Forum RPG futuriste se déroulant dans la ville de Paris.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Visite frauduleuse [libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lorenzo Luciano
Peintre -- Barman au Midnight Le Bouffon noir
Lorenzo Luciano

Messages : 339
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 31

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 121 ans
Relations:

Visite frauduleuse [libre] Empty
MessageSujet: Visite frauduleuse [libre]   Visite frauduleuse [libre] I_icon_minitimeVen 10 Fév 2012 - 3:16

Huit heures du matin. Lorenzo avait terminé sa nuit de travail au Midnight deux heures plus tôt, mais il n'était pas du tout fatigué. Il déambulait dans les rues de la capitale, profitant des derniers moments de la nuit pour marcher en espérant finir par trouver la fatigue et l'envie de dormir.
Il leva les yeux vers le ciel : une belle pleine lune... c'était dingue comme cet astre imbécile pouvait avoir une influence sur son sommeil ! A chaque pleine lune c'était le même cirque, il ne dormait quasiment pas durant trois nuits... même lorsque son temps de sommeil était durant la journée !

Neuf heures du matin. Les rues commençaient à être blindées de monde, les gens allaient au travail d'un pas rapide, les yeux rivés sur leurs chaussures. Lorenzo avait arpenté plusieurs arrondissements à pied, sans être plus fatigué que s'il venait de se lever. Maudissant l'astre lunaire, il se résolut à oublier l'idée de dormir, et se demanda ce qu'il allait bien pouvoir faire aujourd'hui. Il ne reprenait le travail que dans une douzaine d'heures, et sur le plan artistique il n'avait aucune commande en cours...

Neuf heures trente du matin. Les rues se vidaient un peu, mais les touristes remplaçaient les travailleurs. Le soleil quant à lui manifestait son envie de briller sur tout le monde, et les yeux de Lorenzo en souffraient. Il n'avait jamais aimé le soleil, même lorsqu'il était encore humain. Et le fait de ne pas avoir dormi rendaient ses yeux noirs encore plus sensibles à la lumière. Apercevant une arche un peu plus loin qui lui procurerait un peu d'ombre le temps de s'habituer à la luminosité, Lorenzo pressa le pas pour se mettre "à l'abri".
Alors qu'il s'adossait à la grande grille ancienne sous l'arche providentielle, il manqua de tomber en arrière car la grille, à première vue fermée mais qui ne l'était en fait pas du tout, s'ouvrit sous son poids. C'est alors qu'il vit le panneau sur la grille :


Entrée des catacombes : accessibles au public tous les jours de dix heures à seize heures. Visites guidées à onze heures et quatorze heures.

Les catacombes ! En voilà une bonne idée ! Au moins il serait à l'abri de la lumière et de la chaleur, et une visite lui permettrait de passer le temps. Bon, l'heure officielle des visites n'était pas arrivée, mais après tout, la grille ouverte était une incitation à entrer !
Ce qu'il fit, donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Funke
Jongleur itinérant -- Manieur de feu
Alex Funke

Messages : 13
Date d'inscription : 21/06/2012
Age : 25

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 19 ans
Relations:

Visite frauduleuse [libre] Empty
MessageSujet: Re: Visite frauduleuse [libre]   Visite frauduleuse [libre] I_icon_minitimeLun 25 Juin 2012 - 23:45

    Paris … ville des lumières ...Maria m'avait dit un jour que c'était l'une des plus belle villes du monde, mais c'est aussi celle qui renfermait en son sein le plus grand charnier. Ironique non ?

    J'errais, à la recherche d'un endroit où dormir. Il pleuvait, il faisait froid, je n'avais nul part où aller. Je n'avais pas de quoi me prendre où une chambre, déjà que je n'avais pas mangé de la journée, je ne pouvais pas faire cela. J'étais trempé, je n'avais plus un millimètre de mon corps de sec.

    Alors que je passais dans une route je vis une arche sous laquelle je décidais de me protéger quelques secondes en dessous, pour réfléchir. Cependant, je vis une grille, et une pancarte qui me donna pendant un instant un peu d'espoir. C'était une des très nombreuses ouvertes des catacombes, et une de celle ouverte au public. Il n'y aurait personne avant dix heures, ou neuf heures trente. Et puis là, je savais que je trouverais un endroit où me reposer, loin des larmes du ciel. J'espérais sincèrement que ma couverture, dans mon sac, avait moins subi que moi.
    Je m'approchais, la grille était fermée par un vulgaire cadenas tellement rouillé que je n'eus aucun mal à le forcer. D'un coup de pied, je le fis sauter. Et j'entrais, un briquet à la main. Je ne voyais pas grand-chose, je ne savais où j'allais. Un labyrinthe glauque, on m'avait dit que c'était très simple de s'y perdre pour toujours, aussi, j'essayais de faire attention. Mais j'étais fatigué, si fatigué que j'allais toujours tout droit, et lorsque je vis un endroit un peu à l'écart, sorte de grand renfoncement, d'alcôves. Depuis le début, je faisais attention à ne pas regarder les murs. Je ne voulais pas voir les crânes et tous les corps. Le silence des morts me plaisaient, mais les voir ne seraient pas une bonne idée.

    Ma couverture étendue sur le sol, je m'allongerais dessus. J'avais froid, j'avais faim, mais tout ça s'envola quand enfin je pu m'étendre sur ce lit de fortune, faisant tout juste ma taille. Habillé, portant encore mon long manteau, je m'endormais, fixant ce bracelet que je n'avais plus jamais quitté …

    ************

    Le feu, les larmes,
    Un homme, une lame,
    Le sang, un cri,
    Une femme, Dolorès ….


    ************

    -Noooooooooooon !!


    Mon cri me réveilla, me redressant dans un même geste. Le silence fut brisé par mon brusque sursaut, et mon cri se répercuta en écho pendant quelques secondes avant de mourir.
    Mon cœur battait à tout rompre, mon souffle était court, et je ne voyais rien.
    Peu à peu, je me souvenais d'où j'étais, et comment je m'étais retrouvé là. La pluie, la nuit … il faisait plus chaud d'un coup, mes vêtements étaient secs maintenant et malgré la fraicheur ambiante, je me sentais comme dans une fournaise. J'étais en sueur, surement à cause des images que j'avais en tête, à cause de mon rêve ... Mon cauchemar … qui revenait sans cesse. Combien de temps me faudrait-il encore pour ne plus être tourmenté … je restais dans le noir, tremblant, assis sur ma couverture … j'aurais tant voulu qu'elle ne soit pas prise par ces hommes, que ce soit elle qui ai survécu, pas moi …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Luciano
Peintre -- Barman au Midnight Le Bouffon noir
Lorenzo Luciano

Messages : 339
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 31

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 121 ans
Relations:

Visite frauduleuse [libre] Empty
MessageSujet: Re: Visite frauduleuse [libre]   Visite frauduleuse [libre] I_icon_minitimeMer 27 Juin 2012 - 13:32

Dix minutes qu'il était dans les catacombes, et il commençait déjà à le regretter. Certes, il était au frais et à l'abri du soleil, mais il faisait noir et humide, et même s'il ne craignait pas le froid, l'absence de lumière le gênait un peu... Il se maudissait un peu d'avoir oublié que les vampires ne pouvaient pas forcément voir dans le noir. Il sortit donc son téléphone portable qu'il mit en marche histoire d'avoir un tout petit peu de lumière. Il avançait donc, dans une demi pénombre, sans avoir la moindre idée d'où il se trouvait exactement.

Quand au détour d'un couloir de roche il entendit, tout proche, un cri perçant, il fit un bond et lâcha son précieux téléphone qui s'explosa sur le sol, le laissant à nouveau dans le noir.
Se penchant pour ramasser les morceaux, il maugréait à voix basse :


Merde, merde, merde !

Mais qui pouvait donc avoir hurlé comme ça ? Cela ressemblait fort à un cri de détresse, un appel à l'aide.
Un combat au beau milieu des catacombes ? Ce serait bien le style de la ville ! Pourvu que ça n'arrive pas jusqu'à lui ! A part un petit spray au poivre planqué dans l'une de ses innombrables poches, il n'avait pas grand chose pour se défendre.

Il espérait aussi que tout ce bruit ne ferait pas venir un vigile, sinon il était dans de beaux draps. Il n'avait pas le droit d'être là, presque en dehors des heures d'ouverture, sans avoir payé son entrée, et si on le trouvait maintenant, on l'associerait à coup sûr aux cris.
Mais il ne pouvait décemment pas essayer de repartir en courant, sans aucune visibilité, c'était un coup à se perdre, ou à se prendre un mur et rester inconscient dans le noir, sans espoir de sauvetage...

Bon sang, mais où était cette satanée batterie ? Il avait réussi à tâtons à retrouver les deux parties de la coque du téléphone, mais la partie la plus importante devait avoir valsé un peu plus loin...
Que n'était-il nyctalope ? Ça aurait été tellement plus simple... Il aurait pu localiser immédiatement le petit objet noir, au lieu d'être obligé de se balader à quatre pattes sur le sol humide et argileux, à chercher à l'aveuglette, balayant le sol avec ses mains...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Funke
Jongleur itinérant -- Manieur de feu
Alex Funke

Messages : 13
Date d'inscription : 21/06/2012
Age : 25

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 19 ans
Relations:

Visite frauduleuse [libre] Empty
MessageSujet: Re: Visite frauduleuse [libre]   Visite frauduleuse [libre] I_icon_minitimeJeu 5 Juil 2012 - 18:58

    Toujours l'esprit embrumé, j'essayais de regarder le plus loin possible. Les ombres m'entouraient. Je voyais un instant des corps, des crânes. Pendant un instant, j'eus l'impression d'être dans un caveau, comme si cette nuit, quelqu'un était venu m'enfermer dans un caveau. Pour que je ne revois jamais la lumière. Dans un sens, c'était juste, puisque ma lumière s'était éteinte il y a longtemps. Et depuis, je n'avais plus vu le monde de la même manière. Les couleurs avaient disparu. Je ne voyais de la chaleur dans ce monde que lorsque je jonglais encore, que les flammes dansaient autour de moi. Parce que dans ces moments-là, entre les étincelles, j'avais l'impression de la voir, ses yeux, sa chevelure. Et elle disparaissait aussi vite qu'elle m'était apparu. Une ombre de mon passé, un souvenir qui me hantait, une image que j'aimais tant …

    Toujours assis, la tête dans les mains, je commençais à me demander quelle heure il était quand j'entendis soudain un bruit. Un bruit sourd et des murmures. Quelqu'un se baladait, j'en étais presque sûr. Mais il n'était pas l'heure, c'est ce que me disait le vieux portable que j'avais trouvé. Alors ça devait être quelqu'un d'autre, pas une visite.
    Quelqu'un qui voulait s'abriter ?
    Quelqu'un qui s'était perdu ?
    La porte... je ne l'avais pas refermé. Et si on m'avait suivi ? Pourquoi ne venait-il que maintenant ? Et pourquoi on venait.
    Je rangeais ma couverture, et mettais mes sacs sur les épaules. Il me fallait sortir de toute manière, je devais partir maintenant. Aussitôt, je pris mon briquet et l'allumais. La lumière m'aveugla un instant, avant qu'à nouveau je puisse voir. Je me décidais à avancer, cherchant à la fois la sortie et cette personne qui était présente. Du moins, je l'espérais. J'espérais que ce soit une personne, et pas une de ces silhouettes vêtues de sombre. Aussitôt, je commençais à avancer, à essayer de trouver ce source de bruit que j'avais entendu, le briquet à la main, créer une zone assez large de vision. On me verrait arriver de loin, sans aucun problème mais peu importe. S'il s'agissait d'une personne vêtu de noire, au moins, mon corps ne sera pas à déplacer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Luciano
Peintre -- Barman au Midnight Le Bouffon noir
Lorenzo Luciano

Messages : 339
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 31

Feuille de personnage :
Pouvoirs:
Âge du perso: 121 ans
Relations:

Visite frauduleuse [libre] Empty
MessageSujet: Re: Visite frauduleuse [libre]   Visite frauduleuse [libre] I_icon_minitimeMar 10 Juil 2012 - 0:00

Ce fut bien une personne vêtue de noir qu'Alex put apercevoir à la lueur de son briquet, mais pas vraiment dans le style de ce qu'il appréhendait. Lorenzo était toujours habillé dans des teintes sombres, affectionnant le look dit "gothique" avec pantalon noir, tee-shirt noir, long manteau de cuir noir, rangers métalliques noires, cheveux noirs... et peau blanche. Mais ça, il n'y pouvait pas grand chose !
Sans oublier bien sûr les nombreux bijoux et les longues chaînes en argent pendues aux accroches de sa ceinture qui, dans la situation actuelle, produisaient un certain vacarme de cliquetis que l'architecture des catacombes faisait résonner. Pour un peu, on aurait eu l'impression qu'un fantôme agitait ses chaînes... Mais non, ce n'était qu'un vampire qui avançait à quatre pattes à la recherche d'une batterie de téléphone.

Pas très discret, le bonhomme... et plutôt affolé. Il ne remarqua la source de lumière que lorsqu'elle fut vraiment proche de lui, et lorsqu'il releva le nez du sol boueux... Il vit un visage, que la flamme de la bougie rendait démoniaque.
Lorenzo poussa un cri de frayeur suraigu avant de se relever d'un bond et d'essayer, par réflexe stupide de survie, de partir en courant...

Ce qu'il réussit fort bien d'ailleurs. Peut-être même un peu trop bien. Sous l'effet de la panique, il avait déclenché ce pouvoir pratique mais chiant car pas encore bien contrôlé, qui permettait justement de se déplacer à toute vitesse. Donc, au lieu de simplement courir, il démarra à toute allure et s'emplafonna dans le mur le plus proche.
Ouch...

Heureusement, il n'avait pas parcouru une longue distance et n'était donc pas au maximum de sa vitesse, ce qui rendit le choc un peu moins rude. Cependant, il en fut passablement étourdi, et il sentait une douleur retentissante dans sa tête.


Ahi ahi...

L'équivalent en italien de "ouille ouille ouille".
La tête lui tournait, il ne voyait plus rien, il ne comprenait pas ce qui s'était passé, il ne savait même plus où il était, sous le coup du choc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Visite frauduleuse [libre] Empty
MessageSujet: Re: Visite frauduleuse [libre]   Visite frauduleuse [libre] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite frauduleuse [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» visite de la cathédrale
» Visite virtuelle du "USS Pampanito"
» Visite sur le pont-levis
» le québec libre!!!
» Visite du général De Gaulle à Bruxelles (libération)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Parisiorum - ou quand le mythe devient réalité... :: Le Jeu : Paris :: Paris Sud :: Les catacombes de Paris-
Sauter vers: