup dans ses mots qui heurta l'ancien. Il avait sentit que ses paroles avaient touché Melwin, et il avait espéré que cela le forcerait à réfléchir. Mais non.
    Au lieu de ça l'adolescent s'était braqué et lui en avait une envoyé une sévère… D'autant plus blessante qu'elle n'avait rien de faux. Maximilien s'épuisait à essayer de leur donner une bonne vie, il s'épuisait à essayer d'oublier Octopus. Mais rien n'y faisait. Son énergie semblait se perdre pour rien… Quand il disait que ce gamin était plus perspicace qu'il ne voulait le croire…
    Se composant une mine impassible il attendit que Melwin ait passé la porte pour soupirer et se caresser l'arrête du nez avec déception.

    Il se demandait où était l'erreur. N'avait-il pas recueillit cet enfant ? Ne l'avait-il pas nourrit, logé, éduqué ? Tout cela pour s'entendre dire qu'il n'était même pas un exemple. Quelle ingratitude !

    Fallait-il qu'il laisse passer un tel affront ? Devait-il punir ? Il avait l'impression de ne faire que ça avec Melwin. Et quand il essayait de se demander ce qu'aurait fait son père, il n'aurait su répondre. Lui avait toujours était un enfant qui faisait ce qu'on lui disait. Il n'aurait jamais osé dire telles chose de son père. Il avait toujours eut un profond respect pour son géniteur.
    Et du respect, Melwin ne semblait en avoir aucun. Ni pour Maximilien. Ni pour les règlements. Ni pour quoi que ce soit.
    Bon sang ce gamin avait besoin d'une femme. D'une mère… Si Octopus… Non il ne devait pas y penser. Trop tard.

    Il plongea son visage dans ses mains, essayant de trouver ce qu'elle aurait pu lui dire pour gérer cette situation… Combien de fois avait-il fait appel à elle quand Melwin lui avait donné du fil à retordre ? Et maintenant il était bien seul pour gérer le caractère impétueux de son protégé…


    °Ton chaton te donne du Mal Humain ?°

    Le chat gris foncé qui avait dormit au pied du lit de Maximilien venait de passer la porte et son miaulement arriva aux oreilles de l'ancien comme des paroles construites.

    *Tu n'es pas rentré chez toi le chat ?*

    °Non, je préfère ton chez toi humain.°

    Répondit l'animal en bondissant sur les genoux de l'ancien, cherchant sa main pour des caresses.

    *Il ne donne pas de mal,* Lui transmit Maximilien par la pensée. * Il fait sa crise d'adolescence, c'est normal *

    °Ha … Peut être. Je ne sais pas. Le chat n'élève pas ses portés il laisse ça à sa femelle. °

    *Et quand il n'y a pas de femelle pour s'en occuper ?*

    °Le chat les laisses mourir. Ce sont les femelles qui doivent s'occuper des portées. Les mâles doivent protéger et se reproduire. °

    La vision ho combien brutal du minou titilla quand même l'ancien. Aurait-il dut placer Melwin dans une famille au lieu de s'occuper personnellement de lui ?
    Machinalement il caressa le chat tout en réfléchissant. Il décida d'ignorer la réplique de Melwin, et donc de ne pas le punir… Il ne pouvait pas l'obliger à réagir comme il fallait à chaque fois après tout. N'avait-il pas d'autres choses à gérer que sa bonne image aux yeux de son fils adoptif ? N'avait-il pas laissé le choix au garçon ? Si.


    D'un geste lasse il mit la feuille que lui avait rendu Melwin à la poubelle et se lança dans une nouvelle facture le cœur fermé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dimanche. Manche... (Melwin)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dimanche. Manche... (Melwin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Parisiorum - ou quand le mythe devient réalité... :: Le Jeu : Paris :: Habitations :: Appartement de Maximilien Chevalerie-
Sauter vers: