Forum RPG futuriste se déroulant dans la ville de Paris.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une nuit trop courte ...[Tonton Arven est demandé à l’accueil !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maximus
Ancien aquatique - Hybride Orque

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 26

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 111
Relations:

MessageSujet: Une nuit trop courte ...[Tonton Arven est demandé à l’accueil !]    Lun 25 Avr - 11:55

Maximilien rentra chez lui. Il avait reprit forme humaine, et profité des derniers métros pour rentrer, épuisé de cette "nuit".

Il ne se demanda pas ce qu'était devenue la chasseresse. Il rentra, se servi un verre de whisky, et se rendit dans son bureau. Là il jeta un coup d'œil à l'horloge. Il était 1h30 du matin… Il dormirait peu… Qu'importe, avec ses récentes insomnies il commençait à avoir l'habitude.

Il sorti une fine paire de lunette qu'il enfila, puis alla chercher dans un de ses tiroirs une liasse de papier qu'il commença à couvrir de note.
Il y rapporta son expérience de sa soirée, le nom de la chasseresse et toutes les informations qu'il lui avait dérobé en fouillant sans gène dans ses affaires. Il faudrait demander à Katheleen d'essayer d'en savoir un peu plus sur cette ennemie. Cette brave et méticuleuse Katheleen…
Il ne pourrait l'informer de tous ses plans, mais il savait qu'elle serait se montrer à la hauteur de ses attentes.

Une fois qu'il eut finit de couvrir deux pages des notes de la soirée, il rangea ça dans une pochette, qu'il plaça dans le double fond de son tiroir.
Il soupira, ôta ses lunettes d'un geste las, se frotta les yeux, et soupira de nouveau. Il lui faudrait acquérir plus d'endurance… Voilà qu'il avait utilisé deux de l'entièreté de ses pouvoirs et qu'il en était épuisé…


*Lamentable*

Songea-t-il en fermant les yeux et en basculant la tête contre le dossier. Il dormirait là cette nuit à même son siège. De toute façon, voilà des semaines qu'il ne s'était plus couché dans son lit.
Son lit grouillant de cauchemars …

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arven Thoril

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 19/10/2008

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso:
Relations:

MessageSujet: Re: Une nuit trop courte ...[Tonton Arven est demandé à l’accueil !]    Jeu 28 Avr - 15:18

Quatre heures du matin. Tandis que les ténèbres de la nuit étaient aux plus profondes, un bruit se fit entendre à la fenêtre de Maximus. Comme si quelque chose cognait contre le carreau. Et pour cause, un aigle était posé sur le rebord et tapait régulièrement et patiemment contre le carreau du bout de son bec. Malgré l'obscurité ambiante, n'importe qu'elle lumière pouvait révéler son plumage particulier, roux, du haut de la tête jusqu'au gouvernail, formant une grande bande contrastant avec son plumage plus sombre d'ordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximus
Ancien aquatique - Hybride Orque

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 26

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 111
Relations:

MessageSujet: Re: Une nuit trop courte ...[Tonton Arven est demandé à l’accueil !]    Jeu 28 Avr - 15:38

Le prince successeur ne mit pas longtemps à plonger dans les ténèbres d'un sommeil à peine réparateur. La position indélicate qu'il tenait, le réveilla par trois fois, mais la quatrième ce fut autre chose qui le tira du sommeil. Un bruit régulier. Le genre agaçant. Il fronça les sourcils et ouvrit les yeux… Songeant un instant que ce bruit n'était le fruit de son imagination, puis constata qu'il était bien réel.

Il se redressa, légèrement contrarié, se passa la main sur la nuque et fit rouler ses épaules avant de chercher la source de ce bruit.

Il arriva rapidement à la fenêtre, et cru d'abord à un pigeon obèse venu l'enquiquiner, mais après deux clignements de paupière et une vision plus nette il constata qu'il lui faudrait sérieusement revoir ses cours d'ornithologies car ce qui frappait du bec n'avait rien d'un pigeon ! Déjà l'oiseau n'était pas gris, mais d'un roux cuivré doux et éclatant, il était bien plus gros, et ses yeux perçants lui lançaient un regard intelligent.

Ce n'était pas un pigeon parisien, mais bien le patriarche des hybrides qui toquait à sa fenêtre. Poussant un soupir épuisé et résigné en constatant qu'il était déjà 4 heures du matin et qu'il n'aurait surement pas le temps de se recoucher, Maximilien ouvrit sa fenêtre à son ainé.


-Une urgence pour vous montrer si matinale Arven ?

Interrogea l'orque en s'écartant pour le laisser entrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arven Thoril

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 19/10/2008

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso:
Relations:

MessageSujet: Re: Une nuit trop courte ...[Tonton Arven est demandé à l’accueil !]    Mer 11 Mai - 17:55

L'aigle entra immédiatement après que la fenêtre fut ouverte. S'exposer ainsi présentait des risques, même s'il avait prêté attention à ne pas être suivi. L'instant suivant, il était sous forme humaine, habillé assez sobrement, pour une fois, s'étant contenté d'une chemise blanche et d'un pantalon noir.

"Navré pour l'heure tardive, Maximus. Mais je ne peux pas prendre le risque que nous soyons vus de jour, ce serait suspect."

Il prit une chaise et s'assit immédiatement.

"La première chose que j'ai à te dire est que tu as gagné ma confiance. Je craignais que tu n'aie pas les épaules pour devenir un Ancien, mais il semble malgré le pacifisme de ma sœur, elle t'aie transmis de bonnes choses.

Je peux te le dire maintenant, et j'imagine que tu t'en vexera, ce qui est compréhensible : je t'ai fait surveiller, et je t'ai aussi surveillé moi même. Ton altercation avec la chasseresse était intéressante. Rassures-toi, j'ai respecté ton vœu de la laisser en vie.

Dis-moi Maximus, comment vois-tu le monde, après ? Lorsqu'il n'y aura plus de chasseurs pour tenter de nous détruire ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximus
Ancien aquatique - Hybride Orque

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 26

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 111
Relations:

MessageSujet: Re: Une nuit trop courte ...[Tonton Arven est demandé à l’accueil !]    Mer 11 Mai - 19:01

mp: mode Maximilien psychopathe [on] xD

Pendant qu'Arven reprenait forme humaine, Maximilien allait quand à lui allumer une lumière. Lorsqu'il se retourna, l'aigle rouge avait déjà prit place sur une chaise, et Maximilien alla se placer sur son fauteuil.

" La première chose que j'ai à te dire est que tu as gagné ma confiance"

L'orque haussa les sourcils. Surpris par cette entrée en matière… Ignorant si il devait se sentir vexé que l'aigle rouge n'ait pas eut foi en lui depuis leur première rencontre, ou si il devait se sentir flatté d'avoir obtenu le respect de son ainé.

" Je peux te le dire maintenant, et j'imagine que tu t'en vexera, ce qui est compréhensible : je t'ai fait surveiller, et je t'ai aussi surveillé moi même. Ton altercation avec la chasseresse était intéressante. Rassures-toi, j'ai respecté ton vœu de la laisser en vie."

Le cœur du successeur manqua un battement avant qu'il sente la colère monter. Il détestait qu'on se mêle de ses affaires ! Mais plus encore, il avait craint qu'Arven détruise son premier "cobaye"… Si l'aigle rouge avait tué cette Khenory, Maximilien pouvait dire adieu à ses projets de recherches poussé sur la mentalité des chasseurs. Heureusement, la blondinette avait survécut.

-Je suis en effet contrarié de savoir que vous nourrissiez assez de méfiance pour m'espionner de la sorte. J'ai gagné votre confiance. Vous venez de perdre la mienne. Mais je pense qu'il est donc inutile que je vous cache mes projets, même si vous en auriez eut part le moment venu. Je lui aie laissé la vie ce soir, car la tuer n'aurait rien arrangé au problème. Mais ça ne veut pas dire que je compte la laisser vivre sa vie. J'ai beaucoup réfléchit à la façon d'atteindre les chasseurs… Les tuer ne suffit pas. C'est leur foi qu'il faut atteindre… Vous avez entendu ce qu'elle a dit… Elle base sa haine de nous sur une mauvaise rencontre avec l'un des notre… C'est une faible d'esprit, qui tremble encore de ses peurs enfantines. Elle veut se persuader qu'elle a la force d'affronter ses démons alors qu'elle ne fait que les créer. Elle se cache derrière sa langue bien pendue et insolente juste pour faire croire qu'elle est inatteignable. Je m'attendrais à tomber sur un soldat de Dieu, et voilà que je me retrouve devant une peste qui pense que le sang qu'elle a sur les mains ne lui rongera jamais l'âme. Je n'ai aucune estime pour elle. Savoir que sept d'entre nous sont tombés face à elle me remplit de dégout. Elle nous à saigner, je la saignerais. Je n'avais même pas besoin de la tuer. Elle le fera d'elle-même pour moi, quand elle aura perdu la foi et ouvert les yeux sur ses agissements.

Le regard sombre de Maximilien se plongea dans celui d'Arven.

-Quand à ma vision du monde après cette guerre, elle est simple : nous pourrons vivre sans craindre qu'un ennemi ne surgisse pour venir nous tuer pour la simple raison qu'il craint les choses qui lui sont inconnus. Nous aurons notre place parmi les hommes, et "l'hybridophobie" sera considéré à sa juste valeur comme du racisme, et pénalement punit. Un monde utopique peut être ? Je ne pense pas. Il suffit d'inclure les hybrides dans la vie des humains… De la "propagande" subtile pro hybride en quel que sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arven Thoril

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 19/10/2008

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso:
Relations:

MessageSujet: Re: Une nuit trop courte ...[Tonton Arven est demandé à l’accueil !]    Jeu 12 Mai - 15:18

"C'est une bonne méthode. La propagande, le moral et les croyances sont les fondements d'une organisation puissante. Briser le moral et les croyances est la meilleure méthode pour venir à bout de l'ennemi. Mais ils ne changeront pas tous d'avis. Comment comptes-tu briser ce qui n'a pas pu être prouvé ? Penses-tu prouver la non existence de Dieu ? Tu te ferai des ennemis chez tes propres alliés, Maximus, moi le premier.

Ceci dit, la méthode reste bonne. Si certains chasseurs perdent la Foi, ils accepteront enfin de se livrer à la justice et de dénoncer leurs semblables. Au pire des cas, nous pourrons toujours leur soutirer des informations. Le fait que nous soyons en guerre n'ôte pas le fait que nous agissons dans l'Ombre. Officiellement, les hybrides et les vampires sont considérés comme des êtres humains et des citoyens. Ils disposent des mêmes droits que n'importe quel citoyen respectueux des lois.

Le problème, c'est que la caste des Chasseurs est une organisation de l'Ombre, puissante, discrète, et malheureusement, efficace. C'est pour cela que nous avons du nous défendre : les forces de l'ordre ne nous sont d'aucun secours. Et recourir à la guerre ouverte n'apportera pas plus. Lorsque l'armée interviendra, ce sera toute la ville qui sera "pacifiée". Il n'y a pas de victoire dans la mort.

Nous devons être méfiants, quoi qu'il arrive. Et malheureusement, nous devons nous méfier les uns des autres, car il est certain qu'il y a des traîtres dans nos rangs, sans quoi nos quartiers généraux n'auraient pas été trouvés, il y a quelques années, et détruits depuis une semaine. Il est normal que je t'ai mis sous surveillance, Maximus. Bien que tu aie hérité des pouvoirs et des prérogatives d'un Ancien, ça n'enlève pas le fait que ta pensée est Humaine, et à ce titre, tortueuse.

Je ne vais pas jusqu'à te soupçonner de traîtrise, car je doute que ce puisse être le cas vu tes antécédents, mais je voulais m'assurer que tu n'agisses pas inconsidérément. Et c'est le cas, ce qui me rassures. Je ne souhaite pas avoir de nouveaux morts dans nos rangs. C'est mon rôle d'ainé de veiller sur vous, que cela te plaise ou non. Je préfère être entouré de personnes qui se méfient de moi que de cadavres, à toi de voir où tu te situe."


Arven n'aimait pas se justifier, mais auprès de ses propres "frères et soeurs", il préférait rester suffisamment clair quant à son attitude. Se faire des ennemis parmi les anciens sonnerai sa disgrâce, et par la même occasion, l'extermination des hybrides, car il savait pertinemment qu'aucun d'entre eux ne serait capable de soutenir le fardeau qu'il portait, et de lutter contre Xander et son armée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximus
Ancien aquatique - Hybride Orque

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 26

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 111
Relations:

MessageSujet: Re: Une nuit trop courte ...[Tonton Arven est demandé à l’accueil !]    Ven 13 Mai - 19:24

"Briser ce qui n'a pas était prouvé, penser prouver la non existence de Dieu ?" Non, Maximus n'avait pas songeait à ça… Il ne se battait pas face à un dieu, mais face à une croyance… Arven ne pouvait surement pas comprendre le raisonnement de Maximus, mais celui-ci l'éclaira quand même :

-Prouver que Dieu n'existe pas, non je n'ai pas cette ambition Arven.
Dit-il avec calme, mais l'ombre de sourire étrange présageait peut être qu'il avait l'ambition de bien pire…

-De même je ne pense que cette approche puise être l'unique moyen de détruire les chasseurs. Les plus solides moralement ne ploieront pas. Voilà pourquoi je pense qu'il s'agit d'une "aide" à la guerre "ouverte". Un travail de fond si vous préférez. Détruire les chasseurs veut dire entraver ceux qui existent et empêcher ceux de demain de les replacer. En semant la discorde parmi les rangs de Xander en toute subtilité nous plaçons un rat dans les fondations, et la maison tombera d'elle-même au moindre coup de marteau. Il me reste encore à apprendre sur les chasseurs pour mener mon projet à bien, et il a le désavantage de m'obliger en apprendre beaucoup sur chaque "victime", pour opérer des "frappes chirurgicales". Ce ne sera pas évident je le sais… Mais mon temps appartient à mon peuple et à sa protection … Et mon approche pourrait avoir un effet décisif pour notre victoire… Saviez-vous que lors de la guerre froide le gouvernement communiste d''Allemagne de l'Est interdisait à certain écrivant d'écrire pour informer l'extérieur de la réalité tragique de ce qui se passait derrière le mur ? Et beaucoup des écrivains ainsi sanctionnés ne supportaient pas cette situation et ne trouvaient de solution qu'au bout d'une corde. Le fait est que lorsqu'on prend ce qu'il y a de plus précieux à un homme, il se remet en cause à la recherche d'un nouveau but… N'êtes-vous pas croyant Arven ? N'avez-vous jamais douté ? N'avez-vous jamais tremblé en imaginant que vos plus intimes croyance n'étaient peut être que du vent et que vous aviez marché sur la mauvaise voie ?
Voilà ce que je veux susciter chez l'ennemi : des questions, des doutes, des hésitations …
De la manipulation pure et simple. Je leur imposerais des illusions pour qu'ils les prennent pour des réalités… Pendant que nous, nous gagnerons en conviction. Je ne peux pas mieux vous exposer ma vision que par ces mots.


Il n'y avait peut être pas de victoire dans la mort, mais peut être en avait-il dans le désespoir.
Puisque le sang de l'ennemi ne suffirait jamais à payer les vies volées, qu'il paye de son âme.


-Quand a votre méfiance, elle est certes légitime, mais à force de surveiller vos arrières seul contre vos amis, peut être finirez vous poignardé par devant de la main de votre ennemi. La confiance n'exclu pas la prudence Arven, je le sais bien. Mais reconnaissez que vous avez perdu de votre temps à me filer. Je sais qui vous êtes et ce que vous avez fait pour nous. Je n'ai en plus pas le moindre intérêt de faire de vous mon ennemi. Je manque d'expérience, et je le sais, votre enseignement me sera important, mais j'aime autant ne pas être traiter comme un gamin.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arven Thoril

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 19/10/2008

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso:
Relations:

MessageSujet: Re: Une nuit trop courte ...[Tonton Arven est demandé à l’accueil !]    Mer 18 Mai - 14:44

Tu as un raisonnement juste, mais effectivement il te manque certaines connaissances. De même que ton analogie à la Guerre Froide est incorrecte : nous ne sommes pas en position de supériorité, Maximus, loin de là. Jusqu'ici, nous n'avons tenu qu'un statu quo maintenu par des guerrillas et par ma propre fortune. Le réseau des Chasseurs est très vaste, sinon comment obtiendraient-ils toutes ces armes, ces technologies, ces renseignements ?

Les faire tomber de l'intérieur ne peut fonctionner si l'on intègre un espion hybride, et la plupart des humains se refusent à nous aider. Ils sont capables de savoir ce que nous sommes d'un simple regard. Enfin, certains le peuvent, pas tous. Jouer l'intimidation les renforcera, jouer les absents les rendra méfiants. Il sera difficile de leur faire croire à autre chose qu'à l'endoctrinement de Xander. Quant à mes croyances, que tu ne les partages pas m'importe peu, mais je te prierai d'éviter le blasphème en ma présence. Voilà qui t'éclaire sans doute assez sur ma propre vision des choses.

Je n'ai pas l'intention de te traiter comme un gamin, Maximus, mais j'ai plus quatre cents ans d'expérience de plus que toi, ce qui m'amène facilement à penser que tu réagiras de la même façon que les hommes. J'ai une vision plus globale des choses, mais la faire comprendre à des personnes n'ayant même pas le demi-siècle est chose difficile. Je t'explique simplement la façon de se méfier.

Un proverbe dit "Méfie-toi de tes amis deux fois plus que de tes ennemis". J'ai pu vérifier cet adage à de nombreuses reprises. La trahison fait bien plus de dégâts qu'un ennemi visible. Les Chasseurs, je sais où ils se trouvent, leurs objectifs, leur façon de fonctionner. Ils ne se cachent pas à moi pas plus que je ne me cache à eux. Les traitres, je ne peux pas les voir, et le poignard peut venir bien plus vite dans le dos qu'en face de moi. j'ai appris au fil de mes défaites à être prudent, et j'ai prouvé au fil de mes victoires que c'était payant. Dans une guerre comme la nôtre, tout le monde est un traître potentiel. Le fait d'en tenir compte permet de se protéger.

A ton avis, qui nous a trahi ? un hybride ? un humain ? Quelqu'un qui savait où nous étions, et où frapper. Seul quelqu'un à l'intérieur pouvait avoir pareille information. Qui nous a vendu, selon toi ? un terrestre ? un aérien ? un aquatique ? Comment savoir ? Peut-être est-ce toi, moi ? Peut-être un nouveau venu, ou quelqu'un présent depuis longtemps dans nos rangs. On ne peut pas savoir. L'unique moyen de se protéger est de se méfier de tous, de savoir que malgré toute la confiance qu'on leur accordera, un jour où l'autre, ils se retourneront peut-être contre nous.

Je n'ai pas tenu cette guerre dans le but de me faire des amis, Maximus, je ne l'ai prise en main que parce que sinon, nous serions éteints. Ce que tu devras apprendre, Maximus, c'est les forces et les faiblesses de nos ennemis. Les rendre vulnérables de l'intérieur sera long, fastidieux, et ni toi ni moi n'en avons les moyens, ni le temps. A l'heure actuelle, nous sommes en position d'infériorité, et même les forces de l'ordre ne nous soutiennent plus. Les choses vont de mal en pis.

Ce qu'il nous faut, c'est couper leur moyen d'approvisionnement. L'unique désespoir qui pourra paraître chez eux sera lorsqu'ils auront si peu de moyens que chacune de nos attaque leur portera un coup fatal. Seulement alors, ils seront vulnérables. On ne détruit pas la Foi, Maximus. On détruit ceux qui la transmettent. Et quand bien même ce plan fonctionnerait, je doute qu'ils ne soient que des grands croyants. On n'affaiblira que les figures extérieures, pas le noyau. On ne peut pas s'attaquer au spirituel à moins d'en détruire le symbole. Hors, leur symbole est actuellement immortel, autant dire que c'est impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximus
Ancien aquatique - Hybride Orque

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 26

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 111
Relations:

MessageSujet: Re: Une nuit trop courte ...[Tonton Arven est demandé à l’accueil !]    Sam 21 Mai - 11:09

Maximilien écouta la longue tirade de Arven. Non sans un certain mécontentement pour certain passage … Arven ne croyait donc pas à sa "subtil" approche" ?

[…] Les rendre vulnérables de l'intérieur sera long, fastidieux, et ni toi ni moi n'en avons les moyens, ni le temps[…]

Il lui prouverait que cela n'était peut être pas si "impossible"…
Il lui prouverait. Non pas qu'il ne méditerait pas sur les paroles d'Arven… Celle-ci avait du sens. Et mériteraient une analyse plus poussée lorsqu'il aurait la tête à cela. Mais il prouverait à l'aigle rouge qu'il savait ce qu'il faisait. Des preuves valent mieux que des arguments.


-Leur couper les armements certes. Mais que faites vous de ceux qui tuent par leur pouvoir ? Cette chasseresse n'avait que sa Foi et ses pouvoirs pour nous attaquer cette nuit. Et les empêcher de se ravitailler est une chose, mais ça ne désarmera pas ceux qui le sont déjà.

Souligna-t-il.

-M'enfin je pense que vous avez déjà songez à tout cela, et que vous savez ce que vous faites.

Ajouta-t-il avec l'ombre d'un ton résigné en laissant échapper un bâillement. Il fit rouler ses épaules et de nouveau regarda son aîné.

-Et si on continuait sur le ton de la franchise ? Qu'attendez vous de moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arven Thoril

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 19/10/2008

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso:
Relations:

MessageSujet: Re: Une nuit trop courte ...[Tonton Arven est demandé à l’accueil !]    Lun 23 Mai - 14:39

"L'idée des pouvoirs est une bonne remarque, mais heureusement pour nous, nous les surclassons largement à ce niveau. Les capacités des Chasseurs sont dangereuses pour les vampires, mais à notre niveau, ils n'ont que des pouvoirs défensifs, et quelques mentaux. Rien d'assez fort pour nous arrêter si besoin est. Leur puissance à notre égard réside dans leur logistique très poussée.

Pour ce qui est de leur armement actuel, une guerre d'usure est amplement suffisante pour les priver de ressources. Comme tu le dis, je sais ce que je fais. Mais je ne suis pas parfait pour autant. Mes plans ont des failles, la preuve en est qu'ils sont toujours présents. Ces failles résident souvent dans mes propres faiblesses, et celles de mes alliés."


L'ancien marqua une pause. Il percevait sans difficultés les nuances de la voix et les expressions du visage, bien assez pour estimer l'état d'esprit de Maximus. Sa résignation comme son agacement était parfaitement clairs pour lui, mais son inquiétude également. Sa sincérité ne faisait pas de doute.


"Je n'attends rien de toi. Seulement que tu vives. Je sais que tu auras assez de bon sens pour appliquer tes plans sans mettre en péril les miens, et je ferai de même à ton égard. j'aurai préféré que nous soyons unis, mais dans la situation actuelle, la division peut s'avérer un allié suffisant. Si nous ne pouvons prévoir ce que l'autre fait, nous n'agirons pas en conséquence, et nous seront difficilement cernables. Mais c'est une attitude risquée, car nous risquons de nous piéger nous-mêmes. C'est pour ça que nous nous "croisons", dans le plus grand secret. Ainsi, il nous est possible de nous coordonner.

Je suis prêt à jouer cartes sur table avec toi, Maximus, mais je sais aussi que de connaître ma réelle façon d'agir te poussera à me contrer. J'ai besoin de savoir si toi aussi, pour gagner cette guerre, tu es prêt à tous les sacrifices."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximus
Ancien aquatique - Hybride Orque

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 26

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 111
Relations:

MessageSujet: Re: Une nuit trop courte ...[Tonton Arven est demandé à l’accueil !]    Mer 25 Mai - 20:44

MP : "Je n'attends rien de toi. Seulement que tu vives. " Comme c'est meugnon *___* ! Je t'ai percé à jour, Arven est un papa gâteau en faite ! (enfin vu son âge plus un papy gâteau …)

On n'apprend pas à un vieux singe à faire la grimace comme on n'apprenait pas à Arven à faire la guerre. Il avait déjà tout prévu, tout orchestré pour que son plan d'embargo d'arme tienne non seulement la route, mais porte ses fruits.
Et une nouvelle fois, Maximus dut s'avouer surpris de la tournure de l'échange… Il avait cru que l'ancien s'était déplacé pour lui imposer un choix, mais non. A vrai dire, il était près à diviser leur force, technique risquée mais audacieuse, pour remporter cette guerre. Mais il avait raison, si il n'y avait pas de dialogue entre eux, ils finiraient peut être par se tirer dans les pattes… Il fallait agir avec un minimum de connaissance sur les plans des autres.
Cette option n'était pas pour lui déplaire.


" Je suis prêt à jouer cartes sur table avec toi, Maximus, mais je sais aussi que de connaître ma réelle façon d'agir te poussera à me contrer. J'ai besoin de savoir si toi aussi, pour gagner cette guerre, tu es prêt à tous les sacrifices."

L'orque laissa filer un silence.

-Un sacrifice, qi il apporte un bénéfice n'en est plus un … Murmura Maximus presque pour lui.

Puis il releva les yeux vers Arven.

-Nous devons cesser cette guerre. Et cela ne peut se faire sans quelque "œufs cassés". Je le sais, et suis prêt à en assumer les conséquences. Octopus m'a laisser la responsabilité de la protection de notre peuple, je ne compte pas faillir à cette mission.

Ajouta-t-il avec détermination, presque surpris lui-même de cet aveu. Des semaines auparavant, il n'aurait pas cru qu'une telle phrase puise sortir de sa bouche.

-Je ne marcherais pas sur vos plans Arven, mais songez à me tenir au courant de là où je ne dois pas mettre les pieds. Pour le reste… Je n'ai pas à juger de vos actions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arven Thoril

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 19/10/2008

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso:
Relations:

MessageSujet: Re: Une nuit trop courte ...[Tonton Arven est demandé à l’accueil !]    Ven 10 Juin - 12:34

[ désolé, j'ai de plus en plus de mal à passer ]

Ma situation est simple. J'ai toujours été violent, déterminé, et j'ai toujours fait en sorte de faire un maximum de dégâts chez l'ennemi. La pitié et tout ce qui va avec, j'ai été contraint de l'oublier. L'ennemi ne s'en embarrasse pas, ce ne sera qu'une façon de nous perdre.

J'ai fait régner la terreur dans les rangs ennemis. Les rares survivants que j'ai laissé ont largement contribué à cette réputation. Mais plus que tout cela, je ne peux pas me permettre de cesser mes actions. Je me suis piégé moi-même dans un cercle vicieux.

J'ai toujours choisi le bien du plus grand nombre, même si cela doit passer par le sacrifice de vies innocentes. Même dans nos rangs, je ne suis pas le père protecteur, mais le chef craint, tout le contraire de mes sœurs. Chaque victoire apporte son lot de morts dans nos rangs. "Casser des oeufs" est un doux euphémisme, Maximus, à côté de ce que je fais.

Pour préserver la terreur dans les rangs ennemis, j'agis, sans cesse, et je mène parfois certaine personnes à une mort certaine.

L'église de Saint Louis, nos anciens quartiers généraux, c'est moi qui ai organisé les attentats sur ces lieux. Je disposes de moyens suffisants pour faire des attaques de ce style, mais je dois nous organiser comme une armée. Les événements nous échappent, et l'affrontement est de plus en plus inéluctable. Je ne veux leur laisser aucun répit, aucune chance de se croire vainqueurs.

D'autres attaques sont prévues, planifiées, et ce dont j'ai besoin, c'est au moins de ne pas être contredit dans nos rangs. Je sais combien l'éthique condamne ce genre de choses, mais l'ennemi ne s'embarrasse pas d'éthique. Je ne connaitrai le repos qu'une fois chacun de ses chiens morts et calcinés.

Je te fais grâce des détails stratégiques, mais tu as une idée de mes objectifs. Pour lutter contre des monstres, il faut être un monstre soi même, et je refuse de l'imposer à mes sœurs... ou à toi. Ce n'est pas votre rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximus
Ancien aquatique - Hybride Orque

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 26

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 111
Relations:

MessageSujet: Re: Une nuit trop courte ...[Tonton Arven est demandé à l’accueil !]    Mer 15 Juin - 12:43

    D'un geste lent Maximilien se caressa l'arrête du nez.

    -Si je saisie bien… Vous me demandez de calmer les mères qui viendrons se plaindre que leurs fils aient servit de chaire à canon ? De rassurer les orphelins en leur disant que c'était nécessaires que leurs parents est été sacrifiés pour le bien de tous ? Je dois les encourager à avoir confiance en vous alors que vous faites couler le sang des deux camps ?

    Il haussa un sourcil interrogateur puis continua.

    -Je sais que vous allez surement me trouver "candide", mais puisque nous devons être franc je vais l'être à vous : Vous haïssez plus notre ennemi que vous aimez votre peuple, et ce n'est pas en adoptant la mentalité des chasseurs et leur manque d'éthique que nous les vaincrons. Etre redoutable est une chose, et je consens que nous ne pouvons pas sauver tous le monde… Mais lorsque vous avez fait sauter l'église st Louis, c'était certes un acte qui a affecté les chasseurs, mais voilà : les innocents qui ont perdu la vie sont une raison de plus aux chasseurs de nous faire passer pour "bêtes" et renforcera leurs convictions, pensez aux humains si ils apprennent d'où vient l'attentat ne nous apporterons jamais leur soutient. L'histoire de demain est celle que nous écrivons aujourd'hui, et un massacre reste un massacre. On n'oubliera peut être la mort de certains d'entre nous, mais surement pas celle des innocents, surtout quand on pense à la dimension historique de cette l'église. Faire peur aux chasseurs est une chose, mais si toute l'humanité se retourne contre nous, ça sera bien plus compliqué pour nous… Si vous détruisez la fragile réputation que nous avons, vous aurez peur être réussit à détruire les chasseurs, mais d'autre prendront leur place, et nous nous retrouverons au point de départ… Vous voulez être un monstre, soit. Arrangez vous pour que l'on étende pas cette réputation à nous tous.

    Une nouvelle pose. Il planta son regard dans celui d'Arven.

    -Alors voilà, vous voulez monter une armée avec ceux qui sont prêt pour ce battre… Très bien, faîtes. Tant qu'ils ont connaissance des dangers qu'ils prennent et qu'ils sont prêt à mourir pour leur peuple j'appuierais ceux qui vous suivrons. En revanche … Je ne me priverais pas de condamné toute action qui me semble excessif, inutile, qui ne pourront que nous porter préjudice sur un long terme, et digne de Xander. Soyez subtile et je vous appuierez.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arven Thoril

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 19/10/2008

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso:
Relations:

MessageSujet: Re: Une nuit trop courte ...[Tonton Arven est demandé à l’accueil !]    Mer 15 Juin - 15:21

"Je savais que tu ne comprendrais pas. Peu importe. Je t'ai dit ma façon d'agir. Je ne demande pas ton soutien, mais ton silence. Ce n'est pas la même chose. mais qu'importe en vérité. Les choses sont ce qu'elles sont, et je serai puni en conséquence. En attendant, je continuerai de faire comme je l'entends.

Et, Maximus, encore une chose."


L'ancien ne défaillait pas devant les reproches, devant les perspectives naïves qui étaient menées. Il était assuré, savait pertinemment ce qu'il faisait, et ce à quoi ça le mènerait. Et il savait aussi comment contrer la "réputation" qui suivrait. Lorsque la victoire viendrait, son jugement viendrait avec elle...

"Je vous estime tous, les courageux, comme les plus faibles. Mais qu'il s'agisse d'un chasseur, d'un vampire, d'un humain, ou d'un hybride, je ne laisserai personne se mettre en travers de mon chemin. Même si pour ça je dois recourir aux pires méthodes..."


Rien ne le ferait reculer. Il avait expliqué la surface de sa stratégie, ce qui présentait déjà un risque. mais dans son regard, dans ses paroles, dans sa folie peut-être, on voyait parfaitement que si Maximus venait à lui mettre des bâtons dans les rues, il n'hésiterai pas une seule seconde à l'éliminer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximus
Ancien aquatique - Hybride Orque

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 26

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 111
Relations:

MessageSujet: Re: Une nuit trop courte ...[Tonton Arven est demandé à l’accueil !]    Jeu 16 Juin - 18:44

    Il nous est tous arrivé un jour de se retrouver face à quelqu'un qui nous menace. Un "je vais t'exploser", ou un "je vais te briser les genoux", on y a tous eut le droit un jour. Même si ce ne sont que des paroles en l'air généralement. Des petites menaces de caïds qui se prennent pour des King… Mais voilà ça faisait toujours son petit effet.

    Alors imaginez maintenant, une vraie menace, et la vision fugace d'une tombe avec vos dates de naissance et de mort, et vos initiales… Ca refroidie hein ?

    Et bien voilà ce que ressentaient Maximus à ce moment précis. Lorsque les yeux d'Arven s'était planté dans les sien et qu'il avait parlé sans détour :


    " Je vous estime tous, les courageux, comme les plus faibles. Mais qu'il s'agisse d'un chasseur, d'un vampire, d'un humain, ou d'un hybride, je ne laisserai personne se mettre en travers de mon chemin. Même si pour ça je dois recourir aux pires méthodes..."

    Il avait pourtant toujours su qu'Arven n'était pas le genre à ce voir défier. Mais Maximilien n'aurait pas imaginé un seul instant qu'il puise se débarrasser d'un ancien car celui-ci s'était dressé sur son chemin.

    Maximilien n'était pas un trouillard. Mais il y a des moments dans une vie ou on ne peut pas s'empêcher d'avoir peur. Réellement peur. Peur pour des bonnes ou mauvaises raison qu'importe. Il y a des moments ou votre estomac se crispe et ou un goute de sueur froid vous glisse dans la nuque. Et Max vivait un de ces moments là.

    Et avez-vous remarqué que lorsque la peur vous prend, votre imagination s'emballe… Maximilien venait de réaliser que son plus grand ennemi n'était peut être pas cette pauvre gamine stupide et arrogante qu'il avait épargné une heure plutôt, mais peut être bien l'homme qui se trouvait en face de lui.

    Ces mises en garde contre les traitres prenaient une autre signification à présent. Peut être plus claire… Arven, un traitre pour sa propre race ? Il n'aurait jamais eut l'audace de proférait de telle chose, mais maintenant qu'il venait d'ouvrir les yeux sur le patriarche, il se demanda si Arven avait déjà mit ses menaces à exécution… Sur Octopus peut être…
    Son esprit déviait lentement sur un terrain dangereux, mais maintenant que la pente était amorcée il ne pouvait empêcher la suite du raisonnement de s'emballer.

    Qu'aurait gagné Arven en la faisant tuer ? Tout ! Et surtout une très bonne raison de forcer les hybrides à se ranger sous une seule bannière; la sienne. Un grand coup de pied dans la fourmilière pour secouer le peuple et les forcer à voir le danger…
    Sur un plan stratégique Octopus n'avait jamais rien apporté, vue sa position pacifique… En la tuant on ne perdait pas une grande guerrière, et on gagnait son poulain peut être plus enclin à entrer en guerre comme Arven l'entendait…
    Tuer Octopus s'était unir les hybrides autours d'une seule peine, d'un seul objectif, et attiser leur haine contre l'ennemi… Un sacrifice pour une marche de plus vers la victoire…

    Non… Non, il divaguait. Il manquait de sommeil et cela lui jouait des tours… Arven aimait Octopus. Ils avaient été comme frère et sœur non ? Il n'aurait jamais orchestré sa mort. C'était impossible.
    Il devait se ressaisir … Arven avait était au moins aussi affecté que lui par cette perte...

    Et pourtant une petite voix dans sa tête lui répétait narquoise :


    " A ton avis, qui nous a trahi ? un hybride ? un humain ? Quelqu'un qui savait où nous étions, et où frapper. Seul quelqu'un à l'intérieur pouvait avoir pareille information. Qui nous a vendu, selon toi ? un terrestre ? un aérien ? un aquatique ? Comment savoir ? Peut-être est-ce toi, moi ? "


    Définir l'état d'esprit de Maximilien à ce moment précis aurait été impossible en un seul mot. Il ne ressentait plus vraiment la peur, mais quelque chose entre l'égarement et la fureur.
    Il avait la mauvaise impression que son âme venait de se diviser en deux entre sa raison et son cœur. Et pour la deuxième fois de la soirée, il ressentait le désir du sang et de la mort …
    Et lorsqu'il répondit à son ainé sa voix n'avait jamais été si grave et froide depuis ses premiers cris.


    -C'est on ne peut plus clair.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arven Thoril

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 19/10/2008

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso:
Relations:

MessageSujet: Re: Une nuit trop courte ...[Tonton Arven est demandé à l’accueil !]    Ven 17 Juin - 13:45

La réflexion profonde de Maximus n'échappait pas à l'ancien. Il se doutait des conséquences de ses paroles, et l'odeur de la peur se faisait sentir dans les rares moiteurs du dirigeant des eaux. Sa réponse prouvait d'ailleurs la profondeur de sa pensée, et malgré ce qu'il venait d'annoncer, Arven démentit immédiatement pareille chose :

"Je sais à quoi tu penses. Et tu te trompes. Ce n'est pas moi qui ai fait éliminer Octopus. Jamais je n'aurais pu jouer à ce jeu abject. Car malgré mes décisions, je n'ai jamais considéré la vie d'autrui comme un jouet. Et pour ça, sois en sûr, je ferai souffrir mille tourments à Xander, jusqu'à ce qu'il crie grâce et me supplie de l'achever. Chaque vie est précieuse, mais je préfère en sauver cent mille qu'une poignée sous prétexte de bonnes mœurs."

La folie meurtrière pointait dans le regard d'Arven. Maximus l'avait déjà vu, lors de sa première rencontre avec lui, alors qu'il venait de recevoir le "colis" des chasseurs. La rage montante et le désir de sang étaient son credo.

"Octopus était une femme aux valeurs simples. Elle aurait été une excellente reine. Mais il a brisé ce rêve, et pour cela, il n'y aura pas de pardon.

Pour ce qui est du reste...

Je t'avais prévenu que j'étais responsable de nombreux crimes, mais je pense que tu commences seulement à en saisir l'ampleur réelle. En cinq siècles, je ne me suis pas contenté de prêcher la bonne conduite. Mais j'ai bon espoir qu'en homme sensé, tu saches prendre garde à tes actes. Lorsque quelqu'un devient une menace trop importante pour notre survie, je l'élimine. Personnellement."


Le ton d'Arven était glacial, empli de menace, tant pour celui qui l'écoutait que pour celui qui avait osé le trahir : Raphaël. La rancœur envers le vampire et envers lui-même était telle qu'il voyait rouge. Sa "confiance" n'était désormais qu'un subterfuge. Il ne lui restait que sa force : la peur.

"Les hybrides, comme les humains et les vampires, n'ont qu'un espoir de survie : me suivre. Si les chasseurs nous éliminent, ils feront leur loi et deviendront les nouveaux maîtres de ce monde. L'humanité entrera dans un âge sombre et la société déclinera jusqu'à disparaître sous les coups des tyrans. Les voies à suivre sont parsemées d'embûches. Il faut soigner le Mal par le Mal, et ensuite, disparaître.

Maintenant que les choses sont claires, j'attends de toi de surveiller nos rangs. Et pas que moi, si tu vois ce que je veux dire. Cette guerre prend un tournant qui ne me plaît guère, et l'arrivée de nouveaux protagonistes parmi nos ennemis peut nous apporter bien des difficultés. Plus que jamais, nous devons nous méfier de tout."


L'hybride se dirigeait vers la fenêtre. Il allait repartir, les choses étaient dites. Il attendait vaguement une réponse du nouvel ancien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximus
Ancien aquatique - Hybride Orque

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 26

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 111
Relations:

MessageSujet: Re: Une nuit trop courte ...[Tonton Arven est demandé à l’accueil !]    Dim 19 Juin - 20:14

    Méfiance ou confiance. Mort ou vie. Ennemi ou ami. Tuer ou laisser vivre. Sacrifier ou sauver. Suivre ou ouvrir la marche.
    Les choses se bousculaient dans le crâne de Maximilien. Que devait-il penser ? Où devait-il marcher ? Il y avait-il ne serait-ce qu'une seule réponse à ces questions ?

    Le ton glacial d'Arven lui vrillait encore l'âme alors que celui-ci s'avancer vers la fenêtre. Devait-il s'alarmer que l'ancien ait su si facilement lire en lui ? Devait-il le craindre encore plus ? Ou l'admirer pour sa perspicacité ?

    Leur unique espoir était-il vraiment l'aigle rouge ? Il les avait protégé, certes, mais la guerre faisait toujours rage… Et Octopus avait été prise. N'était ce pas un espoir bien triste que de le suivre ?

    Maximus avait l'impression d'avoir l'esprit embourbé dans un sable mouvement. L'ancien lui avait donné matière à réfléchir… Beaucoup de matière. Trop peut être.

    Qu'aurait donné l'orque pour retrouver la sagesse de sa bien aimée pour l'aider à prendre la bonne décision à cet instant où il se sentait chuter dans le vide de la réflexion.


    Qu'il surveille les hybrides… Etait-ce une véritable mission ou une simple façon de le tenir à distance… Donner un os à ronger à un chien vous pourrez lui subtiliser son panier.

    Comment comprendre les véritable vœux de l'aigle rouge, lui dont la mentalité semblait s'être posée à des années lumières de celle de Maximilien…

    Il avait presque le tournis, les émotions de la soirée qui l'avait assaillit, avaient été si nombreuses et si différentes qui en ressentait presque le besoin de faire le tri.

    Sa brève pulsion meurtrière était passé mais lui laissait un sentiment étrange dans la poitrine… Et il n'était pas mécontent que l'aigle rouge signe la fin de cet entretient.


    -Surveiller nos rangs … Si tels sont vos ordres, je présume que je n'ai pas à les discuter


sujet terminé (?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nuit trop courte ...[Tonton Arven est demandé à l’accueil !]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nuit trop courte ...[Tonton Arven est demandé à l’accueil !]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» radio par l'api trop courte
» le petit slanesh est demander à l'accueil
» Problème d'écran Sanwa , Yannick est demandé à l'accueil^^
» MOD trop cool
» le megacd trop dénigré c'est injuste tonton ezi est là

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Parisiorum - ou quand le mythe devient réalité... :: Le Jeu : Paris :: Habitations :: Appartement de Maximilien Chevalerie-
Sauter vers: