Forum RPG futuriste se déroulant dans la ville de Paris.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Derek Jackowski (alias Jack)

Aller en bas 
AuteurMessage
Derek Jackowski
Hybride Requin -- Dessinateur de BD et écrivain
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 29/03/2009
Localisation : Là où il ne fait pas bon d’y être

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: Plus d'40 piges avec une gueule qu'en paraît pas loin d'50.
Relations:

MessageSujet: Derek Jackowski (alias Jack)   Mar 31 Mar 2009 - 1:54

ATTENTION ! Cette fiche de présentation peut contenir des propos violents, le personnage décrit est un méchant âme sensible s’abstenir… XD

NOM : (nouvelle identité : ) Jackowski, (Ancien nom : ) Walker

PRÉNOM : (nouveau prénom : ) Derek, (Prénom d’origine :) Jack

SURNOM :Jack (pseudo-diminutif de Jackowski, car en réalité ce surnom est son ancien prénom)

AGE : 44 ans

ORIGINE : Né à Sydney (d’un père australien et d’une mère Polonaise), pour ne pas compliquer les choses, il vit maintenant à Paris et a la nationalité française.

RACE : Hybride aquatique

POUVOIRS (rappel : deux par personnage, sauf Ancien) :
Pouvoir commun : Intensification des sens
Pouvoir hybride : Corps coriace : Sorte de variante de résistance accrue. Elle se caractérise par une peau très épaisse et si rugueuse qu’elle pourrait blesser celui qui aurait le malheur de s’y frotter d’un peu trop près ; Ainsi que par des os et des cartilages tellement solides qu’ils paraissent quasi indestructibles… (sans parler de la mâchoire dont la dureté serait comparable à celle de l’acier, et qui briserait presque n’importe quoi…).


MÉTIER : Dessinateur de BD et écrivain dans la mesure où il rédige aussi des scénarios…


APPARENCE (taille, poids, couleur de la peau, des yeux, des cheveux, apparence vestimentaire, tics...) :

Sous sa forme humaine, c’est un homme assez banal. Ses cheveux gris clair sont coupés courts, et ses yeux, également gris, sont d’une couleur plus sombre tirant sur le bleu. Sa peau est marquée de nombreuses cicatrices (plus ou moins visibles), dont trois marques des deux côtés de son cou. Son visage est plutôt anguleux, et creusé par la maladie… mais quelques restes laissent à penser qu’il était autrefois un beau jeune homme. Si vous passez un peu de temps avec lui, vous remarquerez que ses lèvres fines se courbent souvent d’un seul côté en un léger rictus (nerveux, ou sarcastique ). Il possède aussi une belle dentition (blanche et saine) malgré sa condition de fumeur invétéré.
Toujours vêtu d’une chemise classique, froissée, et d’un pantalon noire, il sort couvert d’un trench-coat gris sombre un peu abîmé. Son chef est coiffé d’un feutre noire incliné sur son visage, dissimulant ainsi son regard inquiétant.


Sous sa forme hybride, il mesure environ 2m de haut. Sa peau devient grise pâle, glabre et marbrée de cicatrices. Elle aborde une teinte légèrement plus blanche à l’endroit de son abdomen. Le sommet de sa tête s’allonge en un aileron. Son visage comprend un nez (ressemblant d’avantage à un rostre) et une bouche aux lèvres quasi-inexistante, dissimulant trois rangées de dents acérées et triangulaires. Ses yeux abordent une teinte grise métallique très foncée, presque noire, et l’on a du mal à distinguer la pupille de l’iris. Il possède de grands ailerons falciformes sous ses avant-bras (dont il se sert comme des armes), ainsi qu’une longue queue naissant au bas de son dos et finissant par une nageoire caudale en forme de croissant. Ses pieds tiennent d’avantage des palmes que des pieds de primates. Trois marques de chaque côtés de son cou, sont semblables à des branchies atrophiées.

Sous sa forme animal, c’est un superbe spécimen de Carcharodon carcharias mesurant environ 5 m de long, autrement dit un beau grand requin blanc… avec une superbe peau grise claire sur le dos et blanche sous le ventre, et 5 rangées de dents tranchante comme des lames de rasoir (dont seulement 2 rangées fonctionnelles, les autres servant à remplacer les dents qui viendrait à casser). Pour couronner le tout, cette machine à tuer est dotée d’un sens de l’odorat, et une ouïe hors du commun (« capable de sentir une goutte de sang dans plus de 4,6 millions de litres d'eau et d'entendre une proie à 1km de distance » d’après wikipédia, si si c’est du sérieux), une vue supérieur à celle de l’homme, et possède des capteurs sensibles aux champs magnétiques sous le museau lui permettant de détecter les mouvements de ses proies. Enfin cette charmante créature est capable d’infliger des morsures d’environ 1,8 tonnes de pression. Sur ce, bonne baignade !


ÉQUIPEMENT PARTICULIER (armes, véhicule, bijou, etc.) :
Un carnet de dessins et un quelques crayon sont toujours à portée de sa main, ainsi qu’une petite flasque d’alcool. Il est constamment avec une cigarette à la bouche.
Il ne se sépare quasiment jamais d’une fine et longue canne noire, au pommeau rond qui l’accompagne partout. Mais, me direz-vous, Pourquoi s’encombrer de cet ustensile, est-il vieux, estropié ? Non, non... il se déplace tout à fait normalement. Alors, par esthétisme ? Non… Par ruse, pour tromper l’ennemi ?! Non plus… Et bien, tout simplement parce qu’elle cache une arme… Cette canne, une fois une partie ôtée, renferme une redoutable lame, fine, robuste et affûtée.
Autre objet dont il ne se sépare jamais, tout aussi indispensable et moins dangereux (enfin tout dépend de votre point de vu)… Un magnifique harmonica dont il joue divinement a ses heures perdues.

MENTALITÉ :
Il peut paraître calme, se comporter comme un homme tout à fait banal, voir même sympathique, mais quand l’envie le prend, il est capable des pires choses, sa nature sanguinaire d’hybride-requin ayant sûrement déteint sur son caractère.

« Nous sommes tous des animaux, des amas de cellules, de vulgaires quartiers de viande sur pattes… Même les hommes sont des animaux, malgré leurs illusions de supériorité et tous leurs vains efforts pour échapper à leur condition. Ce sont des animaux, et nous, hybrides, le sommes encore d’avantage… Alors pourquoi réprimer notre vraie nature ? C’est notre devoir que de le leur rappeler… »

Voilà en résumé, ce que pense Jack de notre merveilleux monde d’aliénés… Que nous sommes tous foncièrement mauvais et/ou insignifiants. Il faut dire que les exemples qu’il a eut durant sa jeunesse n’avaient rien de très positif quant à la nature du genre humain. Aussi il n’a jamais été heureux. Non bien sûre cela n’excuse en rien son comportement psychopathe et sa cruauté envers les autres, mais tout de même…
Il souffre perpétuellement d’une souffrance tout d’abord physique (puisqu’il est gravement malade), puis d’une souffrance mentale : celle d’avoir en lui cette partie humaine qui le dégoûte tant.
Malheureusement, les seuls moyens qu’il ait trouvé pour apaiser cette souffrance, sont :
-de boire à en perdre la raison (Ce qui n’arrange en rien sa raison et sa santé, toutes deux étant déjà dans un fort piteuse état),
-et de tuer.
Ainsi, commettre des meurtres est devenu pour lui un besoin vital, au même titre que boire et manger. Pire encore, il éprouve la nécessité de dessiner le supplice de ses victimes. Comme pour se moquer de la bêtise humaine, il s’inspire même de ses propres meurtres pour les scénarios et illustrations de ses bandes-dessinée qui, soit dit en passant, se vendent très bien.


SON HISTOIRE (essayez de mettre au moins cinq lignes) :

Prologue :

« Si j’étais vous je changerais tout de suite mon mode de vie »
Jack reboutonna sa chemise et tourna le dos à l’homme en blouse blanche.
« Combien je vous dois ? »
Le médecin posa son stéthoscope, et s’effondra sur son fauteuil, frappant du poing son bureau et faisant ainsi se soulever les quelques radiographies qui étaient étalées dessus.
« Jackowski… mais bon sang de bon dieu de m**** ! A quoi jouez-vous ? Si vous continuez comme ça vous allez claquer et plus tôt que tard ! J’en viens à me demander pourquoi vous venez encore me consulter… »

Comme à son habitude, le patient eut un léger sourire, déformant le côté droit de sa bouche.
Ce qu’il appréciait chez ce toubib, c’était son franc parler et ces jurons peu raffinés qu’il enchaînait lorsqu’il était hors de lui. Les humains avaient tant la fâcheuse habitude de dissimuler, de mentire par savoir-vivre ou fausse convenance, qu’il était agréable d’en trouver un pour vous cracher la vérité en pleine figure.

« Combien je vous dois ? »

«Écoutez… Je pourrais vous indiquer un excellent tabacologue, ou quelqu'un qui pourrait vous aider à freiner sur la boisson…même si je suis persuadé qu’ à votre niveau, c’est plutôt des cures de désintoxication qu’il vous faudrait… »
« Oh, vous savez… Si je commençait à consulter pour tous les problèmes pour lesquels on me l’a conseillé… je serais sûrement déjà mort avant d’avoir trouvé un spécialiste pour chaque… »
« Oh ça ! je ne vais pas vous contredire sur ce point… Mais croyez-moi, ce n’est pas de votre belle mort que vous allez mourir ! »

« Bon combien je vous dois ? »
« Depuis le temps vous devriez savoir. »
Un autre demi sourire anima le visage du malade.
« Ha ha… on fait même payer les morts n’est-ce pas ? »
« Si c’est ça qui peut me faire vivre… puis de toutes façons vous ne vous laissez pas soigner. »
Jack s’enfonça dans le fauteuil réservé aux patients, ferma les yeux un instant et poussa un profond soupir.
« Et à votre avis, que devrais-je faire ? »

« Faire don de votre corps à la science quand il en sera temps… le fait que vous soyez encore en vie est un bien grand mystère a résoudre.»


Dernière édition par Derek Jackowski le Mar 31 Mar 2009 - 1:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Jackowski
Hybride Requin -- Dessinateur de BD et écrivain
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 29/03/2009
Localisation : Là où il ne fait pas bon d’y être

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: Plus d'40 piges avec une gueule qu'en paraît pas loin d'50.
Relations:

MessageSujet: Re: Derek Jackowski (alias Jack)   Mar 31 Mar 2009 - 1:56

(Désolé pour le double post… mais ma présentation est trop longue. -_- )


40 ans plus tôt

« Maman ! Maman ! Vient vite ! Varia est tombée. Maman viiiite ! »
« Calmes toi Cody, Varia est assez grande. Je suis sûre que ce n’est pas bien grave… Au fait, où est ton frère ? »
« Jack…Il est avec elle. Allééé ! »
« Mais oui… »
Nastassia Walker, jeune et élégante femme suivit l’enfant jusqu’à une grande prairie, où elle trouva ses deux petits.

« Et bien ? Varia comment es-tu… »

Soudain le chaleureux sourire de la mère s’effaça. Un cri d’horreur retentit brisant le silence qui régnait au sein de ce paysage idyllique.

« Mon dieu… Jack… »


Face à cette vision de cauchemar, elle tomba à genoux. Ce qu’elle craignait le plus au monde venait de s’accomplir à l’instant devant ses yeux. Sa fille aînée étendu sur le sol, et près d’elle… son cadet, Jack, âgé de 4 ans, les lèvres et le menton couvert de sang… de ce même sang qui recouvrait la belle robe blanche : le sang de sa sœur.

« Maman ! Ne t’inquiètes pas, je vais bien. Je n’ai pas mal… c’est impressionnant mais ce n’est que superficiel. Puis Jack dit qu’il lèche la plaie pour désinfecter.»
Le gamin fit un grand sourire à sa mère, signifiant qu’il était tout fier de lui, puis passa sa langue sur ses lèvres encore souillées.
«Mmh… C’est bon ! »
« Maman… Pourquoi tu pleures ? »

La jeune femme se redressa, gifla violemment le garçonnet, puis étreint ses deux enfants en les couvrant de baisers. Cela était assurément moins grave que ce qu’elle redoutait, cependant elle savait désormais que ces craintes étaient justifiées. Elle ne pouvait continuer de forger ces mensonges qu’elle se forçait elle même à croire. Il ne fallait pas que cela se sache, et Il ne le saurait jamais.



Quelques années plus tard :


« Chienne ! Tu le savais… depuis quand, hein ? Tu crois que je ne m’en apercevrais jamais, et que j’allais t’entretenir toi et élever ta progéniture dégénérée ? Tu me dégoûte…. Cette aberration de la nature, n’est pas mon fils ! C’est une insulte à l’ouvrage de dieu, c’est …un blasphème… Sais-tu comment nome-t-on les êtres répugnant auxquels toi et ton engeance vous appartenez ? Des monstres… vous êtes des monstres ! »

« Aaron.. Non ! Écoutes moi, je t’en pris ! »

« Oses me dire que tu l’ignorais… Regardes moi en face et oses ! Traînée ! Tout est clair… Je comprend maintenant…. Son inaptitude à garder un animal de compagnie en vie pendant plus d’un mois… des accidents, des disparitions, tu parles !
Et dire que je l’ai fait rentrer dans les plus prestigieux établissements pour sa scolarité… des écoles où il ne fréquenterait pas toute cette racaille ! Cette racaille dont il fait en fait parti …
J’aurai du m’en douter. Quelque part au fond de moi, j’étais certain qu’il n’était pas normal. Dès l’instant où il a commencé à gribouiller ces trucs bizarre là… puis ces écrits… une personne saine ne peut pas dessiner ou imaginer de telles choses !
Brrr… Tu… Vous, Vous donnez envie de vomir ! Et ma réputation? Tu as pensé à ma réputation ? Il est hors de question que vous entachiez mon nom !»


« Aaron… Je t’assures que personne n’est au courrant… même à l’école, ils ignorent encore ce qu’il est vraiment ! »

Aaron Walker s’approcha de son épouse qui, en pleure, s’était allongée à ses pieds, comme dans une supplication extrême. Il saisit sa tête de ses deux mains puissante, passant ses doigts dans la belle chevelure blonde, et lui susurra à l’oreille.
« Ne t’inquiètes pas Nastassia, mon amour… personne ne le saura, tu peux en être certaine… personne… jamais... »


Journal d’Alexeï Kaminski, notes sur l’affaire Walker.

Aaron Walker et Nastassia Walker membre d’une grande famille Australienne aisée. Ils ont trois enfants Varia Walker l’aînée, Cody Walker le cadet et Jack Walker le benjamin.

2007(mai) : Le petit Jack est renvoyé de l’école chrétienne où il avait été inscrite, suite à un acte de violence perpétré sur un de ses camarade de classe.
2007 (juin): Un drame survient, Aaron perd sa femme et ses trois enfants (on ne retrouvera jamais le corps du troisième).
Version officiel : Un serial-killer, ou une vengeance d’un des ennemis d’Aaron Walker, il en avait beaucoup dans son métier…
Version véritable… du moins la mienne : Je sais que cet ordure les a assassiner.
Les lettres que j’ai reçut de ma sœur Nastassia le confirme, elle craignait qu’il ne découvre un jour son secret. Par chance ses deux premiers enfants, Varia et Cody étaient humains, mais il a découvert la vrai nature de Jack.

Je me rend à Sydney pour les obsèques et reçoit un appel… C’est Jack. Il a réchappé au massacre, je ne sais par quel miracle, et se cache en attendant que j’aille le chercher. Il me raconte toute son histoire, ce qui vient confirmer mes soupçons quant au meurtre, puis comment grâce à ses pouvoirs il a put s’enfuire.

2008 : Je retourne en Pologne et recueille mon neveu, le faisant passer pour l’enfant d’un défunt ami et je devient son tuteur. Je lui procure de nouveaux papiers. Désormais il se nome Derek Jackowski.

2014 : Des étranges personnages nous surveille depuis quelques temps. Je crains que des hommes de main de Walker nous aient retrouvé. Je pense même quitter la Pologne.

2015 : Jack (ou plutôt Derek) entre dans une prestigieuse école d’Art à Paris.
J’ai jugé préférable qu’il ne reste pas à Kielce, trop risqué.
J’ai confiance en ce petit, il ira loin. Déjà au lycée ses résultats étaient excellents. Puis il ne se contentait pas d’être seulement une grosse tête puisque même ses résultats de sports étaient bons, particulièrement en escrime et en natation, disciplines dans lesquelles il a gagné de nombreuses compétitions.

2020 : J’apprend aux informations, l’assassinat de Aaron Walker et de sa nouvelle épouse, j’enrage presque de n’avoir pu tuer cette ordure de mes propres mains. Il paraît que son fils Kyle Walker, issu de son second mariage, va hériter de sa fortune.
J’ai quelques nouvelles de Jack (alias Derek Jackowski), il a quitté son école et travail dans la Bande-dessinée. Il paraît qu’il voyage beaucoup, il m’a même dit être retourné en Australie.


Aujourd’hui, à Paris :

«Pauvre oncle Alexeï… Ils ont fini par t’avoir. »
Jack, parcouru encore une fois le vieux journal poussiéreux qu’il tenait entre ses mains.
« Heureusement qu’ils n’ont pas eu ceci. »
Il rangea avec soin le précieux document dans une malle
« Cela aurait pu s’avérer compromettant…. »
Son regard se posa sur un ancien carton à dessin qui reposait au fond de la cachette.
« …au moins aussi compromettant que cela »
Il contempla une nouvelle fois ses vieux croquis : Des images d’animaux, arrangés de bien atroces façons, et parfois méconnaissables. Des hommes ou femmes de Sidney, et de Kielce, parfois dans un état bien pire que celui des pauvres bêtes.
Il s’arrêta sur un dessin en particulier, un parmi tant d’autre. Il représentait un homme au visage dure et aux yeux sombre, un homme qui lui ressemblait. Sa figure était déformée par une expression où étaient mêlées douleur, fureur, dégoût, et haine.
De tous ses sujets il était, pour ainsi dire, le mieux soigné : On pouvait aisément y observer unes à une les étapes de la torture de cette homme ; Comment, après l’avoir abominablement battu, il lui avait brisé les membres l’un après l’autre, puis écorché vif, dépecé en exposant à l’air libre chacun de ses organes.

« Le seul enseignement que j’ai retenu durant toute ces années passées à l’école religieuse: Nous sommes punis pour nos mauvaise actions… toutefois, si personnes ne sait qu’on les a commis, nous ne craignions absolument rien. N’est-ce pas… Papa ? »



CE QU’IL AIME :
- Les animaux, les humains, les chasseurs, les vampires, et quelques autres espèces d’hybrides, autrement dit : La viande fraîche de toutes sortes, et crue de préférence…
(et cela même sous sa forme humaine)
-La vue, l’odeur et le goût du sang, autan que celui de l’alcool et ce n’est pas peu dire
-Assouvir ses pulsions de grand prédateur… à savoir, chasser, et tuer
- aime aussi s’assoire sur un banc dans un parc et dessiner, fumer une cigarette, ou jouer un air d’harmonica

CE QU’IL N’AIME PAS :
-Se sentir faible,
-Les légumes…
-créatures qui refusent de mourir (dont son demi-frère)


OBJECTIFS :
Avant de mourir lui même, il veut pouvoir tuer Kyle Walker, son demi-frère, afin d’en finir avec cette maudite lignée (ceci inclus donc d’exterminer sa femme et leurs éventuels marmots, pépé et mémé Walker étant déjà décédés).
Pour le moment, il compte bien faire de Paris son terrain de chasse et de ses habitants ses vulgaires proies… afin d’assouvir son besoin morbide de tuer et de dessiner ses histoires de meurtres.


ET VOUS ?

Votre pseudo habituel : bof… c’est variable (et puis je pense que Nahala sait qui je suis Wink )
Votre date de naissance : en février… et l’année euh… attendez ça va me revenir…
Comment avez-vous connu ce forum : par un partenariat (sur le forum d’Almaran)
Que pensez-vous du forum, en quelques mots : hé hé… c’est un bô forum ça… ouh qu’il est bô le forum ! –veut pas se faire taper par les admins-

Pourquoi avoir choisi ces pouvoirs : Pour faire plaisir à ma grand-mère. Ha ha ! j’vous ai eu ! z’ avez tous cru que je n’avais pas lu le règlement hein ? hum hum… pardon… je n’y peut rien c’est plus fort que moi : il me faut assouvir mes pulsions de faiseur de blagues pas drôle… je dois dire des conneries c’est vital ! donc, je disais : « parce qu’ils sont franchement cool ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nahala
Admin
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 22/03/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Derek Jackowski (alias Jack)   Mar 31 Mar 2009 - 2:08

Whaooooouu cheers Te voilà!

J'adoooore ta fiche, héhéhé!

Bah... moi je vois aucune erreur, et je pense qu'on peut valider le nouveau pouvoir de corps coriace.

Bienvenu parmi nous! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Dalberg

avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 07/01/2009
Localisation : Dans les rues sinueuses de Paris...

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 32
Relations:

MessageSujet: Re: Derek Jackowski (alias Jack)   Mar 31 Mar 2009 - 2:31

cheers

Re-bienvenue! :p

Evan va enfin avoir un nouvel adversaire à sa hauteur Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maya
Admin ~ Maîtresse des fautes d'orthographe
avatar

Messages : 370
Date d'inscription : 22/03/2009
Age : 27
Localisation : Seine-et-Marne

MessageSujet: Re: Derek Jackowski (alias Jack)   Mar 31 Mar 2009 - 14:14

Fiche magnifique !

En effet il n'y avait rien à redire.

Bon Jeu =D !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Derek Jackowski (alias Jack)   Sam 11 Avr 2009 - 2:17

Hourra!! Un aquatique. Bienvenue à toi cher membre, que tu sois mauvais ou non. Octopus se fera peut-etre un plaisir de rencontrer une bête comme toi.
Revenir en haut Aller en bas
Derek Jackowski
Hybride Requin -- Dessinateur de BD et écrivain
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 29/03/2009
Localisation : Là où il ne fait pas bon d’y être

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: Plus d'40 piges avec une gueule qu'en paraît pas loin d'50.
Relations:

MessageSujet: Re: Derek Jackowski (alias Jack)   Sam 11 Avr 2009 - 13:03

La bête vous remercie tous de votre charmant accueil… Cool hé hé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Derek Jackowski (alias Jack)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Derek Jackowski (alias Jack)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Roman maritime ] Les aventures de Jack Aubrey, Patrick O'Brian
» SCENARIO : BLACK JACK GEARY
» Quand maluka découvre jack bauer
» Jack Rackham ou la vie d'un brigand
» Post de Jack Rackam sur operation zero

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Parisiorum - ou quand le mythe devient réalité... :: Présentations :: Répartition :: Fiches validées :: Hybrides-
Sauter vers: