Forum RPG futuriste se déroulant dans la ville de Paris.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A l'Assemblée Nationale

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: A l'Assemblée Nationale   Mer 28 Jan - 23:03

Il était dans son bureau. Bureau modeste, pour un député. Il y venais rarement, après tout, il en avait un aussi a la mairie de Paris, a quelques centaines de mètres. Mais la il devrais faire une intervention importante, qui, l'espérait-il devait lui ouvrir de nouvelles portes.

Il allait présenté un projet de loi, et il devrais se battre pour qu'il passe. Mais même s'il ne passait pas, cela ferait sans aucun doute parler de lui. Et en politique, il est toujours bon que l'on parle de vous.

Les choses étaient beaucoup plus complexe à l'Assemblée depuis la révélation d'il y a 50 ans. En plus des partis traditionnels se superposaient les a priori et les peurs des hybrides. Bien sur des partis anti-hybrides et pro-hybride étaient apparus. Mais ces partis étaient restés anecdotiques, a peine quelques députés chacun. Et avec une Assemblée regroupant maintenant plus de 600 membres, il avaient encore moins de poids. Cependant, chaque député avait sa conviction concernant les hybrides et les vampires. Ainsi, faire passer une loi pro-hybride, ou présentée comme telle, c'était rallier des membres de l'opposition "classique" et perdre des voix de son propre camp.

L'histoire politique de la France n'avait pas tant été impactée que cela par la révélation. Après la période Mittérand, la droite avait repris le pouvoir pendant une petite vingtaine d'année. Puis la gauche avait repris la main pour 15 ans.. et depuis la droite traditionnelle avait repris la main. L'alternance normale dans un pays démocratique.

L'objectif d'Alain était simple. Provoquer un électrochoc parmi ses collègues de l'Assemblée. Les amener à admettre que les vampires étaient des personnes dangereuses, et leur faire comprendre que les hybrides sont des gens handicapés, qu'ils ont besoin de l'aide de l'humanité. Sont but était simple, faire enfermer les vampires, et trouver un moyen de soigner les hybrides.

Il mettait la dernière main a son discours. Il se leva et se dirigea vers l'hémicycle, ou les citoyens français et l'ensemble des téléspectateurs de la chaîne parlementaire pourraient voir son intervention, et il espérait ainsi sortir de l'anonymat de l'hémicycle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A l'Assemblée Nationale   Jeu 29 Jan - 1:52

µune fois les orateurs précédents passés, il entendit le président prononcer son nom. Il entendit quelques brouhaha. Tant mieux, cela voulait dire qu'il avait bien réussit a faire comprendre qu'il allait dire quelques chose d'important.

Il aurait pu faire cette intervention, n'importe ou. Sur internet, au sein de son parti, a la télé, ou même pourquoi pas, dans la presse écrite. Cependant il s'était arrangé pour qu'un maximum de gens sachent qu'il ne s'agirait pas d'une intervention banale. Il voulait être dans cette salle, dans ce cadre prestigieux.

Il se leva et se dirigea vers le micro, à quelques sièges de sa place. Il était maquillé c'était courant maintenant pour les hommes, et encore plus ci ceux-ci voulaient bien passer sur les écrans. Quelques dizaines de personnes assistaient au débat. Beaucoup de journaliste, avec des dictaphones. Beaucoup d'habitués, mais énormément de badauds des gens qui, le présumait il, étaient venu pour SON intervention. En tout cas, ils semblaient eux aussi plus attentifs..

Il s'éclaircit la voix. Puis commença.


Monsieur le président,madame le premier ministre, mesdames et messieurs les membres du gouvernement, mes chers confrères..............

PS: je continuerais ce discours que vous attendez tous demain^^
PS2: si l'un d'entre vous est suffisamment concerné par la politique, et encore plus par la politique vis-à-vis des hybrides et des vampires, c'est le moment de faire acte de présence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A l'Assemblée Nationale   Jeu 29 Jan - 13:31

Monsieur le président,madame le premier ministre, mesdames et messieurs les membres du gouvernement, mes chers confrères.
Il y a 50 ans, la présence, pardon l'existence même, d'êtres différents a été révélé a la face de notre monde entier. Le président de l'époque, a décider d'accueillir parmi nous, a Paris, ceux de ces être différents qui se sentaient traqués, ou victimes de ségrégation. C'est tout l'honneur de notre nation d'avoir permis cela.

Cependant, 50 ans ont passés, et ceux -ci sont de plus en plus nombreux!

Aujourd'hui, nous devons nous rendre a l'évidence, une évidence qui étaient déjà a l'ordre du jour il y a 50 ans, mais pour d'autres populations. Cette évidence est simple. Nous ne pouvons pas accueillir toute la misère du monde chez nous.

Il y a 50 ans, nos pères ont fait un choix judicieux. En accueillant les hybrides et les vampires du monde entier, alors que leur présence était a peine révélée, nous avons pu accueillir parmi nous les hybrides et les vampires alors qu'ils étaient une population éduquée, qu'ils apportaient en France leur compétences acquises une partie de leur culture. Cette immigration nous fut éminemment bénéfique, car l'ignorance de leur condition leur avait permis de suivre des études, d'obtenir des postes importants, comme n'importe quel être humain. Mais aujourd'hui, leur présence est toujours réfutée par une grande partie, pour ne pas dire la totalité des pays du monde. Ils sont victimes de brimades de ségrégation. Et Les rares pays qui les reconnaissent refusent d'accueillir les hybrides et les vampires d'autres pays.

Ainsi, désormais, les vampires et les hybrides qui arrivent en France du fait de leur condition, ne sont plus que la lie de la société d'ou ils proviennent.

Je sais que certains d'entre vous chers collègues sont des hybrides. Je sais que mes paroles ne vous font pas plaisir outre mesure.

Mais n'oubliez pas le pays qui vous a accueillit, pour certains d'entre vous. Le pays qui a permis a vos parents de vivre en paix. Pensez que désormais ce pays n'as plus les moyens d'accueillir vos semblables. Car continuer a accueillir les vampires et les hybrides, c'est ouvrir la porte a la misère du monde désormais.

Pensez que si nous continuons à les accueillir, nous nous perdrons nous même dans ce maelström. Aujourd'hui, des immigrants vont jusqu'a tenter de se faire passer pour des vampires ou des hybrides pour obtenir l'asile chez nous.

Mes chers collègues, nos pères ont pris la grande décision d'ouvrir nos frontières aux non-humains nous devons nous aussi prendre une grande décision, celle de les fermer.

Car aujourd'hui, si nous continuons sur notre lancée, nous seront victimes de notre succès, et nous nous retrouverons avec des problèmes que je vous demande de prendre en compte.

Déjà, les vampires et les hybrides, loin d'être accepté par l'ensemble de la population, sont encore victimes d'un racisme latent. Nos compatriotes humains ne comprennent pas que nous continuons d'accueillir des gens qui grâce a leurs pouvoir ont souvent de hautes positions, que ce soit dans les travaux manuels ou dans les métiers plus intellectuels. Nos compatriotes humains commencent a se poser cette question.

A quoi cela sert que les hommes soient égaux en droits, si des "non-hommes" nous sont supérieurs. A quoi cela sert d'être égaux si une race nous rends égaux dans la misère. Si nous ne sommes égaux que devant la pauvreté, pourquoi nous asservir a une autre race.

Oui mes chers amis, certains de nos compatriote commence a se poser ces questions. Et devant cette question. Et devant la croissance continue du nombre de vampire et d'hybrides, quel risque d'être leur réponse?

Je vais vous le dire. Cette réponse sera la même que celle de nos pères il y a 250 ans. Ils vont se révolté contre cet ordre qui les exploites.

Alors mes chers confrères, que devons nous faire pour éviter cela. Nous devons simplement arrêter d'accueillir les hybrides et les vampires. Mais cela ne changera pas la douleur des non-humains de par le monde.

C'est pourquoi le projet de loi dont je vous propose de débattre aujourd'hui a deux volet. Le premier, est la fermeture totale des frontière aux hybrides et aux vampires. Mais dans le même temps, le projet demande que des moyens soient fournit a la recherche afin que nos savants puissent trouver un remède.

Oui un remède. Un remède pour que les hybrides et les vampires du monde entier puissent changer de nature, et ainsi vivre en paix.


Monsieur le président,madame le premier ministre, mesdames et messieurs les membres du gouvernement, mes chers confrères, aujourd'hui nous devons faire un pas historique pour l'humanité. Je vous remercie.


Il retourna s'asseoir. Sous les bravos de certains, et les quolibets des autres. Qu'importe, son texte avait fait réagir. Il tenta de repérer les différentes réactions. A sa grande satisfaction, certains de ses collègues hybrides semblaient avoir étés convaincus de ses arguments tandis que certains humains qu'il savait anti-hybrides le huaient. Tant mieux, ses arguments avaient réussit a dépasser la barrière de la race. Dans l'hémicycle en tout cas. Il devrait attendre plusieurs dizaines de minutes pour avoir accès au réactions des journalistes. En attendant, il écouterait d'une oreille distraite les autres intervenant. Il savaient que quoi qu'ils disent, il ne pourraient effacer ce discours, et qu'il faudrais plus que quelques députés a l'intervention mal préparée pour contrer son attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A l'Assemblée Nationale   

Revenir en haut Aller en bas
 
A l'Assemblée Nationale
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Parisiorum - ou quand le mythe devient réalité... :: Le Jeu : Paris :: Paris Ouest-
Sauter vers: