Forum RPG futuriste se déroulant dans la ville de Paris.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'encre de l'orque

Aller en bas 
AuteurMessage
Maximus
Ancien aquatique - Hybride Orque

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 27

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 111
Relations:

MessageSujet: L'encre de l'orque   Mar 19 Oct 2010 - 11:04

Lettre de Maximilien Chevalerie,
à Octopus ancienne des hybrides aquatiques.
Janvier 2000.


Citation :
Ma chère Octopus,

Depuis ton départ pour les eaux sombres d'Australie, les choses se sont bousculées à Paris. Voilà à peine un dix ans que notre nature a été révélée, et déjà nos cimetières ne cessent de croître !
Tu l'auras deviné, se sont de tristes nouvelles que je t'apporte… Les Lemaitre, la famille entière a été décimée… Un accident de voiture, prétendent les autorités. Pfff, balivernes ! Tu connaissais aussi bien que moi leur habitude de se rendre partout en transport en commun. Sans oublier que leur véhicule était assez endommagé pour qu'aucune traces ne puisent être relevée. On a identifié le père avec ses empreintes dentaires !!
Je n'ai nul doute que les "chasseurs" comme ils se font appeler- comme si nous étions de simples bêtes !- sont à l'origine de cette catastrophe. Mais pire… Je crains que certaine agents de la police soient de leur côté, et les aident à masquer leurs méfaits. La rapidité avec laquelle ils ont traité l'affaire, m'a profondément étonnée, autant qu'elle m'a choquée.
Je connais ta nature patiente et pacifique, et je pense deviner ce que tu penses; Les autorités sont débordées, les erreurs sont humaines, mon imagination me joue des tours… Pourtant j'aimerais que tu réfléchisses à ces suppositions. Ici, nos semblables tremblent un peu plus chaque jour… L'un d'eux est même venu me voir dans nos quartiers, pour savoir s'il existait un moyen de faire disparaitre sa nature d'hybride ! Quand à ceux qui connaissaient les Lemaitre, ils nourrissent les mêmes doutes que moi, quand à cet "accident".
Certains parlent même de vengeance, et je crains malheureusement qu'ils vont au devant de graves ennuis. J'ai essayé de les apaiser, mais la fureur, la colère et la peur les rend agressifs, et irréfléchis…
En ton absence, je fais de mon mieux. Et les capacités de charismes que tu m'as enseigné, crois moi, ne sont pas de trop pour gérer cette crise.
J'attends ta réponse, et ton retour avec impatience, mon amie. Je te prie de bien vouloir m'excuser, de te contacter pour de si mauvaises nouvelles, mais je n'ai malheureusement rien d'autre à te rapporter.

Avec toute mon amitié.

Maximilien.


Dernière édition par Maximus le Sam 5 Mai 2012 - 13:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximus
Ancien aquatique - Hybride Orque

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 27

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 111
Relations:

MessageSujet: Re: L'encre de l'orque   Sam 14 Mai 2011 - 11:20

Mort d'Octopus -2041-


  • Ils me l'ont prise. Elle n'est plus. Je cherche son sourire, je ne trouve que des souvenirs.
    Imaginer sa peur. Imaginer ses pleurs. Imaginer sa douleur. Ils l'ont prise. Je ne veux pas le croire. Mais il est déjà trop tard. Mon âme se déchire. Mon cœur se suicide. Ils l'ont prise. Je n'ais de force que pour faire couler mes larmes. Mon monde n'est plus que sang et noir. Je sombre dans l'ombre de moi même… Je disparais.

    Mais je me relèverais. Je reviendrais. Transformé, modifié, j'ai tiré un trait sur le passé. La guerre est à notre porte. Je lui ouvrirais. Je la prendrais. Je la gagnerais. Et quand les têtes de mes ennemis joncheront le sol, que la terre s'inondera de leur sang, que leurs âmes peuplerons l'antre de mon démon, alors je serais en paix. Que leur décadence nourrisse ma croissance.

    Je les prendrais comme ils me l'ont prit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximus
Ancien aquatique - Hybride Orque

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 27

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 111
Relations:

MessageSujet: Re: L'encre de l'orque   Lun 27 Juin 2011 - 14:44


La décision


Lorsqu'Hélène l'avait appelé Maximilien ne s'était pas attendu à voir ce qu'il avait vu… Ou plutôt celui qu'il avait vue.

La policière et lui s'étaient isolés dans une salle annexe, et le garçon, Melwin à peine plus grand que dix hivers les attendaient dans une pièce plus loin.

-Oui… Je connais sa mère.

-Vraiment ?! Donnez-moi …

-Inutile. Vous m'avez bien dit qu'il ne se trouvait sur aucune liste d'enfant recherché … Je ne pense pas que ce soit la personne qui s'occupera le mieux de lui.

Le regard de Maximilien s'était fait sombre. Hélène quand à elle ne pouvait masquer sa déception. Un silence plana et Maximilien demanda.

-Depuis quand est-il a la rue ?

-Je… Ne sais pas vraiment, il m'a dit qu'il n'avait pas de parent, ou pas de souvenir … Il doit y être depuis un certain temps, vue comme il se débrouillait…

-Ciel … Murmura Maximilien en se caressa l'arrête du nez. Il avait une idée tellement claire de l'abandon de Melwin qu'il en sentait le dégoût poindre pour sa génitrice.

-Et si personne ne le reconnaît, il sera placé en famille d'accueil n'est pas ?

-Oui, c'est la procédure… Mais à son âge, s'intégrer dans une famille est souvent très compliqué… Surtout qu'il semble très solitaire et pas vraiment social…

-Bien alors … Je vais m'occuper de lui.

-Pardon ? Mais, mais Maximus, un enfant est une lourde responsabilité vous ne pouvez pas prendre cette décision sur un coup de tête.

-Ce n'est pas un coup de tête Hélène. J'ai su ce que je devais faire au moment ou vous m'avez donné son identité… J'ai une part de responsabilité dans le fait qu'il ce soit retrouvé à la rue, et c'est à moi que revient la charge de son éducation puisque sa mère n'a pas su l'élever.

Jamais Hélène n'avait vue autant de noirceur dans le regard de celui qui serait le futur ancien des aquatiques, et elle y lisait la détermination qui planait sous ses paroles. Elle se sentait soulagé et inquiète à la fois. Mais Maximus était un homme droit, qu'elle n'avait jamais vu violent. Il savait prendre soin de ses semblables… Certes il n'avait jamais été père, mais il était l'homme le plus responsable qu'elle connaissait.

-Merci Maximus… Merci pour lui. Murmura-t-elle avec gratitude.

L'orque se contenta d'un hochement de tête. Et lorsque qu'elle sortit annoncer la nouvelle au garçon, il la suivait d'un air solennel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximus
Ancien aquatique - Hybride Orque

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 27

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 111
Relations:

MessageSujet: Re: L'encre de l'orque   Dim 3 Juil 2011 - 1:27

Baptême de l'eau



    1 Janvier 1939

    En ces heures où la guerre se rapprochait de la France, il existait encore du temps pour les bons moments.

    Sur les flots de l'atlantique, un petit bateau voguait doucement.

    -Père ! Père ! Je ne vois pas plus les côtes !

    Un jeune garçon courrait sur le pont, le regard noir et vif tourné vers les vagues douces qui les menaient vers l'horizon. C'était un temps gris, froid, et Maximilien fêtait ses 9 ans.

    -Verront nous des dauphins mère ?

    Bondissant il s'élança vers les jambes de sa mère, l'excitation se lisait dans ses prunelles juvéniles, si bien que Marie Chevalerie eut toute la peine du monde à le décevoir.

    -Non mon petit Maximilien. Il n'y a pas de dauphin ici.

    Le petit garçon baissa les yeux, et eut une moue des plus attendrissantes qui motiva sa mère à changer de sujet.

    -Alors, mon petit Maximilien –aujourd'hui encore il ce souvenait qu'elle l'appelait toujours "mon petit Maximilien"- que crois tu que tu vas être ?

    Lui demanda-t-elle en relevant son visage vers le sien. Une étincelle pointa immédiatement dans les prunelles de son fils unique.

    -Je serais … Un requin ! Lança-t-il avec conviction, en bondissant, sur excité.

    -Un requin ? Vraiment. C'est vrai que tu en a les dents … Répondit sa mère faussement pensive.

    -Mère ! Vous vous moquez ! Bougonna-t-il. Comme il ressemblait à son père quand il fronçait les yeux de cette façon…

    Aussi surprenant que cela puise paraître, à 9 ans, Maximilien n'avait jamais fait sa première transformation. Ni même celle hybride.
    Ses parents pourtant ne se faisaient pas d'inquiétude. Ils avaient déjà noté que leur fils avait une capacité étrangement paranormale à attirer l'attention quand il le voulait.
    Il était comme eux, un hybride. Et aujourd'hui il vivait ce que la tradition nommait "le baptême de l'eau".

    -Je pense mon fils, que tu seras un poisson rouge ! Ajouta son père qui maitrisait la barre. Evidemment il le taquinait. Mais le petit était bien trop susceptible et afficha un air paniqué devant cette possibilité.

    -Ho non ! Pas un poisson rouge !!!

    Hugo et Marie partirent tous les deux dans un grand éclat de rire. Le bateau continua à s'éloigner des côtes.

    Enfin, il s'arrêta. Il y avait de l'eau à perte de vue.

    Maximilien frissonnait violement en tenu de bain. Son père s'agenouilla devant lui et posa une main sur son épaule.

    -Fils. Quelque soit ton animal, ne soit pas déçu. La grandeur se trouve dans ton âme, non dans ton animal. Soit fière d'être de notre sang de notre rang et de notre famille.

    Le garçon qui serrait ses bras autour de ses côtes et serrait la mâchoire pour ne pas claquer des dents hocha la tête gravement. Sa mère s'approcha de lui à son tour et le serra dans ses bras.

    -Joyeux anniversaire mon petit Maximilien.

    Le petit s'avança ensuite vers l'eau. L'eau sombre qu'il devinait glaçait… Mais il n'eut pas peur. Elle était son élément. Un dernier regard vers ses parents qui l'encouragèrent d'un signe de tête, et il plongea…

    Les eaux se refermèrent immédiatement sur lui. Le glaçant jusqu'aux os. Saisit, il se laissa couler en recrachant tout son air. Il essaya d'ouvrir les yeux, mais il n'y parvenait pas. Ou du moins il ne distinguait rien. Juste le liquide lourd qui l'emmenait toujours plus profond…

    Il ferma les yeux, et se répéta ce que son père avait dit : "notre sang, notre rang, notre famille". Il coula toujours.

    Il laissa le calme se faire et enfin ouvrit la bouche pour hurler.

    -PREND MOI OCEAN, JE SUIS TON FILS !

    Une nuée de bulle avait noyé ses paroles et il avait définitivement épuisé son air… C'est alors que la transformation s'était faite. Il lui avait semblé que cela était le processus le plus naturel du monde. C'était plus naturel que le vélo. Plus simple que la lecture… Et il laissa l'animal se réveiller…
    Sa peau était devenue noire, ses jambes avaient fusionnées l'un avec l'autre, et ses yeux étaient devenus capables d'assister à cette transformation. Il regarda ébahi et grisé son corps se muer en celui d'une Orque… Tout lui avait semblé plus léger. Tellement différent. La caresse de l'eau était la plus douce qu'il n'avait jamais connu… Il avait essayé de remonter, se dépêtrant avec ce nouveau corps, ces nouveaux muscles, cette nouvelle puissance animale.

    Ses premiers mouvements avaient été grossier, mais bien vite il avait laissé l'instinct le guider, et s'était porté naturellement vers la surface. Déchirant les eaux de son aileron déjà grand même pour un baleineau, il avait avalé sa première goulée d'air par son évent. Et en nageant vers le bateau il avait vue des ses yeux d'orque les larmes d'émotion qui avaient roulé sur les joues de sa mère, et la fierté dans le regard de son père…

    _____________________________________________________

    Maximilien regarda encore longuement l'unique photo qui lui restait de ses parents. Une photo sans couleur, qui n'avait pas la précision pour reproduire la finesse et la délicatesse du portrait de sa mère. Il ferma les yeux gravement en glissant le vieux cliché dans une boite en bois. Il savait que cette photo ne lui rendrait pas le sourire de sa mère, ni même la couleur des yeux de son père… Mais cette photo était la seule chose qu'il le rattachait encore à eux…

    Il avait oublié leurs voix. Leurs parfums. Et savait qu'un jour ces visages ne lui rappelleraient plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'encre de l'orque   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'encre de l'orque
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nain et orque
» Orque et gobelins
» [Question] {Chasse à l'Orque} Territoire Orque [Résolu]
» [La chasse à l'orque - Cauchemar] Discussion générale
» [Chasse à l'orque] Discussion générale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Parisiorum - ou quand le mythe devient réalité... :: Interactions :: La parole aux joueurs :: Bibliothèque des Parisiens :: Journal Intime-
Sauter vers: