Forum RPG futuriste se déroulant dans la ville de Paris.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker)

Aller en bas 
AuteurMessage
Luna Lamenoire
Concierge -- Chasseuse de vampires
Luna Lamenoire

Messages : 158
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 28

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 27ans
Relations:

La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) Empty
MessageSujet: La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker)   La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) I_icon_minitimeMar 21 Juin 2011 - 18:10

    J'ignorais pourquoi Marc avec choisit Marvin plus qu'un autre. Il m'avait pourtant semblé que le chasseur n'était pas de ceux que mon mentor appréciait le plus. Pour ma part je ne l'avais jamais vue. Juste entendu des "ouï-dire" et partagée quelque pensées avec Marc à son propos. Il m'avait rabâché que je devais bien me tenir et faire attention à Marvin. A croire que ce chasseur était le dernier sur sa liste, son dernier recourt pour que je ne chasse plus seule…

    Je tenais dans ma main le bijou de notre victime de ce soir. Il m'avait délivré toute son histoire, et par les flashs que j'avais réussit à avoir, j'avais vu la véritable nature de sa propriétaire. Je n'avais de cesse de le regarder alors que le soir tombait… Je réfléchissais. Ma dernière chasse avait faillit me couter la vie. Elle m'avait coûté la vie. Mais le père Xander m'avait ramené… L'odeur de ma propre chair calcinée ne m'avait plus vraiment quittée depuis ce jour, et parfois je caressais encore les endroits de mon corps où l'on ne voyait plus la moindre cicatrice, mais où il me semblait parfois avoir encore mal.

    "Vas chercher tes armes, et bénit les. Il arrive bientôt."

    C'était Marc qui me coupait dans ma réflexion et j'obéis sur le champ. 23h, Marc remontait flaqué d'un autre homme visiblement aveugle. C'est par son odeur que je ressentis en premier son chien… Je restais sur la réserve. La dernière fois qu'un animal avait posé ses pattes chez Marc il n'en était pas sortit vivant…

    "Allons Luna, que fais tu ? Viens saluer ton coéquipier de cette nuit".

    Encore une fois surprise je m'avançais vers Marvin d'un pas qui n'était pourtant pas hésitant.



Dernière édition par Luna Lamenoire le Dim 26 Juin 2011 - 17:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marvin Clearsight
Guitariste-chanteur dans le métro. Ex braconnier
Marvin Clearsight

Messages : 44
Date d'inscription : 22/04/2011
Localisation : Clearsight: là où on me fiche la paix! & Basker: là où est Clearsight, pour s'assurer qu'il n'ait pas la paix.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 36 ans
Relations:

La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) Empty
MessageSujet: Re: La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker)   La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) I_icon_minitimeSam 25 Juin 2011 - 0:56

Basker raconte :

Tout d'abord, quand on vint frapper à notre porte, j'ai cru qu'un contestataire allait mettre fin aux cinq heures consécutives et acharnées de Summer Time version blues que le voisinage se coltinait par ce bel après midi ensoleillé. Marvin c’était dégoté, la veille dans un bar, une sublime diva. Mais si cette dernière avait la voix d’Ella Fitzgerald, lui était loin d’avoir le talent de Louis Armstrong. Cependant je remerciais le seigneur qui dans son infinie miséricorde ne lui fit pas non plus jouer de la trompette. Comme à son habitude, le guitariste obstiné ne daigna pas se détourner un instant de ses accords pour aller ouvrir. Même moi j'avais renoncé à hurler à la mort, c’est pour dire.... Mais les coups persistaient et redoublaient d’intensité. Voyant que le visiteur inopportun ne se décourageait pas, ce fut la chanteuse qui alla ouvrir. Elle était encore en liquette. Le tissu très fin et vaporeux laissait entrevoir d’une manière provocante sa nudité.

« Ouais, c’est pour ? »
L’homme qui se tennait immobile dans l’encadrure de la porte ne semblait pas se laisser déstabiliser par cette grande et belle femme noire aux formes sculpturales, ni par son aguicheuse posture et l’effronterie de ses propos.
Je suis retourné me coucher en boule au pied du lit, parce que notre visiteur, je l’avais bien reconnu. Avant même que la porte lui soit ouverte il m’avait semblé flairer son odeur. Marc, c’était son nom, était un télépathe, tout comme Marv. Et bien que peu de télépathes aient l’idée de fouiller dans la caboche d’un cabot comme moi, je me devais tout de même de rester prudent. Alors je pensais chien.

« Marv y a un bolos qui veut t’causer! Sans dec’ Clearsight c'est vraiment ton blaze ? »
La femme éclata d’un rire mélodieux.
Marvin a du reconnaître la voix de Marc, car il s’est approché. Torse nu, pas rasé, pas lavé, mal peigné, il vint accueillir le nouvel arrivant. C’est à peine s’il eut la politesse d’enfiler un pantalon. Mon Dieu que j’ai honte. Oui, il faut bien que quelqu’un ait honte pour lui.

« Désolé … euh…hum… Beauté… Va falloir nous laisser seuls un moment. » Il s’adressa à sa compagne du moment encore pendue à son coup. Celle-ci s’arrêta de rire, et rétorqua brutalement.
« J’vois que ça t’coûte de retenir comment j’m’appelle. T’ fatigues pas va ! J’m’arrache ! »
Furieuse, elle agrippa son manteau et son sac à main puis claqua la porte en bousculant sur son passage l’invité surprise encore sur le seuil. Clearsight se roula une cigarette, avec la nonchalance qui lui est propre, il s’adressa à Marc en souriant et lui fit signe d’entrer.
« Toi, tu viens pas souvent me emmerder, mais alors quand ça te prends tu choisis toujours bien ton heure. » Dit-il avec son effroyable accent.


Clearsight raconte :
22h37. Marc est un ponctuel. Il faut aussi que je le sois.
Fusil, arbalète... arbalète, fusil? Ou sarbacane? Lequel serait le plus adapté à la traque de ce soir au juste? J'ai glissé ma machette à l'intérieur de mon manteau. Puis disons arbalète. Quoique la sarbacane puisse toujours servir...
Quand Marc est venu frapper à ma porte, j’ai tout d’abord cru qu’il avait été désigné d’office pour bosser avec moi. Mais très vite il m’apprit le réel motif de sa visite. Lui et moi on n’était pas vraiment potes. Je l'avais rencontré un peu avant que mon mal n’ait achevé de me ronger les yeux, mais pour vous dire, je me souvenais à peine de sa gueule. Aussi j'étais bien étonné qu’il me confit sa petite protégée.
Je me tiens prêt à partir, mais Basker s’approche comme s’il voulait me dire une dernière chose avant de rejoindre le lieu de rendez-vous. Je pénètre dans son esprit :

# Jany. Au fait le nom de ta muse au sale caractère, c’était Jany.#
Je lui communique ma gratitude pour cette information qui arrive à point nommé !
° F*ck *ff !°

23h00 pétantes.
J’avais posé quelques questions à Marc sur sa petite protégée mais Il n’avait rien lâché. A croire qu’il ne voulait même pas que je sache à quoi elle ressemblait cette Luna. Peu importe, je le demanderais à Basker quand le mentor de sa nouvelle coéquipière se sera éloigné. Parce que pour l’instant Basker se tait. Il fait un silence total dans sa tête, se tient calme près de moi et remue doucement la queue, si j’en crois le truc qui vient faiblement heurter ma jambe à un rythme régulier.

« Hi Miss. »
Je tends une main amicale en direction de cette personne qui semble se déplacer vers nous. Puis je reste dans l’attente qu’une main ou une voix vienne m’en apprendre d’avantage sur mon interlocutrice mystère, que je puisse enfin imaginer pour cette futur partenaire de chasse un semblant de visage autre que celui du silence et de la nuit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Lamenoire
Concierge -- Chasseuse de vampires
Luna Lamenoire

Messages : 158
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 28

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 27ans
Relations:

La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) Empty
MessageSujet: Re: La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker)   La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) I_icon_minitimeDim 26 Juin 2011 - 17:28

    J'avançais avec réserve vers l'homme. Marc m'avait un jour dit qu'on pouvait en apprendre beaucoup rien que pas le physique d'une personne… Je devais avouer que je restais plus que perplexe face à celui-ci.

    Il n'était pas comme beaucoup d'homme de Paris, coincé dans un costume qui leur donnait un air important. Il n'était pas non plus vêtu de loques. En fait il n'était ni aux extrêmes, ni au milieu, et pas en marge.

    Il avait des vêtements qui s'accordaient à son allure… S'était assez étrange d'ailleurs, j'avais toujours considéré que les vêtements n'étaient que des objets, des accessoires, qu'un pull ne disait pas ce que vous étiez. Et pourtant là, son pantalon délavé et sa chemise lui collaient à la peau et s'accordait à ses cheveux mal peignés et à sa peau hâlée comme si le tout n'était qu'un.

    Comme si à défaut de lire son âme dans ses yeux, on pouvait en avoir un aperçut par ses vêtements…


    -Bonjour. Luna Lamenoire.

    Sommaire et efficace je ne prit pas la peine d'ajouter autre chose à ma présentation etje lui serrais la main comme j'avais copié la manière de faire de Marc dans ses souvenirs (en gros elle sert la main exactement comme Marc).

    Mon mentor avait bougé. Fluide et efficace il entra dans le vif du sujet.


    "La cible est Agatha Maldone, une vampire qu'on a déniché et qui se fait passer pour une serveuse… Apparemment l'un de ses pouvoirs serait de se changer en louve. Elle travail dans un pub. Luna aurait besoin de tes talents de traqueur pour la pousser dans les catacombes. A cette heure la partie visitables est fermée, c'est donc un endroit parfait pour l'abattre en toute discrétion… Ca te va comme plan Marvin ?"


    "Talents de traqueur". J'avais du mal à imaginer la chose étant donné qu'il était aveugle… Le seigneur lui avait-il donné des dons particuliers pour palier à son handicape ?
    En réalité je remarquai que c'était la première fois que j'allais faire équipe avec un inconnu. Il m'était déjà arrivé de chasser avec Marc, et nous faisions d'ailleurs une bonne équipe, accordé l'un à l'autre comme nous l'étions … Mais le problème était la spécificité de mes pouvoirs. Si j'étais redoutable contre une vampire, j'avais très peu d'avantage contre un hybride…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marvin Clearsight
Guitariste-chanteur dans le métro. Ex braconnier
Marvin Clearsight

Messages : 44
Date d'inscription : 22/04/2011
Localisation : Clearsight: là où on me fiche la paix! & Basker: là où est Clearsight, pour s'assurer qu'il n'ait pas la paix.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 36 ans
Relations:

La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) Empty
MessageSujet: Re: La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker)   La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) I_icon_minitimeMar 28 Juin 2011 - 0:39

"Marvin Clearsight. Enchanté."

Premier contacte. Enfin sa main sert la mienne. C’est étrange. Il est avéré que nous, les aveugles, avons un sens du toucher plus développer. Une simple poignée de main peut nous en apprendre plus qu'on ne le croit.
Mais là... j'avoue que je reste assez perplexe.
Une main fine et froide, ferme, énergique sans être brutale, deux légers mouvements du poignet : presque imperceptibles secousses en guise de salut. Étrange. Décidément très étrange. Je n'aurai peut-être pas percuté si en franchissant le seuil de cette porte, il y a donc moins d'une minute, je n'avais échangé une pareille poignée avec le propriétaire des lieux. Cette manière de serrer la main ressemblait à si méprendre à celle de Marc. Non, c'était au-delà de la ressemblance. C'était l'exacte reproduction du geste caractéristique de son mentor!
Quand a la voix de cette mystérieuse chasseresse. Qu'en dire? Je ne trouve aucun adjectif la qualifiant, mis à part: "féminine".
Avant de pouvoir entamer ne serait-ce qu'un semblant de conversation avec Luna, pour en apprendre un peu plus que ses nom et prénom (qui sait?), Marc s'interpose. C'est plutôt le genre d'homme à parler "utilitaire". Nous y voici: nom, job, pouvoir de la victime, plan d'attaque. Si mademoiselle Lamenoire est aussi bavarde que son professeur, la soirée s'annonce réjouissante.


# Tu parles de mes talents de traqueur ? De rabatteur oui plutôt ! Acculer une proie dans un endroit donné… ça est le un boulot de chien ça… Toi tu as besoin d’un chien pour la petite. #

Et je ne me prive pas de le penser. Par contre je ne le dis pas. Non. Après qu'il ait fini de parler, je dis juste :

"« Maldonne » ? Comme vous dites pour les cartes quand vous faites une erreur en distribuant ?…"

Puis je me marre, pas longtemps, en silence, avant de reprendre:


"Enfin bref. Une Louve mmh? ... ça nous fait qu’un pouvoir sur deux. J’imagine qu’une vampire métamorphe louve est d’avantage proche des hybrides que j’ai l’habitude de traquer. Je ne traque pas souvent des vampires, mais j'ai déjà traqué des loups. Alors ça me va. "


Puis si c’est juste la traque et que j’ai pas à tuer, c’est encore mieux.

"Et dans quel pub est-ce qu’elle bosse cette serveuse ? "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Lamenoire
Concierge -- Chasseuse de vampires
Luna Lamenoire

Messages : 158
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 28

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 27ans
Relations:

La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) Empty
MessageSujet: Re: La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker)   La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) I_icon_minitimeMer 29 Juin 2011 - 18:44

    J'étais restée à hauteur de Marvin et lorsqu'il demanda le nom du pub, je tournai le regard vers Marc. Il sentit qu'il me laissait parler cette fois. Il était peut être soulagé de voir Marvin partant pour notre chasse de ce soir et cela le détendait surement assez pour me laisser un part d'action dans les plans qu'il avait monté.

    -Au "vieux de la vieille", l'informai-je. Je continuais mes explications : Elle finit son service dans un peu moins d'une heure, et rentre toujours seules en passant prêt des catacombes… Quand à son autre pouvoir, nous devrons essayer de le découvrir sur place. Mais je doute qu'il soit très offensif… Elle s'est fait hospitaliser le mois dernier après s'être fait cambrioler et tabasser…

    Je m'étais éloigner de Marvin tout en parlant pour saisir mes dernières armes et surtout la dernière idée de Marc ; Une couverture fine que j'avais bénie et qui servirait à calciner le corps après le meurtre.

    Mon mentor me suivait des yeux. Je sentais qu'il hésitait encore un peu à me laisser partir seule en compagnie de cet homme… Je n'avais pas intérêt à faire le moindre faux pas.

    Il prit la parole après un regard à sa montre.

    "Ne trainez pas. Vous discuterez des détails dans la voiture"

    Il me lança la clef et son esprit caressa la mien. La pensée qui me fit passé ne fut pas plus qu'un murmure : "Je reste prêt de toi. Sois prudente avec lui …Il n'est pas le meilleur fils de Dieu …"

    J'acquiesçais mentalement en attrapant le projectile.

    - Allons-y alors.

    Ainsi fut formé notre petit groupe de chasse de la soirée, et je le menais promptement à la voiture, ou le chien devrait monter dans le coffre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marvin Clearsight
Guitariste-chanteur dans le métro. Ex braconnier
Marvin Clearsight

Messages : 44
Date d'inscription : 22/04/2011
Localisation : Clearsight: là où on me fiche la paix! & Basker: là où est Clearsight, pour s'assurer qu'il n'ait pas la paix.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 36 ans
Relations:

La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) Empty
MessageSujet: Re: La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker)   La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) I_icon_minitimeSam 16 Juil 2011 - 1:10

Clearsight:

Au "vieux de la vieille" ?… connais pas. Je n'pouvais non plus connaître tous les rades de Paris. Il était évident qu’elle allait me conduire de toute façon. Marc nous presse, pour ne pas dire : nous met littéralement à la porte. D’un côté je ne suis pas mécontent que nous ne nous éternisions pas dans cet appart. J'ai bien senti que malgré "l’invitation" je n’étais pas vraiment le bienvenu. Il se dégageait de ces lieux quelque chose d’aussi austère et froid que de leurs habitants.

« Ok Luna… Nous y voilà. Alors dis-moi c’est quoi ta caisse ? »

C’est quoi ta caisse ? Sérieux, je trouve rien à lui dire de plus métaphysique… En matière d’entrée en conversation je suis pas vraiment au top. Faut dire que là j’aurai dit un peu n’importe quoi pour briser ce silence. Pas que je soi bavard d’ordinaire. Juste que cette fille là, si elle ne cause pas plus je ne saurai toujours pas à quoi elle ressemble. Et ne pas pouvoir me faire un semblant d’image sur elle ça m’agace. Une voix, une main. Rien de plus. Y a des gens qu’on arrive à sentir, même quand on ne peut pas les voir. Ils existent par autre chose, comme une sorte d'aura. Elle s’est à peine si elle respire. Rien que d’entendre ses pas sur le chemin qui nous à mené jusqu’à la bagnole, ça m’a demandé un effort surhumain. Je sens bien une présence mais c’est tout, un peu comme si je bossai avec un fantôme. J’essaye de sentir son parfum, mais je ne suis pas assez proche et je n’ai pas l’odorat sur-développé d'un… chien.


Basker:

Le coffre de la voiture s’ouvre. Je saute et me couche à l’arrière du véhicule. Dans un vrombissement le moteur se met en route et nous démarrons ! Je suis tout excité, mais je me tiens calme et évite de japper. Les humains ont horreur de ça. Je regarde le bitume défiler sous les roues par-delà la vitre de derrière. Soudain je sens que Marvin cherche à rentrer en contacte avec mon esprit… Et si notre nouvelle collaboratrice était aussi une télépathe ? Elle pourrait intercepter notre conversation. Non trop risqué. Je continu à penser à "rien". A penser en chien… Puis pas la peine de savoir lire dans ses pensées pour deviner ce qu’il veut mon aveugle de maître. Avec lui, toujours la même question, toujours la même rengaine: Comment est-Elle ?

Clearsight:

Fichu clébard ! Pas moyen d’en tirer quelque chose. On réglera ça plus tard. Tant pis…

« Bon alors on va causer " détails " maintenant.
Déjà j’aimerai connaitre tes pouvoirs histoire de savoir quels sont les « outils » dont on dispose. Peut-être que ton mentor t’as déjà un peu briffée sur les miens ? »


Après tout c’était nécessaire de savoir. Ce n’était pas aussi indiscret que de lui demander son bonnet de soutient-gorge ! Oui ça, J’ai bien le droit de savoir. J’ai pour habitude de bien analyser toutes les données avant de me lancer sur le terrain, et jusqu’à maintenant ça m’a plutôt bien réussi puisque je suis encore là pour le constater.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Lamenoire
Concierge -- Chasseuse de vampires
Luna Lamenoire

Messages : 158
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 28

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 27ans
Relations:

La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) Empty
MessageSujet: Re: La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker)   La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) I_icon_minitimeMar 19 Juil 2011 - 22:36

    " « Ok Luna… Nous y voilà. Alors dis-moi c’est quoi ta caisse ? » "


    Je restais perplexe devant son interrogation. Chaque mots m'éveillaient une signification, mais assemblé dans sa question je n'y voyais pas de sens. Ma …"caisse"? Je connaissais ce mot mais sûrement pas le sens dans lequel il désirait l'employer. "caisse" m'évoquer une espèce de boite en bois fragile rectangulaire, et où que je pose mon regard aux alentours je ne voyais rien de semblable qui puise m'appartenir.
    Respectant le conseil qui disait "Quand on ne sait pas on se tait", je ne relevais pas, et me contentais de me murer dans le silence… De fait, j'appliquais souvent ce conseil. Je parlais peu. A peu de gens. Etait ce pour cela qu'on me disait "bizarre" ?

    Quoi qu'il en soit le silence commençait à planer, et bien qu'en temps général j'étais plus habitué à ce genre d'ambiance, je me sentais étrangement tendue…
    Le fait qu'il ne puise pas me voir me dérangeait… J'en prenais conscience. S'il ne me regardait pas avec les yeux, il ne me regardait pas comme les autres. Saurait-il voir au-delà ? M'aborder "d'un point de vue" différent ?
    Avais-je quelque chose à cacher ? Je me soumis à un examen interne. Non je n'avais rien à cacher. Il n'en apprendrait pas plus sur moi que j'en savais moi-même… Cette pensée me permit de me calmer.


    J'arrêtais la voiture non loin du "vieux de la vieille" et Marvin me demanda :

    " Bon alors on va causer " détails " maintenant.
    Déjà j’aimerai connaitre tes pouvoirs histoire de savoir quels sont les « outils » dont on dispose. Peut-être que ton mentor t’as déjà un peu briffée sur les miens ? "


    Je coupais le contact et fronçait les sourcils pour trouver ma réponse. J'optais pour la vérité. Mentir était mal.

    -Je peux voir le passé des objets, qui les a utilisé, les a bougé… Et il me suffit de bénir un objet pour qu'il brûle la peau d'un vampire. Marc m'a apprit à tuer au couteau. J'ai deux lames crantées, et des mitaines qui me permettent de blesser les vampires. Une fois qu'ils sont morts je les roules dans une couverture bénite pour les bruler et faciliter la disparition des corps.
    Marc m'a juste dit que vous sauriez m'aider à acculer la vampire avec plus de discrétion qu'il m'a apprit à le faire.
    Je n'ai pas l'habitude à faire équipe avec un autre que Marc. Dites moi ce que vous attendez de moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marvin Clearsight
Guitariste-chanteur dans le métro. Ex braconnier
Marvin Clearsight

Messages : 44
Date d'inscription : 22/04/2011
Localisation : Clearsight: là où on me fiche la paix! & Basker: là où est Clearsight, pour s'assurer qu'il n'ait pas la paix.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 36 ans
Relations:

La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) Empty
MessageSujet: Re: La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker)   La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) I_icon_minitimeDim 7 Aoû 2011 - 21:23

Clearsight:

Pendant un instant j’ai cru qu’elle allait encore me mettre un vent. Mais elle a répondu à ma question. Psychométrie et calcination de vampire, c’était donc ça les deux pouvoirs de ma coéquipière. Puis elle jouait aussi du couteau d’après ses dires. Elle me demanda ensuite… ce que j’attendais d’elle ? Au fond, sciemment ou pas, on attend tous plus ou moins quelque chose de quelqu'un. Marc attend-il vraiment de moi que je lui enseigne la "discrétion" à sa Luna ?

« Hey Keep cool… Je n’attend rien de toi Honey. Juste que tu fasses ton travail, rien de plus. »

Puis à mon tour de la renseigner sur mes capacités :

« Je suis un télépathe comme ton maître… »
J’ai dit : maître ? C’est bien comme ça que l’on dit non ? Et pourtant prononcé dans ce contexte, ça me parait étrange. Je suis le maître de Basker et Marc celui de Luna ?
« … enfin Mentor, je veux dire… »
En cas de doute vaut mieux préciser, alors je me suis repris.
« Il faudra juste que tu me laisses entrer dans ton esprit. Nous pourrons communiquer instantanément et sans aucun bruit. Alors j'attends que tu répondes aux questions que je te poserai, juste par la pensée. »

A propos j’essaye de les capter ses pensées, histoire de savoir ce qui se trame dans sa tête. Seulement, quelqu'un ou quelque chose cogite trop fort au même moment et fait interférence :

#Ne me laisse pas dans le coffre Marv ! Marv…#

Tiens voilà qu’il se remet à penser ce fichu cabot. Sans y prêter attention je continu mon petit "bilan de compétences":

« Sinon je suis plutôt un tireur. Arbalète pour ce soir. Des fois fusil. J’ai aussi un bon chien. Basker est très intelligent, il sait toujours ce qu’il a à faire.
Ah ouai… j’ai un truc pour bien me repérer dans l’espace.
–J’agite légèrement le sifflet pendu à mon cou_ Un pouvoir pour quand on chassera, donc ne t’inquiètes pas pour ça. »

Il est maintenant temps de penser à un plan d’approche.
Rabattre une proie en la poursuivant pour l’acculer dans un coin où l’on peut la tuer en paix... Ou bien la traquer jusqu’à l’épuisement avant de l'achever... Pas très discret. Dans ces quartiers de Paris où l’on risque de croiser des passants à tous les coins de rue, mieux vaut opérer autrement. C'est pour cette raison qu'on ne va pas la pourchasser. Non, on va s'arranger pour qu’elle vienne vers nous. Lui tendre un piège. Et pour cela il nous faut un appât.


« Dis-moi, est-ce que tu as déjà volé Luna ? »

Étrange question, mais justifiée par le " plan " que je m'apprête à lui exposer.
...
Ce qui est bien, c’est qu’aujourd’hui tout le monde possède un de ces divers gadgets de poche permettant de communiquer avec n'importe quelle autre personne en possédant un, et cela où que vous soyez. Vous pouvez appelez du secours lorsque vous êtes par exemple poursuivit par un groupe d’assassins qui en veut à votre vie. Le problème avec ces petits ustensiles high-tech, très coûteux pour certains, c’est la recrudescence de leur rapt lors de voles-à-la-tire. Surpris par cette agression soudaine, souvent les propriétaires détroussés n’ont pas le réflexe de se lancer à la poursuite du malandrin; ou alors il est déjà trop tard … Heureusement il arrive que certains possesseurs de ces petits objets indispensables soient dotés de pouvoir surnaturels : comme se changer en loup par exemple. Ainsi, en cas de rapine, ils peuvent tenter de récupérer leur bien en se métamorphosant en créature quadrupède afin de pourchasser leur bipède de voleur !
Je mise sur le fait que cette Luna courra suffisamment vite pour attirer la louve vers l’entrée des catacombes; Entrée "secrète" ou du moins non-officielle, se trouvant à deux rues d’ici, que Marc nous avait indiquée.
Basker attendra non loin de là, histoire de décider l'animal à pénétrer dans le sombre labyrinthe si besoin est.
Mon rôle à moi dans tout ça ? Il faut que je fasse en sorte que la proie sorte sa babiole électronique à l’endroit et au moment convenu. Bien sûr on pourrait inverser les rôles : Elle accosterait la serveuse à la sortie de son lieu de travail pour lui demander de lui prêter son appareil et à moi de jouer le rôle du voyou. Mais je la sens moins habile que moi à établir un contacte avec un autre être "humain". Son silence ne m’inspire pas confiance. Je ne l’imagine pas baratiner avec mon aisance de bluffeur. De plus, on vient plus facilement en aide à un handicapé comme moi. Puis si le voleur est une jeune femme, moins intimidante qu'un type de ma stature, la vampire n'hésitera pas à la suivre dans l'espoir de lui faire rendre ce qu'elle lui aura dérobé. Bien entendu je les suivrai le temps que durera la poursuite pour les rejoindre une fois la proie acculée dans entrailles de Paris. Je serai là, pas loin, au cas où les choses ne se dérouleraient pas comme prévues (car ça ne se passe quasiment jamais comme prévu), ou pire tourneraient mal...
Voilà le mode d’opération que je viens de lui proposer.


« Alors Luna, ça te va ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Lamenoire
Concierge -- Chasseuse de vampires
Luna Lamenoire

Messages : 158
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 28

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 27ans
Relations:

La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) Empty
MessageSujet: Re: La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker)   La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) I_icon_minitimeLun 15 Aoû 2011 - 16:07

    Mp: Quand tu seras dans la tête de Luna je te préviens tu resentiras quelque chose d'un peu anormale vue qu'elle partage déjà presque en permanence son esprit avec Marc.
    Et elle a une façon assez particulière de penser, mais ça j'essayerai de le faire ressentir dans mes posts



    J'écoutais avec attention la réponse que j'avais suscitée chez le chasseur.
    " Je suis un télépathe comme ton maître… Enfin Mentor, je veux dire… Il faudra juste que tu me laisses entrer dans ton esprit. Nous pourrons communiquer instantanément et sans aucun bruit. Alors j'attends que tu répondes aux questions que je te poserai, juste par la pensée."

    Je tiquais légèrement à cette demande… Télépathe, comme Marc ? J'en doutais… Marc était plus que ça. Il ne partageait pas ses pensées, il investissait les esprits.
    Il pouvait les toucher, les marquer, leur faire mal. C'était un grand pouvoir dont j'avais découvert la limite il y a peu : Il risquer la folie et la dissociation de son âme en s'imposant aussi implacablement qu'il l'avait fait sur moi…
    Je savais qu'il lui avait fallut des années pour stabiliser à ce point le lien qui me retenait à lui. Sur ses victimes, il se contentait surement de transpercer leurs pensées pour les dévier de leur axe sans plus s'attarder dans leur crâne…

    Je devais consulter Marc pour accepter cette demande. Ce qu'il y avait dans ma tête lui appartenait plus qu'à moi …

    Je lui ouvris mon esprit. Je savais qu'il me surveillait. Il avait sûrement entendu comme moi les paroles de Marvin.

    Il hésitait… Puis doucement je le sentis se faire tout petit. Pas plus grand qu'un grain de sable, si bien que je crus un instant qu'il m'avait totalement abandonné…


    Il me donnait l'autorisation de partager mes pensées avec Marvin. Sûrement avait-il comprit qu'il serait difficile pour moi d'empêcher l'autre chasseur de forcer les portes de mes pensées… Autant qu'il essaye de se faire discret.

    "Sinon je suis plutôt un tireur. Arbalète pour ce soir. Des fois fusil. J’ai aussi un bon chien. Basker est très intelligent, il sait toujours ce qu’il a à faire.
    Ah ouai… j’ai un truc pour bien me repérer dans l’espace. Un pouvoir pour quand on chassera, donc ne t’inquiètes pas pour ça."

    Arbalète. J'avais entendu parler de ces armes et je songeais m'y mettre sous peu. Une démonstration me permettrait peut être d'assurer mon choix… Quoi qu'il en soit je n'avais apparemment pas à m'en faire pour les déplacements de mon partenaire, quoi que j'ignorais complètement comment pouvait-on se déplacer sans regard.

    " Dis-moi, est-ce que tu as déjà volé Luna ? "

    -Non, voler c'est mal. Répondis-je sans voir où il voulait me mener…Puis écoutant son plan je compris… Il me demandait de subtiliser le téléphone cellulaire de la vampire pour l'obliger à user de ses pouvoirs et pouvoir l'attirer dans les catacombes…
    C'était une approche futée qui n'en était pas moins douteuse. Et si elle préférait ne pas me poursuivre ? Et si elle possédait l'un de ses dons qui rendait n'importe quel geste bien plus rapide ? Et si je n'arrivais tout simplement pas à subtiliser l'objet ?

    Il me fallait pourtant avouer que le jeu en valait la chandelle. Et lorsqu'il me demanda si le plan me convenait j'Et lorsqu'il me demanda si le plan me convenait j'acquiesçai et résumai :


    -Vous l'accostez à la sortie du bar, vous vous arrangez pour qu'elle sorte son téléphone, je lui vole à l'arraché, et je l'entraine jusqu'aux catacombes. Puisque vous êtes aveugle elle n'hésitera pas à utiliser ses pouvoirs devant vous, ce qui accroit les chances qu'elle se change pour me poursuivre. On la tue une fois acculé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marvin Clearsight
Guitariste-chanteur dans le métro. Ex braconnier
Marvin Clearsight

Messages : 44
Date d'inscription : 22/04/2011
Localisation : Clearsight: là où on me fiche la paix! & Basker: là où est Clearsight, pour s'assurer qu'il n'ait pas la paix.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 36 ans
Relations:

La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) Empty
MessageSujet: Re: La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker)   La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) I_icon_minitimeMar 16 Aoû 2011 - 13:09

Clearsight:

La réponse de ma partenaire de chasse ne se fait pas attendre:

-Vous l'accostez à la sortie du bar, vous vous arrangez pour qu'elle sorte son téléphone, je lui vole à l'arraché, et je l'entraine jusqu'aux catacombes. Puisque vous êtes aveugle elle n'hésitera pas à utiliser ses pouvoirs devant vous, ce qui accroit les chances qu'elle se change pour me poursuivre. On la tue une fois acculé …

En voilà une qui ne perd pas de temps en tergiversations inutiles. Tout comme son mentor, méthodique à vous glacer le sang. Bien, nous sommes au point, pourquoi attendre ? Sûrement parce qu’il reste un léger détail à régler:

« Une dernière chose. Avec ton espèce de don concernant les objets, je suppose que tu sais à quoi elle ressemble notre serveuse? Moi je ne le sais pas, et même si je le savais... Je ne pourrai pas la voir. »

Me penchant légèrement, je ramasse la canne que j’avais calée sous mon siège à mes pieds.

« Luna, tu vas devoir être mes yeux. Tu te posteras à l’angle de la rue, et je serai dans ton esprit. »

J’ouvre la portière et m’apprête à sortir.

« Préviens-moi quand elle arrive, c’est tout. »

Brève hésitation. Je me tourne une dernière fois vers ma coéquipière.

« Encore un truc.... Essaye de ne pas trop prendre mes indications comme des ordres, ok? Disons juste des conseils ? »

Pâle tentative de camaraderie. J’essayais juste d’être amical. J’ai pas pour habitude de dicter ma volonté aux personnes. Rien qu’aux chiens, je donne des ordres. Et encore… J’ai parfois l’impression que c’est eux qui décident pour moi, les chiens…
Ça y est, je claque la porte et me dirige vers l’arrière du véhicule. J’ouvre le coffre, Basker bondit de la plage arrière sur le trottoir.


°Conduit-moi devant le bar et file°

Je communique mes pensées à l’animal. Je vais avoir deux esprits avec qui échanger ce soir. C’est un peu comme gérer une communication téléphonique sur deux lignes. Aussi dangereux que d’avoir sa maîtresse sur la première et son épouse sur la seconde en double-appel. La comparaison n’est pas vraiment de rigueur, mais les risques encourues doivent bien se valoir.
Mon compère le chien s’exécute. Seul devant l'établissement j’attends. Combien de temps vais-je attendre ?


Basker :

Mes pattes martèlent le bitume. Mon cœur bat à toute vitesse ! Je trotte à vive allure vers l’entrée des catacombes. Je suis tellement excité. La chasse a commencé et notre proie ne le sait même pas. Quelle joie !
Je me tiens à mon poste, fin prêt, immobile, à l’affut du moindre bruit, de la moindre odeur ou silhouette. Mes muscles tous parés à se tendre, j’attends le signal.


Clearsight :

Je fais des allées et venues, à quelques pas du pub. Il ne faut pas non plus donner l’impression que je surveille la sortie. Il fait bon cette nuit. Normal : Une nuit d’été chaude comme une nuit d’été… Je crève sous mon large manteau, mais ne le retire pas. L’arbalète et dissimulée en dessous, prête à servir au besoin.
Pour passer le temps j’entamerai bien une brève discussion télépathique avec la Miss, histoire de faire plus ample connaissance en lui demandant son âge, son origine et je ne sais quelles autres banalités qui servent d’ordinaire à alimenter une conversation. Cependant je doute qu’elle soit très encline à un échange verbal prolongé, même par transmissions de pensées. Puis j’ai cette étrange impression de ne pas être seul avec elle, comme si son esprit était morcelé. Pour tout dire, je ne m’y sens pas le bienvenu. Un peu ce que j'ai ressenti quand j'étais chez Marc tout à l'heure. Une vague impression d' être de trop…
Mais peu importe car un bruit derrière moi me fait me retourner. Enfin, on ouvre la porte.


°C’est elle ?°

Le signal est donné.
Prenant soin d’agiter ma canne blanche et de marquer mon accent d’outre-Atlantique, je l’interpelle un peu comme je l’aurai fait au hasard.


« Pardonnez-moi ! … Il est tard et je ne connais pas bien ici. J’avais un rendez-vous, mais… la personne je croie a oublié. C’est embêtant. Peut-être je me suis trompé. Enfin j'avais pourtant donnée l'adresse juste au taxi! Nous sommes bien près du bar des vieux de la vieille ?
Enfin... Vous pouvez peut-être m'aider... si vous avez un téléphone pour l'appeler ? Le mien ne fonctionne plus. Déchargé il est… »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Lamenoire
Concierge -- Chasseuse de vampires
Luna Lamenoire

Messages : 158
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 28

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 27ans
Relations:

La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) Empty
MessageSujet: Re: La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker)   La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) I_icon_minitimeMer 17 Aoû 2011 - 21:15

    J'écoutais avec attention les dires de mon coéquipier. Je ne me faisais aucun souci pour le lien télépathique qui allait nous relier, j'en avais l'habitude.

    " Encore un truc.... Essaye de ne pas trop prendre mes indications comme des ordres, ok? Disons juste des conseils ? "

    Mon impassibilité laissa place à une surprise que sa condition d'aveugle ne lui permettait pas de voir. Je comprenais mal pourquoi il tentait de me hissait à son niveau…
    Il était homme et traqueur. Je n'étais que femme et arme sans âme.

    Je me contentais de répondre par le silence alors qu'il sortait de la voiture. Puis je rabattis ma capuche sur la tête. Encore une idée de Marc : travailler à visage couvert sans attirer l'attention.

    Je quittais la voiture un peu plus tard pour me positionner dans le coin de la ruelle, aux aguets
    .

    ¤¤¤¤¤¤

    Agatha avait eut une longue journée comme elle les aimait, c'est-à-dire qu'il n'y avait aucune place pour l'ennuie. Quand on est immortelle et hors d'atteinte de la mort, c'est l'ennuie qui devient votre ennemi.

    Elle venait de finir son service quand on l'accosta :

    " Pardonnez-moi ! … Il est tard et je ne connais pas bien ici. J’avais un rendez-vous, mais… la personne je croie a oublié. C’est embêtant. Peut-être je me suis trompé. Enfin j'avais pourtant donnée l'adresse juste au taxi! Nous sommes bien près du bar des vieux de la vieille ?
    Enfin... Vous pouvez peut-être m'aider... si vous avez un téléphone pour l'appeler ? Le mien ne fonctionne plus. Déchargé il est…"

    Premièrement elle cru à des ennuis, mais il ne s'agissait que d'un aveugle. Avec un sourire elle sortait déjà son téléphone pour le dépanner. Quand soudain.

    ¤¤¤¤¤¤

    J'avais marché sur le trottoir baissant la tête sous ma capuche. Un vieux souvenir de téléfilm m'avait aidé à savoir comment aborder la situation. Je renvoyer la scène avec le voyou dérobant son portable à l'héroïne et me confondais dans l'attitude du malfrat.

    S'approcher subrepticement-Dans le téléfilm on n'avait vue le garçon qu'une seconde avant la scène du vol-Marcher en silence.
    Elle sort son téléphone. Je presse le pas et je me fais ombre, puis serpent, je frappe :
    Ma main vive attrape son mobil. La femme résiste, elle se tourne, et je vois son air choqué. Du coin de l'œil je devine sa deuxième main se lever pour me frapper. J'analyse : il faut lui laisser croire qu'elle peut avoir le dessus… Je dois me prendre le coup pour une parfaite mise en scène. Je souhaite qu'elle n'ait pas de force accrue.
    Sa main frappe ma joue avec véhémence, la douleur me pique un instant, mais mes vertébrés ont résistés : elle n'a pas de force accrue.

    Je profite du micro relâchement que sa victoire à fait naitre pour affirmer ma prise sur l'objet et lui arracher des mains. Je l'entends pousser un cri de stupeur. Quel n'appelle pas à l'aide …
    Dieu m'a entendu, dans la seconde qui suit elle se contente de me regarder les yeux ronds entre la surprise et la colère.
    J'entame ma fuite. Je passe prêt de Marvin, pose ma main sur son torse et l'écarte de mon chemin avec une poussée puissante. Pour les éventuels curieux que les gémissements des vampires ont réveillé et posté à leurs fenêtres Marvin et moi ne seront pas complices. Même si je doute qu'avec cette pénombre ils y voient quoi que se soit.

    Je cours : pas trop vite pour l'attiser à me suivre, pas trop lentement pour ne pas me faire rattraper trop vite.

    Je souris. Elle me suit. Je la sens, je l'entends. J'accélère franchement… Elle ne me rattrape pas. J'entends un juron et un grognement furieux, qui se transforme en un bruit canin.

    Elle est ferrée… La voilà qui me piste, colle à mes traces. Je suis la proie, elle est le prédateur. Mais que pour un temps… Un tout petit temps de son éternité qui la mènera à sa mort.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marvin Clearsight
Guitariste-chanteur dans le métro. Ex braconnier
Marvin Clearsight

Messages : 44
Date d'inscription : 22/04/2011
Localisation : Clearsight: là où on me fiche la paix! & Basker: là où est Clearsight, pour s'assurer qu'il n'ait pas la paix.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 36 ans
Relations:

La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) Empty
MessageSujet: Re: La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker)   La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) I_icon_minitimeJeu 18 Aoû 2011 - 17:03

Basker :

Je les sens. Je les entends. Luna arrive et la Louve aussi.
J’ai un mal fou à me tenir tranquille. Dans quelques instants, ce sera à moi d'agir.
Je suis certain qu’elle m’a aussi flairée. Seulement elle ne se doute pas, et n’y accorde sûrement aucune importance. Des odeurs de chiens ce n’est pas ce qu’il manque dans Paris, alors pourquoi y accorderait-elle de l’importance ? Une vraie louve craint les chiens, mais pas une créature de son espèce, et c’est bien regrettable pour elle. J’ai toutes mes chances face à elle. Un bon chien vaut bien un loup, et c’est ce que je suis prêt à lui prouver cette nuit, s’il le faut.



Clearsight :

#L’a du cran cette petite.# Ne puis-je m’empêcher de penser en me massant l’estomac.
#Du cran et un sacré punch !# Je souri et m’allume une cigarette. Elle a fait ça comme une pro. Dommage que je n’ai pu le voir. Même si j’avais pu, cela s’est passé si vite…
Je me dirige vers l’entrée de catacombes. Rien ne sert de forcer l’allure. Si elle s’aperçoit que je la suis, elle se douterait de quelque chose. Je n’ai qu’a demander à mon acolyte comment se déroule la traque de son côté.



Basker :

°Tout se passe comme prévu ?°

Marvin me questionne. Je ne l’aperçois pas encore, mais lui aussi se rapproche. Alors je lui réponds :

#Oui je les vois ! Elles sont entrées.#

Je vais me poster juste devant l’accès. Quoi qu’elle fasse je ne la laisserai pas sortir. Il est trop tard pour reculer erreur de la nature : Ta dernière heure viens de sonner. En fait d’heure, j’espère pour toi qu’elle sera plutôt minutes ou secondes, elle ne t’en sera que moins pénible, car agoniser pendant une heure c’est long… Surtout que nous les chiens n’avons pas vraiment la notion du temps.

Comment, tu hésites ma belle ? Il fait sombre ici, mais c’est avant de faire ces quelques pas de trop que tu aurais due te poser la question. Oui, tu comprends exactement ce que je veux te dire. Entre chien et loup, on se comprend très bien.



Clearsight :

Voilà qui est bien, jusqu’ici. Je glisse mon sifflet à ultrasons entre mes lèvres. A l’aide de mon pouvoir, j’aperçois ce que juge être l’entrée des catacombes. Rien devant cette entrée. Je m’approche et siffle de nouveau. Les escaliers et sinueux couloirs, l'odeur humide et rance de vielle cave, pas de doute, c’est bien notre accès. Seulement, pas de Basker. Il a du pénétrer plus profond, pour acculer la cible dans les entrailles de la capitale et l’empêcher de revenir sur ses pas. Voyons comment la petite s’en sort :

°Luna, tu m’entends ? Es-tu Ok ? Où en es-tu ? Basker est-il avec toi ?°

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Lamenoire
Concierge -- Chasseuse de vampires
Luna Lamenoire

Messages : 158
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 28

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 27ans
Relations:

La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) Empty
MessageSujet: Re: La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker)   La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) I_icon_minitimeVen 19 Aoû 2011 - 20:00

    Je m'engouffre dans les catacombes et la pénombre m'oblige à ralentir l'allure. J'entends ses griffes labourer le sol, je l'emmène toujours un peu plus loin… A-t-elle des doutes ? Il me semble qu'elle ralentit…

    J'en fais de même. Je suis allée assez profond et Basker devrait bientôt arriver… Je finis par m'arrêter et me glisser dans un recoin. Je sais que son flair la guidera vers moi. Mais elle ignore que je veux justement qu'elle me tombe dessus.

    Je glisse son téléphone dans une de mes poches et sort l'un de mes couteaux… Elle approche. Elle essaye de se faire discrète mais j'entends sa respiration.

    Ma main se sert sur mon arme. Mais alors que je la sais proche, que je suis prête à lui sauter dessus car de toute évidence Basker n'est pas encore là, je sens quelque chose me caresser la peau, me glacer le sang, me tordre les entrailles*

    Ma gorge se noue, mon corps transpire. Elle approche, je tremble. J'ignore ce qu'il m'arrive, ce qu'il me prend. J'essaye de comprendre, de reprendre le dessus, mais autant attraper un savon glissant… Je reste glacé de cette sensation nouvelle qui me semble pourtant familière. Je reste surprise de voir avec quelle facilité elle paralyse mon corps et fige mon esprit…

    La louve rentre dans mon champ de vision et je serre mon couteau comme si ma vie en dépendait. Rien que se geste me semble étranger… Depuis quand je défends ma vie ? Depuis quand mon corps tremble de l'idée de mourir ?
    Est ces yeux jaunes qui me transpercent de leur malice ? Ou ses crocs qui me semblent démesurémant trop grand et bien trop aptes à m'arracher la chaire des os ? Dieu que m'arrive-t-il ?
    Mon cœur tambourine dans ma poitrine et je sens le manche de mon arme glisser à cause de la sueur…
    Elle approche encore, et j'ai l'intime conviction qu'elle me regarde avec les yeux de Satan lui-même. Cette créature du malin ! Que m'a-t-elle fait ?


    °Luna, tu m’entends ? Es-tu Ok ? Où en es-tu ? Basker est-il avec toi ?°

    Le contact de Marvin m'arrache un sursaut. Cette terreur qui me tient m'avait semblé si forte, si pesante et si menaçante que j'en avais oublié que je n'étais pas seule… Curieusement pourtant, la preuve que je ne le sois pas ne m'aide même pas à me sentir rassurée. Je me sais à la merci de ce sentiment que je connais trop peu pour arriver à le dominer, et un court instant j'éprouve de la rancœur envers Marc de m'avoir forcé à ignorer mes sentiments plutôt qu'à les dominer…

    *Peur *

    Je n'ai même pas besoin de me forcer à mettre de la détresse dans cette pensée, elle est venue d'elle-même.
    La vampire a reprit forme humaine.


    -Mon téléphone s'il te plaît.

    Elle tend la main en attendant de recevoir son objet. Quand à moi, j'ai l'intime conviction qu'il me suffit de lui donner ce qu'elle veut pour que la menace ne tombe pas, et cette idée me semble plais assez… Je n'arrive plus à penser avec cette peur. J'ai juste à lui donner son téléphone, et tout rentrera dans l'ordre, tout sera finit…


*Fear : les gens autour de l'être activant ce pouvoir ressentent une peur et une crainte inexpliquée à son égard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marvin Clearsight
Guitariste-chanteur dans le métro. Ex braconnier
Marvin Clearsight

Messages : 44
Date d'inscription : 22/04/2011
Localisation : Clearsight: là où on me fiche la paix! & Basker: là où est Clearsight, pour s'assurer qu'il n'ait pas la paix.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 36 ans
Relations:

La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) Empty
MessageSujet: Re: La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker)   La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) I_icon_minitimeJeu 1 Sep 2011 - 17:36

Clearsight:

*Peur *

Je ne comprends pas. La seule réponse que je parviens à extraire des pensées de ma coéquipière est qu'elle a "peur"? Elle m'avait pourtant donné l'air d'une impitoyable tueuse d’immortels. Son mentor n’est sûrement pas le dernier à me reprocher ce que j’appelle mon "instinct de conservation" et qu’il désignerait lui même par le terme dégradant de "lâcheté pure et simple". Autrement dit, je ne connais pas bien Marc, mais assez pour imaginer qu’il ne tolérerait en aucun cas une telle réaction de la part de sa disciple.
Ce qui soulève une question non négligeable: Pour que la peur ait pris entière possession de son esprit, face à quel genre de créature Luna peut-elle bien se trouver en ce moment précis?


Les couloirs c'est pourtant mon lieu de prédilection : l'espace y est très simple à appréhender grâce à mon pouvoir d’écholocation. Le sifflet à ultrasons calé entre mes dents j'avance dans les ténèbres. Ça ou la lumière du jour, pour moi ça ne fait aucune différence. Mais au fur et à mesure que je m'enfonce dans ces galeries, le doute s'insinue en moi.
Qu'est-ce que je fais ici ? Devant quel horreur vais-je encore me retrouver?

Et si je la laissais se débrouiller seule?
Si je faisais demi-tour et que je quittai cette organisation de malade pour de bon? Fuir... Très loin... Fuir, mais pour aller où? Puis Marc me l'a confiée le temps de cette mission. Elle est sous ma responsabilité... Mais bon sang, quel âge peut-elle bien avoir? Elle est peut-être même déjà majeure. Puis quand bien même, le fait qu’elle soit plus jeune que moi ne justifierait pas que sa vie ait plus de valeur que la mienne ! Je déraille là… Mais comment suis-je arrivé à une telle conclusion ? Plus j’avance, plus j’ai l’irrésistible envie de reculer… D’accord je n’ai jamais été reconnu pour mon courage légendaire, mais je n’en suis quand même pas à ce point !




Basker:


Quand je suis arrivé je n'avais qu'à lui sauter à la gorge. Toi Luna avec ton couteau, et moi avec mes crocs puis s'était réglé en moins de temps qu'il ne fallait pour le dire. Alors pourquoi ne l'avons-nous pas fait?
Nous les chiens sentons la peur. Pourquoi as-tu peur Luna? Pourquoi? Ce n'est qu'une louve, moins qu'une louve : qu'une femme. Oui, qu'une petite femelle de rien du tout...
Tue-là! Pourquoi tu ne la tues pas?
Que fais-tu Luna? Non ne le lui donnes pas! Ne lui donnes surtout pas son téléphone. Nous allons échouer sinon... Il faut que j'attaque. Comme ça tu pourras me suivre n'est-ce pas? Mais...

Je ne suis qu'un chien., et cette vampire ne me plaît pas. Je m'étais tant préparé à combattre une louve. Qu'elle reprenne forme humaine, ça ne me plaît pas du tout.
La tête basse, la queue entre les pattes et les oreilles en arrière, je grogne. J’aimerai attaquer. Oui, lui sauter à la gorge... Je n'ai qu'à lui sauter à la gorge! Seulement j’hésite. Nous les animaux sentons aussi le danger.


#Marvin ! Marvin dépêches-toi ! Marvin. Elle est dangereuse. Beaucoup trop dangereuse. Luna n'est qu'une fille et je ne suis qu’un chien.#




Clearsight :

Ça y est, j’ y suis. Il est de toute façon trop tard pour reculer. Basker vient de se lover contre mes jambes comme pour y trouver refuge en couinant tel un caniche craintif. Mais qu’est-ce qu’il me fait celui-là ? Jamais il n’a réagit comme ça ! D’ordinaire ce chien est plus courageux et tenace que je ne le suis dans son devoir d’extermination des non-humains. Ce n’est pas normal. Vraiment pas normal.
Il y a deux personnes en face de moi. Je distingue seulement leur position, la distance à laquelle elles se trouvent, mais c’est tout. Ce pouvoir ne me permet pas d’identifier leur visage, juste de vague forme humaines. Laquelle est Luna, laquelle est la cible ?
Mes incisives se resserrent sensiblement sur le métal du sifflet. Mes mains tremblent. Un tremblement qui se répercute dans mes bras lorsque je lève mon arbalète et vise.


°Droite ou gauche? Réponds-moi! A droite ou à gauche?!°

Je lance ce message télépathique à mes deux compagnons, à qui voudra bien me répondre en me communiquant autre chose qu’une trouille monstre.
La panique, c’est la pire chose qui puisse arriver à un tireur.
Et là je suis en proie à une p****n de peur panique.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreleï
Chef des chasseurs -- Agent secret
Loreleï

Messages : 129
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 29
Localisation : du bon coté du flingue

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 32 ans.
Relations:

La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) Empty
MessageSujet: Re: La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker)   La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) I_icon_minitimeVen 2 Sep 2011 - 22:53

Traquer un vampire n'avait rien d'aisé, car à la différence des hybrides ses derniers ne crient pas partout ce qu'ils sont réellement. Ils sont comme des rats dans une maison, l'ont peut savoir qu'il y en mais tout retourner en vain durant des mois avant d'en trouver un. Alors il n'était pas question pour Loreleï de laisser échapper celui qu'elle avait ferré cette nuit. A vrai dire elle avait surtout joué avec lui au moins deux bonnes heures avant de le coincé dans un cul de sac. Il avait émit une assez bonne résistance son pouvoir d'invisibilité aurait pu être problématique contre quelqu'un de pas équipé. Malheureusement ca n'était pas le cas de Loreleï, elle chassait sous sa tenu la plus discrète ou tout du moins celle qui ne laissait rien voir. Une cape noir assez longue faisant le tour de son corps, la capuche posée sur sa tête un masque blanc sur le visage. Il n'y avait pas grand chose a dire du masque il était tout lisse et avait juste deux fente en forme d'yeux histoire qu'on puisse voir. Le mieux était ce qu'on pouvait trouver en dessous, un masque à gaz pour la bouche et des lunettes thermique au niveau des yeux.

Ainsi la dernière expression qui déforma le visage déjà bien abimé du vampire fut la surprise. La surprise de se faire emboutir la pomme d'Adam d'un coup de pied, alors qu'il passait près d'elle invisible bien sur. Il réapparut immédiatement du sang dans la bouche les yeux écarquillés. Il fallait quand même beaucoup de force pour enfoncer une pomme d'Adam du premier coup, pour l'instant le vampire était juste en train d'étouffer incapable d'émettre le moindre son. Loreleï le plaqua d'un coup de pied contre un mur et avant même qu'il n'est eu le temps ses deux mains c'étaient retrouvées plantées dans le mur avec des pieux. Elle lui tapota affectueusement la joue avant de partir, elle allait quitter la rue quand d'un coup elle sembla se souvenir de quelque chose. Elle revint sur le corps de son nosfératu d'un soir, ce dernier c'était mis à trembler comme un damné voyant son bourreau rebrousser chemin sur lui. Elle sorti de l'une de ses poches une petite fiole ronde qu'elle lui écrasa sur la tête, le liquide se mit à fumer immédiatement avant de couler sur son visage provoquant d'affreuses brulures sur ce dernier. L'eau en question venait de la caverne de Lourdes, et Loreleï n'avait jamais pris le temps d'assisté à la réaction "allergique" au sacré par les vampires. La bouche, puis tout le visage de sa victime se tortillèrent de douleur sans qu'un seul son ne soit émis. Pourtant Loreleï pouvait entendre avec délectation l'ancienne voix du vampire porter en elle. Elle retira sa cape et son masque qu'elle glissant dans un sac a dos hyper fin et alors qu'elle était prète a repartir pour son petit chez elle son portable sonna. Visiblement c'était Marc que pouvait-t-il bien lui vouloir ? Quelque chose au sujet de son "apprenti" ? Une rapide lecture du sms lui appris qu'elle avait raison et tord, effectivement c'était au sujet de Luna mais pas pour lui faire un reproche. Il voulait juste que Loreleï voit d'elle même ce que Luna savait faire. Ca n'était pas une mauvaise idée, loin de la ca ne pourrait que mieux orienter les entraînements qu'elles allaient avoir toutes les deux. Même si Loreleï avait déjà en tête les points qu'il lui faudrait faire travailler a tout prix. Elle se trouvait donc dans les catacombes avec un autre chasseur, les catacombes ca n'était pas loin du tout de l'endroit ou elle se trouvait si ses souvenirs n'étaient pas mauvais. Elle se mit donc en route pour aller retrouver les deux autres.

Les catacombes...Un endroit tout désigné pour une chasse au vampire. L'endroit était presque aussi froid et malsain que l'antre de Satan elle même. Rien que d'imaginer le nombre de cadavres qui avaient du être entassés ici et l'on pouvait sentir l'odeur de la mort venir vous caresser les narines. Et loin de mettre mal à l'aise Loreleï cette "odeur" bien au contraire galvaniser les besoin en hémoglobine de la jeune asiatique. Mais à cet instant précis ca n'était pas à elle de faire couler le sang, ca n'était pas sa proie qu'elle venait saluer, ca n'était pas à elle d'offrir le repos éternelle à l'âme de quelqu'un. Elle se pencha pour voir si Luna et son acolyte n'avaient pas laissé de traces qu'elle pourrait aisément suivre. Et malheureusement il n'y avait pas grand chose, elle du réutiliser son masque en espérant que la chaleur de leur trace de pas soit encore visible ne serait ce qu'un peu. Et elle s'engouffra dans l'espoir de ne pas arriver une fois la fête finie dans les catacombes de Paris. Elle croisa des rats si gros qu'on aurait pu croire à des lapins, elle fit aussi son possible pour ne pas faire le moindre bruit les chiens de ses pistolets retirés au cas ou.

Marc ne lui avait rien dit sur le vampire en question. Mais il se pouvait, il y avait une faible chance qu'il puisse échapper à Luna et à son équipier alors elle devrait rectifier le tire. Et oui il ne lui venait pas un instant en tête l'idée qu'il puisse lui échapper. Elle fini par trouver tout ce petit monde, mais son sourire s'effaça immédiatement pour une expression plus perplexe en voyant qu'aucun n'osait faire un geste. Même le chien ne bougeait plus. Elle fit quelques pas discrètement pour savoir ce qui se passait et elle vit qu'ils étaient tous en train de regarder fixement une femme et pour une raison qu'elle ne compris que bien après, à peine eut elle posé le pied à proximité du petit groupe que ses poils se hérissèrent sur ses bras en même temps que sa gorge venait de se nouer. Ca ne lui était pas arrivé depuis des années, elle avait peur. Pas une peur panique, mais elle avait peur. La peur qui fait hésiter, la peur qui fait craindre cette même peur qui lui avait étreins la poitrine durant sa jeunesse à s'entrainer avec son père. Elle resta un moment sur place sans bouger non pas à cause de la peur elle même, a vrai dire elle était plus touché par la surprise d'avoir peur que de la peur elle même. Son coeur battait vite et tout ses sens étaient poussés à leur maximum alors qu'elle ne faisait rien, tout simplement magnifique ! A aucun moment il ne germa dans la tête de Loreleï que cette peur qu'elle ressentait pouvait être naturelle. Elle c'était retrouvée dans des situation bien pire sans frémir, et Luna n'aurait jamais été envoyé sur les traces d'un vampire si fort que rien que de le regarder suffisait à effrayer. Il devait user de l'un de ses pouvoirs. Elle n'avait pas encore été remarqué par personne, presque affligeant elle s'adossa contre un mur et se mit à applaudir bruyamment.


-Ah ses vampires ! Quel sens de la mise en scène ! Pour un peu on croirait presque que cette peur est réelle.


Elle avait dit ca d'un ton léger mais son regard était dur, il était dur envers Marvin et Luna. La peur ne devait pas être un obstacle, les couards n'ont pas leur place dans des dessins aussi grands que ceux du seigneur.

-Vous n'allez pas me dire que vous refusez de bouger parce qu'une femme vous regarde de travers ? Vous voulez peut être que je m'en charge moi même ?


Non pas que Loreleï n'avait pas peur, il était clairement évident que tant que cette femme serait consciente alors elle n'arriverait pas à se débarasser de ce sentiment grotesque. A vrai dire elle avait tellement honte de ressentir de la peur pour cette madame personne que l'envie de la tuer commençait à se faire douce et forte en elle. Pourtant elle devait se contenir, elle était venue voir comment Luna s'en sortait. Et c'est à cette pensée qu'elle eut l'idée de manipuler l'esprit un peu simple de cette dernière en jouant sur peut être le peu d'orgueil qu'elle devait avoir.

-Et moi qui était venu voir comment tu te débrouillais en mission...Ca n'est pas fameux...Désolé de devoir te dire ca, mais si cette femme te fait peur au point de ne plus pouvoir bouger. Alors ca n'est pas la peine d'espérer pouvoir nous suivre Xander et moi sur la voie que le seigneur nous a tracé.

Bien entendu elle disait ca pour faire réagir Luna, que d'autre sentiment plus fort que la peur viennent remplacer cette dernière et la remettre en mouvement. Mais un autre aussi était visé, un autre qui avait encore moins d'excuse, car si Luna était un peu "simplette" niveau émotion lui la peur il devait connaitre et savoir faire avec.

-N'est ce pas Marvin !

Puis elle reposa son regard sur la vampire. Il n'y avait qu'une sortie et elle se trouvait devant Loreleï, mais elle ne l'emprunterait surement pas vivante même si pour cela elle devait l'abattre lachement d'une balle dans le dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Lamenoire
Concierge -- Chasseuse de vampires
Luna Lamenoire

Messages : 158
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 28

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 27ans
Relations:

La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) Empty
MessageSujet: Re: La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker)   La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) I_icon_minitimeSam 3 Sep 2011 - 13:38

    Glaciale et redoutable, la peur avait toujours la main mise sur mon esprit… Mes doigts serraient le téléphone et j'essayais de lutter contre l'envie de lui rendre son bien, et faire ainsi capter toute notre chasse…

    Elle me fixait. Me regardait. Me souriait. Il n'y avait rien d'agressif dans sa posture, et pourtant… la peur, toujours la peur…

    °Droite ou gauche? Réponds-moi! A droite ou à gauche?!°

    Le message me parvint malgré l'attention que je fixe sur la vampire… J'y sent la peur, la crainte, la panique… Cela n'est pas pour me rassurer… De quoi parle-t-il. Je n'arrive pas à détacher mes yeux de la femme. J'ai peur qu'elle me tue si je la lâche du regard…

    J'aimerais voir ou se trouve Clearsright, mais tourner simplement la tête me semble un geste aussi dangereux que de tourner le dos à un ours.

    Le temps s'écoule. Je sais qu'il me semble long, mais que la réalité est différente… Il ne doit pas s'être écoulé plus d'une minute depuis que je suis rentrée dans ces catacombes…


    Des applaudissements. La vampire sursaute, son pouvoir décroit un instant, me permettant de prendre plus finement conscience de ce qui m'entour. Marvin est là bas, son arme à la main, il attend toujours de moi de savoir laquelle il doit viser… Mais d'ailleurs, comment vise-t-il ?
    Mais il ya une quatrième personne… Loreleï !
    Que fait-elle ici ? Je l'ignore. La vampire commence à comprendre le piège… Je la voit donner des coup d'œil autour d'elle, et son pouvoir agit par vague comme si elle ne le contrôlait plus parfaitement. Elle a peur elle aussi…

    " Et moi qui était venu voir comment tu te débrouillais en mission...Ca n'est pas fameux...Désolé de devoir te dire ca, mais si cette femme te fait peur au point de ne plus pouvoir bouger. Alors ca n'est pas la peine d'espérer pouvoir nous suivre Xander et moi sur la voie que le seigneur nous a tracé. "


    Les paroles de Loreleï n'étaient pas gentilles. Elles n'étaient pas douces. Elles n'étaient pas des compliments. Et pourtant, je n'arrivais pas à me sentir blessé de la provocation. Elles me touchaient vaguement et je savais que j'aurai du en ressentir un sentiment. Un sentiment bien précis pour me faire réagir. Mais rien de vint.
    Je suis là pour ma mission. Je suis là pour Dieu. Dieu seul juge et me punira de ma faiblesse. Dieu est avec moi… Je m'apaise.

    La vampire commence à reculer… elle va partir. Je sais qu'elle a peur elle aussi. Elle est la source de la crainte qui fait palpiter mon cœur. Mais son pouvoir fluctue en fonction de sa concentration… Elle cherche un moyen de partir…

    *Droite Marvin ! Tirez à droite, c'est elle. Elle recule, elle va partir. Tirez que le pouvoir qu'elle exerce sur moi s'arrête !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marvin Clearsight
Guitariste-chanteur dans le métro. Ex braconnier
Marvin Clearsight

Messages : 44
Date d'inscription : 22/04/2011
Localisation : Clearsight: là où on me fiche la paix! & Basker: là où est Clearsight, pour s'assurer qu'il n'ait pas la paix.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 36 ans
Relations:

La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) Empty
MessageSujet: Re: La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker)   La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) I_icon_minitimeLun 5 Sep 2011 - 21:37

Clearsight:

Tellement occupé à réprimer mes tremblements dignes d’un Parkinson que je n’ai rien senti venir. Des applaudissements frénétiques me font sursauter. Je tourne la tête. Réflexe stupide mais inévitable, qui ne m’en apprendra pas plus sur la nature de ce visiteur inattendu. Ami ou Ennemi ? J’ai plutôt tendance à pencher pour la seconde option jusqu’à ce qu’une voix m’éclaire sur son identité.

-Ah ses vampires ! Quel sens de la mise en scène ! Pour un peu on croirait presque que cette peur est réelle.

Ce timbre féminin se voulant teinté d’ironie, mais n’en restant pas moins froid et autoritaire, ne me laisse plus aucun doute : ni ami, ni ennemi. C’est celui de Loreleï. Sous-entend elle par là que cette peur est "irréelle" ? Quel imbécile je fais… Un pouvoir d’intimidation. Pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt ? Certainement à cause de ce que mon "instinct de conservation" est si développé qu’il m’empêche parfois de réfléchir correctement. Le fait que même Basker soit affecté lui aussi aurait dû me mettre la puce à l’oreille. Cependant mon angoisse, au lieu de s’apaiser à cette "lumière", ne fait qu’accroître : La véritable menace se trouvant désormais derrière moi.

-Vous n'allez pas me dire que vous refusez de bouger parce qu'une femme vous regarde de travers ?
Vous voulez peut être que je m'en charge moi même ?

Ma patronne assiste à une chasse qui tourne au vinaigre. Non seulement je me ridiculise devant elle, mais aussi ne fait que confirmer les rumeurs sur mon manque évident de courage et de ferveur à servir leur cause.

-Et moi qui était venu voir comment tu te débrouillais en mission...Ca n'est pas fameux...Désolé de devoir te dire ca, mais si cette femme te fait peur au point de ne plus pouvoir bouger. Alors ca n'est pas la peine d'espérer pouvoir nous suivre Xander et moi sur la voie que le seigneur nous a tracé.

Je me doute bien qu’elle s’adresse à ma camarade et non pas à moi, et pourtant je ne peux m’empêcher de me sentir concerné, même indirectement.

-N'est ce pas Marvin !

Tiens donc… Je me disais bien, ç’ aurait été trop beau qu’elle m’oublie. Pas que ça me chagrine de ne pas être digne du Seigneur, de Xander et de je ne sais quelle autre voie qu’ils ont tracée ensemble, mais je ne tiens pas particulièrement à savoir comment elle traite les mauvais éléments de son armée divine.

° Basker… Basker, aide-moi ! Basker mon ami…Tu es bien placé pour savoir que je ne suis pas un partisan de la violence gratuite, mais si tu t’obstines à ne pas me répondre, je risque également de ne répondre de rien quand au pied qui va percuter ton arrière train avec violence dans de très brefs délais! °

Pour toute réponse je ne parviens qu’à déceler dans son esprit embrouillé, un vague entremêlement de pensées confuses:

# Ô Loreleï pardonnez-moi… J’ai honte. Je suis indigne de servir notre cause. Je ne mérite pas ma place dans l’armée de notre Seigneur. Je ne suis bon qu’à euthanasier ! Mais je promets de me racheter… je vous promets que…#

Rien à en tirer. On dirait qu’il ne m’entend pas… Il ne fait que gémir. Cela doit cesser à tout prix, et au plus vite.
Je scrute l’esprit de ma partenaire. Nous sommes dans la même galère. Allez réponds-moi Luna. Réponds-moi !


*Droite Marvin ! Tire à droite, c'est elle. Elle recule, elle va partir. Tire que le pouvoir qu'elle exerce sur moi s'arrête !*

Enfin ! ° Thanks Luna, You're a good girl! °

Je tire. La fraction de seconde qui suit, un hurlement retentit. Onde sonore qui parcours le réseau de cet interminable caveau et m'indique que mon carreau à bien atteint sa cible. Mais à quel endroit au juste?
Ma mâchoire se relâche et mon sifflet à ultrasons retombe sur mon torse, suspendu à sa chaîne.
La forme mouvante s'abat sur le sol, recroquevillée sur elle même. Je sens une goutte de sueur perler sur ma tempe, tandis qu'une autre descend le long de ma colonne vertébrale. Un terrible doute m’assaille :


°Ai-je bien visé la "bonne droite"?°

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreleï
Chef des chasseurs -- Agent secret
Loreleï

Messages : 129
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 29
Localisation : du bon coté du flingue

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 32 ans.
Relations:

La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) Empty
MessageSujet: Re: La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker)   La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) I_icon_minitimeMar 6 Sep 2011 - 0:15

L'intervention était un succès, les deux avaient enfin arrêter d'être en état de léthargie totale devant le pouvoir ridicule de ce vampire. Pouvoir ridicule mais tellement à l'image de ce qu'elle était. Seule une créature engendrée dans les ténèbres les plus profondes s'aident de la peur pour survivre. Le vertueux n'a pas besoin de ce genre d'artifice grossier et malsain, le vertueux illumine son chemin avec sa force et sa foi. Le vertueux quand il aperçoit le visage de la peur n'a qu'à regarder plus loin devant pour voir la main que lui tend le seigneur. Main qu'il ne sera possible de toucher qu'une fois le chemin vers la lumière terminé. Seulement reculer ou cesser d'avancer par la peur empeche de faire ce bout de chemin vers la main tendue et donc d'accéder a ce qui se trouve derrière.

Elle resta les bras croisés à les regarder avec un regard qui leur intimait de bouger leur petites fesses et plus vite que ca. Marvin semblait avoir réagit positivement dans le sens ou il c'était remit à cogiter. Mais on ne pouvait pas en dire autant de Luna, certes elle c'était calmé mais ca n'était pas du tout la réaction estompée. Totale manque d'orgueil et d'amour propre, certes à l'excès de terrible défaut qui ne menait jamais très loin, mais qui étant bien dosé étaient aussi des armes destructrices. C'est quand l'orgueil d'un combattant se retrouve blessé que ce dernier fait sortir tout ce qu'il a en lui pour laver l'affront. Il allait être difficile de travailler avec quelqu'un d'aussi vide d'émotions que Luna alors qu'à l'inverse Loreleï avait appris à tirer force de ses émotions. Elle ne pourrait jamais rien lui apprendre d'autre que les bases, le reste nécessitait une passion que jamais elle ne serait capable de donner visiblement. Son coeur ne brulait pas du désir qu'il fallait pour monter.

Visiblement ils s'entretiennent par des moyens la dépassant puisque la suite se passa sans qu'elle ne sache quoi que ce soit. Luna communiqua la position du vampire qui fut empalé par le carreau de l'arbalette. Mais la blessure n'était pas tout à fait mortelle, à vrai dire Loreleï avait fait en sorte que le carreau vienne toucher l'épaule en déviant légèrement le tire. Et paradoxalement elle appuya de tout son pouvoir pour qu'ensuite le carreau se plante dans le sol, clouant la vampire à ce dernier. Le hurlement fut sonore à souhait, il n'y avait plus que le coup de grâce à donner.


-Nice shot Marvin.

Elle se tourna ensuite vers Luna le travail n'était pas fini. Loreleï pouvait encore sentir le pouvoir de "peur" du vampire qui semblait imaginer un instant que cela pouvait être suffisant à la tirer de ce mauvais pas.

-Finis la Luna. Et avant qu'elle n'arrive à se décrocher. Si elle se change en louve à nouveau tu ne la rattraperas pas.


C'était surement très dur de présenter la chose ainsi. Elle aurait pu laisser le carreau atteindre sa cible normalement et la vampire en serait surement morte sur le coup. Mais Luna n'était surement plus prête de se retrouver face à face avec la peur de si tôt alors elle devait se jeter sur l'occasion. Vu son incapacité à éprouver de l'orgueil ce qui allait être problématique Loreleï avait en tête qu'elle aurait encore plus de peine à tenter de lui faire peur. Il était aussi probable que Luna ne puisse pas obéir à l'injonction au quel cas Loreleï tuerai le vampire elle même, et renverrait Luna vers Marc pour que ce dernier lui apprenne les émotions, ou tout du moins la base. Faire d'elle un outil voir une machine n'était pas une mauvaise idée, mais c'était tout autant voué à l'échec que de changer le plomb en or chimiquement. Un humain reste un humain et quand bien même on fait en sorte qu'il oublie telle ou telle sensation on ne peut pas l'empêcher de les ressentir pour autant. Et ne pas savoir ce que l'on ressent, ca devait surement être le meilleur moyen de déstabiliser quelqu'un. Loreleï appuie du regard sur Luna, la main maintenant sur la crosse de l'un de ses pistolets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Lamenoire
Concierge -- Chasseuse de vampires
Luna Lamenoire

Messages : 158
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 28

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 27ans
Relations:

La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) Empty
MessageSujet: Re: La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker)   La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) I_icon_minitimeMer 7 Sep 2011 - 10:24

    Je sentis un soulagement me prendre quand la réponse de Clearsight me caressa l'esprit.
    " Thanks Luna, You're a good girl! "

    Je compris que mon calvaire serait bientôt finit… Du moins je croyais l'avoir comprit car en réalité le carreau avait atteint l'épaule de la vampire, qui se retrouva cloué au sol. J'avais pensé qu'une blessure diminuerait sa concentration et son pouvoir, mais la douleur avait apparemment réveillé l'instinct de survit de la créature, car lorsqu'haletante elle planta son regard dans le mien, je me sentis submerger par la peur…

    " Finis la Luna. Et avant qu'elle n'arrive à se décrocher. Si elle se change en louve à nouveau tu ne la rattraperas pas. "

    Je ne comprenais pas … Où était Marc ? Il m'avait dit rester avec moi, et voilà qu'il me lâche face à cette peur incontrôlable et qui l'a laisse me broyer… Pourquoi ne me donnait-il pas l'ordre de l'abattre… Je savais qu'entre la douleur morale et la peur, mon corps aurait vite fait le choix…
    Voilà longtemps que Marc n'avait plus utilisé sa capacité pour me mutiler l'âme et me forcer à lui obéir, puisque j'avais cessé toute résistance depuis un moment, mais à ce moment j'aurais souhaité qu'il s'y remette pour m'aider à dominer cette inconnue.
    .

    Puis enfin je compris. Il me laissait aux soins de Loreleï. S'était à elle à présent que je devais obéir. Je l'avais promis. Je m'étais engagée, et je ne devais plus attendre de Marc qu'il me dise quoi faire…

    Un étrange sentiment s'empara de moi. Je me sentais abandonné et vide du mutisme de Marc dans mon esprit, mais à la fois fière et décidé de pouvoir enfin utiliser mes propres forces comme je l'entendais…

    J'allais tuer cette vampire. Peur ou non, mon corps savait faire les choses sous la contrainte de la douleur, il était donc capable de le faire sans.
    Je me mis à puiser de la force dans le souvenir hô combien douloureux de la fois ou Marc m'avait forcé à tuer le chaton qu'il avait ramené… Ce petit hybride… J'avais tué mon seul ami sous la contrainte, j'avais donc la force en moi de tuer cette vampire sous l'effet de la peur.

    Je fis un pas vers elle, et je remarquai avec un certain plaisir que les rôles s'échangeaient ; il y avait de la peur dans les yeux de ma victime, et de la détermination dans les miens.

    J'avais re glissé son téléphone dans ma poche, j'en sortis ma paire de mitaine. Avec la froideur d'un chirurgien le les enfilai. Dans le regard de ma victime la peur s'était transformée en supplication de pitié…
    Ces âmes damnées, pourquoi attendaient-elles toujours la pitié d'un Dieu duquel elles s'étaient détournés ?

    Lentement je me mis accroupit sur elle. Planqua ma première paume sur ses lèvres pour étouffer les cris qu'elle avait commencé à pousser. Je plaçais ensuite mes genoux sur ses coudes pour coincé ses bras, et m'assit de tout mon poids sur ses abdos pour l'immobiliser.

    Sous ma première main, je sentis sa peau commençer à brûler, et la douleur à la fit se debattre, pleurer, elle essayait de se défaire de moi. Moi sa mort…
    De l'autre main, j'enserrais sa gorge. Etrangler une personne d'une seule main demande une certaine force que je n'avais pas, mais mon pouvoir de bénédiction me donnait un avantage, la peau de son cou brûlait sous mon emprise, accélérant le processus. Un peu avant de mourir, la douleur l'avait fait perdre conscience. Je n'avais pas desserré mon emprise jusqu'à son dernier souffle… Puis enfin quand ma sainte tâche fit terminée, je levais les yeux vers Loreleï .
    Détachant mes mains, et laissant ainsi voir les lèvres calcinés de la victime qui avait mit à jour ses gencives roussies, et le cou dont les muscles et les vaisseaux sanguin cautérisés, fumaient légèrement..


    -C'est fait. Dois-je me débarrasser du corps ?


Dernière édition par Luna Lamenoire le Jeu 22 Sep 2011 - 13:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marvin Clearsight
Guitariste-chanteur dans le métro. Ex braconnier
Marvin Clearsight

Messages : 44
Date d'inscription : 22/04/2011
Localisation : Clearsight: là où on me fiche la paix! & Basker: là où est Clearsight, pour s'assurer qu'il n'ait pas la paix.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 36 ans
Relations:

La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) Empty
MessageSujet: Re: La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker)   La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) I_icon_minitimeJeu 8 Sep 2011 - 17:13

Clearsight :

La voix de Loreleï résonne, et je peux respirer de nouveau :
« -Nice shot Marvin. » dit-elle.

C’est déjà ça… Je m’en serais voulu d’avoir tiré sur Luna. En y réfléchissant, les cris ne sont pas les siens. Si j’en crois les gémissements continus et cette angoisse factice qui me tient toujours les tripes, mon tire, aussi juste qu’il fut, n’a pas été mortel.


« -Finis la Luna. Et avant qu'elle n'arrive à se décrocher. Si elle se change en louve à nouveau tu ne la rattraperas pas. »

Loin de moi l'idée de contredire ma patronne, mais là je ne comprends absolument pas où elle veut en venir. Pourquoi lui demander à tous prix de l’achever ? Un autre carreau et c’était réglé.

C’est pas humain de faire souffrir une créature à ce point.

Que m’a dit Luna de ses pouvoirs quand nous étions dans la voiture ? Qu’elle calcine les corps des immortels. Comment imaginer autre chose quand au sort de cette femme, en entendant ses plaintes étouffées. Voilà une scène à laquelle je ne suis pas mécontent de ne pouvoir assister. En tant que témoin visuel, cela s’entend…
J’essaye de ne rien laisser paraître mais ces interminables lamentations et cette odeur de chair grillée me donnent envi de gerber. Pourquoi ai-je du mal à le supporter ? Je n’ai pourtant rien d’une âme sensible. Il faut croire que ces méthodes m’écœurent. Paraître le plus décontracté possible. Tiens, je me grille une clope, en attendant que ça passe… Pourvu que ça me passe… Et vite…



Basker :

Comme tu as de la chance Luna… Comme j’aurai voulu qu’elle m’ordonne de le faire. Je lui aurais montré. Me venger de cette répugnante chose qui a insinué la lâcheté dans mon âme ! J’enrage, mais ne grogne mot. Je suis chien à me contenir. Alors je viens calmement me placer à tes côtés afin de t’observer et au besoin te soutenir dans ton honorable tâche. Mais tu n’as nul besoin que l’on te soutienne, car tu t’en acquittes admirablement. Luna, tu es véritablement digne de servir notre Dieu.
Oh comme tu as de la chance.


Clearsight :

« -C'est fait. Dois-je me débarrasser du corps ? »

Demande-t-elle, une fois la sale besogne achevée. Ce n’était sûrement pas à moi de lui répondre, mais mon empressement à quitter les lieux me fait parler au moment où je devrai plutôt me taire :

« Il était convenu que tu te serves de la couverture, je crois. »

Qu’elle se grouille. Je n’ai qu’une envi, c’est de me tailler d’ici.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Lamenoire
Concierge -- Chasseuse de vampires
Luna Lamenoire

Messages : 158
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 28

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 27ans
Relations:

La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) Empty
MessageSujet: Re: La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker)   La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) I_icon_minitimeDim 11 Sep 2011 - 16:58

    D'un simple mouvement de tête, Loreleï appuya les dires de Marvin. Elle m'autorisait donc à user de mes méthodes…

    Je fis glisser mon sac* à mes pieds. Je sortis mon couteau, et premièrement, je découpais les vêtements de la vampire. Le carreau encré dans sa chair me posa problème, je décidai donc de l'extraire, opération qui fut la plus complexe mais que réussit avec brio**.

    Déposant le carreau avec soin sur le côté je repris là où je m'étais arrêté. Mettant à nue la victime, Je roulais en boule les lambeaux de ses vêtements dans mon sac. …
    Puis je sortis la couverture. Elle était faite d'un tissu fin et extrêmement souple. Pliée, elle prenait à peine plus de place qu'une taie d'oreiller. Dépliée, elle pouvait envelopper un homme de forte carrure. J'y avais cousu une fermeture éclaire sur tous les bords si bien qu'une fois le corps déposé sur une moitié il ne me restait plus qu'à rabattre le reste de la couverture et fermer la fermeture pour que le corps soit transportable.

    La couverture n'était pas encore touchée de mon pouvoir. Pour une raison simple : je devais encore le transporter jusqu'à l'endroit ou je le laisserais se brûler plusieurs jours, et l'odeur de chair grillée ne devait pas imprégner les tissus de la voiture.

    Le silence régnait autour de moi. Je voyais Basker poser un œil attentif sur mes gestes… J'aimai bien les chiens. Enfin il me semble. Le fait que je ressente du contentement à sa présence devait surement signifier que j'appréciai les créatures appartenant à sa race. J'éprouvai presque le desir de le caresser et de lui dire qu'il était un beau chien. Mais ma mission divine passait avant tout.

    Je me redressais, le carreau dans une main :


    -Il me faut votre aide Marvin pour mettre le corps dans le coffre. Je dois avancer la voiture.
    Basker est-il dressé pour prévenir d'une présence dans la rue ? Il ne faut pas être vu à la sortie des catacombes…


    Il m'était étrange de distribuer mes consignes. Ce rôle avait toujours appartenu à Marc.

    Puis pivotant vers Loreleï je lui transmis, certes plus timidement, mon projet:


    -Marc est moi avons un endroit sur ou laisser décomposer le corps… La couverture une fois bénit le détruira complètement en quelque jours, sans laisser de trace. Mais il nous faut aussi "laver" cet endroit…




*Je sais lus si dans mes anciens post j'ai mit qu'elle l'avait prit, mais faisons comme si c'était cas.

**Je pars du principe qu'elle y arrive, parce que sinon on a pas finit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marvin Clearsight
Guitariste-chanteur dans le métro. Ex braconnier
Marvin Clearsight

Messages : 44
Date d'inscription : 22/04/2011
Localisation : Clearsight: là où on me fiche la paix! & Basker: là où est Clearsight, pour s'assurer qu'il n'ait pas la paix.

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 36 ans
Relations:

La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) Empty
MessageSujet: Re: La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker)   La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) I_icon_minitimeJeu 15 Sep 2011 - 21:06

Clearsight :

Bruits de déchirures et de tissus froissés. Luna a dit qu’elle s’en chargeait, et je la laisse faire avec plaisir. Des zips de fermetures-éclaires zèbrent le silence et, bien qu’un peu moins forte que tout à l’heure, cette écœurante odeur de chair brûlée est toujours solidement ancrée dans mes narines.

-Il me faut votre aide Marvin pour mettre le corps dans le coffre. Je dois avancer la voiture.

J'acquiesce d'un léger mouvement de la tête.
Elle ne compte donc pas le faire brûler ici. Tant mieux… D'une des poches de mon large manteau, je sors une petite boîte en ferraille dans laquelle j'écrase mon mégot, avant de la remettre à sa place. Mes mains tremblent encore un peu mais je me reprends. C’est pas le moment d’être malade; On a un corps sur les bras.


Basker est-il dressé pour prévenir d'une présence dans la rue ? Il ne faut pas être vu à la sortie des catacombes… Interroge la voix de Luna.

Ce à quoi je lui assure d’un ton qui ne laisse pas de place au doute:
« No problem. Il donnera l’alerte. »

Je m’approche ensuite d'elle, puis me baisse à la hauteur de la morte et la charge sur mes épaules. Elle pèse son poids, mais ça devrait le faire. Pendant ce temps ma coéquipière poursuit ses explications :


-Marc est moi avons un endroit sur ou laisser décomposer le corps… La couverture une fois bénit le détruira complètement en quelque jours, sans laisser de trace. Mais il nous faut aussi "laver" cet endroit…

Je n’ai pas encore réussit à déterminer ce qui me débecte le plus dans ce sale boulot : Tuer ou faire disparaître les cadavres ?

Nous nous dirigeons vers la sortie.


°Tu sais ce que tu dois faire.°


# Oui mais… tu n’a pas l’air bien Marvin… Tu es sûr que ça va aller ? #

°Basker. File !°

Je ponctue mon injonction télépathique d’un claquement de doigt suivit d’un geste de la main. Le cabot s’exécute. Si le chien l’a remarqué, je ne peux qu’espérer qu’il n’en sera pas de même pour Loreleï. Une fois qu’elle vous tient, il faut croire que la peur ne vous lâche pas si facilement.

Je crois que je n’oublierais jamais la première fois. On a beau dire, tuer un animal ou tuer un être humain, ça fait pas la même chose. Et je peux vous dire qu’un hybride ou un vampire, ça y ressemble drôlement.
On s’ y habitue bien au sang et à l’odeur de la mort. J’ai cru d’abord que ça serait pareil qu’avec les bêtes. Qu’à force de tuer on s’y habitue.
Mais si je m’en souviens si bien de la première, c’est parce que pour toutes les autres qui ont suivies, j’ai ressenti à chaque fois la même chose. La même chose, la culpabilité en moins, car il serait hypocrite de dire que ça m’empêche de dormir… Puis, je continu quand même à le faire. Malgré la nervosité et le dégoût. Oui, décidément rien n’y fait : je ne m’habitue pas au meurtre.



Basker :

Personne à l’horizon. Si quelqu’un se pointe j’aboie. Ils peuvent compter sur moi ! Notre mission est presque achevée.
J’entends des rires au loin. Probablement un groupe de fêtards sur le chemin du retour. Pourvu qu’ils n’empruntent pas cette rue. Je hurle, puis sans attendre m’élance à leur rencontre. Croyez-moi, ils feront demi-tours. Menaçant, je grogne et montre les crocs. Je sais être très dissuasif quand il le faut: Un chien de l’enfer ne ferait pas beaucoup mieux que moi! Foi de corniaud, Personne ne traversera cette rue tant que j’en serai le gardien.



Clearsight :

Enfin j’entends le vrombissement d’un moteur se rapprocher. Luna a fait vite, et je lui en suis reconnaissant. Attendre m’était devenu insupportable. Les aboiements de Basker se sont tus. Nous pouvons sortir de ce labyrinthe sépulcral notre funèbre fardeau afin de le charger dans le véhicule. Si seulement nous nous étions montrés aussi efficaces tout au long de notre mission… Je garde le silence et redoute fort d’éventuelles réprimandes de la part de notre supérieure.



HRP : Pour faire avancer le sujet, j’ai fait agir Luna selon ce qui m’avait semblé être prévu (et je vous prie de m’en excuser…) donc si il y a quelque chose qui vous gène dans mon post pour la suite, faites m’en part et je le modifie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreleï
Chef des chasseurs -- Agent secret
Loreleï

Messages : 129
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 29
Localisation : du bon coté du flingue

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 32 ans.
Relations:

La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) Empty
MessageSujet: Re: La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker)   La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) I_icon_minitimeJeu 29 Sep 2011 - 21:57

Luna resta sans bouger un moment après l'injonction, comme si elle n'avait pas compris l'ordre. Pourtant des vampires elle avait du en tuer tellement, qu'est ce qui pouvait bien empêcher de faire immédiatement son boulot. Puis finalement ses yeux s'illuminèrent l'espace d'un court instant comme si elle venait de comprendre quelque chose de plutôt réjouissant. Et elle se mit en mouvement, un pas lent est assuré. Certes elle ressentait toujours la peur, mais sûrement avait elle comprit l'aspect factice de leur peur qui tentait de faire vaciller tout les cœurs ici présent. Aussi Loreleï allait pouvoir contempler quel était l'efficacité du pouvoirs de bénédiction des objets sur les vampires. Elle c'était renseignée sur les pouvoirs de Luna pour en savoir plus sur elle et elle était tombé sur la bénédiction d'objet et la psychométrie. Ce qui pouvait faire d'elle une très bonne traqueuse, mais pouvait aussi laisser une belle brèche dans son attaque comme dans sa défense. Elle avait un pouvoir bien utile contre les vampires, mais qui devait être couplé avec un autre lui permettant de toujours avoir le dessus et amené le combat sur du corps a corps. Peut être quelque chose comme la vitesse accrue. Cette pensée serait à médité une fois qu'elle aurait fait quelque chose de moins grossier de ses techniques de combat.

Loreleï se laissa glisser le long de son mur pour s'asseoir, alors que Luna faisait de même avec sa victime. Et fermant les yeux elle laissa son imagination lui mettre en image ce que ses autres sens lui racontait de la scène. Des cris étouffés, Luna lui avait sans doute plaqué sur la bouche une mitaine bénite l'odeur de chair calcinée valida ses dires, et Loreleï ne pu s’empêcher de sourire. Luna était elle au courant de la douleur incroyable que pouvait infliger une brûlure à cet endroit ou la peau est si sensible ? Il fallait espérer que ca soit vrai...Sinon elle ratait quelque chose. Loreleï c'était privée de la vue pour qu'en contre partie son ouïe s'affine juste ce qu'il fallait pour entendre les cris d'agonie de la victime de Luna, qui d'ailleurs l'était de par sa faute. Finalement elle était l'assassin, et Luna rien de plus que l'outil. Finalement les cris s'espacèrent de plus en plus jusqu'à cesser totalement, la vie d'un vampire malgré sa longévité n'était pas plus difficile à prendre que celle d'un mortel. Certes ils étaient au delà du temps mais il y a tellement d'autre manière de venir à bout de quelqu'un. Elle demande ce qu'elle doit faire du corps, Loreleï avait pourtant pensé être claire en disant finis la. Ca aussi elle allait devoir le lui enseigner, s'occuper du corps à la fin fait partie intégrante d'un assassina, au même titre que le coup de grâce lui même. Laisser des cadavres derrières soit ca n'est bon que pour les malades aimant laisser une signature de leur méfaits. Et en tant que chasseur nous n'étions pas la pour attirer l'attention, comme certains s'amusaient à le faire en travaillant salement.

Ca n'était pas humain de faire souffrir une créature a ce point ? Marvin pouvait aussi s'estimer heureuse qu'elle n'eut pas pu lire ses pensées. Les bons sentiments n'ont jamais fait gagner les guerres ou les combats. Quand à ce qui est humain ou pas humain, il était bien orgueilleux de pouvoir prétendre a savoir ce qui l'est ou ce qui ne l'est pas. L'humain est cruauté, et plus le temps passe et plus cette cruauté s’affermit. Il suffit de regarder comment les armes évoluent, il suffit de voir qu'aujourd'hui on invente des armes non plus pour tuer...Mais juste pour mutiler, l'humain n'était-il pas cruelle d'inventer juste des armes a enterrer pour arracher des jambes ? D'inventer des bombes explosant en l'air pour projeter sur des villages entiers une pluie de lame de rasoir réduisant en bouillie tout ce qui se trouve en dessous. Alors il pouvait bien faire sa mijaurée devant le travail de Luna, la cruauté humaine était d'un tout autre niveau que ce qui se jouait ici.

Il fut ensuite question d'une couverture pour faire disparaître le corps. Durant un instant Loreleï se demanda de quoi ils pouvaient bien parler. Une couverture était le pire des récipient possible pour un corps le sang allait couler, à tout point de vue un grand sac plastique était bien meilleur par son imperméabilité. Puis d'un coup la pièce pouvoir de Luna s’emboîta dans le reste du puzzle. Elle se releva pour savoir comment elle allait s'y prendre maintenant pour régler le problème du corps. Pour commencer elle acheva le peu de dignité dans la mort qui restait à sa victime, en offrant a leurs yeux sa nudité. Elle lui offrit ensuite ce qui lui ferait office de cercueil. Alors elle allait l'enfermer la dedans pour ensuite le faire brûler de l'intérieur. C'était astucieux, mais il lui fallait un endroit pour faire ca. Car le pouvoir de calcination n'était pas assez fort pour rendre la chose possible sur place. Mais visiblement ca aussi elle l'avait compris, sûrement l'expérience. Finalement le corps des chasseurs étaient une armée de fortune dans l'ensemble, mais certains avec le temps avaient fini par prendre des réflexes de pro. Loreleï avait toujours méprisé les autres chasseurs qu'elle avait toujours trouvé d'un manque de professionnalisme flagrant. C'est ce comportement qui l'avait forcé à passer du temps seul et loin des autres chasseurs, ce qui ne l'avait pas empêcher de se bâtir une solide réputation. Bien avant de devenir la chef, bien que pour la plus part ils ne connaissaient pas son visage ils connaissent bien tous son nom.

-Marc et moi avons un endroit sur ou laisser décomposer le corps. La couverture une fois bénie le détruira complètement en quelques jours, sans laisser de trace. Mais il nous faut aussi laver cet endroit.
A ce niveau la elle reconnaissait bien le professionnalisme de Marc. Son coté militaire sûrement. Ce qui n'était pas un mal au moins Luna devait avoir la rigueur nécessaire à un assassina. Elle planta ses yeux sombre dans les émeraudes de Luna pour lui répondre sur un ton léger.

-Cela va sans dire. Rien ne sert de faire disparaître le cadavre si tu laisses assez de sang derrière toi pour l'équipe de police.

Elle ne bouge pas d'un pouce, elle est ici pour observer et prendre des notes. Pour noter Luna, mais la présence de Marvin sur les lieux bien entendu fait de celui ci une partie du test. Et visiblement il aurait préféré être ailleurs. Certes il ne rechignait pas à faire quoi que ce soit de ce que lui demandait Luna, mais son visage ne pouvait pas le tromper tout ceci le débectait. Elle en prendrait note, il est un chasseur qui n'aime pas tuer...Une sorte de paradoxe. Tuer n'a rien de difficile, prendre une vie, et d'une vulgaire facilité. Il a juste été convenu que nous ne devions pas tuer...Mais pas tuer les nôtres. Hors ceux la ne sont des nôtres, ils ne sont donc pas de ceux qui doivent nous donner mauvaise conscience. Néanmoins elle ne put s’empêcher de ressentir un élan de dédain devant les mains tremblantes du chasseur. Si sa détermination pouvait plier devant le cadavre d'un seul, comment réagira-t-il quand les caniveaux vireront au rouge ? Comment réagira-t-il quand les cadavres abandonnés dans des poubelles deviendront choses courantes ici ? Les chasseurs ne sont pas un groupe a vu caritative. Il finit quand même par prendre sur lui même pour mettre le cadavre sur son épaule, alors que Luna va chercher son véhicule et que Basker s'occupait de garder la rue vide. Loreleï suivit Marvin sans lui adresser le moindre mot. Elle avait la critique plus facile que les félicitation ou même la conversation.
Ils finirent par charger la petite voiture sans un mot et sans un bruit. Ce fut laborieux, jamais elle n'aurait pensé devoir y mettre de sa personne, et encore moins trouver Luna et Marvin paralysé devant la vue de quelqu'un qui avait plus peur qu'eux. C'était peut être la première expérience de la peur pour Luna, a cause du lavage de cerveau que lui avait peut être infligé Marc mas Marvin n'avait pas cette excuse pour lui. Elle ne fit aucun commentaire, mais ses yeux en disait beaucoup. Mais comme Marvin ne pouvait pas se permettre le luxe d'y jeter un œil, elle fut obligé de conclure verbalement.

-Ce fut laborieux, mais c'est fini...Vous n'oublierez pas de repasser par ici pour nettoyer une fois que vous vous serait débarrassé du corps. J'aime faire travailler les chasseurs entre eux pour leur permettre de pouvoir réagir à plus de situations. Avoir peur n'est pas une faiblesse, c'est ne pas la surmonter qui en est une.

Elle n'en ajouta pas plus, sentant que Marvin allait tourner de l'oeil et que Luna allait encore une fois lui répondre que seul Dieu avait le droit de juger de sa faiblesse. Réflexion qui ne manquerait pas de l’agacer car même si seul "Dieu" pouvait en juger, en profiter pour ne pas combler ses faiblesses aurait pour résultat de la voir se présenter devant lui pour son jugement très très vite. Dans l'immédiat elle n'avait plus rien à leur dire. Alors elle se contenta de leur dire.

-Je vous laisse la suite, j'en ai vu plus qu'assez. Si je devais rajouter quelque chose de plus je ferai en sorte de vous convoquer.

Et s'en un mot elle les quitta pour rentrer chez elle a pied. Elle aimait la nuit, elle aimait le noir. On lui avait toujours appris à se fondre dedans, à devenir une ombre et que la meilleure amie de l'assassin était la pénombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Lamenoire
Concierge -- Chasseuse de vampires
Luna Lamenoire

Messages : 158
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 28

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 27ans
Relations:

La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) Empty
MessageSujet: Re: La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker)   La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) I_icon_minitimeVen 30 Sep 2011 - 22:36

    Je fus soulagée que Marvin se charge du transport du corps, autant que je le fus de sentir Marc me souffler qu'il s'occuperait du nettoyage de la scène puisqu'il fallait que je m'occupe du corps.

    J'étais fatiguée. Je m'en rendis compte au moment où je me mis derrière le volant. Les sentiments qui s'étaient éveillés en moi cette nuit avait consommé une énergie que j'employais normalement à ma tache… Ce soir je rêvais d'un lit moelleux et d'une couverture chaude, mais il fallait repousser l'envi. Le travail n'était pas finit.
    Je me redressais sur mon siège pour éveiller mes muscles et repousser le sommeil. La cadavre dans le coffre, Marvin à mes côtés, et Basker sur la banquette arrière, je jetai un coup d'œil dans le rétroviseur et démarrai.

    Je trouvai la nuit plus noire que d'habitude. A moins que cette impression de lugubre venait du silence de Marvin … Lui qui avait semblé si bavard à l'allée, le voilà qui fixait son regard sur un décor défilant qui ne pouvait voir et le seul bruit qui troublait le silence était la respiration lourdeet régulière du chien.

    Certes j'étais insensible à beaucoup de chose, mais je sentais comme un … Comment dit-on déjà ? Malaise ? J'ai un doute sur le terme … Enfin, voilà que nous avions réussit la mission mais qu'il n'en écoulait rien d'agréable. Il n'y avait pas ce sentiment "d'avoir bien fait son travail" qui allégeait d'habitude le poids du meurtre… Non. Il ne restait que le silence.
    Etait-ce la venue de Loreleï qui avait refroidie la tournure de la mission ? Pourtant n'avions nous pas été efficace ? Le cadavre n'était-il pas dans le coffre prêt à se consumer ?

    Alors où était le problème ? J'aurais voulu avoir un mot pour mon collègue d'un soir, mais ne trouvais rien à dire, ou plutôt aucun angle pour aborder une quelconque conversation, alors comme à mon habitude je me tus.

    Je piochais librement dans les savoir de Marc pour connaître l'adresse de Marvin et m'arrêtais légèrement en retrait de son logement pour ne pas trop attirer l'attention.
    Je lui souhaitai la bonne nuit, et lançai un regard profond pour le chien que je désirai toujours secrètement de caresser, puis je redémarrai pour me rendre là ou l'histoire devait se finir.

    La route me paru deux fois plus longue que d'ordinaire et j'osai un soupir de découragement quand il fallut que je hisse le corps sur mon épaule pour le descendre à la cave.
    La mort était toujours lourde à porter.

    Le "coffre" se trouvait dans un recoin dissimulé de la cave. J'y plaçai le corps la respiration haletante, vacillai un instant avant de poursuivre...

    J'appliquai mon pouvoir, en sachant que je devrais reproduire la manœuvre demain matin, et je refermai le coffre avec le cadenas. Marc y avait bricolait un système d'air chaud qui se ventilait à l'intérieur pour amplifier la décomposition.

    Les vêtements de la victime, je devrais les brûler, mais en même temps que des broussailles pour que la fumée n'attire pas l'attention et que l'on pense à une simple manœuvre de jardinage. Quand aux objets multimédias qu'elle possédait, je les fit disparaitre au chalumeau pour éviter qu'ils puisent emmètre un signal remontant jusqu'à nous.

    Je me couchai à même le canapé, trop épuisée pour monter les escaliers de cette maison. Je savais que je devrais me lever tôt demain pour aller travailler, et la route jusque Paris durait prêt de 40 min, ainsi il n'était pas question de gaspiller la moindre seconde de sommeil en réflexion inutiles sur le déroulement de la journée que je venais de vivre…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) Empty
MessageSujet: Re: La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker)   La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker) I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La lune, l'homme et le chien (Marvin et Basker)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Femme et chat, dans la maison ; homme et chien, hors de la maison. [Panamee]
» [CDA#1 WHB] Homme bêtes [Le grand Brame de Mordoskull]
» Le Mystérieux Crâne d'Acier sur la lune Dent-d'Or.
» Le coup de lune........
» Faust, l'homme qui aime le feu.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Parisiorum - ou quand le mythe devient réalité... :: Le Jeu : Paris :: Paris Sud :: Les catacombes de Paris-
Sauter vers: