Forum RPG futuriste se déroulant dans la ville de Paris.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?   Ven 23 Jan - 17:11

Bonjour à tous,

Lorsque j'ai écrit ce post (ICI) je me suis posé la question de la condition des Hybrides et des vampires lors de leur arrivée à Paris?

Puisque la capitale Française est une terre d'asile, il a du y avoir des arrivages massifs un comme les pieds noir en France dans les années 60. Comment imaginez vous leur arrivé, leur condition, ne pensez vous pas que l'Etat français s'est organisé afin de prévoir cette immigration? De part cet arrivage massif de personnes des problèmes sociaux ont u voir le jour, non? Des problèmes semblables à ceux que l'on rencontre aujourd'hui avec les vagues successives d'immigration.

Quel est votre point de vue et surtout quel est le point de vue de notre fondatrice?

Merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?   Ven 23 Jan - 18:28

Je pense qu'il faut distinguer les vampires et les hybrides.

D'une par les vampires, qui peuvent plus s'apparenter a une secte, de par leur stérilité et la nécéssité d'une "initiation": ils ne se développent que par la volonté des membres ET des nouveaux venus.

D'autre part les hybrides, qui sont très a par. On pourrais les assimiler a une population humaine "classique" disons race (sans aucun sous-entendu xénophobe) sauf que a priori toutes les races ont leurs hybrides, et que ceux-ci ont une forme humaine normale qui leur permet de se fondre dans la population. on pourrait les comparés aux homosexuels, sauf qu'il n'y a aucune preuve scientifique d'une hérédité de l'homosexualité. Mais pour simplifier les choses je pense qu'on peut comparer leur condition a celle des homos. Ce groupe se développe indépendamment de la volonté des membres et de leurs enfants (sauf a restreindre volontairement leurs naissances).

Quel que soit le groupe, celui-ci est dépositaire d'une part de mystère et surtout détenteur de pouvoirs surhumains, qui auront surement étés exagéré encore par la peur de l'inconnu. Cette part de mystère et de pouvoir implique une xénophobie latente ou exacerbée mais dans tout les cas une réelle peur, pensez aux templiers, aux juifs, aux franc maçons. Il y aura donc une peur des gens "normaux" qui se traduit par les chasseurs.

Dans tout les cas, l'ouverture et la protection qu'offre Paris impliquerait obligatoirement un afflux d'hybrides et vampires. En effet pensez aux protestants fuyant en Angleterre suites aux guerres de religions en France, ou encore les émigrants de la révolutions, ses nobles qui n'étaient plus le bienvenu après la mort de Louis XVI. Cependant cet afflux n'aurait peut être pas été si importants: la dépénalisation de l'homosexualité (oui cela était un délit d'être homo même en France) n'as pas entrainé de gros déplacements de population, même si on ne regarde que les déplacements des homos. Il faudrait savoir quelle part de la population est touchée. Un faible part pourra permettre aux hybrides et vampires de continuer a se fondre dans la population, alors qu'une part importante (on va dire au delà d'un pour cent) impliquerait une présence trop importante pour pouvoir rester cacher alors qu'une ville les accueille.

Cependant, je me permet de douter que les autorités françaises aient juste ouvert la ville de Paris. En effet la constitution française empêcherait qu'une loi de cette importance ne soit pas appliquée a l'ensemble du territoire.

Une autre chose Lucius. Il ne faut pas oublier que le droit français interdit de connaitre la "race" la religion et l'origine des personnes. Ainsi il ne pourra pas être tenue de statistiques officielles (par contre officieuses.....) sur les hybrides et les vampires. De plus les immigrants auront des origines sociales, culturelles et politiques différentes, au contraire des immigrants africains (musulmans ou Afrique noire) ou antillais en France dont le niveau scolaire était souvent inférieur a celui de la métropole d'où une concentration de ceux-ci dans des "ghettos" sociaux. En revanche les pieds noirs français, d'un niveau scolaire parfois plus élevés et avec un nom souvent bien français on eu beaucoup moins de mal a s'intégrer.

Voila pour le coté immigration (je sais je suis capable de dire oui et non sans pour autant prendre parti).

Coté accueil des immigrants, il faut surtout se souvenir que les hybrides et les vampires peuvent cacher très facilement leur nature aux humains normaux, sauf a se faire prendre sur le fait. Il pourrais donc y avoir une xénophobie latente, mais qui aurait du mal a passer aux actes puisqu'il est très facile de tabasser un juif orthodoxe (avec la kippa h24 sur le caillou) ou un maghrébin (je vous fait pas un dessin) en revanche il est difficile de tabasser un hybride qui se cache, et même ceux qui ne se cachent pas feront attention a ne pas attirer l'attention (cf Pilou qui passe inaperçu en ville, en revanche Elodie.....). De plus la loi française étant la même pour tous, le fait de tuer un hybride sera autant puni que de tuer un chasseur ou un humain normal. D'ailleurs il faudrait que les chasseurs se rappellent que même un animal est protégé par la loi. En revanche un hybride condamné pour le meurtre ou l'agression d'un humain (y compris un chasseur) risquera plus surement d'être la victime de la vindicte populaire alors qu'un chasseur, même condamné pourra s'attirer les faveurs de la foule.

Donc voici mes conclusions dans l'ensemble:

1_ Qu'elle soit forte ou anecdotique, l'immigration ne serait pas visible et donc n'impacterais pas spécifiquement le comportement des gens. Cette immigration pourrait même avoir augmenter le niveau social et culturel de la ville.

2_ La découverte de la nature des hybrides et des vampires impliquerait une montée de xénophobie car leurs pouvoirs et leur nature ferait peur. Les humains auraient donc a priori peur des hybrides/vampires.

3_ Les hybrides/vampires peuvent montrer leur nature sans risquer vraiment les chasseurs puisque la loi les protègent.... mais la loi protégeait aussi Brahim (rappel du pont du Carrousel)

4_ les hybrides/vampires peuvent travailler, mais toujours pareil, révéler leur nature les mettraient en porte a faux vis a vis de l'employeur s'il est xénophobe.

5_ les hybrides sont les meilleurs, et les terrestres encore plus que les autres Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?   Ven 23 Jan - 20:40

Tu fais bien de différencier Vampire et Hybride. Pour moi, il allé de soi que cet amalgame concernait leur statut et non leur spécificités génétique ou autres.

Telle que l'annonce de l'existence des Vampire et des hybrides est explicitée dans le contexte, je voyais la découverte par les humains lambda de l'existence de ces "créatures" comme un changement radical dans leur conception du monde.
Comme le dit Gabriel dans le contexte, on apprend du jour au lendemain l'existence des vampires et des hybrides! Ça a de quoi secoué et faire devenir suspicieux n'importe qui sur son voisin et même sur sa propre famille. D'ou, selon moi, un éventuel exode massif vers Paris, de peur d'être traqué!

Ce qui serait d'ailleurs intéressant c'est que l'hybride qui a révélé cela soit joué en tant que PNJ, histoire que l'on comprenne pourquoi il a révélée cette information?!

En ce qui concerne la Loi je dois avouer que j'ai considéré qu'en 50 ans, le droit Français avait changé. ( en plus si on prend en compte toute les réformes constitutionnelle que notre cher président Sarkozy a effectué ont peut s'interrogeait sur l'avenir du droit Français!^^)

Bref, après cet exposé magistral de ton point de vue j'attends la réaction des autres membres et surtout de notre administratrice.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?   Ven 23 Jan - 22:02

En fait si j'ai fait cette différence c'est parce que je comptais au départ exposer que cette différence de nature impliquait une différence de perception par les les autres. Comme ma pensée vagabonde souvent je n'ai pas aborder ce point ensuite.

Tu a aussi raison en disant que le droit français aurait changer. Cependant, le droit s'inscrit toujours dans la même ligne c'est a dire de plus en plus de droit, et d'égalité des uns par rapport aux autres. C'est pourquoi, pour moi, et malgrès toutes les peurs animées par cette découverte, le droit n'aurais pas pu "régresser" vers une ségrégation. Il ne faut pas oublier que depuis Napoléon, personne n'as refondu autant le droit français. Et encore Napoléon n'a-t-il pas TOUT réformé. Or une telle refonte du droit implique des changements radicaux dans les mentalités et dans les institution. Gabriel, dans son exposé du monde de Parisiorum, n'indique pas un tel état d'esprit. On peut donc supposer que les institutions ne sont pas impacté dans leurs fondements par la révélation de la présence des vampires et des hybrides.

De plus même si un exode a eu lieu, et c'est ce que j'ai expliquer précédemment, les gens arrivants a Paris ont pu de suite se "fondre dans la masse". De plus il faut voir que l'annonce de l'ouverture de Paris (ou de la France comme je disais plus haut) a pu aussi avoir un effet sur les parisiens eux-mêmes (ou les français) en entrainant un exode inverse ("quoi mais on va pas vivre dans un pays de monstre!!!").

PS: j'aime bien ce petit débat Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?   Dim 25 Jan - 23:44

héhé

Ma vison des choses vient peut-être de ma fâcheuse habitude à voir le Mal partout et à me dire que c'était mieux avant!^^

Je ne suis pas juriste ni politologue mais j'ai le sentiment que depuis la révolution française les gens et les idées ont bien changés et que ce n'est pas forcément dans le bon sens!

Si je suis d'accord avec toi sur le fait que la tendance du droit n'est pas à la "régression" je constate certaines dérives: dérive sécuritaire, dérive de la protection sociale et de l'égalité des chances. Ses dérives renforce l'individualisme, l'extrémisme et aussi la radicalisation de la pensée (exemple avec le regain du fondamentalisme dans les religions)

C'est pourquoi, dans mon idée, cette annonce a du généré un climat de méfiance et de panique, favorisant tout les courants fondamentalistes et extrémistes et donc influant sur la migration des personnes "spéciales". Sans parler de ségrégation, qui est selon moi un terme trop fort, j'imaginais plutôt un régime politique ultra-sécuritaire avec recensement de la population des personnes spéciales, contrôle des naissances et surveillance poussée des personnes spéciale. Tu vois le genre?

D'autres avis?

p.s: moi aussi j'aime bien ce petit débat, j'aimerais bien que d'autre participe et surtout Gabriel et Fura!^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?   Lun 26 Jan - 0:01

Attends je reste bouche bée là et je réfléchis intensément à mon argumentation, qui pour l'instant se résume à un :

Euh?

en train d'éditer
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?   Lun 26 Jan - 0:37

Je comprends que tu parle de ces dérives, cependant il faut savoir regarder plus loin que dans ce que nous donne a lire les journaux.

Ainsi tu parle de la dérive sécuritaire. Personnellement je ne pense pas qu'on soit dans ce genre de dérive. En effet il y a certes de plus en plus de caméra et de fichier (informatiques car les fichiers ont toujours existé aussi loin que la police du royaume de France a été organisée), mais il y a aussi de plus en plus de gardes-fou, et de contres pouvoirs.

Tu parle de la dérive de la protection sociale, mais nous n'avons jamais eu tant de protections (exemple: la CMU pour les demandeurs d'emplois)

Enfin l'égalité des chances, je pense qu'a l'heure actuelle une personne "différente" (maghrebain, homosexuel, noir ou même femme) a beaucoup plus de chance d'être jugé a sa juste valeur, et pour certains, ont accès a des métiers que leurs ainée n'aurais simplement jamais imaginé faire. Il ne faut pas oublier que Sarkosy est fils d'immigré, hongrois certes et pas marocain ou gabonnais, mais immigré quand même. Nos parents et grands-parents ont connu la xénophobie vis-a-vis des italiens, ou des espagnols, puis celle contre les portugais.

C'est pour cela que dans l'ensemble, on va vers de plus en plus de droits pour les individus (et de moins en moins de devoirs, mais c'est un autre débat). A tel points que certains ne profitent même pas de tous leurs droits.

La xénophobie vis-a-vis des étrangers a eu lieu parce qu'ils étaient identifiables (accent, couleur de cheveux, pilosité, couleur de peau). Or, les hybrides et les vampires ne sont identifiables que s'ils se métamorphosent. Donc les hybrides et vampires ne sont qu'une vague très hétéroclite d'arrivants de diverses nationalités.

Tu parle d'un fichage des non-humains, mais cela implique un grand changement dans les mentalité de nos dirigeants: la constitution dit: "Tous les hommes naissent libres et égaux"
Cette phrase implique de nombreuses choses, ainsi en France on ne peut pas savoir combien de noirs, de blancs, de jaunes de basanés y résident... La loi l'interdit, et même mieux la constitution l'interdit. Après l'argument pourrait être que les hybrides ne sont PAS des humains. Mais il ne faut pas oublier que les hybrides peuvent être n'importe ou.... y compris à l'Assemblée Nationale et au Sénat.

Nous savons que Paris s'est ouverte aux hybrides, cela implique une acceptation par les politiques. Bien sûr ces mêmes politiques ont pu accepter sous la condition que les non-humains soient fichés, mais j'ai peine a le croire.

Voila pourquoi j'en suis arrivé aux conclusions que j'ai énoncé plus haut.

Cependant, j'admets que tu puisse avoir raison, et que la révélation de l'existence des non-humains a pu profondément changer les mentalité c'est pourquoi pour continuer a développer efficacement nos pensées, il nous faut savoir quelle proportion de gens sont hybrides, et combien sont vampires.

Pour les vampires, j'ai mon idée qu'ils doivent être peu nombreux, car je les voix plutot solitaires, et offrant leur malédiction uniquement a quelques élus.

Pour les hybrides en revanche... les choses sont différentes. En effet, on peut être hybride si un de nos deux parent en est un. il nous faut savoir si le génome hybride est récessif ou dominant, et, en prenant en compte le fait que nous sommes tous les descendants de Charlemagne (sous entendu en 12 siècles avec les stats, on compte beaucoup plus de descendant possibles a une seule personne qu'il n'en a jamais exister sur Terre). En gros la moitié de la population pourrait être porteur d'un génome hybride..... ou juste un pouillème. A cela, seule notre admi préférée pourrais répondre.

PS: aussi incroyable que ca puisse paraitre cette discussion n'est pas juste un débat entre Lucius et moi, vous pouvez aussi intervenir, et aucune intervention n'est idiote du moment qu'elle est constructive.
Revenir en haut Aller en bas
Evan Dalberg

avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 07/01/2009
Localisation : Dans les rues sinueuses de Paris...

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 32
Relations:

MessageSujet: Re: [QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?   Lun 26 Jan - 22:13

Bon, aller jme lance ^^

Alors, je voulais revenir sur ce que tu dis Lucius, je suis plutôt d'accord. A mon avis, lorsque que l'existence des hybrides à été officielle. Le monde ne s'est pas dis "il y a des hybrides ainsi que des preuves qu'ils existent, ok, tout va bien!" Les gens ne sont pas forcément prêt à entendre de d'autre gens, mi-animal mi-humain qui plus est, existent. D'où la création du groupe des chasseurs, qui, à mon avis, illustre la réaction des gens, mais de manière extrémiste.

Je pense qu'à cette annonce, il y a eu une "vague de racisme". Déjà que le racisme est présent de nos jours, pourquoi ne le serait-il pas envers les hybrides aussi? Car la première réaction envers l'Inconnu est de le critiquer, le détester.

Je suis alors d'accord avec Lucius sur le point du fichage, à mon avis, le gouvernement, à l'annonce de l'existence de cette nouvelle "race" à voulut forcément voir l'ampleur du mouvement. C'est le premier réflexe, essayer de ficher, pour pouvoir savoir quels moyens déployer.

Tu dis, Elodie, que "un fichage des non-humains, mais cela implique un grand changement dans les mentalité de nos dirigeants: la constitution dit: "Tous les hommes naissent libres et égaux"" Mais, lors de la colonisation, Jules Ferry (qui a mis en place l'école gratuite, laïque et obligatoire) dit, je cite -Les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. Je dis qu'il y a pour elles un droit parce qu'il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures- [Séance du 28 Juillet 1885 à la Chambre des députés, Journal officiel] Alors qu'à cette époque la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen est en vigueur depuis longtemps, ça ne les a pourtant pas empêcher de montrer les autochtones comme des bêtes de foire et de s'approprier leurs richesses et leurs territoires.

Je pense que l'apparition des hybrides au grand jour, peut avoir le même impacte que lors de la colonisation, pourquoi ne pas imaginer que l'on considère ces gens comme une autre "race" et pourquoi pas "inférieure"? Les hommes non-hybrides pourraient se penser les seuls "normaux" et donc, les hybrides des "mutants" qu'il faut ficher, classer?
De manière extrémiste, c'est ce que pensait Hitler envers les Juifs, Tziganes, handicapés, etc... Il disaient qu'ils n'étaient pas normaux et qu'ils fallait les éliminés.
Et puis, le classement est déjà quelque chose qui existe. Par exemple, les Renseignement Généraux, le STIC, le fichier Edwige...

Pour les vampires, c'est autre chose. Les vampires sont présents depuis toujours dans la culture, de plus, il n'est pas dit dans le contexte, que l'existence des vampires a été déclarer officiellement. A mon avis, les vampires, vivant depuis trop longtemps à côté des humains pour qu'ils aient dû mal à s'intégrer. Même si beaucoup de préjugés circulent sur eux. De plus, leur nombre assez limités à un grand rôle dans cette bonne intégration. Car, étant peu nombreux ils ne sont pas vus comme une "menace" pour l'Homme.

Voilà, voilà, j'ai surement répété des choses déjà dites mais au moins j'ai donné mon avis ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?   Lun 26 Jan - 22:52

Bien sur l'homme a toujours eu peur de l'inconnu, et de l'étranger. Bien sur le fichage existe.

Cependant et j'insiste malgrès tout le passif de la France coté colonial, il n'y a jamais eu de fichier notant la race des gens (sauf fichiers très officieux et très limité). C'est d'ailleurs la raison qui fait qu'en France, aujourd'hui, on ne sais pas combien il y a de noirs, de jaunes, de blanc...

Pour avoir peur de l'étranger, pour pouvoir le prendre a parti, il faut pouvoir le reconnaitre. Or, nos hybrides sont, sous leur forme humaine des gens comme tout le monde, impossible a distinguer.

De plus et c'est ce que je disais avant, pour savoir quel a pu être l'impact de la révélation, il faut savoir quelle part de la population est "atteinte". Si la part est importante, il faut s'attendre a ce que nombre de nos représentants en soient. Et qui dit représentation a l'assemblée dit quand même garde-fou, après tout, le maire de Paris en était un.

Et dans tout les cas, n'oubliez pas un fait très important: un hybride n'est connu que s'il le veux bien: s'il reste sous forme humaine, il n'y a aucune raison pour que les gens découvrent sa nature.

On est donc a l'arrêt tant que Gabriel ou Fura ne nous donne pas plus d'éléments (pour moi le principal étant la part de population concerné par l'hybridation et le vampirisme).
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Luciano
Peintre -- Barman au Midnight Le Bouffon noir
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 29

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 121 ans
Relations:

MessageSujet: Re: [QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?   Mar 27 Jan - 10:19

Euh...
Est-ce que quelqu'un aurait l'extrême amabilité de me résumer les grands points de la discussion, parce que là j'avoue que j'ai du mal à suivre... Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?   Mar 27 Jan - 10:30

Pour faire simple lorenzo,
je demandais a tout les membres comment ils imaginés la condition des hybrides et des vampires suite à la révélation de leur existence.

Je disais que je voyais ça comme une grande remise en question de notre conception du monde, aussi bien sur notre définition de l'Humain que sur l'évolution.
De ce fait, j'imaginais un monde ou cette révélation ai pu engendré un courant de panique, exacerbant l'extrémisme et le fondamentalisme religieux.
CONSEQUENCE: Les Etats aurait entamé un recensement de la population Hybride et vampire, un control des naissances pour ces personnes, une surveillance de ces personnes.


Quant à Elodie, elle soutient qu'il est peu probable que de telle dérives sécuritaire soit possible, compte tenu de la constitution française. De plus, elle s'interroge sur le type du génome Hybride: RÉCESSIF OU DOMINANT?
Selon elle, il et très probable que le génome soit dominant et héréditaire ,c'est à dire qu'une grande partie de la population mondiale soit Hybride (peut-être sans le savoir?) et que par corolaire, le nombre d'hybride présent à l'assemblée nationale soit important (et limite le vote de loi anti-Hybride).

Voila en gros un résumé de nos deux visions.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
Admin
avatar

Messages : 867
Date d'inscription : 04/10/2008
Age : 29

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 24
Relations:

MessageSujet: Re: [QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?   Mar 27 Jan - 11:54

Toh ! Merci pour le résumé Lucius, car même si j'ai lu tous vos messages, je n'ai pas retenu tous vos arguments... C'est un débat rondement mené, je vous félicite ! Smile

Ma position se situe quelque part entre les deux.
Je pense qu'une telle révélation a forcément dû faire des vagues sur le moment. Mais à l'époque, celui qui a fait cette révélation et qui était au pouvoir à Paris était lui-même un hybride, et avant de passer à l'acte, il avait préparé le terrain.
Donc oui, il y a eu du mouvement en 1990, mais en tout cas sur Paris, ça a été calmé.
De plus, comme l'a dit Elodie, les hybrides ne se repèrent pas si facilement, puisque sous forme humaine ils ressemblent à tous les autres humains.

Si j'ai fait démarrer le jeu sur le forum cinquante ans après l'événement, c'était pour ne pas avoir à gérer la crise de l'époque. ^^
Mon opinion sur l'Etat français actuel, c'est qu'il laisse faire les choses. Pas de recensements d'hybrides (ce serait impossible à faire de toute façon), pas de lois anti-hybrides, tout comme il n'y a pas de lois anti-chasseurs. Mais il n'y a pas de lois pro-hybrides non plus.
Comme le maire de 1990 était un hybride, il a tenté de faire comprendre au monde (ou en tout cas à Paris) que les hybrides existaient depuis toujours, et ainsi de faire entrer dans les esprits que les hybrides devaient avoir les mêmes droits et devoirs que tout citoyen.

Actuellement me demanderez-vous, comment réagissez les humains vis à vis des "non-humains" ? Tout dépend de l'humain je dirais. Certains l'ont accepté, certains sont fascinés par ces créatures et veulent défendre leur cause, d'autres en ont peur ou développent une notion de racisme. Mais je dirais que ceux qui ne peuvent vraiment pas les supporter ont soit quitté Paris, soit embrassé la cause de Xander. ^^
Pour les vampires, même chose, même si les gens s'y habituent à mon sens beaucoup moins bien. Déjà parce qu'il y en a peu, donc on en croise moins, mais surtout car les mythes sur les vampires n'ont jamais représentés nos amis aux longues canines comme des amis pacifistes de la race humaine... Cela dit, comme ils se font en général discrets, les gens se préoccupent moins d'eux que des hybrides.

Pour ce qui concerne le prorata d'hybrides par rapport aux humains, je l'ai noté dans les races :
- A Paris, pour 20 humains nous avons 5 hybrides, et 1 vampire.
Mais c'est Paris, la ville de refuge des hybrides, de facto la population d'hybrides et de vampires y est plus concentrée.
J'estimerais donc qu'à une échelle mondiale, 10% de la population est hybride, et seulement 2% est vampirique.

Cela vous convient-il ?

_________________
J'ai tous les pouvoirs sur vous ! Mais je n'aspire qu'à vous servir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parisiorum.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?   Mar 27 Jan - 13:05

Pour moi ça va oui!

Si je comprend bien, l'hybride qui a tout révéler a préparer le terrain du coup les effets néfastes éventuel de cet annonce ont été minimisés?! Ça me parait très plausible en effet!

Cependant le fait que le chasseurs soient "tolérés" est édifiant!
A ce sujet, que pense l'église (et pas seulement le chef des chasseurs) des Vampires et des Hybrides?

Merci pour ton intervention Gabriel!^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?   Mar 27 Jan - 13:16

En fait je ne pense pas que les chasseurs soient tolérés.

Je pense que leurs crimes ne seraient simplement pas plus punis parce qu'ils se sont attaqués a des hybrides. De fait, un chasseur tue un hybride, c'est un meurtre point. Mais l'inverse est valable aussi: un hybride tue un chasseur c'est un crime, même peine. Ce que voulais dire Gabi je pense, c'est que le fait de tuer un hybride n'est pas une circonstance aggravante.

Et cela est très probable vu la proportion d'hybrides. 25% c'est suffisant pour éviter le passage de loi anti-hybride (en comptant le ralliement d'élus humains, facile a obtenir avec des arguments humanistes ) mais pas suffisant pour obtenir des lois anti-chasseurs.

On en reviens donc aux conclusions que j'ai énoncé a mon premier post: les hybrides peuvent vivre "normalement" et ne seraient victime de la part des humains normaux que d'un racisme latent.

PS: pourquoi je considère que les hybrides sont aussi bien représenté a l'Assemblée que leur permet leur proportion réelle:
-Ils ont des noms "normaux"
-Ils n'ont pas un "faciès" déplaisant
-Ils peuvent avoir des pouvoirs, tels celui d'Ivy qui détecte le mensonge ou celui de Maki qui développe une aura. Ces pouvoirs peuvent faciliter leur ascension sociale sans forcément révélé leur nature.
Les pouvoirs physiques peuvent aussi augmenter leur position sociale. Un hybride comme Elo dans un métier manuel (elle a force accrue) sera plus mise en valeur qu'un humain normal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?   Mar 27 Jan - 13:55

En disant que les chasseurs étaient tolérés, je ne sous entendais pas: "J'ai raison, je suis le meilleur"!^^

Ton exemple en ce qui concerne le meurtre est juste, je n'ai d'ailleurs jamais dit le contraire.
Mais pour moi la présence de chasseurs est édifiante car il montre bien le côté réfractaire d'une certaine partie de la population.

De plus, je ne remets pas en cause tes arguments, qui sont d'ailleurs à mes yeux tout à fait valables. En posant cette question ouverte, j'attendais surtout que les joueurs ainsi que les admins donnent leur vision de l'univers "d'Hybrid Parisiorum".
Hybrid Parisiorum, bien que prenant place dans le monde réel tel que nous le connaissons (mais dans le futur), il ne faut pas perdre de vue que cela reste un univers inventé, qui s'écarte donc de la réalité.
Avoir des compléments d'information concernant la vie sociale, la géopolitique et le droit dans cet univers est intéressant car il nous permet d'avoir la vision du MJ, et d'avoir des perso qui collent aux mieux à l'univers.

Afin d'éviter de donner à cet échange un air de cours de récréation je m'arrêterai la. Échanger mon point de vue avec d'autres m'intéresse, me lancer dans une joute verbale et surenchérir continuellement pour avoir tout prix raison beaucoup moins!^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?   Mar 27 Jan - 14:18

Bon je me lance à mon tour ! ^^

Tout d'abord je remonte le temps, 50 années plus tard, à l'annonce du président de l'existence des hybrides, qu'il a apparemment, selon les dires de notre chère administratrice, très bien menée. J'étudierais la réaction des hommes de deux façons différentes :
- la première est évidemment, et ça me semble le plus probable, une réaction de peur, d'effroi. Il faut tout de même se rappeler que l'homme a toujours vécu dans un monde rationnel. A moins que les vampires soient réellement un fait accepté et su... A ce sujet j'aimerais qu'on m'éclaire parce que je ne suis pas sûre d'avoir bien saisi : les hommes savent-ils leur existence depuis la nuit des temps ? Est-ce plutôt une affaire de croyance ? C'est à dire que certains hommes y croient et d'autres non ?
En tout cas je ne pense pas que ça change quoique ce soit en ce qui concerne la réaction donc à l'existence des hybrides. Je disais donc que, même avec la présence des vampires, l'homme vit dans un monde rationnel, où magie, mutation etc tiennent de leur propre imagination. L'apparition dans ce monde rationnel d'hommes entre l'humain et l'animal est comme un rêve qui se réalise. Et ça paraît d'abord improbable. Pourtant si notre cher président hybride lui-même a bien mené la chose, les humains sont donc sûrs de leur existence. Mais peut-on dire que tous l'ont accepté ? Je n'en suis pas sûre. En fait je suis même certaine du contraire. Il y a donc pour moi une réaction la plus répandue qui est la peur de l'hybride. "Des hommes qui se transforment en bête ? Des bêtes qui gardent l'intelligence humaine ? Imaginez un être avec de très mauvaises intentions ayant ce genre de... mutisme ? De quoi serait-il capable ? Si c'est un insecte ça peut aller, mais s'il est un ours ? Surtout qu'un hybride peut aussi être entre l'homme et l'animal, avec des pouvoirs en plus, surhumains qui plus est. Même minoritaires, s'ils sont mauvais, ils peuvent constituer une armée puissante qu'on ne comprendrait pas vraiment, et on serait vite exterminés..."
Voilà le genre de réaction que je vois d'abord. Ce qui nous mène aux chasseurs, qui prennent les hybrides pour de la vermine diabolique qu'il faut absolument exterminer.

- la deuxième réaction, moins répandue mais bien là quand même, selon moi, est la fascination. Lucius en est un exemple, et veut donc défendre leur cause. Ces gens là trouvent simplement les hybrides géniaux, c'est une sorte d'accomplissement de leur imagination. Ces gens sont aussi plutôt rêveurs de base je pense, ou du moins ouverts d'esprit et ne s'arrêtent pas à une simple différence, même si elle est grande.

Voilà pour les réactions.

En ce qui concerne les lois maintenant, selon Gabriel, il n'y en a pas de particulière. Cela voudrait donc dire que dans la tête du président hybride, il fallait juste révéler leur existence, et faire attention aux réactions en mettant bien dans le crâne des hommes que ces créatures ne sont pas dangereuses et ont droit aux mêmes lois qu'eux, donc sont au même niveau (égaux, libres etc...) Cependant si effectivement rien n'a été instauré au niveau protection des hybrides, ce qui est judicieux en soi, car les protéger les aurait différenciés et en quelque sorte poussé la discrimination, le racisme et la violence face à eux peut exister, au même titre que les immigrés de couleur...

Je prends en compte maintenant ce que dit Elodie. Il est vrai que pour savoir si un homme est hybride, il faut que celui-ci se transforme ou démontre ses pouvoirs. Hors il se trouve que les hybrides se cachent, justement parce qu'ils sont conscients du rejet parfois même violent des hommes.

En conclusion, pour moi le racisme est très prononcé, mais passif, car il faudrait pouvoir identifier les hybrides...

J'espère avoir été claire. Je me suis sans doute répétée aussi, mais j'espère apporter un peu de choses dans ce chic débat. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?   Mar 27 Jan - 14:26

Je te rassure tout de suite Lucius, je ne suis pas du genre a me battre (même verbalement) pour avoir raison, même si je peut en donner l'impression.

Je pense que globalement on a fait le tour de la question ( en ce qui nous concerne en tout cas) et qu'on s'est quand même vachement rapporcher l'un de l'autre vis a vis de nos position (la preuve, Ivy qui nous rejoins un peu tout les deux). Maintenant il est plus sage de laisser les autres indiquer leurs propres points de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?   Mar 27 Jan - 14:33

Moi je suis d'accord pour un racisme latent ! Razz

Mais il ne faut pas oublier que ça peut porter préjudice quand même aux hybrides, qui vont forcément se défendre... Une sorte de guerre très locale est en quelque sorte déclarée. Mais ça reste local. Maintenant est-ce que ça a une influence sur le plan politique ? Est-ce que les hommes politiques laissent faire ou interviennent ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?   Mar 27 Jan - 14:47

Pour la guerre, c'est un peu le jeu que tente de développer Arwen et Xander. On peut imaginer que 50 ans est le temps que les choses se mettent en place, le temps que les chasseurs se rendent compte du "laxisme" vis-a-vis des hybrides et que les hybrides se rendent compte qu'ils ne seront jamais accepté par tout les humains et songent a passer a la lutte armée.

La justice n'as pas besoin d'être laxiste, ou même d'un coté ou de l'autre. Pensez aux attentats de OAS lors de la guerre d'Algérie. Ils n'étaient pas soutenu par le pouvoir, mais avait des soutient divers, dans le monde politique, civil, militaire. Je vois bien les chasseurs comme une nouvelle OAS (au passage OAS= Organisation Armée Secrète). Tandis que les hybrides sont moins concernés par les évènements car ils n'aspirent qu'a vivre tranquille. (on peut aussi comparer les chasseurs aux basques d'ETA ou aux irlandais de l'IRA)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?   Mar 27 Jan - 15:08

Oui pour moi aussi ils seraient ce genre d'institution. Donc si je te suis bien, ils se sont mis en place, ont attaqué, et les hybrides ont commencé à comprendre qu'ils avaient un ennemi opposé à leur désir de tranquillité. Ils se rendent donc compte qu'ils ne seront pas tranquilles tant qu'il n'y aura pas négociation ou élimination...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?   Mar 27 Jan - 15:57

(Elodie: je prend note!^^)

Je vois aussi les chasseurs comme des fanatiques à l'instar des groupuscules terroristes, des extrémistes religieux et des extrémistes politique.

Ce que je trouve intéressant est le fait qu'il soit organisé et qu'il y ai un chef. Pourquoi? Parce que cette organisation laisse à pense que les chasseurs ont une idéologie, une doctrine. J'espère qu'avec le temps, le forum verra naitre un espèce de "code des chasseurs" et pourquoi pas une revendication et de la propagande. Ça rajouterai de la profondeur à cet univers en construction.

Il est probable en effet, qu'une résistance armée s'organise aussi chez les Hybrides... seul le temps nous le dira.

Mais il y a toujours un truc qui me chiffonne, j'espère y trouver une explication durant le jeu:
POURQUOI UN HYBRIDE A T IL RÉVÉLÉ AU MONDE ENTIER L'EXISTENCE DES VAMPIRES ET DES HYBRIDES?

On me dira surement que sans ce détail il n'y aurait pas de forum, mais hormis cela j'espère que l'on découvrira les tenants et les aboutissants d'une telle révélation!

D'ailleurs Elodie à soulevée une question des plus intéressante:
QUELLE EST L'EXPLICATION DES ADMINS CONCERNANT LES ORIGINES DE L'EXISTENCE DES HYBRIDES ET DES VAMPIRES?
==> Mutation génétique héréditaire? Malédiction? expérience extra-terrestre?

Je demande parce qu'il est évident que mon perso va chercher à le savoir!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?   Mar 27 Jan - 16:12

A mon avis les vampires existent depuis la nuit des temps, et il n'y a pas de questions à poser à ce sujet. Pour les hybrides une mutation génétique, mais due à quoi ?... Je ne sais pas.

Pour la révélation, peut-être simplement parce qu'il était difficile pour les hybrides de vivre cachés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?   Mar 27 Jan - 16:23

Concernant la révélation, on peut se demander si le maire de Paris a pris cette décision seul ou si il avait avec lui l'opinion des hybrides. Je pense que cela venait d'une volonté globale des hybrides cependant pour qu'il le sache, on peut imaginer qu'il y ai eu une sorte de confrérie des hybrides, qui travaille dans l'ombre pour améliorer leur vie. Une fois la révélation des hybrides faite, les vampires ont pu se dire que c'était le bon moment.

Pour les causes.

La cause des vampire cela ne peut être génétique, je l'ai déjà dit, puisque ceux-ci sont stériles (heureusement pas comme ce débat). Si on reste dans des explications rationnelles il ne peut s'agir que d'une sorte de maladie, transmissible par le sang (et uniquement par le sang, pas par les miasmes ou les relations sexuelles).
Pour les hybrides c'est obligatoirement génétique puisque cela se transmet par hérédité (pour rappel même le sida, dans de bonnes conditions, ne se transmet pas aux enfants puisque le sang de la mère ne se mélange pas a celui de l'enfant sauf accident).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?   Mar 27 Jan - 16:34

Quand je parlais de mutations génétiques il va de soi que cela ne concernait que les Hybrides.

L'idée de maladie me convient en partie...
Pour ma part je préfèrerais opter pour une explication plus fantaisiste: les vampires seraient selon moi le résultat de la quête d'immortalité d'un obscur Roi/Empereur. Je ne sais plus dans qu'elle film ou bouquin mais je crois me souvenir d'un Empereur chinois qui suivait une hygiène de vie draconienne enfin de préserver son souffle de vie. Après de longue recherches auprès de sages et autres mystiques, il aurait choisi de se nourrir exclusivement d'un certain type de méduses censées lui apporter la vie éternelle...
Ainsi cet Empereur a pu vivre près de 200 ans.

EDIT#1: hop! un petit article chopé sur Wiki traitant de la question de l'immortalité

Limite de Hayflick. Les télomères

En 1961, le biologiste Leonard Hayflick découvre que certaines cellules spécialisées ne semblent pouvoir se diviser qu’environ 50 fois successivement. Mieux : si on les laisse se diviser 30 fois, puis qu’on les met ensuite au repos pendant un temps élevé, une reprise des reproductions les limitera à 20 divisions successives : ces cellules semblent donc posséder une sorte de compte à rebours interne. Ses pairs lui donnent le nom de limite de Hayflick. On découvrira par la suite que cette limite est due à une reproduction incomplète des extrémités du brin d’ADN (télomères). Or cette reproduction est complète en ce qui concerne les cellules sexuelles. On finit par découvrir des agents inhibant ces télomérases. Toutefois, en rendant des cellules immortelles, il faut prendre garde à ne pas en faire des cellules cancéreuses (voir Henrietta Lacks). Par ailleurs se pose le problème de traiter la totalité des cellules d’un organisme vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
Admin
avatar

Messages : 867
Date d'inscription : 04/10/2008
Age : 29

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 24
Relations:

MessageSujet: Re: [QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?   Mer 28 Jan - 20:07

Lucius Frost a écrit:
QUELLE EST L'EXPLICATION DES ADMINS CONCERNANT LES ORIGINES DE L'EXISTENCE DES HYBRIDES ET DES VAMPIRES?
==> Mutation génétique héréditaire? Malédiction? expérience extra-terrestre?

Je demande parce qu'il est évident que mon perso va chercher à le savoir!

Bien, voici la réponse de l'admin... ^^
Je dis "de l'admin" au singulier, car c'est moi qui ai créé l'univers, et à cette question Fura elle-même n'a pas la réponse... gniark gniark.
Alors OUI j'ai l'explication pour les deux races, NON ce n'est pas la même pour les deux, et NON je ne vous donnerai pas la réponse Razz
C'est voulu qu'un certain mystère plane sur les origines mystérieuses de ces deux races, cela dit si vos personnages cherchent, peut-être pourront-ils trouver des éléments de réponse.
Donc, si comme Lucius, vous êtes intéressés par ce débat, je vous invite à le faire en jeu ! Smile

J'ai bien pris note de vos autres interrogations, des points fort intéressants ont été soulevés, et je les garde dans un coin de ma tête.

_________________
J'ai tous les pouvoirs sur vous ! Mais je n'aspire qu'à vous servir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parisiorum.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?   

Revenir en haut Aller en bas
 
[QUESTION DE FOND] La condition des non-humains à Paris?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question sur cities xl 2011
» Votre fond d'écran du moment
» La tourbière, pour pandawas feu et eau
» [Question] Couleur de peau
» Question 3DO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Parisiorum - ou quand le mythe devient réalité... :: Interactions :: La parole aux joueurs :: La Boîte à questions-
Sauter vers: