Forum RPG futuriste se déroulant dans la ville de Paris.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Construction policière (Derek)

Aller en bas 
AuteurMessage
Frédéric Martel
Inspecteur de Police
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 18/04/2010

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 42 ans
Relations:

MessageSujet: Construction policière (Derek)   Mer 13 Avr 2011 - 20:00

La nuit était plutôt froide, contrairement à la journée qui avait précédé. Je remontai le col de mon imperméable et frottai mes mains gantées l'une contre l'autre. Il était tard, mais en ce moment je pouvais me permettre de faire la grasse matinée pour compenser mes activités nocturnes. Être mis à pied pour avoir descendu un des gangsters de Xander me faisait enrager, mais moins que la peine minuscule qu'avait récoltée le chef des chasseurs. On n'avait pas voulu retenir l'agression comme chef d'accusation malgré les preuves que j'avais apportées. En menant ma propre enquête, j'avais appris que le juge en charge de l'affaire et plein d'autres personnes avaient été grassement payés par les amis d'Alexander. Laisser couler ? Pas question ! C'était pour que des crimes comme ceux-ci ne restent pas impunis que j'avais commencé à mener ma purge personnelle. Les ripoux étaient ceux qui me répugnaient le plus, je n'avais aucune pitié pour eux. C'était également pour cette raison que j'étais ici ce soir, au milieu de ce chantier de construction en bordure de la ville. Les bâtiments alentours étaient des bureaux totalement vides à cette heure tardive, personne pour entendre quelqu'un crier...
Derek ne tarderait sans doute plus. J'étais sûr qu'il n'aurait aucun mal à accomplir la petite tâche que je lui avais confiée. Derek m'avait bien servi, après ce coup-ci je lui demanderais peut-être encore quelques services, puis je lui rendrais sa liberté. Je regardai ma montre, plus que cinq minutes avant l'heure à laquelle il était prévu que mon associé arrive avec le juge Lefranc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Jackowski
Hybride Requin -- Dessinateur de BD et écrivain
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 29/03/2009
Localisation : Là où il ne fait pas bon d’y être

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: Plus d'40 piges avec une gueule qu'en paraît pas loin d'50.
Relations:

MessageSujet: Re: Construction policière (Derek)   Ven 15 Avr 2011 - 17:56

[Forme humaine]

Lorsqu'il entendit retentir la sonnerie, Derek Jackowski lâcha sa plume à encre de chine, qui en tombant macula le support d'une multitude de petites taches noires. Avisant le dessin gâché, il prit une profonde inspiration. D'un geste rageur il froissa le résultat de plusieurs heures de travail perdues que quelques secondes seules avaient suffit à réduire à néant, puis le jeta dans la corbeille.
#Commence à me les casser sévère ce flic de malheur !#
La dernière fois que ce portable avait sonné, l'histoire s'était terminée par quelques points de sutures et une bonne semaine de mal de crane non-stop. Sans compter qu'il avait faillit se faire prendre, ou tout simplement y laisser sa peau. Il y avait toujours un risque. Et pourtant il fallait qu'il décroche. Car s'il ne décrochait pas; l'éventualité de se faire prendre ne serait plus un risque mais deviendrait alors une certitude.

"Ouais j'écoute..."

La mission de ce soir lui avait parut, à prime abord, moins périlleuse car il n'aurait pas à se frotter à un autre chasseur.

# Violation de domicile, dégradation des biens d'autrui, et maintenant vole de véhicule et enlèvement. Voilà c'que c'est que bosser pour la police!# C'est ce qu'il songea, ricanant intérieurement, au volant de la voiture qu'il dirigeait en périphérie de la ville, vers l'endroit du rendez-vous.
Il détestait conduire et n'en avait pas pour ainsi dire l'habitude. Pas plus que de jouer les kidnappeurs d'ailleurs...
Renâclant sous sa cagoule noire, il ne prêtait aucune attention aux faibles gémissements qui provenaient de la banquette arrière.


[Forme hybride]

La Ford bleue nuit se gara sur le terrain en chantier, les phares s'éteignirent et bientôt en sorti une monstrueuse silhouette. La créature ouvrit de la portière du passager et chargeant ce dernier sur son épaule elle s'avança d'un pas lourd vers le policier.
Laissant glisser à terre son fardeau, l'hybride ôta le sac en toile qui recouvrait tête de son prisonnier.

"V'là Mrsieur l'juge."
Fraichement assommé au pas de la porte de son domicile, ligoté et bâillonné, Monsieur Lefranc lui avait donné tout l'air d'un homme plutôt coopératif.


Dernière édition par Derek Jackowski le Dim 17 Avr 2011 - 19:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frédéric Martel
Inspecteur de Police
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 18/04/2010

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 42 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Construction policière (Derek)   Sam 16 Avr 2011 - 0:00

Derek fut ponctuel, encore un bon point pour lui. Il gara la voiture puis sortit. C'était la première fois que je le voyais sous sa forme hybride, et il était aussi impressionnant que je me l'étais imaginé. Il sortit du coffre le juge et le déposa devant moi avait de lui enlever le sac qu'il avait sur la tête. En dessous il était bâillonné avec un gros morceau de chatterton. Il avait vraiment fait du travail de pro. Je m'approchai de lui et me baissai pour lui arracher son bâillon. Il me toisa d'un regard indigné derrière ses lunettes à monture argentée.

-Vous ! J'aurais dû me douter que vous étiez derrière tout ça ! Je ne sais pas ce que vous espérez obtenir en recourant à de telles méthodes, mais vous ne l'aurez pas. détachez-moi sur le champ !

Incroyable, même à genoux dans la boue avec un monstre de film d'horreur derrière lui il continuait à prendre les gens de haut.

-Ta gueule ! J'ai quelques questions à vous poser...
-AU SECOURS ! A L'AIIIIIIIIIIIIDE ! se mit-il à hurler vers les bâtiments aux fenêtres aveugles.
-Vous perdez votre temps. Croyez-vous vraiment que je vous aurais ôté votre bâillon dans un endroit où quelqu'un pourrait vous entendre ?

J'enfilai des gants en caoutchouc puis je sortis de la doublure de mon imper mon pistolet (étant mis à pied, je n'avais pas mon arme de service, j'avais donc pris un pistolet de petit calibre au numéro de série effacé prévu exprès pour ce genre d'actions), l'armai et le pointai sur la tête du juge.

-Maître Lefranc, je doute que vous soyez en mesure d'exiger quoi que ce soit. Après avoir jugé des centaines de personne avec si peu d'équité, c'est à votre tour d'être jugé.

Il blêmit en voyant la gueule du pistolet. Il semblait enfin comprendre que ses chances de repartir d'ici vivant étaient maigres.

-Que voulez-vous, Martel ?
-Dans l'affaire du prêtre Alexander, je sais que vous avez touché de l'argent pour lui mettre une peine de pacotille. Qui vous a payé ? Avez-vous des preuves qu'on pourrait utiliser contre lui ?
-Je...non ! C'est faux !

Je secouai la tête et m'allumai tranquillement une cigarette.

-Derek, gare la voiture devant le trou.

Je désignai un trou de 3 mètres de profondeur assez grand pour y faire tenir une voiture entière, près duquel était stationné une bétonneuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Jackowski
Hybride Requin -- Dessinateur de BD et écrivain
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 29/03/2009
Localisation : Là où il ne fait pas bon d’y être

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: Plus d'40 piges avec une gueule qu'en paraît pas loin d'50.
Relations:

MessageSujet: Re: Construction policière (Derek)   Dim 17 Avr 2011 - 13:44

Sitôt le chatterton arraché des lèvres, le juge Lefranc se montra beaucoup moins coopératif qu'il ne l'avait été lors de sa "livraison".

-Que voulez-vous, Martel ?

Sans pour autant vouloir écouter à tous prix leur conversation, Jack laissait tout de même trainer une oreille distraite.

#Martel ?#

Depuis qu’il "travaillait" pour lui, son zélé patron serviteur de la justice avait dû juger plus prudent de ne jamais lui dévoiler son nom. Faut dire qu’il ne le lui avait jamais demandé non plus. Alors comme ça il bossait pour M. Martel... Bien qu'il n'ait eu aucune indication sur la nature du grade de ce dernier, Jackowski se doutait bien qu’il ne devait pas souvent être affecté à la circulation.

-Dans l'affaire du prêtre Alexander, je sais que vous avez touché de l'argent pour lui mettre une peine de pacotille. Qui vous a payé ? Avez-vous des preuves qu'on pourrait utiliser contre lui ?
-Je...non ! C'est faux !

Pour un scénariste de BD policières, la lecture quotidienne de journaux offrait une bonne source d’inspiration. Aussi Derek Jackowski s'adonnait régulièrement à cette activité. De plus il lui arrivait quelques rares fois de tomber sur des articles relatant des crimes qu’il reconnaissait comme étant les siens, et cela l’amusait grandement. Il faut pourtant dire que ces derniers temps les évènements d'importances s'enchaînaient à une telle vitesse que la presse laissait de côté les petits faits-divers en tout genre pour se concentrer sur des faits beaucoup plus graves.

# Alexander… Lefranc… le prêtre Alexander.. Alexander Holstein ! Xander... et Martel.. mais bien sûr ! #

Dans un numéro du mois d'aout, un article était consacré à l'affaire Alexander Holstein, et relatait l'arrestation et la peine ridiculement légère dont avait écopé le "soupçonné" chef des chasseurs. L’inspecteur Frédéric Martel, était l'homme qui avait effectué cette surprenante arrestation, et Lefranc un juge véreux… LE juge véreux qui avait écourté la peine de ce scélérat de Xander. Décidément Jackowski avait eut tort de penser que ces histoires ne le concernaient que de très loin. Un imperceptible frisson de dégoût parcouru le corps cuirassé de l'homme-requin lorsqu'il réalisa qu'il allait certainement encore avoir affaire à cette secte d'illuminés de tueurs d'hybrides.

« Derek, gare la voiture devant le trou. »
L'hybride avisa ledit trou ainsi que la bétonneuse, et un rictus mesquin déforma son effroyable gueule.
« 'vec plais'r Ins-pec-teur… »

Tandis qu'il s'approchait du véhicule, sa cauchemardesque silhouette diminuait à vu d'œil pour reprendre un aspect plus banal. Sa forme semi-animale étant certes plus impressionnante mais pas des plus commodes pour jouer les chauffeurs.

[Forme humaine]

Claquant la portière il revint se poster près des deux hommes, attendant la suite des ordres.
« Eh voilà. La voiture de Monsieur est avancée. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frédéric Martel
Inspecteur de Police
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 18/04/2010

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 42 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Construction policière (Derek)   Lun 18 Avr 2011 - 11:36

Jackowski s'acquitta de la tâche avec un peu plus d'enthousiasme qu'avant. Avait-il compris les tenants de l'affaire ? Ça n'aurait rien d'étonnant, il était loin d'être bête. Et puis au fond, quel meilleur allié qu'un hybride pour combattre une organisation qui s'était donné pour but de tous les exterminer ?
J'ordonnai à Lefranc de monter dans la voiture. Il hésita, sans doute avait-il lui aussi compris ce qui l'attendait. Je réussis tout de même à le faire obtempérer sous la menace de mon arme. Une fois qu'il eut pris place sur le siège passager, je sortis de ma poche un rouleau de gros scotch indéchirable et lui attachai solidement les mains sur le volant, puis je lui mis sa ceinture (la sécurité avant tout !) et refermai la portière après avoir baissé la vitre. Je fis le tour de chaque portière pour baisser chaque vitre, au passage je desserrai le frein à main.

-Derek. Tu peux partir si tu veux, ta part du boulot est terminée. Mais tu peux aussi rester, ça pourrait être très instructif... Et tu pourrais peut-être m'aider à pousser cette guimbarde.

Je me mis derrière la grosse berline bleue grand luxe et commençai à la pousser vers le bord du trou. Lefranc vit le gouffre se rapprocher et commença à crier. En vain, puisque les façades des immeubles vides empêcheraient sa voix d'être entendue alentours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Jackowski
Hybride Requin -- Dessinateur de BD et écrivain
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 29/03/2009
Localisation : Là où il ne fait pas bon d’y être

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: Plus d'40 piges avec une gueule qu'en paraît pas loin d'50.
Relations:

MessageSujet: Re: Construction policière (Derek)   Lun 25 Avr 2011 - 18:02

Bien que Jack doutait quelque peu que le juge soit plus loquasse avec une bonne coulée de béton dans les bronches, il n'allait pas pour autant s'apitoyer sur le sort de ce dernier.

" C’est bien aimable de votre part mais je pense que je vais rester."

Il entreprit d'aider Martel à pousser la voiture de Lefranc.

"C'est que je me sens comme responsable du sort de notre ami. Après tout, c'est moi l'ai conduit jusqu'ici. Il est donc presque de mon devoir de le raccompagner jusqu'à sa demeure."


Un sourire mesquin étira ses lèvres minces quand il ajouta avec une sorte de jubilation malsaine:

"Ou plutôt: sa Dernière demeure, devrai-je dire ?"



[HRP: Désolé, c'est hyper court mais c'était juste pour te permettre de poursuivre. je ferai mieux la prochaine fois.]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frédéric Martel
Inspecteur de Police
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 18/04/2010

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 42 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Construction policière (Derek)   Mar 26 Avr 2011 - 0:52

Aidé de Jackowski, je n'eus aucun mal à faire basculer la berline dans le trou. Lefranc hurla pendant trois seconde, jusqu'à ce que la voiture ne s'écrase sur la terre battue. Ainsi, le toit arrivait un mètre en dessous du niveau du sol, je ne voyais plus le juge que quand il passait la tête par la vitre baissée.

-Laissez-moi sortir d'ici, Martel ! Vous ne vous en tirerez pas comme ça !

Je fis quelques pas au bord du gouffre, tirant quelques bouffées de ma cigarette, contemplant de haut le juge pourri qui s'agitait en vain pour tenter de rompre ses liens. J'allai jusqu'à la bétonneuse et abaissai la manette commandant l'écoulement. Du ciment frais commença à couler dans le trou, entourant les pneus du véhicule.

-Hé ! Mais qu'est-ce que vous... Arrêtez ! Arrêtez ça !

Je vins m'accroupir au bord du trou au niveau de sa portière, laissant tomber un peu de cendre dans le béton.

-Vous ne sortirez pas d'ici en criant ou en vous débattant. Je sais que vous avez touché des pots-de-vin dans l'affaire Xander. Dites-m'en plus là-dessus et je vous laisserais peut-être partir.

Il semblait enfin comprendre qu'il n'avait d'autre choix que de coopérer.

-Je...je ne sais pas bien, tout s'est passé par téléphone et par courrier. On m'a appelé sur ma ligne personnelle et on m'a proposé de l'argent pour être...moins sévère.
-Combien ?
-Un million d'euros.
-Tu te fous de moi ? Pour une peine aussi ridicule j'espère qu'il t'a au moins proposé une limousine en or massif ! COMBIEN ?
-Dix millions.
-Et qui t'as payé ? Je veux des noms.


Il hésita. Peut-être craignait-il une vengeance de la part de ceux qui l'avaient payé s'il venait à parler. Mais le béton montait vite, il arrivait déjà à mi-hauteur de la portière, bientôt il coulerait à grands flots dans l'habitacle de la voiture.

-Je...je ne peux pas. Écoutez...j'ai une femme...
-Tu parles de la madame Lefranc qui a été admise aux urgences il y a deux mois pour avoir été battue avec un tisonnier ? Elle n'a pas osé porter plainte contre toi puisque tu as des relations, mais les confidences aux amies intimes peuvent remonter jusqu'à des oreilles compétentes. Ne joue pas au pauvre innocent avec moi. Je veux des noms.
-Je...je ne sais pas...Il ne s'est pas vraiment présenté. MAIS DÉTACHEZ-MOI !

Le ciment commença à couler dans l'habitacle, prenant le juge dans une gangue grise qui devenait déjà moins liquide.

-Je crois que ce n'est plus la peine de mentir : tu ne sortiras pas d'ici vivant.

Je vis la panique agrandir ses yeux à l'annonce de ce fait.

-Tu sais qui je suis, si je te libères tu parleras. Si tu disparais je serais sûr que tu emporteras le secret dans ta tombe, et en plus ça fera peur aux autres pourris. Par contre, tu peux encore choisir ta mort. Crois-moi, tu ne veux pas savoir à quel point il est horrible de sentir le béton épais envahir ses poumons, son estomac, tous ses organes internes pour les fossiliser avant même que tu ne sois mort. Si tu me donnes des noms, je te tirerais une balle dans la tête avant. Dépêche-toi.

Lefranc fut pris d'une grande frénésie. Il se remit à se secouer en hurlant pour tenter désespérément de dégager ses bras, tandis que le béton arrivait à sa poitrine. Puis, se fatiguant en vain et voyant l'écoulement inexorable du béton, il commença à se calmer.

-J'ai entendu un nom, un seul. Pendant que j'étais au téléphone avec un type, il y avait deux personne qui discutaient derrière lui. je n'entendais pas ce qu'il disaient, mais j'ai juste entendu un nom au milieu. Il m'a interpelé, peut-être parce qu'il est peu commun.
-Et ?
-Loreleï. Je ne sais absolument pas ce qu'ils racontaient à son sujet, mais je vous jure que j'ai vraiment entendu un de ces types prononcer ce nom en arrière-fond sonore.

...Loreleï...

-Merci.

Je tirai une balle dans la tête qui dépassait de la fenêtre. La détonation n'était pas bien forte à cause du calibre, et fut entièrement couverte par le bruit de la bétonneuse. Je jetai ensuite le pistolet et mes gants dans la fosse. Le béton recouvrit rapidement le toit de la voiture, j'arrêtai la bétonneuse juste avant que ça n'atteigne le niveau du sol. Un bon fondement comme ça, les ouvriers ne s'interrogeraient pas trop et l'utiliseraient pour leur construction comme prévu sans chercher à savoir qui avait fait des heures supplémentaires pour le bâtir. Laissant derrière moi le tombeau du juge, je m'en retournai auprès de mon acolyte.

-Qu'as-tu pensé de cette soirée, Jackowski ? Instructive, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Jackowski
Hybride Requin -- Dessinateur de BD et écrivain
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 29/03/2009
Localisation : Là où il ne fait pas bon d’y être

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: Plus d'40 piges avec une gueule qu'en paraît pas loin d'50.
Relations:

MessageSujet: Re: Construction policière (Derek)   Ven 6 Mai 2011 - 21:35

[Forme humaine]

Plaisante. Vraiment, cette scène était plaisante.
Fouillant une poche de son trench-coach, les yeux toujours rivés sur ce distrayant spectacle, Jack en tira un petit ustensile métallique.

#Monte, monte, marée grise et épaisse. Engloutie le juge et sa caisse.#
Il y avait longtemps qu'il n'avait pas joué d'harmonica, et l'occasion lui semblait propice pour pousser un petit air. Le sinistre musicien occasionnel porta l'objet à ses lèvres et entama une marche funèbre arrangée sur un rythme jazz. Les hurlements de colère et d'effroi, les plaintes et les supplications du condamné se mariaient à merveille à ce blues macabre. Du moins c'est ce que pensait Jackowski.
Enfin, après le temps des vaines vocalises et palabres désespérées, était venue le moment des aveux. A l'énoncé de la somme exacte que le magistrat véreux avait touché pour son "service", Jack interrompit brièvement sa musique pour émettre un sifflement admiratif.


#Dix millions d'euros?! Hé beh. Si le crime ne paie pas, dit-on, la corruption elle par contre...#

Après les chiffres, les noms. Le futur fossilisé montrait encore quelques réticences à cracher le morceau, mais lorsque Martel lui fit comprendre qu'il ne s'en tirerait vivant en aucune façon, il reconsidéra les faits et révisa sa conduite.

#Loreleï...#

Juste un nom. Tout ça pour lâcher un nom. Un obscur petit patronyme de rien du tout. Peut-être même un prénom ou un pseudonyme, voir un nom de code, qui sait....


#... ça sonne comme un nom de sirène ça...#

Un coup de feu le tira de ses rêveries mythologiques. L'hybride cessa de jouer son agaçante mélopée. Cette fin brutale et trop peu divertissante à son goût lui avait ôté tout plaisir.

-Qu'as-tu pensé de cette soirée, Jackowski ? Instructive, non ?

L'intéressé répondit à l'inspecteur d'un haussement d'épaules, accompagné d'un vague:
"Plutôt oui... "
Avant d'ajouter dans un léger accent sarcastique:
" Moi qui trouvais mes BDs de séries noires trop exagérées...
Vous venez de me démontrer que la réalité surpasse parfois la fiction."


L'hybride rangea son instrument et sorti une cigarette.
"Alors cette Loreleï ? A part une nymphette aquatique rhénane, ça vous dit quelque chose vous?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frédéric Martel
Inspecteur de Police
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 18/04/2010

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 42 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Construction policière (Derek)   Dim 8 Mai 2011 - 11:45

-Plutôt oui... Moi qui trouvais mes BDs de séries noires trop exagérées... Vous venez de me démontrer que la réalité surpasse parfois la fiction.
-Et oui. C'est une facette qui n'est jamais montrée dans "zone interdite". Prends-en de la graine. J'espère que tu comprends l'importance de mes actions.

J'écrasai ma cigarette dans un petit cendrier de poche et rangeai le tout dans mon imperméable. Je préférais ne pas laisser de preuves sur place, et surtout pas un mégot qui portait des traces de ma salive. Pour ce qui était des empreintes, dès le lendemain elles seraient noyées parmi les mille et unes traces de pas des ouvriers au travail.

-Alors cette Loreleï ? A part une nymphette aquatique rhénane, ça vous dit quelque chose vous?
-Non, ça ne me dit pas. Déjà, ça peut être un vrai nom comme un pseudo, si ça se trouve, cette "Lorelei" est un homme. Il faudra que je consulte les dossiers de la police et que je consulte quelques informateurs.

Je me dirigeai en marchant vers ma voiture qui attendait de l'autre côté de la palissade du chantier.

-Jackowski, ce soir tu as fait du bon boulot. Le colis est arrivé sans bavures, et tu n'es pas arrivé avec dix-huit voitures de police derrière toi. Je crois que cette fois c'est bon, je te rends ta liberté. Je te demanderais juste de garder pour toi tout ce qu'il s'est passé ce soir et les autres fois. Et ne fais pas trop de bêtises ou je serais quand même obligé de t'arrêter.

Après tout, la première fois que je l'avais rencontré il baignait dans les tripes d'un homme.

-Tu peux garder le téléphone portable, mais il est peu probable que je te rappelle un jour. Quoique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Jackowski
Hybride Requin -- Dessinateur de BD et écrivain
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 29/03/2009
Localisation : Là où il ne fait pas bon d’y être

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: Plus d'40 piges avec une gueule qu'en paraît pas loin d'50.
Relations:

MessageSujet: Re: Construction policière (Derek)   Lun 19 Déc 2011 - 3:17

Au final, cette mission c'était déroulée sans encombre.

-Jackowski, ce soir tu as fait du bon boulot. Le colis est arrivé sans bavures, et tu n'es pas arrivé avec dix-huit voitures de police derrière toi. Je crois que cette fois c'est bon, je te rends ta liberté. Je te demanderais juste de garder pour toi tout ce qu'il s'est passé ce soir et les autres fois. Et ne fais pas trop de bêtises ou je serais quand même obligé de t'arrêter.

Derniers conseils en guise d'adieux: "Fais pas l'con". Il en tiendrait compte, pour sûr.

"De m'arrêter? J'avais cru comprendre que vous ne vous encombriez pas trop de détails de ce genre pour les types comme moi... Enfin, ça me va."

-Tu peux garder le téléphone portable, mais il est peu probable que je te rappelle un jour. Quoique...

Alors c'était fini, le flic l'avait congédié. D'après ce qu'il disait, il n'aurait plus "besoin de ses services". Le tueur tourna le dos au flic. Plutôt risqué. Il le savait capable de ressortir son flingue et de lui coller une bastos entre les omoplates. Mais qu'importe au fond qu'il la prenne de dos ou en pleine face ? A voir comme il avait descendu Lefranc, si Martel avait voulu le descendre il l'aurait sûrement déjà fait.
Mais peut-être que le serviteur de la justice comptait le garder en vie pour le sacrifier plus tard à sa noble cause...
Sans se retourner, Jackowski fit un dernier signe de la main puis s'éloignant de plus en plus, sa silhouette comme happée par les ténèbres finit par disparaître dans la nuit.


[sujet terminé]

[Hrp: Excuse du retard, je l'avais complétement oublié celui-là, il était temps de le clore...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Construction policière (Derek)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Construction policière (Derek)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [construction de deck] personnage en un exemplaire
» Livre IV : De la procédure policière et pénale
» [Sets] Problème de construction pour le Dragon Kardas
» Petit guide résumé sur la construction d'un hôtel
» Optimiser l'entraînement construction pour les ailiers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Parisiorum - ou quand le mythe devient réalité... :: Le Jeu : Paris :: Paris Est-
Sauter vers: