Forum RPG futuriste se déroulant dans la ville de Paris.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mais qui est le vrai chasseur ?[pv dereck et Fred]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Mais qui est le vrai chasseur ?[pv dereck et Fred]   Dim 13 Juin 2010 - 23:43

Ce n’avait pas été une journée comme on pouvait les aimer… Ce soir là, plus que les autres, Alan avait été heureux de rentrer chez lui, afin de retrouver la chaleur agréable de son foyer.
Dans le hall de l’immeuble, l’homme avait croisé Mrs Rosa, une vieille dame noire, dont le visage était zébré de nombreuses rides, preuves gravées dans sa peau de sa vie longue et pleinement vécue. Il aimait beaucoup cette dame. Bavarde, mais plutôt joyeuse, elle ne perdait jamais une occasion pour râler non sans humour. Aujourd’hui c’était contre l’ascenseur en panne, comme il l’était une fois par mois. Il avait été enchanté de l’avoir croisé, pour l’entendre bougonner, elle et son petit accent de son pays natal. Un sourire était naquit sur son visage, alors qu’il partageait avec elle une discutions passionnée sur les dépanneurs empotés d’ascenseur. Il l’aida ensuite à monter ses courses. La vieille dame lui proposa de rester diner, il déclina l’offre, le plus poliment du monde. Il avait eut une rude journée, et avait besoin de calme pour ce soir. Sans oublier de la remercier pour cette invitation qu’il avait décliné, il lui souhaita une bonne soirée.
A peine avait-il introduit la clé dans la serrure, que Xéna, sa chienne, s’agitait derrière la porte. Dans les règles de l’art, l’animal lui fit une fête de bienvenue, remuant de la queue, et se roulant sur le dos,alors qu’il s’accroupissait pour la caresser. Il avait toujours l’impression de revenir d’un mois d’absence avec elle, alors qu’il était revenu la sortir le midi même.

Dans les tissus de ses vêtements, l’odeur de l’hôpital, était toujours imprégnée. Il avait rendu visite à son père, atteint du mal d’Alzheimer, en fin d’après midi. Et pour la première fois, le vieillard lui avait demandé « qui êtes vous ? ». Alan avait toujours sut que ce jour allait arriver… le jour où la maladie aurait assez rongé son géniteur, pour que celui-ci en oubli même la chaire de sa chaire… Mais le coup avait été rude. Incroyablement rude.
Alan avait retenu de justesse ses larmes. Et maintenant encore, il dût se passer la main sur les yeux, pour réprimer le chagrin qui revenait à la charge. La chienne qui avait sentit le malaise de son maitre, frotta doucement sa tête contre sa jambe, comme pour lui donner du courage.
Il soupira lourdement. Un sourire triste sur le visage…
-Aaa … Que ferais-je sans toi ma belle …

Sa soirée ne fut pas des plus palpitantes. Disons qu’il tacha de se changer les esprits… Un bon film, et un plat de lasagne avaient grandement aidé dans ce sens. Epuisé, Alan ne trouva pas la force d’aller se coucher dans son lit, et s’endormit à même le canapé.
Revenir en haut Aller en bas
Frédéric Martel
Inspecteur de Police
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 18/04/2010

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 42 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Mais qui est le vrai chasseur ?[pv dereck et Fred]   Lun 14 Juin 2010 - 0:22

Alors qu'Alan s'endormait, au bout de la rue se garait une vieille Skoda beige. à l'intérieur se trouvaient deux types à l'air louche. Le conducteur confia à son passager une petite oreillette.

"Tiens. dit l'inspecteur Martel. Avec ça on restera en contact. J'entendrais tout ce qu'il se passe et pourrais te dire quoi faire en cas de besoin."

Il regarda l'immeuble où habitait le suspect. C'était un coin tranquille. Il avait pris soin de garer la voiture suffisament loin pour ne pas être repéré et suffisament près pour pouvoir surveiller l'entrée de l'immeuble et pouvoir intervenir si c'était nécessaire. Il posa sur les genoux de Derek un sac de sport contenant pied-de-biche, trousseau de serrurier, cagoule, et tout le nécessaire du parfait petit cambrioleur.

"Alors on répète une dernière fois. Tu t'introduis chez lui, tu voles quelques trucs en faisant juste assez de bruit pour le réveiller et en laissant transparaître ta nature hybride de façon évidente. Ensuite tu guettes sa réaction. Rappelle-toi, s'il se rend en pissant dans son froc tu le laisses tranquille. par contre, s'il sort un fligue tu le trucides à ta façon, tu craches sur son cadavre et tu danses sur sa tombe si tu le souhaites."

Il rajouta un petit revolver de 38. dans le sac de sport, juste au cas où. Dans un mone dominé par les armes à feu, les dents d'un prédateur aussi redoutable soit-il ne suffisaient pas toujours.

"Ah, j'aurais bien aimé venir avec toi, mais je ne peux pas. Il connapit mon visage et ma voix, et s'il parvient à m'identifier je suis foutu. Bon, tu as son adresse, vas-y. Et surtout, ne va pas te faire tuer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Jackowski
Hybride Requin -- Dessinateur de BD et écrivain
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 29/03/2009
Localisation : Là où il ne fait pas bon d’y être

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: Plus d'40 piges avec une gueule qu'en paraît pas loin d'50.
Relations:

MessageSujet: Re: Mais qui est le vrai chasseur ?[pv dereck et Fred]   Mar 15 Juin 2010 - 21:51

[Forme humaine]

Ouvrant le sac de sport, Jackowski avisa d’un air entendu l’équipement qui lui était destiné : matériel de casse, arme à feu… Il ajusta l’oreillette qui lui avait été attribuée et se tourna vers le flic, lequel venait juste d’achever son topo (pour au moins la douzième fois de la soirée).

« Ok, chef ! Tout est clair comme de l’eau de roche. Si ce n’est une petite question qui subsiste : La cagoule est-elle vraiment nécessaire ? »

Sans attendre la réponse à cette réflexion moqueuse, il sorti de la voiture et ferma la portière derrière lui. Un dernier ordre ou avertissement, lancé par son patron depuis la bagnole, le fit se retourner.

« Me faire tuer, moi ? Ce serait bien la première fois, tiens ! »

Une fois pénétré dans le hall de l’immeuble, pour être plus à l’aise sous sa forme hybride, il enleva quelques de ses vêtements qu’il rangea dans le sac et se transforma.

[Forme hybride]

Il avait tout de même gardé son trench-coat, sur lequel il avait découpé au préalable deux larges entailles sous les avant bras, pour laisser la place à ses nageoires. Un système de velcro lui permettait de refermer et d’ouvrir à volonté les entailles, adaptant son imper à la forme qu’il prenait, sans le gâter pour autant.
Avoisinant désormais les deux mètres de hauteurs, avec la peau grise et l’impressionnante mâchoire qui caractérisait son apparence semi-animale, il était vraiment méconnaissable. L’oreillette tomba de son oreille par manque de pavillon auditif pour la retenir. Découvrant la multitude de dents pointues qui ornait son sourire ironique de carnassier, il sorti la cagoule qu’il enfila sur sa tête et y glissa l’oreillette après l’avoir ramassé.


« Et bien, on dirait que j’ai la réponse à ma question idiote de tout à l’heure… »

Il jeta un coup d’œil aux boîtes-aux-lettres du hall d’entré.

#Delcrocs Alan… 6ème étage… Parfait.#

Il s’avança jusqu’à l’ascenseur et appuya sur le bouton d’appel.

Il répéta la démarche encore deux ou trois fois et toujours rien ne se produisit. C’est alors qu’il remarqua l’écriteau de carton sur lequel il était inscrit, en lettres majuscules tracées au stylo bic, les mots
: EN PANNE.
****
Après les quelques jurons appropriés à la situation, l’hybride emprunta la voie des escaliers qui s’offrait à lui comme unique moyen d’accéder à l’appartement du suspect.
Une fois parvenu à l’étage, il s’arrêta devant la porte et posa le sac sur le palier. Alors qu’il sortait ses outils de travail, quelque chose l’interrompit dans son élan. Ce quelque chose était une odeur : Odeur que son flair surdéveloppé avait détecté, même de l’autre côté de la porte, et qu’il identifia comme appartenant à…


#Un clebs…
Il a un p***** de clébard !#


Il ne pouvait deviner de quelle espèce de chien il s’agissait, mais il savait que l’animal donnerait l’alerte et peut-être avait-il déjà flairé sa présence. Croisant les doigts pour qu’il s’agisse plutôt d’un caniche que d’un dog-allemand, il ne se découragea pas pour autant et entreprit de forcer verrous et serrure. La porte ne lui résista pas bien longtemps. Remballant tout son matériel, sa main aux oblongs doigts palmés tomba sur le revolver de 38. User d’un flingue n’était pas dans ses habitudes ; pas plus que de tuer pour le compte d’un autre (et qui plus est d’un flic) après tout… Par précaution il glissa l’arme dans la poche droite de son trench. Prêt à déclencher son armure d’hybride pour se garder d’une éventuelle attaque canine, il poussa la lourde et s’engouffra dans le vestibule du logement de ce présumé chasseur.

#Allons casser du mobilier… et, avec un peu d’chance… du fanatique…#
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mais qui est le vrai chasseur ?[pv dereck et Fred]   Mer 16 Juin 2010 - 19:02

Le sommeil avait prit Alan, comme un aigle pécheur attrape un poisson. Prisonnier des bras de Morphée, il n’étendit pas le déclic plus qu’inhabituel qu’avait fait la porte.
La petite chienne [y’a une photo d’elle dans le sujet que j’ai fais avec Fred si tu veux une idée Derek], elle par contre, avec ses petites oreilles à l’affut, avait perçu cette anomalie.
Dressée sur ses quatre pattes elle trottina vivement vers l’entrée. D’un regard ahuri, elle fixait la porte. Quoi pouvait bien rentrer à cette heure en sachant que son maitre était déjà dans le canapé ?!
Une odeur, comme celle qu’elle pouvait sentir lorsqu’ ils passaient devant le poissonnier, se glissa sous la porte, cueillit par sa truffe aiguisée. Présentant de plus en plus, la menace, elle gronda… la porte s’ouvrit, et une forme jamais vue entra alors. La petite bête, resta pétrifiée sur place, avant de tourner talon, pour s’en aller réveiller son maitre qui serait surement plus de taille !
L’une de ses mains était toujours pendante du canapé, vigoureusement elle le lécha. A la suite sa tentative de réveil, s’en suivit un bougonnement de son maitre, qui retira sa main, et se roula sur le côté. Les humains ne comprenaient donc rien =.= ‘.
Sautant sur place, elle aboya, essayant de le tirer de son réveil. Vite, vite, il y avait un intrus dans la maison ! -très moche qui plus est >.>-
Revenir en haut Aller en bas
Frédéric Martel
Inspecteur de Police
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 18/04/2010

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 42 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Mais qui est le vrai chasseur ?[pv dereck et Fred]   Mer 16 Juin 2010 - 23:22

écoutant attentivement dans mon oreillette, j'entenais tout ce qu'entendait Derek. Et avec un peu d'imagination, j'étais capable de reconstituer mentalement son parcours.

"Pas de gros mots !" narguai-je Jackowski lorsque je l'entendis jurer.

Après avoir écouté la longue et fastidieuse montée des escaliers, j'entendis les outils qui forçaient la serrure, puis l'ouverture de la porte.

"Parfait. Maintenant rentre vite. Il ne faudrait pas que les voisins s'en mêlent."

J'entendis alors aboyer un chien, et je me rappellai la chienne du suspect. Ce n'était pas un gros chien, il ne causerait sans doute pas beaucoup d'ennuis à mon complice.

"Ne t'inquiète pas pour le chien, il est pas bien gros. De toutes façons, tant mieux s'il aboie, il faut bien que tu te fasses repérer. Au pire, s'il t'attaques fous-lui un bon coup de pied et il devrait filer la queue entre les pattes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Jackowski
Hybride Requin -- Dessinateur de BD et écrivain
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 29/03/2009
Localisation : Là où il ne fait pas bon d’y être

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: Plus d'40 piges avec une gueule qu'en paraît pas loin d'50.
Relations:

MessageSujet: Re: Mais qui est le vrai chasseur ?[pv dereck et Fred]   Sam 19 Juin 2010 - 18:03

« En effet… c’est pas un grizzly le corniaud. »
La petite bête de compagnie poussa quelques jappements, impuissante face à cet intrus monstrueux.Il se senti presque stupide d’avoir douté un instant de l’inoffensivité de cette ridicule peluche à quatre pattes.
« Pssst Couché ! »
Une ébauche de geste suffit à faire déguerpir l’animal qui avait en somme plus de poils que de hargne.
« C’est ça, va chercher le maî-maître va…»

Il était temps de passer aux choses sérieuses. Il scruta les alentours de son regard aiguisé : L’appartement était d’une propreté impeccable du sol au plafond. Méticuleusement rangé, tout paraissait d’un ordre irréprochable qui frisait l’obsessionnel.
#Chasseur ou pas, ce type est un maniaque.# Pensa Jack, tout en songeant à l’état de délabrement de son propre logement.
Poursuivant sa visite des lieux, il se fit la réflexion qu’il n’avait jamais cambriolé d’appartement aussi bien ordonné. Il réalisa ensuite qu’il n’avait en fait jamais cambriolé aucun appartement que ce soit auparavant.
Qu’était-il sensé voler ? Des choses de valeurs, sans doute, pour que cela paraisse crédible, bien sûr… Mais quoi précisément ? Ecran de télé, chaîne hi-fi, lecteur DVD ?
C’est en pénétrant dans la salle suivante qu’il eut une réponse satisfaisante :


« Tiens tiens… Matériel informatique. Parfait. Voilà ce qui devrait faire l’affaire. » Murmura-t-il, comme pour avertir l’auditeur qui suivait la manœuvre de l’autre côté de l’oreillette.

L’hybride encagoulé débrancha un appareil, et le laissa tomber du haut de son support. L’objet s’écrasa avec grand fracas sur le sol.
# Oh le beau scanner, quel dommage. Ce que je peux être maladroit des fois… Il devait valoir une fortune. C’est vrai que ce n’est pas très logique pour un cambrioleur, mais bon, tâchons d’abord de faire un maximum de bruit.#

Il vida plusieurs tiroirs et étagères, renversant des piles de disques, faisant mine de chercher quelque chose. De chercher quoi au juste ? Tout simplement, à réveiller le propriétaire, bien sûr.

#Si avec tout ce raffut il rapplique pas illico, c’est que j’ai affaire à un sourd, et à un sévère.#
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mais qui est le vrai chasseur ?[pv dereck et Fred]   Lun 21 Juin 2010 - 13:12

Le sommeil toujours aussi lourd, Alan n’avait pas ouvert l’œil. Son esprit se trouvait en ce moment, dans ce qui semblait être une ferme. Madame Rosa était là, et elle donnait à mangé à un âne noir. Les pièces des fermes ressemblaient à celles de son appartement, et dehors, une meute d’au moins 15 chiens courrait après une unique balle.

S’il était vrai que les rêves avaient une signification, il aurait été curieux de savoir ce que pouvait bien signifier celui là. Quoi qu’il en soit, Alan était bien là. Loin de toute cette réalité … Mise à part ces chiens qui aboyaient encore et toujours… Cela devenait vraiment agaçant. « Mais faites les taire ! » aurait-il voulut dire, « Madame Rosa, faites les taire ! », mais il n’y parvenait pas.

Le songe prit fin brutalement. Un bruit sourd, et puissant, arracha Alan de cette petite ferme. Le chasseur ouvrit les yeux, désorienté premièrement. Ses yeux scrutaient la pénombre de son salon, et pendant un instant il dut réfléchir à où se trouvait la réalité.

Xéna, aboyait comme une folle à ses pieds. Il comprit qu’il se passait quelque chose. Ses esprits un fois de nouveau en place, se mirent à essayer de mieux comprendre…

Le bruit qui l’avait réveillé… Comme quelque chose qui casse… Il se leva, le cœur battant. Quelqu’un était chez lui. Encore un peu groggy par ce réveil désagréable, il se mit debout.Cette action eut pour effet de faire taire la chienne, ce qui n’était pas plus mal, parce que ses aboiements commençaient vraiment à être exaspérants.

Que fallait-il faire lorsque l’on été cambriolé ? Appeler la police tout de suite ? Cela n’aurait pas été une mauvaise idée. Cependant, était-il sur qu’il y avait quelqu’un ? Peut être avait-il rêvé ? Hésitant, il s’approcha de la chambre, d’où il semblait avoir perçu un mouvement.
Sa main alla chercher l’interrupteur, et il mit de la lumière dans le couloir. Son cœur battait toujours fort.

-Il y a quelqu’un ? S’entendit-il dire. A peine prononcé, il se sentit idiot … Il n’était pas sensé y avoir quelqu’un, alors quand bien même on lui répondait « oui c’est jean pierre », cela n’aurait rien de sécurisant !

Il avança avec précaution jusqu’à la pièce, une goutte de sueur froide glissa dans sa nuque, pour utiliser son dos comme un toboggan.

*Je suis fou …*

Songea-t-il. Il ferait mieux d’appeler la police toute de suite ! Pourquoi allait-il vérifier ?la personne était peut être armée ! Mais non, il continuait d’avancer, sans la moindre arme pour se défendre … Si,il y avait ses pouvoirs… Mais contre une arme à feu, ils ne seraient pas efficaces, vue qu’ils étaient des pouvoirs nécessitant un contact ! Durant toute sa réflexion, il n’avait pas cessé d’avancer. Le voilà devant la porte entrouverte, il pose sa main dessus, et la pousse pour voir un peu mieux l’intérieur. Quelque chose au fond de lui espère encore ne rien y trouver, mais déjà il a pu entrevoir les objets éparpillés sur la moquette…

Pourtant ce qu’il allait trouver dans cette pièce était bien plus horrible qu’un peu de désordre. Debout se trouvait un homme… Enfin quelque chose qu’il avait prit pour un homme, au premier abord… Mais même si la lumière était faible car elle venait du couloir, il pouvait à présent distinguer que cette chose là n’était pas un homme.

Humanoïde, certes, mais pas humaine !

Cagoulée, et vêtu comme l’aurait été tout bon cambrioleur, cette forme là avait quelque chose qui lui sortait de la tête. Quelque chose que l’on aurait pu prendre comme un accessoire d’un banale et grotesque déguisement, si elle n’avait pas été si réelle. C’était, comme un aileron… De même sur les avant bras… Sous sa cagoule, on pouvait deviner une mâchoire étrange, mais sculptée par des muscles puissants. Dans son dos, il y avait quelque chose… Une forme longue, qui foulait presque la moquette. Une sorte de nageoire…
Figé sur place par cette vision au combien surprenante, et à la fois terrifiante Alan ne fut apte qu’à une chose … Une parole …

-Doux Jésus …
Revenir en haut Aller en bas
Frédéric Martel
Inspecteur de Police
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 18/04/2010

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 42 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Mais qui est le vrai chasseur ?[pv dereck et Fred]   Jeu 1 Juil 2010 - 8:57

(Désolé pour le retard, j'avais oublié que c'était mon tour)

J'entendis Jackowski faire "Tiens tiens… Matériel informatique. Parfait. Voilà ce qui devrait faire l’affaire." En effet, le dossier de Delcrocs disait qu'il était informaticien. J'entendis alors des fracas qui indiquaient que le matériel informatique faisait connaissance avec le sol.

"N'en fais pas trop non-plus, ou il va flairer le piège. Et arrête de tout fracasser, je ne vois pas trop quel voleur démolirait du matériel hors de prix pour finalement ne rien prendre. Reste crédible. Et si tu veux, tout ce que tu voleras chez lui tu pourras le garder. De toutes façons, même si ce n'est pas un chasseur, il m'a l'air trop poli pour être honnête."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Jackowski
Hybride Requin -- Dessinateur de BD et écrivain
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 29/03/2009
Localisation : Là où il ne fait pas bon d’y être

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: Plus d'40 piges avec une gueule qu'en paraît pas loin d'50.
Relations:

MessageSujet: Re: Mais qui est le vrai chasseur ?[pv dereck et Fred]   Sam 10 Juil 2010 - 17:33

"N'en fais pas trop non-plus, ou il va flairer le piège. Et arrête de tout fracasser, je ne vois pas trop quel voleur démolirait du matériel hors de prix pour finalement ne rien prendre. Reste crédible. Et si tu veux, tout ce que tu voleras chez lui tu pourras le garder. De toutes façons, même si ce n'est pas un chasseur, il m'a l'air trop poli pour être honnête."

Le flicard avait encore grogné dans l’oreillette. Pour réponse, Jack’ gronda faiblement entre ses nombreuses dents effilées, à l’adresse du fâcheux :

« J’voudrai t’y voir … Un vrai loir ce type, et avec ça, sourd comme un pot ! T’inquiètes, j’en ai mis des joujoux dans ma hotte, mais je te préviens, pas question d’avoir des objets volés chez moi. Tu me prends pour qui ? C’est que j’ai mes principes… »

Bien sûr il raillait, mais au fond de cette bête féroce, un amour propre malmené (qui souffrait déjà difficilement d’être réduit à jouer les hommes de main) ne tolèrerait en aucune façon d’être assimilé à un vulgaire pilleur de logis. Piller, s’approprier le bien d’autrui, c’était faire preuve d’un vil matérialisme. Un geste à la fois trop intéressé pour l’artiste qu’il était, et trop élaboré pour un animal tel que lui. Il était un prédateur, pas un mercenaire : Le meurtre, il avait ça dans le sang !
Alors qu’il s’affairait bruyamment, bien que désormais avec plus de prudence, à son ouvrage de cambrioleur du dimanche, son ouïe surdéveloppée sembla capter de faibles bruits. On venait.


#Enfin réveillé#, pensa l’hybride

-Il y a quelqu’un ?

"Non y’a personne !" fut-tenté de répondre l’intéressé. Néanmoins il s’abstint, tout en méditant sur l’absurdité de certains réflexes humains.
#Peut-être pas si réveillé que ça le Monsieur Delcrocs… Parce que pour dire des idioties pareilles faut être un peu long à la détente! Si j’étais lui, j’essaierai au moins de me faire le plus discret possible. Enfin, heureusement que je ne suis pas lui, car franchement, vu ce que je lui prépare, j’aimerai pas être à sa place…#

Le propriétaire se tenait maintenant debout dans l’encadrure de la porte. Feignant d’ignorer sa présence, l’être de cauchemar qui s’activait dans la pénombre ne détourna pas les yeux de sa besogne, mais tout ses muscles déjà étaient prêts à se tendre et la salive emplissait sa gueule avide de sang. Le malheureux résidant laissa faiblement échapper deux mots seuls :

-Doux Jésus …

Mots que la fine écoute de l’hybride capta sans aucun mal.

#Mais encore… ?#

Comment allait-il réagir ? Comment, Jack’, lui-même, devait-il réagir ? Pas en restant planté là, et en attendant que ce "trop honnête citoyen" ne prévienne la police.

#Bon… Là, c’est le moment d’être terrifiant.#

Le monstre tourna brusquement la tête vers l’homme, et faisant mine d’être surpris, il lâcha le sac de toile à terre. Enfin, il lui fit entièrement face, guettant la moindre de ses réactions, prêt à agir. Ses sens aiguisés braqués sur celui qui allait peut-être constituer sa prochaine victime (et son repas du soir), il attendait le moment propice. Portant une de ses massives mains hideusement palmées à son ‘visage’ camouflé, il décolla légèrement la cagoule pour en retrousser la partie inférieure, juste assez pour laisser paraître sa colossale mâchoire sertie de crocs acérés comme des poignards dont l'abominable sourire luisait presque malgré la noirceur des lieux tant sa blancheur éclatait. Ses yeux plissés en un regard féroce paraissaient être, dans l’obscurité, deux larges fentes noires dont le vide scrutait les pupilles de sa proie.
Prenant volontairement une respiration profonde, bruyante, il commença par émettre des grognements sourds, et resta immobile pendant quelques instants. Les deux personnages restèrent un bon moment à se fixer dans le blanc (et le noir) des yeux. Quand soudain…
Brusquement l'horrible gueule s’ouvrit de toute sa largeur dans un grondement rauque, et se referma sur le vide avec fracas : Menace on ne peut plus explicite.


#Grrrreuh ! Greuh ! Hou que je suis terrifiant... Voyons quel effet a mon petit numéro. Chasseur ou pas, il faudrait vraiment être taré pour ne pas avoir la trouille.#
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mais qui est le vrai chasseur ?[pv dereck et Fred]   Mer 14 Juil 2010 - 20:31

Le chasseur avait vue beaucoup d’horreur dans son existence ; comme des cotes saillantes, sous une peau trop tendue, qui zébraient le flanc d’un enfant, ou encore la gangrène qui avait dévorée la chair de tout un bras d’homme… Mais cette chose là était d’une toute autre nature d’infamie… Elle se classait plutôt dans le genre d’ignominie que l’on aurait trouvé dans un bon film d’horreur.
La créature venait de dévoiler le bas de son « visage », et Alan découvrit qu’il avait vue juste. Sous cette cagoule se tenait une puissante mâchoire, hideusement armée de plusieurs rangés de dent de ce qu’il pouvait voir. Le frisson qui le secoua à cette vision le réveilla un peu. Il venait de comprendre que cette chose devait être un hybride…
Que faisait-il ici ? Une vengeance ? Impossible, il travaillait bien trop proprement … Et puis pourquoi un cambriolage ? Cela ne collait pas… Si cette créature venait pour venger l’un de ses proches, elle aurait essayé de fracasser la tête du chasseur plutôt que de s’en prendre à son matos !
Le jeu du sort alors … Le divin le mettait-il à l’épreuve en lui envoyant l’un de ces maudits humanoïdes, dans sa chambre, sur le sol de sa moquette, au beau milieu des composants électroniques de son scanner pulvérisé par sa chute ?
Il ne pouvait pas le savoir … Mais il lui faudrait bien savoir comment réagir !
Le tuer ? Hors de question. Il ne connaissait rien de cette créature, et se retrouver avec son cadavre sur les bras aurait été synonyme d’ennuis à la clef ! Sans oublier qu’il était déjà le suspect dans le meurtre de la miss Lecourt … Avec le cadavre d’un autre hybride, même si il évoquait la légitime défense, il salirait le beau tableau qu’il avait peint pour tromper les hommes… Il devait se comporter comme le ferait n’importe quel humain, et non comme un chasseur.
La question restait de savoir comment réagir si l’autre l’attaquait… Il pouvait le surprendre avec ses pouvoirs avant de se faire dévorer… Encore fallait-il qu’il soit plus rapide que cette chose… Eux aussi avaient des pouvoirs. L’effet de surprise devait être son arme principale. Après quoi, il l’assommerait, et pourrait appeler les forces de police comme toute personne le ferait. Cette réflexion il l’avait eut pendant le laps de temps ou ils s’étaient dévisageaient. L’un face à l’autre, leurs regards l’un perçant l’autre.
L’horrible gueule s’ouvrit une nouvelle fois, et cette fois elle vomit un grognement sinistre. Surpris Alan lâcha un sursaut, mais garda le contrôle de sa vessie. L’honneur était sauf !
Mais la menace était bien là … Il fallait être efficace, et se contrôler surtout. Si la situation dérapait, Alan aurait du mal à justifier la chose. Le problème c’était de « contrôler » l’autre.
Faire en sorte qu’il ne fasse pas riper salement la situation, car il semblait bien loin d’être pacifique… Quelle galère.
Il pensa à son pistolet. L’arme se trouvait dans le tiroir, qui était à quelque centimètre sur la gauche… Cela suffirait-il à le tenir en respect ? Il avait comme un doute, un affreux doute…
L’idée d’appeler la police en premier lui vint en tête. Vue le gabarit de cette créature, elle n’aurait surement pas le temps de l’en empêchait. Surtout que le téléphone était dans le salon. Alan y serait le premier…
Il ne savait pas… Mais qu’avait-il fait pour se retrouver dans telle situation ? Il sentait l’angoisse persistait. Ce qui n’était pas bon …
Comme il fallait choisir, il se jeta sur le tiroir et en tira le flingue, qu’il pointa, d’un main qu’il essayait ne n’être pas trop tremblante sur l’intrus.

-Sortez de chez moi !

Revenir en haut Aller en bas
Frédéric Martel
Inspecteur de Police
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 18/04/2010

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 42 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Mais qui est le vrai chasseur ?[pv dereck et Fred]   Lun 26 Juil 2010 - 9:31

Je souris en entendant rugir Jackowski. Il jouait bien son rôle. Si avec ça Delcrocs je faisait pas dans son pantalon, c'était qu'il était ou fou ou chasseur. Et mes doutes sur la deuxième hypothèse furent confirmés quand j'entendis un cliquetis mécanique suivi d'une invitation plutôt agressive à sortir de l'appartement.

"C'est quoi ça ? Un flingue ? Mmh... Il n'a pas d'autorisation pour ça. Là, c'est sûr qu'il est pas très net. Vas-y, tue-le."

Ainsi j'avais prononcé la sentence du chasseur, là où un juge aurait été d'une clémence insultante. La peine capitale ? Il fallait bien y revenir pour supprimer les ciminels...à condition que ce soient bien des criminels, tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Jackowski
Hybride Requin -- Dessinateur de BD et écrivain
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 29/03/2009
Localisation : Là où il ne fait pas bon d’y être

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: Plus d'40 piges avec une gueule qu'en paraît pas loin d'50.
Relations:

MessageSujet: Re: Mais qui est le vrai chasseur ?[pv dereck et Fred]   Ven 6 Aoû 2010 - 3:11

-Sortez de chez moi !

A la vue de l’arme que sortait ce monsieur Delcrocs, l’hybride dut s’empêcher d’éclater de rire. Seul un impitoyable sourire déforma davantage sa gueule monstrueuse.

"C'est quoi ça ? Un flingue ? Mmh... Il n'a pas d'autorisation pour ça. Là, c'est sûr qu'il est pas très net. Vas-y, tue-le."

Le "chef" avait parlé. La sentence était pour le moins abrupte et aurait sans doute requit un peu plus de réflexion, mais qu'importe... Tues-le … deux syllabes qui résonnèrent mélodieusement dans son crane et eurent pour effet immédiat de lui mettre l’eau à la bouche.

#Je n’attendais que ça…#

Assommer sa victime pour qu’elle ne lui échappe, et une fois à terre, immobilisée, mordre dans sa chair à plaine dents. Tel était son mode opératoire le plus courant. C’était bien ce qu’il comptait faire ce soir. D’ailleurs en prévision de cette activité nocturne, Jack n’avait pas dîné avant de se pointer au rendez-vous, donc Jack avait faim, et Jack comptait bien passer à table.

Déclenchant son pouvoir d’armure, il fondit sur l’homme qui le tenait en joue de son revolver pour lui assener un coup d’aileron, sans se préoccuper d’un éventuel coup de feu.
Alan Delcrocs était pourtant le genre d’homme face auquel on réfléchissait à deux fois avant de s’y frotter et pas seulement parce qu’il était présentement armé. Dépassant largement les 1m80, taillé comme une armoire à glace, le bonhomme était du genre imposant. Pour tout dire, sous sa simple apparence humaine, Jackowski n’aurait pas fait l’erreur de lui chercher des noises et ne se serait pas jeté dans un corps à corps imprudent pour ne pas dire suicidaire. Cependant, sous cette forme semi-bestiale le tueur avoisinait les 2 mètres de hauteur, possédait une mâchoire démesurée, et bénéficiait grâce à son "corps coriace" d’une cuirasse aussi défensive qu’offensive.

La peau rugueuse et solide comme le roc écorcherait l’homme, et l’attaque porté serait sans conteste des plus douloureuses. Néanmoins, avant que d’empoigner sa future proie, le prédateur aurait tout de même due méditer plus longuement sur un détail d’importance. Physiquement, d’homme à créature humanoïde, il pouvait avoir l’avantage, mais cet « avantage » lui était surtout conféré par son pouvoir d’hybride ; Or cet homme était sensé être un chasseur, et un chasseur est sensé avoir des pouvoirs, pouvoirs qui eux-mêmes sont sensés être dangereux pour des hybrides comme lui, en conséquence cet homme était sensé être dangereux.
Il ne fallait pas qu’il lui laisse le temps d’être dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mais qui est le vrai chasseur ?[pv dereck et Fred]   Lun 16 Aoû 2010 - 14:53

Vous avez déjà essayé de neutraliser quelqu’un avec une arme qui non chargée ? Ca marche moins bien pas vrai ? Voilà pourquoi Alan maudissait à présent son éternelle, et parfaite prudence… Car son arme n’était pas chargée… Elle ne l’était jamais.
En réalité cette arme lui avait était « offerte », par son Oncle Samy. Citoyen américain depuis ses 25 ans, il n’avait pas attendu plus longtemps pour adhérer à l’idée, que pour bien se protéger, il fallait savoir le faire soi même.
Il s’était donc armé rapidement. Si bien que quiconque aurait eut l’idée saugrenue de s’introduire chez lui, en y serait sortit, non seulement les pieds devants, mais surtout avec assez d’acier dans la peau pour pouvoir monter une industrie automobile ! Dès que ce tonton un peu gâteux avait eut la joie de recevoir son petit neveu Alan-qui avait encore des cheveux à l’époque-, sur sa terre américaine, il s’était empressé de lui apprendre le tir.
Percuté par un camion de « pepsi » à l’âge de 50 ans, et mort sur le coup, il avait tenu que son petit neveux préféré, hérite de son arme.
Voilà comment, Alan était rentré en possession de l’arme qu’il pointait contre l’intrus. Mais loin d’ignorer que la possession des armes était prohibée chez le peuple français, il s’était contenté de le garder comme un souvenir de son tonton Samy. L’utilisé pour ses « activités », il y avait déjà pensé. Mais, laisser une balle dans le corps d’une victime, c’était laisser une marque… L’efficacité d’une arme à feu, était certes un bon argument, mais elle comportait trop de risque. Et il préférait user des « dons » que le Seigneur lui avait offert, pour œuvré en son nom.
Il avait pourtant, des balles. Quelque part dans le tiroir de la salle à manger… Ou à moins que se soit dans la boite de la cuisine ? Ou qu’elles soient, en tout cas, ce n’étaient pas dans le chargeur du pistolet. Et maintenant, la créature, venait de foncer droit sur lui, ignorant la menace qu’aurait pu être une arme à feu !
La situation dérapait sérieusement, et Alan devrait surement user de ses pouvoirs, pour au moins neutraliser cette chose, la mettre K.O, et appeler la police ensuite. Il devrait sans aucun romancer un peu l’histoire, pour éviter d’attirer, l’attention sur lui. Il lui faudrait monter un scenario, pour expliquer comment un humain avait pu assommer un hybride … Dans l’état de stress dans lequel il se trouvait, il se félicitait de pouvoir encore réfléchir si clairement.
Ignorant qu’il était l’acteur d’une pièce qu’on avait monté contre lui, il se rassurait en se disant que l’intrus ne savait pas qu’il avait à faire avec un chasseur. Il essayait de ne pas trop songer aux terrifiants pouvoirs que cette créature pourrait user contre lui. Il n’avait pas le droit à l’erreur voilà tout !
Avec une vitesse surprenante pour une créature si imposante, l’hybride, s’était jeté dans la direction de sa proie, celle-ci, réagit avec autant de vivacité. Se jetant sur le côté, les yeux illuminés par la détermination de ne pas se laisser faire, et pourtant d’une lueur calme, qui attestait qu’il ne cédait en rien, à la peur, ou la colère, il essaya d’esquiver le coup sans pour autant, donner l’impression de fuir le combat.
Sans avoir tiré le moindre coup, il avait lâché l’arme inutile. Il lui faudrait ses deux mains pour se défendre.
La proximité de son ennemi, lui apprit qu’il n’avait pas sous estimé sa taille, ni sa carrure. Il espérait qu’avec sa force accrue, il pourrait quand même l’assommer. Dans le cas contraire, il lui faudrait trouver rapidement un plan de rechange, avant de finir éparpillé, par ces rangés de dent acérées.
Mettant fin à ses réflexions, encombrante, le chasseur, décida de se lancer à l’eau. Il lui fallait approcher, pour toucher la peau d’apparence rugueuse de Jackowski, se mettre à porter de ses crocs. Activant son pouvoir se force accrue, pour pouvoir rivaliser avec celle de l’animal, il se jeta sur lui (GROS CALIIIIN!!!), les faisant basculer l’un comme l’autre, dans un fracas tel, que les rares objets rescapés du massacre du « cambrioleur », furent envoyés valdingués dans un ramdam, assourdissant.
A chaque parcelle de peau qui étaient rentrés en contact avec la cuirasse du requin-homme, il sentit des écorchures, se former. Mais il ne prit pas le temps d’y faire attention. Il concentra toute la puissance de son deuxième pouvoir, pour le déverser chez l’ennemi, par le contact de ses mains contre la « peau » de l’hybride qu’il venait de provoquer, en se jetant ainsi sur lui.
Derek Jakowski avait il déjà été, pleinement, et entièrement heureux ? Avait-il déjà était aussi joyeux, à en devenir étourdi, avait-il déjà ressenti un bien être qui vous colle un sourire si durant qu’il finit par vous en donner des crampes aux zygomatiques ?
Si il n’avait jamais connu tel état d’esprit, cela serait une première… Et Alan espérait que la décharge de béatitude qu’il lui déversait, suffirait à le droguer assez pour qu’il puise l’assommer sans trop de peine.

Revenir en haut Aller en bas
Frédéric Martel
Inspecteur de Police
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 18/04/2010

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 42 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Mais qui est le vrai chasseur ?[pv dereck et Fred]   Lun 16 Aoû 2010 - 19:21

J'étais sous tension. La main collée sur mon casque-oreillette, je suivais le cours des évènements avec attention, aussi passionné qu'un marseillais suivant un match de football OM-PSG. Mais l'absence d'image me gênait considérablement, j'étais obligé de recourir à mon imagination pour interpréter les bruits que j'entendais. Mais le problème, c'était qu'à part des bruits de lutte et les rugissements de Jackowski, je n'entendait rien.

"Jackowski ! Tout va bien ?"

Il n'y avait pas eu de coup de feu, ça devait vouloir dire que mon accolyte avait réussi à désarmer le tueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Jackowski
Hybride Requin -- Dessinateur de BD et écrivain
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 29/03/2009
Localisation : Là où il ne fait pas bon d’y être

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: Plus d'40 piges avec une gueule qu'en paraît pas loin d'50.
Relations:

MessageSujet: Re: Mais qui est le vrai chasseur ?[pv dereck et Fred]   Mar 21 Sep 2010 - 0:16

Le revolver d’Alan tomba sur le plancher. Il avait eu raison de lâcher son arme. L’impacte d’une balle n’aurait guère causé de dommage à la cuirasse de la créature, si ce n’est une blessure superficielle.
Par contre, entrer au corps à corps avec cet homme là n’était pas de la tarte : Fort comme un bœuf (ou plutôt comme un rhinocéros laineux), il se défendait plus que bien le bougre ! Alors que la lutte venait de commencer, le solide gaillard saisit l’hybride à bras le corps et… le sera très fort contre lui, comme s’il voulait l’enlacer … ?! …

#mais qu’est-ce qu…#
Tout d’abord, Jack fut quelque peu surpris de « l’effet » que lui faisait l’étreinte forcée de ce colosse. D’accord, M. Delcrocs était plutôt bien bâti et bien conservé pour son âge, mais ce n’était vraiment pas son genre ! Non, décidément c’était plutôt louche…
Tandis qu’il demeurait cloué au sol, entravé par cette masse, une agréable torpeur s’emparait de tout son être et il sentait tous les muscles de son corps se décontracter.
Comment décrire l’étrange sensation qui l’envahissait ?
C’était comme si une sorte d’ivresse c’était emparée de lui. Plus qu’une ivresse même, et sans vertiges ni nausées. S’il lui arrivait de boire (beaucoup et souvent, voir même beaucoup trop et trop souvent d’ailleurs), c’est que l’ivresse lui procurait un certain soulagement. Soulagement qui n’était pourtant rien, comparé à ce qu’il ressentait en ce moment présent… Même en combinant l’apaisement et la jouissance que lui procuraient ses tueries quotidiennes avec l’ataraxie éthylique de ses plus belles cuites, jamais l'hybride n’avait éprouvé un tel état de quiétude.
Il en avait bien essayé des drogues et parfois des costaux, mais cette sensation là, pour l’atteindre, l’aurait vraiment fallut pousser jusqu’à l’overdose.
Seulement, il y avait autre chose, au-delà même de cette sensation de bienêtre. Tout aussi étrange que cela pouvait paraitre, il lui semblait également ressentir quelque chose de l’ordre de l’émotion. La dernière fois qu’il en avait éprouvé de telle, c’était lorsqu’il avait été un tout petit garçon innocent, entouré d’une famille aimante, coulant des jours paisibles et heureux. Bien sûr, aujourd’hui il ne lui restait plus de tout cela qu’un souvenir écœurant et douloureux, mais il devait bien se l’avouer : En ces temps là, il avait goûté au bonheur. Au vrai bonheur. Et ce qu’il ressentait là, prisonnier des bras de ce grand costaud au crâne chauve, c’était… du Bonheur ?
C’était à n’y franchement rien comprendre et le pauvre requin nageait en plein délire.


#il… il va me faire entrer… en état… d’… d’immobilité tonique*…#

Le peu de conscience qui lui restait, mêlé à un vague soupçon d’instinct de conservation, lui scandait intérieurement que s’il ne réagissait pas il courrait clairement à sa perte. Mais tout son corps ainsi qu’une partie de son cerveau engourdie ne souhaitait qu’une chose : Que cet état ne cesse jamais. Sa pauvre carcasse, comme si elle avait déjà trop souffert ne supporterait plus aucune douleur, aucune peine après avoir goûté à la quiétude suprême, et désirait continuer de la ressentir éternellement, quitte à en crever.

"Jackowski ! Tout va bien ?"

La voix du filcard raisonna dans l’oreillette comme un rappel à l’ordre.

« ça… ça va… bien… trop… trop bien, même… »


* à savoir sur l'immobilité tonique des requins: http://lapologiedurequin.centerblog.net/4250901-L-immobilite-tonique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mais qui est le vrai chasseur ?[pv dereck et Fred]   Mer 22 Sep 2010 - 17:03

hrp: merci pour les infos
Tout c'était passé très vite, ce qui avait été était bénéfique pour Alan car l'effet de surprise avait empêché fishman de le repousser. Le chasseur sentit que son pouvoir avait fait effet. Le simple fait qu'il eut encore sa tête accrochée sur les épaules plutôt qu'écrabouillée entre les mâchoires imposantes de la créature, témoignait se son succès. Lui aussi se sentait un peu étourdi, par la peur, l'effort, et la concentration qu'il avait donné. Dans son dos, il pouvait sentir son T-shirt lui coller à la peau à cause de la transpiration. Bien qu'il eut réussit à clouer l'individu au sol, en le droguant de bonheur, il mit un certain temps à se redresser. Il n'avait plus besoin le tenir fermement. Un contact de peau à peau qui permettait de maintenir l'emprise des "Paumes d'amour" sur l'hybride suffisait à le maintenir au sol.
Leur proximité permit à Alan de déceler une odeur de tabac froid, et un vieux reste d'alcool, qui collait à la peau de sa prise. Qui était cet homme ? Il commençait seulement à s'interroger vraiment …
Il savait que son pouvoir pouvait avoir des effets différents. Tout dépendait de la personne, et de son comportement vis-à-vis du bonheur… Sur cet individu là le résultat avait été plus qu'efficace. En distinguant la lueur lointaine qui brillait dans les pupilles étranges de la victime, Alan en fut presque choqué.
Il était si surprenant de voir une créature qui avait paru plus que dangereuse, se lover si entièrement dans les bras du bonheur. Alan s'était peut être attendu à le voir essayer de résister à cette sensation, il lui avait semblé si combatif… Agressif… Mais non. Cela n'était pas plus, ça rendrait les choses plus aisées pour Alan.
Il se demanda si il pouvait essayer de droguer suffisamment cette créature pour la faire rentrer dans un état "stone", afin de le tenir tranquille le temps que la police n'arrive. Mais il s'y refusa. Il devait pouvoir expliquer comment il avait réduit ce monstre à l'impuissance…

La statuette en bronze de tata Bernie !! Personne ne pouvait résister à un bon coup de chérubin sur la tête ! Cette immonde vieillerie allait enfin trouver son heure de gloire…
Une main toujours en contact avec Jackowski, Alan étira son autre bras pour attraper l'objet. Ses doigts l'effleurèrent premièrement, puis, il réussit à lui attraper une aile.

Il se replaça convenablement au dessus de celui qu'il espérer voir devenir l'assommé des deux.
Il semblait avoir une impressionnante carapace… Bon il pouvait toujours y mettre toute sa force, mais s'agirait de ne pas lui écrabouiller totalement la cervelle (ça colle sur le sol et c'est dur à enlever cette merde !). Assez de force pour le neutraliser, sans le décapiter… Ok, il pouvait le faire …

Il arma son bras, quand soudain.

" ça… ça va… bien… trop… trop bien, même… "

Il parlait tout seul ? A moins que … Des complices !! Alan déposa la statuette à proximité, et souleva la cagoule… Bingo … Un petit écouteur. Merde, il faudrait faire encore plus vite avant que les autres ne débarquent. Sa seule chance était que les sirènes de la police ne les fasse fuir…
Il laissa tomber le micro, pour rattraper le cupidon de bronze. Pendant tout ce temps il avait maintenu son pouvoir en marche, et il en sentait à présent des fourmillements dans les doigts.
Une nouvelle il arma son bras, et frappa le requin en pleine tête avec la statuette...


Revenir en haut Aller en bas
Frédéric Martel
Inspecteur de Police
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 18/04/2010

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 42 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Mais qui est le vrai chasseur ?[pv dereck et Fred]   Mer 22 Sep 2010 - 20:18

« ça… ça va… bien… trop… trop bien, même… »

Je ne savais pas ce qu'il se passait exactement, mais Jackowski n'avait pas l'air en forme. Il tenait le même discours qu'un type qui aurait fumé un gros pétard. Et bien sûr, à l'entendre il ne devait pas être en état de combattre, ce qui pourrait s'avérer mortel face à un chasseur. Mes doutes se révélèrent fondés quand la communication s'interrompit et qu'un choc retentit dans l'oreillette. On avait neutralisé jackowski et on avait découvert l'oreillette.

"Catastrophe !"

Je ne me souciais pas plus que ça de la santé de mon acolyte. S'il mourrait aussi facilement, ça voulait dire que j'avais tort de le prendre pour un assassin qualifié, mais je devais récupérer au moins l'oreillette, pour qu'on ne puisse pas remonter jusqu'à moi.

"Et merde ! Il faut tout faire soi-même !"

Je fouillai dans le sac de sport et en sortit une cagoule dont je me coiffai avant de descendre de la voiture. J'avais aussi pris un micro Uzi au numéro de série soigneusement effacé à l'acide. Rien dans mon apparence ne pourrait permettre à Delcrocs de me reconnaître. Avec mon jean et mon blouson en cuir et ma cagoule, je ressemblais surtout à un cambrioleur. Personne ne saurait que j'étais flic.
J'entrai dans l'immeuble et montai les escaliers quatre à quatre avant d'enfoncer la porte qui était restée mal fermée. Là, je trouvai le chauve aux prises avec mon homme-requin. En effet, ce dernier avait une sacrée gueule sous sa forme hybride. Et il le frappait avec une statuette en bronze assez moche. Je pointai le Uzi vers le chasseur et tirai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Jackowski
Hybride Requin -- Dessinateur de BD et écrivain
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 29/03/2009
Localisation : Là où il ne fait pas bon d’y être

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: Plus d'40 piges avec une gueule qu'en paraît pas loin d'50.
Relations:

MessageSujet: Re: Mais qui est le vrai chasseur ?[pv dereck et Fred]   Lun 27 Sep 2010 - 3:38

[Forme Hybride]

Quelque chose venait de s’abattre lourdement sur son crane. La douleur aurait due se faire sourde et violente, mais il n’en était rien. Drogué comme il l’était, Jackowski ne ressentait plus. Il était bel et bien entré en état d’immobilité tonique. Son corps s’était endormi, il entendit vaguement une porte s’ouvrir, des bruits de pas, et un coup de feu.
Immobile, étendu sur le sol, trop heureux pour bouger.


#Savez-vous qu’on entend le bruit des vague au fond la mer ? Moi je les entends. Les oiseaux volent. Tous les humains rêvent de voler… mais les poissons eux, ne rêvent pas qu’ils volent. Parce que la sensation qu’ils éprouvent vaut mieux que n’importe quelle ballade aérienne. Les poissons eux ils flottent. Ils n’ont pas se souci de pesanteur qui vous cloue au sol. Vous fous au tapis. Ils sont portés par les eaux, les courant, par le sel sur leur peau. Ils ne sont pas agressés par la lumière trop vive du monde extérieur, tapis comme ils le sont dans l’obscure profondeur des océans. Si les hommes savaient ce que savent les poissons, alors ils ne rêveraient plus à être des oiseaux. Je suis dans l’océan et j’y reste. Un jour je l’avait quitté. Je crois. Pourquoi je l’avais-je quitté déjà ?… ‘sais plus… ‘sais pas…#

Trop heureux, et sans doute trop assommé pour bouger, il rêve. Des tas de bruits et de l’agitation autours de lui, dans le monde extérieur, mais là où il est, au fond de l'abîme, il n’entend pas. Ou bien peut-être vaguement, comme atténué par les bruits de l’océan. Il nage oui, mais en plein songe, en plein délire.
Le sang mouille le plancher. Est-ce le sien, ou celui d’un des deux hommes ? Peut-être bien celui du chien ? Qu’importe car cela reste…


« du sang ?… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mais qui est le vrai chasseur ?[pv dereck et Fred]   Jeu 30 Sep 2010 - 13:24

C'est non sans fierté d'avoir garder l'immonde statuette, qu'Alan constata qu'au bout du deuxième coup donné à l'hybride, une plaie avait percée sa cuirasse. La créature semblait toujours dans un état second, sans que le chasseur ne puise dire si était assommé ou toujours shooté. Fallait peut être en rajouter encore un petit coup, histoire d'être sur …

Plongé dans sa réflexion, le chasseur en avait presque oublié les acolytes qui menaçaient d'arrivé d'une minute à l'autre. A cette heure tardive, tout le monde dormait dans l'appartement. Et à part les quelques voitures qui passaient dans la rue qui longeait le bâtiment, peu de bruit venaient perturber le silence qui régnait. Ainsi, si il avait tendu l'oreille, Alan aurait peut être perçut le claquement d'un pas précipité qui gravissait les marches de l'escalier jusqu'à son étage.
Le bruit de sa porte qu'on enfonce, éclata comme le tonnerre un soir d'été. Trop tard pour réagir, un deuxième homme avait fait irruption dans la pièce.
Une détonation, une chair qui brûle sous la morsure d'une balle, le sang qui jaillit, et enfin la douleur, violente, torrentiel et furieuse à vous faire hurler si votre gorge vous le permettait… Et le décor qui tourne…

Alan avait reçu le projectile dans la poitrine, son poumon droit avait été percé… Sous l'impact, son corps, s'arqua, les yeux exorbités, et le souffle coupé. Le chérubin, délaissé semblait le regarder tristement, alors qu'il vacilla, pour s'effondrer sur le côté.

Madame Rosa, était une vieille femme qui aimait ses petites habitudes. La solitude ne la dérangeait pas plus que ça, car elle lui permettait de faire ses petites affaires sans l'avis de personne. Le soir c'était toujours pareille, après avoir passé l'aspirateur, elle enfilait sa petite robe de chambre rose, et s'activait aux fourneaux. On disait souvent que la solitude ne vous motive en rien pour la cuisine. Pour Madame rosa, ce n'était pas le cas. Elle aimait faire tinter les couvercles sur les casseroles, et s'enivrer du bon fumée qui emplissait la pièce quand les légumes mijoté.
Après c'était à table, dans son petit salon. Sans regarder la télè. A cette heure, il n'y avait que les journaux télé présentés par des animateurs coincé, trop maquillés, et tous corrompus !
Elle préférait attendre son petit feuilleton du soir !

L'heure été bien avancée lorsqu'elle fut réveillée par une activité anormale… Il y avait du chahut juste au dessus… Chez monsieur Delcors. Son visage sombre et ridé se mua en une expression de profonde réflexion, elle n'entendant jamais aucuns bruits chez ce bon monsieur. Même pas le son d'une télé que l'on met trop fort… Parfois son chien, mais c'était tout !
Fallait-il s'inquiéter de cette activité anormale ?
Elle se redressa dans son lit. Ennuyée, et indécise. C'est qu'elle ne voulait pas l'importuner, où se mêler de ses affaires, ce pauvre homme !
C'est lorsqu'elle entendit du grabuge dans l'escalier qu'elle prit son courage de vieille femme à deux mains, et qu'elle décida d'aller voir ce qu'il se passait ! Resserrant sa chemise autour d'elle, elle s'extirpa de son lit, et sortit de son chez elle, d'un petit pas précipité, le visage inquiet plus elle s'approchait, plus les bruit lui paraissaient de mauvais augure. Lorsqu'elle arriva à l'étage, elle comprit que la situation n'avait rien de normal ! La porte de Monsieur Delcrocs était ouverte. Lentement, elle s'approcha, et murmura.

-Alan ? Alan tout va bien ?

La petite chienne venait de sortir en courant, se jetant dans ses pieds, toute tremblante et gémissante…
Que ce passait-il donc ici !! Un nouveau pas la rapprocha de l'entrée. C'est alors qu'elle distingua quelqu'un qui n'avait rien de l'allure de ce chère Alan… Elle remarqua ensuite une autre chose… Il était armé !!!

Madame Rosa, n'avait jamais songé à faire carrière dans l'opéra… Pourtant, lorsqu'elle poussa un puissant :

-HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !

Qui précéda de son évanouissement, il était clair que sa voix avait porté assez fort pour réveiller tout le bâtiment… Si ce n'est tout le quartier…

Revenir en haut Aller en bas
Frédéric Martel
Inspecteur de Police
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 18/04/2010

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 42 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Mais qui est le vrai chasseur ?[pv dereck et Fred]   Jeu 30 Sep 2010 - 15:02

*Merde ! La voisine !*

C'était classique, la vieille voisine qui ne pouvait pas rester tranquillement chez elle à nourrir ses chats et à regarder "Les feux de l'amour" et qui venait se mêler des affaires de ses voisins. Sauf que là elle tombait vraiment mal. Voyant le uzi, elle se mit à crier avant de s'évanouir. Delcrocs était tombé par terre, j'étais sûr de l'avoir touché. Normalement je devrais aller m'assurer de sa mort, mais là le temps pressait. Cette idiote avait réveillé tout l'immeuble et il fallait filer. J'attrapai donc mon tueur par le col et le traînai jusqu'à la porte. Alors que j'arrivais sur le pallier, j'entendis des portes s'ouvrir aux étages supérieurs. Je poussai Jackowski dans les escaliers pour qu'il descende plus vite. Il fallait qu'il se réveille, ou bien nous allions nous faire prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Jackowski
Hybride Requin -- Dessinateur de BD et écrivain
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 29/03/2009
Localisation : Là où il ne fait pas bon d’y être

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: Plus d'40 piges avec une gueule qu'en paraît pas loin d'50.
Relations:

MessageSujet: Re: Mais qui est le vrai chasseur ?[pv dereck et Fred]   Sam 20 Nov 2010 - 21:07

A demi conscient tout semblait se passer trop vite pour l’hybride. Ledit monsieur Alan gisant dans son sang. Le chien qui hurle à la mort. Le cri d’horreur assourdissant d’une ménagère de plus de 50 ans. Le flic qui l’entraîne par le bras dans la cage d’escalier. Et lui qui butte et manque de s’étaler à chaque marche parce qu’il ne parvient pas à se réveiller. Lassé de cogner ses longs ailerons contre les parois de la cage d’escalier et de manquer à chaque instant de se prendre les pieds dans son encombrante nageoire caudale, il reprit sa forme humaine pour plus de stabilité dans cette course effrénée.
Puis l’effet de cette étrange drogue sembla se dissiper et la douleur toujours plus vive lui fendait le crane.


« mmh … rah l’ordure… »

Une fois sortis du bâtiment, le flic le poussa sans ménagement dans la bagnole, se mit au volant et démarra en trombe. Pour une première mission sérieuse, ce n’était pas ce qu’on pouvait franchement appeler un « succès ». Mais pourquoi fallait-il qu’il tombe sur un chasseur qui avait spécialement ce pouvoir là ? Sa carapace d’hybride pouvait encaisser toutes sortes d’attaques, mais non, il devait se retrouver confronter à un pouvoir contre lequel il ne pouvait lutter. Un pouvoir qui lui avait fait éprouver de telles sensations, et fait perdre tous ses moyens. Bref, un pouvoir contre lequel il ne pouvait rien.
Il allait se faire passer un de ces savons par son « employeur », mais il gardait le silence.
Dégoûté, d’un geste rageur, il essuya le sang à moitié coagulé qui coulait sur sa tempe.
Il savait aussi que jamais plus, oui jamais plus, il ne ressentirait ce qu’il avait ressenti durant cet instant trop court. Trop court, oui, car les instants de bonheur sont toujours trop courts.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mais qui est le vrai chasseur ?[pv dereck et Fred]   Dim 28 Nov 2010 - 14:25

Couché sur le flanc, Alan sombrait de plus plus, à mesure que sa respiration devenait douloureuse et faible et que son sang filait à toute allure se rependre sur sa nouvelle moquette, qu’il avait prit grand soin de changer la semaine passée. Le monde autour de lui perdait peu à peu ses sons, comme si quelqu’un s’était endormit, le doigt posé sur la touche moins du volume. Et puis le blanc. Le blanc plus blanc que blanc. Partout. Et l’esprit d’alan flottait quelque par en dehors de son corps.

-Haha ! Tu t’es fait niquer comme un bleu ! Combien de fois je t’ai dis de toujours surveiller tes arrières ?!

La voix forte qui venait de résonner n’était pas inconnue au chasseur. Et pour cause, s’était celle de son oncle Samy en « personne ».

-ONCLE SAMY ?!

Pas de doute possible, avec ce vieux jean, cette veste en dain, cette chemise à carreau, son brin de paille dans la bouche, et cette œil droit qui disait légèrement merde au gauche, il ne pouvait bien que s’’agit de son ancêtre terrasser par un camion de « pepsi » des années auparavant.

-Ouaip gamin, c’bien moi ! je v’nu t’chercher !

*Je nage en plien délir*

Apparemment les pensées n’avaient pas le même droit d’intimité ici, car l’oncle américain éclata de rire.

-Ca gamin, c’bien possible, vue que tu t’es fait plomber comme un indien, et que tu te vide de ton sang, y’est clair que ta les idées qui ruent dans les boxs ! Tirs pas cte tête, t’as l’air de la tante zézette qui tricote les cheveux en moins !

-Je … je suis mort ?

- C’va pas tarder ! Vue qu’ tu as finis en gruyère …Si c’est pas le destin ça, moi le ricain éclaté par du pepsi, et toi le frenchy transformé en gruyère, j’sais pas c’que c’est !

Alan commençait à ce dire qu’en effet, son état critique son cerveau devait filer en plein délire !

-Aller ramène ton postérieur de mr propre, j’dois guider vers la loupiotte moi !


-La lumière tu veux dire.

-C’pareil ! Ramène-toi gamin !

N’étant pas en état de se poser des questions, le « gamin » s’exécuta, et emboita le pas de son oncle Samy.



Les sirènes de la police hurlaient au pied de l’immeuble. Les uniformes se déployaient dans tous les couloirs. Un agent s’accroupit près du corps inerte d’Alan, alors qu’un deuxième tenté de réanimer Madame rosa par des petites tapes sur les joues.
Le premier posa ses doigts sur la jugulaire d’Alan. Il fit une grimace.

-Celui là est mort.

Ainsi fut rendu à Dieu, ce qui était à Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mais qui est le vrai chasseur ?[pv dereck et Fred]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mais qui est le vrai chasseur ?[pv dereck et Fred]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Merci ? Mais de rien...
» Epistolaire... Dites-moi pas que c'est pas vrai.
» Chasseur Bourré de la Grotte qui est il ?
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» Tous les secret du chasseur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Parisiorum - ou quand le mythe devient réalité... :: Le Jeu : Paris :: Paris Sud :: Odéon-
Sauter vers: