Forum RPG futuriste se déroulant dans la ville de Paris.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Souvenirs d'une vie lointaine [Gabriel Fith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jake Guardian

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 05/11/2010
Age : 26
Localisation : Avec la mort

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Souvenirs d'une vie lointaine [Gabriel Fith]   Ven 12 Nov - 18:02

Cela fait quelques jours que je suis de retour à Paris, je suis retourné dans la maison de mes parents. C’est un miracle qu’elle tienne encore debout, elle a été inhabité depuis près de trois ans. L’intérieur est en tout cas en ruine, la poussière, les araignées et autre bestioles y ont élu domicile. Je dormis à l’hôtel le temps de nettoyer cette demeure. Maintenant que j’ai finis, je ne sais que faire. J’étais revenue à Paris car j’en avais marre de fuir le Rat mais je n’ai pas réfléchie a ce que je ferais une fois de retour.

J’ai finalement pris la décision de rendre visite à Jeny et par la même occasion à ma mère. Après avoir traversé quasiment toute la ville en métro, j’arrivais enfin au cimetière du Père-Lachaise. Je m’avançais entre les tombes en voyant certaines couvertes de fleurs. Je me suis toujours demandé pourquoi donner des fleurs ? Les morts ne peuvent pas sentir leurs agréables odeurs. Je me retrouvai, trop rapidement, devant celle de mes parents. Je m’agenouillai devant la tombe de ma mère.

- Je suis désolé de ne pas avoir étais là le jour de ton enterrement, ni d’être venu plus tôt mais le destin en a décidé autrement. Sache que je t'aime toujours autant, maman.

Je me relevais, regarda la tombe de mon père, cette homme n’a pas réussi à se remettre de la mort de sa femme voilà pourquoi il est mort, je haïs ce qu’il est devenu après que maman nous ait quitté. Je continuai mon chemin vers une tombe ayant plus d’importance à mes yeux, celles de Jeny.

Elle se trouvait un peu plus loin, plus je me rapprochais et plus j’hésitais à aller la voir. Que pensera-t-elle de moi si elle voyait ce que je suis devenue ? Se sentira-t-elle coupable de mon changement ? Mes pas se ralentirent et je finis par m’arrêter près à faire demi-tour. A croire qu’elle voulait que je vienne la voir, mes pieds se cognèrent contre quelque chose et je tombais à terre. Quand je me relevai, j’étais devant la tombe de la seule femme que mon cœur ai aimé.


- Je suis désolé, ce qui est arrivé est de ma faute


Des larmes coulèrent sur mes joues, je croyais ne plus en avoir.

- Rien, vraiment rien ne peut égaler l’amour que j’ai pour toi Jeny. Hélas ne plus te voir depuis si longtemps ma fais oublier la beauté de ton visage et mon corps se met à désirer d’autres femmes bien que mon cœur t’appartiendras toujours.

En disant ces mots, le visage de Wendy, la jeune fille qu’il avait connu à Bruxelles lui apparut dans la tête.

- Je meurs d’envie de te rejoindre mais seule la mort peut me guider sur ce chemin et il semblerait qu’elle s’amuse de mon malheur. Je sens à chaque fois la lame de sa faux me frôler sans jamais pour autant m’atteindre.

J’avais tout dis, je me releva sécha mes larmes et m’avança vers l’entré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Fith

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: Souvenirs d'une vie lointaine [Gabriel Fith]   Sam 13 Nov - 1:21

Près de l'entrée, sur une tombe fraîchement dégagée de la terre qui la recouvrait en partie, se tenait un jeune homme, assis en tailleur. Il était habillé tout de violet, avait des cheveux violets, des ongles violets, et même des yeux violets. Il avait un gros casque de musique sur les oreilles, violet bien évidemment.

Gabriel aimait les cimetières. Il les trouvait apaisants. Et celui du Père Lachaise était particulièrement passionnant, un véritable concentré d'histoire, avec tous ces noms célèbres qui s'étalaient devant les yeux attentifs, gravés dans le marbre et la pierre.
En l'occurrence, le jeune homme était assis sur la tombe d'un musicien qui avait été connu quelques décennies plus tôt, un certain Bertrand Cantat.

Absorbé par la musique dans ses oreilles, Gabriel avait les yeux fermés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Guardian

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 05/11/2010
Age : 26
Localisation : Avec la mort

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Souvenirs d'une vie lointaine [Gabriel Fith]   Sam 13 Nov - 1:49

Les larmes me brouillaient encore la vue et je m’étalai de tout mon long par terre. Bordel c’est la journée nationales des chutes ou quoi ? Arrivé à la sortie, je remarquai qu’une personne tout de violet habillé étais assis sur une tombe.
Qu’est-ce que c’est que ça ? Je n’avais jamais vu autant de nuance de violet dans ma vie. Je m’approchai de la personne lui demandant ce qu’il faisait là. Aucune réponse. Je remarquais alors qu’il avait des écouteurs dans les oreilles. On ne devait vraiment pas être très net pour écouter de la musique dans un cimetière. Je lui retirai le casque des oreilles et lui demanda :


-Qu’est-ce que tu fous ici tout seul ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Fith

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: aien   Mar 23 Nov - 12:55

"Allways lost in the sea..."

Le son de la musique, les paroles emplies de métaphores et la douce mélodie de l'harmonica berçaient le jeune homme. Il s'imaginait, perdu en pleine mer, sur un radeau branlant, de l'eau calme à perte de vue, et la chaleur du soleil qui lui réchauffait le cœur...
Tout cela se brisa soudainement, lorsqu'une main lui ôta son casque et lui parla, le ramenant brusquement à la réalité : la froideur d'un cimetière pas si désert que cela...
Gabriel ouvrit les yeux et se retrouva face à un homme brun qui lui demanda ce qu'il foutait là. L'aérien prit cela comme un reproche, et il recula effrayé, toujours assis, contre la partie verticale de la tombe. Ses yeux étaient écarquillés de peur, ses mains s'agitaient de panique, et sa voix tremblait quand il cria presque :


Je suis désolé je ne voulais rien faire de mal !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Guardian

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 05/11/2010
Age : 26
Localisation : Avec la mort

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Souvenirs d'une vie lointaine [Gabriel Fith]   Mer 1 Déc - 17:14

Je me demandais s’il était bien vivant quand il ouvrit les yeux recula jusqu’à avoir son do la partie verticale de la tombe, il semblait terrifier, agitaient ces mains dans tous les sens et sa voix tremblait.

Je suis désolé je ne voulais rien faire de mal !

- Du calme ! Je ne voulais pas t’effrayer.

Je sais que je ne ressemble pas à un saint mais de là à avoir peur en me voyant. La prison à du me laisser plus de marques sur le visage que je ne le pensais. Je passais ma main dans mes cheveux, pourquoi je m’inquiète pour lui ? Il est assez grand pour faire ce qu’il veut et puis j’ai d’autres chats à fouetter.

- Un cimetière n’est pas un endroit pour les vivants. Si tu n’as aucune raison d’être ici tu ferais mieux de rentrer chez toi.

Je lui lançai ces mots d’un ton sec avant de tourner les talons et de reprendre le chemin vers chez moi sans remarquez que j’avais toujours son casque à la main
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Fith

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: Souvenirs d'une vie lointaine [Gabriel Fith]   Mar 4 Jan - 19:28

[ désolée pour le retard ^^' ]


Gabriel observa l'homme sans bouger, tapi contre le fond de la tombe. Il avait la bouche entrouverte et les yeux écarquillés, comme s'il ne comprenait pas ce que son interlocuteur lui disait. Il secoua la tête en signe d'acquiescement quand il lui conseilla de rentrer chez lui, et répéta une partie de ses paroles dans un murmure :

Pas un endroit pour les vivants, oui... Pas un endroit...

Il s'interrompit brusquement quand il vit que l'homme lui tournait le dos et commençait à partir. Cela ne l'aurait pas dérangé, s'il n'avait pas pris son casque en otage, le tenant dans sa main.

Hey !!
Vous avez pas le droit !


Il se leva d'un bond après avoir crié, et se précipita en courant vers l'homme, le dépassa et se planta devant lui, les jambes légèrement écartés, le buste très droit, pointant sur lui un index inquisiteur : une posture qui faisait très parodie de super-héros.

Le vol, c'est mal ! Cet objet est à moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Guardian

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 05/11/2010
Age : 26
Localisation : Avec la mort

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 25 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Souvenirs d'une vie lointaine [Gabriel Fith]   Lun 10 Jan - 17:09

Allez savoir pourquoi, la personne que je venais de rencontrer me fis penser à un gamin. D’ailleurs celui courait vers moi en criant que je n’avais pas le droit. Pas le droit de quoi ? De quitter cet endroit macabre ? Il me paraissait de plus en plus bizarre surtout qu’il s’arrêtait devant moi dans une posture étrange en me menaçant du doigt.

Le vol, c'est mal ! Cet objet est à moi !

En plus il m’accusait de vol, certes j’ai déjà fais cela mais cette fois-ci je n’avais rien pris. Je lui attrapai le nez entre l’index et le majeur et lui secoua la tête de gauche à droite.

- On n’accuse pas les gens sans raison, est qu’est-ce que j’aurais bien pu te v…

Je voulu lui donner une petite tape sur la joue de l’autre main, mais je remarquais que je tenais toujours son casque. J’ai oublié de le lui remettre et il pense que j’essaie de le voler, bon c’est vrai qu’il n’a pas tort mais son comportement était énervant. Je relâchais son nez et lui mis son casque entre les mains.

-Désolé, j’avais oublié de te le rendre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Fith

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: Souvenirs d'une vie lointaine [Gabriel Fith]   Jeu 13 Jan - 18:48

L'homme lui attrapa le nez et lui secoua le visage. Il le touchait. Il lui faisait mal. C'était trop d'émotions pour Gabriel, qui se mit à hurler, puis à parler très vite, en débitant des mots qui n'avaient aucun sens dans le contexte :

Je suis un mannequin glacé avec un teint de soleil, ravalé, homme pressé, mes conneries proférées sont le destin du monde, je n'ai pas le temps je file, ma carrière est en jeu, je suis l'homme médiatique, je suis plus que politique, je vais vite très vite, je suis une comète humaine universelle.

Se balançant légèrement d'avant en arrière, les yeux fixés sur le sol à côté de Jake, il n'entendait pas ce qu'il lui disait. Mais il sentit soudain quelque chose dans sa main : l'homme lui avait redonné son casque. Gabriel arrêta alors de psalmodier, il regarda le casque et le plaqua contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Fith

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: Souvenirs d'une vie lointaine [Gabriel Fith]   Mar 8 Fév - 17:15

[ Jake ? Ne m'oublie pas Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Souvenirs d'une vie lointaine [Gabriel Fith]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Souvenirs d'une vie lointaine [Gabriel Fith]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tournoi de la lointaine albion, mandaté par la confrérie de l'aigle et du dragon
» Pavane Gabriel Fauré
» NEW ADVENTURES OF ZORRO (Gabriel) 1982
» Photos souvenirs d'une soirée extraordinaire
» Napoléon-Souvenirs.com

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Parisiorum - ou quand le mythe devient réalité... :: Le Jeu : Paris :: Paris Est :: Cimetière du Père-Lachaise-
Sauter vers: